Avertir le modérateur

  • CHAMPAGNE : Les vignerons de référence de leur appellation

     

    Accès direct

     

     

    AVENAY
    CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL

    En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, ...


    AY
    CHAMPAGNE GOSSET

    La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs Président du Syndicat National des Producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ses deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison de Vins de la Champagne : Aÿ 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en ...


    BINSON ET ORQUIGNY
    CHAMPAGNE XAVIER LORIOT

    Notre maison se transmet depuis 5 générations et pour la première fois, c’est une histoire de Femme. Charlène reprend l’exploitation avec le soutien de son père Xavier, et vinifie toutes les cuvées de la maison. Notre statut de Vigneron indépendant nous permet de créer de nouvelles cuvées en permanence ou pour des occasions particulières comme la naissance d’un enfant dans la famille (la cuvée Sans sulfites, notamment qui est le reflet de la 6ème génération Théo, né en 2013). Une cuvée vieilles ...


    BOUZY
    CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE

    Une exploitation familiale de 9 ha de vignes, où l’on vinifie les cuvées sans fermentation malolactique.
    Cette maison vous propose ce superbe ce Champagne Grand Cru Millésimé 2008, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’amande, une cuvée de bouche ferme, équilibrée et harmonieuse. Le brut Grand Cru, nous a séduit par cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de ...


    BRUGNY
    CHAMPAGNE ETIENNE OUDART

    Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l'exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l'utilisation ...


    CHARLY-SUR-MARNE
    CHAMPAGNE CHARPENTIER

    C’est aujourd’hui la huitième génération de vignerons qui dirige cette maison fondée en 1855.Le vignoble compte 20 ha sous lutte raisonnée. L’encépagement est unique et atypique pour la région de la vallée de la marne : 45% de Chardonnay, 40% de Pinot Meunier et 15% de Pinot noir. La calèche, emblème de la maison représentée sur l’étiquette de la cuvée Terre d’Emotion, symbolise le devoir de perpétuer le savoir-faire et les valeurs, reçus en héritage. Les parcelles de vieilles vignes destinées ...


    CHOUILLY
    CHAMPAGNE LEGRAS ET HAAS

    Notre maison fut fondée en 1991 par François Legras-Haas. Le vignoble appartient à la famille : 15 ha à Chouilly (Chardonnay Grand Cru), 10 ha à Vitry (Chardonnay), 6 ha à Les Riceys (Pinot noir). Rémi et Olivier ont pris en main l’entreprise familiale et sont aidés maintenant par Jérôme. La maison poursuit une progression raisonnable tant en France qu’à l’export. Le Grand Cru Chouilly offre un potentiel de garde tout en présentant lorsqu’il est jeune, un caractère frais et léger, apprécié à ...


    COURMAS
    RION SIMON

    Notre domaine familial de 2.14 ha s’étend en intégralité sur le terroir de Courmas, petit village se situant dans le secteur de la petite Montagne de Reims à 10 km au sud-ouest de Reims, sur la route du Champagne.
    Depuis 2007, je représente la 4ème génération, et succède ainsi à mon père Pascal Rion. Plus qu’un métier, une passion, j’y apporte mon savoir-faire ainsi que mes idées tant sur le travail à la vigne que sur l’œnologie. J'ai développé une viticulture respectueuse de ...


    CRAMANT
    EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER

    Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité.
    Très beau Champagne Millésime 2011, 100% Chardonnay, 100% Grand Cru Cramant, une savoureuse cuvée, au nez concentré où dominent le genêt et les ...


    EPERNAY
    CHAMPAGNE ELLNER SAS

    Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. ...


    LE BREUIL
    CHAMPAGNE PIERRE MIGNON

    Pierre et Yveline Mignon dirigent le domaine familial et leurs deux enfants participent au développement : Céline, chargée des relations commerciales et de l'export, Jean-Charles, responsable du vignoble et des vins. La typicité et la diversité des terroirs permettent d'élaborer de Grands Champagnes de Caractère. Le vignoble de 14 hectares est réparti dans toute la Champagne : Vallée de la Marne, Côte des Blancs et région d'Epernay. L'encépagement à majorité de Pinot Meunier (60%) est complété ...


    POUILLON
    CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS

    Exploitation familiale de 5.36 ha, dont 4,60 ha de vigne à dominante de Pinot meunier. C’est Robert Massonnot, le grand-père de David Bourdaire, qui commença l’activité agri-viticole grâce à quelques terrains familiaux. En 1951, il fonde avec trois autres vignerons la coopérative de Pouillon et commercialise ses premières bouteilles en 1956. A cette époque, la coopérative n’est qu’un lieu de collecte et de pressurage, qui vend la récolte des adhérents sous forme de moûts aux négociants ...


    RILLY LA MONTAGNE
    CHAMPAGNE HUBERT PAULET

    Un domaine de 8.25 ha. Fondée au début du XXe siècle, la propriété s'est développée dans les années 1930, avec Hubert Paulet, créateur de la marque. Installé en 1998, c’est aujourd’hui Olivier Paulet, son petit-fils, qui dirige la Maison.
    Bien apprécié ce Champagne Premier Cru brut rosé Millésime 2006, avec une jolie robe rose brique, charmeur, au nez concentré où dominent la myrtille, la fraise et la rose, particulièrement savoureux, d’une belle longueur en bouche, un Champagne très ...


    SAINT-MARTIN-D'ABLOIS
    CHAMPAGNE LOUIS HUOT

    Des Récoltants-Manipulants depuis quatre générations. Virginie Huot exploite avec son frère Olivier, le domaine familial fondé dans les années 1950, soit 7 ha de vignes. Orientation en viticulture raisonnée, et association de l’expérience ancestrale et des techniques œnologiques modernes.
    Beau Champagne cuvée Annonciade Millésime 2012, Chardonnay et Pinot noir à parts égales, une cuvée élaborée uniquement les années de ...


    TALUS-SAINT-PRIX
    CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN

    Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à ...


    VERZENAY
    SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS

    Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation ...


    VILLERS-MARMERY
    CHAMPAGNE SADI MALOT

    C’est au cœur du vignoble à Villers-Marmery, village situé au sud de la Montagne de Reims que vous découvrirez notre exploitation familiale qui perdure depuis 5 générations. C’est avec passion que nous cultivons nos vignes sur les communes de Villers-Marmery - Premier Cru et Verzy - Grand Cru.
    Socrate et Yvonne, Sadi et Simone, Michel et Nycol, Franck et Christine et Florien et Cindy…. Chez les Malot, l’amour de la vigne et du vin se transmet de génération en génération.

  • QUELS PLATS SUR LES MEILLEURS SAINT-EMILION ?

    Accords mets et vins proposés :

    Château BALESTARD La TONNELLESAINT-ÉMILION Château BALESTARD La TONNELLE

    Château BALESTARD La TONNELLE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Jacques et Thierry Capdemourlin

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 62 06
    Email : info@vignoblescapdemourlin.com
    Site : www.vignoblescapdemourlin.com

    Remarquable Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2016, de couleur soutenue, très équilibré, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, gras, tout en bouche, d’une belle persistance, idéal lors de vos repas de famille ou entres amis sur une cuisine traditionnelle, de terroir. Le 2015, est un vin avec beaucoup de structure, très bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de bouche ronde mais puissante, dominée par les fruits macérés et l'humus, de fort belle garde. Le 2014, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé. “Concernant le 2014, nous avons vendangé vers la mi-octobre. Dans l’ensemble de nos propriétés les robes sont homogènes, le vin est généreuxvineux, ample, notes de cerise noire et de truffe, bouche superbe, dense et racée, des tanins remarquablement enrobés par un boisé délicat. Finale longue et persistante, un superbe vin de garde. Pour le Château Cap de Mourlin, la robe est grenat intense, notes de fruits noirs, attaque franche et fraîche, belle concentration, tanins serrés, gras et onctueux, un très grand vin de terroir. Nous cherchons à obtenir cette complexité aromatique en vendangeant tardivement et en faisant de petits rendements de 35hl/ha. Nous avons prolongé l’élevage en barriques de 15 à 18 mois.” Le 2013, de robe grenat foncé, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, aux tanins harmonieux, tout en bouche, fin et corsé à la fois, un vin charmeur. 
    Séduisant Saint-Émilion GCC Château Cap de Mourlin 2016, aux nuances de truffe et de framboise, aux tanins souples, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre, avec des senteurs de fruits rouges surmûris. Le 2015, 14 ha de vignes, est généreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux. Le 2014, qui mêle concentration d’arômes et ampleur, a des notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus, a une bouche savoureuse. Joli 2013, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un joli vin, avec des senteurs de cassis et de cuir, d’une grande souplesse au palais.
    Quant à leur Montagne-Saint-Emilion Château Roudier 2016, avec un nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, qui mêle rondeur et harmonie, aux tanins amples, est très équilibré au nez comme en bouche. Le 2015, toujours à la tête de son appellation, très classique, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, c’est un vin au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, de bouche puissante.

    Château CANTENACSAINT-ÉMILION Château CANTENAC

    Château CANTENAC 

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicole Roskam-Brunot
    2, Cantenac - RD 670
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 22
    Email : johan.roskam@chateau-cantenac.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucantenac
    Site : www.chateau-cantenac.fr



    Nicole Roskam­-Brunot et ses fils, 4e génération, perpétuent leur savoir-faire avec passion. Cette année célèbre leurs 80 ans à la tête du Château Cantenac, une belle histoire de famille ! Prenez le temps de découvrir les très jolis vins de leurs domaines et d’aller à leur rencontre. “Pour les vins, nous n’utilisons plus du tout de désherbant entre les rangs, pratiquons les labours, les plantations à 6600 pieds par hectare pour une meilleure concurrence…, cela entraîne plus de travail car il y a plus de pieds, les rendements sont mieux maîtrisés, et tous ces efforts font partie logiquement de notre démarche qualitative.”
    Pour Johan Roskam, “le millésime 2018 s’annonce très prometteur. Suite à la belle mais très faible récolte 2017, nous avions beaucoup d’attentes pour le millésime 2018. Force est de constater que le millésime 2018 a dépassé tous nos espoirs tant en qualité qu’en quantité, malgré un début de saison qui nécessitait une attention de tous les instants.
    A la sortie d’un hiver humide typiquement bordelais, la saison de croissance s’est présentée chaude et ensoleillée. La température saisonnière qui était au-dessus de la moyenne, nous a mené vers des vendanges précoces, ensoleillées et particulièrement sèches. Cette fin de saison nous a laissé libre dans nos choix de récolte parcellaire pour atteindre des maturités optimales. Dès les premières jours de vinification, mon frère Franz a tout de suite remarqué et su exploiter les jus très sombres, aux beaux arômes de fruits mûrs, des vins riches en devenir. Aujourd’hui le 2018 se bonifie en barriques.
    Les vins à la vente : 2014, excellent à la dégustation, sans contraintes. Très bon millésime charmeur, fin, tout en harmonie, vin de bonne garde. Le 2015 est déjà très bon mais sera encore meilleur après quelques années de vieillissement, grand millésime, riche, sombre, structuré, très complet, très belle garde. Le 2016, est un vin qui commence à se découvrir, un grand millésime lui aussi très fruité, très bon équilibre, belle fraîcheur en bouche, d’un beau classicisme et d’une bonne typicité, de très grande garde.
    Nous allons mettre le 2017 dans une bouteille anniversaire : 80e millésime/année de la famille au Château Cantenac, présente depuis 1937. A l’occasion de nos 80 ans, nous créons de nouvelles étiquettes pour se tourner vers l’avenir. Nous organisons toujours de nombreuses manifestations ainsi que des visites/dégustations, le concert des Grandes Heures de Saint-Émilion, fête des 20 ans de l’Unesco, Portes Ouvertes….“
    On est incontestablement sous le charme de leur Saint-Émilion GC 2015, terroir de sable sur graves et argile bleue, 75% Merlot et 25% Cabernets, il est vraiment remarquable, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, particulièrement charmeur, fin et coloré, un vin aux tanins savoureux, légèrement épicé au palais comme il se doit, bien charnu, très prometteur. 
    Superbe 2015, Platine au Decanter World Wine Awards 95 pts Meilleur Bordeaux Rive Droite, a une robe profonde et dense, reflets violine, belles larmes, un nez expressif, élégant, fait de fruits bien mûrs sur fond de chêne toasté, crayeux, épices douces. L’attaque est ample, la bouche pleine dotée d’une charpente pleine, intense en fruits mûrs sombres, rafraichissante. Un ensemble harmonieux et puissant dans la lignée des grands vins de garde.
    Le 2014, médaille d’Or Féminalise, est de belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie. 
    La Sélection Madame 2015, médaille d’Argent Concours de Bordeaux, de belle teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, est un vin bien charpenté, parfumé en bouche, aux tanins bien présents mais soyeux. 
    Le 2014, médaille de Bronze IWC, de robe rubis assez profonde, brillante, a un nez net, élégant et nuancé de fruits rouges mûrs (fraiseframboise, cerise), de la mûre, réglisse, avec de la matière soyeuse qui affiche une jolie structure sur une finale séduisante.
    Il y a aussi l’excellent Haut-Médoc Cru Bourgeois Château La Lauzette 2015, il est dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins bien présents, d’excellente garde.

    Château CORBIN MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CORBIN MICHOTTE

    Château CORBIN MICHOTTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Boidron

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 64 88
    Email : vignoblesjnboidron@wanadoo.fr
    Site : www.boidron.info

    Au sommet, tant ce cru associe élégance et typicité. 
    “La vendange 2018 est exceptionnelle, nous explique Emmanuel Boidron, pas de maladie dans notre vignoble, donc aucune incidence sur la qualité des vins. Grâce à nos terroirs d’exception, qui sont limoneux mais avec du sable et des graves, donc très drainants, nous avons une excellente maturité des Cabernets francs, ce qui n’est pas négligeable, sachant que le vignoble en est composé de 30% !”
    Nous proposons le 2015, une année idéale, nous avons pu vendanger à la carte, on se promenait et on prenait son temps car le climat a été extrêmement clément, et, ainsi, on a pu laisser mûrir les raisins à leur rythme. Nous avons obtenu un très joli millésime, un vin très concentré, aux arômes de fruits bien préservés.
    Nous accentuons le respect de l’environnement, nous continuons à ne pas utiliser de désherbants, nous avons éliminé tous les produits dangereux de synthèse en les remplaçant par des produits naturels qui sont essentiellement à base de cuivre et de soufre. Nous sommes passés à 100% du travail du sol et cela dans la totalité des vignobles Boidron, que ce soit à Corbin Michotte, à Calon ou à Cantelauze.“
    Superbe Saint-Émilion GC 2015, un grand vin de couleur grenat, aux tanins très équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, un vin riche en couleur et en arômes, aux notes de fruits macérés en finale, de bouche savoureuse, de garde.
    Le 2014, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), classique, est typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2013, est particulièrement harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique.
    Beau 2012, avec ce nez de griotte surmûrie, un vin qui est complexe, aux tanins bien équilibrés, d’une richesse réelle et persistante, avec des notes de prune cuite, finement poivré, idéal avec des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin. Formidable GCC 2009, un grand vin marqué par l’élégance, très typé, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois, qui commence à se goûter remarquablement actuellement, à prévoir sur un carré d'agneau ou des magrets de canard aux cèpes. Le 2008, est très typé, très spécifique de ce grand millésime classique bordelais, de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux, avec cette bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le 2007, est de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime, vraiment remarquable aujourd’hui.
    Vous allez aimer aussi leur Montagne-Saint-Emilion Château Calon 2012, sol argilo-calcaire sur calcaire à astéries, un vin au sommet de son appellation, très typé, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, qui a des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample. Et ce Pomerol Château Cantelauze 2012, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des senteurs persistantes de fumé, d’humus et de cerise noire, de bouche ample, de garde.

    Château La CROIX MEUNIERSAINT-ÉMILION Château La CROIX MEUNIER

    Château La CROIX MEUNIER 

    (SAINT-ÉMILION)
    Sandrine et Camille Meunier
    N° 7 Montlabert
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :06 88 15 26 19
    Email : sand.pierre.meunier@orange.fr

    Cette propriété familiale, exploitée par la Scea Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au Gfa Meunier. C’est la 5e génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Émilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation.
    Beau Château La Croix Meunier Saint-Émilion cuvée Georges Meunier 2015, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, un joli vin, avec des senteurs de cassis et de cuir, riche mais d’une jolie souplesse au palais.

    Château CROQUE MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CROQUE MICHOTTE

    Château CROQUE MICHOTTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Pierre et Lucile Carle

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 13 64
    Email : chateau@croque-michotte.fr
    Site : www.croque-michotte.fr

    Au sommet. Le vin est racé et distingué, très représentatif de ce que doit être un vrai grand vin de Saint-Émilion, collectionne les récompenses !

    récompenses, et c’est mérité.

    suivant les règles de l’Agriculture Biologique.


    Pour Lucile Carle, “les vendanges 2018 se sont très bien passées, nous avons eu un peu de perte sur le Merlot à cause du mildiou, alors que le Cabernet a été très peu touché, globalement, nous avons fait une belle récolte et nous sommes plutôt contents. Nous continuons les vinifications sans sulfites comme nous le faisons depuis 2015, utilisation de la table à tri optique depuis 2012… Beaucoup d’efforts qualitatifs auxquels nous sommes attachés, cela fait partie de notre philosophie de travail. Ce 2018 va être un très beau millésime, il ressemble au 2015.
    Le 2017 est un très bon millésime, nous en avons de petites quantités, donc, nous en aurons très peu à vendre aux particuliers. C’est un peu pareil pour le 2016 qui est composé d’une majorité de Cabernets, moitié-moitié, pratiquement, alors que pour le 2017, il y a une majorité de Merlots. Ces 2017 et 2018 sont des vins au bon potentiel de garde.
    Cela fait 20 ans cette année que nous sommes en culture biologique labélisée, nous avons été l’un des premiers, si ce n’est le premier domaine, à cultiver en Agriculture Biologique. Nous travaillons toujours avec la même équipe, nos ouvriers agricoles sont avec nous depuis pratiquement 20 ans et, c’est grâce à eux, que l’on produit du bon vin, ils connaissent très bien les parcelles, 80% de travail se fait tout au long de l’année en travaillant les vignes, c’est aussi un atout du Château Croque-Michotte.”
    Comment résister à ce Saint-Émilion GC 2016, généreuxplein de charme, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin gras, tout en bouche, d’une belle persistance, avec ces nuances de fruits compotés au palais, de garde, naturellement. Formidable 2015, récompensé déjà par 5 médailles lors de Concours : 1 Grand Or, 2 en Or et 2 en Argent (bravo !), intense et chaleureux, charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre en finale, un vin qui révèle des tanins puissants et très fins à la fois. Le 2014, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche, très savoureux déjà, même s’il a un réel potentiel d’évolution. Le 2012, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, parfait avec un carré d'agneau rôti ou des noix de veau, sauce au romarin. Le 2011, tout en finesse, se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois. Le 2010, est superbe, de base tannique importante et très équilibrée, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Le 2009, n’a rien à lui envier, très typé, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d’une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche, certainement l’une des plus belles réussites de l’appellation dans ce millésime. Quant à ce 2008, parfait actuellement, de couleur soutenue, il est d’une belle charpente, structuré, aux connotations de réglisse, de sous-bois et de cerise macérée, de bouche savoureuse. Excellent 2007, suave et chaleureux, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en finale. Gage de ce que donne l’évolution d’un vrai grand vin, le 2001 est formidable actuellement, racé, velouté, parfumé, un vrai régal !




    Château DARIUSSAINT-ÉMILION Château DARIUS

    Château DARIUS 

    (SAINT-ÉMILION)
    Michel et Odette Pommier - GFA Des Pommier

    33330 Saint-Laurent-des-Combes
    Téléphone :06 24 38 06 83
    Email : gfadespommiers@orange.fr

    Un vignoble de 6 ha 60 sur sols argilo-calcaires, en agriculture raisonnée. 
    Excellent Saint-Émilion GC Darius 2016, il est riche au nez comme en bouche, charnu, puissant, aux nuances de fruits macérés et d’épices, d’une belle complexité, avec des tanins denses et veloutés. Le 2015, récompensé d’une médaille d’Or au concours de Mâconharmonieux, dense, au bouquet subtil, qui développe une bouche délicate, où la mûre s’associe à la framboise bien mûre, aux tanins bien enrobés. Le 2014, 60% Merlot, 40% Cabernet franc, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, un vin velouté et riche, d’une belle persistance et de très bonne garde.

    Château LE DESTRIERSAINT-ÉMILION Château LE DESTRIER

    Château LE DESTRIER 

    (SAINT-ÉMILION)
    Olivier Cheminade - Vignobles Cheminade
    7, Peyrouquet
    33330 Saint-Pey-d'Armens
    Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
    Email : contact@vignobles-cheminade.com
    Site : www.vignobles-cheminade.com

    Un vignoble dans la famille depuis plus de quatre générations. “En fonction du degré optimal de maturation, la cueillette est élaborée fin Septembre début Octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications.

    Beau Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2016, un pur Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (élevage de 12 mois en barriques neuves à 30%), vraiment très bon, avec une jolie fraîcheur, un vin minéral, tendu, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche soyeuse en finale. Dans la lignée, le 2015, de robe sombre, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins riches et une bouche où l’on retrouve ces fruits mûrs. Le 2014, est de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. 
    Intense et savoureux, le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2016, issu de 12 mois en barriques neuves à 80%, il est complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, un vin complet, ample et très équilibré, qui poursuit une très belle évolution. Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2016, toujours pur Merlotsol lié à la Crasse de fer et graves, vieilli en fûtséquilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins présents et soyeux à la fois.

    Château FONROQUESAINT-ÉMILION Château FONROQUE

    Château FONROQUE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Direction : Alain Moueix

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 60 02
    Email : info@chateaufonroque.com
    Site : www.chateaufonroque.com

    La famille Moueix a vendu, en 2017, suite à des nécessités successorales, le Château Fonroque à la famille Guillard, assureurs basés à Nantes. Pour autant, Alain Moueix et son équipe restent en charge du Château Fonroque avec la mission de poursuivre le travail entrepris. Le Château Fonroque est certifié en Agriculture Biologique et c'est l’une des figures d’avant-garde de la Biodynamie à Bordeaux. Alain Moueix est à l’origine du renouveau qualitatif de cette propriété depuis 2001. Ses méthodes reposent sur l’observation et le travail minutieux d’un terroir vivant et permettent au domaine de livrer des vins dont la réputation ne cesse de grandir depuis une quinzaine d’années. Parmi les divers travaux de rénovation visant à accompagner le développement significatif du cru, la construction d’un nouveau cuvier est d'ores et déjà à l’étude.
    Selon Alain Moueix , “2018 n’a pas été une année facile au niveau viticole puisque nous avons eu un printemps humide et une pression mildiou inconnue jusqu’alors, il a fallu batailler… Nous sommes en Bio au Château Fonroque depuis 2002 et cela a été l’année la plus compliquée que j’ai connue. Nous avons fait de petits rendements de 30 hl/ha, et un peu moins même au Château Mazeyres où les sols plus légers ont souffert de la sécheresse de l’été. La vigne a subi un stress et les baies étaient toutes petites. Nous avons toutefois obtenu des vins concentrés, riches et c’est finalement un très beau millésime. Les vins sont à la fois puissants tout en étant abordables avec des tanins pas trop secs, ni amers, mais qui offrent beaucoup de douceur. Nous évoluons vers des élevages avec de moins en moins de bois pour mettre le fruit en valeur. Nous mettons la moitié en barriques ou dans des petites cuves ovoïdes et le reste en foudres. Nous voulons que le bois soit fondu dès la mise en bouteilles.
    Le 2016 est, pour moi, à ce jour, le plus grand millésime que j’ai eu la chance de travailler. C’est un millésime qui d’ailleurs a eu une climatologie un peu comparable à celle de 2018. C’est un vin très riche, beaucoup de douceur, de raffinement, d’élégance. Présence d’un très bel équilibre contrairement au 2015, qui lui, est un millésime plus solaire, un peu atypique. Le 2016 est vraiment un grand millésime classique de Bordeaux. Le bel été indien nous a permis de récolter à pleine maturité, nous n’avons pas d’arômes de trop cuit, le vin présente une belle fraîcheur aromatique typique de Bordeaux. Des vins avec de la complexité, de la profondeur, je compare volontiers le 2016 au 2010 et le 2018 devrait s’en rapprocher.
    Le 2017 est le millésime du gel, nous avons été impacté plus à Mazeyres qu’à Fonroque. Nous avons beaucoup travaillé à la vigne pour trier les raisins, nous avions marqué tous les pieds gelés et avons vendangé par lots séparés, un vrai travail de Romains ! Cela nous a permis de faire des premiers vins avec les raisins issus des vignes non gelées. Le deuxième vin est plus court en bouche, plus fluide, plus léger.
    En biodynamie, nous avons des outils assez efficaces, la vigne a plus de ressource, on s’est aperçu qu’elle est moins sensible à toutes sortes d’agression comme le stress hydrique, par exemple.
    A Fonroque, nous allons construire un nouveau cuvier qui sera opérationnel en 2020, nous l’équiperons de petites cuves pour vraiment séparer chaque morceau de parcelle, les extractions se font plus facilement dans de petits contenants car il y a moins de pression sur le marc. Les volumes sont plus faibles.
    A Mazeyres, nous avons beaucoup développé l’élevage en petites cuves en forme d’œuf de 7 hl, cela aide à conserver la fraicheur des vins et à mettre le fruit en valeur. Depuis 2014, on constate que les vins de Mazeyres ont beaucoup plus de fraîcheur, de verticalité, de tonicité. Nous allons augmenter notre proportion de Petit Verdot en doublant la quantité. Le deuxième vin va en bénéficier !”
    Remarquable Saint-Émilion GCC 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup d'ampleur. Dans la lignée, le 2015, de robe grenat brillante, au nez complexe avec des arômes de fruits rouges (cerise), en bouche, une attaque franche avec un bel équilibre entre l'acidité et le boisé, on retrouve bien les fruits rouges du bouquet.

    Château FRANC LARTIGUESAINT-ÉMILION Château FRANC LARTIGUE

    Château FRANC LARTIGUE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Elisabeth et Jean-Pierre Toxé - Vignoble Marcel Petit
    2 la Rouchonne
    33330 Vignonet
    Téléphone :05 57 40 33 03
    Email : contact@vignobles-petit.com
    Site : www.vignobles-petit.com

    La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit et dès 1988, la société s’est enrichie avec les Châteaux Franc Lartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit. Le terroir est constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Domaine en démarche qualitative tout en respectant l’environnement (certification HVE 3 ).
    Jean-Pierre Toxé nous parle “d’une belle vendange 2018, d’une jolie récolte homogène. Nous proposons de nombreux millésimes, dont le dernier est le 2016. Il a une structure tannique plus marqué, bien dosé, il est élégant avec des arômes de mûre et de cassis. Il a d’ailleurs eu une médaille d’Or au Concours de Mâcon 2018.
    Nous proposons à la vente, pour le Château Franc Lartigue, les millésimes 2013 à 2016, et pour le Château Pillebois en vieilles vignes, les millésimes 2014 à 2016 et le tradition 2016, qui a eu une médaille d’Or au Concours Agricole de Paris 2018.”
    Vous allez apprécier ce Saint-Émilion GC 2015, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% de Merlot et parts égales de Cabernets Franc et Sauvignon, 12 mois en barriques dont 1/3 de fûts neufs, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, un vin de bouche ample et fondue, gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2014, a une robe rouge cerise limpide, développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins fondus. Très joli 2013, tout en rondeur, belles nuances aromatiques (cerise noire, cannelle), tout en séduction. 
    Joli Castillon Côtes de Bordeaux Vieilles vignes Château Pillebois 2015, d’une belle couleurcorsé, avec une dominante de fruits rouges et une pointe de fumé.

    Château La GRACE FONRAZADESAINT-ÉMILION Château La GRACE FONRAZADE

    Château La GRACE FONRAZADE 

    (SAINT-ÉMILION)
    François-Thomas et Bénédicte Bon - Earl Persevero
    4, route de Jaquemeau
    33330 Saint-Emilion
    Téléphone :06 70 02 81 67
    Email : persevero@lagracefonrazade.com
    Site : www.lagracefonrazade.com

    “Le Château connaît une deuxième vie depuis 2013, raconte François-Thomas Bon. Nous avons acheté la maison principale fin 2010, et les nouveaux chais ultra-modernes répondent au niveau d’exigence qualitative et technique que nous souhaitons. Les parcelles sont plantées sur 3 profils distincts : les sols marquées par la grave fine, les parcelles sur argilo-calcaire et enfin les sols sablo-argileux très riches en minerai de fer. Nous avons fait le choix d’être en Agriculture Bio, dans le respect des sols et de la nature (les Saint-Émilion sont en Agriculture Biologique dès le millésime 2013, les Bordeaux, à partir du millésime 2016).”
    Joli Saint-Émilion Grand Cru Château La Grâce Fonrazade 2016, une vraie réussite, mêlant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, un vin classique et gourmand, d’excelente évolution. Le Saint-Émilion Grand Cru Persevero du Château La Grâce Fonrazade 2015, 100% Merlot noir, légèrement épicé comme il se doit, avec cette structure délicate, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, c’est un vin généreux et charmeur. Le Grand vin Blanc du Château La Grâce Fonrazade, est tout en saveurs, tout en fraîcheur aromatique, d’une jolie persistance, c’est un vin parfumé avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme en finale. Il y a aussi ce rosé Pink Pead 2018, gourmand et séduisant, et le Bordeaux Supérieur rouge Château de Gardegan 2016, un vin ample, avec ses arômes de fruits rouges à noyau.

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRESAINT-ÉMILION Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Sylvie Courreaud-Fompérier
    La Gaffelière
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 46 92
    Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr
    Site : www.lecellierdesgourmets.fr

    Vignoble de 14 ha sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...).
    Excellent Saint-Émilion GC 2016, riche en couleur comme en matière, au nez intense de fruits noirs et d’humus, légèrement épicé, de bonne bouche, classique de ce beau millésime, très prometteur. Le 2015, est un vin généreux, aux nuances caractéristiques de fruits rouges mûrs (prunefraise des bois), légèrement épicé en bouche, charpenté, avec des tanins équilibrés. Le 2014, est vraiment savoureux, corsé, aux tanins souples, où se mêlent la griotte bien mûre, le poivre et la fraise des bois, de robe grenat soutenu, dense au nez comme en bouche.

    Château LANIOTESAINT-ÉMILION Château LANIOTE

    Château LANIOTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Arnaud et Florence de la Filolie
    3, La Niotte
    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 24 70 80
    Email : contact@laniote.com
    Site : www.laniote.com

    Le Château est dans la famille d’Arnaud de la Filolie depuis près de deux siècles. Le vignoble de 5 ha, orienté principalement sud-est, est d’un seul tenant sur le haut du plateau argilo-calcaire de Saint-Émilion.
    L’encépagement est de 80% de Merlot, 15% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon, ce qui permet un bon équilibre des caractères olfactifs et gustatifs. L’âge du vignoble est de 35 ans, vendanges manuelles, vinifications traditionnelles avec éraflage total et tri des raisinscuvaison longue, maîtrise des températures, pressurage vertical modéré, fermentation malolactique en fûts neufs, vieillissement durant 12 mois en fûts de chêne.
    Très beau Saint-Émilion GCC 2016, typé, savoureux, corsé, tout en bouche, au nuances de fraise des bois, de truffe et d’humus, un vin intense, qui associe finesse et charpente, très parfumé en bouche (truffe, groseille), aux tanins fermes mais soyeux, de garde. Le 2015, avec une structure solide en tanins, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, est un vin de belle couleurcorsétypé, aux notes de fruits mûrs (prune, griotte) et de truffe au palais. Le 2014, est généreuxcharnu, un vin de belle robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, riche et volumineux en bouche, de très belle évolution.
     

    Château La MARZELLESAINT-ÉMILION Château La MARZELLE

    Château La MARZELLE 

    (SAINT-ÉMILION)


    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 10 55
    Email : info@lamarzelle.com
    Site : www.lamarzelle.com

    C’est en 1998 que la famille Sioen achète la propriété et s’emploie à lui redonner ses lettres de noblesse. La Marzelle s’étend sur un superbe terroir de graves, d’argiles et de sables : la Haute Terrasse de Saint-Emilion, qui a été formée, il y a 2 millions d’années au pléistocène inférieur par l’Isle qui coulait par ici jusqu’à la Dordogne. D’où l’explication des galets rubéfiés. Une orientation Bio a été prise depuis 1988, avec l’utilisation de cuivre, de soufre, de calcium et de tisanes.
    Superbe Saint-Émilion GCC 2016, un vin de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, qui possède des tanins amples et denses, de garde, bien sûr. Le 2015, est un beau vin charnu, épicé, de bouche soyeuse, riche et corsée, un vin concentré, aux tanins fermes et savoureux à la fois, avec une jolie finale légèrement poivrée, de grande évolution. Le 2014, est de couleur grenat intense, au nez profond et complexe avec des notes de fruits rouges (cerise) et un côté un peu fumé. En bouche, les tanins sont déjà fondus, les fruits très présents avec une touche légèrement boisée et parfaitement fondue. Le 2013, marqué par les fruits noirs, de bouche pleine, ample et velouté, d’une belle concentration, est tout en charme.

    Château MAUVINONSAINT-ÉMILION Château MAUVINON

    Château MAUVINON 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Tribaudeau
    217, Mauvinon
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 64 79 et 06 10 84 03 97
    Email : chateaumauvinon@orange.fr
    Site : www.chateaumauvinon.com

    Au sommet, tant ce cru possède une véritable typicité, marqué par une alliance entre la finesse et la richesse, le tout lui conférant un potentiel de garde conséquent. On y voit aussi toute la force du Cabernet franc, sous-estimé par rapport au Cabernet-Sauvignon. Une propriété de 6,50 ha. Sol et sous-Sol : 70% silico-graveleux, 30% sables humifères. Âge moyen du vignoble 30 ans, 65% Merlot, 35% Cabernet franc, vendanges manuelles à la cagette et tri manuel. Cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage en barriques de chêne renouvelées par moitié, de 12 à 16 mois.
    “Pour Brigitte Tribaudeau, le 2016 est un vin élevé sans souffre, c’est un millésime exceptionnel de par la qualité du raisin. Nous l’avons vinifié dans notre nouveau chai et cela a été un plus indéniable. Sélection parcellaire lors de la vendange, petites cuves pour une plus grande souplesse dans le travail, pré-fermentaire à froid à 4°, encuvage gravitaire, le fruit est ainsi bien préservé. Un millésime complet avec beaucoup de couleur, un vin très chaleureux. Le 2015 est un très bon millésime mais 2016, lui est un peu supérieur.
    La cuvée haut de gamme Gabriel Lauzat est proposée en 2014, 2015 et 2016. C’est une sélection parcellaire, on laisse moins de grappes sur la vigne pour concentrer la vendange, on récolte de nuit à la lampe frontale pour éviter toute oxydation et rentrer des raisins très frais, la vinification se fait en petits contenants. Le vin est plus concentré, exprime bien son terroir, c’est une cuvée très confidentielle qui est de plus en plus demandée.
    Nous entamons une conversion en Bio et le vignoble sera certifié en 2020. Je n’utilisais déjà plus de désherbant depuis deux ans. Nous avons eu un épisode de gel et il n’y aura qu’une petite production pour le millésime 2017. L’encépagement a un peu évolué : 75% de Merlot, 20% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon.“
    Superbe Saint-Émilion GC 2016, au nez puissant avec des notes de cassis et de framboise cuite, de belle robe soutenue, tout en souplesse des tanins et complexité des arômes, avec des notes de groseille surmûrie en finale, bien corsé. Le 2015, légèrement épicé, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, généreux, d’une belle complexité d’arômes au palais, (cannellefraise des bois, épices...), riche au nez comme en bouche, aux tanins amples, de très belle évolution.
    Le 2014, qui dégage des arômes de baies rouges soulignées par des notes de poivre, est charnu, complet et complexe, d'une bouche persistante, où dominent la prune et l'humus, déjà séducteur mais d’excellente évolution. 
    Il y a aussi la cuvée Gabriel Lauzat 2016, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, corsé et très équilibré, ample et tannique. Le 2015, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rouges cuits et de cuir, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais denses, d’une belle longueur. Le 2014, aux senteurs de petits fruits confits et de sous-bois, est riche en couleur comme en matière, aux tanins ronds mais bien présents, un beau vin charnu et souple à la fois.

    Château ORISSE du CASSESAINT-ÉMILION Château ORISSE du CASSE

    Château ORISSE du CASSE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Danielle Dubois
    248, lieu-dit Lartigue
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 72 75
    Email : dubricru@terroirsenliberte.com
    Site : www.terroirsenliberte.com

    La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure. Dès ce moment là, une philosophie, un plan, sont établis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépageterroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
    Selon Danielle Dubois, “pour le millésime 2018, nous avons eu quelques attaques de mildiou mais cela a été maîtrisé, la conséquence, un peu moins de quantité, je ne suis pas au plein rendement.
    Les vins à la vente en 2019 : Saint-Émilion 2014 puis 2015. Château Orisse du Casse 2013 que je termine avant de proposer le 2014. Et Le Côtes de Castillon Athémis toujours le 2008. Arthémis 2008 est un cru en Côtes de Castillon que je produis seulement certaines années et en quantité très limitée. Le 2008 est une année très riche, j’avais de très beaux raisins, le vin a une belle couleur pourpre, puissants arômes de fruits rouges et d’humus, un vin structuré, les tanins sont bien présents et puissants, le bouquet est très fin, grande élégance, beau potentiel de garde, finale d’une grande finesse en bouche.
    P du Roy, j’ai toujours pour les amateurs quelques vieux millésimes de ce Grand Cru de Saint-Emilion 1998, 1999 et 2002. Des vins à la jolie couleur cuivrée, aux arômes fondus et veloutés, beaucoup de soyeux et de complexité.
    Je suis seule sur le domaine, ce qui n’est pas simple. Je suis les Grands Crus avec les primeurs. Le Château Orisse du Casse 2015 est en bouteilles, le vin est d’une belle structure, couleur soutenue, il a beaucoup d’amateurs mais, peut-être que le 2016 est de qualité supérieure… un millésime plus classique, plus typé, moins chaleureux sans doute.
    Mon fils Arthur vient travailler avec moi, je souhaiterais lui céder le domaine. Il a fait des études d’ingénieur et de viticulture.“
    On ne peut qu’apprécier son Saint-Émilion GC 2015, coloré et charpenté, de bouche puissante, avec des tanins équilibrés, gras et persistant, où dominent les fruits cuits et le poivre. Le 2014, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. Le 2012, se goûte particulièrement bien, corsé, de bouche dense, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs et le poivre, des tanins fins et structurés, de très bonne garde, à savouer sur un bœuf bourguignon ou des bouchées aux cèpes. Le 2011, de belle couleurcharnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution comme le 2010, avec ces nuances se définissant par des senteurs de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, de garde. Le 2009, aux tanins savoureux, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, est bien corsé, un vin à maturité.
    Il y a aussi la très belle cuvée Arthémis 2008, franchement remarquable en ce moment, tout en arômes, au nez de cerise confite et d’humus, riche, corsé, avec, au palais, des connotations de fraise des bois, veloutée, très harmonieux.

    Château de PASQUETTESAINT-ÉMILION Château de PASQUETTE

    Château de PASQUETTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Laurence et Marc Vincent
    Lieu-dit Pasquette
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :06 87 03 37 26
    Email : chateaudepasquette@hotmail.fr
    Site : www.chateaudepasquette.com

    Les propriétaires du Domaine de la Paleine (voir Saumur), sont tombés sous le charme de cette propriété, un vignoble de 3 ha, situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, qui bénéficie d’un ensoleillement idéal. Terres légères sur fond argileuxfaibles rendements. “Notre Saint-Émilion Grand Cru offre un très joli fruit expressif. C'est un vin croquant et au style sincère, c'est un peu “la marque de fabrique” de Pasquette, explique Marc Vincent. Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon. Nous sommes en Bio, tout comme au Domaine de la Paleine. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable. Je veux, en effet, qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter.”
    Joli Saint-Émilion GC 2016, qui sent la groseille mûre, de robe grenat, riche, aux tanins amples et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, est d’une belle finale aromatique. Le 2015, à la fois puissant et souple, avec des senteurs de fruits rouges complexes (griotte, mûre), c’est un vin de bouche dominée par des nuances de griotte, qui poursuit son évolution.

    Château PIGANEAUSAINT-ÉMILION Château PIGANEAU

    Château PIGANEAU 

    (SAINT-ÉMILION)
    Jean-Baptiste et Vincent Brunot
    1, Jean-Melin
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 09 99
    Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-brunot.fr

    Vincent Brunot poursuit la tradition familiale qui est de privilégier le fruité et de réduire l’apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, on obtient des vins plus veloutés, plus fruités, séduisants avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse.“Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, et privilégions le bon rapport qualité-prix.”
    “Pour la vendange 2018, nous dit Vincent Brunot, cela dépend car nous avons trois sites. À Saint-Émilion, hormis la perte de récolte, cela s’est bien passé, nous avons obtenu de jolis degrés sans atteindre des sommets alors qu’à Lussac, on frôlait les 14,5°, des vins plus difficiles à vinifier à cause des sucres, ensuite les fermentations malolactiques ont été lancinantes.

    Nous avons à la vente les Château Piganeau Saint-Émilion Grand Cru 2014, 2015 et 2016. Une trilogie très réussie, même gamme de qualité avec des petites nuances selon les millésimes. Par exemple, le 2016 est un vin coloré, assez explosif en bouche, un joli millésime. Ces trois millésimes qui se suivent ont vraiment un air de famille.
    En Lussac Saint-ÉmilionChâteau Tour de Grenet, nous proposons les 2015 et 2016 : deux jolis millésimes sur la souplesse, toutefois, le 2016 est plus puissant, très belle couleur, bel équilibre, un vin plus ensoleillé marqué par un été chaud. En Lalande-de-Pomerol, nous proposons Château Le Gravillot 2014 et 2016, des vins qui plaisent beaucoup, sur le fruit et la souplesse. Quant à notre Bordeaux Supérieur Château Maledan 2016, c’est également une belle réussite.
    Je suis engagé dans le SME (système management environnemental), c’est le CIVB qui a mis en place ce mouvement. J’intègre un groupe de différents viticulteurs pour mettre en place des moyens afin de mieux respecter l’environnement, il y a un cahier des charges pour obtenir une certification. Depuis déjà deux ans, nous ne faisons plus de désherbages. L’an passé, nous avions investi dans du matériel de travail du rang.
    Une nouveauté, en 2019, nous allons faire un Bordeaux blanc au Château Maledan. Nous avions planté il y a 3 ans du Sauvignon blanc mais aussi du Cabernet-Sauvignon qui vont entrer en phase de production.”
    Voilà, en effet, un remarquable Saint-Émilion GC 2016, de couleur rubis soutenu, un vin typé, très équilibré, bien bouqueté, aux tanins soyeux, au nez complexe dominé par la violette, la prune et la cannelle. Le 2015, tout en bouche, mêlant ce gras caractéristique à des notes finement boisées, un vin d’une jolie concentration, ample et épicé en finale. Le 2014, parfumé, associant couleur et matière, très équilibré, aux tanins mûrs et structurés, au nez de cassis, de griotte et d’épices, ample en finale. Goûtez son Bordeaux Supérieur rouge Château Maledan 2016, charnu, aux tanins savoureux, tout en nuances avec des notes de griotte mûre. Il y a a encore leur Lalande-de-Pomerol Château Le Gravillot 2016, associe finesse et concentration, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense où s’entremêlent des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse. Le 2015, est tout en couleur et en matière, au nez concentré, riche, tout en nuances aromatiquesferme et soyeux, avec une bouche savoureuse. Au sommet de son appellation également, le Lussac-Saint-Émilion Château Tour de Grenet 2016, de couleur rubis, riche et structuré, au nez légèrement épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, très équilibré́, riche et charnu, il est de jolie garde, et s’apprécie dès maintenant sur des magrets de canard et petits pois ou une selle d'agneau en persillé de truffe.

    Château CLOS des PRINCESAINT-ÉMILION Château CLOS des PRINCE

    Château CLOS des PRINCE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Marie-Christine et Gilles Prince
    68, rue Emmanuel Roy (Lieu-dit Ferrandat Sud 33330 St-Laurent-des-Combes)
    33420 Branne
    Téléphone :05 57 84 64 14 et 06 76 81 04 11
    Email : chateau-closdesprince@orange.fr
    Site : www.chateau-closdesprince.fr

    Un vignoble de 4 ha, sur sables siliceux et profonds et de crasses de fer en sous-sol, avec une moyenne d’âge des vignes de 48 ans (80% Merlot et 20% Cabernet franc). Le suivi du vignoble est permanent afin de préserver au maximum les sols et de respecter les vignes. La taille, élément fondamental de la qualité, est précise et limite ainsi les rendements, gage d'excellence. Au chai, on applique le même souci de perfection et de modernité maîtrisée. Vendanges manuelles en cagettes, tris sévères, tapis roulants et tables vibrantes pour une vinification parcellaire, dont une partie est réalisée en "vinification intégrale", une pratique qui confère au vin un soyeux et une élégance délicats.

    “Les vendanges, en 2018, nous précise Gilles Prince, se sont déroulées dans des conditions optimales, tout était là : chaleur, luminosité, ce qui a donné un vin très volumineux avec beaucoup de précision, une intention de fruits très intéressante, un vin structuré, similaire aux millésimes 2009, 1969, 1947. A l’élevage, une belle maturité, un bel équilibre, beaucoup de croquant, beaucoup d’éclat. Nos ventes en 2019 se situent sur les millésimes 2013, 2014, 2015, 2016.”

    Vous allez apprécier ce beau Saint-Émilion GC 2016, avec des notes d’épices, de cerise confite, de mûre et de violette, bien structuré et gras en bouche, il est ample, de très bonne évolution. Dans la lignée, le 2015, de robe rubis profond, ample et franc en bouche, aux tanins soyeux, un vin qui délivre des arômes puissants de fruits rouges bien mûrs, charnu, avec des nuances épicées au palais. Le 2014, est un vin de belle robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant et volumineux en bouche, de belle évolution. 
    Excellente cuvée Offrande du Château Clos des Prince 2012, mêlant structure et charnu, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’une belle longueur, idéale avec un filet de veau en croûte de cèpes ou un bœuf à l'aigre-doux.

    Château La ROSE-POURRETSAINT-ÉMILION Château La ROSE-POURRET

    Château La ROSE-POURRET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe et Laure Warion
    1, La Miolle
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 13
    Email : contact@la-rose-pourret.com
    Site : www.la-rose-pourret.com

    Un vignoble familial (depuis 5 générations) de 8 ha d’un seul tenant. La génération actuelle maintient la tradition en travaillant avec passion les Merlot (75%) et Cabernet franc (25%), plantés sur des sols argilo-sableux sur crasse de fer et sables anciens. Labours, vendanges manuelles, vinification traditionnelle, élevage en barriques neuves renouvelées par 1/3 chaque année...
    Beau Saint-Émilion GC 2016, avec un nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, mêle rondeur et harmonie, aux tanins amples, très équilibré au nez comme en bouche. Le 2015, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêlant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction, d’excellente garde. Le 2014, qui mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits. Excellent 2012, dense et puissant au nez comme au palais, avec ses tanins soyeux, au nez de fruits cuits (myrtille, fraise des bois), de bouche finement épicée.

    Château ROYLLANDSAINT-ÉMILION Château ROYLLAND

    Château ROYLLAND 

    (SAINT-ÉMILION)
    Martine et Jean-Bernard Chambard
    1, Roylland
    33330 Saint-Emilion
    Téléphone :05 57 24 68 27 et 06 12 33 31 89
    Email : chateau.roylland@orange.fr

    En 2010, Martine et Jean-Bernard Chambard jusqu'alors investis dans les établissements de santé, deviennent les nouveaux propriétaires. Dès leur arrivée, ils entreprennent de grands travaux : rénovation totale des chais, des salles de réception et de dégustation. Dans les communs du Château, ils créent le Gîte du Roy, « un hébergement haut de gamme, classé Super Host qui accueille des visiteurs du monde entier.
    Dans le même temps, ils procèdent à une valorisation des vignes avec des investissements dans la replantation de parcelle et la mise en oeuvre d'un complantage régulier et suivi. Une agriculture raisonnée est pratiquée pour le maintien d'une biodiversité importante des sols (lombrics ... ) et des insectes. Passionnés de la vigne et du vin, Martine et Jean-Bernard dirigent leur domaine avec la même rigueur et les mêmes exigences qui étaient les leurs dans le domaine de la médecine.
    Beau Saint-Émilion GC 2016, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées, un vin de garde. Le 2015, médaille d’Or Paris 2015, avec des arômes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, est un vin bien corsé et de très bonne évolution. On retrouve aussi le 2014, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration, mais tout en rondeur, représentative du millésime, un vin charnu et parfumé au palais, de très bonne garde. Le 2012 est généreux, avec des nuances de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois, savoureux comme le 2011, plus rondgénéreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux.

    Château LA TOUR DU PIN FIGEACSAINT-ÉMILION Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Giraud
    4, Cheval Blanc Ouest
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 06 10
    Email : giraud.belivier@wanadoo.fr
    Site : www.giraud-belivier.com

    Au sommet. Les 11 ha de vignes bénéficient d’un sol graveleux et argilo-siliceux avec un sous-sol très ferrugineux permettant aux vignes âgées de 40 ans de produire le meilleur. L’encépagement est réparti pour 75% de Merlot et 25% de Cabernet franc. Les fermentations sont longues et surveillées, le vieillissement se fait en fûts de chêne.
    Voilà un grand Saint-Émilion GC 2016, de charpente élégante mais dense, aux tanins présents et fondus à la fois, ample, d'une belle finale, tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d'épices. Le 2015, est ferme, tout en bouche, d’une belle couleur pourpre, tout en puissance et finesse, aux senteurs de fruits rouges surmûris. Le 2014, riche en couleur comme en arômes, avec ces notes de prune mûre et de poivre, intense au nez comme en bouche, un beau millésime, ample et chaleureux, à prévoir sur un filet de bœuf à la salardaise ou un lièvre en crépinettes. Le 2013, est parfumé, ample, séveux et persistant, avec ces notes de fraise et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche franche, où se retrouvent des notes de framboise mûre et de sous-bois. Le 2012, est riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, très typé. Le 2011, de couleur soutenue, est structuré, aux senteurs intenses, de charpente élégante, très parfumé (fruits cuits, poivre), d’une belle finale. Voir le Château Le Caillou, à Pomerol.

    Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

    Clos TRIMOULET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy, Alain et Joël Appollot
    3, Trimoulet
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 96
    Email : contact@clos-trimoulet.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet
    Site : www.clos-trimoulet.com

    Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens de l’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité́, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. Le Domaine est certifié HVE niveau 3.
    “Vendange 2018 : très bel été, belle arrière-saison ce qui nous a donné une très bonne maturité, 2018 est un très beau millésime qui est à l’élevage en barriques durant 12 à 14 mois, nous précise Alain Appollot. Les Cabernets étaient très jolis, les Merlots très soyeux, le vin est très concentré.
    Millésime 2017 : nous avons récolté une petite quantité à cause du gel de printemps, mais ce qui a été vendangé était de très belle qualité cela donne un millésime assez classique.
    Nous commercialisons nos 2016. C’est un excellent millésime, dense et savoureux. Les raisins étaient très mûrs. La très belle arrière-saison a eu une incidence majeure, les vins ont beaucoup de concentration, ils sont riches avec des tanins puissants mais pas dominants, c’est le côté soyeux qui domine, ce sont des vins très plaisants.
    Château Chevalier Saint-Georges 2015 et 2016 sont de la même veine que Clos Trimoulet avec des durées d’élevages qui diffèrent un peu. L’élevage est un peu plus court pour Chevalier Saint-Georges, cela lui permet de conserver un caractère plus vineux, plus fruité.
    Ces dernières années, nous avons eu une très jolie série de millésimes. Je remarque que c’est souvent la fin août qui fait la qualité du millésime. Nous avons maintenant beaucoup de soleil en septembre et jusqu’à début octobre, on peut ramasser de très jolis raisins à pleine maturité. Nous essayons toujours de faire de mieux en mieux d’une année sur l’autre, de nous adapter au millésime pour en ressortir le meilleur !”
    Vous allez vous faire plaisir avec leur Saint-Émilion GC 2015, très parfumé (humus, griotte mûre), alliant couleur et matière, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, un vin d’excellente évolution. 
    “Le 2015 est un millésime charnu, poursuit Alain Appollot, structuré, au bon potentiel de garde qu’il faudra laisser un peu vieillir pour vraiment l’apprécier. Il est très typé Saint-Émilion, c’est un très joli millésime avec de la finesse et de l’élégance. Arômes bien présents de fruits rouges et même de fruits noirs, très jolie couleur profonde.“
    Le 2014, médaille d’Or, au nez délicat, mêlant puissance et finesse, de belle robe pourpre soutenu, aux nuances de violette et de truffe, d’une grande harmonie, séveuxgénéreux aux papilles. Le 2013, médaille d’Argent Bordeaux, se goûte parfaitement, de robe rubis profond, généreux, un vin persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins fins, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale.
    Le 2012, médaille d’Or Bordeaux, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, a des notes de fruits rouges et de réglisse, un vin bien charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. Le 2011, lui aussi médaille d’Or Bordeaux, est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins amples, au nez complexe (violette, fraise des bois), est très chaleureux. Superbe 2010 (médaille d'Argent), un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux Arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent.
    Au sommet de son appellation également, leur Montagne-Saint-Émilion Château Chevalier Saint-Georges 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des Arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse. Le 2015, dégage un nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d’épices et de truffe, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, très chaleureux. Le 2014, est de couleur cerise soutenu, aux Arômes puissants de fruits cuits et d’épices, d’un bon équilibre, aux tanins fermes et fondus à la fois, un vin de très bonne garde. Le 2013, est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. Le 2012, est un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux Arômes fruités très flatteurs.

    Château VIEUX RIVALLONSAINT-ÉMILION Château VIEUX RIVALLON

    Château VIEUX RIVALLON 

    (SAINT-ÉMILION)
    Alexandre Plocq - Scea Bouquey Rivallon
    3, Le Rivallon
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 27
    Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr
    Site : www.chateau-vieux-rivallon.com

    D'une superficie de 20 ha, le Château est situé sur la commune, au pied du coteau, à l'ouest de la cité médiévale, sur un sol tantôt silico-argileux, tantôt silico-calcaire.
    Superbe Saint-Émilion GC Cuvée Charles 2015, il est gras et corsé, d'une grande finesse, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte cuite, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution.
    Excellent Saint-Émilion GC 2015, 60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac, vieilles vignes âgées de 35 ans en moyenne, de jolie robe grenat intense, avec ce bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, est riche et rond, de bouche pleine.
    Le 2014, aux connotations de prune macérée et d’épices, ample, charnu, est bien classique de ce joli millésime, et vous l’apprécierez dès aujourd’hui, notamment, avec un filet de bœuf et foie gras ou une pintade.

       
     
    Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir

  • 10 APPELLATIONS, 10 RÉFÉRENCES !

    Château LAYAUGA-DUBOSCQMÉDOC Château LAYAUGA-DUBOSCQ

    Château LAYAUGA-DUBOSCQ 

    (MÉDOC)
    Henri, Bruno et Hugues Duboscq
    1, rue Saint-Vincent
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 30 54
    Email : infos@haut-marbuzet.net

    Henri Duboscq (voir Haut-Marbuzet) et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand dans ce vignoble de 12 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac.

    “On ne peut pas comparer le terroir de Layauga-Dubosq à celui de Haut-Marbuzet, nous explique Henri Duboscq. Ici, nous avons des sols d’argile. L’ambition de Ht-Marbuzet est la grandeur, l’ambition de Layauga est la gourmandise et le plaisir.
    Dans le Haut-Médoc on fait des vins un peu rustiques. De nos jours, avec le réchauffement climatique, l’inconvénient du terroir est un peu gommé, la chaleur permet aux raisins de bien murir. Château Layauga-Duboscq 2018 est un vin que l’on pourra boire peu de temps après la mise en bouteilles, ils seront succulents à déguster en 2020-2021. On doit toujours considérer le prix, par rapport à la qualité. On peut se régaler avec des vins du Château Layauga-Duboscq à 12 euros, c’est appréciable ! On ne peut commenter les vins sans parler des prix ! Ce sont des vins à boire assez jeunes, même si pour gommer la rusticité des vins du Haut-Médoc, je pratique un élevage “à la bourguignone” avec bâtonnages en remettant les lies en suspension, c’est un élevage onéreux mais cela en vaut vraiment la peine !
    Château Layauga-Duboscq 2016 est d’une belle constitution vineuse alors que le 2017 est plus marqué par la distinction, l’élégance. Dans mon élevage, je privilégie le fruit, ici, les merlots et les petits verdots donnent de la rondeur au vin. 2016 aura une longévité supérieure au 2017. Ce sont des vins de convivialité, des vins de plaisir. Les grandes appellations ont une vocation un peu plus cérébrale et, le Médoc, est plus axé sur les vins-plaisir. Nous sommes attachés à la culture de la vigne puisque, dans les deux propriétés, sans être Bio, j’ai supprimé un traitement anti pourriture, je l’ai remplacé par un traitement par confusion sexuelle, je laboure 90 % des sols des deux propriétés pour ne plus désherber, j’observe une vigilance et une évolution vers le respect absolu de l’environnement.”

    Une vraie gourmandise, en effet, que ce Médoc cuvée Renaissance 2016, 50% de barriques neuves, de bouche délicate, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique de ce très grand millésime bordelais. d'un beau rouge profond, de garde, bien entendu. 
    Le 2015, a une belle robe rubis foncé, un vin représentatif de ce grand millésime, très parfumé au nez (griotte, fumé), tout en distinction, aux nuances de cassis et de sous-bois au palais, tanins soyeux mais denses, belle garde.
    Excellent 2014, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, un vin bien caractéristique de ce millésime médocain, qui mêle structure et rondeur. Le 2013, de robe pourpre soutenu, parfumé, séveux, est généreux et persistant en bouche. Le 2012, tout en arômes, de bouche bien corsée, de couleur intense, allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Le 2011, où l’élégance prime, est un vin qui mêle fermeté et délicatesse, au nez où dominent la fraise des bois mûre et les épices. Le 2010, parfumé, typérond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale corsée au palais. Le 2009, d’un beau rouge profond, riche en fruirouges et noirs, ample et structuré, tout en persistance d’arômes, tout en bouche, est à la fois puissant et gourmand. Excellent 2008, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs, de belle couleur, parfumé, bien structuré, généreux comme ce 2006, de jolie robe grenat, aux arômes de fruits rouges, d’épices, de gibier, aux tanins bien enrobés, et le 2005, premier millésime, de bouche corsée et souple, qui développe un nez intense, marqué par des notes de petits fruits rouges à noyau, tout en arômes.



    Château PRADEAUXBANDOL Château PRADEAUX

    Château PRADEAUX 

    (BANDOL)
    Cyrille Portalis
    676, chemin des Pradeaux
    83270 Saint-Cyr-sur-Mer
    Téléphone :04 94 32 10 21
    Email : contact@chateaupradeaux.com
    Site : www.chateau-pradeaux.com

    Le château est entré dans la famille Portalis en 1752, et compte 25 ha dont 20 plantés en vigne. C’est Arlette Portalis, et sa mère Suzanne, qui viennent, pendant la guerre de 39-45, réhabiliter le domaine détruit par l’occupation. Aidées par le Baron Leroy, fondateur de l’INAO, elles vont se lancer dans l’aventure du Bandol et du mourvèdre. Cyrille est le seul descendant et Arlette lui a transmis, avec les terres, la passion du Bandol. Depuis 1985 il est le seul vinificateur du château Pradeaux, le chantre du travail authentique de la terre, l’héritier de la passion du mourvèdre et de son élevage patient en foudres de chêne. À son tour, il transmet le virus du mourvèdre à ses fils Etienne et Edouard qui l'épaulent dans le secteur commercial et pour la culture.
    Selon Étienne Portalis, “l’année 2018 fut compliquée, un mois de Mai pluvieux, le mildiou tout le temps de la macération, une maturité difficile à obtenir, plus la grêle de Juin, tout cela a entrainé une perte de production (- 15%). Néanmoins, les vins restants ont beaucoup de matière. En vente : en rouge, château Pradeaux 2014, Le Lys 2014, et le Bandol rosé 2018.”
    Superbe Bandol rouge 2013, aux notes de cuir et de mûre, un vin puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, d’une très jolie finale, comme cette autre Bandol rouge Le Lys de château Pradeaux 2013, le mourvèdre, fortement majoritaire, est associé au Cinsault ou au Grenache en fonction des millésimes, élevage en foudre de chêne sur environ 2 ans, vraiment remarquable, un vin dense, racé, au nez intense et complexe (mûre, cannelle, cuir), de couleur profonde, de bouche étoffée.
    BADER MIMEURCHASSAGNE-MONTRACHET BADER MIMEUR

    BADER MIMEUR 

    (CHASSAGNE-MONTRACHET)
    Gérant : Alain Fossier
    1, chemin du Château
    21190 Chassagne-Montrachet
    Téléphone :03 80 21 30 22 et 06 22 86 48 29
    Email : info@bader-mimeur.com
    Site : www.bader-mimeur.com

    Au sommet. Depuis 1919, la Famille Bader-Mimeur est propriétaire et exploite 98% des vignes du domaine du Château de Chassagne-Montrachet sur 5 ha plantés en Chardonnay et Pinot Noir. Ce domaine familial de 8 ha au total, exploite aussi des parcelles de Chassagne-Montrachet village (proche des Grands Crus du Montrachet), de Saint-Aubin 1er cru En Remilly et de Bourgognes régionaux plantés sur la commune de Chassagne. Aujourd’hui, Nathalie et Sébastien Fossier, arrière petits-enfants de Charles Bader et d'Elise Mimeur, représentent la 5e génération du domaine et font vivre le domaine aux côtés de leur père Alain Fossier, mari de Marie-Pierre Bader. Le plus grand soin est apporté aux vignes qui sont conduites en lutte raisonnée (travail mécanique du sol, effeuillage manuel…) afin d’obtenir les meilleurs raisins possibles qui seront récoltés manuellement et vinifiés dans la cuverie historique du domaine. Tous les vins sont élevés en fûts de chêne dans les caves voûtées enterrées durant 10 à 15 mois.
    Le caveau de dégustation est ouvert toute l’année sur RDV (dimanche compris). Vous y serez chaleureusement reçu par les propriétaires ou par Jean-Luc Huguenin, chef de culture passionné par la vigne et la vinification.
    “L’année 2019 sera l’année du centenaire du Domaine Bader-Mimeur, acheté par Charles Mimeur en août 1919. Nathalie Fossier, 5e génération, prendra à cette occasion les rênes du domaine.”
    On se fait bien entendu plaisir avec ce Chassagne-Montrachet blanc 2016, 100% Chardonnay, (le bas du Clos, avec des terres plus argileuses, est planté en Pinot Noir, une parcelle de 2 ha de vignes de plus de 60 ans, vinification en cuves de chêne et élevage en fûts 18 mois). Un vin de jolie robe dorée, de bouche parfumée et persistante, avec ces connotations de fruits jaunes fraissuave comme il se doit et d’une jolie finale épicée. Le Chassagne-Montrachet blanc Vieilles vignes 2015, (vignes de 35 ans en moyenne, élevage en fûts de chêne français, dont 20% de fûts neufs, durant 15 mois), de belle harmonie, où s’entremêlent des nuances de lis, de pomme mûre et de fumé, d’une élégance persistante. Le Chassagne-Montrachet rouge 2016, parfumé, charnu et souple, aux arômes subtils où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, très typé, allie finesse et charpente.



    RUHLMANN-SCHUTZ RUHLMANN-SCHUTZ

    RUHLMANN-SCHUTZ



    34, rue Maréchal Foch
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 41 86
    Email : vins@ruhlmann-schutz.fr
    Site : www.ruhlmann-schutz.fr

    De génération en génération, depuis 1688, le domaine s’est agrandi à près de 30 ha de vignes, dont une grande part de Grands Crus et lieux-dits, le savoir-faire des hommes s’est affirmé et la réputation des vins élargie. Christine et Jean-Victor Schutz, Laurence et André Ruhlmann, ont réussi à faire fructifier l’héritage légué par Jean-Charles Ruhlmann. Chambres d’hôtes.
    André Ruhlmann nous explique avec passion, “le bonheur de voir évoluer le Château Valmont, depuis notre acquisition il y a 4 ans. Nous nous sommes équipés de nouveau matériel, avons modifié certaines installations afin de travailler par gravité et ne pas perturber le raisin, afin de toujours améliorer la qualité des vins.
    Le vignoble est en Bio et nous bichonons nos magnifiques terroirs. Nous proposons le rosé 2017, qui est soyeux avec de beaux tannins. Le 2018 est magnifique, belle souplesse, texture moelleuse, sur la gourmandise. Nous avons également la cuvée signature rouge 2016, le vin est poivré, aux arômes de griottes, l’élevage d’un an en barriques de chêne français amène un côté torréfié et une belle puissance. La cuvée Aventure 2017, sur la fraîcheur, est un vin racé, soupleéquilibré, facile à boire.
    En ce qui concerne notre domaine en Alsace, nous avons fait une belle vendange 2018, la canicule à donné une belle couleur saumonée à nos Pinot Gris et une belle matière.
    Les Gewurztraminers sont épicés, poivrés, avec des arômes de fruits exotiques et de pain d’épices. Les Rieslings ont une belle minéralité, sur la fraîcheur, quant aux Pinots Noirs, l’été ensoleillé leur a donné une couleur rubis intense.”
    Comment résister à ce superbe Riesling Grand Cru Frankstein 2016, marqué par ce terroir granitique, riche en bouquet, avec ces connotations de rose, de noix fraîche et de petites fleurs, de bouche puissante et d’une longue finale. 
    Le Muscat Grand Cru Frankstein 2016, est très typé, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes mûrs et de narcisse, au même prix, le Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2015, très racé, mêlant richesse et finesse en bouche, c’est un vin de jolie teinte dorée, au nez subtil de fleurs blanches et de fumé. 
    Beau Crémant d’Alsace brut rosé Harmonie de Rosé 2016, de mousse très perlante et très persistante, riche, tout en bouche, où l’on retrouve des nuances de fraise et de prune, tout en finale comme le Crémant d’Alsace Extra brut Boisé des Dès 2016, d’une jolie mousse persistante, c’est une cuvée riche, où l’on retrouve des effluves de citron et de miel, fruitée au nez comme en bouche.
    Le Muscat Vendanges Tardives 2015, est un grand vin au nez expressif et puissant, de bouche très subtile avec des arômes de miel et de coing, d’une grande finesse, de jolie garde, un vin que l’on peut savourer avec un un turbot en filet, sauce pain d'épice ou un strudel aux pommes, et le Pinot Gris Vendanges Tardives 2015, ferme et parfumé, est frais et onctueux à la fois, aux notes florales intenses, de bouche profonde. Il y a encore l’excellent Riesling “Granit S” 2015, toujours fidèle à lui-même, au nez subtil de rose, d’une jolie persistance, un vin intense, très fin au palais.
    Le Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2016, au nez de fumé bien typique, persistant, alliant finesse et structure, et ce Pinot Gris cuvée des Amoureux 2015, tout en subtilité d’arômes, un vin associant rondeur et nervosité, au nez de noisette, de bouche puissante.
    AUVIGUEPOUILLY-FUISSÉ AUVIGUE

    AUVIGUE 

    (POUILLY-FUISSÉ)
    Jean-Pierre et Michel Auvigue, et Sylvain Brenas Auvigue
    Le Moulin-du-Pont - 3 131, route de Davayé
    71850 Charnay-Lès-Mâcon
    Téléphone :03 85 34 17 36
    Email : Vins.Auvigue@wanadoo.fr
    Site : www.auvigue.fr

    C'est Francis Auvigue "Le Grand Père", alors propriétaire à Solutré, qui en 1946 décide de s'installer à Charnay-lès-Mâcon. Jean-Pierre et Michel, petits fils de Francis gèrent les 6,5 ha (une partie est certifiée Bio depuis le millésime 2016) et vinifient également des raisins provenant d'amis producteurs. Vignerons de tradition mais surtout par passion, Sylvain, neveu de Jean Pierre et Michel, a fait son entrée au sein de la maison fin 2015, marquant l'arrivée d'une nouvelle génération. L’équipe s’est de nouveau agrandie en 2018, avec l’arrivée de Céline. Elle a pour mission le suivi des vignobles et la vinification.
    Une référence dans cette région avec le Pouilly-Fuissé blanc Les Chailloux 2017, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noix et d’abricot frais. Superbe Pouilly-Fuissé blanc cuvée Hors Classe 2016, vendanges manuelles, d’une belle robeferme et suave, dense et très fin à la fois, tout en harmonie avec des nuances de fruits frais au palais. Et un remarquable Saint-Véran blanc Les Chênes 2017, plus nerveuxfruitééquilibré et rond, de jolie robe claire. Découvrez une nouvelle cuvéePouilly-Fuissé cuvée L’Envol 2016, il bénéficie d’un élevage long, c’est un vin gras et subtil, riche au nez comme en bouche.
    Château CORBIN MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CORBIN MICHOTTE

    Château CORBIN MICHOTTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Boidron

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 64 88
    Email : vignoblesjnboidron@wanadoo.fr
    Site : www.boidron.info

    Au sommet, tant ce cru associe élégance et typicité. 
    “La vendange 2018 est exceptionnelle, nous explique Emmanuel Boidron, pas de maladie dans notre vignoble, donc aucune incidence sur la qualité des vins. Grâce à nos terroirs d’exception, qui sont limoneux mais avec du sable et des graves, donc très drainants, nous avons une excellente maturité des Cabernets francs, ce qui n’est pas négligeable, sachant que le vignoble en est composé de 30% !”
    Nous proposons le 2015, une année idéale, nous avons pu vendanger à la carte, on se promenait et on prenait son temps car le climat a été extrêmement clément, et, ainsi, on a pu laisser mûrir les raisins à leur rythme. Nous avons obtenu un très joli millésime, un vin très concentré, aux arômes de fruits bien préservés.
    Nous accentuons le respect de l’environnement, nous continuons à ne pas utiliser de désherbants, nous avons éliminé tous les produits dangereux de synthèse en les remplaçant par des produits naturels qui sont essentiellement à base de cuivre et de soufre. Nous sommes passés à 100% du travail du sol et cela dans la totalité des vignobles Boidron, que ce soit à Corbin Michotte, à Calon ou à Cantelauze.“
    Superbe Saint-Émilion GC 2015, un grand vin de couleur grenat, aux tanins très équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, un vin riche en couleur et en arômes, aux notes de fruits macérés en finale, de bouche savoureuse, de garde.
    Le 2014, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), classique, est typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2013, est particulièrement harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique.
    Beau 2012, avec ce nez de griotte surmûrie, un vin qui est complexe, aux tanins bien équilibrés, d’une richesse réelle et persistante, avec des notes de prune cuite, finement poivré, idéal avec des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin. Formidable GCC 2009, un grand vin marqué par l’élégance, très typé, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois, qui commence à se goûter remarquablement actuellement, à prévoir sur un carré d'agneau ou des magrets de canard aux cèpes. Le 2008, est très typé, très spécifique de ce grand millésime classique bordelais, de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux, avec cette bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le 2007, est de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime, vraiment remarquable aujourd’hui.
    Vous allez aimer aussi leur Montagne-Saint-Emilion Château Calon 2012, sol argilo-calcaire sur calcaire à astéries, un vin au sommet de son appellation, très typé, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, qui a des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample. Et ce Pomerol Château Cantelauze 2012, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des senteurs persistantes de fumé, d’humus et de cerise noire, de bouche ample, de garde.
    Château HAUT-BERGERONSAUTERNES Château HAUT-BERGERON

    Château HAUT-BERGERON 

    (SAUTERNES)
    Famille Lamothe
    3, Piquey
    33210 Preignac
    Téléphone :05 56 63 24 76
    Email : haut-bergeron@wanadoo.fr
    Site : www.chateauhautbergeron.com

    Propriété de 34,68 ha sur des graves argileuses et sablonneuses sur Sauternes et argilo-calcaires sur Barsac (90% Sémillon, 8% Sauvignon et 2% Muscadellevignes 50 ans). Salle de réception pour 50 personnes pour repas et conférences, et nouvelle salle de dégustation.
    Savoureux Sauternes 2016, où s’entremêlent des nuances de miel, d’abricot confit et de brioche, d’une douce onctuosité, un vin ample, aux nuances de coing et de miel, qui mêle finesse et structure. Sauternes L’Ilot de Haut-Bergeron 2016, plus vif, vraiment excellent, tout en bouche, avec ces nuances de pomme et de fumé, mêle suavité et finesse. Très beau Sauternes 2015, qui a beaucoup de corps, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs, puis des notes briochées, de bouche suave et distinguée. Le 2014, au nez persistant à dominante de lis et de petits fruits secs, de bouche onctueuse (abricot confit), de belle évolution, idéal, par exemple, aussi bien sur une canette aux épices et riz sauvage qu’avec une tarte aux noix et sorbet au pamplemousse. Le 2013, est classique, développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits. Joli 2012, aux notes d’aubépine et d’amande grillée, de belle complexité en bouche. Superbe 2011, au bouquet délicat d’agrumes confits, à la bouche fondue, aux connotations de fleurs blanches, un vin qui demande un peu de patience.
    BARON ALBERT BARON ALBERT

    BARON ALBERT


    Claire, Lise et Aline Baron
    1, rue des Chaillots - Grand-Porteron - BP 12
    02310 Charly-sur-Marne
    Téléphone :03 23 82 02 65
    Email : contact@champagnebaronalbert.fr
    Site : www.champagnebaronalbert.fr

    Le Champagne Baron Albert, c’est le monde des sœurs Baron. En effet, ce sont Aline, Claire et Lise, qui incarnent toutes trois la Maison familiale. Le trio perpétue avec brio l’infini travail initié par Albert Baron, fondateur de la marque en 1947. Aline et Lise unissent leurs idées et leurs savoir-faire de la vigne à la cave et Claire fait rayonner leur précieux travail aux yeux de tous.
    Pour Claire Baron, “toutes les conditions ont été réunies pour cette vendange 2018, une maturité bien présente pour une qualité remarquable jointe à une quantité fort appréciable. Nous avons vendangé pendant 15 jours jusqu’au 27 Août. Nos ventes, en 2019, se situent vers les assemblages 2005-2006 et 2015-2016.”
    Ces jeunes femmes font des vins de qualité en proposant une gamme de vins riche et variée. On se régale avec ce Champagne brut L’Éclatante Millésimé 2008, blanc de Chardonnay, c’est une cuvée ample et parfumée, de bouche florale, légère et ronde à la fois, tout en charpente, un vin généreux, très rond, de mousse persistante, vraiment charmeur. Tout comme ce brut La Pimpante, blanc de Chardonnay, vinifié en fûts de chêne, qui possède un nez de pomme mûre et une bouche suave, puissant et complexe, où s’entremêlent les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches. Joli brut La Préférence Millésimé 2012, au nez dominé par les fruits mûrs, très bien dosé, mêlant richesse et vivacité, d’une belle finale aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel. Remarquable Rosé de Saignée brut L’Émancipée, d’une belle harmonie, au nez complexe, tout en délicatesse, c’est un Champagne de belle teinte, avec des nuances de fraise et de rose. Le Champagne Jean de La Fontaine brut Millésimé 2008 La Majestueuse, 80% Chardonnay (dont 15% vinifié en fûts), 10% Pinot Meunier et 10% Pinot Noir, mêle structure et vivacité à la fois, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, distingué, d’une très belle persistance.
    Les Clos MAURICESAUMUR-CHAMPIGNY Les Clos MAURICE

    Les Clos MAURICE 

    (SAUMUR-CHAMPIGNY)
    Mickaël Hardouin
    18, rue de la Mairie
    49400 Varrains
    Téléphone :02 41 38 80 02 et 06 88 15 01 14
    Email : closmaurice@orange.fr
    Site : www.clos-maurice.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge. Mickaël Hardouin, chaleureux, passionné, est une référence dans l’appellation. Vigneron depuis 1997 aux côtés de son père, il a repris l'exploitation de 20 ha, lors du départ à la retraite de celui-ci. La majeure partie des vignes des Clos Maurice est située sur des terroirs qui ont une vraie personnalité. Ils sont en Clos pour beaucoup (Clos Maurice, Clos Poinçon, Clos de Dards, Clos Prieur...). Ces terroirs argilo-calcaires (le calcaire est ici la pierre de tuf) confèrent au vin une structure harmonieuse et veloutée.
    “Bien que Mai, Juin et Juillet aient été pluvieux, le mildiou n’est pas apparu, nous dit Mickaël Hardouin.
    Nous avons une belle récolte en Bio, nos Vins ont des arômes inconnus à ce jour et une matière certaine. C’est un millésime atypique, la qualité bien présente. Les blancs sont exubérants, pour les rouges : pas de problèmes côté fermentation alcoolique malgré des degrés élevés, ils ont des arômes très prononcés et seront des Vins de garde (10 à 15 ans).
    Les ventes, cette année, se fixent sur les Saumur-Champigny Voltige des Clos 2018, Le Clos du Midi 2016, la Cabriole des Clos 2015, les Vieilles vignes 2017, les Rosés 2018, La Coquette, les Crémants Volupté des Clos 2016.
    Une nouvelle cuvée en Crémant De Loire : Dame Jeanne, élevage 6 à 8 mois qui marquera la première année en Bio, cuvée qui s’annonce exceptionnelle. Nous avons le projet d’embellir la cour.”
    Superbe Saumur-Champigny Vieilles vignes 2016, 100% Cabernet franc, charmeur et volumineux avec des notes de violette et de réglisse, il est riche en couleur, alliant finesse et structure, ample et de très bonne garde. Réel vin d'expression variétal et de terroir (Elevage en cuves béton). 
    Le Saumur-Champigny Voltige des Clos rouge 2017, 100% Cabernet franc, aux arômes de framboise, de groseille et de mûre, développe des tanins discrets et soyeux, un fruité en bouche persistant. Il y a aussi ce formidable Saumur-Champigny La Cabriole 2015, 100% Cabernet franc, 100% barriques dont un tiers neuves pour ce vin d'élevage qui saura vous surprendre : pourpre, intense, arômes de réglisse, de cannelle, sur une guirlande de fruits noirs. Les tanins classiques du Cabernet franc ont été domptés par la barrique. En bouche, en effet, les tanins sont bien présents mais d'une extraordinaire souplesse.
    Séduisant Saumur Blanc Licorne du Clos 2017, 100% Chenin., un vin tout en rondeur, de bouche fruitéetendre et corsé à la fois, alliant saveur et distinction. Sympathique Saumur rosé Coquette du Clos 2017, 100% Cabernet franc, aux notes discrètes de fraise des bois, fort bien équilibré, distingué et vif, c’est un vin gourmand, idéal sur une planche de charcuterie ou lors de vos apéritifs. Remarquable Crémant De Loire Volupte des Clos, 90% Chenin et 10% Chardonnay non dosé, l'élevage du vin de base en barriques permet d'atteindre cet équilibre incomparable. On retrouve des arômes de fleurs blanches, de poire et de noisette.

    Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

    Château le TUQUET 

    (GRAVES)
    Paul Ragon et Alice de la Haye
    18, route des Landes
    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 20 21 23
    Email : letuquet@orange.fr

    Domaine de 120 ha (40 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais par la suite: 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, un chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage.

    Alice de la Haye nous explique “avoir fait une belle vendange 2018, saine, nous avons évité toutes traces de maladie grâce à notre travail dans la vigne et à nos sols
    filtrants. Nous recevons toujours au château sur rendez-vous, pour visiter les chais et
    déguster, en 2019, nos blancs 2018 et nos rouges 2015 et 2016.”

    Remarquable Graves rouge 2016, il est coloré, avec ces notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale, souple et corsé à la fois, parfait avec un faisan à la fricassée de champignons sauvages ou une terrine de canard au poivre vert, notamment. Superbe 2015, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeuxcharnu comme il se doit. Le 2014, bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, aux tanins puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale.
    Très agréable Graves blanc 2017, il est franc, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité séduisante, d’une jolie persistance, idéal avec des Saint-Jacques, sauce corail ou des chipirons farcis à la basquaise, par exemple. Le 2016, élevage en cuves sur lies, avec cette fraîcheur florale doublée de senteurs fruitées, développe une bouche délicate et vive, c’est un vin tout en nuances, typé, où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense. 

     

  • CLASSEMENT MÉDOC : le talent à l’état pur

    5.jpg2848.jpgIci, intrinsèquement, un Margaux n’a rien à voir avec un Pauillac (ni même avec un autre Margaux, tant les sols sont différents dans l’appellation), un Saint-Julien doit refléter l’élégance quand c’est la structure qui signe un Saint-Estèphe... Les terroirs signent les vins : graves garonnaises à Saint-Julien, quartz et cailloux roulés à Saint-Estèphe, croupes de graves maigres à Pauillac, graviers et cailloux à Margaux, formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile en Médoc... Pourtant, il est parfois bien difficile aujourd’hui de retrouver cela, tant certains crus sont “lissés” par des vinifications sophistiquées, de vraies “bêtes à concours”.  Ceux qui élèvent les véritables grands vins médocains, ceux qui ont une “âme”, dont le millésime 2015 ne ressemble pas au 2009, ou le 2017 au 2011... les voici dans le CLASSEMENT.

     

    La région du Médoc

    Le vignoble s’étend du nord au sud sur quelque 80 km. Protégé de l’océan Atlantique par une importante forêt de pins, bordé par le vaste estuaire de la Gironde, le Médoc jouit d’un microclimat relativement chaud et humide, très propice à la ­culture de la vigne. On y compte huit appellations :

    - Haut-Médoc. Superficie : 2.080 ha, 27% du vignoble médocain, 346 viticulteurs dont 195 en coopératives et 151 indépendants.

     

    - Listrac-Médoc. Situé entre Moulis et Saint-Julien, le vignoble de Listrac (630 ha) possède trois croupes de graves pyrénéennes à l’ouest, une croupe de graves garonnaises à l’est et un plateau sur socle calcaire sur la partie centrale qui font la richesse de ce terroir frère de celui de Moulis. Les pentes naturelles favorisent le bon drainage des sols. La relative fraîcheur du climat, liée à la situation ventée et proche de la forêt, favorise la maturation lente et régulière propice aux grands vins. Les croupes graveleuses sont majoritairement plantées de Cabernet-Sauvignon, tandis que, sur le plateau calcaire, domine le Merlot.


    - Margaux. À Margaux (1 500 ha) prédominent les graves garonnaises, sur un plateau central de 6 km de long sur 2 km de large. Au sud-est, le vignoble domine les terres basses de l’estuaire. Son versant oriental est légèrement échancré par des vallons secs qui le festonnent en croupes successives. Les graves de Margaux ont été étalées en nappe par une ancienne Garonne au Quaternaire ancien. De belle taille, elles sont associées à des galets de dimension moyenne qui constituent le plus bel ensemble günzien du Haut-Médoc. C’est sur cette nappe ancienne, qui repose sur un soubassement tertiaire calcaire ou argilo-marneux, que sont installés les meilleurs crus médocains. Beaucoup de graviers et de cailloux, des sols pauvres retenant mal l’eau, une vigne profondément enracinée, toutes les conditions de réussite sont réunies.

     

    - Médoc Superficie : 5 700 ha, 29% du vignoble médocain, 613 viticulteurs dont 440 en coopératives et 173 indépendants.

     

    - Moulis. À mi-chemin entre Margaux et Saint-Julien, l’appellation Moulis (630 ha) prend la forme d’un étroit ruban de 7 km de long, perpendiculaire à la Gironde. On y rencontre des graves garonnaises et pyrénéennes pures à l’argilo-calcaire.




    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    - Pauillac (1 210 ha). Si le commerce portuaire est à l’origine de sa prospérité, il a fallu attendre le XVIIIe siècle et l’abandon du privilège de Bordeaux pour que Pauillac renaisse comme port du vin. Son modelé exceptionnel caractérise le terroir : le nombre élevé et le moutonnement de ses croupes en font une réussite morphologique tout à fait unique. Des conditions très favorables y ont facilité la dissection de la nappe de graves. Ces graves garonnaises, maigres, dont la pauvreté est l’essence même d’une grande richesse, bénéficient d’un drainage naturel très efficace (voir le Classement).




    - Saint-EstèpheL’appellation (1 230 ha) est située au centre du Médoc, tout près de l’estuaire de la Gironde, équidistante de Bordeaux et de la pointe de Grave. Son sol est caractérisé par la diversité remarquable de la composition de ses couches, conséquence de son modelé accidenté, et un excellent drainage naturel. Partout il est semé de quartz et de cailloux roulés, mêlés à une terre légère et sableuse en surface qui confère aux vins une finesse toute particulière. Quant au sous-sol, il est constitué du fameux calcaire qui affleure à l’ouest de la commune. Des vins très typés, marqués par leur terroir, intenses, du plus grand des grands crus à celui qui sera très abordable.

     

    - Saint-Julien (920 ha).  Le terrain est pratiquement le même sur l’ensemble de la commune. Seule la proximité plus ou moins grande du fleuve peut entraîner quelques variations climatiques. En fait, la nappe de graves de Saint-Julien-Beychevelle prend la forme d’un grand rectangle de près de 5 km de longueur sur 3,5 km de largeur. Et la nappe alluviale est particulièrement bien disséquée en croupes de graves garonnaises du quaternaire ancien.

    Un « grand » vin, ou plutôt un vin digne de ce nom, se mesure uniquement sur son potentiel d’évolution, sa régularité qualitative, même dans des millésimes délicats ou difficiles à maîtriser comme 2013, 2011, 2007 ou 2003. Et chaque région ne réussit pas le même millésime de la même manière.

    Ces critères sont la base même de ces Classements, remaniés régulièrement, qui tiennent compte de l’évolution des millésimes précédents et peuvent être remis en cause par la qualité des prochaines cuvées et des prix.

    La plupart des producteurs retenus ont été suivis depuis longtemps, ce qui permet de se faire une véritable idée de la régularité qualitative. C’est la seule chose qui compte pour pouvoir juger tel ou tel cru, et ne pas se laisser prendre par une cuvée spécialement « arrangée ».

    CLASSEMENT MEDOC
     
    e_medoc.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    Le sommet, même il s’agit de « comparer » non plus uniquement l’image de marque mais une réelle et très grande régularité qualitative. Aux côtés de crus incontournables et historiques (principalement en Médoc ou Champagne), d’autres atteignent des sommets, selon les années, notamment pour récompenser un savoir-faire et un rapport qualité-prix indéniable. 

    Par exemple, à Bordeaux, les prix peuvent varier de 1 à 20 (de 30 € à 600 €, et plus) entre deux « Premiers Grands Vins Classés ». Cela ne remet pas en cause le vin le plus inaccessible financièrement, parfois la « mode » ou le « marketing » aidant. Un vin très (trop ?) cher n’est pas obligatoirement un critère de qualité. C’est le plaisir qui compte, avant l’étiquette !

    Il en est de même pour les très grandes cuvées de Champagne.

    Il est impératif de suivre la hiérarchie interne de chaque classement, les premiers des Premiers Grands Vins classés étant supérieurs aux autres Premiers. On l’aura compris, ce sont de grands “coups de cœur”.

     

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    LATOUR (Hors Classe)
    MOUTON-ROTHSCHILD

    _____

    CLERC-MILON
    GRAND-PUY-LACOSTE
    LASCOMBES
    MONTROSE
    PICHON-COMTESSE
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    LAFITE-ROTHSCHILD (Hors Classe)
    (MARGAUX)

    _____

    BATAILLEY
    HAUT-MARBUZET



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    À Bordeaux (Médoc et Saint-Émilion, surtout), en Bourgogne et surtout en Champagne, notamment, c’est la catégorie qui réserve le plus de surprises, et les coups de cœur y sont également nombreux. 

    À elle seule, cette catégorie est une véritable hiérarchie, et de nombreux producteurs y évoluent selon les derniers vins dégustés. 

    Aux côtés de certains « grands » crus (ou marques) historiques qui parviennent à se maintenir au plus haut niveau, des vins moins connus y figurent, grâce à la régularité qualitative et un exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir.

    Les « premiers » des Deuxièmes Grands Vins classés, par exemple, sont très proches de la catégorie des Premiers Grands Vins classés. Certains vins peuvent d’ailleurs atteindre des sommets (ils ont alors un *), et d’autres méritent largement leur place grâce à un rapport qualité-prix-typicité exceptionnel, même s’il faut savoir aussi respecter la hiérarchie interne de cette catégorie, qui bouge régulièrement.

    En tout cas, de grandes valeurs sûres, et l’on peut noter que certains vignerons, dont la notoriété n’existait pas il y a quelques décennies, parviennent, chacun dans sa catégorie, à s’imposer et à devenir incontournables.

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    BEAU SITE
    FONBADET
    LA GALIANE
    (LYNCH-BAGES*)

    _____

    BEJAC ROMELYS
    BOIS CARRÉ
    LA LAUZETTE
    DAVID
    DEVISE D'ARDILLEY
    FONTESTEAU*
    GRAND BRUN
    GRAVES DE PEZ
    GRAVES DE LOIRAC
    HAUT BARRAIL
    HENNEBELLE
    LE MEYNIEU*
    SAINT-HILAIRE
    TEMPLE DE TOURTEYRON

    _____

    AGASSAC
    (BRANE-CANTENAC*)
    (CALON-SÉGUR*)
    CAMBON LA PELOUSE
    (COS LABORY*)
    GRAVIERS
    ROSE BRANA

    _____

    CASTERA*
    MARQUIS DE TERME*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    CÔME*
    CLARKE
    CANTENAC-BROWN*
    BRIDANE
    DESMIRAIL
    FOURCAS-DUPRÉ
    (GLORIA*)
    MAYNE LALANDE
    MONGRAVEY
    LA MOULINE
    PANIGON
    SIRAN*
    SOCIANDO MALLET
    SAINT-ESTEPHE
    TOUR-DU-ROC
    TRONQUOY-LALANDE*

    _____

    ANDRON
    LE BOURDIEU*
    CARONNE-SAINTE-GEMME
    LAYAUGA-DUBOSCQ*
    (LÉOVILLE-BARTON*)
    PLANTIER ROSE*
    SOULEY-SAINTE-CROIX*
    VIEUX GABAREY

    _____

    CROIX du TRALE
    HAUT BRISEY*
    HOURBANON

    _____

    LAUGA
    MILLE ROSES

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

     

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance

    (LAMOTHE-BERGERON*)
    LUSSAN
    PETIT BOCQ
    TOUR DU HAUT-MOULIN

    _____

    CHANTEMERLE
    COUDOT
    HAUT COTEAU
    HOURTIN DUCASSE
    Clos MANOU
    (PEYRABON)
    TOUR MARCILLANET
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance

    DONISSAN
    LES MARCEAUX

    _____

    FAUGEROUX
    LOUSTEAUNEUF
    MOULIN ROUGE
    (REYNATS)
    SAINT CHRISTOLY
    LE TEMPLE*
  • LES GRAVES QU'IL NE FAUT PAS LOUPER

    Château de VIMONTGRAVES Château de VIMONT

    Château de VIMONT 

    (GRAVES)
    Esat Magdeleine de Vimont
    1, rue des Lilas
    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 60
    Email : esatvimont@institut-don-bosco.fr
    Site : www.institut-don-bosco.fr

    Dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, notamment pour un rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel. Au-delà de sa vocation viticole, le Château de Vimont est aussi l’outil de travail de personnes en situation de handicap qui œuvrent avec passion et fierté à la production des VinsSols de graves sablo-calcaire, sous-sol argilo-graveleux. Élevage en barriques 100%, dont 30% neuves. 
    “Nous sortons cette année une nouvelle cuvée, nous disent Nicolas Raynaud, responsable commercial et Monsieur Jussier, directeur technique, “La parcelle 1915 du Château Vimont” 2016, nous la réaliserons uniquement les années que nous jugeons d’exception et en petite quantité.
    Elle bénéficie d’une vinification intégrale de 18 mois, en barriques neuves de chêne français bourguignonnes. Ce vin est issu d’une fameuse parcelle de vieilles vignes composé a 85% de Merlot, 14% de Cabernet-Sauvignon et 1% de Malbec.”
    Remarquable graves rouge 2016, coloré, de bouche puissante et dense, aux nuances de fruits rouges et de musc, d’une structure soutenue, charnu, d’une finale complexe et d’excellente évolution. Le 2015, médaille d’Or à Lyon, marqué par son Merlot (80%, le reste en Cabernet-Sauvignon), au bouquet très développé avec des nuances épicées, c’est un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la prune et le fumé, velouté et savoureux, de garde. Savoureux 2014, aux tanins fermes et ronds à la fois, il est de robe intense, harmonieux, de bouche dominée par les petits fruits rouges macérés, ample. Il y a aussi ce graves rouge “La Parcelle du Château Vimont 1915” 2016, qui développe des notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins dense à la fois, de couleur pourpre, un vin puissant, avec du gras et de la rondeur.
    Belle réussite encore avec ce graves blanc 2017, avec un nez bien expressif où s’entremêlent des notes de lis et de fruits frais, de bouche franche et harmonieuse, c’est un vin suave, toujours très bien élevé. Beau 2016, typé Sémillon (80%, 20% Sauvignon), Sols graves et sables graveleux, vignes 35 ans, au nez fleuri, de robe pâle, brillante et limpide, qui associe la vivacité à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, avec une jolie note de fraîcheur très agréable en finale. Le 2015, a un bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel Or pâle brillant, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante.
    Château D'ARRICAUDGRAVES Château D'ARRICAUD

    Château D'ARRICAUD 

    (GRAVES)
    Isabelle Labarthe

    33720 Landiras
    Téléphone :05 56 62 51 29
    Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-darricaud.fr

    L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fût nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Le domaine fût l’objet d’agrandissements avec des cé́pages de choix. Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour le mettre en valeur.
    Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs. Le vignoble sétend sur 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à̀ astéries. La propriété vient d'acquérir la certification HVE (Haute Valeur Environnementale).

    “Magnifique vendange 2018, se réjouit Isabelle Labarthe, de jolis Merlots, très beau Cabernet, se sera un vin sur la fraîcheur, le fruit avec du gras, extrêmement équilibré, une valeur sûre.
    Je développe l’accueil et la réception au château sur rendez-vous, c’est l’occasion de profiter de sa terrasse et d’un magnifique panorama sur le sauternais et les coteaux de Garonne.”

    Voilà un remarquable graves rouge Grand vin 2016, au nez où dominent le cassis mûr et les sous-bois, riche en couleur comme en matière, avec une touche épicée, bien prometteur. Dans la lignée, le 2015, corsé, épicé, très harmonieux, riche en couleur, il est typé, de belle robe soutenue, aux notes de sous- bois et de mûre, bien charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...) au palais.
    Le graves rouge Réserve du Comte 2015, est charpenté, élégant, aux tanins denses, est coloré et intense au nez comme en bouche (griotte, fumé...), un vin puissant, charmeur, avec de la matière.
    Excellent graves blanc 2017, très aromatique, d’une belle longueur, qui allie richesse aromatique et persistance en bouche, avec des notes de narcisse et de noix, particulièrement séduisant, comme le 2016, d’une jolie complexité d’arômes où l’on retrouve des nuances de citron et de genêt, franc et distingué.
    Très joli Liquoreux 2011, avec cette bouche souple, tout en subtilité d'arômes, de teinte doré́e, aux nuances de fruits bien mûrs, d'une belle ampleur.

    Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

    Château BRONDELLE 

    (GRAVES)
    Jean-Noël Belloc

    33210 Langon
    Téléphone :05 56 62 38 14
    Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr
    Site : www.chateaubrondelle.com

    “La vendange 2018 représente une belle récolte en qualité mais pas trop en quantité, nous précise Jean-Noël Belloc, les 4 mois de soleil ont rétabli le vignoble après les problèmes du printemps. Nous sommes contents de ce que nous avons ramassé, de jolis raisins qui donnent des vins avec beaucoup de couleur, des tanins bien mûrs. En janvier, nous avons mis les vins à l’élevage en barriques, ils vont y rester 12 mois.
    Nous avons plus travaillé nos 2017 sur le fruit, c ‘est l’année de la gelée, donc nous avons vinifié tout en douceur, sans chercher une extraction trop importante. C’est un vin très agréable aux délicieux arômes de fruits, un vin plus accessible.
    Nos Brondelle Graves Blancs 2018 sont très aromatiques avec surtout beaucoup de gras, c’est vraiment leur particularité. Nous proposons aussi nos grands Graves Blancs, nous avons encore des 2016 fabuleux.
    Le Château Andrea 2018 blanc présente du gras et des arômes de fruits à chair blanche. Brondelle rouge 2018 a de savoureux arômes de fruits noirs, un vin avec de la structure. Nous commercialiserons nos vins Blancs 2018 à partir du moins de mai.
    Côté aménagement, nous complétons le cuvier du Château d’Alix par une cuverie béton.”

    Ce vigneron chaleureux élève ce très beau Graves rouge Château Andréa 2016, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise cuite et de cannelle, est d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, un vin généreux et persistant. Excellent Graves Classic rouge 2016, Merlot et Cabernet-Sauvignon, un millésime typique bordelais avec de la fraicheur aromatique, de la maturité et de bons tanins.
    Quant à son Sauternes 2016, il est riche et distingué à la fois, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse où l’on retrouve l’abricot confit et le pain brioché.
    Il y a encore ce très joli Bordeaux Supérieur Château Bras d’Argent 2016, tout en bouche, avec des notes de fruits noirs et d’épices, il très bien élevé. Beau Pessac-Léognan rouge Château d’Alix 2016, c’est un vin plutôt sur l’élégance, dû à des extractions très douces, finement parfumé, tout en souplesse.

    Château de CHANTEGRIVEGRAVES Château de CHANTEGRIVE

    Château de CHANTEGRIVE 

    (GRAVES)
    Famille Lévêque
    Domaine de Chantegrive - BP 27
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 38
    Email : communication.chantegrive@gmail.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive
    Site : www.chantegrive.com

    Au sommet. Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par la famille depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire.

    Marie-Hélène Lévêque est très enthousiaste, “la vendange 2018 est excellente, avec une belle concentration qui feront de grands vins.
    Pourtant l’année fut compliquée, il a fallu se battre contre le mildiou et la sécheresse, c’est nos terroirs aux sols filtrant qui nous ont permis d’avoir une belle récolte. Vous pouvez retrouver au domaine le 2013, qui est un beau millésime, ont s’est donné les moyens de faire de jolies choses, il est excellent à boire dès aujourd’hui. Les blancs 2016 ont une minéralité incroyable et la cuvée Caroline 2017 est impressionnante. Goûtez également le Cérons 2015, sur la fraîcheur, beaucoup de vivacité, une vrai pépite au milieu des grands châteaux.
    On laboure plus de la moitié de l’exploitation, nous explique Marie-Hélène Lévêque, nous avons construit une station d’épuration, nous pratiquons la lutte raisonnée et avons éliminé tous les produits indésirables, plantons des haies, avons des bouteilles plus légères (- 40 g) pour respecter le plan carbone…
    Tout une chaîne d’efforts que nous effectuons depuis des années qui correspondent à notre éthique familiale. C’est pourquoi nous avons tout naturellement reçu la certification HVE 3 (Haute Valeur Environnementale niveau 3). HVE est une certification nationale du Ministère de l’agriculture qui a pour objectif d’identifier les exploitations engagées dans des démarches respectueuses de l’environnement. Un cahier des charges indique des critères très stricts à respecter quant à la biodiversité, la pratique phytosanitaire et la fertilisation. Il s’agit d’une certification très exigeante quant aux dispositifs de défense environnementale. Une certification portée par l’Etat et validée après audit auprès d’un organisme indépendant.
    Ce respect de l’environnement permet de produire dans le respect des équilibres naturels et de l’environnement : vie du sol, de la faune et de la flore.”

    Remarquable Graves Chantegrive blanc Caroline 2015, élevé en barriques, avec beaucoup d’expression, suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère, c’est un vin harmonieux, riche et fin à la fois. Le Chantegrive blanc 2016, a cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère.
    Le Graves rouge 2016, de couleur grenat intense, est ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, c’est un vin corsé, bien classique de ce beau millésime. Excellent 2015, dense, aux arômes de fruits mûrs, aux notes de fumé, avec beaucoup de volume et de persistance en bouche, d'une belle finale enveloppante. Le 2014, est un vin au joli boisé, beau fruité bien structuré, notes de sous-bois, un vin qui peut vieillir encore deux ans, un très beau millésime.
    Superbe Cérons 2015, un vin avec un joli fruit, de la fraîcheur, d’une belle couleur dorée, un très bel équilibre et homogénéité gustative, un vin très accessible et très agréable, aux arômes délicieux de tilleul et d’abricot sec avec une touche d’amande.

    Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

    Château du GRAND BOS 

    (GRAVES)
    André Vincent et Marie Vincent-Rochet
    Lieu-dit Grand Bos
    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 20
    Email : chateau.du.grand.bos@free.fr
    Site : www.vin-grand-bos.com

    Classé Premier Grand Vin. André Vincent, tout en restant actif à ses côtés, a transmis à sa fille, Marie Vincent-Rochet, la responsabilité de la Scea du Château du Grand Bos dont elle est gérante et la propriété du Gfa de Gravesaltes, détenteur du foncier.

    “Pour Marie Vincent-Rochet, “nous avons eu une très belle vendange en 2018, un peu moins de quantité mais une très belle qualité.
    Les vins à la vente en 2019 : nous avons toujours des millésimes anciens pour les amateurs. Le 2016 est extraordinaire, un joli vin bien équilibré, nous le laissons encore vieillir. Le 2015 plait beaucoup, il est charmeur. Nous élevons nos vins 12 mois en barriques dont 1/3 de barriques neuves surtout pour le Château du Grand Bos.
    Le Blanc 2017 Vieille France est un vin très agréable, mon père l’a trouvé délicieux, c’est un vin fraisfloral, sur le Sémillon. Le Château du Grand Bos Graves Blanc 2017 est encore un peu sur le bois grâce à son élevage en fûts de chêne durant 6 mois pour le Sémillon, le Sauvignon, lui, est élevé en cuves Inox. Nous perpétuons un vrai savoir faire au Château du Grand Bos.
    Ma fille Lou s’investit de plus en plus sur le domaine, elle continue son parcours de formation et, en ce moment, termine le Duad.”

    On est bien au sommet avec ce superbe Graves rouge 2016, très parfumé au nez (griotte, fumé), il est dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois en bouche, aux tanins fermes mais tout aussi veloutés. Tout aussi séduisant, le 2015, de robe soutenue, nez expressif au fruité intense, bouche ronde aux tanins particulièrement souples et d’une ampleur séduisante. Du volume et de la matière fruité, un vin déjà agréable dans sa jeunesse mais d’un bon potentiel de garde. Le 2014, aux arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, de très bonne garde. Le 2013, corsé mais tout en rondeur, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vin très bien équilibré. Beau 2012, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante.
    Remarquable 2011, typé, avec des tanins souples et très équilibrés, charnu, dominé par la fraise des bois mûre et l’humus. Le 2010, de couleur intense, dont le bouquet révèle une belle osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins, de bouche soyeuse, d’une belle persistance aromatique, de garde. Le 2009, est vraiment exceptionnel, charnucharpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et bien persistants, qui poursuit son évolution. Très classique, le 2008, de belle robe pourpregras et coloré, est intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins présents, de garde. Le 2007, intense en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu comme il le faut.
    On excite aussi ses papilles avec le Grand Bos Blanc 2016, gras et subtil, riche au nez comme en bouche, dense, vraiment très réussi, où s'entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, tout en finale.
    Quant au 2015, de robe jaune-vert pâle, mêlant une bonne rondeur et un bouquet très aromatique, aux notes de lis et de citron, c’est un vin suave, qui dégage des nuances délicates de pêche et de noix en bouche, d’une belle ampleur.

    Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

    Château HAUT-CALENS 

    (GRAVES)
    Thierry Yung
    10, allée des Aulnes
    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79
    Email : vignobles.tyung@orange.fr

    Les origines viticoles de cette exploitation remontent à des temps assez lointains. Une partie de cette propriété a appartenu au général Eugène Dubern qui s’est particulièrement distingué en Afrique et notamment en Algérie (1839 et 1840). En 1879, M. Révolat, jeune propriétaire de l’époque, reçoit une médaille d’or pour l’une de ses récoltes; depuis, beaucoup d'autres récompenses se sont succédé.
    En fin de la décennie des années 1970, M. Albert Yung, s’attache à en reconstituer entièrement le vignoble et à moderniser chais et cuverie.
    Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : GravesBordeaux Supérieur et Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon.

    “La vendange 2018 a été difficile, nous raconte Thierry Yung, à cause du mildiou, mais au final bien maitrisée, cela sera un beau millésime en quantité et en qualité pour nos trois appellations. Nous commercialisons aujourd’hui les 2015 et 2016 et par la suite ce fameux 2018 qui s’annonce particulièrement prometteur.”

    Il peut être fier de son beau Graves Château Haut-Calens rouge cuvée Spéciale 2015, élevé en fûts, riche et souple à la fois, aux senteurs persistantes où dominent des notes de myrtille et de cannelle, d’excellente évolution. Beau 2015, avec des senteurs de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Le 2014, a des arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, où se décèlent le fumé et le poivre, un vin parfait aujourd’hui sur un pavé de bœuf façon rossini ou un lapin en gibelotte. Le Graves Château Haut-Calens rouge 2015, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins amples, avec ce nez où dominent la mûre, la griotte et les sous-bois.
    Goûtez également son Bordeaux Supérieur Château Croix de Calens 2016, une nouvelle fois à la tête de son appellation, ample et dense, aux tanins puissants et fins à la fois, gras, un vin très parfumé (notes de fruits frais, de sous-bois, d’épices...), alliant finesse et charpente, bien typé. 
    Le 2015 développe des tanins présents et fins à la fois, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise en finale, avec une touche épicée, à prévoir avec des tartes fines aux champignons ou une entrecôte à la Bordelaise. Joli Croix de Calens rosé 2018, frais, fin et persistant en bouche, est très réussi, de robe claire, où dominent la rose et la fraise.

    Château JOUVENTEGRAVES Château JOUVENTE

    Château JOUVENTE 

    (GRAVES)
    D. Gutmann & Fils
    93, le Bourg
    33720 Illats
    Téléphone :05 56 62 49 69 et 06 72 31 45 81
    Email : chateaujouvente@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-jouvente.fr

    Amoureux du vin, David le père et Benjamin le fils étaient désireux de bâtir une entreprise familiale fondée sur la terre, la vie et la transmission. Leur rêve est devenu réalité avec Château Jouvente qui a été un coup de cœur pour toute la famille.
    Selon le père et le fils, Château Jouvente est "un joyau bordelais qui ne demande qu'à être découvert et apprécié. Nos vins sont typiques de l’AOC Graves, mais surtout reconnaissables par leur élégance, leur équilibre et leur fruité.” “Emblématiques de leur appellation, les vins de Château Jouvente ont été largement récompensés ces dernières années par le Trophée d'appellation des Grands Crus de Graves.
    Côté cultural, la vigne est travaillée en lutte raisonnée et en bio-contrôle, ce qui permet aux pieds de vigne de renforcer leur propre résistance face aux attaques de maladie et de se développer sur un sol riche en micro-organisme. Les rouges sont composés de Merlot, de Cabernet-Sauvignon et de Petit-Verdot. Le blanc est issu du Sauvignon et du Sémillon et est un produit confidentiel (produit qu'à 8.000 bouteilles). Cette charmante propriété de 8,7 ha est située au centre du village d’Illats, à 25 km au sud de Bordeaux. En vous y rendant, vous êtes certains de profiter d'une visite personnalisée et riche en enseignement. L'équipe de Jouvente vous fera découvrir, autour d'une demeure du XVIIIe siècle, le vignoble, son mode de culture en bio-contrôle, son chai à barrique et sa cave souterraine rare. La visite se conclura par une dégustation d'au moins cinq vins. Une adresse à ne pas manquer pour le plaisir des yeux et du palais.
    Vous allez adorer ce Graves rouge 2016, issu des Cabernet-SauvignonMerlotPetit Verdot, élevé en fûts, aux notes de fruits mûrs, de belle robe intense, avec de l’étoffe et de l’élégance, c’est un cru qui allie concentration et finesse, bien typé. Beau 2015, de couleur soutenue, au nez de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, tout en bouche. Le 2014, récompensé au Trophée des Graves, est long en bouche, au nez légèrement poivré, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d’épices. Quant au 2012, médaille d’Or à Lyon, au bouquet de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, il développe des tanins enrobés. Le 2011, a des nuances de violette, des tanins souples, des senteurs de fruits rouges surmûris. Le prouve ce 2008, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l’humus, a des tanins soyeux.
    Le Graves rouge La Source de Jouvente 2015, élevé en cuves Inox, plus rond, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, se débouche sur un poulet rôti au safran. En 2016 la Source de Jouvente change de nom pour La Fontaine de Jouvente. Le Graves rouge La Fontaine de Jouvente 2016, de robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, est souple et volumineux en bouche. Le Graves blanc 2017, au nez fleurisuave mais délicat, d’une très belle persistance aromatique en bouche. Séduisant Vin de France rosé la Fontaine de Jouvente, Merlot (75%), Cabernet-Sauvignon (25%), vif et floral, qui sent bon la framboise.

    Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

    Château de MAUVES 

    (GRAVES)
    Famille Bouche
    25, rue François Mauriac
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 05
    Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudemauves.fr

    Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. MerlotCabernetSémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation.

    “Nous ne sortirons pas le 2017 il n’y aura ni rouge ni blanc pour cause de gel et de grêle, nous explique Michel Bouche.
    Nous proposons le rouge 2016 qui est un millésime très fruité, puissant, une superbe année qualitative et quantitative, les conditions météo étaient parfaites, ce qui donne un vin assez structuré, de belle garde. Le blanc 2016 est un joli vin sur le fruit avec des arômes savoureux de fruit de la passion, d’une bonne fraîcheur.

    J’ai terminé mon stage AREA (Agriculture Responsable en Nouvelle Aquitaine), nous allons passer prochainement en HVE, le niveau juste en-dessous du bio. Nous avons mécanisé, nous travaillons les sols différemment, utilisons des engrais verts. Cela demande plus d’attention, plus de travail soit 1/3 d’implication en plus, car tout se fait à la main, avec les traitements pratiquement en bio, nous avons des contraintes, un suivi, c’est un grand pas en avant pour le Château de Mauves !
    Notre vendange 2018 est exceptionnelle, je suis très satisfait, nous avons récolté une plus petite quantité à cause de la sécheresse. Le vin est à l’élevage et se présente très bien.“
    Remarquable Graves rouge 2016, développant des notes de griotte mûre, un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale comme il se doit, de belle évolution. Le 2015, bien corsé, ample en bouche, dégage des nuances de cassis et de poivre, il a des tanins fondus mais présents à la fois.  Le Graves blanc 2016, est toujours très marqué par son Sémillon (100%), où l’on trouve un bel équilibre, fruité et floral. Un millésime assez exceptionnel, de la puissance mais, néanmoins, une attaque très fraîche, notes de genêt, de fruits de la passion, perlée ce qui fait la vivacité du vin, parfait, notamment, sur des accras de morue ou des noix de Saint-Jacques à la crème. Le 2015, finement bouqueté avec des notes de noisette, est souplefrais, délicat en bouche, sec et suave à la fois. Goûtez aussi le Graves rouge cuvée Prestige Château Bédat 2015, avec ces nuances de fruits noirs compotés, un vin aux tanins soyeux et riches, charnu, qui mêle puissance et velouté, de garde. Il y a ce séduisant rosé Perle d’Anna, nom de la petite fille de Michel Bouche, 7e génération, majoritaire en Cabernet-Sauvignon (70%, le reste en Merlot), de bouche fruitée, d’un très bel équilibre, aux notes de fraise et de rose.

    Château La ROSE SARRONGRAVES Château La ROSE SARRON

    Château La ROSE SARRON 

    (GRAVES)
    Philippe Rochet
    3, Sarrot
    33210 Saint-Pierre-de-Mons
    Téléphone :05 56 76 29 42
    Email : contact@la-rose-sarron.com
    Site : www.la-rose-sarron.com

    L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé de son fils Damien qui veille à la pérennité du vignoble. Le domaine s’étend sur 40 ha, dont 30 ha de rouge et 10 ha de blanc.

    “Concernant les vendanges 2018, nous explique Damien Rochet, il s’agit d’un grand millésime, nous avons été touchés par la grêle le 15 juillet, ce qui n’a pas eu d’impact sur la qualité mais plutôt sur la quantité. Pour les millésimes à la vente cette année, nous allons être sur les 2017 et 2018 pour nos blancs classiques, sur la cuvée Anaïs 2016, et en rouges, les 2016 et 2015 pour la cuvée Damien.”

    Vous allez aimer ce Graves rouge cuvée Damien 2015, parts égales de Merlot et Cabernet-Sauvignon, riche et concentré, au bouquet intense et complexe où dominent le pruneau et les épices, de belle couleur, un vin qui mêle fruit et structure. Le Graves rouge 2016, est charnu, il a une belle robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, de bouche charnue et poivrée.
    Beau Graves blanc cuvée Anaïs 2016, 60% Sémillon, 40% Sauvignon, dont la fermentation malolactique est faite en partie en fût de chênes, puis élevage en barriques pendant un an, il a une jolie robe jaune paille, au nez de noix et de fruits frais, bien rond et aromatique. Quant au Graves blanc 2017, majoritaire en Sémillon, le reste en Sauvignon et Muscadelle, il est tout en arômes, parfait avec une marinière de coques ou un tempura de langoustines.

    Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

    Château le TUQUET 

    (GRAVES)
    Paul Ragon et Alice de la Haye
    18, route des Landes
    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 20 21 23
    Email : letuquet@orange.fr

    Domaine de 120 ha (40 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais par la suite: 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, un chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage.

    Alice de la Haye nous explique “avoir fait une belle vendange 2018, saine, nous avons évité toutes traces de maladie grâce à notre travail dans la vigne et à nos sols
    filtrants. Nous recevons toujours au château sur rendez-vous, pour visiter les chais et
    déguster, en 2019, nos blancs 2018 et nos rouges 2015 et 2016.”

    Remarquable Graves rouge 2016, il est coloré, avec ces notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale, souple et corsé à la fois, parfait avec un faisan à la fricassée de champignons sauvages ou une terrine de canard au poivre vert, notamment. Superbe 2015, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeuxcharnu comme il se doit. Le 2014, bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, aux tanins puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale.
    Très agréable Graves blanc 2017, il est franc, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité séduisante, d’une jolie persistance, idéal avec des Saint-Jacques, sauce corail ou des chipirons farcis à la basquaise, par exemple. Le 2016, élevage en cuves sur lies, avec cette fraîcheur florale doublée de senteurs fruitées, développe une bouche délicate et vive, c’est un vin tout en nuances, typé, où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense. 

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu