Avertir le modérateur

Consommation - Page 8

  • Dix vins, dix appellations : de grands coups de cœur !

    CHAMPAGNE VINCENT COUCHE

    CHAMPAGNE VINCENT COUCHEUn vignoble de 13 ha cultivé en bio-dynamie. Depuis 10 ans, Vincent n’a eu de cesse d’approfondir son savoir Bio en côtoyant avec assiduité d’autres vigneronsbio aux quatre coins de l’hexagone. Il s’est enrichi de formations avec Pierre Masson, conseiller en Bio-dynamie. En conversion officielle depuis 2008, il utilise entre autres, pour renforcer ses vignes : décoctions de plantes médicinales (valériane, prêle, ortie, osier), pulvérisations de silice cristallisée (quartzréduit en poudre), poudrage d’argile et apport de compost. « Soigner les plantes par les plantes » nécessite une exigence et une connaissance irréprochable que seul Eric Petiot pouvait lui transmettre. A l’écoute constante de la nature, Vincent étudie avec minutie les besoins de ses vignes et leur insuffle énergie et bien-être. Aujourd’hui, ses terroirs expriment pleinement toutes leurs richesses, lors de la vinification en fûts de ses meilleurs vins.
    Il faut avouer que ce Champagne brut Perle de Nacre, pur Chardonnay, est une réussite (j’ai goûté les vins avant que leur nouvelle étiquette soit prête), distingué, gourmand, richement bouqueté, tout en persistance aromatique(amande, pêche de vigne, abricot...), de bouche fruitée et soyeuse. Le brutBulles de Miel, un demi-sec, de jolie robe scintillante, aux notes d’amande et de cire d’abeille(évidement), tout en structure et parfums en finale, très savoureux. J’ai apprécié également ce brut Sensation 1997, encore très frais, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citroncuit et de musc, une excellente cuvée, puissante et bouquetée, avec cette suavité en bouche séduisante comme dans le 1995, un millésime à son apogée. Le brut Dosage Zéro, est tout aussi séduisant par sa franchise. Excellent brut rosé 2004, charpenté, qui sent bon la violette et le cassis, tout en fruit, tout en charme (le 1999 se goûte particulièrement bien, avec des nuances de mûre et de framboise confite). Il y a encore le brut rosé Désir, unrosé minéral, et l’Extra brut, évidemment dominé par la vivacité.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : EARL Champagne Couche 
    Nom du responsable : Vincent Couche 
    Adresse : 29, Grande Rue 10110 Buxeuil 
    Téléphone : 03 25 38 53 96 
    Télécopie : 03 25 38 41 69 
    E-Mail : champagne-couche@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/champagne-couche 
    Site personnel : www.champagne-couche.fr 


     

    CHATEAU HOURBANON

    CHATEAU HOURBANONApparue officiellement en 1893, c’est en 1974 que Rémi DELAYAT racheta et réhabilita cette exploitation de 13 ha. Après sa disparition, son épouse Nicole, continua cette réhabilitation toujours dans la quête de la qualité et du respect du terroir. C’est aujourd’hui Hugues, leur fils qui, depuis 1997, poursuit cette quête dans le respect de ces valeurs et de ces traditions, comme en attestent nos pratiques culturales (forte densité de plantation, labours exclusifs des sols, lutte raisonnée puis conversion Bio, vendanges manuelles et table de tri, maîtrise desrendements).
    Vous pourrez découvrir ce Médoc 2009, qui a collectionné les récompenses (médailles d’Or au concours des Vignerons Indépendants, d’Argent au Mondial du vin, d’Argent au concours International de Bruxelles, de Bronze à l’International Wine Challenge), un vin marqué par des notes defruits noirs et des touches finement épicées, de bouche ample, aux taninsfermes, alliant structure et fondu. Le 2008 est un bel exemple de la typicité des vins de ce domaine, un grand millésime classique du Médoc, de bouche puissante et dense, qui dégage des nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, un vin charnu, aux tanins mûrs mais riches, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Excellent 2007, médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants et d’Argent à l’Interntional Wine Challenge, dense et puissant au nez comme en bouche, avec sestanins savoureux, au nez de fruits cuits (cassis, myrtille), d’une jolie finale délicatement épicée.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : SCF Delayat et Fils 
    Nom du responsable : Hugues Delayat 
    Adresse : 33340 Prignac-en-Médoc 
    Téléphone : 05 56 41 02 88 
    Télécopie : 
    E-Mail : hourbanon@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/hourbanon 
    Site personnel : www.hourbanon.com 


     

    DOMAINE DE LA GUILLOTERIE

    DOMAINE DE LA GUILLOTERIEExploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s'étend aujourd'hui sur 50hectares. Au sud de la Loireet au bord de son confluent le Thouet, ce terroirbénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de lavigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépagess'épanouissent pour donner des vins expressifs et decaractère, bien typés.
    Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent saumur blanc issu exclusivement du cépageCheninfrais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge estsouple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un légervieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. LeSaumur Mousseux brut et le crémant de loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bienfrais.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : SCEA Duveau Frères 
    Nom du responsable : SCEA Duveau Frères 
    Adresse : 49260 Saint-Cyr-en-Bourg 
    Téléphone : 02 41 51 62 78 
    Télécopie : 02 41 51 63 14 
    E-Mail : chateaulaguilloterie@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateaulaguilloterie 
    Site personnel : www.domainedelaguilloterie.com 


     

    DOMAINE GUY FARGE

    DOMAINE GUY FARGELe domaine est dans la famille Farge depuis 3 générations, qui œuvraient jusqu’en 2006 pour la CaveCoopérative de Tain l’Hermitage. A cette date, Guy Farge décide de créer son propre « nom » et de vinifier des vins de garde et des vinsfruités. Il crée alors sa gamme : 3Saint-Joseph rouges, 1 Saint-Josephblanc, 1 Cornas et des vins de Pays d’Ardèche en rouge, rosé et blanc. En 2010, il agrandit de 3 hectares la superficie de ses vignes, pour augmenter sa production de Cornas, et en proposer une nouvelle : le Saint-PérayTranquille. Le domaine étant constitué de parcelles en terrasses, abruptes et pentues, le travail de la vigne est exclusivement manuel, de la taille aux vendanges. Difficile et éprouvant, il faut s'armer de courage et de patience pour soigner chaque cep planté sur les 17 hectares ( environ 6000pieds/ha!) avant d'être récompensé par la qualité des vins de terroirs ! Dans le souci permanent d'un travail respectueux de l'environnement, les méthodes d'agriculture raisonnée adoptées (recours minimal aux produits de traitement ) ont tout naturellement remis à l'honneur le cheval; qui passe dans les rangs de vignes de certaines parcelles pour retourner la terre, et ainsi désherber et aérer les sols.
    Coup de cœur pour ce remarquable Saint-Joseph rouge terre de Granit 2010, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche. Beau Saint-Joseph blanc Vania 2011, qui sent bon son cépage Marsanne, au nez fleuri, complexe avec ces notes de petits fruits secs et de tilleul, de bouche ronde et persistante, un vin à la fois suave et frais, de bouche séduisante comme le Saint-Péray Grain deSilex 2011, de bouche friande qui développe des nuances de coing.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Domaine Guy Farge 
    Nom du responsable : Guy Farge 
    Adresse : 6, chemin de Halage 07300 Saint-Jean-de-Muzols 
    Téléphone : 06 08 21 31 72 
    Télécopie : 04 75 08 12 10 
    E-Mail : domaineguyfarge@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domaineguyfarge 
    Site personnel : www.vigneron-guy-farge-rhone.com 


     

    CHATEAU LA CROIX MEUNIER

    CHATEAU LA CROIX MEUNIERCette propriété familiale, exploitée par la SCEA Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au GFA Meunier. C’est la 5ème génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Emilion, à proximité du Château Figeac et du ChâteauCheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses etdégustation des baies. Les raisinssont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour lafermentation.
    J’ai beaucoup apprécié leur Saint-Émilion GC cuvée Georges Meunier 2009, de robe pourpre soutenu, superbe, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux,généreux et persistant, de gardecomme le 2008, qui développe des arômes de musc et de griotte, aux taninsenrobés mais riches, bien charnu. Le 2006 se goûte particulièrement bien, decouleur profonde, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin corsé et dense, de très bonne évolution.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : SCEA Meunier et Fils 
    Nom du responsable : Pierre et Sandrine Meunier 
    Adresse : n° 7 Montlabert 33330 Saint-Emilion 
    Téléphone : 06 88 15 26 19 
    Télécopie : 05 57 24 72 54 
    E-Mail : chateaulacroixmeunier@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateaulacroixmeunier 



     

    LES 3 CELLIER

    LES 3 CELLIEREn 2007, Marceau Cellier prend sa retraite et passe le flambeau à la 8ème génération. Ce sont aujourd’hui ses 3 fils, Ludovic, Julien et Benoît, et Nathalie l’épouse de Ludovic, qui dirigent le domaine. Le Domaine de 3 Cellier s’écrit bien sans « s », il ne s’agit pas de 3caves, mais bien du nom de famille des 3 propriétaires. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée. 
    Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau 2008,charnu comme on les aime, très parfumé, avec ses notes de sous-bois et de fruits cuits (cerise, myrtille), d’une belle ampleur, de très belle évolution. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie 2009, Grenache(44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par du Terre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevage 12 mois en foudre, médaille d’Argent Beaune 2011, est très riche au nez comme en bouche, de grande structure, de couleur intense, au nez complexe où dominent les épices et la vanille, de garde, naturellement. Il y a aussi le Châteauneuf-du-Pape rougecuvée Privilège 2010, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriquesdurant 12 à 18 mois, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, de poivre et de réglisse, d’évolution lente. Tout en nuances d’arômes, le Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L’Insolente 2010, 100% Roussane, 20% élevé en barriques durant 3 mois, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, alliant structure et finesse, un vin fleurant le musc, la pêche et l’aubépine.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Famille Cellier 
    Nom du responsable : Ludovic Cellier 
    Adresse : 2, quartier Saint-Pierre 84230 Châteauneuf-du-Pape 
    Téléphone : 04 90 02 04 62 
    Télécopie : 04 83 07 58 58 
    E-Mail : domainedes3cellier@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainedes3cellier 
    Site personnel : www.3cellier.fr 


     

    CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS

    CHAMPAGNE BERNARD LONCLASSitué au cœur du village typique de Bassuet, entouré par les coteaux où le sol précieux est propice à la culture du Chardonnay, la Maison Lonclas a été fondée en 1976 par Bernard Lonclas.
    Ce propriétaire passionnée par laterre et le vin, est aujourd’hui secondé par sa fille Aurélie. On allie ici savamment le savoir-faire traditionnel aux technologies actuelles : sélection rigoureuse des raisins lors de la vendanges, matériel d’avant garde tant pour le pressurage qu’au sein de la cuverie en inox thermorégulée.
    Cela donne ce Champagne brut Millésime 2006, vieilles vignesChardonnaymajoritaire (80%), complété par du pinot meunier, parfumé, aux arômes de noisette et de brugnon, au nez subtil et persistant, très frais, de jolie mousse. La cuvée Prestige Extra-dryraisins issus d’une sélection parcellaire devignes les mieux exposées à faibles rendementsassemblage pour 2/3 deChardonnay et 1/3 pinot meunier, avec cette pointe de fraîcheur et de fruitécaractéristique, très persistante en bouche, est idéale sur un saumon fumé. Excellent brut blanc de blancs, un pur Chardonnay, la tradition de la maison, au bouquet fleuri, avec des nuances de noisette et de miel, alliant souplesse et structure, un vin puissant, tout en finesse.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Bernard Lonclas 
    Nom du responsable : Aurélie Lonclas 
    Adresse : Rue de Vavray - Chemin de Travent 51300 Bassuet 
    Téléphone : 03 26 73 98 20 
    Télécopie : 03 26 73 16 17 
    E-Mail : champagnelonclas@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/champagnelonclas 
    Site personnel : www.champagne-lonclas.com 


    MILLÉSIMES 
    consultable en ligne
    gratuitement
    comme le vrai magazine,
    en tournant les pages... 

    CLIQUEZ ICI

    DOMAINE DES CHESNAIES

    DOMAINE DES CHESNAIESVoila déjà 14 ans que Catherine et Olivier de Cenival ont quitté Paris et l’informatique pour reprendre ce domaine de 21 ha, situé à Saint Lambert-du-Lattay en Anjou, en pleincœur du Layon sur des terroirs deschiste. Les vignes sont cultivées sans engrais chimiques, ni désherbants depuis 2002, un maximum de produits Bio sont utilisés pour l’entretien du vignoble. 
    Coup de cœur pour leur Coteaux du Layon Saint-Lambert Clos des Bonnes Blanches 2010, de bouche concentrée et d’une belle vinosité, mais tout en fraîcheur, ample et suave, qui sent la brioche et la pêche jaune, de grandegarde . Le Coteaux du Layon Chaume La Mignonne 2010, vendanges manuelles, vinification sur lies en barriques de 3 à 5 vins, est un vin de bellerobe dorée, avec des notes de fleurs et de fruits bien mûrs, suave et savoureux. L’Anjou La Musse 2009, pur Cabernet francmacération de 25 jours, puis élevage de 12 mois en cuves, au nez de framboise, mêle puissance et souplesse, un vin typécharpenté, complexe. Bel anjou blanc sec Bonnes Blanches 2010, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêcheet de bruyère, un vin harmonieux en bouche, qui poursuit son évolution.
    A découvrir également des chambres d’hôtes, qui se trouvent dans une des dépendances de la gentilhommière du XVI ème siècle, située à Denée. On vous proposera les vins de la propriété ainsi qu’ un joli jus de raisin servi aux petits déjeuners, dans un jardin romantique de 1889 ou au coin d’un bon feu de cheminée en fonction de la saison.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Olivier de Cenival 
    Nom du responsable : Olivier et Catherine de Cenival 
    Adresse : La Noue 49190 Denée 
    Téléphone : 02 41 78 79 80 
    Télécopie : 
    E-Mail : domainedeschesnaies@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainedeschesnaies 
    Site personnel : www.domainedeschesnaies.com 


     
     

    CHATEAU SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS

    CHATEAU SAINT-MARTIN-DES-CHAMPSSitué au cœur du Languedoc à quelques kilomètres de la Mer Méditerranée et sur les premières pentes des Cévennes, le ChâteauSaint Martin des Champs, fut bâti au XVIIe siècle à proximité d'unHermitage du VIIe siècle, où faisaient halte les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle. Les magnifiques bâtiments s'intègrent depuis leur origine dans le vignoble. Témoins de l'histoire, les immenses écuries et les cuves à vinsconstruites en pierre de taille, datent de 1752 et sont toujours en services dans les chais. Les propriétaires, Pierre et Michel Birot, sont vigneronsde père en fils depuis 1675. Ils cultivent de façon raisonnée et avecamour, leur vignoble de 98 ha, implantés sur des sols argilo-calcaires idéalement exposés plein sud. Ils élèvent avec passion et rigueur ces grands vins, satisfaisant ainsi l'amour qu'ils portent à leur métier.
    On se fait plaisir avec ce Saint-Chinian cuvée Camille rosé 2011, Camille étant le prénom de la fille de Pierre, toujours dans le peloton de tête des meilleurs vins rosés de la région, un vin plein en bouche, frais, bien équilibré, avec des arômes de groseille et d’épices, d’une belle persistance. Remarquable Saint-Chinian rouge Les Terrasses de Fontenille 2006 (dominante Syrah et Grenache), tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins présents et mûrs à la fois, un vin intense qui mêle puissance et ampleur, où dominent les fruits cuits en finale. Le Saint-Chinian Tradition rouge 2009, bien expressif de son terroir schisteux, est intense au nez comme en bouche, de couleur cerise soutenu, aux arômespuissants de fruits cuits et de sous-bois, très bien équilibré, aux tanins fermeset fondus à la fois. Coup de cœur également pour le Saint-Chinian rosé 2011, issu de saignée, bien élevé 5 mois en cuves sur lies avec une fréquence de bâtonnages en fonction de la dégustation, aux notes d’abricot et de petitesfleurs, tout en finale, avec ces nuances de fleurs fraîches et de framboisemûre. Profitez-en pour prendre le temps de faire la visite gratuite des chaisavec dégustation, balade pédestre, circuit VTT, expositions de peinture... et de profiter de leurs gîtes, remarquablement situés.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Pierre & Michel Birot 
    Nom du responsable : Pierre & Michel Birot 
    Adresse : Route de Puimisson 34490 Murviel-Lès-Béziers 
    Téléphone : 04 67 32 92 58 
    Télécopie : 04 67 37 84 49 
    E-Mail : chateausaintmartindeschamps@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/saintmartindeschamps 
    Site personnel : www.saintmartindeschamps.com 


     

    DOMAINE COMTE PERALDI

    DOMAINE COMTE PERALDIBeau domaine de 50 ha de vignes, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignesy furent plantées au XVIème siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l’appellation contrôlée « Ajaccio », et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello,CinsaultCarignan, Niellucciu,Vermentino).
    Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d’épices, alliant charpente et souplesse en bouche, auxtanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d’excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l’année dans cette appellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes de fruits mûrs, vraiment très charmeur. Il y a aussi cette cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, marquée par sonterroir, un vin d’un beau rubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Famille Tyrel de Poix 
    Nom du responsable : Marilyne Costa 
    Adresse : Chemin du Stiletto 20167 Mezzavia 
    Téléphone : 04 95 22 37 30 
    Télécopie : 04 95 20 92 91 
    E-Mail : domaineperaldi@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domaineperaldi 
    Site personnel : www.domaineperaldi.com 


     
    Guide des vins
    Guide des vins
    Millesimes
    Millesimes
    Journal du Vin
    Guide du Terroir
    Vins du siecle
    Vins du siècle
  • UN GRAND COUP DE CŒUR POUR LE Domaine de la POULETTE

    Domaine de la POULETTE

    Domaine de la POULETTE 

    (NUITS-SAINT-GEORGES)
    François et Françoise Michaut-Audidier

    21700 Corgoloin
    Téléphone :03 80 62 98 02 
    Télécopie : 01 45 25 43 23 
    Email : infos@poulette.fr 
    Site : www.poulette.fr 

    Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur lacôte viticole est attestée depuis l'époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations, elle s'est transmise par les femmes, toutes passionnées par le vin, et qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porter avec elles le flambeau du Domaine. RemarquableNuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2009, très aromatique, flatteur, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, d'une jolie concentration en bouche, aux tanins présents et savoureux. Le 2008, de robe grenat profond, au nez complexe où dominent les fruits rouge très mûrs et la réglisse, légèrement épicé, tout en bouche et très subtil comme nous les aimons, unvin bien gras, idéal sur un gibier d'eau. Le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Poulettes 2007, aux notes de cerise mûre et de cuir, légèrement épicé, est savoureux, d'une grande harmonie, aux tanins riches et enrobés, un beau vin qui commence à se goûter parfaitement. Le Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2009, de belle matière, aux tanins amples, au nezcaractéristique de fruits rouges, d'épices et de sous-bois, bien typé. Goûtez le Côtes-de-Nuits-Villages rouge 2009, aux notes classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins bien présents, est ferme et dense en bouche, typé comme il se doit, parfait sur une bécasse.

     

     

     
    MILLÉSIMES 
    consultable en ligne
    gratuitement
    comme le vrai magazine,
    en tournant les pages..


    CLIQUEZ ICI
  • LE Domaine François GERBET AU SOMMET

    Domaine François GERBET

    Domaine François GERBET 

    (VOSNE-ROMANÉE)
    Marie-Andrée et Chantal Gerbet
    Place de l'Église
    21700 Vosne-Romanée
    Téléphone :03 80 61 07 85 et 03 80 61 50 21 
    Télécopie : 03 80 61 01 65 
    Email : vins.gerbet@wanadoo.fr 
    Site : www.vins-gerbet.com 

    Incontestablement au sommet. Un domaine de 12 ha exploité depuis 1983 par Marie-Andrée et Chantal Gerbet, filles de François Gerbet qui a créé lui même ce domaine à partir de 1947, avec son épouse, fille de vignerons depuis plusieurs générations. “Les filles” assurent la gestion du domaine mais aussi une partie des travaux de la vigne, la vinification, l'élevage ainsi que la mise en bouteilles. “Pour nous, raconte Marie-Andrée Gerbet, on va dire que cette saison 2012 s'est bien passée. Nous n'avons pas eu de gel, pas de grêle, un peu de coulure, mais pas de mildiou ni d'oïdium. On a fait une petite récolte, à peu près comme 2010 et 2011, mais on a une très belle qualité, peut-être même encore meilleure que 2011, avec une très belle matière de départ. Sur les Hautes Côtes de Nuits, là, le climat est un peu différent que dans la Côte, on a eu la fleur qui est passé 8 jours après, aucune coulure, et nous avons fait une très belle récolte. Nous vendangeons surtout avec des amis en week-end, nous faisons venir beaucoup de monde et en 2 jours et demi, nous avions déjà fini toutes les grandes appellations. Nous avons attendu une quinzaine de jours pour les Hautes Côtes de Nuits. Nous avons des vins avec de la couleur, une belle consistance. On a trouvé ces dernières années que, lorsque les vinsfaisaient leur malo plus tardivement, ils étaient encore meilleurs, donc on ne chauffe pas les caves et on attend le printemps. Pour le moment, 2011 n'est pas encore en bouteille, on a commencé les assemblages mais il n'est pas encore fini d'élever, tout n'est pas près pour l'instant, mais cela va être très bien, peut-être un peu plus vif que 2009, de très beaux vins qui devraient donner beaucoup de satisfaction.” Il faut avouer que leur Vosne-Romanée Aux Réas 2009, très parfumé (notes de mûre et de réglisse), mêlant rondeur et puissance en bouche, est un vin bien classique de ce millésime chaleureux. Le Gevrey-Chambertin Clos des Chezeaux 2008, riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes subtiles de cassis, de truffe et de griotte, un vin d'excellente évolution. Remarquable Vosne-Romanée Premier Cru rouge Les Petits Monts 2009, au nez d'humus et d'épices, associe richesse et finesse en bouche, complexité et charnu, très complet, d'une grande élégance aromatique au palais, de fort belle évolution. Goûtez le Fixin Les Arvelets 2009, aux tanins très harmonieux mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre), légèrement épicé.

  • Domaine de GRANDMAISON, un PESSAC-LÉOGNAN DE PLAISIR

    Domaine de GRANDMAISONPESSAC-LÉOGNAN Domaine de GRANDMAISON

    Domaine de GRANDMAISON 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Jean et François Bouquier
    182, avenue de la Duragne
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 75 37 
    Télécopie : 05 56 64 55 24 
    Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-de-grandmaison 
    Site : www.domaine-de-grandmaison.fr 

    Un domaine de 19 ha issu d'un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d'argilesgraveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20%Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également ; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de solargilo-calcaire. “Le millésime 2012 a été marqué par un printemps bien humide qui a débuté par un mois d'avril très pluvieux, nous dit François Bouquier. La floraison de la vigne a donc été retardée et pas très homogène. Jusqu'au 14-20 juillet, le temps n'était pas au beau fixe et on commençait à avoir des inquiétudes par rapport au devenir de la vendange. Heureusement, le soleil est revenu fin juillet, suivi par un mois d'août très chaud qui a permis de lancer le processus de maturité dans de bonnes conditions. Le mois de septembre qui a suivi est resté assez généreux sans pluies excessives. Ces bonnes conditions de fin de saison ont permis de gommer ces décalages observés en début de cycle. Nous avons donc eu une vendange très saine et sans pourriture. Pour la première année, nous avons mis en place à Grandmaison un système de réception de vendange qui permet d'amener lesraisins entiers au dessus des cuves. On évite ainsi la trituration de la pompe à vendange et je pense que cela va contribuer à améliorer notre millésime. On a sorti quelque chose de très riche pour ce millésime 2012 parce que nous nous sommes vraiment donnés les moyens, à tous les niveaux. Cela donne un millésime long, avec beaucoup de gras, plutôt surprenant, avec de très bellescouleurs. En quantité, on est à peu près identique à 2011 en rouge (45/46 hl/ha). Pour les blancs, par contre, nous avons observé une mauvaise sortie des grappes, notamment dans le Sauvignon, et nous n'avons pas dépassé les 28 hl/ha. Une petite récolte, très qualitative car très aromatique. Notre millésime 2011 se comporte bien. C'est un vin bien équilibré qui possède une bonne puissance, qui ne sera pas de l'étoffe de ces “gros” millésimes 2010 et 2009. J'aurais tendance à mettre un peu ces millésimes en tandem : 2009 et 2010, avec une structure de raisin très particulière, et 2011et 2012 qui vont apporter des vins qui auront beaucoup de valeur, avec peut-être même un 2012 plus étoffé que le 2011.” On se fait donc évidemment plaisir avec ce Pessac-Léognan rouge 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l'humus, un vin charnucharpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d'épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale. BeauPessac-Léognan blanc 2011, de bouche intense où l'on retrouve l'acacia et les agrumes, est charmeur et persistant. Le 2010, rond, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, puissant mais très fin, est un vin tout en finale. Le 2009, avec ces arômes defruits frais, de grillé et de fleurs, mêle nervosité et gras au palais, un vin toute en nuances et distinction. Le 2008, avec des senteurs de noisette et de chèvrefeuille, est ferme et suave, tout en harmonie, vraiment très agréable.

  • Tout ce que vous devez savoir sur les meilleurs vins du Sud-Ouest

    2031.jpgL’histoire des vins du Sud-Ouest

     

     

    À la fin de l’Empire romain, au ive siècle de notre ère, les vignes s’étaient répandues à peu près dans toutes les régions, mais les grandes invasions n’arrangèrent pas les choses et l’agriculture vinicole en souffrit particulièrement.

     

    Les vins de Gaillac, en pleine ascension, sont au XIIe siècle vendus plus cher. Ils ne craignent donc pas l’imposition de taxes élevées. De Bayonne ou de Dax transitent vers l’Angleterre les vins de la région : Bergerac, Cahors, Gaillac, Pamiers, mais Bayonne ne peut suivre l’extension prise par La Rochelle et, de ce fait, ne participe pas aux larges profits que celle-ci connaît. En 1215, Jean Sans Terre autorisa les habitants de Bayonne à “s’organiser en communes”, et en 1351 Édouard III les gratifia d’avantages liés au transport et à la vente de leurs vins en Angleterre. Cela eut pour effet un accroissement du commerce vers la Grande-Bretagne.


    Actualité du vignoble

     

    Classement Sud-Ouest Perigord 


    Tout savoir sur le vignoble


    Les Chartreux ont laissé à Cahors le souvenir de leur passage. Fondé en 1328, leur monastère cultivait des vignes dont le vin était particulièrement prisé. De grands hommes l’ont savouré, dont Alexandre Dumas et Ingres.

     

    Quant au Jurançon, produit dans la province de Navarre, sa célébrité fut assurée en 1553, lors de la naissance d’Henri, futur Henri iv. On raconte que son père, Antoine de Bourbon, grand amateur de Jurançon, le baptisa avec ce vin pour lui assurer force et vigueur. Henri iv sembla avoir conservé un bon souvenir de ce baptême puisqu’il continua à se faire livrer au Louvre le premier vin qu’il ait goûté. Peut-être le bon roi Henri doit-il à ce baptême particulier courage, vaillance et bonne humeur qui l’ont accompagné tout le long de sa vie. Le Jurançon a été, aussi, le vin des souverains d’Aragon et de Béarn. Les marins anglais venaient le chercher à Bayonne, les Hollandais le faisaient voyager jusqu’aux pays scandinaves. D’autre part, pour sceller le traité d’union de Kalmar, les délégués de la Suède, de la Norvège et du Danemark sortirent des caves du palais quelques vieilles bouteilles de Jurançon.

     

     SUD-OUEST : LES VINS DE L'ANNEE

    Cliquez sur l'appellation pour accéder gratuitement aux commentaires des vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER 2013

     

    ALCOOLS
    BERGERAC
    BUZET
    CAHORS
    CÔTES DE GASCOGNE
    FRONTON
    GAILLAC
    IGP SUD-OUEST
    IROULÉGUY
    JURANÇON
    MADIRAN
    MONBAZILLAC
    PÉCHARMANT
    SAUSSIGNAC

  • CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LES MEILLEURS VINS CORSES

    266.jpgLe point sur la Corse
     
    Les sols

    À l’ouest, c’est la Corse hercynienne. De la longue dorsale partent des crêtes abruptes tombant à pic sur la mer. C’est une Corse cloisonnée, constituée de vallées nombreuses et étroites où les torrents sont tour à tour tumultueux en hiver et au printemps et réduits à un filet d’eau en été. C’est aussi une côte fantastique qui déroule ses caps, ses golfes larges et profonds, ses promontoires et ses plages le long d’une mer d’une pureté incomparable.

    À l’est dominent les plissements de type alpin qui créent tout un complexe de collines, de buttes anarchiques et une grande variété de coteaux. La côte alluvionnaire et étroite est la seule plaine de Corse mais elle reste réduite par ses surfaces. Ce n’est ni la Sardaigne ni même Majorque. De vastes étangs salés élargissent leurs eaux poissonneuses (Diana, Biguglia, Urbino). Les données géologiques confirment généralement ces distinctions géographiques.

    Il y a une Corse cristalline, à l’ouest (qui rappelle les sols du haut Beaujolais), avec ses granits divers (porphyroïdes de Calvi à Ajaccio, à biotite autour de Calvi et granulisants dans le Sartenais).

    - Avec ses granulites à deux micas et ses granulites sodiques.
    - Avec ses diorites près d’Ajaccio et de Figari.

    - Avec ses schistes cristallins à Ajaccio et au sud-est de Porto-Vecchio.

    Il y a une Corse schisteuse, à l’est, avec les schistes et des ophiolites vertes plus ou moins serpentinisées.

    Il y a une Corse sédimentaire : dans la zone qui joint la Balagne à Corte.

    Il y a enfin la Corse calcaire : de Bonifacio, mais aussi de Patrimonio.

     
     
    Le climat

    Le climat par contre est un facteur d’unité et favorise la vigne. Il s’agit d’un climat méditerranéen maritime et tempéré, aux températures douces, aux précipitations relativement abondantes, à l’ensoleillement remarquable. À la qualité exceptionnelle de la lumière, il faut ajouter une insolation annuelle qui est au moins de 2 450 heures et qui peut dépasser 2 760 heures. Il n’est donc pas surprenant que, grâce à des conditions climatiques si favorables qui intéressent 62% de l’île et pénètrent profondément jusqu’au cœur des vallées, la vigne ait escaladé les pentes et qu’on l’ait culti­vée jusqu’à 400 à 500 m d’altitude. La géographie insulaire a compartimenté le pays en vallées, favorisé l’isolement des cultures et des économies, émietté en somme les terroirs, particularisé les modes de transformation et créé une essentielle diversité.

     
     
    Les raisins des vins

    Cépages locaux : leur implantation permet de distinguer les régions de culture traditionnelle (10 à 12% de l’encépagement) des vignobles récents qui ne représentent que 8% de l’encépagement total.

    - Le Nielluccio (rouge), inséparable de Patrimonio, donne des vins bouquetés, charpentés et de bonne garde.

    - Le Sciacarello (rouge), cultivé surtout à Sartène, à Ajaccio, en Balagne et dans les régions de Figari ou de Porto-Vecchio. Son vin est léger et distingué.

    - Le Vermentino (blanc) qui atteint à surmaturité une grande richesse en sucre. Il faut le vendanger rapidement pour éviter sa tendance à madériser.

    Cépages améliorateurs : la Syrah et le Cabernet (1 à 2 %).

    Cépages provençaux : le Grenache, le Cinsault, l’Alicante, le Carignan représentent 60 à 75% de l’encépagement dans le vignoble récent.

    Autres cépages : la Malvoisie (pour les Muscats), l’Ugni blanc, le Genovese, le Barbarossa, le Riminese (un peu sur le cap Corse).

     

    Domaine de GRANAJOLO

    Un vignoble certifié Agriculture Biologique, cultivé sans engrais chimiques, sans désherbants et sans pesticides organiques de synthèse. Bien apprécié ce Vin de Corse Porto-Vecchio Le J de Granajolo rouge 2009, une cuvée élevée 12 mois en barriques de chêne, Nielluciu majoritaire, complété par 20% de Syrah, d'un beau pourpre profond, avec des arômes de fruits noirs mûrs, de violette, d'épices, de très bonne base tannique, à ouvrir sur un gibier (11,30 € environ). Le Vin de Corse Porto-Vecchio Tradition rosé 2010 est de robe brillante, au nez d'agrumes et de fruits blancs frais, tout en souplesse, parfait sur une grillade de poissons. Joli Vin de Corse Porto-Vecchio Tradition blanc, au bouquet complexe où s'entremêlent des notes d'amande, de fruits mûrs et de bruyère. S'il en reste, goûtez le beau Vin deCorse Porto-Vecchio cuvée Monika rouge 2008, de couleur intense, un Vin fruité et finement épicé, bien équilibré, d'une finale dense et complexe, de très bonne garde.

    Monika et Gwenaële Boucher

    La Testa
    20144 Sainte-Lucie-de-Porto-Vecchio
    Tél. : 04 95 70 37 83
    Fax : 04 95 71 57 36
    Email : granajolo@aol.com

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
     

    Domaine MAESTRACCI

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés (voir le Classement, région Provence). La vallée de Reginu a toujours été un excellent terroir, la vigne est complantée sur une ancienne Moraine Glaciaire issue du Monte Grossu. J'ai toujours un faible pour ce grand Vin de Corse E Prove rosé gris 2011, très fin, de teinte pâle, d'une belle robe rose clair, aux arômes fruités de fraise, de pêche blanche, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, très séduisant, d'une grande persistance aromatique en bouche. Le Vin de Corse Calvi E Prove rouge 2009, vieilli en fûts, est d'une belle couleur grenat, tout en puissance, aux arômes de fumé, de prune et d'épices, aux tanins puissants mais amples, un vin typé comme nous les aimons. Beau Blanc De Blancs E Prove 2011 (Vermentino), d'une couleur très délicate, est un vin très fin, très parfumé, aux nuances d'agrumes, sec et gras à la fois. Goûtez aussi le Le Villa Maestracci rouge 2010 avec au nez des arômes de fruits rouges macérés, un vin aux nuances de cassis, de pruneau et de poivre en bouche, ample et riche, de belle évolution comme en atteste ce 2007, dégusté cette année, ferme et dense, de robe pourpre soutenu, aux tanins structurés, aux notes de prune et d'épices en bouche, qui commence à peine à s'ouvrir. Il y a également ce Clos Reginu blanc2011, d'une rondeur agréable, un vin où s'entremêlent des notes d'amande, de coing et de bruyère, trèsharmonieux en finale. Le Clos Reginu rouge 2009 développe des connotations d'humus et de petitsfruits noirs surmûris, aux tanins ronds et généreux. Remarquable rapport qualité-prix-typicité (7 à 14,50 € environ). Pas la moindre hésitation.

    Michel Raoust

     

    Domaine PERALDI

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés (voir le Classement, région Provenc €). Beau domaine de 50 ha, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au xvie siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l'appellation contrôlée Ajaccio, et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello, CinsaultCarignan, Niellucciu, Vermentino). Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d'épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d'excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé 2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d'épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l'un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l'année dans cette appellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique,vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes de fruits mûrs, vraiment très charmeur. Il y a aussi cette cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, marquée par son terroir, un vin d'un beaurubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde. Beau rapport qualité-prix-typicité (10 à 16 €). Pas la moindre hésitation.

    Famille Tyrel de Poix Responsable : Marilyne Costa

  • LES 10 VINS DU MOIS

    BEAUMES-DE-VENISE


    CHATEAU REDORTIER

    CHATEAU REDORTIERChâteau Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellationBeaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Sonterroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale.
    L’exploitation est familiale, Sabine et isabelle apportent tous leurs soins auxvins, sans négliger les conseils avertis d’Etienne et Chantal qui créèrent le domaine en 1956.
    La culture des vignes est menée de façon raisonnée, dans un souci constant de l’environnement. les rendements sont volontairement limités aux alentours de 30 hl/ hectare ; gage de qualité. Les vendanges se font à la main, ce qui permet un tri rigoureux des raisins dès la cueillette. La vinification est traditionnelle ; pressurage légertempératures contrôlées et maîtrisées tout aulong des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuve avant leur mise en bouteilles. Les vins ne séjournent pas en bois, la qualité de leurterroir leur confère un caractère boisé naturel. Les vins Château Redortier sont présents sur les cinq continents ainsi que sur les meilleures tables.
    La cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h.
    Nous disposons d’un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, « La Grange de Château Redortier ».

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Famille de Menthon 
    Nom du responsable : Famille de Menthon 
    Adresse : 84190 Suzette - Beaumes de Venise 
    Téléphone : 04 90 62 96 43 
    Télécopie : 04 90 65 03 38 
    E-Mail : chateauredortier@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateauredortier 



     

    AVENAY-VAL-D'OR


    CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL

    CHAMPAGNE LAURENT-GABRIELEn 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte enchampagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, 2, 5 ha devignes qui produisent environ 18000bouteilles de champagne par an. Les vignessont situées sur deux terroirs 90% à Avenay Val d'Or classé 1er Cru et Avize classé grand cru.
    Remarquable champagne cuvée PrestigeMillésime 2000 (80% pinot noir, 20%Chardonnay), issu d’une vinification sans fermentation malolactique et sans passage au froid, élevage environ 6 mois en fûts de chêne, où toute la complexité du pinot noir, s’exprime, un champagne généreux et élégant, demousse persistante, très fruité, une cuvée d’une jolie intensité aromatique(brioche, pêche), ample au nez comme en bouche. Le champagne brut Carte d’Or (75% pinot noir, 15% Chardonnay, 5% pinot meunier, provenant des années 2006 et 2007 et années de réserve), est tout en arômes, avec ce nezde petits fruits frais, de tilleul et d’amande, un beau champagne suave, demousse fine, mêlant rondeur et nervosité, tout en charpente, d’une belle finale. La cuvée Grande Réserve brut (75% pinot noir, 15% Chardonnay, 10%pinot meunier, année 2005 avec des vins de réserve, sans fermentationmalolactique, sans passage au froid, et un passage de 4 à 6 mois en fûts dechêne), classique et bien équilibrée, de bouche fruitée, un champagne trèsharmonieuxgénéreux et charmeur, puissant au palais.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : EARL Laurent-Gabriel 
    Nom du responsable : EARL Laurent-Gabriel 
    Adresse : 2, rue des Remparts 51160 Avenay - Val d'Or 
    Téléphone : 03 26 52 32 69 
    Télécopie : 03 26 59 92 08 
    E-Mail : champagnelaurent-gabriel@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/champagnelaurent-gabriel 
    Site personnel : www.laurent-gabriel.com 


     

    SAUMUR


    CHATEAU DE BEAUREGARD

    CHATEAU DE BEAUREGARDLe vignoble de 24 hectares appartient à la même famille depuis 4 générations. Ici le souci permanent est de respecter la vigne et lesol, d'où la pratique d'une culture raisonnée.
    On élève ici cet excellent Saumur rouge, aux notes de mûre, de bonne charpente, de très bonne évolution. Plusieurs autres vins sont remarquables comme le Saumur mœlleux et la cuvée Christine, une cuvée spéciale qui n'est produite que les années où la qualité desvins de base est grande. Elle est issue d'une sélection rigoureuse de vendange, d'unevinification séparée, d'un subtil assemblagede Chenin-Chardonnay. Cette cuvéereprésente tout le savoir-faire du Château de Beauregard, la série est limitée et représente un rapport qualité/prix exceptionnel. La cuvéeChristine est diffusée uniquement chez certains cavistes et sa réservation est établie pour l'année.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Alain Gourdon 
    Nom du responsable : Alain Gourdon 
    Adresse : 4, rue Saint-Julien 49260 Le-Puy-Notre-Dame 
    Téléphone : 02 41 52 25 33 / 06 08 43 43 73 
    Télécopie : 02 41 52 29 62 
    E-Mail : chateaubeauregard@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateaubeauregard 



     

    LALANDE-DE-POMEROL


    CHATEAU BECHEREAU

    CHATEAU BECHEREAUPropriété familiale depuis le milieu du 19 ème siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 hectaresdont 9 ha en bordeaux supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol.
    Remarquable Lalande-de-Pomerolcuvée Spéciale 2010 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc etCabernet-Sauvignon), élevé en fûts dechêne, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin alliant une finessetannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie final. Beau 2009, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreuxferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Le 2005, médaille d’Or au concours deBordeaux des Vins d’Aquitaine, parfumé, très harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvéeSpéciale 2010, élevé en fût de chêne, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, trèscorsélong, séduisant, prometteur. Beau 2009, où l’on retrouve des notes deframboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, de bonne charpente, bien charnu. Remarquable bordeaux supérieur cuvée Spéciale 2010.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : SCEA Bertrand J.-M. 
    Nom du responsable : Joël Dupas 
    Adresse : 12, Béchereau 33570 Les Artigues-de-Lussac 
    Téléphone : 05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80 
    Télécopie : 05 57 24 34 69 and 06 80 75 66 80 
    E-Mail : chateaubechereau@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateaubechereau 
    Site personnel : www.chateaubechereau.com 


     

    PUISSEGUIN-SAINT-EMILION


    CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR

    CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIRCes propriétaires sympathiques couvent leur vignoble dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernetfranc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...).
    On se fait plaisir avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de belle couleur, aunez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin biencharnu comme on les aime, prometteur. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), fondu, d’une grande harmonie en bouche, avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs etsuaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux autres millésimes !Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.”
    Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré etsouple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Yannick et Andréa Le Menn 
    Nom du responsable : Yannick et Andréa Le Menn 
    Adresse : 33570 Puisseguin 
    Téléphone : 05 57 74 66 82 
    Télécopie : 05 57 74 51 50 
    E-Mail : chateauhautsaintclair@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chateauhautsaintclair 
    Site personnel : www.chateauhautsaintclair.fr 


     

    FIXIN


    DOMAINE PIERRE GELIN

    DOMAINE PIERRE GELINLe domaine GELIN est une propriété familiale d'une douzaine d'hectaressur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété créée en 1925 par Pierre Gelin, est maintenant exploitée par Stéphen GELIN et son épouse, secondés par leur fils Pierre-Emmanuel qui a intégré la société en septembre 2000. Types de vins : BourgognePassetoutgrainBourgogne aligoté,Bourgogne rouge, Fixin 1ers crusLes Hervelets, Les Arvelets et le Clos Napoléon (Monopole), Gevrey Chambertin "Clos de Meixvelles" (Monopole), Gevrey Chambertin 1er cruClos Prieur et Chambertin Clos de Bèze. Les méthodes de culture sont traditionnelles, les rendements limités et les vendanges manuelles. Après un élevage en fûts de chêne de 22/24 mois, les vins sont mis en bouteilles à la propriété.
    On est évidemment au sommet avec ce Fixin premier cru Clos Napoléon 2009, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts dechêne, complet, de robe pourpre, qui associe charpente et distinction, au nezcaractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution. Le 2008 est d’une grande complexité, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte,humus, épices). Superbe 2007, un vin intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, l’un des meilleurs dégustés cette année. Savoureux 2006, robe grenat et reflets pourpres. nezcomplexe où se mêlent des notes d’épices douces (vanille et cannelle) et defruits à noyau, belle attaque fraîche en bouche, les tanins sont onctueux, fondus et soulignent délicatement les arômes puissants et persistants dekirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Le 2005, est un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, de poivre et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, un vin évidemment encore très jeune. Le Fixin 2009, parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, est de belle structure, un vin qui emplit bien la bouche. Il y a aussi ce séduisant et rare Fixin blanc, un vin racé et suave, très classique, de robe intense, riche au nez comme en bouche, tout en nuances aromatiques (tilleul, noisette).

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Stephen Gelin 
    Nom du responsable : Pierre-Emmanuel Gelin 
    Adresse : 2, rue du Chapitre 21220 Fixin 
    Téléphone : 03 80 52 45 24 
    Télécopie : 03 80 51 47 80 
    E-Mail : gelinpierre@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre 
    Site personnel : www.domaine-pierregelin.com 


     

    PULIGNY-MONTRACHET


    DOMAINE MARC JOMAIN

    DOMAINE MARC JOMAINPhilippe, Catherine et Christophe JOMAIN, frères et soeurs, exploitent leur propre domaine au sein d'un groupement foncier créé le 03 novembre 1992. Le domaine comprend 9 hectares de vignoble àPULIGNY-MONTRACHET dont 4 produisent essentiellement des grands vins blancs de réputation mondiale issus du cépage chardonnay dans lesappellations village, 1er cru et grand cru. Alliant modernisme et tradition, le domaine est dirigé avec dynamisme par la famille JOMAIN. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée. La lutte raisonnée permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en utilisant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts portent leursfruits car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble. La vendange est récoltée manuellement, lavinification respectueuse de chaque appellation s'effectue par pressurage pneumatique. Les vinsfermentent en fût de chêne dans une proportion n'excédant pas le quart de fût neuf. L'élevage traditionnel et la mise en bouteilles sont réalisés avec minutie sans manipulation excessive des vins sous le contrôle étroit d'un laboratoire d'oenologie agrée. Durant la fermentation malo-lactique les vins sont bâtonnés afin d'obtenir davantage de rondeur et de complexité. Au printemps, les vins sont alors soutirés et clarifiés par collage, la mise en bouteille intervenant généralement début septembre.
    Découvrez leur PULIGNY-MONTRACHET premier cru Les Pucelles 2010, un vin minéral, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances defruits, avec des notes de tilleul et d’abricot. Remarquable 2009, avec ces senteurs spécifiques de pomme et d’amande grillée, un grand vin, gras, tout en arômes et longueur en bouche avec ces connotations discrètes de poire et de brioche, vraiment remarquable. Le PULIGNY-MONTRACHET premier cruLes Combettes 2010, avec ces notes de noisette et de miel, intense, tout enfinesse, un vin à ouvrir sur des bouchées à la reine. Le 2009 est dense et subtil, un vin où l’on trouve des notes de tilleul et d’amande, typé, de bouche puissante, de robe jaune pâle aux reflets d’or, avec beaucoup de moelleux et de persistance.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Famille Jomain 
    Nom du responsable : Famille Jomain 
    Adresse : 1, rue de l'Abreuvoir 21190 Puligny-Montrachet 
    Téléphone : 03 80 21 93 46 
    Télécopie : 03 80 21 94 45 
    E-Mail : domainejomain@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainejomain 
    Site personnel : www.domaine-jomain.com 


     

    COURTERON


    CHAMPAGNE FLEURY

    CHAMPAGNE FLEURYLà où la Seine reçoit ses premiers affluents, se situent les coteauxargilo-calcaires de la Champagneméridionale appelée « Côte des Bar ». La famille Fleury y cultive la vigne depuis plusieurs générations. Emile, le grand père, fut le premier à implanter des pinots noirs greffés dans la région, après l’invasion duphylloxéra. Son fils Robert champagnise en 1929 sa propre récolte et devient « récoltant–manipulant », soucieux de produire un « Champagne de vigneron » de qualité. Jean-Pierre reprend en 1962 le domaine familial, cultivé selon les pratiques chimiques de l’époque. En 1970, il commence une recherche culturale écologique : désherbage mécanique, apport d’engrais organique. En 1989, le passage à la bio-dynamie se fait naturellement, il devient ainsi le premier producteur champenois en bio-dynamie. En 2009, la quatrième génération entre en scène : Jean-Sébastien affine dans les vigneset en cave, les méthodes respectueuses de l’environnement et qui tendent vers une qualité optimale. Morgane a ouvert en Mars 2009 à Paris, « Ma caveFleury » où elle propose les cuvées familiales et des vins issus de la biologie et de la biodynamie.
    Découvrez le Champagne Cépages blanc 2005 souple et fruité, avec des notes florales persistantes, aux arômes de pain grillé et d’abricot, de bouche riche, bien équilibré en acidité, d’une jolie finessecharpentéharmonieux au palais. Le Champagne Extra brut 2000, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux senteurs de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d’abricot, de bouche distinguée avec des nuances crémeuses et persistantes. Le Champagne cuvée Fleur de l’Europe brut est un Champagne au fruitécomplexe, généreux et rond, bien équilibré, de mousse fine et persistante, d’une belle harmonie, tout en finesse mais puissant en bouche. Remarquable Robert Fleury 2002 (pinot noir 46%, Chardonnay 18%, et pinot blanc 36%, élevage 80% en fûts de chêne et 20% en cuves), très équilibré, de mousselégère et abondante, d’une belle harmonie en bouche, tout en fruité etfinesse, une cuvée souple, aux arômes complexes de tilleul, de musc et de coing. Une référence, le Champagne brut rosé de saignée, qui collectionne les récompenses (médaille d’Or Argent Mondial du Rosé 2009 et 2011, OrGrand prix international du vin Mundusvini 2010 et AWC Vienna 2011), demousse onctueuse et très fine, aux notes discrètes de fraise des bois et deframboise, fort bien équilibré, distingué et vif, à prévoir sur une tarte aux chocolat. Joli brut blanc de noirs, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, très légèrement miellé, tout en persistance aromatique, d’une belle longueur comme leur de mousse onctueuse et très fine, aux notes discrètes de fraise des bois et de framboise, parfait sur un dessert au chocolat, un vin distingué en bouche comme le Champagne Fleur de l’Europebrut nature, (tirage 2006) très faiblement dosé, à la mousse légère et intense, au nez de lis et pêche, élégant en finale, parfait à l’apéritif.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Jean-Pierre Fleury 
    Nom du responsable : Jean-Pierre Fleury 
    Adresse : 43, Grande Rue 10250 Courteron 
    Téléphone : 03 25 38 20 28 
    Télécopie : 03 25 38 24 65 
    E-Mail : champagne-fleury@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/champagne-fleury 
    Site personnel : www.champagne-fleury.fr 


     

    MADIRAN


    DOMAINE PICHARD

    DOMAINE PICHARDUn domaine de 12 ha (11 en rouge et un enPacherenc blanc), sur un sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition pleinsud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. Les vignes sont plantées en haut d’un coteau, et c’est le seul domaine du madirannais à avoir les vignes d’un seul tenant. L’encépagement de trente ans de moyenne d’âge est composé de 50% Tannatet 50% Cabernet franc, et pour le blanc, essentiellement du Petit Manseng. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. 
    Excitez donc vos papilles avec le MadiranTradition 2009, alliant concentrationaromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de violette, de cuir et de cassis très caractéristiques, un vin de couleur grenat, ferme et typé. Le 2008 est complexe et harmonieux, avec des nuances se définissant par desarômes de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, un vin gras, à ouvrir sur de l’agneau, par exemple. La cuvée Aimé 2009, très représentatif de ce grand millésime, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, un vin riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de belle évolution. Le 2008 est très puissant et très aromatique, encore fermécharnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet. Il y a encore leMadiran cuvée René 2007, riche en couleur comme en matière, est gras, intense au nez comme en bouche, aux senteurs de fruits surmûris, avec destanins très équilibrés, un vin typé et bien charnu, aux nuances de cuir et de mûre en finale, très prometteur. Beau 2006, très bien élevé en barriques, un vin très savoureux, de belle robe soutenue, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Le 2005, de robe soutenue, de bonne base tannique, riche, aux connotations caractéristiques de pruneau et de violette, est tout en bouche, gras, biencorsé, avec ces nuances de fruits macérés et d’humus bien séduisantes. LePacherenc-du-Vic-Bilh 2010 est délicieux, de robe or pâle, avec des senteurs florales et grillées au nez, dense, très aromatique, tout en structure et parfums,harmonieux.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Jean Sentilles et Rod Cork 
    Nom du responsable : Jean Sentilles et Rod Cork 
    Adresse : 65700 Soublecause 
    Téléphone : 05 62 96 35 73 
    Télécopie : 05 62 96 96 72 
    E-Mail : domainepichard@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainepichard 



     

    BANYULS


    DOMAINE DE LA CASA BLANCA

    DOMAINE DE LA CASA BLANCAFondé vers 1870 à Banyuls-sur-Mer, le domaine de la Casa Blanca est un des plus anciens des crus Banyuls et Collioure, situés sur la Côte Vermeille, dans les Pyrénées-Orientales (Roussillon). Sur 8 hectares de plantations et de vieilles vignes en terrasses, Laurent Escapa et Hervé Levano donnent naissance à des vinsgénéreux, exprimant pleinement cesterroirs de schistes : le Collioure (vin tranquille) et le Banyuls (vin douxnaturel). Depuis 2001, abandon des produits phytosanitaires de synthèse pour les traitements de la vigne. Les engrais chimiques ont été remplacés par des composts dès 1989. Le sol est travaillé par traction animale (labour au mulet) sur le tiers de l’exploitation. Le reste est désherbé chimiquement. Des essais d’enherbement sont en cours pour s’affranchir totalement du désherbant.
    Voici le meilleur Collioure rouge 2009, issu de plantations d’une quinzaine d’années de Grenache noir et Syrah, élevage en fûts d’occasion durant 12 mois avec ouillage hebdomadaire, un beau vin, riche, au nez complexe, de bouche soyeuse et puissante, bien charnu, avec ces arômes bien persistants de cerise confite, d’excellente évolution, à savourer sur une cuisine épicée, un vin de fort belle évolution comme le prouve le 2007, de belle robe pourpre, au nez complexe associant épices, fruits noirs (mûres, cassis) et fruits rouges (cerise) sur une légère pointe de garrigue et de fumé, mais d’une belle fraîcheur en bouche, dans laquelle on retrouve les fruits cuits. Le Collioureblanc 2010, avec un nez complexe et persistant, est dominé par les fruits secset la rose, de bouche mûre, de très belle teinte. Superbe Banyuls 2009, deux ans d’élevage en fûts de 400 l, suave et distingué, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, la pêche cuite et le lis, un vin ample au nez comme en bouche, d’une longue finale au palais. Si vous en trouvez, leur Banyuls 2006 est exceptionnel, de type Rimage (fruité), de robe rubis tuilé, avec ce nezd’eau de vie de framboise, intense, et, en bouche, une attaque kirschée, avec des connotations framboise à l’eau de vie sur touche poivrée.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Hervé Levano et Laurent Escapa 
    Nom du responsable : Hervé Levano et Laurent Escapa 
    Adresse : 16, avenue de la Gare 66650 Banyuls-sur-Mer 
    Téléphone : 04 68 88 12 85 
    Télécopie : 04 68 88 04 08 
    E-Mail : casablanca@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/casablanca 



     
  • CINQ PAUILLAC FORMIDABLES

    Du plus grand au plus abordable, voici mes grands coups de cœur de l'année : de vrais grands vins typés, c'est tout ce que l'on aime !

     

     

    Château BATAILLEY

    Batailley est un grand Pauillac classique, 70% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, 2% Petit Verdot, 3%Cabernet franc, vignoble de 57 ha, sur sol de silice et de grave, âge moyen des vignes de 40 ans,fermentations 15 à 20 jours, élevage : 16 à 18 mois (55% de barriques neuves)... On le comprend aisément en débouchant ce Pauillac 2009, de teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboisecharnu comme il le faut, classique et savoureux, d'excellente bouche, d'évolution prometteuse. Très beau Pauillac 2008 qui mêle structure et velouté en bouche, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux senteurs de fruits macérés et d'épices, un beau vin de garde. Le 2007, de robe pourpre intense, ample, complexe, est un vin très structuré, avec beaucoup de matière, une belle richesse d'arômes où dominent les épices, aux taninsriches et soyeux à la fois, d'une longue finale avec des senteurs secondaires de fruits très mûrs. Le 2006 est un grand vin concentré, riche, de couleur grenat soutenu et intense, de très bonne structure, avec ce nez de fruits surmûris, de truffe et de poivre, très réussi, de garde. Le 2005, au charnu bien caractéristique, avec cette pointe d'épices et cette charpente à la fois puissante et souple, bien corsé comme il se doit, d'une belle palette aromatique (fruits mûrs, sous-bois, épices), un vin de garde. Aucune hésitation.

    Philippe Castéja


    33250 Pauillac
    Tél. : 05 56 59 01 13 et 05 56 00 00 70
    Fax : 05 57 87 48 61 et 05 57 87 60 30
    Email : phcasteja@borie-manoux.fr
    www.borie-manoux.com

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
     

    Château FONBADET

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Charmante, mon amie Pascale Peyronie, aux côtés de son père, Pierre, perpétue la tradition familiale avec talent et passion. Elle s'attache à élever un grand vin racé, de grande évolution. Leur objectif est toujours qualitatif, et les travaux réalisés (chai, salle de réception...) ne viennent que conforter leur façon d'être, de recevoir, en réservant un accueil exceptionnel. Fonbadet est l'une des dernières propriétés familiales, et sa situation très privilégiée, au coeur des grands crus renommés, en fait un "petit diamant" où l'on sait associer talent et convivialité, respecté et recherché par un bon nombre d'amateurs. Élégante demeure du XVIIIe siècle entourée d'un grand parc, le Château Fonbadet est situé sur la commune de Pauillac. Le vignoble a une superficie de 20 hectares. L'âge moyen des vignes est de 50 à 60 ans, les vendanges bien sûr manuelles, et l'encépagement est classique des grands Vins de Pauillac (60% de Cabernet-Sauvignon, 20% deMerlot, 15% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot et Malbec). Un vrai coup de coeur pour sonPauillac 2010, un grand vin où la complexité s'allie à la distinction, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d'épices, ample et bien corsé, de belle garde. Superbe 2009, qui réunit concentration aromatique et souplesse en bouche, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, avec ces nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux,charnu comme il se doit, de belle garde. Le 2008 est de couleur foncée, aux notes de fruits rouges bien mûrs (griotte, framboise...), un vin aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, de belle garde. Le 2007 est structuré, très élégant, de bouche ample, tout en arômes, aux connotations de mûre et de griotte, un joli vin corsé, aux nuances d'épices en finale, aux tanins harmonieux mais amples à la fois, un vin de bouche soyeuse. Beau 2006, ample, de couleur intense, racé, aux tanins riches et bien équilibrés, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en bouche, rond et velouté, prometteur. Grand 2005, avec beaucoup de matière, au nez subtil où dominent les petits fruits cuits et la réglisse, mêlant richesse et souplesse des tanins, concentration et subtilité aromatique, avec ce côté charnu très caractéristique et tout en charme. Beau 2004, charnu, riche et généreux, de belle robe intense, au nez complexe, légèrement épicé, avec, en bouche, des notes de cassis, de sous-bois et de réglisse, aux tanins rondsmais présents. Le 2003 est puissant, dense et riche, avec ces nuances de cuir et de fruits confits, de belle charpente, alliant distinction et structure, de belle base tannique. Goûtez le Second Vin, l'Harmonie de Fonbadet 2008, aux tanins très élégants mais bien fermes également, au nez complexe (cuir,framboise, mûr€), légèrement épicé, vraiment très agréable. (27,50 à 33,50 € environ). Pas la moindre hésitation.

    Pierre et Pascale Peyronie

    Château GRAND PUY LACOSTE

    Classé 1er Grand Vin. François-Xavier Borie se passionne pour son Château Grand-Puy-Lacoste, qui accueille une équipe jeune, motivée et compétente, élevant des vins caractérisés par cette saveur fruitée de crème de cassis, d'une belle couleur profonde, séveux, corsés, très puissants, avec des taninssoyeux qui révèlent un beau potentiel de garde digne de ce très Grand Cru Classé, très classique et très typé Pauillac. Retenu par la fameuse classification de 1855, le Château Grand-Puy-Lacoste est l'une des plus anciennes propriétés du Médoc. À la fin du XVe siècle, le Domaine appartenait à M. de Guiraud, Conseiller au Parlement de Bordeaux, c'est en 1978, que la famille Borie en fait l'acquisition. Cette propriété superbe occupe en effet une place à part dans l'histoire des grands crus du Bordelais et son cadastre n'a pas changé d'un iota depuis 1855. L'encépagement est particulièrement bien adapté auterroir et à l'exposition. Les 55 hectares de vignes (75% Cabernet-Sauvignon, 20% Merlot et 5%Cabernet Franc) situés tout autour du château, d'âge moyen de 38 ans plantées sur un terroir vallonné (croupes). Sol composé de grosses graves profondes. Cuvaison longue, élevage en barriques de chêne français (grain fin) dont 70% de bois neuf pendant 16 à 18 mois selon le millésime. François-Xavier Borie, après s'être longtemps investi au Château Ducru-Beaucaillou, l'autre propriété familiale, s'est pris de passion désormais pour son Château Grand-Puy-Lacoste, qui accueille une équipe motivée et compétente. François-Xavier Borie y vit avec son épouse, Marie-Hélène, et leurs enfants. Leur fille aînée, Emeline, s'occupe plus particulièrement des relations publiques et de la communication en France et à l'étranger. Le château et les bâtiments ont été rénovés, les chais et le cuvier entièrement modernisés. Les vendanges sont volontairement tardives pour obtenir la meilleure maturité possible et sont exclusivement manuelles afin de préserver au mieux la qualité des raisins. Une nouvelle installation "double tri" vient d'être installée à la réception des vendanges, pour affiner la qualité de ce travail. Après un égrappage total et dans le respect de la très grande tradition bordelaise, la vinificationest menée de façon très classique et fait l'objet d'un suivi constant, de soins attentifs et méticuleux jusqu'à la mise en bouteilles. "Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, m'explique François-Xavier Borie, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates. Nous ne regrettons surtout pas l'achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage...), c'est ce qui fait la différence et permet d'optimiser le résultat. Nous n'avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l'avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste." Exceptionnel Pauillac 2010. La grande proportion de Cabernet-Sauvignon (83%) donne au vin ce beau rouge profond. Le bouquet dévoile des arômes de cassis très mûrs, des notes épicées révélant la belle maturité des raisins. L'attaque est dense et suave bien soutenue par une puissante structure tannique équilibrée. Beaucoup de complexité, de classe, dans ce millésime d'exception, un très grand vin de garde, qui s'inscrit dans la liste des années mythiques de Grand-Puy-Lacoste. Formidable 2009, particulièrement charmeur, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec cenez caractéristique de prune, d'épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux taninsprésents, prometteur. Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, un vin charnu, dense et velouté en bouche, vraiment très prometteur. "Pour le 2008, nous dit François-Xavier Borie, nous avions privilégié la bonne aération des grappes sur le pied, de petits rendements, un bon contrôle du vignoble tout au long de la saison. Le 2008 présente de la structure, une grande longueur en bouche et offre un beau potentiel de garde." Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles notes de fruits mûrs avec des notes de poivre, d'une grand subtilité, avec des tanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde. Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l'humus, bien charnu comme il se doit. Exceptionnel 2005, d'une grande complexité d'arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d'une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d'épices, qu'il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. "Le 2005 est sûrement la plus grande réussite depuis 25 ans, poursuit François-Xavier Borie, cela a été un millésime excessivement facile pour le viticulteur, si j'ose dire, c'est un vin qui a beaucoup d'amplitude, de charme, de complexité, on est vraiment dans la typicité de Grand-Puy-Lacoste, d'un très grand Pauillac. Il est d'un grand potentiel de garde, mais également très agréable dès maintenant tant l'on est séduit par ce fruit qui explose en bouche. C'est d'ailleurs une caractéristique des très grands millésimes, en effet, quand le vin est déjà formidable dans sa jeunesse. C'est un millésime que j'apprécie beaucoup surtout avec cette sève, cette trame si dense, c'est vraiment un vin à très fort potentiel, et l'exceptionnelle qualité du millésime fait penser à des 1989, 1982 et même à des 1947." Le 2004, decouleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l'on retrouve les fruits cuits(cassis, groseille, mûre) et l'humus, avec cette finale subtilement poivrée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l'un des vins les plus séduisants de ce millésime, d'une belle robe de couleur intense et soutenue, d'un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d'épices et de truffe. Le 2002 est une grande réussite, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux tanins denses, qui se goûte remarquablement (parfait sur un lièvre ou de l'agneau), d'excellente évolution. Très beau 2001, de bouche riche et charnue, tout en subtilité d'arômes (griotte, humus…), ample et séveux en finale, aux tanins savoureux. Le 1999 me fait régulièrement plaisir, c'est un vin parfumé (humus, griotte mûre), aux tanins savoureux, alliant souplesse et charpente, de bouche pleine. Très classique, ce grand 1998, de couleur grenat, puissant, aux saveurs fruitées, avec cenez vraiment caractéristique de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes, aux tanins amples, dévoile toute sa race (le 2008 lui ressemble). Voir aussi le Château Haut-Batailley. Exceptionnel rapport qualité-prix-typicité. Pas la moindre hésitation.

    Domaines François-Xavier Borie

    Château HAUT-BATAILLEY

    Toujours à la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Les 22 ha de vignes de 35 ans (75% Cabernet-Sauvignon, 22% Merlot et 3% Cabernet franc) bénéficient des mêmes conditions d'élevage que Grand-Puy-Lacoste. "Le 2010 est vraiment remarquable, me précise François-Xavier Borie, un assemblagedominé par le Cabernet-Sauvignon (78%). Le vin est d'une belle robe rouge sombre. Arômes de fruitsnoirs intenses, de raisins bien mûrs. Jolie fraîcheur en bouche, attaque progressive qui dévoile destanins aux grains raffinés. Très belle structure bien équilibrée, beaucoup d'ampleur, d'élégance, definesse dans ce grand millésime, très prometteur." Superbe Pauillac 2009, d'une belle couleur profonde et dense. Arômes de fruits et d'épices. Belle structure élégante en bouche, vin bien équilibré qui présente une grande subtilité. L'ensemble très charmeur montre son côté séducteur. Très classique, le 2008, chaleureux, de couleur foncée, est riche et distingué, aux tanins puissants, un vin où dominent laprune et les sous-bois, tout en bouche, de garde. Beau 2007, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d'épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin de belle teinte grenat, puissant et persistant, volumineux, aux tanins veloutés, d'une belle finale, de très bonne évolution. Savoureux 2006,charnu, tout en nuances aromatiques, de robe grenat, au nez vivace où dominent des notes de griotte, de musc et d'épices (cannelle, poivre), aux tanins denses, un vin de fort belle expression qui récompensera les patients. Superbe 2005, très typé, concentré et charnu, très parfumé (griotte, musc, épices), ample, aux saveurs à dominante de fruits noirs, un vin qui est riche et chaleureux, de garde. Beau Pauillac Château Lynch-Moussas 2008, très équilibré, aux tanins bien fermes, de bouche où dominent la myrtille et les sous-bois.

    Domaines François-Xavier Borie

     

    Château MOUTON-ROTHSCHILD

    Château Mouton-Rothschild compte 84 ha de vignes : Cabernet-Sauvignon (77 %), Cabernet franc (12 %), Merlot (9 %), Petit Verdot (2 %). Formidable Pauillac 2007, très structuré, puissant, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec ses nuances caractéristiques d'épices et de cuir, de belle robe pourpre soutenu, séveux, généreux et persistant. Le 2006, de bouche charnueavec des nuances animales, le vin est concentré, de couleur pourpre intense, très parfumé (mûre, épices...), aux tanins denses, de bouche puissante où se dominent les fruits noirs, riche en couleurcomme en matière, de grande évolution. Le 2004, racé, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, est de charpente solide et fine à la fois, de très bonne garde. Très beau 2001, aux notes de groseille cuite et d'humus, un vin de bouche puissante, corsé et équilibré. On est bien (et toujours) au sommet.

    Philippine de Rothschild Baron Philippe de Rothschild S.A


    33250 Pauillac
    Tél. : 05 56 73 20 20
    Fax : 05 56 73 20 44

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 

     
     

     

     

  • L'accord idéal des mets et des meilleurs vins d'Alsace

    539.jpgCôté culinaire, l’Alsace est célèbre pour sa fameuse choucroute. Dans les viandes, c’est le porc qui est en tête, suivi de près par les volailles : oies, dindes, ainsi que le bœuf et le gros gibier à poil. La charcuterie tient également une bonne place dans un menu alsacien. Vous y trouverez foie gras en pâté ou en brioche, jambons sous la cendre, en croûte, différentes saucisses souvent servies avec des frites, des saucissons ou cervelas strasbourgeois, des boudins dont la « zungenwurst » à base de langue écarlate et de lardons, très poivrée ; le « gefelter saünäge » , autre préparation typique composée d’estomac de porc farci ; ou encore les « waedele », saucisses au foie.

    A goûter également : les saucisses à l’anis, les « galerei », tête pressée en gelée, l’andouillette d’Épinal, le « grienerspeck », lard vert salé, le « burenspeck », lard fumé, le « judespeck », lard des juifs, à base de plat de côte de bœuf fumé, les « gendarmes », paire de saucisses dures, ou encore le « presskopf », mélange de tête de veau et de porc auquel sont adjoints cornichons, ail, riesling.

    Peu ou pas de poissons de mer, mais, en revanche, une quantité de poissons d’eau douce. Ainsi pourrez-vous déguster des carpes, gardons, sandres, brochets, truites, mais aussi des escargots dans la région de Barr. Dans cette région où l’hiver est le plus souvent rigoureux, les soupes sont fort prisées : aux lentilles, à la bière avec cannelle et crème, à l’orge perlée, aux choux rouges, aux abattis d’oie, aux œufs et épinards, aux grenouilles, aux écrevisses, ou bien aux jets de houblon.

    Sur le plateau de fromages alsacien, il ne peut manquer le munster, qu’il vaut mieux consommer fermier pour pouvoir l’apprécier pleinement. Il y a aussi le fromage blanc, le « bibbelkäse ». Le pain, dans cette région, a la particularité d’être souvent sucré ; en effet nous trouvons des pains à la cannelle, au pavot, aux épices, des bretzels salés ou sucrés, destinés aux fêtes de Noël et du Nouvel An, la « nexjohrweke », la « birewecke ». Une tradition encore, le pain de Sainte-Agathe à faire le 5 février. Les hommes, femmes et animaux le consomment afin que l’année leur soit bénéfique

    Côté pâtisseries, là aussi un gâteau hautement traditionnel : le « kougelhopf ». C’est une pâte levée enrichie de beurre, de raisins secs et d’amandes. Mais on peut également se régaler avec les « anisbreedle », petits fours parfumés à l’anis, les macarons, les tuiles, les pains d’épices, les chocolats et les truffes au marc de gewurztraminer, sans délaisser les mirabelles confites du Ballon d’Alsace, les beignets de Carnaval, « schenkele » ou « fasenachskiehle », et les typiques de Noël : le « Christsolle » en forme de bébé langé, les « bredles » aux découpes d’anges, cœurs ou étoiles. Quant au « kougelhof », préparé dans un moule spécial au moment de Pâques, il prend la forme d’un agneau blanc et est vendu dans les pâtisseries de la région.

    Proverbe alsacien : « Manger et boire unit le corps et  l’âme. » Selon un chroniqueur du Moyen Age, l’Alsace est citée ainsi : « grange à vin, grange à blé et garde-manger ». Victor Hugo, quant à lui, disait que « l’Alsace est un pays merveilleux ».

     

    TOP ALSACE

    Cliquez sur le nom pour accéder aux commentaires de dégustation GUIDE DUSSERT-GERBER 2013

    Domaine des 7 VIGNES
    André ANCEL
    BAUMANN-ZIRGEL
    Charles BAUR
    Claude BERGER
    BESTHEIM
    Domaine Paul BLANCK
    Domaine Claude et Christophe BLEGER
    Marie-Claire et Pierre BORÈS
    Domaine BROBECKER
    Cave vinicole de CLEEBOURG
    Domaine de La CROIX de MISSION
    Fernand ENGEL et Fils
    Domaine René FLECK et Fille
    Charles et Dominique FREY
    PIERRE FRICK EARL
    Domaine Armand GILG et Fils
    Bernard HAEGELIN
    Domaine HAEGI
    Louis HAULLER
    Domaine Victor HERTZ
    Émile HERZOG
    HUBER et BLÉGER
    CAVE de HUNAWIHR
    Jacques ILTIS & Fils
    Cave KAES
    Jean-Louis KAMM & Fils
    Domaine Damien KELHETTER
    KIRSCHNER
    Georges KLEIN et Fils
    Domaine Robert KLINGENFUS
    René KOCH & Fils
    Vignoble des 2 LUNES
    Vignobles MUHLBERGER
    Château D'ORSCHWIHR
    Vignobles Pierre REINHART
    Domaine du REMPART
    Domaine Edmond RENTZ
    Domaine SAINT-RÉMY
    SCHAEFFER-WOERLY
    Lucien SCHIRMER & Fils
    Charles SCHLÉRET
    Domaines SCHLUMBERGER
    Domaine Aline et Rémy Simon
    Domaine SOHLER Philippe
    Earl STINTZI
    André VIELWEBER
    Domaine Laurent VOGT
    ZOELLER

     

    Ou vous pouvez chercher par région :

    Alsace 
    Beaujolais 
    Bordeaux
    Bourgogne
    Champagne
    Jura 
    Savoie
    Languedoc 
    Provence-Corse
    Sud-Ouest-Périgord 
    Val de Loire
    Vallée du Rhône

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

     


  • Tout ce que vous devez savoir sur les meilleurs vins du Rhône

    L’histoire des vins de la Vallée du Rhône

    Les moines cisterciens de l’abbaye d’Aiguebelle s’intéressèrent aux vins de Gigondas et de Vacqueyras dès 1137, jusqu’à la Révolution pendant laquelle fut détruite l’abbaye. À côté, l’origine du Châteauneuf-du-Pape remonte au pape Clément V. Celui-ci s’était fait construire une habitation de plaisance, située suffisamment loin de la résidence papale d’Avignon pour décourager les importuns d’y venir. Cette habitation fut achevée par Clément VII. Ce fut le Châteauneuf par opposition à l’ancien château de la cour pontificale. Lorsque les papes rejoignirent définitivement leur résidence italienne, Avignon leur envoya les vins récoltés dans la région. Sur la rive droite du Rhône : la Côte-Rôtie, vignoble fort ancien, réparti en “Côte brune” et “Côte blonde”. Ces dénominations seraient un rappel au souvenir d’un notable d’Ampuis : le sieur Maugiron. Celui-ci aurait partagé ses terres entre ses deux filles : l’une brune, la seconde blonde. Un peu plus loin, Condrieu ou “Coin du ruisseau”. Son histoire gardera les traces de son gué et de son port où étaient recrutés les mariniers. Ceux-ci naviguaient entre royaume et empire. Sous Charlemagne, en effet, le Rhône servait de frontière entre la rive droite ou “royaume” et la rive gauche ou “empire”. On retrouve au IXe siècle la présence des moines : des bénédictins auraient, en effet, gagné Cornas et Saint-Péray en échangeant un dîner où le plat principal était un gros poisson du pays. Bacchus et, par lui, la vigne et le vin, était fortement glorifié sur les rives du Rhône. De nombreuses statues dédiées au dieu du vin ont été trouvées parmi les ruines romaines.

    La Vallée du Rhône à table

     

    - Châteauneuf-du-Pape. Des rouges riches et charpentés, très parfumés, qui sentent la garrigue et les fruits surmûris, et s’apprécient sur le gibier (sanglier, chevreuil, lièvre) ou avec les truffes. Les blancs sur une cuisine riche.

    - Cornas et Côte-Rôtie. De grands vins rouges intenses et complexes, concentrés au nez comme en bouche, d’excellente garde, qu’il faut savoir attendre et déguster sur des plats épicés.

    - Côtes-du-Rhône et CDR-Villages. Dans leur jeunesse, les rouges vont parfaitement avec les viandes blanches ou les volailles (pigeonneaux). Plus vieux, ils méritent un chou farci, une daube et du gibier (perdrix). Les rosés “collent” aux terrines et aux poissons grillés, et les blancs à une escalope panée ou à un sandre au beurre blanc.

    - Gigondas, Rasteau, Vinsobres. Le vin est puissant au nez comme en bouche, ferme, d’excellente garde et se marie aussi bien avec un gigot à la ficelle ou une selle d’agneau qu’avec des mets plus riches comme une daube ou le gibier.

    - Hermitage et Saint-Joseph. Idéal sur une viande rouge ou de l’agneau quand ils sont jeunes, puis, à maturité, avec un lièvre à la royale ou un salmis de colvert. Les blancs, suaves et onctueux, sur une blanquette ou un saumon grillé.


     
    Les vins et leurs appellations
     
    RIVES DROITE ET GAUCHE SEPTENTRIONALES
     
    - Côte-Rôtie

    Le vignoble s’étend sur trois communes (Ampuis, Saint-Cyr-sur-le-Rhône, Tupin-et-Semons), sur la rive droite du Rhône, à 7 km en aval de Vienne, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d’une couche silico-calcaire en Côte blonde, d’argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec et chaud l’été, avec des pluies régulières les autres saisons. Vins rouges, issus de Syrah (80 % minimum) et Viognier. Environ 230 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40 %, et divisé entre :

    - La Côte brune (sol argileux de couleur plus foncée) donnant des vins rouges très fermes de lente évolution et de grande longévité (Vaillères, Côte Rosier, Turque, Pommière, Chevalière, Côte Boudin).

    - La Côte blonde (sol plus léger) donnant des vins plus souples (La Mouline, Châtillonne, Grande Plantée, Grands Cols).

     
    - Condrieu

    Sept communes sur trois départements : Rhône, Loire et Ardèche sur la rive droite du Rhône. Les sols s’étendent sur les versants granitiques abrupts dominant le fleuve, ne permettant pas la mécanisation. Le climat continental modéré est sec et chaud l’été, avec des pluies régulières les autres saisons. Le vignoble est planté en gradins, de même apparence que la Côte-Rôtie, montant cependant moins en altitude. Superficie en production : 125 ha environ, production annuelle : 2 175 hl, rendement maximum autorisé : 37 hl/ha. Cépage : Viognier exclusivement. Vinification : foulage léger, pressurage, titre alcoolique volumique naturel minimum 11 %, élevage en barriques de chêne ou en cuves.

     
    - Hermitage

    Vins rouges (Syrah, puis Marsanne et Roussane, jusqu’à 15 % maximum), et blancs (Roussane et Marsanne). L’appellation est reconnue par décret du 4 mars 1937. Parcelles délimitées sur les communes de Tain-l’Hermitage et de Crozes-Hermitage. 135 ha sont plantés pour une production annuelle moyenne de 3 500 hl. 75 % des vins sont rouges et proviennent du secteur ouest de la colline avec des sols granitiques, schisteux ou argilo-calcaires. Les vins rouges sont de couleur très foncée, rubis, au nez de violette et d’aubépine, tanniques et charpentés, denses, riches et élégants, parfois époustouflants. Les blancs sont charnus, fins, richement bouquetés, très racés.

     
    - Crozes-Hermitage

    Vins rouges (Syrah) et blancs (Marsanne et Roussane). L’appellation (1 310 ha) est reconnue par décret du 4 mars 1937, dont les parcelles sont délimitées sur les communes de Serves, Érôme, Gervans, Larnage, Tain-l’Hermitage, Crozes-Hermitage, Chanos-­Curson, Beaumont-Monteaux, Mercurol, La-Roche-de-Glun et Pont-de-l’Isère. Les vins sont assez bouquetés, aux arômes de fruits rouges. La variété des terroirs (grani­tiques, argilo-calcaires ou sablo-argileux) et les méthodes de vinification conduisent d’ailleurs à des différences de qualité selon les propriétaires.

     
    - Saint-Joseph

    Vins rouges (Syrah, principalement) et blancs (Marsanne et Roussane). Les vins rouges sont flatteurs, séveux, charnus, soyeux, de belle teinte rubis, marqués par

    un arôme intense de cassis, de longévité moyenne. Les vins blancs sont très parfumés, au goût de pêche. Superficie en production : 1 000 ha environ, rendement maximum : 40 hl/ha.

     
    - Cornas

    “Terre brûlée”, en celte. Vins rouges exclusivement issus de Syrah. L’appellation est reconnue depuis 1938 (100 ha). Les vignes sont exploitées sur des terrains abrupts, à la limite sud de l’appellation Saint-Joseph, sur un sol mélangé de granits, de sables et de calcaires, dans un microclimat très particulier. C’est un très vieux vignoble dont l’implantation remonte au moins aux Gallo-Romains, déjà célèbre sous Charlemagne et vanté par Saint-Louis et Louis XV.

     
    - Saint-Péray

    Vins blancs tranquilles et mousseux, issus de Roussane et Marsanne. Appellation reconnue par décret du 8 décembre 1936 (53 ha). Une très ancienne célébrité qui remonte à Pline et à Plutarque, et a connu son apogée au xixe siècle avec les rois et les empereurs de France, d’Angleterre et de Russie, suivis par leurs courtisans et les gens de lettres, sans oublier Wagner.

     
    - Die

    La mousse de la Clairette de Die s’obtient par la fermentation naturelle, en bouteilles, du moût de raisin. Sans adjonction de sucre ou de liqueur naît un vin naturellement effervescent et léger en alcool (7-8°). Brillante et dorée, elle doit toute son originalité aux arômes des cépages Muscat (75 % minimum) et Clairette que la méthode dioise ancestrale permet d’exhaler. La Clairette de Die, vin naturellement fruité à base de Muscat blanc à petits grains, s’élabore grâce à la méthode dioise ancestrale tandis que le Crémant de Die, vin brut issu du cépage Clairette, choisit la méthode traditionnelle pour prendre mousse.

     
    - Châteauneuf-du-Pape

    L’aire d’appellation (3 133 ha) comprend Châteauneuf-du-Pape et déborde sur une partie des communes avoisinantes de Bédarrides, Courthézon, Sorgues et Orange. Les sols, plus ou moins profonds, très caillouteux, sont constitués pour l’essentiel de gros quartz roulés mélangés à de l’argile rouge sableuse. Ces gros galets roulés, amoncelés autrefois par le glacier du Rhône, fournissent à la vigne des conditions exceptionnelles de maturation. C’est le secteur le plus sec des Côtes du Rhône ; le vent dominant est le mistral, l’ensoleillement est de 2 800 heures par an, la chaleur emmagasinée par les cailloux dans la journée est restituée la nuit, provoquant un “effet de four”.

     

    Les plus anciennes données historisques du vignoble remontent aux premiers papes d’Avignon. Clément V, précédemment évêque de Bordeaux, y possédait une vigne dénommée par la suite “Pape-Clément” ; Jean XXII et ses successeurs avaient, eux, fait de “Châteauneuf” leur résidence champêtre. L’autre grande particularité de ces vins réside dans leur encépagement, constitué par 13 plants. Les vins blancs offrent un bouquet floral duquel s’échappent des parfums de fleur de vigne, de lis ou de narcisse. Les vins rouges sont de couleur intense, puissants, de garde.

     LE CLASSEMENT DE L'ANNEE

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)
    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

     

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    FORTIA (BI)
    MONT-REDON (BI)
     
    JULIETTE AVRIL
    MATHIEU (BI)
    CLOS SAINT-PIERRE
     
    BANNERET
    CÔTE DE L'ANGE
    La MEREUILLE
    JAS DES PAPES
    NALYS
    TOUR SAINT-MICHEL
    LES 3 CELLIER
     
    ARNESQUE
    BOIS DE BOURSAN
    BRUSQUIÈRE
    FONTAVIN
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    COTES-DU-VENTOUX

    Pierre AMADIEU
    ARNOUX (Va)
    CHAMP-LONG (Ve)
     
    CLOS des CAZAUX (Va)
    DEURRE (Vi)
     
    CAMARETTE (Ve)
    ENCHANTEURS (Ve)
    MOULIN (Vi)
    PÉQUELETTE (Vi)
    PESQUIÉ (Ve)
    TARA (Ve)
    VIGNERONS DE CARACTÈRE
    HERMITAGE 
    CÔTE-RÔTIE 
    LIRAC/TAVEL
    COST.NÎMES
    DREVON (CR)
     
    Guy FARGE (SJ)
    Domaine JABOULET (H)
    JONCIER (L)
    LEVET (CR)
     
    COSTE du PUY (L)
    COUDOULIS (L)
    DUCLAUX (CR)
    MONTREDON (L)
     
    CARABINIERS (T)
    CORPS de LOUP (CR)
    GAILLARD (CR)
    TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    COTES-DU-LUBERON
    CANORGUE (Lu)
    PUY DES ARTS (Lu)
     
    Aurélien CHATAGNIER
    CHÂTEAU VIEUX (SJ)
    MAYOL (Lu)
    NIÉRO (Co)
     
    Baron d'ESCALIN (GA)
    MONTINE (GA)
    RICHARD (Co)
     
    BIZARD (GA)
    FONTVERT (Lu)
     
    (PEYLONG (Die))
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    REDORTIER
    CAVE DE VISAN
     
    ALARY (BI)
    AMAUVE
    BEAUVALCINTE
    BRESSADES
    CROIX BLANCHE
    MAGALANNE
    MARTIN
    MOULIN POURPRÉ
    L'OBRIEU
    SAINT ESTÈVE
    VERQUIÈRE
     

    AMOUREUSES
    AURE
    CABASSE
    COCCINELLES
    FAUCON DORÉ
    GALUVAL
    GAYÈRE
    ORTAS/CAVE DE RASTEAU
    PASQUIER
    ROLIÈRE

     

    VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT

     

     


    RIVES DROITE ET GAUCHE MÉRIDIONALES

     

    - Beaumes-de-Venise. Le vignoble de l’appellation s’étend sur les communes de Beaumes-de-Venise, Suzette, Lafare et La Roque-Alric, dans le département du Vaucluse. Les sols sont composés de calcaires tendres, parsemés de zones gréseuses, de mollasses sableuses. Ils sont tous légers et peu caillouteux. Le climat est méditerranéen, chaud, protégé du mistral par le relief. Pline l’Ancien y fait allusion dans son Histoire naturelle. Mais c’est au xviie siècle qu’il devient célèbre grâce à l’importation du Muscat qui est à l’origine du vin doux naturel (AOC dès 1945). Depuis quelques décennies, les vins rouges et rosés affirment leur réputation. Beaumes-de-Venise est le plus récent des CDR-Villages ayant été classés en 1979.

     

    - Gigondas

    (1 200 ha). Appellation d’origine contrôlée datant du 6 janvier 1971. Cépages autorisés : pour les rouges, le Grenache noir (65 % maximum), la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault (minimum 25 %); pour les rosés, Grenache noir (60 % maximum) et Cinsault (15 %). Gigondas est situé au pied des Dentelles de Montmirail dans un site de très grande beauté et de peuplement fort ancien. Le nom vient de “jocaunditas” (joie), nom donné par les Romains qui avaient fondé ici un camp de repos militaire. Les vins sont fruités, puissants, d’une belle couleur pourpre, corsés, charpentés, séveux, racés, avec des notes de prune, de réglisse et des parfums de sous-bois.

     

    - Tavel

    (940 ha). Vins rosés, dont l’appellation d’origine contrôlée date du 15 mai 1936. Cépages autorisés : le Grenache, la Clairette blanche et rose, le Picpoul, le Bourboulenc, le Mourvèdre, la Syrah, le Carignan (10 % maximum) et le Cinsault (15 % minimum). Le Tavel fait merveille avec les entrées de préparation épicée et avec les sauces accompagnant crustacés, volailles, viandes blanches.

     

    - Lirac

    Vins rouges, rosés et blancs produits sur 625 ha à Lirac, Roquemaure, Saint-Laurent-des-Arbres et Sainte-Geneviève-de-Comolas. Appellation d’origine contrôlée datant du 14 octobre 1947. Cépages autorisés : pour les blancs, la Clairette (33 % minimum), le Bourboulenc, l’Ugni blanc, le Maccabéo, le Grenache et le Picpoul (25 % maximum pour chacun d’eux) ; pour les rouges et les rosés, le Grenache (minimum 40 %), le Cinsault, le Mourvèdre et la Syrah (60 % maximum) et le Carignan (10 % maximum). Des terrains variés : grès, sables, graviers sur fond calcaire, galets roulés, sols propices à des vins frais et légers.

     

    - Rasteau

    Le vignoble s’étend sur la plupart des terres du village, dans le département du Vaucluse, sur des sols bruns et calcaires, des sols squelettiques sur marnes et des sols rouges sur grès. Le climat est de type méditerranéen, exposition sud des coteaux, légèrement protégés du mistral. Si le vignoble est très ancien, Rasteau doit sa première renommée, officiellement reconnue, à ses vins doux naturels rouges et dorés issus du Grenache, qui furent classés AOC après 1944. Rasteau a été consacré CDR-Villages en 1966 pour ses vins rouges. Les rosés et les blancs sont plus récents, vinifiés depuis une dizaine d’années. Une étape obligatoire pour les vins rouges comme pour les vins doux naturels.

     

    - Vacqueyras

    Le vignoble, AOC depuis 1990, s’étend sur quelque 1 350 ha et produit essentiellement des vins rouges (96 %). Les cépages sont le Grenache, la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault. Les vins blancs sont issus des Clairette, Grenache blanc, Bourboulenc, Roussanne, Marsanne et Viognier.

     

    - Vinsobres

    Le vignoble s’étend autour de Vinsobres, sur 7 km en coteaux, dans le département de la Drôme. Les sols sont des marnes caillouteuses et sableuses en coteaux, et des alluvions quaternaires caillouteuses en terrasses. Vinsobres a été classé CDR-Villages en 1957, puis AOC en 2006.


     

    - Côtes-du-Rhône-Villages

    Plusieurs villages peuvent accoler leurs noms respectifs à celui de l’appellation générale. Issus de terroirs différents tenus à des rendements limités, orientés différemment vis-à-vis du soleil, les CDR-Villages ne se ressemblent pas. On peut les diviser en deux groupes : les vins légers, fruités, tendres, assez rapides à boire et exploités dans le Gard, la Drôme, et dans son enclave vauclusienne ; les vins généreux, issus surtout du Vaucluse, plus puissants et charpentés, de meilleure garde.

     

    Les vins relativement légers

    - Chusclan (Gard). Commune célèbre pour son vin rosé, issu de Grenache et de Cinsault, assez proche du Tavel. Les rouges sont légers.

    - Laudun (Gard). Si les blancs sont classés parmi les meilleurs des Côtes-du-Rhône méridionaux, les vins rouges sont aussi fort bien faits, bouquetés et de belle structure. Il faut les boire jeunes.

    - Saint-Gervais (Gard). Rouges surtout, certains sont tanniques et capiteux, si la proportion de Syrah est importante.

    - Rochegude (Drôme). Proche de Bollène et élevée à l’appellation “Villages” en 1966, cette commune, encerclant un piton dominé par un fort beau château, donne des vins rouges issus principalement de vendanges égrappées de Grenache et de Cinsault. Les vins sont assez légers.

    - Rousset-les-Vignes (Drôme). De bons vins rouges provenant des terrains sablonneux et graveleux, colorés et fruités.

    - Saint-Maurice-sur-Eygues (Drôme). Rouges issus principalement du Grenache planté sur les sols secs et calcaires, corsés.

    - Saint-Pantaléon-les-Vignes (Drôme). Proches des vins de Rousset-les-Vignes, corsés et fruités, à forte proportion de Grenache.

    - Valréas (Vaucluse). Commune située dans “l’enclave des papes”, à l’intérieur de la Drôme, qui jouit de sols argilo-calcaires avec galets roulés. Rouges structurés et d’un fruité évoquant le cassis.

    - Visan (Vaucluse). Un autre vieux vignoble de l’enclave des papes, planté sur un sol argileux exposé à des étés torrides. Vins rouges attirants, aussi robustes qu’élégants, et de bonne garde.

     

    Les vins plus généreux

    - Cairanne (Vaucluse). Les vins sont tanniques et alcoolisés lorsqu’ils proviennent des garrigues aux sols pauvres qui s’étendent au pied du village, et plus fins s’ils sont produits sur les pentes d’argile, au nord-est de Cairanne. Les sols sont des terres rouges sur grès, des terrasses argileuses et des sols squelettiques dont beaucoup de mollasses sableuses. Le climat est de type méditerranéen. Le vignoble se développa particulièrement au Moyen Âge, sous l’influence des templiers puis des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Cairanne a été consacré CDR-Villages en 1953.

    - Roaix et Séguret (Vaucluse). Des vins légers ou corsés.

    - Sablet. Le vignoble est tout entier contenu dans la commune, contigu à celui de Gigondas au nord de la Côte de Montmirail, dans le département du Vaucluse. Les sols sont sableux, d’argiles rouges décalcifiées, de cailloutis de dimensions variées et de grès rouges. Le climat est méditerranéen modifié par le mistral. Sablet a été classé CDR-Villages en 1974.

     

    Côtes-du-Rhône

    L’AOC s’étend le long du Rhône sur quelque 42 000 ha, 163 communes et 6 départements : la Loire, le Rhône, l’Ardèche, la Drôme, le Vaucluse et le Gard, ces trois derniers couvrant la plus grande partie. La surface moyenne des exploitations se situe entre 15 et 2 ha. Les vins rouges représentent 96 % des volumes, les vins blancs et rosés 2 % chacun. 1 610 caves particulières assurent 35 % de la production et les caves coopératives, 65 %.

     

    Ventoux

    Une AOC depuis 1973 (7 450 ha) très proche, géographiquement et qualitativement, de celle des CDR. Dans les trois couleurs (80 % de rouges), de très bons vins, des cépages typiques et un terroir.

     

    Côtes-du-Lubéron

    Là aussi, sur près de 2 800 ha, quelques propriétaires élèvent régulièrement d’excellents vins, rouges, rosés et blancs (mais surtout rouges).

     

    Quelques bonnes bouteilles en Coteaux-du-Tricastin, dans les trois couleurs, en Costières-de-Nîmes et dans le petit vignoble de Châtillon-en-Diois, en rouges et blancs, puis les Côtes-du-Vivarais, rouges et rosés, et les Coteaux-de-Pierrevert, dans les trois couleurs.

     

     

     

    Les fêtes du vin

    - Vers le 20 janvier : à Orange (Vaucluse), concours de dégustation

    des vins nouveaux dans les grottes

    du théâtre antique.

    - Vers le 25 avril : à Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse), fête de la Saint-Marc (patron du village).

     -Vers la fin avril : à Tavel (Gard), fête de saint Vincent (patron des vignerons).

    - Courant mai : à Vacqueyras (Vaucluse), fête des Côtes-du-Rhône-Villages.

    - Vers juillet-août : à Orange (Vaucluse), exposition permanente dans les grottes du théâtre antique des vins des CDR.

    - Vers le 20-25 septembre : à Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse), ban des vendanges.

    - Vers la mi-novembre : à Vaison-la-Romaine (Vaucluse), dégustation des CDR primeurs (nouveaux).

     

     

     


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu