Avertir le modérateur

DIX BORDEAUX, DIX REFERENCES DE LEUR APPELLATION

Château FONTESTEAUHAUT-MÉDOC Château FONTESTEAU

Château FONTESTEAU 

(HAUT-MÉDOC)
Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 52 76 
Email : info@fontesteau.com 
Site : www.fontesteau.com 

Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaireVinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an... Dominique Fouin apporte une attention particulière à l'état de ses ceps en remplaçant ceux qui méritent de l'être afin de maintenir toujours un niveau optimal, et propose 3 vins : Fontesteau, Messire de Fontesteau et Variation de Fontesteau.

Dominique Fouin nous dit, qu’en 2017, le Château Fontesteau a été marqué par le gel à 60%, d'où peu de volume, mais une qualité certaine. Le millésime2017 comporte de nombreux atouts : il est de belle couleursuavefruitétendre mais structuré, moins tannique que le 2016, et tout en élégance. 
Julien Jonquet, Directeur technique, nous précise que les ventes pour 2018 se portent pour Château Fontesteau sur les 2015, 2014, 2013, 2012, 2011 et 2008. 
Pour la cuvée Variation (plus tannique), ce sont les 2014, 2012, 2008 et 2007. Pour les Pauillac, le millésime 2014.
Le 2016 est parfait, une belle coloration, une acidité assez haute qui n'empêche pas un certain équilibre, des tanins très soyeux, la qualité est bien présente, mais quantité minimale. Le millésime 2016 est bien supérieur au 2015. Il n'y aura pas de cuvée Variation sur le 2016 car la qualité de la récolte est trop homogène. En projet, la construction d'une station d'épuration de traitement.

En effet, voilà un remarquable Haut-Médoc Cru Bourgeois 2016, 61% Cabernet-Sauvignon, 36% Merlot et 3% Cabernet franc, au nez à la fois complexe et intense dominé par les petits fruits noirs, aux tanins bien présents et savoureux, un vin tout en charpente, d’une finale persistante, de garde, naturellement. Le 2015, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des nuances de groseille, de poivre et de cassis, un très joli vin, est charmeur et puissant à la fois, tout en bouche, de garde.
Le 2014 est très savoureux en bouche, structuré, bien marqué par son Terroirgras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis, de sous-bois et de réglisse. Joli 2013, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de prune, qui mêle charpente et souplesse, bien typé, aux nuances de fraise des bois et d’épices au palais, de bouche à la fois puissante et velouté. Le 2012, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, est un vin chaleureux et riche, avec de la matière. Excellent 2011, qui développe des notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample.
Quant au 2008, parfait actuellement, ample, persistant au nez comme en bouche, gras, aux tanins mûrs et savoureux, avec des nuances de groseille et de fumé, c’est un vin très représentatif de ce grand millésime classique bordelais
Goûtez le Second Vin, le Haut-Médoc Variation de Fontesteau, équilibré, au nez expressif de cassis et de griotte, charnu, de bouche soyeuse, avec cette finale poivrée séduisante. Profitez également des sept chambres du gîte.

Vignobles Jean GALAND et ses EnfantsCANON-FRONSAC Vignobles Jean GALAND et ses Enfants

Vignobles Jean GALAND et ses Enfants 

(CANON-FRONSAC)

La Malatie
33126 Fronsac
Téléphone :05 57 25 20 72 et 06 27 05 05 38 
Email : info@chateau-galand.com 
Site : www.chateaufronsac.com 

Le vignoble familial Château Galand est une propriété fort ancienne, dont les bâtiments datent pour certains du XVIe siècle. Ses vignes s'étendent du flan méridional du fameux coteau argilo-calcaire en pente douce de Canon jusqu'aux plaines alluviales de la Dordogne dont les méandres serpentent à quelques mètres de là. La côtede Canon-Fronsac est le prolongement géologique vers le sud-ouest de la grande côte de Saint-Émilion portant les crus les plus prestigieux de l'appelation. Elle en est séparée sur une distance de 5 à 6 km par la plaine de Pomerol à l'est. Au nord, s'étendent les vignobles de Fronsac. On y retrouve les calcaires à astéries et la molasse du Fronsadais donnant le vin dont le caractère suffit à le distinguer. Le relief accidenté de la région empêche la stagnation des eaux et la proximité des rivières protège les vignes des gelées.
Vous ne pourrez qu’apprécier ce grand Canon-Fronsac 2015, très typé, dense, de belle couleur pourpre, au nez de fruits macérés et d’épices, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes de prune, de cuir et musc, d’une belle finale, de garde, bien sûr. Le 2014, charnu et gras, au nez subtil, dominé par la griotte et l’humus, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d'épices au palais, a des tanins amples mais très fins, un vin complet, tout en charme, parfait avec, par exemple, une selle d'agneau en persillé de truffe ou des cotelettes d'agneau aux aubergines frites. Beau 2012, aux arômes de myrtille et de cerise noire, riche, de couleur grenat intense, aux tanins souples, un vin classique, avec des notes de violette et de réglisse au palais, parfait sur des cailles farcies aux raisins et foie gras ou un jarret de veau aux oignons.
Goûtez leur Bordeaux Supérieur Château Galand 2016, également au sommet de son appellation, de couleur grenat, au nez dominé par les fruits cuitscharpenté, de bouche ample où se retrouvent la griotte et la prune.



Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
13, Chaigneau - BP 2
33500 Néac
Téléphone :05 57 24 69 13 
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr 
Site : www.canon-chaigneau.com 

Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60% Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac).

En 2018, nous proposons le 2015, nous dit Suzanne Marin, un vin facile à boire, bien représentatif de l’année, un vin assez rond, très agréable, très fruité en bouche, aromatique, au nez, il m’a fait penser à un gâteau aux pruneaux, avec des notes vanillées, un vin vraiment délicieux. 
Nous sommes très contents du millésime 2016. Nous avons eu une récolte à la fois quantitative et qualitative. Ce sont des vins assez tanniques, très typés Merlot par rapport aux autres années, un vin très goûteux. Couleur très intense, beaucoup de matière, de fruité, belle rondeur, un vin assez féminin, c’est un peu notre style d’ailleurs, un vin vraiment très agréable à déguster. Une vraie réussite, ce 2016 ! 

En effet, voilà un exceptionnel Lalande-de-Pomerol 2015, de robe pourpre, aux connotations de fruits compotés et de musc, un vin fondu mais puissant, structuré, aux tanins riches et veloutés à la fois, avec, en finale, des notes de cuir et de pruneau cuit, tout en élégance et nuances. 
Le 2014, médaille d’Or au concours des vins de Bordeauxcharnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, un vin complet à déboucher sur des aiguillettes de canettes aux fèves ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel. 
Savoureux 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d’excellente évolution. Le 2011 dégage des arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds. Remarquable 2010, charpentécorsé, coloré, ample et distingué en bouche, au nez légèrement épicé, aux nuances de prune et de griotte mûre, très charmeur. 
Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en Couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus, médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine ! 
Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil marqué par le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est un vin très savoureux actuellement, gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse
Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux taninsréels et fins, légèrement épicé. 
Le 2002 est également très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante, parfait, par exemple, sur une épaule de veau en gelée ou des œufs brouillés au boudin noir.
Château LAFLEUR du ROYPOMEROL Château LAFLEUR du ROY

Château LAFLEUR du ROY 

(POMEROL)
Laurent Dubost
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57 
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr 
Site : fr.chateaux-dubost.com 

Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). 
Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. 
Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. 
Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place ses vins au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec.

Laurent Dubost nous indique que la récolte 2017 a été réduite en raison des conditions atmosphériques dans les 3 appellations : Bordeaux SupérieurPomerolet Lalande-de- Pomerol (22 hl/ha). Qualitativement, le millésime 2017 est bien réussi, il est rondfruité et se rapprocherait des 2009 et 2012.
Sur le marché en 2018 : un peu de 2013, 2014, 2015 et 2016 en Juillet. Il propose en primeur le 2017 en Mai-Juin.

Son Pomerol 2015, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), avec des arômes de fruits noirs et d’épices, est un vin aux tanins veloutés de bouche ample et parfumée, tout en finale, généreux et persistant, de jolie structure. 
Le 2014 est de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de fumé, est dense et puissant en bouche. Le 2013 est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Même propriétaire que le Bordeaux SupérieurChâteau Bossuet.
Château LA TOUR DU PIN FIGEACSAINT-ÉMILION Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

Château LA TOUR DU PIN FIGEAC 

(SAINT-ÉMILION)
Famille Giraud
4, Cheval Blanc Ouest
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 06 10 
Email : giraud.belivier@wanadoo.fr 
Site : www.giraud-belivier.com 

Au sommet. Les 11 ha de vignes bénéficient d’un sol graveleux et argilo-siliceux avec un sous-sol très ferrugineux permettant aux vignes âgées de 40 ans de produire le meilleur. L’encépagement est réparti pour 75% de Merlot et 25% de Cabernet franc. Les fermentations sont longues et surveillées, le vieillissement se fait en fûts de chêne.
Voilà un grand Saint-Émilion GC 2015, classique des belles réussites de l’appellation dans ce grand millésimeferme, tout en bouche, d’une belle couleur pourpre, tout en puissance et finesse, aux senteurs de fruits rouges surmûris. Le 2014, riche en couleur comme en arômes, avec ces notes de prune mûre et de poivre, intense au nez comme en bouche, un beau millésime, ample et chaleureux, à prévoir sur un filet de bœuf à la salardaise ou un lièvre en crépinettes. Le 2013 est parfumé, ample, séveux et persistant, avec ces notes de fraise et de griotte, riche en couleur, alliant finesseet structure, aux tanins soyeux, de bouche franche, où se retrouvent des connotations de framboise mûre et de sous-bois. Le 2012 est riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, très typé. Le 2011, de couleursoutenue, est structuré, aux senteurs intenses, de charpente élégante, très parfumé (fruits cuits, poivre), un vin complexe, d’une belle finale.
Superbe 2010, au nez puissant et subtil à la fois, tout en bouche, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...) et de cuir, un vin dense, de garde
Beau 2009, au nez délicat où dominent le cuir et la griotte, d’une jolie concentration, avec des tanins savoureux, un vin de couleur profonde, idéal avec des côtes de veau à la paysanne ou des cuisses de poulets farcies. Le 2008 se goûte parfaitement bien, très classique de ce beau millésime libournais, un vin qui a des nuances de truffe et de framboise, aux tanins souples, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre. Le 2007 a une bouche fondue particulièrement séduisante, des tanins mûrs, une belle finale avec des nuances de fraise des bois et de truffe, très équilibré
Le 2006, dense, complexe, développe des arômes intenses (cassis, sous-bois, cuir) et persistants, parfait aujourd’hui avec un tournedos aux cèpes ou une terrine de ris de veau aux girolles, notamment. Le 2005 est vraiment remarquable, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tanniquesuave et de bonne structure. Le 2004, surprenant par sa tenue, est corsé, au nez marqué par la prune, riche et rond à la fois, avec ces notes de cerise mûre en finale, de bouche fondue comme ce 2001, intense, velouté, très parfumé, tout en bouche, aux nuances de cassis mûr et d’épices, harmonieux. Beau 2000, avec ces arômes subtils de fruits surmûris et de cannelle, un vin typé et très structuré, d’une belle complexité. Voir le Château Le Caillou, à Pomerol.
Château SAINTE-BARBEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château SAINTE-BARBE

Château SAINTE-BARBE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille de Gaye
Route de Burck
33810 Ambès
Téléphone :05 56 77 49 57 
Email : commercial@chateausaintebarbe.fr 
Site : www.chateausaintebarbe.fr 

Sainte Barbe était une Chartreuse typique de Bordeaux du XVIII siècle surplombant la rivière, avec de belles dépendances. La maison est située sur les rives de la Garonne avec une vue magnifique sur la rivière. Elle est construite au-dessus des caves qui se trouvent au rez-de-chaussée où les barriques de vin étaient emmagasinées. Elles pouvaient être roulées à la main au bord de la rivière pour être chargées sur des navires à destination de l'Angleterre et de l'Europe du Nord. 
Le vignoble de Sainte Barbe couvre actuellement 30 ha d’argiles sur des sols alluviaux sur la rive droite de la Garonne. La majorité des vignes ont été replantées en 1999 par la famille Touton. La propriété a été rachetée par la famille de Gaye en 2013 (ChâteauGrand Corbin Manuel, à Saint-Émilion). L’amélioration continue des vins et la mise en valeur du patrimoine de la propriété ainsi que son ouverture aux visites sont les priorités actuellement. Nombreuses récompenses obtenues.
Voilà un beau Bordeaux Supérieur 2015, MerlotCabernet-Sauvignon, Cabernet francPetit Verdot sur sols d’alluvions (argile, silice, gravier), coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, aux arômes de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus au palais. Le 2014 a des nuances de fruits noirs très mûrs et de notes épicées, de bouche classique, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà tout en charme mais de très bonne garde. Le 2013, avec des tanins soyeux, au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), un vin de bouche très équilibrée, est tout en rondeur. 
Goûtez le Bordeaux Merlot 2015, médailles d’Argent à Los Angeles, aux Vignerons Indépendants et au Concours général de Paris, de belle robe, de bonne base tannique, ample et corsé, avec ce nez subtil dominé par la fraise mûre, un vin qui mêle charme et richesse, charnu, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, en finale, à déboucher, par exemple, avec une fricassée de ris et rognons de veau aux brocolis ou des brochettes d'agneau grillées
Château BEYNATCASTILLON FRANCS Château BEYNAT

Château BEYNAT 

(CASTILLON FRANCS)
Alain Tourenne
3 bis, Château Beynat
33350 Saint-Magne-de-Castillon
Téléphone :05 57 40 01 14 
Email : atourenne@gmail.com 
Site : http://chateaubeynat.com 

Le Château fête son centenaire. Il est né en 1917 suite à l’achat de plusieurs parcelles par Léonard Nebout à Castillon.“Les traitements sont uniquement fait avec du soufre contre l’oïdium et du cuivre (Bouillie Bordelaise) contre le mildiou, expliquent ces deux vignerons motivés et passionnés. Nous raisonnons nos passages en fonction de la pousse de la vigne et surtout de la pluviométrie. Depuis 2015, nous sommes en biodynamie. Cette pratique culturale met en scène la vie du sol, le végétal et le vin produit. Le but, relever l’identité de nos terroir, l’harmonie et l’équilibre de nos vins.”



Vous allez apprécier ce Castillon Côtes de Bordeaux 2015 Bio, vignoble de 14 ha, Merlot et Cabernet franc, élevé 18 mois en cuves, d’un joli rouge soutenu, aux notes de fraise des bois et de griotte, qui associe structure et finesse, savoureux, de bouche persistante. 
Très charmeur Castillon Côtes de Bordeaux Terre à Terre 2016, toujours Bio, bien sûr, un pur Merlot, élevé dans une amphore d’argile de Toscane durant 11 mois, sans soufre, étonnant par son fruit, de bouche suave, avec ces connotations subtiles de fruits rouges et de violette, très harmonieux, vraiment agréable. Le Castillon Côtes de Bordeaux cuvée Léonard 2014, élevé 12 mois en fûts, de belle robe pourpre, est un vin généreux, dense, à dominante de petits fruitsnoirs et de musc, qui marie une finesse tannique à une rondeur persistante. 
Excellent Bordeaux rosé Pink by Beynat (l’étiquette est particulièrement moderne et réussie), Merlot et Cabernet franc, de robe très limpide, au nez subtil de fraise et de rose, sec et friandvif et parfumé en bouche, quand cet autre Bordeaux rosé Floyd by Beynat, pur Malbec, lui, de belle teinte, est finement épicé, tout en arômes, de bouche agréable. Joli Bordeaux blanc, marqué par son Sauvignonmacération pelliculaire, aux notes de pomme et de fleurs, très séduisant, parfumé et persistant, de bouche intense, tout en finale vive.
Il y a encore le Saint-Emilion Terre Amoureuse 2015, médaille d’Or Concours Bio Aquitaine, issu d’un petit vignoble d’un hectare, bien marqué par les Cabernets, élevage en fûts 12 mois, est très savoureux, dense et généreux, avec des senteurs de fruits rouges mûrs, épicé en bouche, harmonieux, qu’il faut savoir attendre pour profiter de son potentiel. Le 2014 se goûte très bien, à dominante de pruneau, un vin ample en bouche grâce à des tanins soyeux, aux nuances de cerise noire et d’humus.
Château PONTAC-MONPLAISIRPESSAC-LÉOGNAN Château PONTAC-MONPLAISIR

Château PONTAC-MONPLAISIR 

(PESSAC-LÉOGNAN)
Jean et Alain Maufras
20, rue Maurice Utrillo
33140 Villenave d'Ornon
Téléphone :05 56 87 08 21 et 06 09 28 80 88 
Email : contact@pontac-monplaisir.fr 
Site : www.pontac-monplaisir.fr 

Une belle propriété familiale de 16 ha, depuis des générations. 
“En 1920, mon père, Auguste Maufras acquit le domaine, dont le vignoble avait une superficie de 50 ha. 
Pendant la guerre de 1940, la propriété fut négligée : et c’est seulement en 1955, que j’entrepris le remembrement du vignoble en cépages nobles et la rénovation de tous les chais, cuviers, pour me permettre de faire la mise en bouteille au Château, vu qu’auparavant, la récolte était vendue en fûts. Dès lors, la vinification fut contrôlée par M. Peynaud, œnologue confirmé sur la place de Bordeaux
Au début des années 1980, après avoir suivi une formation œnologique, mon fils travaille avec moi, afin de perpétuer la tradition familiale et de pratiquer des vinifications semblables aux Grands Crus Classés.”

Alain Maufras nous dit qu'au Château Pontac-Monplaisir, la récolte 2017 s'est avérée compliquée, mais le quota a pu être réalisé. Les blancs sont intéressants, notamment les Sémillons et les Sauvignons gris; les rouges Merlot sont satisfaisants, certaines parcelles ont mieux mûri que d'autres, les rouges Cabernet-Sauvignon ont été plus difficiles à vinifier que les Merlots, mais, dans l'ensemble, ce sera bien.
A la vente en 2018, les 2015, et un nouveau vin millésime 2015 Les Prémices de Pontac Monplaisir, lequel a déjà été commercialisé début Octobre 2017. Rénovation des bâtiments prévue cette année.
Beaucoup apprécié ce Pessac-Léognan rouge 2015, aux tanins bien présents mais enrobés, est un vin très équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, mêlant structure et charnu
Excellent 2014, marqué par des notes d’épices et d’humus caractéristiques, des tanins bien équilibrés et ronds à la fois, une bouche corsée, est un vin charnuet classique. 
Beau Pessac-Léognan blanc 2015, frais et suave à la fois, aux connotations florales, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse, vraiment réussi, élégant, d’une finale marquée par le coing et le grillé. Le 2014, qui allie la fraîcheur à la richesse, de belle robe brillante et limpide, de bouche savoureuse avec des nuances de miel et de pêche mûre, idéal, par exemple, sur des noix de Saint-Jacques aux raisins ou des huîtres chaudes à la bretonne. Le 2013, ample et persistant, est de robe dorée, aux notes de rose et d’aubépine, élégant et persistant, de bouche délicate.
Château LAFONSAUTERNES Château LAFON

Château LAFON 

(SAUTERNES)
Olivier Fauthoux
EARL Fauthoux
33210 Sauternes
Téléphone :05 56 63 30 82 et 06 80 00 53 94 
Email : olivier.fauthoux@wanadoo.fr 
Site : www.chateaulafon.fr 

Le Château ainsi qu'une partie du vignoble sont enclavés dans les vignes du Château d'Yquem. Vignoble de 12 ha. Les vins collectionnent les récompenses.
Superbe Sauternes cuvée Désir 2011, d'une très jolie concentration aromatique, de bouche savoureuse aux notes d'abricot bien mûr et de miel d'acacia, d'une longue finale. Le 2009, subtil, persistant, où l'on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, dense et distingué à la fois, est très fin, de garde. “Nous produisons cette cuvée depuis 2006, elle provient d'une sélection très stricte de la vendange. Nous avons choisi une parcelle de 30 ares vieille de 50 ans située au pied du Château d'Yquem. Le raisin y est vendangé très tardivement, ce qui donne un vin très concentré aux arômes de fruits confits. Nous en produisons très peu et cette cuvée vieillit en barriquesneuves.”
Le Sauternes 2015, terroir de croupes graveleuses sur sous-sol argileux, vieilles vignes, 98% Sémillon, 2% Sauvignon, élevage 12 mois en fûts de chêne, de robe jaune doré, alliant puissance et structure, aux arômes de fruits confits et d’épices, est d’une longue finale complexe. 
Le 2014 est à dominante de fleurs blanches et de brioche, d’une belle persistance, dense au nez comme en bouche. Le 2013 est de bouche souple mais persistance, avec des nuances d’abricot confit, au nez comme au palais. Excellent 2011, aux senteurs subtiles, avec des notes de fruits jaunes confits, onctueux. Le 2010, médaille d'Argent au concours de Bordeaux, sent le pain grillé, les fleurs fraîches et la pêche jaune, avec cette nuance de fruits confits persistante, de très belle évolution. 
Goûtez le Château Nauton, une exploitation acquise en 2005. Les vignes sont situées sur un sol graves limoneuses sur sous-sol argilo-calcaire sur la commune de Fargues-de-Langon, non loin du Château Rieussec. Le 2014, dominé par sa finesse aromatique et une matière bien présente, est un vin onctueux, très parfumé (coing, abricot confit). Le 2011, qui dévoile ces notes subtiles où s'allient les fruits blancs mûrs et le pain brioché, a eu la médaille d’Or au Concours de Bordeaux



Château du MOULIN VIEUXCÔTES DE BOURG Château du MOULIN VIEUX

Château du MOULIN VIEUX 

(CÔTES DE BOURG)
Jean-Pierre et Cédric Gorphe
20, chemin du Moulin Vieux
33710 Tauriac
Téléphone :09 79 50 18 81 et 06 72 49 56 39 
Email : chateau.du.moulin.vieux@orange.fr 

Au sommet. Au cœur du vignoble des Côtes-de-Bourg, Jean-Pierre Gorphe et son fils Cédric, s’attachent à tirer la quintessence de leur terroir en élevant des vins riches et parfumés, complexes et typés. Leur propriété s’étend sur 24 ha à l’ouest de la commune de Tauriac sur l’un des meilleurs terroirs argilo-calcaires de l’appellation. La vinification se fait dans la grande tradition du Bordelais, enrichie des techniques modernes (éraflage à 100%, macération très longue 21 à 30 jours selon les millésimes, contrôle permanent des températures). 

Cédric Gorphe n'a récolté que 35 hl/ha, mais, si le rendement a été faible, la qualité est présente et l'on retrouve concentration, matière et fruité. A la vente, les quelques Tradition et Sélection 2015 restants ainsi que le Clos 2015, puis les 2016, pour lequel on se demandait si on n’allait pas vendanger des raisinsde Corinthe ! Heureusement, un orage salutaire le 11 septembre, a permis de regonfler les baies. 
Les Merlots étaient formidables, ce qui donne des vins très fruités, très ronds, avec des degrés à 13,5. Les Cabernets-Sauvignons étaient un peu moins bien qu’en 2015, mais c’est un millésime vraiment réussi en qualité comme en quantité. 

En effet, on excite ses papilles sur ce superbe Côtes-de-Bourg Le Clos 2015, provenant des meilleures parcelles de vieilles vignes de plus de 50 ans plantées pour 50% de Merlot, 30% de Cabernet-Sauvignon et 20% de Malbecrendement moyen de 25 hl/ha, très bien élevé en barriques, avec ce nez complexe où dominent la mûre, la groseille et l’humus, associant puissance et finesse, un vin charnu, aux tanins riches, de garde, naturellement. 
Le 2014 est un vin velouté, aux arômes de fruits noirs et de sous-bois, ample et très chaleureux, charnu, aux tanins fondus, de bouche très parfumée avec des notes de fraise et de myrtille, et commence à se goûter particulièrement bien. Beau 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution. Le 2011 est de robe grenat intense, au bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, riche et ample. 
Le 2010, classique de ce grand millésime, ferme, tout en bouche, tout en nuances aromatiques, au nez dominé par le cuir et les framboises, de bouche pleine et de belle garde. Remarquable 2009, d’une jolie concentration, puissant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs et de truffe, à déboucher, par exemple, sur un lapin de garenne sauté aux olives ou une épaule d'agneau rôtie pommes boulangères. 
Savoureux Côtes-de-Bourg 2015, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de cassis et de poivre, est de jolie bouche, tout en rondeur mais de bonne charpente. Le 2014, riche en bouquet, dense et bien charnu, mêle couleur et rondeur, avec ces notes de cerise et d’humus, et s’associe avec une côtede veau panée à la milanaise ou des côtes d'agneau grillées.

 

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu