Avertir le modérateur

  • Le Classement 2011 des meilleurs vins du Sud-Ouest

    Peu de vignerons semblent motivés et intéressés par envoyer leurs échantillons, tout spécialement en Bergerac, Jurançon, Madiran et Gaillac, et je comprends mieux pourquoi on n’entend de moins en moins parler de ces vins. Chacun fait ce qu’il veut, et il ne me semble pas nécessaire de faire le voyage à sens unique.

    On peut tout autant regretter l’arrivée de cuvées surchargées par le bois et “fabriquées” pour avoir une bonne note auprès de “critiques”, ceci facilitant une hausse de prix totalement incautionnable. Je me méfie des cuvées et des communications spéciales Malbec, qui mettent trop le cépage en avant, et de quelques vins de mode dans cette région où les cépages et les sols ont une véritable influence, une véritable présence historique. Ne vaut-il pas mieux montrer sa propre personnalité quand on en a comme c’est le cas à Cahors ou à Madiran ?

    Classement Sud-Ouest Perigord


    Tout savoir sur le vignoble


    Vignerons sélectionnés

     

    Guide des vins
    Millesimes

     

    Les vins du Sud-Ouest à table

    - Bergerac et Monbazillac. En Bergerac et Côtes-de-Bergerac, les rouges, parfumés et souples, sont adaptés à des viandes grillées, une côte de veau, un cassoulet ou une daube. Le blanc sec s’associe avec des écrevisses, des sardines grillées. Les moelleux, très fruités, aux connotations de miel, se goûtent à l’apéritif, en dessert sur une île flottante ou un flan, sur un bleu et le foie gras.

    - Cahors. Un vin riche en couleur comme en charpente qu’il faut apprécier avec des tripes, du gibier (chevreuil), un caneton aux figues, une oie rôtie aux marrons et aux pommes.

    - Gaillac. Le rouge s’adapte à la plupart des viandes et des plats légèrement épicés. Le blanc est vif et rond à la fois, à déboucher sur les poissons de rivière.

    - Jurançon. En blanc sec, un vin au nez de fruits secs, racé, tout en bouche, avec les poissons de rivière, et, en moelleux, un vin bouqueté, onctueux et typé, qui s’accorde avec les mêmes mets que ceux des autres liquoreux.

    - Madiran. Complexe et concentré, très parfumé, aux tanins fermes et puissants, très typé, un vin qu’il faut savoir attendre, à boire avec une viande en sauce, le gibier à poil ou un cassoulet.



     

     

     

     



  • Les Muscadet sur la sellette

    VAL DE LOIRE PAYS NANTAIS - MUSCADET : LA SELECTION

    Château de la BIDIÈRE

    Château de la BIDIÈRE

    (MUSCADET)
    Mr Thomson

    44690 Maisdon-Sur-Sèvre
    Téléphone :02 40 54 81 06
    Télécopie : 02 40 36 98 46
    Email : jpthomson@wanadoo.fr
    Site : www.labidiere.com

    Domaine avec des vignes qui ont entre 40 et plus de 100 ans, pas d'assemblage, les cuvées correspondent à des parcelles bien spécifiées telles que Le Rocher, Le Moulin, ou Les vignes Centenaires. Beau Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Le Moulin 2008, issu de vignes de plus de 70 ans et d'une vinification traditionnelle en cuves de béton verrées, avec ces notes subtiles d'agrumes et d'aubépine, un vin tout en bouche, tout en typicité, alliant saveur et distinction. Goûtez le Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Château la Bidière, vinifié en barriques durant 11 mois, issu de très vieilles vignes de 70 ans, de robe jaune pâle, floral, qui sent bon la pomme, l'aubépine et l'amande mûre, de très bonne bouche, un vin qui s'associe avec des crustacés ou un poisson en sauce.

    Robert CHÉREAU

    Robert CHÉREAU

    (MUSCADET)

    Domaine du Fief-Maugeais 26, Le pont
    44690 Monnière
    Téléphone :02 40 54 62 15
    Télécopie : 02 40 54 62 15
    Email : rchereau@wanadoo.fr
    Site : www.domainedufiefmaugeais.com

    Robert Chéreau représente la 3e génération de celles qui se sont succédées sur la propriété depuis le siècle dernier. Il a œuvré à la modernisation du chai, investissant dans des cuves souterraines propices au vieillissement des vins sur lie, une cave supplémentaire pour travailler dans de meilleures conditions, un caveau sympathique pour accueillir, avec son épouse, les clients et les cars de visiteurs qui viennent déguster et apprécier, sur place, la qualité du vin. Superbe Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie cuvée Idéale 2008, issu de vignes de 20 ans et d'un sol argilo-siliceux, très typé, à dominante de fruits secs avec de subtiles notes de pomme reinette, un vin fin, sec et rond à la fois, de bonne bouche parfumée. Belle cuvée Prestige 2009, issue de vieilles vignes et de petits rendements, marquée par son terroir, aux notes de pomme et de fleurs, très fruité, frais et persistant, un vin sec et bien équilibré en acidité, d'une très jolie finale. Très agréable Gros-Plant du Pays Nantais, un vin franc et bien classique, idéal sur les huîtres.

    Michel MORILLEAU

    Michel MORILLEAU

    (MUSCADET)

    Prieuré royal Saint-Laurent
    44650 Legé
    Téléphone :02 40 26 60 95
    Télécopie : 02 40 26 63 65

    La famille est depuis 1740 dans ce vignoble de 30 ha. Beau Muscadet Côtes-de-Grand-Lieu sur lie 2009, bien typé de ce millésime, fruité, très bien équilibré en acidité, aux connotations de citron et de pomme, de bouche intense, très charmeur, alliant rondeur et fraîcheur aromatique. Le 2006 poursuit sa belle évolution, un vin de belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, aux senteurs persistantes (reinette, citron...). Son Muscadet Olympus 2004 est remarquable, avec des notes minérales comme il se doit, bien classique, aux senteurs d'agrumes, séduisant par sa structure distinguée en finale, et s'accorde à merveille sur les crustacés (excellent 2000, surprenant par sa tenue, au nez ample de fleurs blanches et de coing, tout en rondeur). Goûtez aussi le Chardonnay vin de Pays du Jardin de la France 2009, au nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche ample.

    Earl POIRON-DABIN

    Earl POIRON-DABIN

    (MUSCADET)
    Jean-Michel et Laurent Poiron
    L’Enclos-Chantegrolle
    44690 Château-Thébaud
    Téléphone :02 40 06 56 42 et 02 40 06 51 43
    Télécopie : 02 40 06 58 02
    Email : dom.poiron@wanadoo.fr
    Site : www.muscadet-poiron.com

    Au sommet, également. Vignerons de père en fils depuis 1858. La particularité de ce domaine (67 ha) pour ses cuvées de Muscadet est un élevage prolongé de 14 mois (soit jusqu'en novembre de l'année qui suit la récolte) afin d'accroître le potentiel aromatique et l'amplitude gustative des vins. Remarquable Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie cuvée des Vieilles Vignes 2007, issu d'un terroir de gneiss, au nez ample (fleurs blanches, coing), frais et puissant à la fois en bouche, alliant souplesse et structure, très charmeur, tout en persistance aromatique. Le Muscadet de Sèvre-et-Maine sur lie 2008 est un vin séduisant par son nez de fruits frais (pomme) et de fleurs, tout en finesse, charmeur, de bouche franche, très équilibrée. Le Muscadet Grande Réserve 2004, aux connotations subtiles de fumé et de fleurs blanches, est très aromatique. Joli Pinot Noir 2008, aux tanins mûrs, rond et fruité, à déboucher sur un canard rôti.

    Yves PROVOST et Fils

    Yves PROVOST et Fils

    (MUSCADET)

    Le Pigeon Blanc
    44430 Le Landreau
    Téléphone :02 40 06 43 54
    Télécopie : 02 40 06 47 10
    Email : muscadet.provost@orange.fr

    Un excellent Muscadet de Sèvre-et-Maine sur lie Fût de Chêne 2007, une cuvée issue des plus vieilles vignes, bien typé, fruité, un bel équilibre entre le sucre et l'acidité, aux connotations de citron et de pomme, de bouche intense, très charmeur, alliant rondeur et fraîcheur aromatique. Le 2006 est charmeur et savoureux comme le Muscadet Clos Saint Vincent des Rongères Muscadet de Sèvre et Maine sur lie Vieilles vignes 2007, tout en fruité et en finesse, souple, aux nuances subtiles de fleurs blanches et de pêche en finale. Très bon Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie 2008, avec des dominantes de poire et de tilleul, où s'associent rondeur et distinction, un joli vin à la fois fin et bien équilibré, de robe pâle.

    Domaine de la TOURLAUDIÈRE Earl Petiteau Gaubert

    Domaine de la TOURLAUDIÈRE Earl Petiteau Gaubert

    (MUSCADET)
    Earl Petiteau-Gaubert Roland, Jeanine et Romain Petiteau
    174, rue de Bonne-Fontaine
    44430 Vallet
    Téléphone :02 40 36 24 86 et 06 89 73 87 47
    Télécopie : 02 40 36 29 72
    Email : vigneron@tourlaudiere.com
    Site : www.tourlaudiere.com

    Remarquable Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie cuvée Domaine de la Tourlaudière 2008, médaille d'Or au Concours agricole de Paris 2009, suave et sec à la fois, où s'entremêlent les fruits (agrumes) et les fleurs fraîches, de bouche ample, vraiment très réussi. Le Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie les Vieilles Vignes 2005, issu d'une vinification et d'un élevage minutieux qui ne se conçoivent que pour de très bons millésimes, légèrement poivré, aux notes de tilleul et de fruits secs, de bouche persistante, de belle évolution comme en attestent les savoureux 2003 et 2000. Beau Schiste de Goulaine 2002, dense, aux connotations subtiles de fumé et de fleurs blanches, très équilibré, alliant souplesse et vivacité en bouche. Excellent Cabernet franc Marche de Bretagne rouge 2007, aux tanins soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, séduisant par sa souplesse et son fruité, tout en bouche.

  • Les cinq Côtes-de-Bourg incontournables

    Château la CROIX DAVIDS

    Château la CROIX DAVIDS

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Didier Meneuvrier

    33710 Lansac
    Téléphone :05 57 94 03 94
    Télécopie : 05 57 94 03 90
    Email : chateau.la-croix-davids@wanadoo.fr

    Valeur sûre. La propriété est un ancien monastère lazariste de la fin de l'époque gallo-romaine, le domaine constituait une étape incontournable sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le château appartient à la famille des propriétaires actuels depuis 1800. Un beau Côtes-de-Bourg Prestige 2007, issu d'un vignoble de 40 ha (Merlot noir et Cabernets), de robe grenat intense, aux notes de cassis bien mûr, corsé, un vin typé, avec ses notes persistantes de fumé et de cerise noire, d'une belle finale. Excellent 2006, de couleur soutenue, au bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, très bien vinifié, riche et ample. Le 2005 est riche en couleur, corsé et typé, au nez de fruits confits et d'humus, un beau vin souple et dense, généreux et rond. Le 2004 est un vin de couleur profonde, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents. Goûtez aussi le Côtes-de-Bourg Tradition, corsé et complexe, aux nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d'épices.

    Château GRAND-MAISON

    Château GRAND-MAISON

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Jean Mallet et Hervé Romat
    Valades
    33710 Bourg-sur-Gironde
    Téléphone :06 08 88 10 69 et 06 07 15 84 84
    Email : cht.grandmaison-bourg@wanadoo.fr

    Le domaine de 6,5 ha d'une seule unité est situé sur les hauteurs dominant presque toute l'appellation. Viticulture raisonnée, traçabilité totale, vignes de 30 à 40 ans sur sol argilo-calcaire... donnent ce Côtes-de-Bourg 2007, avec des notes caractéristiques d'humus et de griotte bien mûre, de bonne base tannique, ample en bouche, un vin classique et dense, prometteur. Le 2006, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d'épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, est de belle teinte pourpre, dense au nez comme en bouche. Le 2005, charpenté, de bouche puissante, un vin gras et corsé, harmonieux, qu'il faut savoir attendre pour mieux profiter de son potentiel.

    Château de GRISSAC

    Château de GRISSAC

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Bernadette Cottavoz

    33710 Prignac-et-Marcamps
    Téléphone :05 57 68 31 65
    Télécopie : 05 57 68 31 65
    Email : chateaudegrissac@aol.com

    Un vignoble de 21 ha planté sur des sols argilo-calcaires. Le Côtes de Bourg 2007 (65% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec), élevé en fûts de chêne, est intense, aux notes de cassis très mûr et d'épices, de robe grenat soutenu, de bonne charpente, avec des tanins mûrs, un vin ample et de très bonne évolution. Beau 2005, tout en couleur et en matière, avec ces petites notes de poivre, de groseille et d'humus, aux tanins très équilibrés et savoureux à la fois, bien corsé et gras. Le 2004, de base tannique importante mais bien répartie, est un vin dense, au nez complexe et subtil à la fois, avec des notes de groseille et de cassis, charnu comme nous les aimons. Remarquable 2003, au nez intense de sous-bois et d'épices, onctueux et persistant, de bouche riche, tout en arômes comme le 2001, aux tanins très élégants mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, mûre), qui commence à s'ouvrir.

    Château HAUT-MACÔ

    Château HAUT-MACÔ

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Famille Mallet

    33710 Tauriac
    Téléphone :05 57 68 81 26
    Télécopie : 05 57 68 91 97
    Email : hautmaco@wanadoo.fr
    Site : www.hautmaco.com

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine qui s'étend sur quelque 49 ha (50 % Merlot, 40 % Cabernet-Sauvignon et 10 % Cabernet franc, éraflage, contrôle des températures, cuvaisons longues, collage au blanc d'œuf…). Exceptionnel Côtes-de-Bourg cuvée Jean-Bernard 2007 (70 % Merlot et 30 % Cabernet-Sauvignon, issu de vignes âgées de 30 ans en moyenne), très bien élevé en barriques neuves, au nez concentré (violette et cassis), de robe foncée, de bouche souple et charnue à la fois, un vin tout en arômes, associant richesse et souplesse, délicatement boisé. Le 2006 est bien charnu, très parfumé, au nez légèrement poivré, de jolie teinte pourpre, associant structure et élégance, aux tanins fondus mais très présents, de garde évidemment. Intense et savoureux, le 2005, aux arômes de violette, de groseille et d'épices, aux tanins souples et présents à la fois, est un vin avec beaucoup de structure, concentré mais très fin, de très belle évolution. Très beau 2004, riche en couleur comme en matière, au nez intense de fruits et d'humus, très parfumé (fruits mûrs, vanille...), tout en bouche, de garde. Le 2003 est classique des belles réussites de l'appellation, de couleur rubis, puissant et savoureux, au nez à dominante de cerise noire et de mûre, légèrement épicé, aux tanins qui commencent à peine à se fondre. Le Côtes-de-Bourg traditionnel 2007 est de bouche parfumée, un vin charnu, riche en couleur, aux tanins savoureux, au nez intense de fruits et d'humus. Excellent 2006, de couleur grenat, aux tanins parfumé (mûre, épices…), un vin qui associe puissance et finesse. Beau 2005, de belle couleur, parfumé, aux notes de sous-bois et de griotte, très bien structuré, fondu, de très bonne garde. Leur Clairet de Bordeaux 2008, 70% Merlot et 30% Cabernet-Sauvignon, élevé sur lies fines, est toujours l'un des meilleurs de l'appellation, avec cette vivacité associée à une belle suavité en bouche, ce qui fait tout son charme. Superbe rapport qualité-prix-typicité.

    Château HAUT-MOUSSEAU

    Château HAUT-MOUSSEAU

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Famille Briolais

    33710 Teuillac
    Téléphone :05 57 64 34 38
    Télécopie : 05 57 64 31 73
    Email : aurorebriolais@vignobles-briolais.com

    Un vignoble de 33 ha planté sur des sols argilo-calcaires et graveleux. Le Côtes-de-Bourg cuvée Prestige 2007 (60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, issu d'une sélection de vieilles vignes sur sol argilo-calcaire, élevage en fûts durant 14 à 16 mois), est riche et parfumé en bouche, avec des nuances de pruneau confit, alliant structure et velouté en bouche, tout en finesse aromatique, de belle robe soutenue. Le 2006 est un vin de belle charpente, de couleur grenat, au nez délicat qui développe des notes de fruits noirs mûrs (groseille, mûre) et d'épices, un vin qui allie rondeur et densité, prometteur. Le 2005, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, est structuré, ample, avec des tanins marqués mais qui se fondent délicatement, de garde. Goûtez l'Optimus du Château Pontac-Gadet, vin dense aux arômes très complexes de fruits mûrs, opulent et élégant, d'une belle longueur.
  • Les meilleurs vins des Satellites de Saint-Emilion peuvent être exceptionnels

     

    980.jpgL’histoire des vins de Bordeaux

    L’antique Burdigalia des Romains devint au milieu du xiie siècle la capitale de la Guyenne avant d’appartenir aux Anglais qui la possédèrent pendant deux siècles. En 1152, le second mariage d’Éléonore de Guyenne avec Henri Plantagenêt, duc de Normandie, comte d’Anjou, resserra les liens Bordelais-Anglais lors de l’accession au trône d’Angleterre du comte d’Anjou devenu Henri II en 1154. Ainsi, les Bordelais devenaient sujets anglais, la langue française trônait à la cour d’Angleterre et le commerce des vins s’intensifia avec ce pays. Richard Ier dit “Cœur de Lion”, fils aîné d’Éléonore d’Aquitaine et d’Henri II, habita Bordeaux et fut un grand amateur des vins du cru. Son frère, Jean sans Terre, prit sous sa protection les marchands bordelais et réglementa la date de mise en vente du vin : novembre et décembre. Le vin mis en fûts, il n’existait alors aucun procédé de conservation, aussi était-ce le vin le plus jeune le mieux vendu. Le vin vieux étant distribué aux pauvres. Les décrets anglais favorisèrent de plus en plus les Bordelais si bien que les marchands d’autres villes sollicitèrent leur entrée au sein de ces élus de l’Aquitaine.

    Pendant la guerre de Cent Ans, les bourgeois bordelais furent solidaires des Anglais dont ils appréciaient les privilèges. La Guyenne tenta pourtant de se détacher du parti des Anglais. C’est alors que le général anglais Talbot, issu d’une famille normande, attaqua et prit Bordeaux mais fut tué dans une bataille, devant Castillon, le 17 juillet 1453. Ce siècle guerrier se terminait et Bordeaux revenait à la France. Les vignobles se répandirent aux alentours de Bordeaux et la ville s’enrichit au point d’user de sa puissance pour empêcher les viticulteurs du Médoc de charger leurs vins le long de la Gironde. Ce “privilège de Bordeaux”, ou blocus économique, aboli seulement en 1776, fut à l’origine de la disparition de nombreux crus. L’usage du vin se répandant de plus en plus, les excès également, François Ier décréta alors, en 1536, que “quiconque sera trouvé ivre, sera immédiatement jeté en prison et mis au pain et à l’eau”. En cas de récidive, c’était le fouet. Au troisième faux pas, encore le fouet, mais en public, et si le coupable était pris une quatrième fois, c’était l’amputation d’une oreille. L’on commença à apprendre à boire au xvie siècle sous Henri III. L’usage voulait que le verre rempli de vin, au fond duquel était placé un croûton grillé, passât de main en main jusqu’à la personne à honorer. Celle-ci vidait alors le verre et mangeait le croûton appelé “tostée”. L’origine du mot toast viendrait de là. Le commerce du vin de Bordeaux connut un certain calme lorsque furent stoppées les exportations vers l’Angleterre. Le traité de Methuen, passé entre l’Angleterre et le Portugal, taxait très fortement les vins français. Un droit de 55 livres par tonne était perçu, alors qu’il n’était que de 7 livres par tonne pour les vins portugais. Cette énorme imposition fit basculer les expéditions de “clairet” vers les bateaux hollandais qui arrivaient par centaines, chaque année, pour recueillir le vin nouveau. La conservation du vin devint plus facile avec l’apparition de la bouteille en verre soufflé et du bouchon de liège, facilitant les exportations vers les Antilles, les Indes, l’Amérique. Bordeaux connut une prospérité avantageuse qui incita Anglais, Danois, Irlandais et Hollandais à venir s’installer quai des Chartrons et pratiquer le négoce au stade le plus élevé. Cet essor économique fut stoppé par la Révolution française et les guerres de l’Empire. La venue de Napoléon n’arrangea pas les choses. Celui-ci étant grand amateur de vins de Bourgogne, il fallut attendre son exil à Sainte-Hélène pour que le commerce vinicole retrouve son plein essor…

    Les meilleurs vins de l'année

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    APPELLATION LUSSAC-SAINT-EMILION

    Établi sur 1 490 ha, le vignoble de Lussac-Saint-Émilion se caractérise par la variété de ses paysages et la diversité de ses sols : argilo-graveleux dans les vallons, sablo-argileux sur les plateaux, argilo-calcaires à flancs de coteaux. Sur ces terrains bien drainés et exposés, 215 propriétaires et récoltants totalisent une production moyenne annuelle de 69 000 hl. Le Merlot représente 65 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-Sauvignon (15 %).

    Vignobles Jean BOIREAU
    Château LA CLAYMORE
    Château de La GRENIÈRE

    Château TOUR DE GRENET

    Millesimes
    Vins du Siècle

     

    APPELLATION MONTAGNE-SAINT-EMILION

    Avec ses 250 propriétés, et une surface d’exploitation inférieure à 5 ha, cette appellation témoigne d’une viticulture totalement orientée vers la qualité. Le vignoble (1 570 ha) s’inscrit dans le prolongement géographique de ceux de Pomerol et de Saint-Émilion. Les sols y sont argilo-calcaires ou limono-argileux sur le plateau et les coteaux. Le Merlot dominant (70 %) est complémenté de Cabernet franc, de Cabernet-Sauvignon et parfois de Malbec. Saint-Georges représente 190 ha environ.

    Château la GRANDE-BARDE
    Château JURA-PLAISANCE
    Château VIEILLE TOUR MONTAGNE
    VIEUX CHÂTEAU CALON

    Château VIEUX MONTAGNE

    Guide des vins
    Millesimes

    APPELLATION PUISSEGUIN-SAINT-EMILION

     

    Le vignoble de Puisseguin-Saint-Émilion s’étend sur 750 ha de collines arrondies. Il conjugue les atouts d’un microclimat sec, attesté par la présence de nombreux chênes verts, d’expositions sud dominantes et de sols argilo-calcaires où la vigne peut ­s’enraciner profondément. 130 viticulteurs, dont une cinquantaine de coopérateurs, y totalisent une production annuelle de 40 000 hl. Le Merlot représente 70 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-­Sauvignon.

     

    Château BEAUSÉJOUR
    Château Le BERNAT
    Château CHENE-VIEUX
    Vignobles DELPIT
    Château HAUT-SAINT-CLAIR

    Château VAISINERIE

    Guide des vins
    Guide des vins

    APPELLATION SAINT-GEORGES-SAINT-EMILION

    Le vignoble de Saint-Georges bénéficie d’une belle exposition, le versant nord de la colline étant orienté sud-sud-ouest, et sa situation de pente le fait bénéficier d’une régulation hydrique naturelle. Le sol argilo-calcaire incite chaque cep à aller puiser en profondeur les arômes les plus secrets. Sur ces sols, plein sud, le Merlot s’est naturellement imposé (70 à 80 %), avec sa faculté de développer des tanins soyeux beaucoup plus que sur des graves.

    Château TOUR du PAS SAINT-GEORGES

    Château MACQUIN

    Guide du terroir
    Guide du Terroir

     

     

  • Les meilleurs vins de Provence passent à table

    Évoquer la Provence, c’est retrouver toutes les senteurs de ses herbes : sauge, romarin, thym, basilic, origan, marjolaine, sarriette, dont nous nous servons pour agrémenter la plupart des plats. Elles accompagnent particulièrement bien l’agneau, viande privilégiée de cette région, généralement en provenance de Sisteron.

    On trouve également du lapin de garenne et, en période de chasse, le sanglier est très prisé.

    Pour tout savoir sur les vins de Provence, cliquez ICI

    Pour les Classements des meilleurs vins de Provence, cliquez ICI

    Pour le Top Vignerons de Provence, cliquez ICI

     

    Les Provençaux consomment beaucoup de porc, et en particulier différents saucisson dont le plus réputé est celui d’Arles, ou bien des « gayettes », à base de foie agrémenté de fines herbes. Autre spécialité de cette région aux mille senteurs, la roulade, où cœur et langue hachés sont mélangés avec des olives noires et vertes. En matière de charcuterie, la table provençale est bien garnie. Vous y trouverez toutes sortes de pâtés, essentiellement composés à partir de gibier, comme le pâté de grives, ou celui du mont Ventoux fabriqué avec du lièvre, du faisan, de la grive et du sanglier. A propos de sanglier, citons aussi les « caillettes », ainsi que les jambons de hure. En Camargue, on utilise plus volontiers le canard pour faire le salmis ou la bécassine. Enfin, testez le « merle entier » farci ou le « résigneau », un pâté du pays à la viande.

    On pourrait croire, à l’énumération de tous ces mets, que cette région a uniquement une culture charcutière. Ce serait oublier sa position géographique... LIRE LA SUITE


    Guide des vins
    Guide des vins

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu