Avertir le modérateur

  • Mes 10 coups de cœur bourguignons du mois

    Mes 10 coups de cœur bourguignons de la Côte de Nuits

    Domaine René CACHEUX et Fils

    Domaine René CACHEUX et Fils

    (CHAMBOLLE-MUSIGNY)
    René et Gérald cacheux
    28, rue de la Grand-Velle
    21700 Vosne-Romanée
    Téléphone :03 80 61 28 72 et 06 98 10 47 90
    Email : gerald.cacheux@free.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-cacheux
    Site : www.domaine-cacheux.com

    Au début du siècle dernier, François Blée s’installe à Vosne-Romanée. Son fils Charles, lui succède en augmentant la superficie du domaine. En 1966 l'exploitation se divise entre ses deux filles. Jacqueline Blée, l’une de ses filles, et son époux René Cacheux, créaient le Domaine René Cacheux-Blée. En 2004, après avoir travaillé sur d’autres exploitations vitivinicoles, Gérald, leur fils, leur succède et dirige maintenant le Domaine. À partir de 2005, l’exploitation acquiert des vignes de l’appellation Chambolle-Musigny. Les vendanges sont manuelles, le tri est immédiat, directement sur le pied de vigne, l’égrappage est total avant mise en cuve ouverte. Les vins sont vinifiés de façon traditionnelle avec contrôle des températures. Ils sont ensuite élevés en fûts de chêne pendant une durée de 18 mois avec un pourcentage de tonneaux neufs pouvant varier, suivant les appellations et le millésime, entre 30% et 70%. Remarquable Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2007, charnu comme on les aime, gras, bien charpenté, complexe, harmonieux, un vin riche en couleur, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, de garde. Le Chambolle-Musigny 2007, de couleur pourpre, avec des senteurs de mûre, dense, est un vin de très bonne bouche, tout en souplesse et finesse, très aromatique au palais où domine le pruneau, la cerise, et les épices, de charpente très élégante.

    Pierre BOURÉE Fils

    Pierre BOURÉE Fils

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Louis, Bernard et Jean-Christophe Vallet
    13, route de Beaune
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 25
    Télécopie : 03 80 51 85 64
    Email : contact@pierre-bouree-fils.com
    Site : www.pierre-bouree-fils.com

    Maison fondée en 1864. Superbe Charmes-Chambertin 2005, au nez intense et subtil à la fois (groseille, pruneau), avec une touche épicée, bien typé, un vin charpenté et tout en rondeur, très caractéristique des meilleures bouteilles de son appellation. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, marqué par son terroir, avec ses notes subtiles de pruneau confit, d’un beau rouge foncé brillant, un très beau vin, où s’entremêlent les épices et la vanille au palais, qui associe structure et suavité en bouche, bien charnu. Le Gevrey-Chambertin Clos de la Justice 2006 est gras et très parfumé, d’une belle harmonie au palais, avec des notes très caractéristiques de prune, de groseille et d’épices, riche et très élégant à la fois. À la suite, le Pernand-Vergelesses blanc 2007 est typé, riche en bouche comme en arômes (pêche, brioche), de robe doré brillant, subtil et suave à la fois. Excellent Chassagne-Montrachet blanc 2007, avec des notes subtiles où l’on retrouve le chèvrefeuille et le miel, soyeux et charmeur, minéral, tout en finale. À noter, La Table de Pierre Bourée, où l’on propose des menus dégustation à 5, 7 et 9 vins. Les menus sont accompagnés de plats de la région.

    LEXIQUE DU VINABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

     


    Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

    Philippe LECLERC

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    9, rue des Halles
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 72
    Télécopie : 03 80 34 17 39
    Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr
    Site : www.philippe-leclerc.com

    Classé Premier Grand Vin, ce qui récompense une politique qualitative exemplaire, où la typicité s’allie à des prix très sages. Superbe Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2006, suave, d’une richesse et d’une complexité très fine, avec ses notes subtiles de fruits rouges mûrs, d’humus et d’épices. Le 2005, fort bien élevé, superbe, gras et très parfumé, d’une belle harmonie au palais, au nez envoûtant avec ces notes très caractéristiques de fruits des bois macérés et d’épices, très riche et très élégant à la fois, de belle évolution. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2006, un Vin puissant et coloré, aux nuances de poivre, d’humus et de griotte, très équilibré, d’une belle harmonie au palais, avec ses pointes de petits fruits mûrs légèrement épicés, qui demande à se fondre. Remarquable 2005, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, bien équilibré, alliant structure et velouté en bouche, ample et gras, de garde, bien sûr. Le 2003 est de bouche puissante, au nez de cerise macérée, un Vin épicé, avec ces senteurs de griotte légèrement réglissées, qui allie richesse et distinction, d’une belle finale. Le Gevrey Les Champeaux 2006 est tout aussi réussi, de robe grenat, au nez dominé par les fruits rouges (prune, cassis, framboise), aux tanins très équilibrés, finement épicé en finale comme il le faut. Beau Chambolle-Musigny 2006, très élégant, riche au nez, avec ces connotations subtiles de cerise, d’humus, qui mêle puissance et distinction en bouche, bien corsé, aux tanins présents et savoureux à la fois, un Vin qui s’apprécie dès aujourd’hui mais mérite un peu de patience.

    Domaine Henri REBOURSEAU

    Domaine Henri REBOURSEAU

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Jean de Surrel
    10, place du Monument
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 51 88 94
    Télécopie : 03 80 34 12 82
    Email : domaine@rebourseau.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ce propriétaire passionné s’attache à élever de grands Vins traditionnels comme on les aime, auxquels il faut donner le temps de s’exprimer. “La vigne ne donne pas un produit uniforme, précise Jean de Surrel, chaque récolte est particulière et ses caractères enrichissent la culture du dégustateur qui sait apprécier tous les charmes du vin.” Exceptionnel Chambertin Grand Cru 2006, marqué par son terroir, un grand vin racé, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2004, typé, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, allie structure et velouté, un vin gras, de garde. Superbe 2002, très typé, qui réunit amplitude et suavité, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et d’humus, bien charnu. Le 2001, où dominent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense en bouche, est un vin qui demande à se fondre, tannique, très typé. Le 2000, de robe pourpre, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, tout en bouche, charnu, vraiment formidable. Superbe Mazis-Chambertin 2004, de robe pourpre, qui allie charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de grande évolution. Le 2000 est complet, de robe pourpre, associant charpente et distinction, au nez complexe où se mêlent les petits fruits à noyau macérés et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de grande évolution. Envoûtant Charmes-Chambertin Grand Cru 2004 qui est dans la lignée, au nez puissant de mûre et de cassis, ample et solide, de bouche soyeuse et riche. Le 2000, très parfumé, aux notes de fruits mûrs et d’épices, est un grand vin savoureux, aux tanins harmonieux, d’excellente évolution, qu’il faut attendre. Le Clos Vougeot 2005 n’a rien à lui envier, aux tanins soyeux et riches à la fois, un vin qui sent bon les fruits compotés et l’humus, classique, de grande évolution comme en atteste ce superbe 2000, aux arômes de musc, de groseille et de réglisse, ample en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, un vin d’une ampleur réelle et persistante, très typé comme nous les aimons, de bouche puissante. Goûtez le Gevrey-Chambertin 99, de bouche parfumée et fondue, où se mêlent la truffe, la myrtille et l’humus, aux tanins soyeux, d’excellente évolution.

    Henri RICHARD

    Henri RICHARD

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Bastien Margaret
    75, route Nationale 74
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 51 80 18
    Télécopie : 03 80 34 35 81
    Email : scehenririchard@hotmail.com

    Ce domaine certifié en bio depuis 2005 est conduit par Margaret Bastien, fille d’Henri Richard, et par Patrick Maroiller pour les vinifications. On y savoure ce Gevrey-Chambertin Aux Corvées 2006, au bouquet complexe mariant les fruits noirs, la cerise et la violette, un vin de matière généreuse, aux tanins présents mais fondus, tout en bouche. Superbe Charmes-Chambertin rouge Aux Corvées 2006, aux connotations de cerise confite et de sous-bois, un vin structuré et gras en bouche, de couleur grenat soutenu, riche, avec des nuances d’humus et de mûre, marqué par son terroir, aux tanins denses mais très élégants, de très bonne garde. Le Charmes-Chambertin Grand Cru 2006, très typé également, aux senteurs persistantes de framboise, de réglisse et de vanille, est un grand vin charmeur, puissant et long, avec beaucoup de matière, de garde. Le Mazoyères-Chambertin 2006, très coloré, au nez délicat où se marient les fruits noirs et la réglisse, de jolie bouche, bien parfumée (griotte, cannelle), alliant rondeur et puissance, complexe et subtil à la fois, est un vin typé, consistant, savoureux, riche et très classique.

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement

    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE


    Domaine PRIN

    Domaine PRIN

    (LADOIX)

    2, rue Saint Marcel
    21550 Ladoix-Serrigny
    Téléphone :03 80 26 45 83 et 06 80 85 87 73
    Télécopie : 03 80 26 46 16
    Email : domaineprin@yahoo.fr

    Beau Corton-Bressandes Grand Cru 2005, d’une structure et d’une charpente tannique importantes, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges très mûrs, de vanille, d’humus et de réglisse. Le 2004, aux tanins savoureux et puissants à la fois, est de robe pourpre intense, aux notes de mûre et de sous-bois, de bouche onctueuse, à la fois fine et puissante, de garde. Le Savigny-Lès-Beaune 2007 est de couleur profonde, aux senteurs de fruits rouges frais et de truffe, un vin qui présente beaucoup de consistance, avec ce charnu typique, aux connotations en bouche de cerise noire surmûrie, de cassis et de poivre, d’une longue finale comme le Ladoix Premier Cru Les Joyeuses, de robe grenat, qui sent le cassis et l’humus, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices), corsé, aux tanins équilibrés, de très bonne évolution.

    Domaine Charles AUDOINMARSANNAY Domaine Charles AUDOIN

    Domaine Charles AUDOIN

    (MARSANNAY)
    Charles et Françoise Audoin
    7, rue de la Boulotte
    21160 Marsannay-la-Côte
    Téléphone :03 80 52 34 24
    Télécopie : 03 80 58 74 34
    Email : domaine-audoin@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainecharlesaudoin

    Le fils Arnaud rejoint l’exploitation et son frère Cyril. Le domaine s’étend sur 14 ha. Cyril Audoin, 29 ans, représente la cinquième génération de vignerons. Mais, si le domaine atteint aujourd’hui 14 ha, la superficie de la propriété, au début des années 1900, était limitée à seulement 4 ha. Le vignoble fut maintenu grâce à la persévérance de Marie Ragonneau, l’arrière-grand–mère de Cyril, une femme forte qui a su, seule, conserver et entretenir le vignoble, travaillant elle-même avec son cheval et son pulvérisateur à dos. Pour lui rendre hommage, Cyril a d'ailleurs créé la cuvée Marie Ragonneau sur l’appellation Marsannay. Charles Audoin, son père, connaît chaque parcelle, chaque cep et c’est ce respect de la vigne dans son environnement qui aura guidé ses décisions pendant ces quarante dernières années. Cyril a emboîté le pas. Dans sa recherche de qualité optimale, il a fait également le choix de vinifier séparément en appellation Marsannay différents lieux-dits dignes d’en exprimer une typicité, un caractère particulier. Un gros travail quand on sait que la plus petite cuvée Marsannay, La Charme aux Prêtres, ne dépasse pas 600 bouteilles ! Très beau Marsannay Clos du Roy rouge 2007, coloré, aux connotations de sous-bois, de vanille et de fruits macérés, suave, d’une complexité certaine, riche et long en bouche, qui poursuit une fort belle évolution. Le 2006, au nez de fruits mûrs et d’humus, riche et complexe, est tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins amples et structurés. Le 2005, de bouche puissante, aux tanins fondus, avec ces notes bien caractéristiques de petits fruits mûrs légèrement épicés, un vin qui demande à se fondre, non encore à maturité. Savoureux 2004, aux tanins soyeux et amples, un vin qui sent bon les fruits rouges et l’humus, classique, qu’il faut savoir attendre pour profiter de son potentiel. Beau Marsannay Les Favières 2007, de robe pourpre, au nez intense et subtil à la fois (griotte, humus), bien typé, un vin charpenté et tout en rondeur, très caractéristique des meilleures bouteilles de son appellation, ample, de bouche très classique, de très bonne évolution. Très séduisant Marsannay blanc Au Champs Salomon 2007, typé, parfumé et persistant, d’une bonne rondeur, charmeur avec ces connotations d’aubépine et de noix, tout en bouche comme l’excellent Marsannay rosé, complet, de charpente élégante, aux senteurs de cassis frais et de poivre.

    Marc BROCOT

    Marc BROCOT

    (MARSANNAY)

    34, rue du Carré
    21160 Marsannay-la-Côte
    Téléphone :03 80 52 19 99
    Télécopie : 03 80 59 84 39
    Email : brocot.viticulteur@wanadoo.fr

    Un domaine de 8,25 ha de vignes (moyenne d’âge de 20 à 25 ans). Beau Marsannay Les Échezeaux 2007, bien charnu, de bouche puissante, de robe intense, au nez dominé par les fruits rouges à noyau, avec cette finale épicée très spécifique. Le 2006, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux tanins très équilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, d’excellente garde comme le prouve ce 2003, qui commence à s’ouvrir, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre confite, complet et riche au nez comme en bouche. Excellent Marsannay Vieilles vignes 2006, charnu, de bouche puissante, de robe intense, au nez dominé par les fruits rouges à noyau, avec cette finale épicée très spécifique. Bien typé, le Marsannay rosé 2007, de belle couleur soutenue, tout en saveurs et parfums, d’une finale fraîche et persistante, légèrement épicée. Goûtez son Marsannay blanc Les Champs Salomons 2007, suave, dense et fin, de belle couleur dorée, au nez riche dominé par des notes de rose et de pain grillé, et son Aloxe Corton 2008, de robe très brillante, au nez subtil à dominante de pain grillé et de fleur d’acacia, où s’entremêlent les épices, de couleur soutenue, avec des connotations subtiles en finale, marqué par son terroir, un vin particulièrement réussi.

    Domaine Pierre AMIOT

    Domaine Pierre AMIOT

    (MOREY-SAINT-DENIS)
    Jean-Louis et Didier Amiot
    27, Grande Rue
    21220 Morey-Saint-Denis
    Téléphone :03 80 34 34 28
    Télécopie : 03 80 58 51 17
    Email : domaine.amiot-pierre@wanadoo.fr

    Beau Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Ruchots 2007, de couleur profonde, au nez puissant et persistant de framboise cuite et de cerise noire, un vin intense et complexe qui bénéficie d’un excellent potentiel de garde. Goûtez le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Combottes 2007, coloré et parfumé, au nez délicat avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, riche mais tout en finesse en bouche, un vin de couleur grenat, très équilibré, souple et charnu à la fois, très séduisant. Le Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Millandes 2007 est dans la lignée, au nez concentré où dominent la violette et le cassis, de bouche corsée et puissante, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, un vin qui mérite de la patience. Il y a aussi le Clos de la Roche Grand Cru 2006, de robe brillante, aux nez riche de fruits cuits, de bouche bien équilibrée avec une touche poivrée, un vin qui séduit par son intensité.

    Clos des LAMBRAYSMOREY-SAINT-DENIS Clos des LAMBRAYS

    Clos des LAMBRAYS

    (MOREY-SAINT-DENIS)
    Günter et Hans-Joachim Freund Direction : Thierry Brouin

    21220 Morey-Saint-Denis
    Téléphone :03 80 51 84 33
    Télécopie : 03 80 51 81 97
    Email : clos.lambrays@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-des-lambrays.com

    Au sommet. Le vignoble de ce Grand Cru de Morey-Saint-Denis (c’est le plus grand d’un seul tenant de la Côte De Nuits (8,70 ha), situé à une altitude de 250 m, très vieilles vignes), est constitué de 3 climats géographiques : Meix Rentier, la terre la plus lourde et la plus argileuse ; les Larrets, la partie la plus pentue exposée à l’est, et les Bouchots, une partie bien ventilée sur la partie haute, en sortie de la combe de Morey, et bien protégée des vents du nord dans la partie basse. Cette complémentarité géologique et climatique est déterminante et explique en partie la grande finesse et la complexité des vins. Le sol marneux, qui domine dans le haut du clos, favorise l’élégance des vins, tandis que le bas, plus argilo-­calcaire, produit des vins puissants et charpentés. “Le 2008, nous dit Thierry Brouin, est marqué par de petits rendements de 26 hl/ha, une petite récolte dû à des tris importants. Ce qui s’impose à la dégustation est ce très bel équilibre avec un support acide qui souligne juste la structure. Le terroir ressort vraiment. J’ai pris soin de vendanger des raisins mûrs à points et non pas surmûris qui nuisent à l’élégance et à la délicatesse du vin. J’ai fais des tris sévères pour ne garder que les meilleurs grains. Le 2008 offre une grande fraîcheur, un très bel équilibre tanins-acidité, une très belle robe, c’est un très beau millésime nettement au-dessus de la moyenne, avec un joli potentiel de garde. Nous avons fait l’élevage habituel 50 % fûts neufs, sans collage, sans filtration. ” Pour patienter, il y a ce formidable clos des Lambrays Grand Cru 2007, d’un beau rouge foncé brillant, avec des tanins riches et soyeux à la fois, de bouche intense où domine le pruneau, les petits fruits noirs surmûris et le poivre noir, de grande évolution. Superbe 2006, tout en bouche, bien marqué par son terroir spécifique, coloré et racé, au nez de fruits macérés, de violette et d’épices, un grand vin qui associe finesse et charpente, harmonie et richesse, de garde. “Le millésime 2005 est exceptionnel, poursuit Thierry Brouin, la vendange ressemblait à celle de 1990, c’est un vin de cette veine-là, alors que j’ai une nette préférence pour le 2005 que je trouve plus équilibré. Le vin présente un superbe équilibre entre acidité et fruit, un fruité exceptionnel d’une grande fraîcheur et complexité à la fois. Les tanins sont bien fondus, enrobés et veloutés, c’est le millésime idéal qui associe à la fois le cépage et le terroir, ce qui est rare lorsque les deux sont présents. Nos vignes de 65 ans d’âge moyen se sont parfaitement exprimées et on tient un millésime vraiment hors normes.” Le 2005 est de grande race, donc, avec des arômes de fruits surmûris, de cannelle et de poivre, au nez intense, un vin tout en charpente, ample, soyeux, harmonieux, de très grande évolution. Très beau 2004, de belle robe intense, un vin aux tanins soyeux, solide, gras et complet, de bouche complexe, très prometteur. Le 2003 est un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, encore très jeune. Le 2002 est superbe, gras et très parfumé, d’une belle harmonie au palais, avec ces notes très caractéristiques de groseille et d’épices, riche et élégant à la fois. Le 2001, au nez d’humus et d’épices, associe richesse et finesse en bouche, complexité et charnu, très complet, de fort bonne évolution, à déguster sur un dindonneau à la broche. Le 2000 est suave et persistant, avec des connotations de cassis mûr et un côté animal qui lui va à ravir, de belle garde. Très beau 99, avec des arômes de groseille et de myrtille, un vin de grande structure, très équilibré, tout en finesse, de bouche charnue, prometteur. Le 98, issu d’une année climatique délicate et de très petits rendements, possède cette belle robe rubis bien soutenue, des arômes de fruits noirs caractéristiques du terroir et une belle concentration. Certainement l’un des grands millésimes du clos. Formidable Puligny-Montrachet Premier Cru blanc clos du Cailleret, d’une grande minéralité, un vin tout en finesse, alliant structure et distinction, où complexité et persistance aromatique s’associent au nez comme en bouche, très marqué naturellement par son terroir, au bouquet subtil de vanille, de rose et de tilleul (très vieilles vignes, quantité très limitée).
  • Top Gevrey-Chambertin, pour le plaisir

    Ici, les sols sont calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses, donnant puissance et rondeur. Vignobles de pente, Gevrey produit ses communales entre 240 et 280 m, et ses Premiers et Grands Crus entre 260 et 320 m. Le vignoble recouvre 380 ha sur les villages de Gevrey-Chambertin et Brochon. Les Grands Crus, dont la spécificité  propre à chacun est un bon exemple de l’extrême complexité des terroirs bourguignons. Les Grands Crus sont le Chambertin, le Chambertin Clos de Bèze, Chapelle-Chambertin, Charmes-Chambertin, Mazoyères-Chambertin, Griotte-Chambertin, Latricières-Chambertin, Mazis-Chambertin, Ruchottes-Chambertin. Le Chambertin est l’un des plus beaux crus de la région, très caractéristique d’un terroir situé sur une pente douce, au sol calcaire enrichi de marnes rouges ferrugineuses. Aux côtés du Chambertin, trois “cousins” restent très proches qualitativement et tiennent la tête des autres très grands vins de cette commune : Mazis et Latricières-Chambertin, puis Charmes-Chambertin, et de beaux Premiers Crus comme Les Cazetiers, Le Clos Saint-Jacques, Aux Échezeaux, La Combe aux Moines. Suit l’appellation Gevrey-Chambertin (environ 20 % classés en Premiers Crus).

     

    Voir ler CLASSEMENT 2010 DES BOURGOGNE ROUGES

     

    Pierre BOURÉE Fils

    Pierre BOURÉE Fils

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Louis, Bernard et Jean-Christophe Vallet
    13, route de Beaune
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 25
    Télécopie : 03 80 51 85 64
    Email : contact@pierre-bouree-fils.com
    Site : www.pierre-bouree-fils.com

    Maison fondée en 1864. Superbe Charmes-Chambertin 2005, au nez intense et subtil à la fois (groseille, pruneau), avec une touche épicée, bien typé, un vin charpenté et tout en rondeur, très caractéristique des meilleures bouteilles de son appellation. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, marqué par son terroir, avec ses notes subtiles de pruneau confit, d’un beau rouge foncé brillant, un très beau vin, où s’entremêlent les épices et la vanille au palais, qui associe structure et suavité en bouche, bien charnu. Le Gevrey-Chambertin Clos de la Justice 2006 est gras et très parfumé, d’une belle harmonie au palais, avec des notes très caractéristiques de prune, de groseille et d’épices, riche et très élégant à la fois. À la suite, le Pernand-Vergelesses blanc 2007 est typé, riche en bouche comme en arômes (pêche, brioche), de robe doré brillant, subtil et suave à la fois. Excellent Chassagne-Montrachet blanc 2007, avec des notes subtiles où l’on retrouve le chèvrefeuille et le miel, soyeux et charmeur, minéral, tout en finale. À noter, La Table de Pierre Bourée, où l’on propose des menus dégustation à 5, 7 et 9 vins. Les menus sont accompagnés de plats de la région.

     

     

     

     

    Domaine DUROCHÉ

    Domaine DUROCHÉ

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Pierre Duroché

    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 51 82 77
    Télécopie : 03 80 34 34 20
    Email : duroche.gilles@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/duroche
    Site : www.duroche.com

    Quatrième génération de vignerons, Gilles Duroché, ainsi que son fils Pierre possèdent et exploitent le Domaine Duroché. Depuis la succession, en 1980, des vignes et de l'établissement vinicole de son père, Philippe, à Gevrey-Chambertin, Gilles a continué l'acquisition de parcelles sur la commune. Aujourd'hui le Domaine possède plus de 8 ha de vignes (en fermage) à travers 8 appellations. Sols calcaire et argilo-calcaire en coteaux, exposition est. Le Charmes-Chambertin 2007, concentré et parfumé, au nez dominé par les fruits cuits et la truffe, de bouche complexe aux connotations typiques de mûre, de poivre et de sous-bois, d’une belle structure, est un vin qui allie charnu et distinction, tout en bouche, de garde. Remarquable 2005, de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et d’épices, complexe, d’une très belle charpente, aux tanins riches, un vin bien corsé, poursuit sa belle évolution. Savourez le Chambertin Clos de Bèze 2006, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, d’humus et de réglisse, de couleur pourpre soutenu, un vin distingué et complexe, tout en arômes, d’une belle finale. Le 2004, chaud et généreux, classique, bien typé, allie structure et rondeur, aux tanins soyeux mais bien présents, d’une grande persistance aromatique, qui poursuit sa belle évolution. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Estournelles-Saint-Jacques 2007, pour lequel “nous avons cette année décidé de ne pas filtrer les vins afin de préserver au maximum leurs qualités organoleptiques”, nous dit-on, est un vin gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, aux senteurs de cerise et de sous-bois, marqué par son terroir, très abordable. Le Premier Cru Lavaud Saint-Jacques 2005 est charnu et typé comme nous les aimons, associant finesse et structure en bouche, un vin gras, intense, très équilibré, idéal sur une cuisine assez riche.

     

    LEXIQUE DU VINABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

     

     

    Domaine ESMONIN

    Domaine ESMONIN

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Frederic Esmonin
    12, rue du Chêne
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 51 89 28
    Télécopie : 03 80 34 14 24
    Email : fredesmonin@orange.fr

    Au sommet avec ce Ruchottes-Chambertin 2007, un grand vin racé, tout en finesse comme il se doit, associant charpente et souplesse, aux tanins présents, aux notes de fruits rouges macérés et de sous-bois. Le 2006, un vin gras, finement tannique, est riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, un vin qui associe puissance et distinction, avec ces nuances de griotte confite et d’humus, de très bonne évolution. Beau Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2007, aux tanins savoureux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de framboise et d’humus, un vin typé, très parfumé, qui allie délicatesse et puissance en bouche, encore bien jeune. Le 2006 est de robe grenat, intense au nez comme en bouche, distingué, au bouquet présent de fruits rouges, de truffe et de sous-bois, de très bonne évolution. Le 2005 est très équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs frais, épices...), avec cette pointe de griotte caractéristique de l’appellation, un vin complet, de belle intensité. Il y a aussi ce grand Chambertin Clos de Bèze 2006, distingué, charnu, très parfumé, très fin, puissant et persistant en bouche, aux saveurs intenses à dominante de fruits macérés. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Lavaux 2007 est de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, bien classique et généreux, de robe intense, très bien élevé. Goûtez aussi le Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes Les Jouisses 2006, avec ces notes de mûre et de pruneau, un vin riche en couleur, de très belle matière, charpenté et long au palais.

    Philippe LECLERCGEVREY-CHAMBERTIN Philippe LECLERC

    Philippe LECLERC

    (GEVREY-CHAMBERTIN)

    9, rue des Halles
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 72
    Télécopie : 03 80 34 17 39
    Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr
    Site : www.philippe-leclerc.com

    Classé Premier Grand Vin, ce qui récompense une politique qualitative exemplaire, où la typicité s’allie à des prix très sages. Superbe Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2006, suave, d’une richesse et d’une complexité très fine, avec ses notes subtiles de fruits rouges mûrs, d’humus et d’épices. Le 2005, fort bien élevé, superbe, gras et très parfumé, d’une belle harmonie au palais, au nez envoûtant avec ces notes très caractéristiques de fruits des bois macérés et d’épices, très riche et très élégant à la fois, de belle évolution. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2006, un Vin puissant et coloré, aux nuances de poivre, d’humus et de griotte, très équilibré, d’une belle harmonie au palais, avec ses pointes de petits fruits mûrs légèrement épicés, qui demande à se fondre. Remarquable 2005, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, bien équilibré, alliant structure et velouté en bouche, ample et gras, de garde, bien sûr. Le 2003 est de bouche puissante, au nez de cerise macérée, un Vin épicé, avec ces senteurs de griotte légèrement réglissées, qui allie richesse et distinction, d’une belle finale. Le Gevrey Les Champeaux 2006 est tout aussi réussi, de robe grenat, au nez dominé par les fruits rouges (prune, cassis, framboise), aux tanins très équilibrés, finement épicé en finale comme il le faut. Beau Chambolle-Musigny 2006, très élégant, riche au nez, avec ces connotations subtiles de cerise, d’humus, qui mêle puissance et distinction en bouche, bien corsé, aux tanins présents et savoureux à la fois, un Vin qui s’apprécie dès aujourd’hui mais mérite un peu de patience.

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement

    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

    Domaine Henri REBOURSEAU

    Domaine Henri REBOURSEAU

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Jean de Surrel
    10, place du Monument
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 51 88 94
    Télécopie : 03 80 34 12 82
    Email : domaine@rebourseau.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ce propriétaire passionné s’attache à élever de grands Vins traditionnels comme on les aime, auxquels il faut donner le temps de s’exprimer. “La vigne ne donne pas un produit uniforme, précise Jean de Surrel, chaque récolte est particulière et ses caractères enrichissent la culture du dégustateur qui sait apprécier tous les charmes du vin.” Exceptionnel Chambertin Grand Cru 2006, marqué par son terroir, un grand vin racé, coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), aux tanins présents et très élégants à la fois, de jolie robe grenat soutenu, tout en bouche, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2004, typé, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, allie structure et velouté, un vin gras, de garde. Superbe 2002, très typé, qui réunit amplitude et suavité, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et d’humus, bien charnu. Le 2001, où dominent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense en bouche, est un vin qui demande à se fondre, tannique, très typé. Le 2000, de robe pourpre, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, tout en bouche, charnu, vraiment formidable. Superbe Mazis-Chambertin 2004, de robe pourpre, qui allie charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de grande évolution. Le 2000 est complet, de robe pourpre, associant charpente et distinction, au nez complexe où se mêlent les petits fruits à noyau macérés et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de grande évolution. Envoûtant Charmes-Chambertin Grand Cru 2004 qui est dans la lignée, au nez puissant de mûre et de cassis, ample et solide, de bouche soyeuse et riche. Le 2000, très parfumé, aux notes de fruits mûrs et d’épices, est un grand vin savoureux, aux tanins harmonieux, d’excellente évolution, qu’il faut attendre. Le Clos Vougeot 2005 n’a rien à lui envier, aux tanins soyeux et riches à la fois, un vin qui sent bon les fruits compotés et l’humus, classique, de grande évolution comme en atteste ce superbe 2000, aux arômes de musc, de groseille et de réglisse, ample en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, un vin d’une ampleur réelle et persistante, très typé comme nous les aimons, de bouche puissante. Goûtez le Gevrey-Chambertin 99, de bouche parfumée et fondue, où se mêlent la truffe, la myrtille et l’humus, aux tanins soyeux, d’excellente évolution.

    Henri RICHARD

    Henri RICHARD

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Bastien Margaret
    75, route Nationale 74
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 51 80 18
    Télécopie : 03 80 34 35 81
    Email : scehenririchard@hotmail.com

    Ce domaine certifié en bio depuis 2005 est conduit par Margaret Bastien, fille d’Henri Richard, et par Patrick Maroiller pour les vinifications. On y savoure ce Gevrey-Chambertin Aux Corvées 2006, au bouquet complexe mariant les fruits noirs, la cerise et la violette, un vin de matière généreuse, aux tanins présents mais fondus, tout en bouche. Superbe Charmes-Chambertin rouge Aux Corvées 2006, aux connotations de cerise confite et de sous-bois, un vin structuré et gras en bouche, de couleur grenat soutenu, riche, avec des nuances d’humus et de mûre, marqué par son terroir, aux tanins denses mais très élégants, de très bonne garde. Le Charmes-Chambertin Grand Cru 2006, très typé également, aux senteurs persistantes de framboise, de réglisse et de vanille, est un grand vin charmeur, puissant et long, avec beaucoup de matière, de garde. Le Mazoyères-Chambertin 2006, très coloré, au nez délicat où se marient les fruits noirs et la réglisse, de jolie bouche, bien parfumée (griotte, cannelle), alliant rondeur et puissance, complexe et subtil à la fois, est un vin typé, consistant, savoureux, riche et très classique.
  • La race des grands vins de Provence

    De Bandol à Brignobles, de Cassis à La Motte, de Taradeau à Saint-Rémy-de-Provence, dans les trois couleurs, les amateurs savent, comme nous, que l’on élèvent des vins chaleureux et typés, du plus souple au plus puissant, du plus frais au plus suave, qui méritent beaucoup mieux que les stéréotypes habituels.Ces vins -les meilleurs- font donc aussi partie des grands vins de France et le Classement 2010 les met à l’honneur comme il se doit !

     

    LEXIQUE DU VINA - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

     

    la BASTIDE BLANCHEBANDOL la BASTIDE BLANCHE

    La BASTIDE BLANCHE

    (BANDOL)
    Michel et Louis Bronzo
    367, route des Oratoires
    83330 Sainte-Anne-du-Castellet
    Téléphone :04 94 32 63 20
    Télécopie : 04 94 32 74 34
    Email : bastideblanche@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, et de loin (ce qui est très rare, dans les 3 couleurs). Michel Bronzo élève l’un des plus grands crus de la région, où la sagesse des prix s’allie à une structure et à une typicité hors-pair. “Dans le millésime 2009 (rendements faibles : 34 hl/ha), nous précise-t-il, les rosés sont très marqués Mouvèdre. La vendange était très belle, les raisins en parfait état sanitaire. On est tout-de-suite séduit par ces arômes d’agrumes, un bel équilibre, les acidités correctes, et cette robe d’un rose très pale. Nous avons refroidit la vendange avant le pressurage pour conserver au mieux la qualité des raisins. Dans ce millésime, il fallait mieux être équipé pour travailler dans des conditions idéales. Cela va être un millésime très typé Bandol. Les blancs sont floraux et gras.” Son vignoble de 28 ha est planté tout en coteaux sur des parcelles aménagées en restanques pour une partie, sur des sols très profonds, graveleux et caillouteux de type argilo-calcaire. Michel Bronzo, Président du Syndicat des producteurs de Vins de Bandol de 1986 à 1990, est membre du Comité régional et du Comité national de l’INAO où il est responsable de plusieurs commissions, en particulier celle, nationale, “Hiérarchisation”. En avril 2003, il est élu à la présidence de l’association Les Vins de Bandol qui regroupe l’ensemble des caves coopératives et des domaines. Exceptionnel Bandol rouge cuvée Fontanéou 2006 (le 2008 suit, un peu plus souple), issu du Mourvèdre planté sur un sol argilo-calcaire (rendements de 30 hl/ha, vignes de 35 ans), non filtré, qui développe des nuances de cuir et de framboise mûre, un vin dense et puissant au nez comme en bouche, savoureux, légèrement poivré en finale, d’évolution lente. Le 2005, non encore à maturité, avec des nuances de violette et de réglisse, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample, un vin qui poursuit sa belle évolution. Beau 2004, d’une très grande complexité aromatique, coloré et parfumé, charpenté, aux tanins savoureux et denses, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, cannelle, humus...). La cuvée Estagnol rouge 2004 (88% Mourvèdre sur terroir d’argile rouge, vignes de 40 ans en moyenne et élevage de 21 mois en foudres), est charnue, un vin avec ces notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d'épices, charnu, coloré et parfumé, charpenté, aux tanins savoureux et denses, à déboucher sur une poularde en croûte au sel, par exemple. Le 2003 est marqué par ce nez à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un grand vin puissant, très complexe, aux tanins savoureux et très riches, très parfumé (cassis, épices, poivre...), d’une belle complexité en finale. Superbe 2001, aux nuances de fruits rouges mûrs caractéristiques (myrtille, cerise noire), de sous-bois, un vin coloré et charpenté, au nez dominé par la groseille et des notes subtilement épicées, puissant en bouche et charmeur. Le Bandol La Bastide Blanche rouge 2008 (78% Mourvèdre, 22% Grenache, vignes de 35 ans, élevage de 18 mois en foudres), de robe grenat noir, au nez de violette et de mûre, gras, avec des notes de garrigue, de poivre et de réglisse, charnu en bouche comme il se doit. Le Bandol rosé 2008 est toujours le meilleur de l’appellation (44% Mourvèdre, 33% Cinsault et 23% Grenache, avec des vignes de 18 ans), d’un beau rose très pâle, de bouche friande dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, bien suave comme il se doit, épicé comme il le faut, idéal sur les terrines de volailles, un vin qui nous a particulièrement séduit. Le blanc (49% Clairette, 38% Ugni Blanc, 8% Bourboulenc et 5% Sauvignon, vignes de 19 ans en moyenne, élevage de 5 mois en cuves inox), finement bouqueté avec des notes de noisette et de pêche, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, est de bouche souple et fraîche à la fois, charmeur par sa vivacité, très bien vinifié.

    Château des BAUMELLES

    Château des BAUMELLES

    (BANDOL)
    Michel et Louis Bronzo
    367, route des Oratoires
    83330 Sainte-Anne-du-Castellet
    Téléphone :04 94 32 63 20 et 04 42 08 84 80
    Télécopie : 04 94 32 74 34
    Email : earl.bronzo@wanadoo.fr

    L’autre propriété de Michel Bronzo s’étend sur 12 ha de vignes d’âge moyen de 30 ans, plantées en coteaux sur un sol argilo-calcaire. On applique ici une méthode de culture traditionnelle biologique, bannissant les produits chimiques de synthèse, impliquant un travail du sol et l’utilisation de traitements uniquement à base de cuivre et de soufre ainsi qu’un apport en matière organique animale. Puissant Bandol rouge 2006 (90% Mourvèdre et 10% Grenache), un vin issu de petits rendements de 25 hl/ha en raison de son terroir aménagé en restanques, dont la vendange est bien évidemment manuelle avec un égrappage total, la cuvaison est longue, tout comme l’élevage de 22 mois en foudres, marqué par son terroir, avec ces notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu, coloré et parfumé, aux tanins puissants mais fondus. Le 2005 dégage des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un très grand vin intense, riche et puissant, de grande évolution, à savourer sur une cuisine épicée comme un curry d’agneau. Le 2004, médaille d’Or au Concours général agricole de Paris, très puissant en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices (mûre, cassis, poivre...), aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. Le Bandol rosé (53 % Cinsault, 33 % Mourvèdre, et 14 % Grenache, pressurage direct, terroir argilo-calcaire), légèrement épicé, de robe légère, associant nervosité et suavité, un vin qui allie structure et finesse, persistance aromatique et longueur en bouche.

    Domaine LAFRAN-VEYROLLES

    Domaine LAFRAN-VEYROLLES

    (BANDOL)
    Claude Jouve-Férec
    2115, route de l’Argile
    83740 La Cadière-d’Azur
    Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
    Télécopie : 04 94 90 11 18
    Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

    Cette propriétaire charmante dirige son petit domaine sur sol argilo-calcaire, créé par des dépôts santoniens d’origine marine, qui convient parfaitement aux cépages Cinsault, Grenache, Clairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique pour ce superbe Bandol rouge Cuvée Spéciale 2006, issu d’une vendange non égrappée (95% Mourvèdre et 5% Grenache), foulée souplement, avant d’être mis en cuves de fermentation 4 à 7 semaines, sous contrôle de température, puis élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois, aux nuances de fruits rouges mûrs caractéristiques (cassis, cerise noire), de sous-bois, un vin coloré et charpenté, au nez dominé par la groseille et des notes subtilement épicées, puissant en bouche et charmeur. Le 2005 est un très grand vin, complet, aux tanins enrobés, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, cannelle, humus...), légèrement poivré en finale, d’évolution lente. Le Bandol rouge 2006 allie finesse et concentration, un vin riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez persistant, bien typé, très équilibré, d’excellente évolution. Remarquable Bandol rosé 2009 (75% Mourvèdre, 15% Cinsault et 10% Grenache), bien suave, évidemment, très fin, d’une douce onctosité, aux nuances de fleurs fraîches et d’épices, vraiment exceptionnel, à déboucher sur du saumon fumé. Beau Bandol blanc 2009 (70% Clairette et 30% Ugni Blanc), de caractère vif, frais et fleuri, finement bouqueté, d’une jolie finale en bouche, une nouvelle fois très charmeur, très agréable.

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement

    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE


    Château ROMANINBAUX-DE-PROVENCE Château ROMANIN

    Château ROMANIN

    (BAUX-DE-PROVENCE)
    Anne-Marie et Jean-Louis Charmolüe

    13210 Saint-Rémy de Provence
    Téléphone :04 90 92 45 87
    Télécopie : 04 90 92 24 36
    Email : contact@romanin.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauromanin
    Site : www.romanin.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Exceptionnel Baux-de-Provence 2007 (très petits rendements, Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cabernet-Sauvignon), charnu, expressif et fruité aux arômes grillés et chocolatés, un vin de bouche puissante. “Pour le 2007, précise en souriant Jean-Louis Charmolüe, nous avions commencé les vendanges du Vermentino, pour les blancs, vers le 4 septembre. Nous avons vendangé parcelle par parcelle, sous un chaud soleil du début à la fin, étalant les vendanges jusqu’au 20 septembre pour obtenir la meilleure maturité possible. Nous avons ramassé de très jolis raisins et tout-de-suite constaté avec plaisir que les degrés alcooliques étaient bien classiques, moins élevés que le 2006, qui était plus atypique. Nous avons obtenu des Vins de 12,5-13°, ce qui est plus dans la norme, des Vins bien équilibrés. Les vinifications se sont parfaitement déroulées puisque j’ai investi, depuis mon arrivée, dans la thermorégulation de la cuverie afin de travailler dans les meilleures conditions possibles. Les rendements sont très faibles pour les blancs comme pour les rouges, la moyenne se situant à 30 hl/ha, ce qui est normal dans nos terroirs, et c’est ce qui donne des Vins très qualitatifs, charnus et colorés, tout en restant élégants. Le 2007 est équilibré avec de la charpente mais aussi de la souplesse, de la couleur et beaucoup d’élégance.” Le 2006, de robe pourpre, aux connotations de griotte et de sous-bois, de bouche veloutée et ample, est un vin puissant, aux tanins fermes mais bien enrobés, aux nuances de petits fruits rouges confits en finale, de garde. Le 2005, de belle robe grenat, est intense avec de beaux tanins enrobés, des notes bien présentes de pain d’épices, d’orange confite, de fruits noirs et de chocolat amer. Un vin parfaitement équilibré, très savoureux au potentiel remarquable. Beau Château Romanin blanc 2007, tout en saveurs, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme en finale, suave en bouche.
    Domaine SAINT-LOUIS

    Domaine SAINT-LOUIS

    (CASSIS)
    Laurent Jayne

    13260 Cassis
    Téléphone :04 42 01 30 31
    Email : domainesaintlouis@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainesaintlouis
    Site : domainesaintlouis@wanadoo.fr

    Domaine familial depuis 1893. Laurent Jayne prend la suite de son grand-père en 1996, et perpétue le travail ancestral en privilégiant les méthodes naturelles et raisonnées, et des rendements volontairement limités. Pas moins de 9 cépages pour ce vignoble de 8 ha, dont le Pascal blanc (vieille variété provençale) qui ne subsiste que sur ce domaine. Beau Cassis cuvée Fonfon blanc 2008 (surnom du grand-père), charmeur, aux notes de pêche, richement bouqueté, tout en structure et parfums, fondu en bouche. Le rosé 2008, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, est un très joli vin, de belle teinte. Très réussie, la cuvée Cassus Belli 2008 développe un nez de fruits frais et d’épices, tout en bouche, avec cette petite touche épicée, nous a particulièrement séduits, un très joli vin, suave comme il se doit, très équilibré.
    Domaine de FONTLADE

    Domaine de FONTLADE

    (COTEAUX VAROIS)
    Scea Baronne Philippe de Montrémy

    83170 Brignoles
    Téléphone :04 94 59 24 34
    Télécopie : 04 94 72 02 88
    Email : fontlade@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateau-de-fontlade
    Site : www.chateau-de-fontlade.com

    Passe à la tête des Premiers Grands Vins Classés, et c ‘est bien mérité. “Rigueur et Passion”, pourrait être la devise de ce domaine. Rigueur dans les méthodes de culture et d’élaboration des Vins, passion pour le métier et la mise en valeur du terroir. Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montremy depuis plus d’un demi-siècle, s’étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds et secs de ces dernières années, nous ont permis d’élaborer des Vins puissants, aromatiques et élégants. On le voit avec ce remarquable Coteaux Varois en Provence rouge cuvée de l’Ermitage Vieilles Vignes 2006 (60% Syrah, 30% Grenache et 10% Cabernet), élevé 8 mois en fûts de chêne, Intense et coloré, tout en arômes (framboise, réglisse...), avec cette bouche bien charnue caractéristique. Le 2005 est de robe pourpre, souple et corsé à la fois, au nez intense et subtil où s'entremêlent les fruits rouges bien mûrs (pruneau) et la cannelle, de bouche dense. Complexe, la cuvée saint Qvinis rouge 2006, est de robe profonde, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin d’une belle harmonie, qui poursuit son évolution. La cuvée Saint-Qvinis rosé 2009 est de très belle couleur pâle, tout en finesse, de bouche délicate, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée, à déboucher sur un poisson au four. Le blanc est dans la lignée, finement bouqueté avec des notes de noisette et d’aubépine, et un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, suave, très élégant. Très séduisant Côtes-de-Provence rosé Aurélia Prima, médaille d’Or à Mâcon. Un assemblage de Syrah et Grenache (50/50) qui a macéré une nuit avant d’être saigné et vinifié à froid (en dessous de 17°), de robe brillante, au nez prononcé d’agrumes et de fruits frais, tout en rondeur et en souplesse, parfait sur une grillade de poissons. Dans la lignée, le Côtes-de-Provence Aurelia Prima blanc 2008, au nez subtil (aubépine, noisette), tout en rondeur et persistant en bouche, avec une note de fraîcheur caractéristique, d’une très jolie finale.

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement

    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

    Domaine du JAS D’ESCLANSCÔTES DE PROVENCE Domaine du JAS D’ESCLANS

    Domaine du JAS D’ESCLANS

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Matthieu et Gwenaëlle De Wulf
    Route de Callas
    83920 La Motte
    Téléphone :04 98 10 29 29
    Télécopie : 04 98 10 29 28
    Email : mdewulf@terre-net.fr
    Site : www.jasdesclans.fr

    Vous aimerez leur Côtes-de-Provence rouge cuvée Coup de Foudre 2005 (30 % Grenache, 10 % Syrah, 25 % Mourvèdre et 35 % Carignan, élevage 2 ans minimum en fûts de chêne) au nez intense et complexe avec des notes de réglisse, de fruits secs et de pruneaux à l’eau-de-vie, un vin de caractère à réserver aux viandes marinées. Beau Côtes-de-Provence rouge cuvée du Loup 2007 (80% Syrah, 40% Grenache), rendements 30 hl/ha, élevé en barriques, de bouche charnue, de belle robe grenat, riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis et de griotte, d’excellente évolution, à ouvrir sur une daube. Joli rosé Jas, d’une belle harmonie, un vin au nez intense et complexe, riche et tout en finesse. Beau blanc cuvée du Loup 2008, un vin ample, d’un bel or pâle brillant, fruité aux accents de citron et d’agrumes, avec des nuances de fleurs blanches et de miel d’acacia, de bouche puissante, très élégante. Avec sa belle robe pétale de rose lumineuse, le rosé cuvée du Loup 2008 est de bouche franche et savoureuse, tout en fruité (framboise) et en fraîcheur. Le Côtes-de-Provence blanc 2008, l’un des meilleurs dégustés cette année, avec des notes de noisette, et d’agrumes, d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, est un vin tout en nuances, très charmeur comme leur Côtes-de-Provence rosé, distingué, franc et fruité, qui dégage des senteurs de fleurs fraîches et d’abricot, mêlant richesse et souplesse.
    Château RASQUECÔTES DE PROVENCE Château RASQUE

    Château RASQUE

    (CÔTES DE PROVENCE)
    Gérard et Sophie Biancone
    Route de Draguignan
    83460 Taradeau
    Téléphone :04 94 99 52 20
    Télécopie : 04 94 99 52 21
    Email : chateaurasque@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaurasque

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans les 3 couleurs. Exceptionnel Côtes-de-Provence Blanc De Blancs 2007, marqué par son terroir et son cépage Rolle (sur sol argilo-calcaire très caillouteux, macération à froid pendant 4 à 6 heures, fermentation à basse température pendant 8 à 12 jours), présenté dans une bouteille très raffinée. C’est un vin épanoui, légèrement épicé, de robe limpide, avec ce nez de fleurs fraîches et d’agrumes, associant nervosité, suavité et belle finale au palais, une grande réussite et l’un des plus beaux Vins de la région. Le rosé cuvée Alexandra 2008 (50% Grenache sur sol argilo-calcaire, très caillouteux et 50% Cinsault sur sol argilo-calcaire), est tout aussi superbe, d’une couleur limpide, tout en délicatesse, au nez franc et fleuri de rose et de garrigue, de bouche fruitée, subtilement épicée, un vin qui s’accorde aussi bien sur des rougets de roches qu’avec des terrines du pays. Le Côtes-de-Provence rouge Pièce Noble 2005, 60% de Syrah et 40% de Grenache (vinification traditionnelle et mise en foudres de chêne durant 13 mois), est un grand vin charmeur et volumineux, de belle robe soutenue, aux notes de fraise cuite et d’épices, alliant charpente et souplesse, aux tanins mûrs et puissants à la fois, un vin qui supporte une cuisine relevée. Le Côtes-de-Provence Clos de Madame rouge 2005, de robe pourpre et profonde, au nez de fruits rouges et de poivre aux accents de garrigue, de bouche très soyeuse et ample, est un vin très équilibré, qui poursuit sa belle évolution. Le blanc 2006 est tout en finesse aromatique, où se mêlent des notes d’amande, de poire et de chèvrefeuille, un vin ample, charmeur, de bouche persistante et très élégante. Beau rosé 2008, très expressif, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, mêlant richesse et souplesse, fraîcheur et rondeur, de belle teinte.

  • Les antioxydants, il y en a aussi dans le vin rouge...

     

    Ce sont des producteurs de caoutchouc britanniques qui s'intéressaient au vieillissement du pneu qui ont attiré l'attention des scientifiques, il fut admis que ce phénomène pouvait s'appliquer au vieillissement humain. Les chercheurs américains en 1956 ont finalisé cette théorie. La "théorie radicalaire" permettait de pénétrer au coeur de la lésion et pouvait s'y opposer ou freiner le processus par l'apport des antioxydants. Un autre élément est venu appuyer cette théorie, c'est le fameux "régime crétois". On s'est aperçu que grâce à une alimentation riche en fruits et légumes et grâce à une vie tranquille ils connaissaient peu de problème cardio-vasculaire. Ces deux découvertes conjointes ont permis de dire que les antioxydants constituaient une bonne défense naturelle à l'organisme.


    Les principales substances antioxydants se trouvent dans les trois vitamines A, C et E et dans les deux oligo-éléments : sélénium et zinc.  Mais aussi dans le cuivre, magnésium, manganèse et soufre qui jouent, eux aussi, un rôle de défense un peu moins essentiel que pour les premiers. Les légumes et les fruits  sont sources d'antioxydants naturels.


    Les antioxydants luttent et parviennent à neutraliser la réaction d'oxydation. La vie est impossible sans les radicaux libres mais leur production doit être strictement contrôlée. Attention aux médications abusives, mieux vaut manger des carottes que de prendre trop de comprimés de vitamine A. Tout est une question d'équilibre et de bon sens. 
    Les radicaux libres contribuent à la défense de l'organisme dans sa lutte contre les virus ou les bactéries. Il s'effectue un équilibre entre la destruction ( le vieillissement, tabac, alcool, pollution, pesticides, maladies,  stress, rayons X, soleil...) et la fabrication des radicaux libres.

     

    LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu