Avertir le modérateur

Pour le week-end, 10 rouges racés, du plus puissant au plus souple

CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


PUISSEGUIN-SAINT-EMILION
Ces propriétaires sympathiques couvent leur vignoble dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...). On se fait plaisir avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin bien charnu comme on les aime, prometteur. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), fondu, d’une grande harmonie en bouche, avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux autres millésimes ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution.

 

DOMAINE BRISSON


MORGON
La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIème siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l’exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. On se fait donc plaisir avec ce Morgon Les Charmes La Louve 2011, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, est riche et généreux, bien épicé. Superbe 2010, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, de garde. Exceptionnel 2009, de bouche complexe et persistante, aux notes de cassis mûr et d’épices qui persistent en finale, un vin tout en arômes et structure, d’une belle ampleur. Formidable Morgon Les Charmes Vieilles Vignes 2006, vignes de plus de 50 ans, élevage en foudres de chêne entre 12 et 18 mois, avec ses notes de mûre confite, un joli vin aux tanins riches, ferme, tout en parfums, qui mêle rondeur et charpente au palais. Le Morgon Les Charmes Noble Tradition 2010, élevé en pièce bourguignonne, est typé, de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, de garde comme le prouve le 2005, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, un vin qui allie richesse et harmonie. Gérard m’a également adressé un magnum de la même cuvée, millésime 2004, qui conforte ce que je sais du potentiel d’évolution de ces vins, avec cette bouche charnue, ample, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais structurés à la fois. Joli Beaujolais-Villages 2011. On pratique ici également l’œnotourisme en voitures anciennes (Bentley de 1965 et Citroën 2 CV) à la découverte des vins, des vignobles et du patrimoine culturel et gastronomique.
 
 

DOMAINE GUY FARGE


SAINT-JOSEPH
Le domaine est dans la famille Farge depuis 3 générations, qui œuvraient jusqu’en 2006 pour la Cave Coopérative de Tain l’Hermitage. A cette date, Guy Farge décide de créer son propre « nom » et de vinifier des vins de garde et des vins fruités. Il crée alors sa gamme : 3 Saint-Joseph rouges, 1 Saint-Joseph blanc, 1 Cornas et des Vins de Pays d’Ardèche en rouge, rosé et blanc. En 2010, il agrandit de 3 hectares la superficie de ses vignes, pour augmenter sa production de Cornas, et en proposer une nouvelle : le Saint-Péray Tranquille. Le domaine étant constitué de parcelles en terrasses, abruptes et pentues, le travail de la vigne est exclusivement manuel, de la taille aux vendanges. Difficile et éprouvant, il faut s'armer de courage et de patience pour soigner chaque cep planté sur les 17 hectares ( environ 6000pieds/ha!) avant d'être récompensé par la qualité des vins de terroirs ! Dans le souci permanent d'un travail respectueux de l'environnement, les méthodes d'agriculture raisonnée adoptées (recours minimal aux produits de traitement ) ont tout naturellement remis à l'honneur le cheval; qui passe dans les rangs de vignes de certaines parcelles pour retourner la terre, et ainsi désherber et aérer les sols. Coup de cœur pour ce remarquable Saint-Joseph rouge Terre de Granit 2010, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche. Beau Saint-Joseph blanc Vania 2011, qui sent bon son cépage Marsanne, au nez fleuri, complexe avec ces notes de petits fruits secs et de tilleul, de bouche ronde et persistante, un vin à la fois suave et frais, de bouche séduisante comme le Saint-Péray Grain de Silex 2011, de bouche friande qui développe des nuances de coing.
 
 

CLOS TRIMOULET


SAINT-EMILION Grand Cru
Situé au nord de Saint-Emilion, le "Clos Trimoulet" est une propriété exclusivement familiale, où cinq générations de viticulteurs se sont transmis un savoir faire ancestral. Guy Appollot et ses deux fils, Alain et Joël, ont su préserver cet héritage traditionnel tout en le conjuguant aux techniques les plus modernes. Les hectares de la propriété sont répartis sur plusieurs parcelles avec des sols argileux et sablonneux qui apportent au vin charpente, longévité et finesse. Les raisins sont ramassés à parfaite maturité et grâce à une longue cuvaison qui extrait au maximum les tanins, le "Clos Trimoulet" est un excellent vin de garde. Toute la production est mise en bouteilles à la propriété, après un élevage de 18 mois en barriques de chêne. Découvrez le Saint-Émilion GC 2009, médaille d’Argent au Challenge international du vin 2011, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, de garde. Beau 2008, médaille d’Argent au concours des Vignerons Indépendants, au bouquet subtil où dominent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure. Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, au nez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apportés à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.”


CHATEAU DU GRAND CAUMONT


CORBIERES
Le Domaine existait déjà à l’époque romaine sous le nom de « Villa Manzanetto ». C’est en 1906 que Louis Rigal fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 80. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure depuis la gestion du domaine. Corbières AOC depuis 1985, c’est l’un des fleurons des Corbières. Depuis une trentaine d’année, des efforts important ont été effectués afin de moderniser les bâtiments, diversifier l’encépagement, optimiser les cultures, rénover la cave, affiner les vinifications. Les vins du château du Grand Caumont allient rigueur et passion et sont récompensés dans de nombreux concours et loués dans de nombreuses revues à travers le monde. 2005, 2006 et 2007 sont des millésimes très aromatiques, très fruités, alliant densité, rondeur, souplesse et élégance. Ils présentent des notes de petits fruits rouges et de petits fruits noirs (cassis, framboise, fraise), avec des nuances poivrées, d’épices et de garrigue. Ici la philosophie est : la meilleure qualité au meilleur prix, quelle que soit la cuvée, sa complexité, son niveau de prix. Des vins plaisirs, faciles à déguster et à accorder aux mets.
 
 

CHÂTEAU CAILLAVET


COTES DE BORDEAUX CADILLAC
Dès l’arrivée au Château, on sent la force de la présence féminine. Oui, cette histoire est celle d’une femme, Léontine de Caillavet. Epouse d’un riche armateur bordelais, qui construisait des frégates pour l’Empereur de Russie et pour la France, elle a marqué l’histoire du Château par sa romance passionnée avec Anatole France, Prix Nobel de Littérature. Egérie de l’homme de lettre, elle a inspiré deux de ses ouvrages Thaïs et Le lys Rouge. Son salon littéraire parisien accueillait d’illustres écrivains, philosophes, hommes politiques et artistes du moment tels… Pierre et Marie Curie, Marcel Proust, Sarah Bernhardt, Georges Clémenceau, Jean Jaurès … Le domaine d’un seul tenant s’étend sur 54 ha. Il se situe à Capian, à 8 km de la Garonne, et 20 km de Bordeaux. Le domaine est conduit selon le principe de l’agriculture raisonnée. Le Château de Caillavet 1ères côtes de Bordeaux Cuvée Arman 2007 présente des tanins soyeux, un bouquet ample (violette, pruneau) et une bouche harmonieuse.


DOMAINE DE PIALENTOU


GAILLAC
Le Domaine de Pialentou est situé sur les terrasses de la rive gauche du Tarn, à Brens, à deux pas de la charmante Cité Renaissance de Gaillac. Sur ces coteaux de galets, graves et boulbènes, exceptionnellement bien exposés, ses vignes jouissent d'un ensoleillement abondant et généreux. Depuis octobre 1998, le Domaine est la propriété de Jean et Kai Gervais. On y goûte par exemple ce remarquable Gaillac Les Gentilles Pierres rouge, de robe grenat brillant, très fruité, très parfumé (mûre, épices, humus...), aux tanins très équilibrés, riche et souple, tout en bouche, le Gaillac Les Gentilles Pierres blanc sec (Sauvignon), rond et franc, au nez de fleurs et de fruits frais, très agréable, tout en finesse, de bouche persistante, un vin d'une belle harmonie en bouche comme cet autre Gaillac blanc, pur Mauzac, très bien élevé en barriques. Très agréable rosé, à la fois sec et friand, agréable à boire bien frais.


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


SAUMUR-CHAMPIGNY
Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s'étend aujourd'hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s'épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés. Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu exclusivement du cépage Chenin, frais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge est souple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un léger vieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. Le Saumur Mousseux brut et le Crémant de Loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bien frais.


CLOS SAINT-PIERRE


CHATEAUNEUF-DU-PAPE
Véritable renaissance pour ce vignoble de 4,5 ha depuis sa reprise par Carole et Pierre Perveyrie. Le Domaine est en troisième année de reconversion bio. Tout est mis en œuvre pour exploiter le potentiel des terroirs, dans le respect de la tradition vigneronne et la petite surface du vignoble permet une approche artisanale et artistique. Le travail du sol et l’apport de leur propre fumier de cheval ont pour objectif de faire descendre les racines des vignes pour capter l’énergie et la minéralité du sol, tout en favorisant la vie microbienne souterraine ainsi que les écosystèmes. La croix papale est devenue l’emblème du Clos Saint-Pierre, symbole d’un art de vigne et d’un art de vie. Le Châteauneuf-du-Pape cuvée URBI 2009, à parts égales de Grenache et de Syrah (40% chacun) avec 20% de Mourvèdre, est vraiment réussi, associant puissance et finesse, aux tanins équilibrés, un vin coloré et intense, très parfumé (prune, garrigue, humus), qui poursuit une excellente évolution.


DOMAINE DU CLOS DU FIEF


JULIENAS
Le Domaine s'étend sur 6 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages sis sur la commune de Jullié, le tout provenant de cépage Gamay noir à jus blanc. L'exploitation comporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du cépage Chardonnay sur la commune de Saint-Veran en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel (3 ème génération) et Françoise ont développé l'entreprise et fondé, en 1988, le “Domaine du Clos du Fief”. Superbe Juliénas cuvée Prestige 2010 (sol argilo-siliceux), très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, où s’entremêlent les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution. Le Saint-Amour Les Capitans 2010 est une référence. Les raisins viennent d'une petite parcelle au lieu dit Les Capitans, situé sur la montagne de Bessay, avec une exposition sud-sud-est. Installée sur un sol argilo-calcaire, la vigne de Gamay, âgée de 35 ans, est conduite en gobelet, avec des rangs enherbés pour une culture raisonnée. Une vinification de raisins entiers, avec chapeau immergé (le raisin est maintenu sous son jus avec un dispositif de grille dans la cuve) pour une macération longue permet d'obtenir cette cuvée unique. Le Juliénas 2011 est classique et racé comme nous les aimons, chaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte. Remarquable Juliénas Tête de Cuvée 2006, vinification à la bourguignonne, égrappage à 100% de la vendange, macération d’une dizaine de jours, avec pigeage (foulage manuel) régulier dans une cuve traditionnelle en bois, 18 mois dont 6 mois en fûts, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, un vin chaleureux. Goûtez le Beaujolais-Villages rosé Fleur de Gamay 2011, vif et fruité comme le Beaujolais-Villages 2011, classique et régulièrement réussi. Le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay 2011, aux notes d’agrumes et de lis, séduit par une touche d’acidité alliée à une jolie rondeur.
 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu