Avertir le modérateur

Ce qu'il faut savoir sur les terroirs de Saint-Emilion pour ne pas se faire avoir...

À Saint-Émilion (sur la photo, le cuvier du Château Laroque)les histoires de clochers, comme la frime, vont bon train. Outre un Classement “officiel” qui fait plutôt sourire, faisant “monter” certains crus pour le moins incongrument et discréditant d’autres (Guadet, Faurie, Cadet-Bon, Lamarzelle, Petit Faurie de Soutard, La Tour du Pin Figeac...) qui ne le méritent vraiment pas, on ne peut aussi qu’être déçu par des vins totalement “fabriqués”, vinifiés par ceux qui croient avoir la “science infuse” et veulent nous faire croire qu’en mettant un vin “200 % en barriques neuves” ou en multipliant les manipulations œnologiques, les concentrations et des “essais”, on sait faire du vin ! Ceux-là se moquent des amateurs et des autres vignerons de l’appellation que nous défendons,qui savent très bien s’il faut mettre 10 %, 20 %, 30 %, 50 % de leurs vins en barriques neuves, ou moins, ou plus, selon la force du millésime et la structure du vin. On ne fait du bon vin, et a fortiori un grand cru, que sur des terroirs propices, de la “crasse de fer” aux argiles profondes, assortis de dépôts marins ou d’alios. Gare à certains prix, totalement injustifiés.

Les terroirs ont une très grande importance ici et on est loin de faire un vin semblable sur la "côte" comme sur les terres qui ont "les pieds dans l'eau", de l'autre côté de l'axe Libourne- Castillon...La Carte exceptionnelle de Van Leeuween a parfaitement démontré cela. Le Syndicat de Saint-Emilion devrait se faire un plaisir de vous la communiquer.

Voici ce qu’il faut retenir :

- Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est le territoire des crus qui dominent la côte de Saint-Émilion en regardant la plaine, issu d’un sous-sol de molasses et de sables éoliens.

- Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols.

- Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonet et de Saint-Sulpice-de- Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers. On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle.

TOP APPELLATION SAINT-EMILION 2011

Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS 2011 en cliquant sur le nom

Château BALESTARD la TONNELLE
Château BÉARD LA CHAPELLE
Château TROTTE VIEILLE
Château CANTENAC
Château LA CLOTTE
Les Vignes Olivier DECELLE
Château FONROQUE
Château La GARELLE
Château GESSAN
Château HAUT-ROCHER
Château HAUT-VILLET
Château LAROQUE
Château MANGOT
Château la MARZELLE
OUZOULIAS et Fils
Château PETIT MANGOT
Château PIGANEAU
Château CLOS DES PRINCE
Château PUY-RAZAC
Château ROC de BOISSEAUX
Château LA TOUR DU PIN FIGEAC
Clos TRIMOULET
Château VIEUX-POURRET

Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Guide des vins
Guide des vins

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu