Avertir le modérateur

Achats

  • QUELS VINS SUR LES POISSONS ET FRUITS DE MER ?

    champagne-gosset.jpgAccord mets et vins : Vin et Fruits de mer

    Il n’est souvent pas si simple d’accorder les fruits de mer. Le goût iodé puissant des coquillages et des crustacés peut gâcher un vin. Il faudra choisir des vins blancs suffisamment nerveux donc assez puissants et dotés d’une belle acidité. 

     

    Quel vin avec les coquillages : coquilles Saint-Jacques, huîtres, moules, oursins 

    Sur des huîtres : Les huîtres crues ont un goût très fin qu’il ne faudra surtout pas masquer par des vins blancs trop boisés ou puissants. Les vins blancs choisis devront être secs, aromatique : Chablis, Riesling et un grand Champagne.

    Sur des moules marinières, proposez des vins blancs légers et expressif au nez tels qu’un Pinot Blanc d’Alsace ou un Edelzwicker fruité et aromatique ainsi que des vins blancs de Provence comme un Coteaux d’Aix en Provence ou un Coteaux Varois.

    domainejomain.jpgAvec des coquilles Saint-Jacques à la chair plus sucrée et moelleuse, on s’orientera sur des vins blancs plus amples et complexes tels qu’un Condrieu, un Puligny-Montrachet, une Palette ou encore un Meursault.

    Avec des oursins : Le caractère iodé prononcé des oursins appelle des vins blancs secs et dotés d’une bonne acidité et d’une certaine minéralité en bouche, on pense à des vins blancs du Val de Loire qui iront parfaitement tels que les appellations Savennières, Chinon, Sancerre ou encore Pouilly-Fumé.

     

    Quel vin avec les crustacés : tourteaux, langoustines, langoustes, crevettes, homards, écrevissespierrefrick.jpg

    Les crustacés à la chair fine, plus ou moins dense, permettent de nombreux mariages avec le vin. On pourra accorder des vins rouges légers comme un Beaujolais, un Pinot noir d’Alsace ou encore un vin d’Anjou, avec des crustacés accompagnés de sauces. L’idéal reste encore les vins blancs à la fois puissants et délicats. Vous choisirez votre vin en fonction du type de préparation à savoir cru ou cuit. On retiendra les accords suivants : Bergerac sec et écrevisses à la gasconne, Langouste et Châteauneuf-du-Pape Blanc ou encore Homard à l’Américaine et Alsace blanc comme un Gewurztraminer.

     

     

    domainerogerpabiot.jpgAccord mets et vins : Vin et Poissons

    Les alliances mets vins autour du poisson se feront majoritairement avec un vin blanc, comme un Pouilly-Fumé. En effet, le poisson est riche en protéines qui fondent l’acidité des vins blancs. A la différence des protéines de la viande, celles du poisson ne peuvent adoucir les tanins du vin rouge. Dans le choix du vin, on tiendra compte de l’origine du poisson, s’il est d’eau douce ou de mer et bien sûr du type de préparation (cru, fumé, frit, poêlé, rôti ou encore bien grillé). On réservera les vins rouges pour des poissons cuisinés en sauce à base de vin comme un Cabillaud sauce vigneronne avec un vin rouge de Loire comme un Chinon.

    fougeraydebeauclair.jpgQuel vin avec le poisson cru et le poisson fumé 

    Le poisson cru (sushi et sashimi) appelle des vins primaires aux notes d’agrumes. L’acidité franche du vin apportera de la légèreté à l’accord. Optez pour des vins blancs de Loire comme des sauvignons de Touraine, des vins de Bourgogne comme un Marsannay ou un Chablis 1er cru ou encore de jeunes Rieslings alsaciens. Le poisson fumé quant à lui, demandera des vins au bouquet expressif et assez goûteux comme un Gewürztraminer Alsacien. 

    domaine-de-grandmaison.jpgQuel vin avec les poissons cuisinés 

    Le poisson peut-être cuisiné de différentes manières. Le nombre d’accords mets vins est presque illimité. 

    Sur des grillades ou des poissons frits, on servira des vins blancs suffisamment aromatiques et suaves tels que les vins de Provence comme Cassis ou Côtes de Provence ou encore des vins blancs de la rive gauche à Bordeaux comme un Pessac-Léognan. Un merlan frit à la chair fondante et à la peau craquante se mariera bien avec un vin blanc du Languedoc, assez fringuant, comme un Picpoul-du-Pinet, pour un accord par complémentarité acidité/gras.

    Sur des poissons en sauce, Il est préférable de servir des vins suffisamment gras pour faire écho à la douceur du plat. On s’orientera vers des vins de Bourgogne tels que Meursault ou encore Beaune 1er cru ou des vins blancs du Bordelais légèrement boisés tels qu’un Bordeaux Supérieur, un vin de Graves.

    270.jpgSur les poissons d’eau douce, à la chair plus délicate et à la saveur plus fine, le choix du vin est particulièrement important. Privilégiez des vins blancs droits et typés qui rehausseront le goût du plat. Optez pour des appellations comme Savennières et Anjou blanc Vieilles vignes en Val de Loire ou Chassagne-Montrachet et Corton-Charlemagne en Bourgogne. 

  • QUELS PLATS AVEC LES MEILLEURS VINS DE SAINT-EMILION ?

    Ici, quelque 1 000 crus s’échelonnent du Premier Grand Cru classé à la simple AOC Saint-Émilion, en passant par le Grand Cru classé et le Grand Cru (5 400 ha environ). Voici ce qu’il faut retenir : - Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est le territoire du château Ausone qui domine la côte de Saint-Émilion en regardant la plaine, issu d’un sous-sol de molasses et de sables éoliens. - Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols. - Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonet et de Saint-Sulpice-de-¬Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers. On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle.

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom
     
     
    Château BALESTARD La TONNELLE
    Château TROTTE VIEILLE
    Château CADET-BON
    Château CANTENAC
    Château CORBIN MICHOTTE
    Château La CROIX MEUNIER
    Château CROQUE MICHOTTE
    Château LE DESTRIER
    Château La FLEUR CRAVIGNAC
    Château FONROQUE
    Château FRANC LARTIGUE
    Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS
    Château La GRACE FONRAZADE
    Château GRAND CORBIN-DESPAGNE
    Château GROS CAILLOU
    Clos LABARDE
    Château La MARZELLE
    Château MAUVINON
    Château ORISSE du CASSE
    Château PETIT MANGOT
    Château PIGANEAU
    Château CLOS des PRINCE
    Vignobles ROBIN
    Château La ROSE-POURRET
    Château SANSONNET
    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC
    Clos TRIMOULET
    Château TROTTE VIEILLE
    Château VIEUX RIVALLON
    Château Vieux Sarpe
  • SAVOIE-JURA : DE GRANDS VINS POUR LE PLAISIR

    En Savoie, la diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place pour les vins d’Abymes et d’Apremont, par exemple) constitue le terroir de prédilection du cépage fondamental pour les blancs secs de Savoie, la Jacquère. En Roussette comme en Mondeuse, en Apremont comme en Jongieux, le vignoble associe remarquablement ses vins à la cuisine régionale. Le terroir a son importance ici, comme le vigneron. La diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place pour les vins d’Abymes et d’Apremont, par exemple) constitue le terroir de prédilection du cépage fondamental pour les blancs secs de Savoie, la Jacquère. Les rouges, provenant du Gamay noir à jus blanc comme ceux de Chautagne, et ceux issus de la Mondeuse, aux arômes de fraise et de violette, dont le bouquet s’épanouit en vieillissant comme ceux des vins de Pinot, sont fins et fruités. Ici, les vins sont élaborés selon des méthodes traditionnelles et ces blancs, dont les crus les plus typés se caractérisent par une robe brillante et un fruité discret à la nuance de noisette, ont une véritable spécificité. Dans le Jura, les vins possèdent une palette unique : les blancs et les rouges méritent une dégustation, les rosés sont souvent superbes et s’associent à ces rares et complexes vins jaunes aux arômes de noix qui atteignent leur apogée au bout de quelque 20 à 25 ans, et aux vins de paille, des vins de liqueur faits de raisins surmaturés conservés sur un lit de paille.

    Le Classement des meilleurs se trouve avec celui du Beaujolais.

    CLIQUEZ ICI

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

    Joseph Dorbon
    Franck Peillot

     

    Prix d’Excellence

     

    Satisfecits

     
    Philippe et Eric Angelot
    Samuel et Benoît Delalex
    Jacques Tissot
  • EN CHAMPAGNE, LES VINS N'ONT JAMAIS ETE AUSSI BONS

    Les raisins du Champagne

    Le champagne provient de l’utilisation exclusive de trois cépages :

    - Le Pinot noir qui apporte au vin corps et longévité. Le roi bourguignon et champenois. Richesse aromatique, intensité et suavité en bouche. Des vins de très belle évolution. Difficile d’en attendre autant quand on essaie de le planter ailleurs.

    - Le Pinot meunier (noir également).

    - Le Chardonnay (blanc) qui lui confère finesse et légèreté. Le cépage de référence bourguignon et champenois, abusivement planté un peu partout. Très grand cépage, parfaitement adapté aux sols et climats de la Bourgogne, qui produit les plus grands vins blancs secs du monde.

     

    L’étiquette du Champagne

    En plus de l’appellation Champagne, le nom du producteur et éventuellement l’indication du millésime, de la teneur en sucre (brut, sec…) et l’adresse de la marque ou du lieu de production, vous lirez sur les étiquettes de Champagne les initiales suivantes : N. M. (marque principale appartenant à un négociant-manipulant), M. A. (marque “secondaire” appartenant à un négociant-manipulant ou à un négociant qui commercialise le Champagne d’un autre négociant ou d’un vigneron, ce qui leur permet d’écouler leurs bas de gamme), R. M. (récoltant-manipulant. Champagne vinifié et vendu par un propriétaire ), C. M. (coopérative de manipulation. Champagne de coopérative).

     

    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    KRUG (Grande Cuvée) (Hors classe) (r)
     
    DEUTZ (William Deutz)
    ELLNER (Réserve) (r)
    LAURENT-PERRIER (Grand Siècle) (r)
    CHARLES HEIDSIECK (Millénaires) (r)
    PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
    POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)
    ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)
    MUMM (R. Lalou)
     
    VINCENT D'ASTRÉE (Novæ)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    GOSSET (Grand millésime) (r)
    ROEDERER (Cristal) (r)
    DE SOUSA (Caudalies) (r)
    DE TELMONT (O.R.1735)
     
    PAUL BARA (Réserve) (r)
    LEGRAS et HAAS (Blanc de Blancs) (r)
    TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)
    LOMBARD (Grand Cru) (r)
    DE VENOGE (Les Princes) (r)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    GOUTORBE (Blanc de noirs)
    JEAUNAUX-ROBIN (Eclats de Meulière)
    LEJEUNE-DIRVANG (Noir et Blanc)
    Michel LITTIERE (Grande Cuvée)
    René RUTAT (Millésimé)
    Jacques DEFRANCE (Excellence)
    Michel ARNOULD (Grande Cuvée)
    De CASTELNAU (Millésimé) (r)
    CHARPENTIER (Terre d'Émotion)
    GATINOIS (Grand Cru)
    COLLET (Esprit Couture)
    LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
    Philippe de LOZEY (Cuvée des Anges)*
    LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
    Maurice VESSELLE (Millésimé)*
    MORIZE (Sélection) (r)
    Laurent LEQUART (Blanc de Blancs)
    Etienne OUDART (Référence)
    Jean-Michel PELLETIER (Anaëlle) (r)
     
    BRUN DE NEUVILLE (Extra Brut)
    CAMIAT (Prestige)
    CARLINI (Réserve)*
    CASTELGER (Eugène)
    Charles COLLIN (Blanc de noirs)
    Christian BOURMAULT (Grand Éloge)*
    COQUARD-BOUR (Vintage)*
    CUPERLY (Grande Réserve)*
    Daniel PERRIN (Millésime)
    DAUPHIN (Instant Intégral)*
    Diogène TISSIER et Fils (Vintage)
    DOUSSOT (Ernestine)*
    Élise DECHANNE (Essentielle)*
    FORGET-BRIMONT (Blanc de blancs)
    François LECOMPTE (Céleste)
    GALICHET (Réserve)
    Ghislain PAYER (Réserve)*
    GUYARD-LAMOUREUX (Séduction)
    Hubert FAVIER (Réserve)
    JACQUINOT (Blanc de noirs)
    MOREL Père et Fils (Cuvée Gabriel)
    MOUSSE-GALOTEAU (Réserve)
    PERRIER JOUËT (Belle Epoque)*
    VAZART-COQUART (Grand Bouquet)
    VRAIN-AUGÉ (Prestige)*
    Xavier LORIOT (Fragment)*
    BARON FUENTÉ (Cuvée Prestige) (r)*
    BARDOUX (Millésimé)
    BARON ALBERT (La Préférence) (r)*
    GARDET (Selected)
    Franck DEBUT (Blanc de blancs)
    FRANÇOIS BROSSOLETTE (Réserve)*
    J. CHARPENTIER (Pierre-Henri)*
    MALETREZ (Premier Cru)*
    BRIXON-COQUILLARD (Prestige)
    HAMM (Signature) (r)*
    ROGGE-CERESER (Excellence)*
    CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)
    HUGUENOT-TASSIN (Les Fioles)
    Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)
    HUOT (Carte Noire)*
    THÉVENET-DELOUVIN (Prestige)*
    Rémy MASSIN (Prestige)
    André TIXIER et Fils (Millésime)
    VEUVE OLIVIER (Grande Réserve)
     
    BAILLETTE-PRUDHOMME (Réserve)
    BAUCHET (Signature)*
    BOUCHÉ (Millésimé)*
    BRIAUX-LENIQUE (Les Semons)*
    Camille MARCEL (Adage)*
    Charles LEGEND (Royal)*
    FARFELAN (Millésime)*
    Guy CHARBAUT (Millésimé)*
    Jean Pol HAUTBOIS (Grande Réserve)*
    MAÎTRE (Sélection)
    MARINETTE RACLOT (Millésime)*
    MATHELIN (L'Orée des Chênes)*
    Olivier HORIOT (Blanc de noirs)*
    Paul LAURENT (L'Essentiel)*
    PÉLISSOT Père et Fils (Réserve)*
    PHLIPAUX Père et Fils (Blanc de noirs)*
    Pierre GOBILLARD (Florence)
    Thierry MASSIN (SéLection)*
    AUTRÉAU-LASNOT (Prestige)*
    Christian BRIARD (Ambre)
    Olivier et Laetitia MARTEAUX (Millésimé)
    OLIVIER Père et Fils (Aparté)
     
    DELOT (Légende)*
    VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)*
    BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)
    Lionel CARREAU (Préembulles)
    SIMART-MOREAU (Grande Réserve)
     
    Hervé LECLERE (Reflet Sélection)
    (LAFORGE-TESTA (Millésime))
    DEVAUX (D)
    GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BOUTILLEZ MARCHAND (Millésimé)
    DEVAVRY (Achille)
    Jean-Bernard BOURGEOIS (Millésime)
    MOYAT-JAURY-GUILBAUD (Prestige)
    TAILLET (Extra)
    BEAUMONT DES CRAYERES (Grande Réserve)
    Edouard BRUN (L'Élégante)
    Pierre ARNOULD (Aurore) (r)
    BOURGEOIS-BOULONNAIS (Premier Cru) (r)
    BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)
    COUTIER (Blanc de Blancs)
    DRAPPIER (Grande Sendrée)
    Pierre MIGNON (Madame)*
    PIPER-HEIDSIECK (Rare)*
    FLEURY-GILLE (Pierre-Louis)
    Michel TURGY (Blanc de blancs)
    Eric LEGRAND (Prestige)
    Charles MIGNON (Grande Cuvée)*
     
    Alain LITTIÈRE (Cuvée Alain)*
    Alfred TRITANT (Extra brut)*
    B. GIRARDIN (Appoggiature)
    BEAUDOUIN-LATROMPETTE (Blanc de blancs)
    BERTHELOT PIOT (Prestige)*
    BRICE (Vintage)*
    COLLET (René Collet)
    CORDEUIL (Nature)*
    COSNARD (Blanc de blancs)*
    DAVIAUX (Extra brut)
    DEKEYNE (Blanc de blancs)*
    Didier GOUSSARD (Tentation)
    DILIGENT (Millésime)*
    EGROT (Extra)*
    Emmanuel DRAVIGNY (L'Esprit Meunier)*
    FANIEL-FILAINE (Millésime)*
    Florent VIARD (Absolu)
    FOURRIER (L'Exception)
    François DUBOIS (Pure)
    Gérard LORIOT (Sélection)*
    GRATIOT (Millésimé)
    LEBLOND-LENOIR (Héritage)
    MALINGRE (Symphonie)*
    MANNOURY (Réserve)
    PÉHU-GUIARDEL (Emotion)*
    POINSOT Frères (Prestige)
    PRÉLAT (Les Reines)
    Roger BARNIER (Millésimé)
    RUFFIN (Roséanne)
    BRIGITTE BARONI*
    BLONDEL (Blanc de blancs)*
    Albert de MILLY (Prestige)*
    BOIZEL (Grand Vintage)*
    Xavier LECONTE (Scellés de Terroirs)*
    Nathalie FALMET (Nature)*
    RENAUDIN (Réserve)*
    Guy LARMANDIER (Grand Cru)*
    Michel LABBÉ (Prestige)*
    Yvon MOUSSY (Prestige)*
    Hubert PAULET (Millésime)*
    MARGAINE (Spécial Club)*
    MÉDOT (Blanc de blancs)
    VIGNON Père et Fils (Réserve Marquises)
    JEAUNEAUX ROBIN (Extra)
    ROYER (Grande Réserve)*
     
    Adrien SIMON (Millésime)*
    Alain BAILLY (Prestige)*
    BARBIER-ROZE (Réserve)
    Cédric GUYOT (Nature)*
    CHASSENAY d'ARCE (Extra brut)
    CLERGEOT Père et Fils (Grande Réserve)*
    DÉROT-DELUGNY (Coiffe d'Or)*
    DESMOULINS (Blanc de blancs)
    DEVILLIERS (RB)
    Fernand LEMAIRE Millésimé)*
    GRUET (3 Blancs)*
    Jean VALENTIN et Fils (Saint-Avertin)*
    LACUISSE Frères (Cuvée Cosson)*
    LUTUN (Invitation)*
    Marc BILLIARD (Sélection)*
    SADI-MALOT (Cuvée SM)
    Vincent RENOIR (Zéro)*
    GRASSET-STERN (Millésimé)*
    GALLIMARD Père et Fils (Réserve)
    VERRIER (Raymond Verrier)*
     
    BEAUGRAND (Nature)*
    Bernard LONCLAS (Prestige)
    DANGIN (Prestige)
    J.M TISSIER (Apollon)*
     
    Robert JACOB (Collection Privée)*
    (DELAUNOIS (Sublime)*)
    (GIMONNET Pierre (Fleuron))
     
    PERSEVAL-FARGE (Millésimé)
     
    MARY SESSILE (L'Innatendue)
    RIGOLLOT (Grande Réserve)
    VANZELLA (Millésime)
    BOREL LUCAS (Art Divin)*



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    Germar BRETON (Blanc de Blancs)*
    GREMILLET (Evidence)*
    (PANNIER (Réserve)*)
    Paul GOERG (Millésime)
    PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*
    ASPASIE (Brut de Fût)
    Prestige des SACRES (Privilège)*
    Guy CHARLEMAGNE (Millésimé)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    NAPOLEON (Millésimé)*
    (ROBERT-ALLAIT (Prestige)*)
    (RUELLE (Grande Réserve))
    (COLIN (Grand Cru)*)
    A. ROBERT (Sablon)*
    WIRTH et MICHEL (3 Cépages)
    (André ROBERT (Mesnil)*)
  • LES TENORS DE BLAYE

    Château BERTHENONBLAYE Château BERTHENON

    Château BERTHENON 

    (BLAYE)
    Thérèse Ponz Szymanski
    3, Le Barrail
    33390 Saint-Paul-de-Blaye
    Téléphone :05 57 42 52 24 
    Télécopie : 05 57 42 52 24 
    Email : info@chateauberthenon.com 
    Site : www.chateauberthenon.com 

    Les routes du Château Berthenon et de la famille Planteur-Ponz se sont croisées pour la première fois en 1953. C'est à cette époque que Paul Planteur (le grand-père) a racheté ce domaine viticole qui était quasiment à l'abandon. Il a transmis rapidement la propriété à ses enfants et ce sont eux (Léa et Henri) qui ont remis le Château en état et l'ont fait prospérer. Le relais a été transmis à la troisième génération (Thérèse et Thierry) depuis 1999. Le domaine s'étend sur 37 ha, composé de 80% de Merlot et de 20% de Cabernet-Sauvignon
    Pour M. Szymanski, ses ventes se portent sur les 2015, 2014 et 2012 Tradition, et, pour les vins en fûts, les 2014 et 2015. Il considère que “le 2016 est exceptionnel, concentration, maturité, qualité et quantité sont au rendez-vous, c'est une Rolls”, nous dit-il.
    Remarquable Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Chloé 2014, éraflage total de la vendange, fermentation malolactique en fûts, élevage sur lies fines en barriques neuves 18 mois, un vin avec de la matière, de belle couleur soutenue et avec des arômes de petits fruits rouges intenses (prune, cerise), d’une jolie finale et de très bonne évolution. Le Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Henri 2014, avec des tanins fondus, complexe, est charnu et concentré, aux notes de cassis et d’épices.
    Le Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2015, alliant finesse et charpente, à la robe cerise, aux reflets violets avec des arômes de framboise, riche en bouche, mêlant puissance et finesse, un vin aux tanins mûrs. Le 2014 est tout en souplesse, à prévoir sur une côte de bœuf. Joli Blaye Bordeaux blancSauvignon 2015, frais et fin. Le Crémant de Bordeaux blanc, même cépage, aux bulles légères, de bouche vive où l’on retrouve l’amande fraîche et la pomme, est de mousse fringante, comme le Crémant rosé, qui sent la fraise.

    Château Les GRAVESBLAYE Château Les GRAVES

    Château Les GRAVES 

    (BLAYE)
    Jean-Pierre et Julien Pauvif
    Scea Pauvif
    33920 Saint-Vivien-de-Blaye
    Téléphone :05 57 42 47 37 
    Télécopie : 05 57 42 55 89 
    Email : info@cht-les-graves.com 
    Site : www.chateaulesgraves.com 

    Propriété familiale depuis 4 générations, où le fils, Julien, qui travaillait avec son père depuis huit ans, est désormais gérant. Un vignoble de 20 ha de vignes en culture traditionnelle, avec un souci de modernité. Beaucoup de soins sont apportés à la préparation des vignes (effeuillage et éclaircissage, vendanges manuelles pour les raisins blancs et les rouges des meilleurs coteaux...). 
    Excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Réserve 2014, terroir argilo-graveleux, Merlot 60%, Cabernet-Sauvignon 40%, élevage en barriques, un vin charnu, avec des arômes fondus de sous-bois et de cassis, qui présente des taninssoyeux mais bien présents, parfait sur un tournedos aux cèpes ou un carré d'agneau rôti aux endives par exemple.
    Le Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2014, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, de bouche puissante, aux tanins soyeux, est charnu comme il se doit.
    Goûtez le Bordeaux rosé, de belle teinte, tendre, parfait sur des sardines, et ce très joli Blaye Côtes de Bordeaux blanc 2015, élevage en barriques, de robe jaune clair, puissant et bouqueté, séduisant par sa suavité et sa persistance d’arômes.

    Château La HAIEBLAYE Château La HAIE

    Château La HAIE 

    (BLAYE)
    François Décombe

    33820 Pleine-Selve
    Téléphone :06 72 94 53 37 
    Email : francois.decombe@wanadoo.fr 
    Site : www.domainedecombe.fr 

    Domaine en agriculture biologique et en agriculture biodynamique adhérent Demeter. Vendanges manuelles égrappées, cuvaison en grappes, pas de produits chimiques de synthèse, vignesenherbées... 
    Une référence avec ce Blaye Côtes de Bordeaux 2015, 90% Merlot et 10% Cabernet-Sauvignon,  alliant finesse et concentration, au nez très intense (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée. Le 2014 est excellent, de robe rubis intense, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, un vin qui allie richesse et harmonie, un vin parfait, par exemple, avec des noisettes de porc aux pruneaux ou un pigeonneaux aux champignons. 
    Le 2012, d’une belle intensité en bouche, ample et savoureux, développe des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, corsé et gras, un millésime très équilibré, classique, d’excellente évolution. Le 2011 est charnu, d'une jolie rondeur et persistance au palais, aux senteurs de groseille et de cerise mûres. 
    Le Bordeaux rouge 2014, 80% Merlot et 20% Cabernet Sauvignon, vendanges manuelles, vinification et élevage de 12 mois sans soufre et ensuite un peu de soufre à la mise en bouteilles, a des tanins soyeux et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l’humus.
    Très joli Blaye Côtes de Bordeaux blanc 2015, Sauvignon et Ugni Blanc, vendanges manuelles, vinification et élevage sur lies en cuves pendant 10 mois, harmonieux, bien équilibré en acidité, au nez de citronnelle et d’amande, de bouche flatteuse, parfait sur un dos de cabillaud demi-sel et aïoli ou un pot-au-feu de thon au beurre d'anchois.
     

    Château LAGARDEBLAYE Château LAGARDE

    Château LAGARDE 

    (BLAYE)
    Paul-Henry Nerbusson

    33390 Cars
    Téléphone :05 57 42 91 56 
    Télécopie : 05 46 51 81 42 
    Email : vignobles.nerbusson@wanadoo.fr 
    Site : http://chateau-lagarde-33.com 

    Un vignoble de 12 ha. Vignerons Indépendants.
    Culture raisonnée. “Je respecte la terre que je cultive, précise Paul-Henry Nerbusson. Si, avec des produits organiques, nous pouvons arriver à préserver le sol, alors faisons-le ! Je suis un homme raisonné. Il faut penser à l'économie mais aussi à l'écologie.”
    Vous allez apprécier son Blaye Côtes de Bordeaux rouge Excellence 2015, Merlot 80%, Malbec 10% et Cabernet franc 10%, élevage 100% barrique 2/3 neuves pendant 24 mois, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et une pointe de réglisse, de garde comme en atteste ce 2009, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits cuits, de bouche ample et fondue, tout en charme. 
    Goûtez le Tradition 2015, aux nuances de mûre, souplecorsé comme il le faut. 
    Excellent blanc 2015 (50% Colombard et 50% Ugni Blanc), élevage en barriques sur lies, aux nuances de genêt et de pêche fraîche, de bouche raffinée, toujours très séduisant, idéal, notamment, avec une fricassée d'écrevisses à l'ail ou des œufs cocotte au foie gras. Très beau gîte sur place.

    Château LARRAT

    Château LARRAT 

    (BLAYE)
    Bernard Larrat - Earl Domaine de Grillet
    5, Grillet
    33710 Pugnac
    Téléphone :05 57 68 80 64 et 06 16 60 91 17 
    Télécopie : 05 57 68 82 65 
    Email : info@domainedegrillet.fr 
    Site : www.chateau-larrat.fr 

    La propriété, déjà importante au siècle dernier, constitue un ensemble de 60 ha, d’un seul tenant. 
    Les sols argilo-siliceux et limoneux de ce terroir donnent au vin toute sa richesse.
    Coup de cœur pour ce Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2014, majoritaire en Merlot, le reste en Cabernets, élevé 6 mois en cuves et 12 mois en fûts de chêne, un vin avec ce nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, très classique de ce veau millésime bordelais. Excellent 2012, qui dévoile des notes de cassis, de pruneau et d’épices, un vin ferme et charpenté, tout en bouche, mêlant concentration aromatique, richesse des tanins et distinction, à déboucher sur une côte de bœuf marchand de vin ou un poulet au citron. Le 2011 est de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, de belle matière. Le 2010 allie concentration, rondeur des tanins et persistance au palais, aux notes de prune et de fumé. 
    Son Côtes-de-Bourg rouge 2012 est corsé et savoureux, aux tanins souples et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...), de bouche persistante.

    Château PONT LES MOINES

    Château PONT LES MOINES 

    (BLAYE)
    Éric Barrat - Vignobles Gagné et Barrat
    La Maçonne
    33760 Frontenac
    Téléphone :05 56 23 98 50 
    Télécopie : 05 56 23 98 50 
    Email : brancompostelle@aol.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines 

    Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. 
    “Le 2016, nous raconte Éric Barrat, a connu une année folklorique : gel au début de la saison, printemps pluvieux, maladie maitrisée en Bio, été trop chaud d'où brûlures et pourtant les vendanges étaient pleines de jus de grande qualité et la quantité bien présente. Les blancs vendangés le 8 septembre ont d'excellents arômes, les rouges, dont les vendanges ont débuté le 30 septembre, sont structurés, équilibrés, fruités et nettement au dessus des 2015.”
    Ventes en 2017 : 2014 en Bordeaux Bio Bran de Compostelle, la cuvée Louisa 2012 (médaille d'Or), la cuvée Louisa 2014 (médailles d'Argent et de Bronze), le Bordeaux rouge Pont les Moines 2012 et 2014, le Sauvignon 2016, et la nouveauté, un rosé 2016 “Mademoiselle Adèle B de Compostelle”.
    Excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Pont Les Moines 2014, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique souple et très équilibrée. Le 2012 qui se goûte remarquablement bien, a des notes de fruits mûrs (cassis et framboise), un vin dense et bien charnu qui associe couleur et structure.
    Séduisant Bordeaux blanc 2016, très marqué par son Sauvignon, aux senteurs de noisette et de pomme, tout en rondeur, tout en fruité et finesse au palais, un vin de jolie robe dorée, de bouche persistante, idéal sur un risotto aux moules ou une tarte au crabe. Voir le Bordeaux Supérieur Château Bran de Compostelle.

    Château VALENTIN

    Château VALENTIN 

    (BLAYE)
    Dominique Revaire
    Le Valentin
    33390 Cars
    Téléphone :05 57 42 12 16 
    Email : dominique.revaire@wanadoo.fr 

    Un vin classique de ce que l'on recherche à Bordeaux, à la fois dense et franc, sans “chichis“ œnologiques, élevé par un propriétaire passionné.
    Son Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2011, très classique, aux tanins puissants et fins à la fois, riche en arômes, est un vin charnu qui sent bon la prune et les sous-bois. Le 2010 est de couleur rubiséquilibré, aux tanins bien fermes, bien élevé, corsé, au nez dominé par la mûre, de bouche puissante et parfumée (griotte, humus...), de bonne garde, très abordable. Le 2009 est un vin dense, aux nuances de fumé, de violette et de fraise des bois, de belle robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins soyeux.
    Remarquable Premières Côtes de Blaye rouge cuvée élevée en fûts de chêne 2006, avec des notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution.

  • LES TENORS DE SANCERRE

    Le vignoble de Sancerre (2 800 ha) est situé sur la rive gauche de la Loire (au nord-est de Bourges) ; l’appellation s’étend sur les communes de Bannay, Bué, Crézancy, Menetou-Râtel, Ménétréol, Montigny, Saint-Satur, Sainte-Gemme, Sancerre, Sury-en-Vaux, Thauvenay, Veaugues, Verdigny et Vinon. Les rendements moyens s’élèvent à 60 hl/ha. Le vignoble produit annuellement environ 167 000 hl de vin. Le paysage combine un relief de collines et le fossé du Val de Loire.

    Les différentes évolutions géologiques ont entraîné la constitution de trois types de sol : les terres blanches, les caillottes et les terres argilo-siliceuses, qui permettent la production d’une grande variété de vins. Le rendement est fixé à 60 hl/ha. C’est le royaume du blanc, sec, nerveux, vif et persistant en bouche, très fruité, très “sauvignonné”. Ce cépage est à son aise dans ces sols caractéristiques, dans ces terroirs qui donnent ce goût particulier de “pierre à fusil”.

    De très beaux vins, secs et fruités, très typés. Les Sancerre rouges offrent un bouquet de fruits rouges à dominante de cerise et de griotte. Quelques excellents rosés, secs et fruités.

     
    Domaine des CHASSEIGNES

    Domaine des CHASSEIGNES 

    (SANCERRE)
    Aurore Dezat
    Earl de Chasseignes - Chappe
    18300 Sury-en-Vaux
    Téléphone :02 48 79 36 84 
    Email : contact@domainedeschasseignes.com 
    Site : www.domainedeschasseignes.com 

    Belle place dans le Classement pour ce domaine familial, géré par Aurore Dezat depuis 2011, composé de 9 ha de vignesdont 8 en Sauvignon blanc et 1 en Pinot Noir, vigne cultivée de manière raisonnée, afin de produire des vins de qualité.
    Il faut dire que son Sancerre blanc 2015 est bien marqué par son Sauvignon qui lui donne cette fraîcheur en finale, au nez d’amande et de coing, un vin typé, vraiment agréable. Le Sancerre blanc cuvée Les Chasseignes 2014, plus complexe, d’une belle subtilité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’amande, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, est un vin où la structure s’allie à l’élégance, très charmeur au nez comme en bouche.
    Le Sancerre rouge 2015, dense et coloré, au nez de mûre, est ample, corsé et souple à la fois, aux tanins harmonieux, un vin idéal aussi bien sur des paupiettes de boeuf au jambon qu’avec une daurade aux girolles.

    Château de CREZANCY

    Château de CREZANCY 

    (SANCERRE)
    Nicolas Chevreau
    4, chemin de la Noue - Le Bourg
    18300 Crézancy-en-Sancerre
    Téléphone :02 48 79 04 77 et 06 37 44 61 67 
    Télécopie : 02 48 79 44 17 
    Email : chateaudecrezancy@gmail.com 

    “Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques”, dit-on ici, comme le faisait Balzac. Un vignoble d'environ 13 ha, composé d'une partie de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les terres blanches, appelées "grosses terres" de composition argilo-calcaire qui se trouvent sur les collines les plus élevées, et d'une partie en caillottes, des sols très pierreux et calcaires.
    Superbe Sancerre blanc 2015, tout en suavité, ample en bouche, harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, avec, toujours, une note de fraîcheur très séduisante au palais.
    Le Sancerre rouge 2014, de couleur rubis sombre, charnu, au nez de fruits surmûris (framboisecassis) et d’humus, est un vin comme nous les aimons, de bonne structure, tout en bouche. Excellent Sancerre rosé, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois.

    Domaine Pierre MARTIN

    Domaine Pierre MARTIN 

    (SANCERRE)
    Yves et Pierre Martin

    18300 Chavignol
    Téléphone :02 48 54 24 57 et 06 89 37 99 63 
    Email : chavipierrot@orange.fr 

    Domaine de 17 ha transmis depuis plusieurs générations, le travail est effectué de façon très traditionnelle, dans le respect du terroir et de l’environnement, sur des sols calcaires ou argilo-calaires très pentus et difficilement mécanisables, ce pourquoi la plupart des travaux se font à la main.
    Cela donne ce très joli Sancerre blanc Les Culs de Beaujeu 2015, Sauvignon blanc, âge moyen de la vigne 10 ans, élevage sur lies fines avec bâtonnages réguliers, nerveux comme il se doit, tout en finesse, de très bonne bouche, un vin charmeur, avec ces nuances de poire et de fruits secs. Le Sancerre blanc Mont Damnes 2014, Sauvignon blanc, âge moyen de la vigne 12 ans, élevage sur lies fines avec bâtonnages réguliers, est remarquable, au nez d’amande, avec, en bouche, des notes complexes de rose, de citron et de narcisse. 
    Savoureux Sancerre rouge Chavignol 2014, Pinot Noir, moyenne d’âge de la vigne 20 ans, élevage en barriques et cuves béton, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, un vin chaleureux, séduisant, finement corsé, à prévoir sur une épaule de veau aux oignons ou une escalope de cuisse de volaille panée.

    Henry NATTERSANCERRE Henry NATTER

    Henry NATTER 

    (SANCERRE)
    Famille Natter
    Place de l'Église
    18250 Montigny
    Téléphone :02 48 69 58 85 
    Télécopie : 02 48 69 51 34 
    Email : info@henrynatter.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/henrynatter 
    Site : www.henrynatter.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans les 3 couleurs
    Ici, sur quelque 20 ha, on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leurs bouteilles soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, dirige la commercialisation, son frère, Vincent-Joseph, s’occupe plus de la cave. Depuis près de 25 ans, la famille Natter est soutenue par une équipe Hmong – originaire des montagnes du Laos – intégrée à la culture du vin. Elle s’est imprégnée de la relation unique que ces femmes et hommes entretiennent avec le monde végétal. Ensemble, ils s’engagent et participent à la mise en place d’une protection de la biodiversité locale. En 2005, le domaine a remporté le trophée du Meilleur Très Petit Exportateur, lors du cinquantenaire du club des exportateurs de France. Le Comice régional agricole a décerné à Cécile et Henry le prix d’Honneur pour des “Vignerons atypiques”. La famille a à cœur de faire découvrir les subtilités de leur terroir, leur environnement, leur travail afin que leurs bouteilles soient ce lien discret entre la nature et eux-mêmes : source de merveilleuse convivialité. 
    “Ma fille Mathilde, raconte Cécile Natter, a participé avec l’Union viticole à l’élaboration du dossier concernant le Sancerrois pour le faire inscrire au patrimoine de l’Unesco. Les paysages et notre vignoble sont concernés puisque nous sommes le point culminant du département, ici, à Montigny. C’est dans le but que tout ce patrimoine touristique, viticole ne soit pas industrialisé. Une démarche qui va avoir pour effet de valoriser la région. Nous poursuivons notre travail de préservation de l’environnement dans nos vignes, nous avons aussi développé nos exportations de Vins en Corée et en Asie en général, où nos Vins sont bien appréciés, c’est un marché qui me plaît beaucoup, Mathilde s’occupe plus particulièrement du marché américain avec une belle progression.” 
    Pour Vincent-Joseph Natter, “2015 est une belle année pour les Vins blancs qui présentent une bonne acidité. En bouche, c’est rond, minéral. Une minéralité qui est dûe à nos terroirs qui s’expriment particulièrement bien dans ce 2015. Un vin très harmonieux aux notes de fleurs blanches et de fruitsconfits, qui grâce à sa richesse et à sa structure, a un beau potentiel de garde
    Le 2015 est aussi un très bon millésime pour les rouges. C’est une année très qualitative, les Vins sont équilibrés, ronds. La vendange était très saine et mûre et j’ai pu aller chercher les bons tanins. Le vin est d’une belle couleur, a beaucoup de fruit, de la fraîcheur, de la structure, de l’équilibre… bref, une belle réussite ! Très bon potentiel de garde car ils ont la structure et donc, la capacité à vieillir. J’aime retrouver à la dégustation cette droiture, cette netteté, des Vins aussi très appréciables dans leur jeunesse. On peut les apprécier sur des plats qui demandent des Vins puissants.
    Les rosés, c’est mon père Henry Natter qui les vinifie, la couleur est très belle, d’un beau rose vif pas trop saumonée. Le vin est minéralfrais, aux délicieuses notes d’orange et de fleurs blanches. Pour la vendange 2016, comme nous avons connu un épisode de gel, nos rendements étaient plus faibles, nous espérons satisfaire toute la demande… Les raisins étaient concentrés d’une qualité extraordinaire, cela m’a permis d’aller chercher de belles matières, d’extraire de beaux tanins, tout s’est fait naturellement avec ce millésime, un vin très agréable à vinifier, il s’est livré très facilement et j’ai eu vraiment plaisir à le vinifier. 
    Le blanc 2016 est superbe, les degrés ont été maîtrisés. A cause du gel, la maturité était un peu inégale, cela nous a permis d’obtenir de belles acidités et des degrés naturels, cela confère au vin un très bel équilibre, les Vins sont puissants mais restent frais
    Nous proposons encore quelques bouteilles Enchantement 2012, une cuvée que nous ne faisons que les belles années. En 2014, les rendements étaient encore très faibles et nous n’avons pu en faire tout comme en 2013. Nous avons produit la cuvée Enchantement seulement en 2012 puis suivra le 2015. En blanc, il nous reste encore un peu de notre cuvée François de la Grange 2014.”
    Il faut avouer que l’on se fait vraiment plaisir avec ce Sancerre cuvée François de la Grange blanc 2014, d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique, aux notes prononcées de petits fruits secs et de pêche, tout en distinction et vivacité. Le rouge 2014 est dans la lignée, de belle robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant et volumineux en bouche. “Le Blanc 2014 est un très beau millésime qui se livre avec beaucoup de simplicité, de générosité. C’est un vin complexe, vraiment marqué par la griffe “Henry Natter”. Le terroir argilo-calcaire s’exprime parfaitement. Dans nos Vins, on ne retrouve pas des Sauvignons type “Nouveau Monde” qui sentent le buis, ils sont typés et se goûtent très bien, dès maintenant. Rouge 2014: un très beau millésime, nous avons pu extraire davantage, c’est dû à notre nouvelle méthode de vinification qui a évolué depuis le 2012. Elle apporte dans les Vins plus de complexité, plus de matière.” 
    Formidable Sancerre rouge l'Enchantement 2012, vinification et élevage en fûts de chêne, de couleur intense aux reflets noirs, avec de puissants arômesde fruits rouges, d’épices, et des tanins bien enrobés, un vin typé, qui poursuit une évolution prometteuse. “C’est un vin présent, d’ une belle fraîcheur et d’une belle structure, vraiment délicieux, l’élevage en barriques est aujourd’hui totalement fondu, ce qui en fait un vin très harmonieux, qui allie puissance et rondeur, un très chouette millésime !
    Le Sancerre rouge 2014 a une structure dense, très équilibrée, au nez où prédominent le cassis et la prune, aux tanins fondus, ample et franc, est un vin charnu, tout en bouche. 
    Leur Sancerre rosé 2015 est toujours le meilleur de l'appellation, de belle teinte, avec des notes d'orange et de fleurs blanches, ample, gras, idéal sur un foie de veau à la lyonnaise, voire un tarama. On est aussi sous le charme de ce Sancerre blanc 2015, issu du terroir des terres blanches, minéral à souhait, très typé, légèrement épicé, de bouche puissante, sec et suave à la fois, riche en arômes de narcisse et d’épices, à prévoir sur un jarret de veau en gelée ou un lapin sauté chasseur. Le 2014 est d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, un vin élégant et typé. Superbe effervescent Secret d'Anaëlle rosé, d’une grande finesse, avec un nez gourmand, généreux, ample et croquant en bouche, très désaltérant, idéal sur une tarte ou un sorbet.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    Domaine Daniel REVERDY & FilsSANCERRE Domaine Daniel REVERDY & Fils

    Domaine Daniel REVERDY & Fils 

    (SANCERRE)
    Cyrille Reverdy
    Chaudenay
    18300 Verdigny
    Téléphone :02 48 79 33 29 
    Télécopie : 02 48 79 33 29 
    Email : daniel-et-fils.reverdy@wanadoo.fr 
    Site : www.daniel-reverdy-sancerre.com 

    Le vignoble compte 9,3 ha. De la taille à la vendange, du pressurage à la mise en bouteille, on travaille ici la vigne et les vins dans la pure tradition et dans le respect du terroir. Les sols sont principalement des Terres blanches (argilo-calcaire), ce qui apporte au vin des arômes complexes et variés : florauxfruités mêlés de nuances végétales.
    “Nous vendons en 2017 les blancs et rosés 2016, nous dit Cyrille Reverdy, la cuvée Antheas blanc 2015, et les rouges 2015. Le millésime 2016 possède une superbe qualité, seule la quantité n'a pas suivi.” Il sortira également, à partir de Septembre 2017, le Clos de Chaudenay 2016, une cuvée parcellaire de Sancerre blanc.”
    Superbe Sancerre blanc 2015, issu de vignes de 30 ans, d'une fermentation à basse température (14-17°c) et d'une vinification avec élevage sur lies totales sur une période de 6 mois, classique, vif et chaleureux, avec des nuances d’abricot et de pomme, un vin ample, racé, très bien équilibré en acidité, à prévoir sur un tartare de saumon, par exemple, ou, bien sûr, sur une andouillette (à la ficelle !). Plus dense, le Sancerre blanc cuvée Anthéas 2014, vieilles vignes de plus de 50 ans sur des sols argilo-calcaires, terres blanches, vendanges manuelles, élevage sur lies totales sur une période d’un an (25% de cette cuvée sont élevés en fûts de chêne), où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense et raffinée à la fois, parfait sur un bar et palourdes en marinière ou un poulet en barbouille du Berry. 
    Remarquable Sancerre rouge 2014 (médaille d’Argent Paris 2016), vignes de 40 ans, sol de caillottes, ébourgeonnage sévère, éclaircissage, tri de la vendange,..., de robe rubis intense, finement bouqueté, au nez concentré où dominent la violette et le cassis, aux tanins fondus, corsé en bouche. 
    Le Sancerre P’tit Luce rouge 2014 , qui a reçu, lui, une médaille d’Or Paris 2016, élevé 50% en fûts de chêne 10 mois, est intense au nez, mêlant structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques. Le Sancerre rosé 2015, médaille de Bronze Paris 2016, de très belle couleur, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, est d’une longue finale parfumée.

    Domaine Jean-Max ROGER

    Domaine Jean-Max ROGER 

    (SANCERRE)

    11, place du Carrou
    18300 Bué
    Téléphone :02 48 54 32 20 
    Télécopie : 02 48 54 10 29 
    Email : contact@jean-max-roger.fr 
    Site : www.jean-max-roger.fr 

    Un domaine de 31 ha. La famille est issue d'une longue lignée de vignerons du village de Bué. Les premiers écrits la mentionnent dès le début du XVIIe siècle. Jean-Max Roger reprend les quatre hectares de vignes que lui lèguent ses parents au début des années 1970. Il développe le domaine pour en donner les contours actuels. En 2004, deux de ses trois fils, Étienne et Thibault, reviennent sur l'exploitation après différentes expériences professionnelles en France et à l’étranger. Le troisième fils, Xavier, exprime cette passion du vin dans le Languedoc-Roussillon. 
    Superbe Sancerre blanc La Côte de Bué 2014, vendanges manuelles, élevage sur lies totales de fermentation jusqu’au premier soutirage qui intervient entre février et avril. Assemblage de la cuve et des fûts, la proportion de fûts varie selon les millésimes, mais n’excède pas 30% de l’Assemblage final, un vin particulièrement réussi, qui allie richesse aromatique et persistance, avec des notes de pomme, de narcisse et de noix en finale, typé. 
    Beau Sancerre blanc GC 2014, au nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), très bien équilibré, de bouche parfumée, aux notes persistantes d’amande fraîche et de pêche blanche. Le Sancerre blanc CM, fleurant bon le genêt, le coing et les noisettes, est un grand vin harmonieux, riche et fin à la fois. Joli Sancerre rosé la Grande Dimière, floralfranc, tout en densité aromatique comme le Sancerre rouge La Grande Dimière, harmonieux, au nezde fruits mûrs et d’humus, aux tanins bien équilibrés, à la fois puissant et rond, de bouche ample et finement épicée.

    Domaine de SARRYSANCERRE Domaine de SARRY

    Domaine de SARRY 

    (SANCERRE)
    Christelle et Nicolas Brock
    Route de Bourges
    18300 Le Briou de Veaugues
    Téléphone :02 48 79 07 92 
    Télécopie : 02 48 79 05 28 
    Email : info@sarry.org 
    Site : www.sarry.org 

    Formidable Sancerre blanc Montagne Noire 2012, un grand vin minéral, d’une très grande finesse, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, de robe jaune clair, structuré, avec, en bouche, des connotations de fumé, de poire et de narcisse, un vin qui mêle richesse aromatique et persistance et demande des plats subtils comme, par exemple, des rougets rôtis à la sauge ou des pigeons mijotés à la sancerroise. “La Montagne Noire est une version plus puissante et intérieurement plus structurée par une technique d’élevage de vins de grande garde. On a tenté de rendre hommage au terroir et aux anciens en maîtrisant l’histoire et la géographie. Il y a plus de force que de puissance, la force du travail et de la patience.” 
    Le Sancerre Les Mille Sens blanc 2015, typé comme on les aime, fleurant bon le genêt, la pomme et l’amande, allie élégance et structure, finesse et persistance, tout en arômes. “Les Mille Sens est disponible huit mois après la récolte, au mois de mai, explique Nicolas Brock. Il s’agit du vin blanc le plus jeune que nous ayons à la vente. Pour nous, il s’agit presque d’un primeur, qui exprime surtout les notions du fruité. Même si on peut facilement déterminer son terroir, nous pensons que ce dernier s’exprime au mieux lorsque les vins sont plus âgés”. 
    Le Sancerre Domaine de Sarry blanc 2014, présenté également dans une très jolie bouteille, est racé, aux senteurs intenses, associant charpente et distinction, suave, avec des nuances subtiles de noisette et de fruits jaunes. 
    Superbe Sancerre Domaine de Sarry rouge, vignes âgées de 40 ans et élevage durant une année en fûts de chêne, toujours très marqué par son Pinot Noircharnu, puissant et complexe, de bonne garde, épicé, un vin qui emplit bien la bouche, vraiment remarquable.

    Christian THIROT-FOURNIER

    Christian THIROT-FOURNIER 

    (SANCERRE)
    Domaine des Vieux Pruniers
    1, chemin de Marcigoi
    18300 Bué
    Téléphone :02 48 54 09 40 
    Télécopie : 02 48 78 02 72 
    Email : thirot.fournier-christian@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-des-vieux-pruniers.com 

    Le propriétaire actuel a commencé en 1984, avec peu de vignes venant de ses parents et grands-parents, pour atteindre 10 ha dont 7 en Sancerre blanc et 3 en Sancerre rouge. 
    Voilà un très séduisant Sancerre blanc P’tite Coûte 2014, 100% Sauvignonvignes de 22 ans sur sol calcaire exposé sud sud-ouest. Le nom de cette cuvée provient d’une parcelle légèrement pentue (petite côte). Le vin est de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée.
    Excellent Sancerre rouge 2014, au nez intense de groseille mûre, est bien charpenté, de couleur profonde, aux tanins riches et soyeux à la fois, de bonne évolution.
  • LES TENORS DE SAINT-EMILION

    On est ici dans la région où se mêlent de vrais terroirs, souvent en coteaux, et d’autres coins où le maïs pourrait y cotoyer la vigne. On a donc accès, soit, à de vrais vins racés, du plus grand au plus abordable, marqués par des sols historiques, et à des vins où les sols ont peu de réelle influence, beaucoup plus “signés” par des vinifications trop sophistiquées qui donnent des vins très concentrés au détriment de la finesse.

    Le Merlot, prédominant, est pourtant le raisin par excellence de l’élégance et de la souplesse, même s’il est aussi largement capable de s’exprimer dans le temps. Un Saint-Emilion, un vrai, c’est une osmose entre la complexité aromatique et une texture savoureuse, souple mais ferme, dense mais distinguée. De quoi exciter ses papilles, d’autant plus que le 2013 est assez réussi (pas partout, certes, il faut bien que le terroir ait son mot à dire, les vinifications à la mode ne peuvent pas tout résoudre…).

    Très belles verticales à Croque-Michotte, Corbin-Michotte, La Marzelle, Cantenac, La Tour du Pin Figeac, Fonroque, Cadet Bon... 

    Trotte Vieille est au sommet, et les crus de Capdemourlin, Laniote, Piganeau, Mauvinon, également, ce qui explique leur place dans le Classement (pensez toujours au rapport qualité-prix-plaisir), et je ne suis toujours pas preneur de crus trop chers, sirupeux, que je n’ai pas besoin de vous citer et qui ne sont pas dans mon Guide.

    Dans la lignée, les grandes valeurs sûres sont Clos Labarde, Orisse du Casse, Gros Caillou, Franc Lartigue, Guillemin La Gaffelière, Croix Meunier, Clos de Sarpe, Vieux-Pourret, Grâce-Fonrazade, Clos des Prince, Fonroque, Pasquette, Bellisle-Mondotte, Darius, Destrier... 

    Lire la suite

  • GUIDE DES VINS 2018 : EN LANGUEDOC, IL S'AGIT DE FRAPPER A LA BONNE PORTE

     

    COUVERTURE GUIDE 2018 BX.jpgLes déceptions sont grandes en Provence et en Languedoc, pour des raisons différentes. En Provence, l’influence des rosés fait que l’on en est à une multiplication des cuvées et, il faut bien le reconnaître, pour certains, à des prix complètement incautionnables pour ce style de vins, notamment que quelques-uns sont aptes à vous inciter à faire la sieste... En Languedoc, côté prix, c’est pareil, avec des vins rouges sirupeux, trop lourds, trop alcoolisés, sans élégance. Voilà le pourquoi d’un nombre important d’éliminés cette année. Dans ces deux régions, donc, une bonne quarantaine en pâtissent, pour le bien-être des amateurs que vous êtes... et des vrais vignerons talentueux !

     

    Des grands vins ici, il y en a, mais les terroirs sont connus et ne s’étendent pas. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un beau rapport qualité-prix.

    En Languedoc, il s’agit donc de ne pas confondre l’ensemble d’une progression qualitative certaine et le développement de ces vins “fabriqués” et “putassiers” accolés à des prix inexcusables sous prétexte que l’on peut mettre sur une étiquette les noms de Chardonnay ou de Merlot (pour les IGP), ou que l’on croit qu’il suffit d’acheter des barriques neuves et se payer les services d’un œnologue “tendance” pour faire un grand vin. On va se contenter des producteurs qui élèvent des vins racés et typés, dans l’ensemble du territoire, des Corbières à Saint-Chinian, de Faugères en Minervois, en passant par les Coteaux-du-Languedoc, Fitou ou vins de pays, à des prix remarquables.

     

     

     

    CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
     
    e_languedoc_roussillon.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    CASCADES (bl)
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    GRAND CAUMONT
    GRAND MOULIN (r)
    MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
    SPENCER LA PUJADE
    CAMBRIEL (bl)
    VIGN. CAMPLONG
    ESPINOUS
    GRAND-ARC
    LALIS
    SAINT-MICHEL LES CLAUSES
    BOUYSSE
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    BERTRAND-BERGÉ (bl)
    CLARMON
    FABAS (bl)
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE
    VIEILLE (Pic-Saint-Loup) (bl)
    AGEL
    CAVAILLES
    CENTEILLES
    LOUP BLANC
    MARBRIER
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    TOUR BOISÉE
    LOUPIA
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    FAMILONGUE (bl)
    GUIZARD
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI (bl) (r)
    PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
    REYNARDIÈRE (F)
    CAVE ROQUEBRUN (bl)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)
    ARGENTEILLE
    CLOS BELLEVUE
    BOUSQUETTE
    CLOTTE FONTANE
    CROIX CHAPTAL (r)
    L'ESCATTES
    ESTABEL CABRIÈRES (bl)
    LANYE-BARRAC
    SAUVAIRE
    BERGERIE DU CAPUCIN
    BORT
    FONTAINE-MARCOUSSE
    GRANDES COSTES
    VALAMBELLE (F)
    VILA VOLTAIRE
    Villa DONDONA
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
    CASA BLANCA (bl)
    MAIRAN (IGP) (bl)
    PLAINE-HAUTE (Muscat)
    MAS ROUS (bl)
    SERRES (Malepère)
    TERRES DE MALLYCE
    MASPIQUET
    RICARDELLE DE LAUTREC



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (LONGUEROCHE)
    MATTES-SABRAN
    2 ANES
    AURIS (Bl)
    FONTFROIDE
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    CAPRICES*
    PAUMARHEL (bl)*
    VILLEPEYROUX
    AUGUSTINS (Pic-Saint-Loup)*
    (BARROUBIO)
    LA GRAVE (bl)
    TERRES GEORGES
    GRAND GUILHEM
    OUPIA
    ZUMBAUM TOMASI
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    ARGENTIES
    DEVEZE MONNIER*
    (MARMORIERES*)
    METEORE (F)
    MAS de CYNANQUE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    BARTHE (IGP)*
    BERTA-MAILLOL (Banyuls)*
    RIVES-BLANQUES*
    (CLOS SAINT-GEORGES)
    MOULINES (IGP)*
    ANTECH (Limoux)
    DOM BRIAL
    Mas de MADAME

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (BORDE-ROUGE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    (SAINT-JACQUES D'ALBAS)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    (MAS NUY)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    (Philippe NUSSWITZ)
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
     
  • BORDEAUX : LES SIX GRANDS VINS DE L'APPELLATION

     

    Vignobles PELLE

    Vignobles PELLE 

    (BORDEAUX)
    Denis Pellé
    1 et 2, Jayle
    33490 Saint-Martin-de-Sescas
    Téléphone :05 56 63 60 90 
    Email : contact@vignobles-pelle.com 
    Site : www.vignobles-pelle.com 

    Une histoire familiale qui débuta, en 1840, au Château de Jayle. Cinq générations s’y sont succédées donnant naissance également au Château Les Ancres et produisant des Bordeaux et Côtes de Bordeaux Saint-Macaire, répartis sur une superficie de 68 ha. 



    Le Bordeaux rouge Châteaux de Jayle Barrique 2010, 95% Cabernet-Sauvignon et 5% Merlot, élevé en barriques pendant 8 mois, coloré, a des notes de cassis très mûr et d’épices, un vin de fort belle structure, de bouche savoureuse et persistante.
    Le Côtes de Bordeaux Saint Macaire blanc sec Acacia 2014, 70% Sauvignon et 30% Sémillon, élevé en fûts d’acacia pendant 6 mois, dégage des nuances d’amande et de citron, d’une belle couleur or, ample et rond. Séduisant Côtes de Bordeaux Saint Macaire blanc sec Plaisir Fruité 2015, 100% Sauvignon, élevé en cuves Inox, est classique, au nez à dominante de fruits frais, fin et rond.

     

    Château BELLE GARDEBORDEAUX Château BELLE GARDE

    Château BELLE GARDE 

    (BORDEAUX)
    Éric Duffau
    2 692, route de Moulon
    33420 Génissac
    Téléphone :05 57 24 49 12 
    Télécopie : 05 57 24 41 28 
    Email : duffau.eric@wanadoo.fr 
    Site : www.vignobles-ericduffau.com 

    Les origines de la famille Duffau demeurant sur la commune de Moulon, remontent au XVIIIe siècle. Une propriété de 46 ha.
    Coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur cuvée Icone 2014 (bouteille lourde et très belle étiquette), un pur Cabernet-Sauvignon, de robe sombre, charpenté, tout en nuances, aux tanins amples, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le musc et les sous-bois, vraiment réussi. “Cette cuvée bénéficie d’une vinification intégrale qui consiste à verser les grains de raisin dans des barriques neuves de 225 l. Dès que la fermentation alcoolique démarre, 2 pigeages journaliers permettent d’extraire le fruit et les tanins tout en douceur. Cette fermentation va durer 20 à 30 jours selon le millésime. Après le pressurage, le vin obtenu est ensuite réincorporé dans les barriques pour la fermentation malolactique.”
    Le Bordeaux Supérieur l’Excellence rouge 2015, 50% Merlot, 50 % Cabernet-Sauvignonvinification en cuves tronconiques permettant d’effectuer des pigeages journaliers une cuvaison de 5 semaines environ est réalisée avec un apport d’oxygène sous marc, élevage 12 mois, un vin aux senteurs de mûre et de poivre, d’une belle robe profonde et soyeuse, aux nuances de cassis, de pruneau et d’épices au palais, aux tanins savoureux, tout en bouche, de garde
    Le Bordeaux rouge 2015 Fûts de Chêne, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage pendant 12 mois sur lie totale avec un apport d’oxygène, charnu, tout en souplesse, tout en bouche, est bien épicé, avec des notes de groseille et de truffe et des tanins très équilibrés, de très bonne garde. Joli Bordeaux rouge Tradition 2015, 80% Merlot et 20% Cabernet Sauvignon, élevage 12 mois en cuves, plus souple, fondu, corsé comme il le faut. 
    Le Bordeaux blanc 2016, 70% Sauvignon blanc, 10% Sauvignon gris et 20% Sémillon, élevage sur lies fines pendant 6 mois, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré en bouche, est idéal sur des brochettes de fruits de mer ou une salade nordique, vraiment séduisant, comme ce Bordeaux rosé 2016, 75% Cabernet franc et 25% Merlot, élevage de 3 mois sur lies en cuves, qui sent la rose et la framboise fraîche, de bouche franche.
     

    Château FONTBONNEBORDEAUX Château FONTBONNE

    Château FONTBONNE 

    (BORDEAUX)
    Philippe Renier
    2, route de Targon - Lieu-dit Fontbonne
    33760 Faleyras
    Téléphone :05 56 23 49 36 et 06 07 59 35 45 
    Télécopie : 05 56 23 49 36 
    Email : chateau.fontbonne@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-fontbonne.com 

    Une propriété familiale depuis trois générations. Elle a été achetée par le grand-oncle de Philippe Renier, l’actuel propriétaire, en 1939. Vignoble de 32 ha.
    Toujours une référence avec ce Bordeaux rouge cuvée Marie 2014, une sélection rigoureuse de parcelles de vieilles vignes, 70% Merlot et 30% Cabernet-Sauvignon, légèrement épicé, aux tanins riches et veloutés à la fois, aux notes de mûre et de poivre, un vin de garde. Le Bordeaux blanc cuvée Marie 2015, ample, floral, avec cette nervosité vive, dégage un nez d’amande, avec, en bouche, des notes de citron et de narcisse, idéal avec un navarin d'agneau printanier ou une omelette aux asperges.
    Le Bordeaux cuvée Henriette blanc 2014 est d’une jolie complexité d’arômes où l’on retrouve des nuances de citron et de genêt, un vin franc et distingué. Remarquable Bordeaux Edouard de Fontbonne 2014, 90% Merlot, 10% Cabernet-Sauvignon, alliant concentration aromatique, ampleur des tanins et persistance, avec ces notes délicates de prune et de fumé, riche et fondu. Quant au Bordeaux rouge 2014, il est bien classique, de robe intense, aux tanins souples, bien corsé, et se débouche, par exemple, sur une soupe au pistou ou un taboulé aux fruits de mer.

    Vignobles GASSIES-GAUTEY

    Vignobles GASSIES-GAUTEY 

    (BORDEAUX)
    Michel, Françoise et Olivier Gautey
    Le Masson
    33420 Moulon
    Téléphone :05 57 84 52 44 
    Télécopie : 05 57 74 98 63 
    Email : vignobles.gassies.gautey1@orange.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudumasson 

    Domaine de 40 ha.  Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs, pionniers parmi tant d'autres de ce terroirde l'Entre-Deux-Mers. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne se prolongeant dans le sous-sol. Fermentation à l'ancienne à l'air libre, élevage 3 ans en cuves. 
    Leur fils, Olivier, est le gérant depuis le début de l’année, et compte bien développer l’activité commerciale de l’entreprise, dans le but de perpétuer la tradition familiale, pour la quatrième génération.
    Olivier Gautey nous indique vendre en 2017, en rouge la Cuvée Passion 2011 puis 2012, L'Or 2011 et 2012, en rosé Fleur Du Mayne 2016. Pour lui, “le 2016 est le millésime d'une année d'exception, nettement supérieur au 2015. Intensément coloré, il a de la matière, des degrés élevés, des effluves de fruits confits ou bien mûrs, et, belle surprise, une quantité fort satisfaisante. Le chai de vinification va être refait et agrandi avec des cuves en Inox pour augmenter la qualité.
    Remarquable Bordeaux rouge Cuvée Passion 2012, 80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec, chaleureux, de bouche persistante aux nuances de fumé et de prune caractéristiques, de belle évolution. Beau 2011, riche, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale, parfait sur un gigot d'agneau rôti au four ou une côte de bœuf marchand de vin.
    Le Bordeaux Supérieur rouge L’Or Rouge 2012, au nez de violette et de sous-bois, est tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles et intenses de kirsch et de fruits rouges surmûris, de bouche pleine, un vin d’excellente évolution. 
    Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2014, d’un beau rouge grenat, corsé, au nez marqué par la prune, riche et rond à la fois, avec ces notes de cerise mûre en finale, de bouche fondue. 
    Le Bordeaux rosé Château du Masson 2016 est de robe délicate, un vin tout en rondeur et persistance en bouche, avec ces notes de rose et de mûre, ample, souple et sec à la fois, idéal, par exemple, sur une quiche ou un carpaccio de bœuf.

    Château de LAUBERTRIE

    Château de LAUBERTRIE 

    (BORDEAUX)
    Marie-Christine Pontallier
    50, route de Laubertrie
    33240 Salignac - Val de Virvée
    Téléphone :05 57 43 24 73 
    Télécopie : 05 57 43 17 24 
    Email : domainedelaubertrie@orange.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedelaubertrie 
    Site : www.chateau-laubertrie.com 

    Propriété familiale depuis le XVIe siècle. L'Auberterie est une formation du haut moyen âge; la famille Pontallier y apparaît dans les textes depuis la fin du XVI ème siècle. Ancien fief de la Baronnie de la Rivière au Duché de Fronsac, elle rejoint le Cubzagais à partir de la révolution française. Les bâtiments d'exploitation remontent au XVIII et XIXee siècle, la maison d'habitation a été surélevée et terminée en 1863. Marie-Christine Pontallier est secondée par ses enfants, Arnaud et Benoit, qui s'impliquent de plus en plus. 
    Le Domaine compte 15 ha de vignes, situés sur un plateau argilo-calcaire. La culture y est traditionnelle, les vins sont élaborés de façon artisanale, en essayant de respecter les caractères du terroir et de chaque millésime. Le travail du sol privilégie les procédés mécaniques et l'enherbement naturel. Les vendanges se font manuellement. 
    Toujours au sommet de son appellation avec ce Bordeaux rouge 2014, riche et charnu, au nez dominé par le cassis, le cuir et les sous-bois, un vin prometteur, aux tanins puissants et soyeux à la fois, de très bonne garde, un vin parfait sur, notamment, des brochettes d'agneau grillées ou un sauté de veau Marengo. 
    Le Bordeaux blanc, avec beaucoup d’arômes de fleurs (jasmin) et de fruits, est charmeur, un vin de bouche ample, avec ces nuances de poire mûre et de fruits secs au palais. 
    Joli Crémant de Bordeaux, 80% Muscadelle et 20% Cabernet franc, à la mousse ample et florale, tout en délicatesse, vif et harmonieux, un vin qui sent la noix fraîche et la pêche blanche.   
    Parfait pour une halte dans le vignoble, deux gîtes**** sont disponibles sur place.
     

    Château LAVISONBORDEAUX Château LAVISON

    Château LAVISON 

    (BORDEAUX)
    Martine, Alexandra et Patrick Martet

    33190 Loubens
    Téléphone :05 56 71 48 82 et 06 82 80 24 17 
    Email : chateau.lavison@orange.fr 
    Site : www.chateau-lavison.fr 

    Le 25 avril 1274, Bertrand Ladils, bourgeois de Bazas, cède le château à son suzerain, Edouard Ier, duc de Guyenne et roi d’Angleterre. Le fils aîné d’Edouard III, Edouard de Woodstock (dit le Prince Noir), s’en servira comme rendez-vous de chasse... Au début du XXe siècle, le grand-père des actuels propriétaires achète le domaine pour y créer un domaine agricole en polyculture. En 1920, les vignes sont arrachées puis replantées, le vignoble conserve cet encépagement resté inchangé. La culture céréalière et l’élevage sont abondonnés en 1960 par la famille, qui se consacre désormais exclusivement au vignoble. Puis en 2000, Alexandra (la fille de Martine Martet, petite fille des actuels proprétaires, Jack et Johanne Martet) reprend en main le vignoble. La viticulture à Lavison prend alors une toute nouvelle orientation. Rendement limité, taille courte de la vigne, double effeuillage, enherbement naturel et, pour la partie viniculture, les vins sont élevés en barriques bordelaises. Un travail qui porte “ses fruits”: Lavison obtient son classement en exploitation viticole raisonnée en 2004. Les vendanges sont mécaniques. Aujourd’hui, les 60 ha de vignes s’étendent autour du château sur une hauteur surplombant la vallée du Dropt. Une partie du domaine est conduit en agriculture biologique, l’autre en agriculture raisonnée.



    Tous ces efforts expliquent ce Bordeaux rouge 977 Bio 2014, 85% Cabernet-Sauvignon et 15% Merlot, élevage en barriques 14 mois, dont la présentation est particulièrement originale, mêlant finesse et charpente, un vin corsé, d’un beau rouge profond, aux nuances d’humus et de petits fruitsnoirs bien mûrs, tout en finesse tannique. 
    La cuvée Esprit 2014, 12 mois en barriques de chêne français, marqué par son Merlot prédominant (60%, le reste en Cabernet-Sauvignon 30% et Cabernet franc 10%,est de belle couleur grenat, intense, veloutée, très parfumée, tout en bouche, un vin harmonieux
    Joli Bordeaux blanc (Sauvignon et Sémillon à parts égales), issu de vielles vignes de 50 ans, élévage barriques 8 mois, de teinte claire, avec un nezfrais de fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré en bouche, est vraiment séduisant. Chambre d’hôtes.
  • FAITES-VOUS PLAISIR AVEC LES HUIT MEILLEURS CHABLIS DE L'ANNEE

     


    Domaine Guy ROBINCHABLIS Domaine Guy ROBIN

    Domaine Guy ROBIN 

    (CHABLIS)
    Marie-Ange Robin
    13, rue Berthelot
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 12 63 
    Télécopie : 03 86 42 49 57 
    Email : contact@domaineguyrobin.com 
    Site : www.domaineguyrobin.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis
    “J’ai des Vins un peu capricieux, précise Marie-Ange Robin, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En Juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts, la cave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente. 
    Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, très typés de leur terroir. La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablis classique, ils veulent se faire surprendre.„
    Grandissime Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2012, médaille d’Or Féminalise, où tout est présent : race, finesse, puissance aromatique, persistance en bouche. “Notes marneuses presque pétrolées mélangées à des notes cacaotées. Sensations végétales un peu fleur de sureau. La bouche est sur le même registre entre la sève et l’empreinte maritime saline. Vin d’amateur hyper terroir, sauvage avec une finale pierre à fusil. Très long. En devenir, mais il faudra attendre quelques années pour ne pas passer à côté.”
    Le 2009, au nez minéral dominé par les agrumes frais, intense en bouche, est un grand vin savoureux et complexe, harmonieux au palais avec des notes d’amande et de tilleul très subtiles. Le 2008 est d’une grande minéralité, médaille d’Or à Berlin, au nez très iodé, embruns, puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Le 2007 est un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, opulent, de garde
    Sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2012, marqué par ses vieilles vignesnerveux comme il le faut, aux nuances d’agrumes et de grillé, de bouche ample, complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse. Le 2011, très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits jaunes fraiset le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul). 
    Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d'une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel. Le 2008, avec ce nez mûr, a des notes de noix fraîche. Après aération, se dévoilent des nuances de thé, de menthol et une dominante florale, de bouche intense, dégageant presque une impression sucrée de bonbon, d’acacia. 
    Splendide 2007, où l’intensité se marie à la distinction, avec des nuances de fruits, de fleurs, de brioche, le tout avec des notes poivrées très fines, de garde. Exceptionnel 2006, tout en distinction, riche en arômes comme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine, pêche, noisette), très typé. 
    Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2012 est délicieux, encore très jeune, bien sûr, d’une très grande finesse, bien typé, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, de robe jaune clair, parfait sur des crustacés. Très beau 2011, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux au palais avec des nuances de pomme, de musc et de miel. Le 2010 est tout en bouche, très parfumé, très fin, d’une belle amplitude au nez comme au palais, un vin minéral. Superbe 2009, dégage un nez beurré de noix, la bouche est plus fraîche que le nez avec une touche d’orange confite. Le 2008, d'une grande finesse, est un grand vin gras et onctueux, très typé, légèrement épicé, avec cette finale impressionnante où s'associent le musc, le silex et les fruits frais
    Le Chablis Grand Cru Les Clos 2009, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-sol kimméridgien, sud-sud-ouest. Un grand vin de bouche persistante, avec ces notes de lis, de coing et de rose, alliant fraîcheur et rondeur, équilibrésuave, de très belle évolution. Exceptionnel, le 2007 développe des notes d’abricot frais, de narcisse et de fruits secsgras mais très frais à la fois, de bouche très équilibrée en acidité, mais dense, intense, savoureuse, d’une belle finesse, d’une grande finale. 
    Le Chablis Premier Cru Montmains 2014, issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, sol de colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol kimméridgien. vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantation naturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes... Le 2013 est gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, tout en harmonie et persistance au palais. 
    Le Montée-de-Tonnerre 2014 est tout en nuances et vivacité. “Pour le millésime 2014, la météo a été moins compliquée, poursuit Marie-Ange Robin. Débourrement très précoce, printemps sec et plutôt chaud. En Juin, nous avons eu des températures élevées lors de la floraison ce qui a occasionné un peu de coulure. Juillet et Août ont été deux mois plutôt frais et pluvieux. Vu la date de floraison, la récolte était initialement prévue début Septembre, mais l'été maussade, a retardé l'évolution. Comme souvent, septembre est beau, sec, avec des vents du Nord. Ce vent du Nord qui permet une belle et lente maturation. Cela donne des Vins plus salivants, toniques, plus iodés, bref, plus sur la minéralité chablisienne que 2013, des Vins bien typés. On se rapproche des millésimes 2005 et 1990”.
    On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruitsblancs mûrs et de noisette, un vin tout en rondeur. Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieilles vignes 2013, d’une belle onctuosité en bouche, est gras, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de brioche et de musc. Quant à son Chablis cuvéeMarie-Ange 2014, aux nuances de petits fruits frais (coing, pêche), d’une belle onctuosité, d’un bel équilibre en finale, il est vraiment charmeur.

    Gérard TREMBLAYCHABLIS Gérard TREMBLAY

    Gérard TREMBLAY 

    (CHABLIS)
    Famille Tremblay
    12, rue de Poinchy
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 40 98 
    Télécopie : 03 86 42 40 41 
    Email : gerardtremblay@vinsdusiecle.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay 
    Site : www.chablis-tremblay.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. 
    Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.
    “Nous avons à la vente les 2016, nous dit Vincent Tremblay. Ce sont des Vins superbes d’une qualité très similaire au 2015. Ce sont des Vins gourmands dans leur jeunesse, d’une belle matière ce qui laisse augurer un beau potentiel de garde. Les 2015 avaient une belle structure, un millésime d’une très grande qualité, des Vins eux aussi, assez gourmands dans sa jeunesse avec un grand potentiel de garde
    L’année 2016 a été une saison difficile à Chablis. Nous avons connu de gros aléas climatiques cela a réduit la récolte de 50% sur le Chablisien. Le mois de septembre, superbe, nous a permis de vendanger dans de bonnes conditions, nous avons récolté un peu plus tardivement, vers fin septembre. La maturité était optimale, la qualité des raisins était sublime. Les 2016 sont très fruités, ce sont des Vins très gourmands. En raison de la rareté du raisin et la forte demande, les prix risquent d’augmenter et nous devons contingenter les clients. Des Vins superbes car ils sont aromatiques avec beaucoup de gras, déjà délicieux jeunes, mais qui pourront aussi se garder.
    Dorénavant, ma sœur Eléonore et moi, sommes officiellement à la tête du Domaine. Nous avons racheté les parts de nos parents. Eléonore s’occupe de la vinification et je me consacre au vignoble et à la commercialisation, nous faisons les assemblages ensemble. Nous nous investissons beaucoup dans l’exploitation, mes parents nous conseillent toujours. Mon père trouve que l’hiver froid 2017 est une très bonne chose, la nature devrait reprendre un cycle normal.” 
    On patiente avec ce remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2015, aux nuances de miel, au nez de petits fruits (pêche), bien ferme et suave en bouche, à la texture fine et soyeuse, un vin tout en distinction, qui associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale. “Lemillésime 2015 est issu d’une année assez chaude et sèche, explique Vincent Tremblay, il a juste plu avant les vendanges, beaucoup de vignobles ont été grêlés, nous avons eu la chance d’avoir été épargnés, seul un hectare et demi a été touché. Nous avons vendangé rapidement pour conserver la qualité. La pluie a été salutaire pour regonfler un peu les raisins qui souffraient de sécheresse. Le 2015 est un vin plaisir, les clients l’adorent.” 
    Le 2014 est de bouche subtile avec des nuances d’amande et de narcisse, au nez franc, de bouche délicate.  Le 2013, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité en bouche certaine, mêle charpente et finesse. Le 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des senteurs d’agrumes et de fruits secs, est de belle structure, tout en vivacité. 
    Le Premier Cru Montmains 2014 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de grillé et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2013, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes subtiles de miel, de rose et de citron, d'une grande persistance, mêle charme et structure au palais. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruité, équilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2014, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, tout en harmonie. Savoureux 2013, aux arômes délicats de fleurs blanches, ample, qui allie charpente et distinction, très fin, tout en bouche, légèrement miellé en finale. 
    Très typé, ce Chablis Premier Cru Beauroy 2014, où l’on retrouve des nuances de citronnelle et de miel, harmonieux, de mousse fine, d’une grande élégance, tout en subtilité, d’une belle longueur en bouche, un grand vin comme ce Chablis Grand Cru Vaudésir 2014, tout en arômes, au nez de petits fruits frais, de miel et d’amande, suave, alliant rondeur et nervosité, tout en structure, d’une belle finale, de garde. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secssuave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité, minéral, très racé, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde
    Il y a encore le Chablis Vieilles Vignes 2015, au nez élégant dominé par l’amande et le coing, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, dense et distingué à la fois, bien séduisant. Tout en vivacité, le Petit Chablis 2015, à la robe brillante jaune vert, est franc et sec, parfait avec un saumon aux asperges ou une terrine de poisson.


     

    Domaine du CHARDONNAYCHABLIS Domaine du CHARDONNAY

    Domaine du CHARDONNAY 

    (CHABLIS)
    E. Boileau, W. Nahan et Ch. Simon
    Moulin du Pâtis
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 48 03 
    Télécopie : 03 80 42 16 49 
    Email : info@domaine-du-chardonnay.fr 
    Site : www.domaine-du-chardonnay.fr 

    Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, exploitent un joli vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n'a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu'en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité.
    “Le millésime 2016, nous raconte Étienne Boileau, a connu une année compliquée, due aux aléas climatiques : gel, grêle, très fortes précipitations avec pression mildiou et enfin grillures avec la canicule d'août. Et pourtant, dans les parcelles comportant encore des raisins, des grappes saines et à maturité ont pu être récoltées, et, avec un pressurage adapté, le jus obtenu a été de belle qualité. 
    Les fermentations alcooliques se sont déroulées sans problème, ensuite, la fermentation malolactique avant un soutirage pour ne conserver qu'un peu de lies fines s'est elle aussi, bien passée. Dégustés avec l'œnologue, le 12 Janvier, heureuse fut la surprise : les vins sont aromatiquesfruités avec un petit côté floral, de la minéralité et la tension nécessaire bien présente, malgré un PH plus élevé que la moyenne des millésimes.”
    Il propose cette année toute sa gamme : Petit ChablisChablisChablis Premiers Crus Montée de Tonnerre, Mont de Milieu, Montmains, Vaillons, Vosgros. 
    Depuis un an, Thibault, un nouveau commercial France et export a rejoint l'équipe.
    Entretien et rénovation des anciennes cuveries pour assurer la meilleure hygiène en continu des cuveries et porter continuellement attention à tous les éléments permettant d'assurer la qualité des vins.
    Voilà un remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2014, élégant, tout en finesse, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais. Le Chablis Premier Cru Montée-de-Tonnerre 2014 (sous-sol argilo-calcaire kimméridgien du Jurassique secondaire), de bouche franche, d'une élégante nervosité et d'une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron. Le 2013, où la finesse prédomine, est onctueux, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale. Le 2012 est remarquable, à dominante de fleurs blanches et d'amande, charpenté, au fruité complexe, généreux et charmeur. Le Chablis Premier Cru Vaillons 2014, onctueux en bouche, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette, est très équilibréharmonieux, tout en bouche. Le 2013 est de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère).
    Il y a encore ce Chablis Premier Cru Vosgros 2014, ample, avec des arômes de grillé et de pomme, bien persistant en bouche, qui allie vivacité et suavité en finale, le Chablis Premier Cru Montmains 2014, aux nuances de fruits mûrs, de coing notamment, de robe jaune pâle aux reflets d’or, un vin puissant et distingué à la fois, le Chablis 2015, séduisant avec ces arômes de pommes reinette et d’amande fraîche, et le Petit Chablis 2015, de jolie bouche vive.
     

    Domaine Daniel DAMPT et Fils

    Domaine Daniel DAMPT et Fils 

    (CHABLIS)

    1, rue des Violettes
    89800 Milly
    Téléphone :03 86 42 47 23 
    Télécopie : 03 86 42 46 41 
    Email : domaine.dampt.defaix@wanadoo.fr 
    Site : www.dampt-defaix.com 

    Un domaine de 30 ha, une lignée de vignerons depuis plus de 150 ans, qui tiennent à conserver à leur propriété son caractère familial traditionnel. Le fils Vincent, a rejoint son père après avoir fait ses études et un stage en Nouvelle-Zélande. Il est rejoint, à son tour, par son frère cadet Sébastien, qui a terminé des études viti-œno-commerciales à Beaune et effectué un stage en Australie
    Beau et très typé Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux notes florales complexes (rose, acacia...), fondu en bouche avec cette touche de brioché, très aromatique, au nez dominé par les fruits mûrs. Le 2012, dégage un nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, un vin dense, tout en nuances, bien persistant et typé
    Le Chablis Grand Cru Bougros 2013, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante au nez comme en bouche, d’une grande finesse, bien typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et secs), est à déboucher avec un millefeuille de saumon fumé ou des huîtres en coquilles, beurre au caviar, par exemple. Le Chablis Premier Cru Vaillons 2014 est très classique, franc et très équilibré, de robe brillante, au nez à dominante de pomme et d’acacia, de bouche franche et très aromatique, comme cet autre Premier Cru Beauroy, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d'amande et de tilleul, tout en harmonie, d'une finale ample où se décèle le pain brioché. Excellent Chablis Premier Cru Côte de Léchet, aux nuances complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche et très flatteur.

    Domaine Alain GEOFFROYCHABLIS Domaine Alain GEOFFROY

    Domaine Alain GEOFFROY 

    (CHABLIS)
    Nathalie Geoffroy
    4, rue de l'Equerre
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 76 
    Télécopie : 03 86 42 13 30 
    Email : info@chablis-geoffroy.com 
    Site : www.chablis-geoffroy.com 

    Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral. Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley. 
    “Ce 2015 est un joli millésime, nous dit Nathalie Geoffroy, des vins très flatteurs, très gourmands, très plaisants à déguster car ils ont peu d’acidité, une très belle maturité, c’est un millésime facile à appréhender. Des arômes de fruits mûrs, c’est ce qui prime sur la minéralité, on est plus dans le registre des fruits mûrs à chair jaune, plutôt pêche que agrumes, bonne fraîcheur, un vin très flatteur, au potentiel de garde de 3 à 4 ans, un peu moins qu’une année où les vins sont plus nerveux, et 5 ans sans problème pour les Grands Crus. Le 2016 a été une année aux aléas climatiques, résultat une petite récolte (60%). Il y avait moins de raisins mais une belle concentration des matières, belle maturité. Les vins sont plus longs à se faire que d’habitude car les vendanges ont été plus tardives, nous avons obtenu de jolis jus avec de belles maturités et des degrés intéressants.” 
    Superbe Chablis Premier Cru Beauroy 2015, légèrement épicé, de bouche puissante, sec et généreux à la fois, de robe dorée, alliant finesse et suavité, aux notes persistantes d’amande fraîche. “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vins tendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour l'optimal.” Le 2014, qui collectionne les récompenses, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse aux papilles. Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2013, très caractéristique de son terroir, qui dégage des notes minérales, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robeferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction.
    Il y a également le Chablis Vieilles vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur, le Chablis Domaine le Verger 2015, au nez de lis, de rose et de musc, un vin tout en rondeur, et le Petit Chablis 2015, tout en fruité et nervosité. Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils 

    (CHABLIS)
    Olivier Heimbourger
    Rue de la Porte-de-Cravant
    89800 Saint-Cyr-Les-Colons
    Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84 
    Télécopie : 03 86 41 48 83 
    Email : heimbourger@wanadoo.fr 
    Site : www.domaine-heimbourger.com 

    La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien.
    “Nous avons restauré notre caveau de dégustation, en faisant un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes,” précise-t-on.
    Une référence avec son Chablis cuvée Pierre 2014, dont la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d'élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles... le tout donnant ce vin rondfloral au nez comme en bouche, avec des notes de rose et d’amande, très persistant, charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense où se retrouvent le lis et la pêche mûre, un vin parfait sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une bouillabaisse de lotte. 
    Le Chablis 2015, issu du terroir de Chablis, Courgis et Préhy, mêle richesse aromatique et persistance, dense, avec des connotations persistantes de noix et d’abricot frais, tout en délicatesse. Le 2014 est marqué par cette vivacité persistante due à ce beau millésime classique de l’appellation, associant richesse aromatique et ampleur en bouche, avec des connotations d’aubépine et de pomme, un vin très charmeur.
    Le Bourgogne Pinot Noir 2014, au nez de fruits macérés et d’humus, est de bouche à la fois dense et ronde, quand ce Bourgogne Chardonnay 2014 sent la noisette et le genêt, un vin vif et rond à la fois, tout en fraîcheur.
    L’Irancy cuvée Pierre rouge 2014, issu d’un élevage de 11 mois en fûts de chêne (Pinot Noir majoritaire et 5% de César), chaleureux, à la robe rubisintense, est puissant en bouche, aux tanins savoureux, aux notes de fruits rouges cuits. L’Irancy 2014, élevage pour 40% en fûts de chêne durant 11 mois, coloré et riche en arômes de fruits rouges bien mûrs (griotte, pruneau), est un vin qui allie rondeur et charpente, à prévoir, par exemple, sur une côtede veau panée à la milanaise ou une rouelle de veau à l'ancienne aux carottes.
    Il y a ausssi ce Bourgogne Passetoutgrain, tout en souplesse, qui sent les fruits mûrs, et ce rosé Pinot Gris, de bouche fine, aux arômes de fruits frais, d’une finale parfumée.

    Sylvain MOSNIER

    Sylvain MOSNIER 

    (CHABLIS)

    36, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 68 37 92 99 
    Télécopie : 03 86 42 42 88 
    Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr 
    Site : www.chablis-mosnier.com 

    Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur de mécanique automobile. Petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, il saisit l'opportunité de s' installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui a loué environ 2 ha de vignes en appellation Chablis. Aujourd’hui, Monique, sa femme et Stéphanie, sa fille, gèrent à ses côtés ce domaine de 18 ha, dont les vignessont situées sur du portlandien ou sur une couche plus ancienne appelée kimméridgien (Premiers Crus et une partie des Chablis).
    Coup de cœur pour ce Chablis Premier Cru Beauroy 2015, très charmeur, ample, d’une bonne acidité, avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches, tout en suavité, vraiment remarquable. Le 2014, de robe or pâle, de bouche puissante, d'une jolie complexité aromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure, et se débouche aussi bien avec une truite pochée en sauce qu’avec des écrevisses flambées. Le 2013 est parfumé (agrumes, noisette), de bonne bouche, aux notes d’aubépine et de pain grillé au palais. 
    Le 2012, d'une robe or pâle, est minéral et racé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, riche, savoureux et plein, associe charnu et suavité. 
    Le Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014 a des nuances complexes où dominent les fleurs et le fumé, harmonieux, un vin ample et gras en bouche. Excellent Chablis Vieilles vignes 2014, où s’associent rondeur et distinction, très plaisant par sa structure et sa persistance d’arômes au palais, idéal sur des nems aux crevettes ou une andouillette grillée. 
    Goûtez également le Chablissec et moelleux à la fois, qui fleure les noisettes et la pêche, et ce joli Petit Chablisvif et franc.

    Domaine Jean-Marie NAULIN

    Domaine Jean-Marie NAULIN 

    (CHABLIS)

    6, rue du Carouge
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 40 95 
    Télécopie : 03 86 42 12 74 
    Email : domainenaulin@orange.fr 
    Site : www.domaine-naulin-chablis.fr 

    Une très belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 12 ha. 
    “Malgré les intempéries, nous dit Jean-Marie Naulin, le 2016 est un bon millésime, plus minéral et plus sec que le 2014, mais petite quantité en Chablis, Petit Chablis, Fourchaume (pas plus de 30 hl/ha). Ventes en 2017 : Chablis 2015, Premiers Crus 2015, Petit Chablis 2015, Fourchaume 2015, puis 2016.”
    Voilà bien un remarquable Chablis Premier Cru Fourchaume 2015, qui développe des notes subtiles de fruits frais et de noisette, très équilibré, très flatteur au nez, ample, de bouche parfumée et bien persistante, avec ces connotations de fruits jaunes fraissuave comme il se doit, à prévoir avec, notamment, des filets de turbot poêlés, sauce aux câpres ou une terrine aux champignons des bois. Le 2014, aux nuances de noisette grillée, de poire et d’amande fraîche, gras et sec à la fois, dense en bouche, avec des connotations de noix et d’abricot frais en finale. Le 2013, toujours très typé, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, est un vin où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille. Savoureux 2012, de teinte pâle, fin, ample, aux nuances délicatement citronnées, avec cette pointe de nervosité présente, d'une grande persistance aromatique au palais. Beau 2011, suave, aux connotations de pêche et de narcisse, très bouqueté, vraiment très charmeur. Le 2010 est un vin au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré, de bouche fine et harmonieuse. 
    Le Chablis Premier Cru Beauroy 2014 est charmeur, au nez de fruits frais et d’épices, un vin séduisant par sa richesse et sa finesse, tout en bouche.  Le 2013 est tout en structure et parfums (genêt, amande, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment charmeur. Le 2012, au nez de narcisse, dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, opulent. Belle réussite encore avec le 2011, typé, de robe très claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de miel. Excellent Chablis 2015, aux nuances délicates de petits fruits blancs et d’amande, d’une jolie persistance.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu