Avertir le modérateur

Shopping - Page 8

  • A Chablis, Marie-Ange Robin est à la tête des Premiers Grands Vins Classés

    Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis. Les vignes bénéficient d'un ensoleillement tout à fait adéquat de par l'exposition sud-est et est-ouest des coteaux et de leurs pentes prononcées. Très côté pour ses vins de Montée de Tonnerre et ses Valmur, le Domaine Guy Robin offre des crus splendides, issus des meilleurs terroirs que Guy Robin a su choisir, à l'époque, pour constituer son Domaine. Sa fille, Marie-Ange Robin, prend la suite, en faisant preuve d'un grand professionnalisme.

    “Le 2012 a été une année extrêmement difficile pour le vigneron, me dit-elle. Après toutes ces peines, on est bien content d'obtenir un tel niveau de qualité, le vin est vraiment joli. Les fermentations se sont déroulées très lentement, c'est ce que je privilégie chez moi, elles sont naturelles je ne brusque rien, je trouve que cela apporte nettement plus de matière au vin. Il faut laisser la nature faire à son rythme, c'est la philosophie que j'applique dans mon chai. Je ne provoque rien, chaque année c'est un millésime différent. Son évolution est très prometteuse.

    Le 2011 se présente très bien. Cela a été un millésime généreux et les vins de la région risquent d’être dilués. Heureusement qu’avec nos vieilles vignes, nos rendements sont toujours faibles, ce qui donne des vins beaucoup plus concentrés en arômes. Les raisins étaient sains, magnifiques, et nous avons obtenu de bons degrés et taux de sucre naturels.
    En 2010, je n’étais pas assez satisfaite par la qualité, je trouve que les vins sont moins typés, donc, j’ai préféré vendre le vin en vrac. J’essaye de garder mes principes et ma politique qualitative. Je n’ai gardé à la vente que les Chablis et Montée de Tonnerre car j’ai de la demande.
    Le 2009 est un millésime issu d’une année solaire, nous dit Marie-Ange Robin. Le vin est typé, mûr, remarquable, il me fait penser au 1989. Les vendanges ont débuté assez tôt vers la mi-septembre, les raisins étaient splendides, une année de rêve... si chaque année pouvait être comme cela ! Les vins sont très équilibrés, très sur le fruit, avec des notes toastées, grillées, un peu moins minéral que 2008, superbe comme le 2006, très minéral, plein, frais.

     

    Je travaille seule et ce n’est pas facile, je veux tout vérifier, une parfaite traçabilité de la qualité en somme, car je m’engage en signant mes vins. J’essaye de préserver mes plants de vignes car ils ont été greffés par mes parents, ce sont des vignes très saines qui n’ont pas de maladies, je ne traite pratiquement pas et c’est un atout qualitatif considérable.

    La plus jeune de mes vignes a 15 ans et la plus âgée 79 ans. J’ai la plus vieille vigne de Chablis ! C’est la parcelle du Grand Cru Blanchot. Mes Chablis de caractère accompagnent très bien des plats raffinés mais aussi épicés.

    Nous respectons la nature et contrôlons la bonne santé de nos vignes, traitons avec parcimonie, souhaitant conserver toute la richesse de nos terroirs. Je remets toute la conduite du vignoble au goût du jour, bousculant parfois les vieilles habitudes, ayant une véritable réflexion quant à l'environnement, et j'en fais profiter mes vignes et mes vins. Nous travaillons "à l'ancienne" en préservant le qualitatif dans nos terres mais aussi dans nos vins. Mes vieilles vignes (80% du Domaine Robin) produisent de faibles rendements, je ne les "pousse" pas à produire plus, j'ai des exigences de qualité qui motivent mes décisions. Je veux à tout prix une culture raisonnée, remets à façon mes vignes. Honneur à la nature et au qualitatif, c'est un respect de notre terroir, de nos clients dont je suis très proche.”

     

     


     

  • A PRIX DOUX, LE SAINT-EMILION Grand Cru CLOS TRIMOULET


    CLOS TRIMOULETSitué au nord de Saint-Emilion, le "Clos Trimoulet" est une propriété exclusivement familiale, où cinq générations de viticulteurs se sont transmis un savoir faire ancestral. Guy Appollot et ses deux fils, Alain et Joël, ont su préserver cet héritage traditionnel tout en le conjuguant aux techniques les plus modernes. Leshectares de la propriété sont répartis sur plusieurs parcelles avec des solsargileux et sablonneux qui apportent au vin charpente, longévité et finesse. Les raisins sont ramassés à parfaite maturité et grâce à une longue cuvaison qui extrait au maximum lestanins, le "Clos Trimoulet" est un excellent vin de garde. Toute la production est mise en bouteilles à la propriété, après un élevage de 18 mois en barriques de chêne.
    Découvrez le Saint-Émilion GC 2009, médaille d’Argent au Challenge international du vin 2011, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, de garde. Beau 2008, médaille d’Argent au concours desVignerons Indépendants, au bouquet subtil où dominent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure. Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, aunez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apportés à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant desPH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.”

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Earl Appollot 
    Nom du responsable : Earl Appollot 
    Adresse : 33330 Saint-Emilion 
    Téléphone : 05 57 24 71 96 
    Télécopie : 05 57 74 45 88 
    E-Mail : clostrimoulet@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet 
    Site personnel : clos-trimoulet.com 


  • Languedoc : LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE



    Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    FONTSAINTE
    GRAND CAUMONT
    GRAND MOULIN
    MARTINOLLE-GASPARETS
    VIGN. CAMPLONG
    CASCADES (bl)
    PRIEURÉ-BORDE-ROUGE
    SAINT-MICHEL Les CLAUSES
    TRILLOL
    AURIS
    CAMBRIEL (bl)
    CANOS
    CAVAILLES
    FONTFROIDE
    GRAND-ARC
    MATTES-SABRAN
    ROQUE-SESTIERE
    PRIEURÉ de BUBAS
    SAINTE-MARIE-DES-CROZES
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    FABAS (bl)
    BARROUBIO
    BERTRAND-BERGÉ
    CLARMON
    COUPE-ROSES
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE
    VIEILLE (PSL)
    CLOS CENTEILLES
    FAUZAN
    Mas de L'ONCLE
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    GRAND GUILHEM
    LA GRAVE (bl)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI
    PEYREGRANDES (F)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS
    CLOTTE FONTANE
    ESTABEL CABRIÈRES
    FAMILONGUE
    GALTIER
    GUIZARD
    KARANTES
    MAS NUY
    PECH DE LUNE
    CAVE ROQUEBRUN
    CROIX CHAPTAL
    L'ESCATTES
    HAUT-BLANVILLE
    MONTPLO
    PRADELS-QUARTIRONI
    REYNARDIÈRE (F)
    VIGNERONS SAINT-CHINIAN
    BOUSQUETTE
    MAS de CYNANQUE
    GRANDES COSTES
    JORDY
    LÉGENDES
    SAUVAIRE
    FLAUGERGUES
    FONTAINE-MARCOUSSE
    MADURA
    MARION PLA
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
    CASA BLANCA
    MAS ROUS
    Philippe NUSSWITZ
    CLOS BELLEVUE
    DOMAINE BELLEVUE
    COSTEPLANE
    MODAT
    RIVES-BLANQUES
    CLOS SAINT-GEORGES
    SERRES (Malepère)
    ARJOLLE
    LOUS GREZES
    MAIRAN
    PLAINE-HAUTE
    MASTRIO
    MILLE VIGNES
    MONTROSE
    PIÉTRI-GIRAUD
    LE SOULA
    ANTECH
    BOURDIC
    COUME DU ROY
    DEUX RUISSEAUX
    JANEIL
    MINGRAUT
    RIVATON
  • L'accord idéal des vins et des volailles

     

    Poulets, pintades, pigeons, canard, et dindes, appellent une multitude d’accords mets et vins. La volaille est véritablement le trait d’union entre les vins rouges et les vins blancs. En plus du jeu des textures et des goûts, on peut s’intéresser au jeu des couleurs entre la chair de la viande et la robe des vins. Cependant, on évitera de servir des vins rouges trop tanniques ou des blancs très boisés qui risquent de trop s’imposer face au plat servi. 

    Quel vin avec les volailles rôties 

    Avec les volailles rôties, présentez des vins rouges élégants et souples. On pense tout de suite à des vins faits à partir du cépage Pinot noir tels que le Pinot d’Alsace. Optez pour des grands vins de Bourgogne comme des Mercurey, Marsannay ou autre Passetoutgrain issus des cépages Gamay et Pinot noir mais aussi aux vins du Beaujolais. Le poulet rôti, à la chair fondante en bouche et légèrement sèche, accompagné de ses pommes de terres à la peau craquante, ira très bien avec un vin gouleyant comme un Chiroubles. On raisonnera de même pour la dinde qui est plus une volaille réservée pour les fêtes. Avec un pigeon rôti à la viande délicate et juteuse, on pourra accorder des vins rouges jeunes sur le fruit et aux tanins peu marqués comme les vins rouges de Sancerre ou de Chinon mais aussi un Givry de Bourgogne. 

    Quel vin avec les volailles braisées

    Une pintade au chou a un goût envahissant. On choisira des vins rouges souples en bouche et pouvant développer des notes évoluées de sous-bois mais aussi sauvages avec l’âge comme un Saumur-Champigny en Val de Loire, un Lirac dans la vallée du Rhône ou encore un Côtes de Castillon dans le Bordelais. Il faut suffisamment de puissance pour équilibrer l’odeur du chou de la pintade par exemple. On retiendra comme accord mets et vins agréable, la dinde braisée et un Côte-du-Rhône Village Cairanne.

    Quel vin avec les volailles mijotées 

    Souvent ces plats sont accompagnés de sauces crémeuses grasses et odorantes ou bien des sauces au vin. Les recettes les plus connues sont le poulet à la crème et le coq au vin jaune. Libre à vous de choisir un vin blanc ou un vin rouge. Les vins blancs choisis devront être suffisamment gras et aromatiques au caractère bien trempé élevés en fûts de chênes tels un Minervois, un vin de Chardonnay du Languedoc ou un grand blanc de la Côte de Beaune comme un Meursault ou encore un vin blanc du Jura issu du cépage blanc Chardonnay. Si vous optez pour des vins rouges, choisissez-les aux tanins patinés pour un accord voluptueux avec la viande. Certains vins rouges de Bordeaux comme des Côtes de Bordeaux iront très bien ainsi que des vins de Pessac Léognan de quelques années.

    Quel vin avec le canard 

    Le canard qu’il soit confit, servi en cassoulet ou en magrets, peut privilégier l’accord plutôt régional. Des vins du Sud-ouest conviendront à merveille comme un Madiran ou un Cahors aux tanins accrocheurs dans leur jeunesse. Ils équilibreront le gras du confit ou la graisse du canard pour un accord par complémentarité gras/tanins. Si vous préférez un accord ton sur ton, optez pour des appellations comme Fronton, Gaillac ou encore Bergerac qui sont des vins rouges moelleux en bouche. Les recettes originales ; les aiguillettes de Canard sauce cassis avec un Fronton rouge, le magret de canard aux poires, miel et gingembre avec un vin blanc liquoreux comme un Sauternes. 

    Les vins de l'année avec Vins du Siècle



  • CINQ GRANDS BOURGOGNES TYPES COMME ON LES AIME

    CLOS SAINT-DENIS


    DOMAINE BERTAGNA

    DOMAINE BERTAGNAEn 1983, le Domaine Bertagna a été acheté par la famille Günther Reh qui possède d’autres domaines viticoles à travers le monde. Au cours de la dernière décennie, le Domaine s’est modernisé à travers un vaste programme d’investissements techniques. La vinification se déroule dans le respect de la tradition bourguignonne tout en faisant appel aux techniques nouvelles mais expressément réfléchies et adaptées. Le travail de la vigne se fait en continu, tout au long de l’année. Il est dicté par le cycle végétatif de la plante. La philosophie est basée sur l’écologie donc sur le respect des équilibres naturels. Elle impose de refuser l’utilisation systématique de produits chimiques, afin de préserver les sols et l’environnement et de favoriser le développement spontané, sur les grappes, des populations indigènes de levures indispensables à la fermentation.
    Un vrai coup de cœur pour le Vougeot premier cru rouge Clos de La PerrièreMonopole 2010, un grand vin racé, très élégant, tout en bouche, aux notes de cerise mûre et de cuir, légèrement épicé, d’une grande harmonie. Très beau 2009, aux connotations subtiles d’humus, de mûre et d’épices, tout enarômes, ample en bouche, fin et puissant à la fois, d’excellente évolution. Le 2008 est riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise, d’humus,charnu, bien élevé, aux tanins présents et savoureux à la fois, un vin dense, de garde. Le Clos Saint-Denis grand cru rouge 2008, aux connotations d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, de fort belle structure, est un vintrès harmonieux, d’excellente garde. J’ai beaucoup aimé également leChambolle-Musigny Le Village 2010, de bouche dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruitsrouges bien mûrs, de vanille, d’humus et de réglisse, tout en séduction. Exceptionnel Clos de Vougeot grand cru rouge 2010, un très grand vin, tout en distinction, fin mais puissant, racé, de bouche parfumée, de couleursoutenue, aux tanins fermes et fondus à la fois, très structuré, aux connotations de champignons et de fruits macérés, un grand vin charnucomme il le faut. De plus, le Domaine a transformé une partie de la propriété en hôtel, ce qui permet aux hôtes de résider au cœur de la Bourgogne.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Eva Reh-Siddle 
    Nom du responsable : Eva Reh-Siddle 
    Adresse : 16, rue du Vieux Château 21640 Vougeot 
    Téléphone : 03 80 62 86 04 
    Télécopie : 03 80 62 82 58 
    E-Mail : domainebertagna@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainebertagna 
    Site personnel : www.domainebertagna.com 


     

    CORTON-CHARLEMAGNE


    DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS

    DOMAINE PIERRE MAREY ET FILSÉric Marey veille avec amour sur son joli vignoble de 10 ha. Les vins sont élevés en fûts de chêne et sont suivis par un laboratoire durant toute leur évolution. Les vins sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, et le reste est expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger.
    Le domaine vous propose en vinsblancs : AligotéPernand-VergelessesPernand-Vergelessespremier cru "Sous Frétille", et Corton Charlemagne grand cru. En vins rouges :Savigny-Lès-Beaune "Les Rouvrettes" premier cruBourgognePernand-Vergelesses "Les Belles Filles", Les Fichots premier cru et Corton grand cru
    Splendide Corton-Charlemagne grand cru 2010, d’une belle harmonie, très élégant, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secssuave, riche en bouche (poire, aubépine, pain grillé…), d’une grande ampleur, un vin très prometteur. Le 2009 est gras, aux connotations de fleurs, d’épices et de fruitscuits, un vin de bouche suave, ample, chaleureuse et d’une très longue finale, de belle évolution. Le Corton grand cru 2010, remarquable, est intense et chaleureux, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en bouche. Beau 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, avec des connotations de griotte, de violette et de musc, un vin riche, typé, ample, soyeux. Le Pernand-Vergelesses premier cru Sous Frétille blanc 2010, harmonieux, dégage desarômes de fruits blancs et d’amande, un vin d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique en finale. Beau Pernand-Vergelesses premier cru Les Fichots rouge 2010, typé, de couleur soutenue, d’une belle charpente, riche et structuré, aux connotations caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre. Le 2009, d’un beau rouge foncé brillant, est de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre, riche et distingué. Goûtez également le Savigny-Les-Beaune 2010, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits, et le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2010, parfumé, dense, tout en distinction, aux notes très classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins fermes.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Eric Marey 
    Nom du responsable : Eric Marey 
    Adresse : Rue Jacques Copeau 21420 Pernand-Vergelesses 
    Téléphone : 03 80 21 51 71 
    Télécopie : 03 80 26 10 48 
    E-Mail : domaine-pierremarey@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domaine-pierremarey 



     

    FIXIN


    DOMAINE PIERRE GELIN

    DOMAINE PIERRE GELINLe domaine GELIN est une propriété familiale d'une douzaine d'hectaressur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété créée en 1925 par Pierre Gelin, est maintenant exploitée par Stéphen GELIN et son épouse, secondés par leur fils Pierre-Emmanuel qui a intégré la société en septembre 2000. Types de vins : BourgognePassetoutgrainBourgogne aligoté,Bourgogne rouge, Fixin 1ers crusLes Hervelets, Les Arvelets et le Clos Napoléon (Monopole), Gevrey Chambertin "Clos de Meixvelles" (Monopole), Gevrey Chambertin 1er cruClos Prieur et Chambertin Clos de Bèze. Les méthodes de culture sont traditionnelles, les rendements limités et les vendanges manuelles. Après un élevage en fûts de chêne de 22/24 mois, les vins sont mis en bouteilles à la propriété.
    On est évidemment au sommet avec ce Fixin premier cru Clos Napoléon 2009, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts dechêne, complet, de robe pourpre, qui associe charpente et distinction, au nezcaractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution. Le 2008 est d’une grande complexité, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte,humus, épices). Superbe 2007, un vin intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, l’un des meilleurs dégustés cette année. Savoureux 2006, robe grenat et reflets pourpres. nezcomplexe où se mêlent des notes d’épices douces (vanille et cannelle) et defruits à noyau, belle attaque fraîche en bouche, les tanins sont onctueux, fondus et soulignent délicatement les arômes puissants et persistants dekirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Le 2005, est un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, de poivre et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, un vin évidemment encore très jeune. Le Fixin 2009, parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, est de belle structure, un vin qui emplit bien la bouche. Il y a aussi ce séduisant et rare Fixin blanc, un vin racé et suave, très classique, de robe intense, riche au nez comme en bouche, tout en nuances aromatiques (tilleul, noisette).

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Stephen Gelin 
    Nom du responsable : Pierre-Emmanuel Gelin 
    Adresse : 2, rue du Chapitre 21220 Fixin 
    Téléphone : 03 80 52 45 24 
    Télécopie : 03 80 51 47 80 
    E-Mail : gelinpierre@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre 
    Site personnel : www.domaine-pierregelin.com 


     

    MARSANNAY


    DOMAINE CHARLES AUDOIN

    DOMAINE CHARLES AUDOINLe domaine s’étend sur 14 ha, offrant une diversité de 14 appellations de Marsannay, Porte-d’Or de la Côte-de-Nuits, à Pommard, en Côte-de-Beaune. Cyril Audoin, représente la cinquième génération devignerons. Mais, si le domaine atteint aujourd’hui 14 ha, la superficie de la propriété, au début des années 1900, était limitée à seulement 4 ha. Le vignoble fut maintenu grâce à la persévérance de Marie Ragonneau, l’arrière-grand–mère de Cyril, une femme forte qui a su seule conserver et entretenir le vignoble, travaillant elle-même avec son cheval et son pulvérisateur à dos. Pour lui rendre hommage, Cyril a d'ailleurs créé la cuvée Marie Ragonneau sur l’appellation Marsannay. Dans sa recherche de qualité optimale, il a fait également le choix de vinifier séparément en appellationMarsannay différents lieux-dits dignes d’en exprimer une typicité, un caractère particulier. Un gros travail quand on sait que la plus petite cuvée Marsannay, La Charme aux Prêtres, ne dépasse pas 600bouteilles ! Marsannay attend toujours l’attribution d’une classification en premier cru pour ses excellents lieux-dits situés en milieu de coteaux,Marsannay les Favières, les Clos du Roy, Les Longeroies, Charmes au Prêtres, Au Champ Salomon… en sont les meilleurs représentants. 
    Remarquable Marsannay Les Longeroies 2009, riche et parfumé en bouche, bien marqué par sonterroir, avec ces notes subtiles de pruneau confit, alliant structure et velouté, ample et gras, de garde. Le 2008, aux tanins soyeux et riches à la fois, dégage un bouquet intense decassis et d’humus, un vin solide, très classique, typé comme nous les aimons. Le 2007, médaille d’Argent Beaune 2010, charpenté, aux tanins fermes mais fondus, persistant en bouche, aux connotations de cerise et de sous-bois, mêle intensité et finesse. Tout en bouche, le Marsannay rouge Au Champ Salomon 2009, riche et persistant, au bouquet intense de cassis et d’humus, est un vin charnu, très parfumé, très fin, aux saveurs intenses à dominante defruits mûrs au palais. Le Marsannay Les Favières 2009, de jolie robe grenat soutenu, est très classique, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise,humus), aux tanins soyeux. Beau Marsannay Clos du Roy rouge 2009, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeuxmais bien présents, un vin généreux et souple. Le Pommard 2009, bouqueté (notes de myrtille et poivre), est un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche. Goûtez aussi le Gevrey-Chambertin 2009, de couleurgrenat intense, charpenté, de bouche puissante, au nez de fruits surmûris. Très séduisant Marsannay blanc Au Champ Salomon 2010, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, de bouche savoureuse comme le Marsannay rosé 2011.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Famille Audoin 
    Nom du responsable : M.-Françoise Audoin 
    Adresse : 7, rue de la Boulotte 21160 Marsannay-La Côte 
    Téléphone : 03 80 52 34 24 
    Télécopie : 03 80 58 74 34 
    E-Mail : domainecharlesaudoin@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domainecharlesaudoin 



     

    SANTENAY


    SCE DU CLOS BELLEFOND

    SCE DU CLOS BELLEFONDIssu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine duCLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la côte de beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement desappellations villages et PremiersCrus sur les finages de Santenay,CHASSAGNE-MONTRACHET,VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la côte de beaunepinot noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance dumillésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition.
    Superbe Santenay CLOS Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruitsrouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux taninsfermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le CHASSAGNE-MONTRACHET Morgeot premier cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay premier cruPassetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. LeSantenay premier cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable POMMARD premier cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rougesfraishumus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, auxtanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Descuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Domaine Louis Nié 
    Nom du responsable : Bernard Chapelle 
    Adresse : 2, route de Chassagne - BP 33 21590 Santenay 
    Téléphone : 03 80 20 60 29 
    Télécopie : 03 80 20 65 92 
    E-Mail : closbellefond@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/closbellefond 
    Site personnel : www.louis-nie.com 


  • Sept Coteaux Varois hors du lot

    537.jpgDomaine de FONTLADE

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. "Rigueur et Passion, pourrait être notre devise, me dit-on. Rigueur dans nos méthodes de culture et d'élaboration de nos Vins, passion pour notre métier et notre terroir. Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montrémy depuis plus d'un demi-siècle, s'étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds et secs de ces dernières années, nous ont permis d'élaborer des Vins puissants, aromatiques et élégants. Des rouges chaleureux, des rosés aux arômes de fruits rouges séduisants, des blancs floraux et frais. En 2008, l'élégance plus que la puissance caractérisera nos Vins."
    "Le 2011 a été un millésime compliqué en raison des conditions climatiques difficiles pour la vigne, nous raconte Véronique Goupy. Un mois de juin très humide et un mois de juillet automnal ! À partir du 15 août la chaleur s'est installée . Peu de vent également, ce qui chez nous est un facteur important. Beaucoup de travail à la vigne pour maintenir un état sanitaire favorable. Une vendange hétérogène qui a demandé un tri rigoureux pour ne garder que le meilleur. Les quantités en rosé sont inférieures de 10% environ, mais le résultat est très satisfaisant, nous venons de finir lesassemblages et nous avons de bons degrés 13/14, un vin peut-être un peu moins expressif que le 2010 qui était vraiment très réussi. Pour les blancs qui ne représentent que 6% de notre production, nous sommes très satisfaits, nous avons toujours de très beaux blancs, le 2011 a une belle acidité, et de belles couleurs. Pour les rouges, il est encore un peu tôt, chez nous ils sont plutôt de garde et passent 18 mois en barriques, ce sont des Vins d'automne, il faut encore attendre pour une première appréciation. Ce millésime 2011 était un millésime de vigneron où chaque décision a eu son importance".
    Remarquable Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée de l'Hermite Maunier Vieilles Vignes2007 (60% Syrah, 30% Grenache et 10% Cabernet), élevé 8 mois en fûts de chêne, aux arômes defruits cuits et d'épices, riche et coloré, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, d'excellente garde. Complexe, la cuvée Saint Qvinis rouge, médaille d'Or à Paris en 2013, d'une belle couleur grenat pourpre, aux notes discrètes de sous-bois, de poivre et de mûre, allie charpente et rondeur, un vin bien épicé en bouche.
    La cuvée Saint-Qvinis rosé 2011 est de belle teinte, bien fruitée au nez comme en bouche, qui mérite une cuisine épicée, toujours très séduisante comme le Côtes-de-Provence rosé Aurélia Prima 2010, un assemblage de Syrah et Grenache (50/50) qui a macéré une nuit avant d'être saigné et vinifié à froid (en dessous de 17°), qui développe des nuances de fleurs et d'épices, mêlant richesse et souplesse, de bouche fruitée. Pas la moindre hésitation.

    Scea Baronne Philippe de Montrémy

     

    Domaine de GARBELLE

    Un vignoble d'environ 12 ha au pied du massif de Bonne Garde. Les sols sont principalementargilo-calcaires caillouteux. Rendements limités à environ 40 hl/ha par ébourgeonnage, pratique d'une agriculture raisonnable sans aucun "label" : aucun désherbant, ni engrais chimique et labour des sols pour une meilleure vie microbienne. Depuis 2011, une conversion en agriculture biologique est engagée.
    Remarquable Coteaux-Varois rouge Les Barriques de Garbelle 2009, Syrah majoritaire complété par une touche de Grenache (5%) sélection parcellaire de vieilles vignes de 35 ans, élevage de 12 mois en Barriques, 95 % Syrah Grenache 5%, un vin puissant, au nez intense (cassis, garrigue, griotte), complexe, d'une longue finale en bouche, savoureux, tout en harmonie, aux tanins fermes, de très bonne Garde, à déboucher sur une estouffade de boeuf provençale (17€). Le Coteaux-Varois rouge Come Prima 2009, parts égales de Syrah et de Grenache, élevage pour moitié en cuves et en Barriques, au nez très ouvert de sous-bois et de mûre, de bouche complexe et marquée par les fruits rouges (9€). Séduisant Coteaux-Varois Il Fallait ... Rosé 2012, aux notes florales, épicé, associe finesse et structure, richesse et distinction. Pas de quoi hésiter, donc.

     

     

    La GRAND'VIGNE

    Un domaine familial de 10 ha. Roland Mistre, Œnologue-Vigneron, successeur d'Henri, Louis et Raymond, et bientôt rejoint par Mathieu, son fils cadet. Ainsi, la 5ème génération va pérenniser cette exploitation agricole créée à la fin du XIXe siècle et perpétuer ce fil ténu de la terre à la Vigne…
    On prend donc plaisir à déboucher ce Coteaux-Varois-en-Provence rosé 2012, provenant de solsargilo-calcaire et rouges caillouteux, sec et friandvif et parfumé, très persistant en bouche où l'on retrouve des nuances de fruits frais, un vin très abordable (5,50€). La Grand'Vigne rouge 2010 est de robe rubis, de bonne garde, très expressif avec cette bouche riche et persistante. Le 2009 dégage des notes de fruits rouges, de bonne charpente, épicé, aux tanins ronds, est un vin de robegrenat. Excellent Grand'Vigne blanc 2012, harmonieux, de robe jaune clair, complexe avec ses notes de citron et de tilleul, un vin très bien équilibré et ample en finale. Le Coteaux-Varois-en-Provence rouge Les Fournerys 2009, issu de sols filtrants de gravoches claires, forts caillouteux, est fort bien élevé, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre, alliant charpente et souplesse. Le Coteaux-Varois-en-Provence blanc Les Fournerys 2012, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, est très réussi. Aucune hésitation.

    Roland Mistre

     
     

    Coteaux-varois (Rosé)

    Coteaux-varois (Rouge)

     

    Coteaux-varois (Blanc)

     
     

    Château LAFOUX

    Le domaine de 166 ha s'étend dans un cros couronné de forêts. 35 ha de blé dur sont semés dans les basses terres et 24 ha de vignes plantés sur les coteaux. La propriété est bordée par le Cauron, roulant dans son lit torrentiel les galets de la Sainte Baume. De nombreuses restanques sont plantées de chênes truffiers et d'oliviers apportant leur magie propre au domaine. La bastide et ses dépendances sont un exemple typique de l'habitat résidentiel du XVIIIe siècle. Niché dans le mur Est, vestige d'un fortin romain, Saint-Jean-Baptiste veille à la bonne marche du domaine.
    Bien structuré, le Coteaux-Varois-en-Provence cuvée Auguste 2010, 70% Syrah, 30% Cabernet-Sauvignon, vinification traditionnelle en cuve, a été élevé en fût de chêne français pendant 18 mois, médaille d'Argent au Concours général de Paris 2011, est de robe pourpre intense, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), d'épices et de réglisse, aux tanins denses et souples, très bien équilibré en bouche, de très bonne garde (10 €). Le rosé cuvée Auguste 2010 (80% Cinsault, 20%Grenache) est de robe très brillante, aux nuances de pêche jaune et d'épices, de bouche fraîche. Excellent Coteaux-Varois-en-Provence rouge 2009, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche (9 €). Pas de raison de s'en priver, donc.

    Claudine Boidron

     

    Domaine du LOOU

    Longtemps propriété du clergé de l'Abbaye de Saint-Victor à Marseille, le Domaine du Loou, labour en provençal, appartient à la famille Di Placido depuis 1956. À partir du millésime 2010, tous lesvins sont en culture biologique.
    Beau Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée Vieilles Vignes 2009, 35 hl/ha, sol argilo-calcaire, exposition sud sud-est pour le Mourvèdre (Vignes de 50 ans), sol graveleux pour le Grenache(Vignes de 30 ans), coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé, un vin riche, de très bonne évolution comme le démontre ce 2007, de belle couleurrubis, riche et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, tout en bouche, avec une pointe de poivre. Le Côtes de Provence Clémence rouge 2009 fleure bon lesfruits mûrs et les épices, un vin aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. La cuvée Esprit deBlanc 2012 (80% Rolle et 20% Sémillon), avec ce bouquet très complexe de pêche et d'abricot mûr, est tout en subtilité, avec cette touche épicée persistante, un vin tout en nuances. La cuvée Rosée de Printemps 2012, vinifiée par macération pelliculaire à basse température, est un rosé qui privilégie la finesse des Cinsault et des Grenache, tandis aure le Côtes de Provence Terres de Loou rosé 2012, aux arômes de framboise, associe structure et finesse en bouche, vraiment agréable, à déboucher sur une ratatouille. Pas la moindre hésitation.

    Scea Di Placido

     

    Château d'OLLIÈRES

    La restructuration du domaine a débuté en 2002, marquée par une politique de plantation très importante (16 ha de vignes). Un retour au travail du sol, un arrêt total de l'utilisation de désherbant et une gestion raisonnée des traitements côtoient une politique de faibles rendements, entre 30 et 40 hl/ha. 
    Un beau Coteaux-Varois-en-Provence Prestige rosé 2011, de belle robe, parfumé (rose, mûre), très rond et persistant, qui associe fraîcheur et charpente (11,50€, il les vaut bien). Tout aussi réussi, le Coteaux-Varois-en-Provence Clos du Pigeonnier blanc 2011, d'une belle élégance et d'une grande richesse aromatique, dégage des notes prononcées de petits fruits secs et de pomme (16,60 €). Il y a aussi le Coteaux Varois-en-Provence Clos de l'Hermitage rouge 2009, sélections parcellaires sur des terroirs argilo-calcaires très pauvres de SyrahGrenache et Cabernet-Sauvignon, production limitée à 5000 bouteilles, de bouche structurée, d'une belle harmonie, un vinaux arômes d'épices et de fruits noirs, généreux, où les tanins amples permettent une évolution prometteuse (18,20 €). Le Coteaux-Varois-en-Provence Clos de l'Autin rosé 2011, parts égales deGrenache et de Cinsault (30% chacun), et parts égales de Syrah et de Rolle (20% chacun, vendanges manuelles), de robe légère, mêle nervosité et suavité, un vin tout en bouche, aux notes d'abricot et de rose, très réussi (14,60 €), comme le Coteaux-Varois-en-Provence Prestige blanc2011 (12,50 €). Toujours aucune hésitation.

    Charles Rouy

     

    Domaine de VALCOLOMBE

    Domaine de 12 ha dont 7 ha de vignes cultivées dans le respect de la nature, traitements (soufre et cuivre) limités au strict nécessaire. Les vignes sont régulièrement labourées et les engrais biologiques. Vendanges manuelles. 
    On y propose ce Coteaux-Varois-en-Provence rouge 2011, bien corsé, alliant souplesse et complexité aromatique, aux nuances de prune, de très bonne structure, un vin tout en bouche. LeCoteaux-Varois-en-Provence rosé 2012, de bouche friande dominée par l'abricot et les fleursfraîches, est de robe légère, associant nervosité et suavité, de belle finale. Excellent IGP du Varblanc Noble Cuvée 2012, pur Vermentino, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, francfraiset parfumé avec des nuances de lis et de pomme. La cuvée Baroque rouge 2009, aux arômes defruits macérés et d'épices, riche, de belle teinte grenat, dense au nez comme en bouche, mêle rondeur et charpente, un vin aux tanins à la fois riches et soyeux, d'excellente évolution. C'est bon, et l'on n'hésite donc pas.

    Pierre et Marie Léonetti

    1375, chemin des Espèces
    83690 Villecroze
    Tél. : 04 94 67 57 16
    Fax : 04 94 67 57 16
    Email : valcolombe@wanadoo.fr
    www.valcolombe.com

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
  • Meursault ou Champagne, Moulis ou Mâcon... 15 vins de propriétaires de talent

     

    CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


    LE BREUIL
    Pierre et Yveline Mignon dirigent le domaine familial et leurs deux enfants participent au développement : Céline, chargée des relations commerciales et de l'export, Jean-Charles, responsable du vignoble et des vins. La typicité et la diversité des terroirs permettent d'élaborer de Grands Champagnes de Caractère. Le vignoble de 14 hectares est réparti dans toute la Champagne : Vallée de la Marne, Côte des Blancs et région d'Epernay. L'encépagement à majorité de Pinot Meunier (60%) est complété par le Chardonnay présent sur 30% des parcelles et le Pinot Noir qui couvre 10% de l'exploitation. Cette répartition harmonieuse nous permet d'élaborer des Champagnes d'Exception. L'expérience, acquise de générations en générations, est un des éléments importants qui contribuent à la renommée de notre Maison. Grâce à son dynamisme depuis les années 1970, la Maison de Champagne Pierre Mignon s'est considérablement développée pour atteindre aujourd'hui 390 000 bouteilles. Nous avons su également nous faire connaître et apprécier sur les meilleures tables de France et à l'étranger. Nous vous invitons à découvrir la gamme de nos Cuvées Classiques ainsi que nos Cuvées Originales. Remarquable Champagne cuvée de Madame Millésimée 2005, intense, qui allie structure et distinction, fruité au nez comme en bouche, de jolie robe dorée, parfumé, très harmonieux en bouche, aux nuances complexes (abricot, pain grillé, musc). La cuvée Cœur d’Or, présentée dans une très belle bouteille rouge métalisé avec strass incorporés dans le bouchon, est dans la lignée, tout en arômes, associant élégance et charpente, frais et persistant, harmonieux en bouche, complexe et fruité, d’une très jolie finale, avec des connotations de noisette et d’abricot sec. Leur brut Prestige rosé de Saignée est tout en charme, avec ses notes de fruits frais (cerise), de mousse fine, mêlant saveur et distinction, d’une jolie complexité aromatique et d’une très belle persistance. La cuvée Grande Réserve brut (80% Pinot meunier, 10% Chardonnay et 10% Pinot noir), où dominent des notes de pain grillé et de fruits jaunes, est un vin dense au palais, avec des notes de noix, généreux et harmonieux, de mousse crémeuse, d’une belle complexité, tout en fruité et finesse. La cuvée Pure (zéro dosage) est particulièrement charmeuse, dégageant une grande fraîcheur en bouche, avec des senteurs de lys et de pomme, une réussite, parfaite à l’apéritif ou sur des Saint-Jacques. Faites-vous encore plaisir avec le Champagne Harmonie de Blancs Millésime 2004, de belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d’abricot, de bouche très structurée, tout en élégance.


    DOMAINE PIERRE GELIN


    FIXIN
    Le domaine GELIN est une propriété familiale d'une douzaine d'hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété créée en 1925 par Pierre Gelin, est maintenant exploitée par Stéphen GELIN et son épouse, secondés par leur fils Pierre-Emmanuel qui a intégré la société en septembre 2000. Types de vins : Bourgogne Passetoutgrain, Bourgogne aligoté, bourgogne rouge, Fixin 1ers crus Les Hervelets, Les Arvelets et le Clos Napoléon (Monopole), Gevrey Chambertin "Clos de Meixvelles" (monopole), Gevrey Chambertin 1er cru Clos Prieur et Chambertin Clos de Bèze. Les méthodes de culture sont traditionnelles, les rendements limités et les vendanges manuelles. Après un élevage en fûts de chêne de 22/24 mois, les vins sont mis en bouteilles à la propriété. On est évidemment au sommet avec ce Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2009, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts de chêne, complet, de robe pourpre, qui associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution. Le 2008 est d’une grande complexité, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, un vin intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, l’un des meilleurs dégustés cette année. Savoureux 2006, robe grenat et reflets pourpres. Nez complexe où se mêlent des notes d’épices douces (vanille et cannelle) et de fruits à noyau, belle attaque fraîche en bouche, les tanins sont onctueux, fondus et soulignent délicatement les arômes puissants et persistants de kirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Le 2005, est un grand vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, de poivre et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, un vin évidemment encore très jeune. Le Fixin 2009, parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, est de belle structure, un vin qui emplit bien la bouche. Il y a aussi ce séduisant et rare Fixin blanc, un vin racé et suave, très classique, de robe intense, riche au nez comme en bouche, tout en nuances aromatiques (tilleul, noisette).


    LES VINS PHILIPPE NUSSWITZ


    VIN DE PAYS DUCHE D'UZES
    Meilleur Sommelier de France en 1986, Philippe Nusswitz s'installe en 2002 avec Pascale, sa femme et ses enfants à Durfort dans un mas cévenol du XVIIe siècle au milieu des vignes, dans le terroir du Duché d'Uzès. La viticulture est respectueuse de l'environnement et le vignoble en cours de reconnaissance de l’AOC Duché D’Uzès. La vinification se fait à la Coopérative Agricole Les Coteaux Cévenols à Durfort. On y goûte ce VDP cuvée Orénia blanc 2008, assemblage de Viognier (50%), Marsanne, Roussanne et une pointe de Grenache, frais et dense, tout en finesse, d’une belle longueur en bouche, au nez de noisette et de pêche. Cet Orénia blanc Réserve 2008, sélection de Viognier, Roussanne et Marsanne, un tiers de la cuvée a été fermenté en barrique de chêne, aux reflets verts avec des arômes de noix et d’agrumes, est un vin d’une bonne acidité, bien rond au nez comme en bouche, vif et fin, persistant et aromatique, d’une belle finale fraîche. L’Orénia rouge Réserve 2007, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé au palais, est un vin riche comme le Miratus rouge 2006 (60% Syrah, 20% Mourvèdre et 20% Grenache), charnu, aux tanins riches et soyeux à la fois, persistant, aux notes de fruits noirs cuits et de cuir, de garde.


    CHATEAU VALGUY


    SAUTERNES
    Cette propriété prise en fermage en 2000 et achetée en 2010, est située à Fargues-de-Langon au milieu des 1er Crus Classés. Beau Sauternes Château Valguy, issu d’un vignoble de 4,16 ha, marqué par son Sémillon très majoritaire (85%, 10% Sauvignon et 5% Muscadelle)... La cueillette se fait par tries successives afin de ramasser des raisins atteints par la pourriture noble et entièrement confits, l'élevage se fait en fûts de chêne pendant 24 mois. Le 2009 est particulièrement savoureux, au nez intense et frais, où dominent les fruits, les fleurs et le pain d’épice, un vin qui poursuit sa belle évolution. Excellent Graves rouge Cailloux de Valguy 2009, 60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, vendanges manuelles, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, complet et prometteur. Le Graves blanc Cailloux de Valguy 2009 (fermentation en fûts de chêne, élevage durant 10 mois en barriques, dont 25% de neuves, sur lies fines avec bâtonnages, 70% Sémillon, 30% Sauvignon), franc et parfumé, d’une belle vivacité avec un bel équilibre maturité-acidité, est un vin comme on les aime, suave, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche.
     
     

    CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS


    BASSUET
    Situé au cœur du village typique de Bassuet, entouré par les coteaux où le sol précieux est propice à la culture du Chardonnay, la Maison Lonclas a été fondée en 1976 par Bernard Lonclas. Ce propriétaire passionnée par la terre et le vin, est aujourd’hui secondé par sa fille Aurélie. On allie ici savamment le savoir-faire traditionnel aux technologies actuelles : sélection rigoureuse des raisins lors de la vendanges, matériel d’avant garde tant pour le pressurage qu’au sein de la cuverie en inox thermorégulée. Cela donne ce Champagne brut Millésime 2006, vieilles vignes, Chardonnay majoritaire (80%), complété par du Pinot meunier, parfumé, aux arômes de noisette et de brugnon, au nez subtil et persistant, très frais, de jolie mousse. La cuvée Prestige Extra-dry, raisins issus d’une sélection parcellaire de vignes les mieux exposées à faibles rendements, assemblage pour 2/3 de Chardonnay et 1/3 Pinot meunier, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante en bouche, est idéale sur un saumon fumé. Excellent brut Blanc de blancs, un pur Chardonnay, la tradition de la maison, au bouquet fleuri, avec des nuances de noisette et de miel, alliant souplesse et structure, un vin puissant, tout en finesse.


    CHATEAU LESTAGE DARQUIER


    MOULIS
    Créée par des ancêtres en 1868, cette propriété a été un peu plus importante, s'étendant sur des communes voisines de Listrac et Arcins. Brigitte et François Bernard l'ont reprise en 1982 alors qu'elle ne produisait plus que quelques bouteilles. Après avoir reconstruit en grande partie le vignoble, ils développent aujourd'hui de gros efforts dans le chai, tant au niveau de la vinification que de l'élevage. Le vignoble de 10 hectares, dont 8,5 en production, est situé sur la groupe graveleuse Ouest du Grand Poujeaux et bénéficie d'une très grande qualité de terroir (Qualification Agriculture raisonnée et certification Terra Vitis depuis 2004). Après une vendange manuelle et des tris sévères, les vinifications sont très bien maîtrisées (contrôle des températures, remontages journaliers par pompage lent avec petit débit, cuvaisons longues de 21 jours, débourbages fréquents avec aération…). Le vin est élégant, souple, fruité, bien charpenté, aux tanins riches et savoureux à la fois, bien typé, aux notes d'humus et de petits fruits rouges mûrs, puissant et souple à la fois, aux tanins riches, de garde. Beau Moulis Terra Vitis 2010, encore très jeune, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d’épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, de belle teinte pourpre, dense au nez comme en bouche. Le 2009, aux nuances de cerise noire et d’épices, est de belle charpente, riche, charnu, tout en subtilité, de couleur soutenue, très parfumé. Le 2008 est de couleur grenat, complexe, avec des nuances de fruits rouges cuits, un vin tannique et charnu.


    ROBERT AMPEAU


    MEURSAULT
    Dans la famille Ampeau on est vigneron hors pair de père en fils; ici le vin est affaire de passion et de grand art. Ils ne proposent que du vin à maturité, bon à être savouré, c'est dire à quel point le respect et la passion qu'ils portent à leurs vins. Des vins rouges envoûtants par leur suavité, bien équilibrés, volumineux et pleins en bouche, avec des tanins bien fondus, typés avec beaucoup de charme et qui développent une grande persistance et complexité aromatique avec des notes de fruits rouges, d'épices d'humus. Les Blancs évoluent parfaitement, très équilibrés et très typés, intenses, classiques et très élégants. Faites-vous plaisir avec ce Meursault Perrières 82, qui évolue parfaitement, intense, très typé, très classique, un grand vin savoureux, idéal sur une viande blanche à la crème. À ses côtés, le Puligny-Montrachet Les Combettes 79 est très riche en bouche, associant structure et finesse, de bouche puissante, de très bonne évolution. Goûtez aussi le Pommard 79, au nez de fruits mûrs et d'humus, riche et complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés. Goûtez encore cet Auxey-Duresses 88, suave et dense en bouche, le Volnay-Santenots 76, aux connotations subtiles d'humus, de mûre et d'épices, tout en arômes, un vin savoureux en bouche, fin et puissant à la fois, à maturité.

    CHARLES SCHLERET


    PINOT GRIS
    Ingénieur dans l'âme et de tempérament méticuleux et d'avant-garde, Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l'excellent terroir de Turckeim, sa connaissance des techniques modernes. Vinificateur très expérimenté il privilégie de suite les équipements de pointe avec le souci Constant d'améliorer la qualité. Précurseur de la vinification moderne sous contrôle des températures, Charles Schléret sait préserver ainsi rapidement la fraîcheur aromatique intense de ses vins, c'est ce qui fera la renommée de ses cuvées. Ses efforts sont d'ailleurs régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux. Une reconnaissance méritée et confirmée par une fidèle clientèle qui profite également d'un excellent rapport qualité/prix de ses belles cuvées de prestige issues de vignes de plus de 35 ans, des vins bien typés marqués par leur terroir, des vins comme nous les aimons, un bel exemple de réussite qualitative due aux efforts incessants d'un vigneron passionné respectueux des belles traditions alsaciennes, figurant régulièrement aux palmarès des grands concours de vins en France et à l'étranger : grands prix d'excellence de l'Union Française des onologues. Médailles d'or aux sélections Mondiales de Montréal. Plusieurs vins primés au Concours Mondial de Bruxelles et aux Vinalies Internationales de Paris. Grand Prix d'honneur au Challenge International du Vin et des Arts, et de nombreuses médailles d'Or au concours Général de Paris.

    CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


    PUISSEGUIN-SAINT-EMILION
    Ces propriétaires sympathiques couvent leur vignoble dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...). On se fait plaisir avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin bien charnu comme on les aime, prometteur. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), fondu, d’une grande harmonie en bouche, avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux autres millésimes ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution.
     

    CHATEAU DE LA BRUYERE


    MACON
    Le Château de la Bruyère se situe au cœur du Mâconnais, à Igé, sur un ancien fief de L’abbaye de Cluny, implanté depuis le XIIe siècle sur des coteaux calcaires et ensoleillés. Le vignoble de 20 ha et d’âge moyen de 40 à 80 ans et les rendements maitrisés garantissent des vins de qualité. La vinification est traditionnelle, le raisin est récolté à maturité et à la main en majorité. Les rouges sont d'une belle couleur cerise avec un bouquet profond de fruits rouges, de cassis et de framboise, légèrement tannique mais parfaitement équilibrés et d'une belle saveur. Les Blancs présentent des arômes de fleurs blanches du printemps, de fruits secs, de pain grillé, souples et ronds en bouche et le rosé est très aromatique, d'une grande finesse et long en bouche. Cela se retrouve dans le Mâcon-Igé Vieilles Vignes rouge 2009, élevé en fûts de chêne, de belle robe pourpre, parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, un vin qui associe puissance et distinction, de très bonne évolution comme ce Mâcon-Igé rouge 2010, de robe rubis intense, aux arômes de prune, très parfumé au palais. Très agréable, le Mâcon-Igé rosé 2010, Premier prix Saint Vincent Mâcon 2011, développe un nez de fruits frais et de violette, bien corsé mais tout en souplesse. Goûtez le Bourgogne blanc 2009, élevé en fûts, de bouche ronde et florale, et le Bourgogne rouge 2008, élevé également en fûts, médaille de Bronze aux concours des vignerons Indépendants 2011, au nez d’humus et de griotte, associe finesse et charpente, avec des tanins savoureux, très rond mais très fin également. Il y a encore le Crémant de Bourgogne, de mousse légère, fin et persistant, au nez dominé par les fruits mûrs et le chèvrefeuille.
     
     

    DOMAINE DE LAUBERTRIE


    BORDEAUX
    Propriété familiale depuis le XVI ème siècle. L'Auberterie est une formation du haut moyen âge ; la famille Pontallier y apparaît dans les textes depuis la fin du XVI ème siècle. Ancien fief de la Baronnie de la Rivière au Duché de Fronsac, elle rejoint le Cubzagais à partir de la révolution française. Les bâtiments d'exploitation remontent au XVIII et XIX ème siècle, la maison d'habitation a été surélevée et terminée en 1863. Marie Christine et Bernard Pontallier sont maintenant aidés par leurs enfants, Arnaud et Benoit, qui s'impliquent de plus en plus . Le Domaine de Laubertrie compte 15 hectares de vignes, situés sur un plateau argilo-calcaire. La culture y est traditionnelle, les vins sont élaborés dans nos chais, de façon artisanale, en essayant de respecter les caractères du terroir et de chaque millésime. Le travail du sol privilégie les procédés mécaniques et l'enherbement naturel. Les vendanges se font manuellement. Les vins produits sont des Bordeaux rouge, Bordeaux blanc et Bordeaux rosé et également du Crémant de Bordeaux. Les derniers millésimes sont caractérisés par une climatologie exceptionnelle. Les vins sont puissants, corsés, très marqués par le fruit. Toujours au sommet de son appellation avec ce Bordeaux rouge 2010, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, d’excellente garde. Le 2009, aux senteurs de violette et d’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, associe structure et rondeur, aux tanins riches, de couleur grenat. Le Bordeaux blanc est de robe jaune pâle, floral, harmonieux, un vin qui sent bon la pomme et l’aubépine, de très bonne bouche. Joli Crémant de Bordeaux, à la mousse ample et florale. Parfait pour une halte dans le vignoble, un gîte est disponible dans le cadre des Gîtes de France (gîtes Bacchus).
     
     

    DOMAINE DE TOASC


    BELLET
    Une propriété de 12 ha, dont 6,5 ha de vignes et 2 ha d’oliviers. Le Bellet est l’une des plus petites Appellations d’Origine Contrôlée de France, qui a obtenu son label il y a plus de 60 ans. Ici, le vent de terre, de mer et la tramontane maintiennent l'état sanitaire des vignes et permettent une culture raisonnée. Sur les pentes où le dénivelé atteint 180 m, le travail est souvent pratiqué manuellement et rythmé par une taille courte, un effeuillage et des vendanges vertes limitant le rendement à 35 hl/ha. Les sols issus des alluvions du Var au quaternaire sont constitués du “poudingue”, agglomérat d'argile, sable et galets roulés, riche en éléments minéraux. Le vignoble est en contrat de conversion bio sous contrôle Ecocert. Découvrez le Bellet rouge 2008, composé de 65% Folle noire, 30% Grenache et 5% Braquet, fort bien élevé 12 mois en barriques, aux tanins enrobés, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, humus...), légèrement poivré en finale. Le Bellet blanc 2010, cépage Rolle majoritaire avec un soupçon de Chardonnay (5%), est tout en finesse aromatique, harmonieux, bien équilibré en acidité, très élégant, aux senteurs de rose et d’amande, de bouche souple et flatteuse comme le Bellet rosé 2010, 60% Braquet et 40% Grenache, très expressif, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, mêlant fraîcheur et rondeur, de belle teinte.


    CHATEAU BECHEREAU


    LALANDE-DE-POMEROL
    Propriété familiale depuis le milieu du 19 ème siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 hectares dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2010 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie final. Beau 2009, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreux, ferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Le 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine, parfumé, très harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2010, élevé en fût de chêne, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. Beau 2009, où l’on retrouve des notes de framboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, de bonne charpente, bien charnu. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2010.
     
     

    DOMAINE DE PIALENTOU


    GAILLAC
    Le Domaine de Pialentou est situé sur les terrasses de la rive gauche du Tarn, à Brens, à deux pas de la charmante Cité Renaissance de Gaillac. Sur ces coteaux de galets, graves et boulbènes, exceptionnellement bien exposés, ses vignes jouissent d'un ensoleillement abondant et généreux. Depuis octobre 1998, le Domaine est la propriété de Jean et Kai Gervais. On y goûte par exemple ce remarquable Gaillac Les Gentilles Pierres rouge, de robe grenat brillant, très fruité, très parfumé (mûre, épices, humus...), aux tanins très équilibrés, riche et souple, tout en bouche, le Gaillac Les Gentilles Pierres blanc sec (Sauvignon), rond et franc, au nez de fleurs et de fruits frais, très agréable, tout en finesse, de bouche persistante, un vin d'une belle harmonie en bouche comme cet autre Gaillac blanc, pur Mauzac, très bien élevé en barriques. Très agréable rosé, à la fois sec et friand, agréable à boire bien frais.


    DOMAINE PICHARD


    MADIRAN
    Un domaine de 12 ha (11 en rouge et un en Pacherenc blanc), sur un sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. Les vignes sont plantées en haut d’un coteau, et c’est le seul domaine du madirannais à avoir les vignes d’un seul tenant. L’encépagement de trente ans de moyenne d’âge est composé de 50% Tannat et 50% Cabernet franc, et pour le Blanc, essentiellement du Petit Manseng. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Excitez donc vos papilles avec le Madiran Tradition 2009, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de violette, de cuir et de cassis très caractéristiques, un vin de couleur grenat, ferme et typé. Le 2008 est complexe et harmonieux, avec des nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, un vin gras, à ouvrir sur de l’agneau, par exemple. La cuvée Aimé 2009, très représentatif de ce grand millésime, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, un vin riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de belle évolution. Le 2008 est très puissant et très aromatique, encore fermé, charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet. Il y a encore le Madiran cuvée René 2007, riche en couleur comme en matière, est gras, intense au nez comme en bouche, aux senteurs de fruits surmûris, avec des tanins très équilibrés, un vin typé et bien charnu, aux nuances de cuir et de mûre en finale, très prometteur. Beau 2006, très bien élevé en barriques, un vin très savoureux, de belle robe soutenue, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Le 2005, de robe soutenue, de bonne base tannique, riche, aux connotations caractéristiques de pruneau et de violette, est tout en bouche, gras, bien corsé, avec ces nuances de fruits macérés et d’humus bien séduisantes. Le Pacherenc-du-Vic-Bilh 2010 est délicieux, de robe or pâle, avec des senteurs florales et grillées au nez, dense, très aromatique, tout en structure et parfums, harmonieux.
     
     
  • Dix vins parfait sur vos gibiers

    Les gibiers qu’ils soient à plumes comme le canard, le faisan, la bécasse ou la caille ou à poils comme un chevreuil, une biche, un sanglier ou encore le lièvre annoncent les repas d’automne et les fêtes de fin d’années. Leur goût est fort. Il faut donc les accompagner dignement de vins puissants et d’un certain âge. Ils appellent de grands vins rouges de garde.

    Quel vin avec le gibier à poil : Chevreuil, biche, sanglier 

    En ce qui concerne le gros gibier à poil, il faut les servir avec des vins encore vifs et d’une belle structure tannique comme des vins rouges de Bordeaux rive droite tels que Fronsac, des grands vins rouges de la Côte de Nuits tels que Gevrey-Chambertin, Richebourg ou encore certains vins rouges du Sud structurés et capiteux comme ceux de Provence ou de Corse, un Coteaux Varois, un Bandol ou encore un Patrimonio. 
     
    Pierre BOURÉE Fils

    Pierre BOURÉE Fils 

    (GEVREY-CHAMBERTIN)
    Louis, Bernard et Jean-Christophe Vallet
    13, route de Beaune
    21220 Gevrey-Chambertin
    Téléphone :03 80 34 30 25 
    Télécopie : 03 80 51 85 64 
    Email : contact@pierre-bouree-fils.com 
    Site : www.pierre-bouree-fils.com 

    Au XIXe siècle, Pierre Bourée reprend à Gevrey-Chambertin un commerce de vins, fondé en 1864, et lui donne son nom. Il acquiert ensuite en 1903 un clos ceint de murs, en bordure est de la D 974 (Dijon - Lyon), au lieu dit “la Justice”. Pierre Bourée le plante en vigne et lui donne le nom de clos de la Justice. En 1922, son fils Bernard lui succède et créé l'enseigne actuelle de la maison : Pierre Bourée Fils. Il achète une parcelle de vignes en Grand Cru : Charmes-Chambertin. En 1945, Bernard Bourée commence à former son neveu, Louis Vallet. Celui-ci prend ensuite la direction de la maison, assisté de son frère François. Aujourd'hui, Bernard et Jean-Christophe Vallet dirigent la maison.
    Le Gevrey-Chambertin clos de la Justice 2007, de couleur rubis, développe des notes de violette et d'humustypé par ce terroirparticulier, riche, aux tanins équilibrés mais soyeuxferme et persistant, de belle évolution. Le Chassagne-Montrachet blanc 2010, aunez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, équilibré et harmonieux, est suave, de bouche délicate, finement bouqueté, à déboucher sur une langouste. Le Marsannay blanc 2009, de bouche dense et persistante, légèrement épicé, suave et sec à la fois, où s'entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2007, marqué par son terroir, avec ses notes subtiles de pruneau confit, un vin marqué par le poivre et la vanille au palais, qui associe structure et suavité. Excellent Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2007, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche. À noter, La Table de Pierre Bourée, où l'on propose des menus dégustation avec 5, 7 et 9 vins. Les vins sont accompagnés de plats de la région.

    Domaine de TERREBRUNE

    Domaine de TERREBRUNE 

    (BANDOL)
    M. Delille

    83190 Ollioules
    Téléphone :04 94 74 01 30 
    Télécopie : 04 94 88 47 51 
    Email : domaine@terrebrune.fr 
    Site : www.terrebrune.fr 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Domaine (30 ha) étale son vignoble en restanques (ou terrasses) sur les contreforts du massif calcaire du Gros Cerveau. Le domaine a été créé par Georges Delille en 1963, séduit par ce site enchanteur avec une petite bastide au milieu de quelques vignes abandonnées, d'oliviers séculaires et de fleurs cultivées.
    Terrassements, restauration des murs en pierres (ou restanques), repos des terres puis plantation, il fallut attendre plus de 10 ans pour reconstituer un vignoble. C'est en 1975 que lacave fut construite, suivant les meilleurs principes oenologiques en respectant la noblesse duraisin et du vin. La cave fut enterrée pour permettre la vinification par gravité et l'élevage des Vins dans les meilleures conditions. En 1980, c'est la commercialisation des premières bouteilles. C'est également l'année ou son fils Reynald intégra le domaine après ses études d'œnologie. Le domaine s'est enrichi d'un label "Vin issu de l'Agriculture Biologique" certifiée par Qualité France.
    Pour le plaisir, ce superbe Bandol rouge Terroir du Trias 2007 (Mourvèdre 85%, Grenache 10% et Cinsault 5%, âge des vignes 25 ans, égrappage total, cuvaison 15 à 21 jours en cuve fermée, macération par remontages, élevage en foudre de chêne de 50 à 60 hl pendant 18 mois), très expressif du Mourvèdre, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé et d'épices, aux taninspuissants mais très fins, harmonieux, très équilibrés. Un vin qui mérite d'être conservé. Le 2006 est gras et classique, de robe pourpreintense, parfumé (petits fruits rouges à noyau fraiscannellehumus...), légèrement poivré en finale, d'évolution lente. SéduisantBandol rosé 2010, de robe très limpide, au nez subtil de fraisesec et friandvif et parfumé en bouche. Le Bandol blanc, aux notesaromatiques de pêche et d'amande, long et équilibré, nerveux et velouté à la fois, fort bien équilibré et d'une ampleur très séduisante.
     
    Domaine de FONTLADE

    Domaine de FONTLADE 

    (COTEAUX VAROIS)
    Scea Baronne Philippe de Montrémy
    Route de Cabasse
    83170 Brignoles
    Téléphone :04 94 59 24 34 
    Télécopie : 04 94 72 02 88 
    Email : fontlade@orange.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateau-de-fontlade 
    Site : www.chateau-de-fontlade.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Rigueur et Passion, pourrait être notre devise, précise-t-on ici. Rigueur dans nos méthodes de culture et d'élaboration de nos Vins, passion pour notre métier et notre terroir. Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montrémy depuis plus d'un demi-siècle, s'étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds etsecs de ces dernières années, nous ont permis d'élaborer des Vins puissants, aromatiques et élégants.”

    Un vrai coup de cœur pour ce Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée de l'Hermite Maunier Vieilles Vignes 2007 (60% Syrah, 30% Grenache et 10% Cabernet), élevé 8 mois en fûts dechêne, aux arômes de fruits cuits et d'épices, riche et coloré, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, d'excellente garde. Superbe cuvée Saint Qvinis rouge 2006, puissante en couleur comme en arômes, un vin qui fleure bon les fruits mûrs et les épices (mûre, cassis, poivre...), légèrement fumé en finale, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, qui commence à s'exprimer parfaitement. Il y a encore la cuvée Saint-Qvinis rosé 2011, de belle teinte, bien fruitée au nez comme en bouche, qui mérite une cuisine épicée, toujours très séduisante comme le Côtes-de-Provence rosé Aurélia Prima 2010, un assemblage de Syrah etGrenache (50/50) qui a macéré une nuit avant d'être saigné et vinifié à froid (en dessous de 17°), avec ce nez de fleurs fraîches et d'épices, très fin, parfumé et puissant, marqué par sescépages, à découvrir sur des paupiettes de veau ou des gambas flambées.
     

    Quel vin avec le lièvre 

    La viande de lièvre est délicate et parfumée, il faudra l’accompagner de vins fins et racés. Pensez à des appellations comme Banyuls en Languedoc-Roussillon, Châteauneuf-du-Pape dans la vallée du Rhône méridionale ou encore Croze-Hermitage en Vallée du Rhône septentrionale. Les accords à découvrir : Le lièvre à la broche avec un Patrimonio rouge, le lièvre à la Royale et un Corton.
     
    Domaine PERALDI

    Domaine PERALDI 

    (CORSE)
    Famille Tyrel de Poix Responsable : Marilyne Costa
    Chemin du Stiletto
    20167 Mezzavia
    Téléphone :04 95 22 37 30 
    Télécopie : 04 95 20 92 91 
    Email : info@domaineperaldi.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaineperaldi 
    Site : www.domaineperaldi.com 

    Beau domaine de 50 ha, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIe siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l'appellation contrôlée Ajaccio, et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello, CinsaultCarignan, Niellucciu, Vermentino).
    Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d'épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d'excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé 2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d'épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l'un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l'année dans cetteappellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes defruits mûrs, vraiment très charmeur. La cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, est un vin d'un beau rubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde.
     
    Domaine Les 3 CELLIER

    Domaine Les 3 CELLIER 

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Cellier
    2, quartier Saint Pierre
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 02 04 62 
    Télécopie : 04 83 07 58 58 
    Email : les3cellier@hotmail.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedes3cellier 
    Site : www.3cellier.fr 

    À la retraite de leur père en 2007, les trois fils, Ludovic, Julien et Benoît, prennent la succession et le Domaine voit le jour en Août 2007. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée. 
    Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie 2010, Grenache (44%), Mourvèdre(23%), Syrah (18%), complété par du Terre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevage 12 mois en foudre, médaille d'Argent Beaune 2011, aux notes de pruneau et de sous-bois, est un vin de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes, de garde. Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvéePrivilège 2010, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriques de 12 à 18 mois, est de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s'entremêlent des notes de petitsfruits rouges bien mûrs, de poivre et de réglisse, d'évolution lente. S'il en reste, goûtez le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau 2008, charnu comme on les aime, très parfumé, avec ses notes de sous-bois et de fruits cuits (cerise, myrtille), d'une belle ampleur, de très belle évolution. Tout en nuances d'arômes, le Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L'Insolente 2010, 100% Roussane, 20% élevé en barriques durant 3 mois, parfumé et persistant, bien sec et complexe en bouche, alliant structure etfinesse, un vin fleurant le musc, la pêche et l'aubépine.
     

    Quel vin avec le gibier à plumes peu goûteux : faisan, caille, bécasse 

    Sur des gibiers à plumes peu goûteux comme le faisan ou la caille, optez pour des vins rouges fins, aux tanins déjà bien fondus comme ceux de Vosne-Romanée ou de Châteauneuf-du-Pape. On aimera le faisan Souvaroff (faisan rôti fourré d’une farce aux truffes et au foie gras) avec un Côte-rôtie, la puissance aromatique du vin faisant résonnance avec celle du plat. On aimera les cailles rôties aux petits pois et aux lardons accompagnées d’un vin rouge de la vallée du Rhône méridionale tel un Gigondas de quelques années.
     
    Domaine de L'AMAUVE

    Domaine de L'AMAUVE 

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Christian Vœux
    Chemin du Jas
    84110 Séguret
    Téléphone :04 90 46 82 81 et 06 10 71 26 72 
    Télécopie : 04 90 65 17 12 
    Email : contact@domainedelamauve.fr 
    Site : www.domainedelamauve.fr 

    Une exploitation familiale de 12 ha. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2005, à la retraite de ses parents. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu'elle offre dans le respect de l'environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l'agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d'assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans les jeunes vignes, l'enherbement n'a pas un effet suffisant, aussi, la Vendange En Vert est pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle du rendement
    Comme on les aime, cet CDR-Village Séguret Réserve 2010, à dominante de Grenache, complétée par de la Syrah, élevage 12 mois pour partie en fûts de chêne et en cuves, est bien typé, dense, charnu, aux senteurs de mûre et de prune, d'excellente évolution. Le CDR-Villages Laurances rouge 2010 est de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux taninsfermes et fondus à la fois. Tout en délicatesse, le CDR-Villages La Daurèle blanc, aux arômes bien présents de fruits jaunes mûrs, nuances de chèvrefeuille, un joli vin finement bouqueté et parfaitement vinifié, parfait sur une escalope de veau. Il y a encore l'IGP de Vaucluse rouge 2010, un bel équilibre du Grenache et de la Syrah, au nez de cassis et de framboise avec des notes poivrées, un vinclassique de ses cépages.
     
    Domaine René CACHEUX et Fils

    Domaine René CACHEUX et Fils 

    (VOSNE-ROMANÉE)
    René et Gérald cacheux
    28, rue de la Grand-Velle
    21700 Vosne-Romanée
    Téléphone :03 80 61 28 72 et 06 98 10 47 90 
    Email : gerald.cacheux@free.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-cacheux 
    Site : www.domaine-cacheux.com 

    Au début du siècle dernier, François Blée s'installe à Vosne-Romanée. Son fils Charles, lui succède en augmentant la superficie du domaine. En 1966, l'exploitation se divise entre ses deux filles. Jacqueline Blée, l'une de ses filles, et son époux René Cacheux, créaient le Domaine René Cacheux-Blée. En 2004, après avoir travaillé sur d'autres exploitations vitivinicoles, Gérald, leur fils, leur succède et dirige maintenant le Domaine. À partir de 2005, l'exploitation acquiert des vignes en appellation Chambolle-Musigny. Les vendanges sont manuelles, le tri est immédiat, directement sur le pied de vigne, l'égrappage est total avant mise en cuve ouverte. Lesvins sont vinifiés de façon traditionnelle puis élevés en fûts de chêne pendant 18 mois avec un pourcentage de tonneaux neufs pouvant varier, suivant les appellations et le millésime, entre 30% et 70%.
    Très beau Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2010, typé, de couleur pourpre, au bouquet développé avec des nuances fruitéeset giboyeuses, de bouche pleine où s'entremêlent les saveurs de prune et de fruits surmûris, fin et dense en bouche. Beau 2009, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre, vraiment prometteur. Le 2008 est un vin de belle matière, aux tanins fermes, au nez caractéristique de fraise des bois mûre, d'épices et de sous-bois très typé, de garde. Tout en bouche, le Vosne-Romanée Premier Cru Les Beaux Monts 2010 est de jolie robe grenat soutenu, un vin qui associe rondeur et structure en bouche, avec ces notes de cerise, de truffe et d'épices caractéristiques, de garde, bien sûr. Dans la lignée, le Chambolle-Musigny 2010, où se développent des saveurs de fruits surmûris, un vin ample au palais, de couleurgrenat soutenu, aux tanins soyeux. Goûtez aussi le Vosne-Romanée 2010, d'un rouge soutenu avec des arômes de fruits noirs et rouges, corsé, puissant, structuré, avec des tanins mûrs.
     
    Vignobles LEVETCÔTE-RÔTIE Vignobles LEVET

    Vignobles LEVET 

    (CÔTE-RÔTIE)
    Gaec Vignobles Levet
    26, Bld Les Allées RN 86 Face au clocher
    69420 Ampuis
    Téléphone :04 74 56 15 39 
    Télécopie : 04 74 56 19 75 
    Email : contact@coterotielevet.fr 
    Site : www.coterotielevet.fr 

    Au sommet. Créé en 1929, un domaine d'environ 4 ha sur des coteaux abrupts en terrasses, le sol est d'origine granitique recouvert de micaschiste et de gneiss, les vignes de Syrah ont 50 ans. Les vins sont élevés en moyenne deux ans en fûts de chêne
    Ce Côte-Rôtie cuvée Améthyste 2009 (un assemblage pur Syrah de l'ensemble de leurs parcelles devignes, élevé 24 mois en fûts de chêne de 600 l dont seulement 10% de neuf), est vraiment superbe,typé, coloré, concentré, à dominante de fruits rouges surmûris et de sous-bois, un vin très riche, auxtanins mûrs, qu'il faut bien évidemment laisser s'épanouir. Beau 2008, de très belle bouche avec ces notes très caractéristiques et intenses de fumé et d'épices, un beau vin racé comme il se doit, auxtanins équilibrés, d'excellente évolution. Le 2007, de robe pourpre, au nez de mûre, très parfumé en bouche avec des nuances vanillées, est un grand vin typé et ample, charpentégénéreux et persistant, bien charnu, à déboucher sur une daube et des gibiers à poils.
     
     
     
     

    Quel vin avec le gibier à plumes très odorants : perdreau, canard 

    A l’inverse sur du gibier à plumes comme un perdreau qui sera plus odorant, accompagnez-le de vins rouges charpentés, puissants et riches en arômes tels que Hermitage, Minervois et Madiran ou pourquoi pas un Pommard de Bourgogne à base de cépage Pinot noir. Sur du canard, servez des vins rouges de caractère du Languedoc tels que Pic-Saint-Loup ou encore un savoureux Médoc comme des Saint-Julien ou des Margaux.
     
    Domaine de L'HERBE SAINTE

    Domaine de L'HERBE SAINTE 

    (MINERVOIS)
    Famille Greuzard

    11120 Mirepeisset
    Téléphone :04 68 46 30 37 
    Télécopie : 04 68 46 06 15 
    Email : herbe.sainte@wanadoo.fr 
    Site : www.herbe-sainte.com 

    Acquisition par la famille Greuzard en 2001 de ce vignoble qui compte aujourd'hui 85 ha. Herbe Sainte a pour origine “Herbo Santo”, qui signifie en occitan l'ensemble des plantesaromatiques. Fin 2005, achat de la maison du Domaine de l'Herbe Sainte, la propriété est enfin complète. La méthode culturale privilégie les pratiques limitant les risques parasitaires, et le maintien d'une haute diversité biologique de l'écosystème viticole et de ses alentours, mais aussi à réduire la pollution des eaux, du sol et de l'air.
    Superbe Minervois Prestige rouge 2009, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, concentré, il allie couleur et matière, d'une jolie finale épicée, d'excellente évolution. Savoureux Minervois cuvée Ambroisie 2005 (50% Syrah, 40% Carignan et 10% Grenache), d'une belle couleur grenat, une cuvée fort bien élevée, typée, aux notes de sous-bois et de mûre, un vin épicé, intense et structuré, de bouche riche, qui commence à très bien se goûter. Le Minervois Tradition rouge 2009 (vendange égrappée, vinification par cépage, élevage en cuve de 12 mois environ), aux arômes de petits fruits rouges cuits, aux tanins riches et souples à la fois. Goûtez l'IGP d'OcSyrah rouge 2010, un vin coloré, puissant et corsé, aux tanins intenses mais bien fondus, le Chardonnay 2011, élevé en fût de chêne,harmonieux, au parfum de noisettes et de pêche blanche, le Colombard blanc 2010, plus vif, au nez de fleurs et de petits fruits secs, et ce Viognier 2010, délicat au nez comme en bouche (noix fraîche, poire...), d'une jolie persistance aromatique.
     
    Château LÉOVILLE-BARTONSAINT-JULIEN Château LÉOVILLE-BARTON

    Château LÉOVILLE-BARTON 

    (SAINT-JULIEN)
    Anthony Barton et Lilian Barton-Sartorius

    33250 Saint-Julien-Beychevelle
    Téléphone :05 56 59 06 05 
    Télécopie : 05 56 59 14 29 
    Email : chateau@leoville-barton.com 
    Site : www.leoville-barton.com 

    Au sommet, incontestablement. Avec un charme et une prestance qui lui sont propres, Anthony Barton, avec son épouse, Eva, a développé ces propriétés qu'ils gèrent avec leur fille Lilian Barton-Sartorius. 
    Anthony Barton est l'une des grandes figures de la région, loin des modes et garant de la grande tradition médocaine où l'élégance prime. Les vins sont certainement l'archétype de ce que doivent être des grands crus de Saint-Julien. Leurs qualités s'expriment plus par une très grande distinction plutôt que par une puissance ou une concentration qui risqueraient de masquer la typicité du terroir. Il faut dire que ses 2 propriétés bénéficient des mêmes soins attentifs, que ce soit à la vigne ou au chai. Anthony Barton est partisan d'un élevage traditionnel des vins et résiste aux phénomènes de modes, “où la course à une trop grande technicité nuità la qualité et à l'élégance des vins”, précise-t-il. Ici, encore et toujours, il faut aussi avoir un peu de patience pour que les vins expriment tout leur potentiel qualitatif, même s'ils sont toujours charmeurs et surprenants de délicatesse dans leur jeunesse.
    Les 45 ha du Château Léoville-Barton et les 15 ha du Château Langoa sont plantés dans un sol de graves et un sous-sol composé d'argile, un terroir très typique de Saint-Julien. La forte proportion de vieilles vignes permet d'obtenir la meilleure qualité possible. L'encépagement est constitué de 72 % de Cabernet-Sauvignon, 20 % de Merlot et 8 % de Cabernet franc. À la dégustation, les vins sont certainement l'archétype de ce que doivent être des grands crus de Saint-Julien. Ils présentent une belle robe de couleur profonde, sont très équilibrés et amples en bouche, révèlent un joli bouquet aux arômes très fins avec de la persistance. Leurs qualités s'expriment plus par une très grande élégance plutôt que par une puissance ou une concentration excessive qui risqueraient de masquer la typicité du terroir.
    Formidable 2010, vraiment superbe, très classique de ce millésime flamboyant, un vin qui mêla la puissance au velouté, de robegrenat intense, au bouquet complexe où se marient des notes fruitées, de cuir et de sous-bois, un vin gras et distingué, aux taninsdenses, de garde, bien sûr. Le 2009 est dans la lignée, très racé, séducteur, de bouche puissante et dense, aux tanins présents, aux notes d'humus et de réglisse, un vin qu'il faut laisser évoluer pour profiter de son potentiel réel. Le 2008 est un grand vin typé, aubouquet subtil et intense, avec ces nuances de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, aux tanins élégants mais puissants, très classique, de belle garde. Le 2007 est tout en distinction, avec ce charnu caractéristique, aux senteurs de griotte, de mûre, avec cette pointe d'épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin de couleur intense, aux tanins savoureux, de très bonne garde. Le 2006 est l'une des plus belles bouteilles de la région, de couleur rouge sombre, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, un grand vin très équilibré, très distingué, très fin, de belle évolution. Superbe 2005, de robe pourpre, au bouquet subtil et persistant à la fois, avec des notes typiques de cerise noire, de poivre et d'épices, de bouche ample et fondue, tout en finale, de belle garde. Exceptionnel 2004, l'un des plus beaux vins de la presqu'île dans ce millésime de grande race, où l'élégance vient épauler une structure complexe, un très grand vin, très classique comme on les aime, où le terroir s'est exprimé tout particulièrement, qu'il faut savoir attendre. Le 2003 est très représentatif de ce millésime atypique, un vin charmeur, velouté, riche, qui permet d'attendre l'évolution des millésimes qui l'entourent comme ce superbe 2002, concentré, dense, un grand vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois. Exceptionnel 2001, un grand vin distingué, très fin, ample, aux connotations de cerise confite, de sous-bois et de cannelle, un vin aux tanins enrobés, qui poursuit sa belle évolution. Le 2000 est un superbe vin, de couleur soutenue, de bouche puissante, riche, très délicat, bien charnu, de garde. Remarquable 1999, avec des nuances épicées et giboyeuses, complet, aux tanins harmonieux.

     
     
     
     
  • Dix grands vins du Médoc qui bénéficient d'un remarquable rapport qualité-prix-typicité

    Château de PANIGON

    Château de PANIGON 

    (MÉDOC)
    Georges Dadda

    33340 Civrac-en-Médoc
    Téléphone :05 56 41 37 00 et 06 86 18 63 85 
    Télécopie : 05 56 41 37 00 
    Email : dwl.france@orange.fr 

    Fidèle à lui-même, le Médoc Cru Bourgeois 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassismûr, d'épices et de fumé, très bien élevé, est riche et savoureux en bouche, concentré, parfumé, d'excellente évolution. Le 2009 a récolté pas moins de quatre médailles dont une d'Argent au concours général Agricole Paris 2011, et une d'Or au ShanghaïWine Compétition, 12 à 18 mois 100% en barriques dont 33% de neuves, de couleur rubis sombre, riche et structuré, au nez épicé, aux tanins présents qui commencent à peine à se fondre, très équilibré, riche et charnu. Beau 2008, médaille de Bronze au DecanterAwards, ainsi qu'au concours International de Mâcon,corsé, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et la réglisse, finement tannique. Le 2007 est charnu, auxtanins harmonieux, avec des nuances de fruits surmûris et d'épices, de belle couleur cerise noire, riche et velouté au palais avec de la personnalité. Goûtez le Médoc Château Amour 2010, élevage de 6 à 8 mois 100% en barriques, coloré et parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente. Le 2009, médaille d'Argent au Win Event Hong-Kong 2011, est de jolie robe grenat, charpenté, de bouche persistante, au nez de fruits mûrs, avec des tanins souples et très équilibrés, d'une jolie finale. Très agréable Rosé de Panigon, aux notes de framboise, de bouche florale et fruitée, tout en harmonie.

    Château FOURCAS-DUPRÉLISTRAC Château FOURCAS-DUPRÉ

    Château FOURCAS-DUPRÉ 

    (LISTRAC)
    Directeur : Patrice Pagès

    33480 Listrac-Médoc
    Téléphone :05 56 58 01 07 
    Télécopie : 05 56 58 02 27 
    Email : info@fourcasdupre.com 
    Site : www.fourcasdupre.com 

    L'exemple type d'un cru qui surprendrait un bon nombre de crus plus connus (et beaucoup plus chers) dans unedégustation “à l'aveugle”. Patrice Pagès s'attache à laisser s'exprimer son terroir, faisant fi des modes : le résultat est une réussite. On le voit bien avec ce remarquable Listrac Médoc 2010, typé, de robe rubis profond, de bouche savoureuse mais puissante, au nez complexe et délicatement épicé où l'on retrouve les fruits et l'humus, de bonne base tannique, de garde. Le 2009 développe un boisé fondu avec beaucoup de volume, un nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, unvin de bouche flatteuse et longue à la fois. Le 2008, de jolie robe grenat, est un vin intense, aux tanins mûrs mais très structurés, qui sent bon la groseille, le pruneau et l'humus, tout en charpente, qui poursuit son évolution. Le 2007 est très parfumé, alliant une bonne base tannique à un velouté charmeur, un vin où élégance et puissance en bouche s'harmonisent très bien, où dominent la fraise des bois et le cuir. Le 2006 est dense, classique de ce beau millésime médocain, savoureux, corsé, tout en souplesse, de bouche ronde, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs, des tanins structurés, de garde. Le 2005, de couleurpourpre, est tout en bouche, bien épicé, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins très équilibrés, de garde. Goûtez le Listrac-Médoc Château Bellevue Laffont 2009, tout en couleur et en matière, au nez harmonieux et subtil, avec des notes très caractéristiques de cassis, de groseille et de sous-bois, tout en bouche. Excellent Listrac Les Hautes Terres de Fourcas Dupré, decouleur rubis sombre, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis mûr et les sous-bois.
     
     
    Château LOIRAC

    Château LOIRAC 

    (MÉDOC)
    Sébastien Fraysse
    1, route de Queyrac
    33590 Jau-Dignac-et-Loirac
    Téléphone :09 75 94 43 55 et 06 08 46 68 21 
    Télécopie : 05 56 73 98 22 
    Email : chateau-loirac@wanadoo.fr 

    La surface plantée est de 12.43 ha soit 60% en Cabernet-Sauvignon et 40% en Merlot noir. Vendange mécanique avec tris successifs. Vinification traditionnelle, élevage en barriques, en volume variable suivant les millésimeschêne d'origines française et américaine. La durée d'élevage varie de 12 à 15 mois en fonction des caractéristiques du millésime. Cela donne ceMédoc Cru Bourgeois 2010, au nez de cerise noire et d'humus, un vin bien classique, où la structure s'allie à la finesse, de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins fermes etveloutés, tout en bouche, de garde. Beau 2009, de couleur soutenue, au nez où s'entremêlent des notes d'épices et de fruits rouges mûrs, charpenté et riche, encore marqué par le bois, qu'il faut laisser évoluer.

    Château REYNATS

    Château REYNATS 

    (HAUT-MÉDOC)
    Jean-Claude Gallier
    2, chemin des Noyers
    33250 Cissac-Médoc
    Téléphone :05 56 59 58 30 
    Télécopie : 05 56 59 58 30 
    Email : jcgallier@orange.fr 
    Site : www.chateaureynats.com 

    Domaine de 5 ha plantés sur sol argilo-calcaire et graveleux, des vignes de 25 ans en moyenne, un encépagement équilibré (40 % Merlot, 45 % Cabernet-Sauvignon, 10 % Cabernetfranc, 5 % Petit Verdot), la totalité de la production est élevée en fûts de chêne (35 % debarriques neuves). Belle valeur sûre avec ce Haut-Médoc Héritier Reynats cuvée Prestige 2009, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, bien corsé, qui poursuit son évolution. Le Haut-Médoc Cru Bourgeois 2010 est riche, parfumé, structuré, très élégant, aux tanins riches etveloutés, tout en finesse aromatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonne garde. Savoureux 2009, bien charnu comme il se doit, est un vin qui sent bon la griotte et les sous-bois, séduisant, d'un beau volume en bouche souligné par des tanins fins et denses à la fois. “Le 2009 est l'année de rêve, me précise-t-on. Une fleur précoce, homogène et simultanée sur l'ensemble de la propriété, des conditions météorologiques idéales : beau temps sec tout l'été, quelques gouttes de pluie début septembre, et pour finir, des vendanges sous un soleil radieux avec des nuits fraîches.” Le 2008, de robe soutenue, un vin bien charnu, aux senteurs de groseille et d'humus caractéristiques, de très bonne évolution. Excellent 2007, de robe pourpre, au nez persistant, avec des nuances de cuir et de cassis, aux tanins fermes, tout en bouche.

    Château CLAUZETSAINT-ESTÈPHE Château CLAUZET

    Château CLAUZET 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Baron Velge
    Leyssac
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 34 16 
    Télécopie : 05 56 59 37 11 
    Email : clauzet@chateauclauzet.com 
    Site : www.chateauclauzet.com 

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Pour Maurice Velge, l'aventure Château Clauzet est la concrétisation d'un vieux rêve. “Château Clauzet 2011 est un millésime qui se goûte tout en délicatesse, nous explique José Bueno, le Directeur. C'est croquant, très fruité, très agréable, il y a beaucoup de finesse, beaucoup d'élégance, le joli fruité prime à la dégustation, et le finale est très longue. Ce 2011 est vraiment un millésime de plaisir. Ici, on travaille comme dans les premiers grands crus classés avec beaucoup d'attention pour le vin, un vrai travail de broderie d'art.” Cela se retrouve en effet dans ce superbe Saint-Estèphe 2010, de couleur pourpre, vec des nuances de cuir, de mûre, de griotte confite, un vin aux tanins denses etronds à la fois, gras, complexe, racé, d'une très belle finale, au beau potentiel de garde. Remarquable 2009, à l'expression aromatiquetrès prononcée (prune cuite, griotte) alliant finesse et structure, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, de belle matière, dense en finale. Le 2008 est un vin puissant et corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, de très bonne bouche, bien typé, de couleur grenat, d'une belle concentration de parfums, un cru qui allie distinction et richesse, de garde. Le 2007, de couleur rubis intense, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité, avec des tanins ronds et harmonieux, très séducteur. Beau 2006, mêlant richesse etvelouté, de belle couleur grenat, intense, corsé, très parfumé, qui sent bon la griotte et les sous-bois. Le 2005, superbe, de belle basetannique importante et très équilibrée, un vin complexe et dense, de robe soutenue, charnu, avec ces notes persistantes de fumé et defruits macérés, de garde. Le 2004 est remarquable, distingué, très parfumé, avec ces nuances de fruits mûrs et d'épices, un vin de très belle bouche, gras et corsé, aux tanins harmonieux, d'excellente évolution.
    Château POMYSSAINT-ESTÈPHE Château POMYS

    Château POMYS 

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Mr Arnaud
    Leyssac
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 32 26 
    Télécopie : 05 56 59 35 24 
    Email : pomys@orange.fr 
    Site : www.chateaupomys.com 

    Vignoble de 12 ha, avec une moyenne d'âge des vignesde 25 ans (60% de Cabernet-Sauvignon, 30% de Merlotet 10% de Cabernet franc, vendanges manuelles et vieillissement en fûts de chêne 12 à 18 mois). BeauSaint-Estèphe 2009, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeuxet puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense,harmonieux aux papilles, un vin d'excellente évolution et long en bouche. Le 2008, de belle charpente, mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de prune et de fumé, un vin de couleur pourpre, riche et élégant, tout en bouche, degarde. Le Saint-Estèphe Château Saint-Estèphe 2009 est un vin tout en arômes et structure, d'une belle ampleur, bien équilibré, qui sent la fraise des bois et l'humus, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe. Excellent 2008, riche, aux tanins présents, d'une belle persistance en finale, un vin d'une grande complexité aromatique, non encore à maturité. On vous accueillera avec plaisir à l'hôtellerie Pomys*** pour une halte conviviale et luxueuse. Dix chambres avec petit déjeuner, des salons spacieux et une salle de réunion, séminaires... et un restaurant gastronomique.
     
    Château HOURTIN-DUCASSEHAUT-MÉDOC Château HOURTIN-DUCASSE

    Château HOURTIN-DUCASSE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Scea des Vignobles Marengo
    BP 89
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43 
    Télécopie : 05 56 59 52 77 
    Email : contact@hourtin-ducasse.com 
    Site : www.hourtin-ducasse.com 

    Vignoble de 30 ha, dont 25 de vignes d'un âge moyen de 15 à 20 ans. Mise en place depuis 1997 d'un programme d'arrachage et de replantation à raison d'un hectare par an pendant 23 ans, qui se terminera en 2020 où l'ensemble du vignoble sera vendangeable aux nouvelles normes en 2023, date-butoir imposée pour l'appellation. Une sélection rigoureuse des raisins et des cuves amènent à une production d'environ 80 000bouteilles. Coup de cœur pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d'excellentegarde comme ce 2009, gras et complexe, intense et charmeur, bien marqué par son terroir, riche en couleur,corsécharpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante. Le 2008 mêle puissance et distinction, très classique, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs. Le 2007, médaille de Bronze au concours Féminalise deBeaune, tout en senteurs, d'une belle ampleur, sent les fraises des bois et l'humus, de bouche charpentée etsouple à la fois. Le 2006 est plus riche, de bouche séveuse, avec des parfums subtils (cassishumus), puissant mais distingué, avec une finale très harmonieuse. Le 2005 développe un nez puissant dominé par les fruitsrouges cuits, un vin intense, de garde. Goûtez le joli rosé Les Roses de Marie, gourmand, franc et vivace.

    Château de LAMARQUEHAUT-MÉDOC Château de LAMARQUE

    Château de LAMARQUE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d'Évry

    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 90 03 
    Télécopie : 05 56 58 93 43 
    Email : lamarque@chateaudelamarque.fr 
    Site : www.chateaudelamarque.com 

    Toujours une référence avec leur Haut-Médoc 2010, decouleur rouge sombre, de bouche dense et aromatique, un vin chaleureux, souple, d'une belle matière élégante, aux tanins fins et enrobés, d'une belle finale persistante, prometteur. Le 2009, gras, tout en complexité au nez comme en bouche, avec des connotations de pruneau, légèrement épicé comme il le faut, poursuit sa belle évolution. Le 2008 est un beau millésime, de robe intense, qui mêle concentration aromatiqueet délicatesse en bouche, avec ces arômes caractéristiques d'épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins très équilibrés, d'excellente évolution. Le 2007, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, un vin qui développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche. Savoureux 2006, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale defraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs, nets, un vin d'une belle persistance, très prometteur. Beau 2005, charpentécharnu, de robe pourpre soutenu, au nezlégèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse. Goûtez leur autre Château Cap de Haut, est issu d'un vignoble mitoyen dans la même appellation Haut-Médoc. Les 11 ha de vignes d'une trentaine d'années d'âge moyen sont plantées sur un joli terroir très graveleux du quaternaire. L'encépagement est composé de 39% de Merlot, 45% de Cabernet-Sauvignon et 16% deCabernet franc. Le 2010 est très coloré, très classique, bien ferme, très équilibré, tout en nuances, au nez dominé par le cassis et laframboise mûre, de bouche ample et complexe. Rondeur, souplesse et volume en bouche pour le 2009, aux arômes friands de fruitsnoirs.
     
    Château FOURCAS HOSTENLISTRAC Château FOURCAS HOSTEN

    Château FOURCAS HOSTEN 

    (LISTRAC)
    Renaud et Laurent Mommeja
    2, rue de l'Église
    33480 Listrac-Médoc
    Téléphone :05 56 58 01 15 
    Télécopie : 05 56 58 06 73 
    Email : contact@fourcas-hosten.com 
    Site : www.fourcas-hosten.com 

    Les 46,67 ha de vignoble sont plantés pour 45% de Merlot, 45% de Cabernet-Sauvignon et 10% de Cabernet franc. Sonterroir, typique de son appellation, se révèle particulièrement intéressant avec sa composition de 2/3 de graves pyrénéennes et 1/3 argilo-calcaires, sur un sous-sol d'argile et d'alios. La vinification est traditionnelle avec contrôle des températures et de nombreux remontages, et l'élevage s'effectue enbarriques de chêne durant 12 mois. “Nous avons un nouveau chai de vinification depuis le millésime2010, dit-on, avec des cuves de petites contenances (50 à 100 hl) en ciment sur mesure et en bois, une réception de vendange avec 2 tables de tries ainsi qu'une winery de chez Pellenc. chaitraditionnel et moderne à la fois qui fonctionne de manière gravitaire.” Beau Listrac 2010, de couleurpourpre soutenu, d'une belle complexité d'arômes (cannellefraise des bois, épices...), un vin intense, riche au nez comme en bouche, aux tanins bien fermes, qui devrait tenir ses promesses. Le 2009, auxtanins savoureux, est très bien élevé, tout en senteurs aromatiques, avec des notes de cerise confite et d'épices. Le 2008, classique, dense, très bien charpenté, riche et rond à la fois, aux nuances de fruitsmûrs, fondu mais puissant en bouche. Goûtez Les Cèdres d'Hosten, très parfumé avec des notes de mûre, riche en couleur. Les Cèdres d'Hosten vieillissent en cuves pour préserver leur fruit et leur fraîcheur.
     
     
    Château SAINT AHONHAUT-MÉDOC Château SAINT AHON

    Château SAINT AHON 

    (HAUT-MÉDOC)
    Françoise et Nicolas Chodron de Courcel
    Caychac 57, rue Saint-Ahon
    33290 Blanquefort
    Téléphone :05 56 35 06 45 
    Télécopie : 05 56 35 87 16 
    Email : info@saintahon.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateausaintahon 
    Site : www.saintahon.com 

    Propriété de Charles de Montesquieu au XVIII siècle, leChâteau Saint Ahon, est l'un des cinq derniers domaines viticoles de la commune de Blanquefort, établi sur 40 ha, dont 31 de vignes, l'ensemble situé à 25 minutes du centre de Bordeaux. En 2003, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel choisissent de quitter Paris avec leurs enfants pour s'installer à Saint Ahon et redessiner un avenir à la propriété dans le contexte bien engagé de la crise viticole. En 2011, le Château s'est diversifié avec la création d'une boutique et d'un parcours œnotouristique familial et ludique Les Jardins de Mirabel. Ces activités viennent compléter l'hébergement (gîte et aire de camping-car) et le réceptif (salle attenante au chai à barriques) déjà mis en place. Vous apprécierez le Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut, un vin qui développe beaucoup de volume, très prometteur (le 2010 suit, pas encore mis en bouteille, médaille d'Or à Paris). Le 2008, médaille d'Or au concours des grands vins de France Mâcon2011, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nezcomplexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, médaille de Bronze au concours des grands vins de France Mâcon 2010, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d'arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, est à apprécier sur une omelette aux truffes. Beau 2006, médaille d'Or au concours devins de Bordeaux et de Bronze à Mâcon en 2009 de couleur soutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d'humus et de poivre, un vin corsé et charpenté, aux tanins harmonieuxmais puissants, de belle charpente, charnu et prometteur. Remarquable 2005 (60% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot, 10% Cabernet franc et 2% Petit Verdot), médaille d'Argent à Mâcon, un vin de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d'épices spécifique, de bouche puissante et soupletannique, de garde. Le 2004, médaille d'Argent à Mâcon également, est très représentatif de ce millésime classique bordelais, un vin qui allie couleur et structure, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, aux tanins mûrs et bien présents à la fois, parfait actuellement.

  • Du plus grand au plus abordable, les 30 vins qu'il ne faut pas louper pour commencer sa cave idéale

    CHATEAU CERTAN DE MAY


    POMEROL
    Historiquement, le nom du Château est celui d'une grande famille écossaise installée en France depuis le Moyen Âge et à Pomerol dès la fin du XVIe siècle. Selon les archives locales, la propriété fut la première autorisée par le Roi à pratiquer la culture de la vigne à Pomerol. Le domaine fut ensuite morcelé sous la Révolution, puis enfin repris par la famille Barreau-Badar en 1925. Le Château se situe au sud-est du très fameux plateau de Pomerol. Les 5 hectares de vignes très anciennes, se trouvent plantées sur un prodigieux terroir, un plateau argilo-silicieux. Aujourd'hui, c'est Odette Barreau qui dirige le Château, secondée par ses enfants : son fils Jean-Luc, qui assume les vinifications, aux côtés de son autre fils, Patrick, et de sa fille Isabelle. Très grand Pomerol 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair. Exceptionnel 2009, de belle couleur profonde, nez fruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale, encore fermé, bien sûr. Superbe 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin riche et complet. Le 2007, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, vraiment réussi, un vin qui allie ampleur et souplesse. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde, à boire avant le 2005. Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse, corsé et typé. Le 2003 est un grand vin, racé, d’une belle couleur grenat, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière, de garde. Le 2002 est remarquable, complexe, de couleur pourpre soutenu, très typé, très corsé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde.
     
     

    CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


    PUISSEGUIN-SAINT-EMILION
    Ces propriétaires sympathiques couvent leur vignoble dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...). On se fait plaisir avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin bien charnu comme on les aime, prometteur. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), fondu, d’une grande harmonie en bouche, avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux autres millésimes ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution.
     
     

    DOMAINE DE LA CASA BLANCA


    BANYULS
    Fondé vers 1870 à Banyuls-sur-Mer, le domaine de la Casa Blanca est un des plus anciens des crus Banyuls et Collioure, situés sur la Côte Vermeille, dans les Pyrénées-Orientales (Roussillon). Sur 8 hectares de plantations et de vieilles vignes en terrasses, Laurent Escapa et Hervé Levano donnent naissance à des vins généreux, exprimant pleinement ces terroirs de schistes : le Collioure (vin tranquille) et le Banyuls (vin doux naturel). Depuis 2001, abandon des produits phytosanitaires de synthèse pour les traitements de la vigne. Les engrais chimiques ont été remplacés par des composts dès 1989. Le sol est travaillé par traction animale (labour au mulet) sur le tiers de l’exploitation. Le reste est désherbé chimiquement. Des essais d’enherbement sont en cours pour s’affranchir totalement du désherbant. Voici le meilleur Collioure rouge 2009, issu de plantations d’une quinzaine d’années de Grenache noir et Syrah, élevage en fûts d’occasion durant 12 mois avec ouillage hebdomadaire, un beau vin, riche, au nez complexe, de bouche soyeuse et puissante, bien charnu, avec ces arômes bien persistants de cerise confite, d’excellente évolution, à savourer sur une cuisine épicée, un vin de fort belle évolution comme le prouve le 2007, de belle robe pourpre, au nez complexe associant épices, fruits noirs (mûres, cassis) et fruits rouges (cerise) sur une légère pointe de garrigue et de fumé, mais d’une belle fraîcheur en bouche, dans laquelle on retrouve les fruits cuits. Le Collioure blanc 2010, avec un nez complexe et persistant, est dominé par les fruits secs et la rose, de bouche mûre, de très belle teinte. Superbe Banyuls 2009, deux ans d’élevage en fûts de 400 l, suave et distingué, aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, la pêche cuite et le lis, un vin ample au nez comme en bouche, d’une longue finale au palais. Si vous en trouvez, leur Banyuls 2006 est exceptionnel, de type Rimage (fruité), de robe rubis tuilé, avec ce nez d’eau de vie de framboise, intense, et, en bouche, une attaque kirschée, avec des connotations framboise à l’eau de vie sur touche poivrée.
     

     

    DOMAINE MICHEL POULLEAU PÈRE ET FILS


    VOLNAY
    La Sce du Domaine telle qu'on la connaît aujourd'hui a été créée en 1983 avec l'entrée dans la vie active de Thierry. Mais l'activité a d'abord commencé, à petite échelle, avec son grand-père Gaston, et a été poursuivie par son père Michel. Puis, Michel a épousé Jacqueline, dont les parents étaient propriétaires dans les appellations Aloxe-Corton, Chorey-lès-Beaune et Corton Charlemagne. En 1983, ses études terminées, Thierry a démarré ses activités. Le domaine s'est élargit avec l'acquisition et la plantation d'une parcelle de plus de 3 ha de Côte de Beaune ainsi que l'achat de parcelles de Bourgogne Pinot noir et Bourgogne Aligoté. Quelques années plus tard, le domaine s'est encore étendu avec l'acquisition d'une parcelle d'Aloxe-Corton. Depuis 1996, date de la retraite de Michel, Thierry et son épouse Florence gèrent le domaine : l'un à la technique et l'autre au commercial. Franchement, ce Volnay Vieilles Vignes 2011, vignes de 50 à 70 ans sur sols calcaires et limons bruns, est vraiment savoureux, typé, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre, de bouche puissante et soyeuse, un vin ample, riche, tout en arômes et velouté. L’Aloxe-Corton 2011 (argiles rouges et sols filtrants) est tout aussi séduisant, dense et persistant, charnu et très aromatique, aux arômes de fruits noirs très mûrs avec des notes épicées. Le Côte de Beaune blanc La Grande Châtelaine 2011, qui associe richesse aromatique et persistance, est ample et dense, avec des notes de fleurs blanches et d’amande, d’une belle finale. Beau Côte de Beaune rouge Les Mondes Rondes 2011, qui développe un joli nez (fraise des bois, humus...), corsé et charpenté. Il y a aussi leur Chorey-les-Beaune 2011, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins souples, et ce très joli Bourgogne Pinot noir 2011, de robe rubis, très réussi, au fruité riche, de bouche charnue avec des nuances de framboise.

     

     
     
     
     
     

    ROBERT AMPEAU


    MEURSAULT
    Dans la famille Ampeau on est vigneron hors pair de père en fils; ici le vin est affaire de passion et de grand art. Ils ne proposent que du vin à maturité, bon à être savouré, c'est dire à quel point le respect et la passion qu'ils portent à leurs vins. Des vins rouges envoûtants par leur suavité, bien équilibrés, volumineux et pleins en bouche, avec des tanins bien fondus, typés avec beaucoup de charme et qui développent une grande persistance et complexité aromatique avec des notes de fruits rouges, d'épices d'humus. Les Blancs évoluent parfaitement, très équilibrés et très typés, intenses, classiques et très élégants. Faites-vous plaisir avec ce Meursault Perrières 82, qui évolue parfaitement, intense, très typé, très classique, un grand vin savoureux, idéal sur une viande blanche à la crème. À ses côtés, le Puligny-Montrachet Les Combettes 79 est très riche en bouche, associant structure et finesse, de bouche puissante, de très bonne évolution. Goûtez aussi le Pommard 79, au nez de fruits mûrs et d'humus, riche et complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés. Goûtez encore cet Auxey-Duresses 88, suave et dense en bouche, le Volnay-Santenots 76, aux connotations subtiles d'humus, de mûre et d'épices, tout en arômes, un vin savoureux en bouche, fin et puissant à la fois, à maturité.

     

    CHATEAU DU GRAND CAUMONT


    CORBIERES
    Le Domaine existait déjà à l’époque romaine sous le nom de « Villa Manzanetto ». C’est en 1906 que Louis Rigal fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 80. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure depuis la gestion du domaine. Corbières AOC depuis 1985, c’est l’un des fleurons des Corbières. Depuis une trentaine d’année, des efforts important ont été effectués afin de moderniser les bâtiments, diversifier l’encépagement, optimiser les cultures, rénover la cave, affiner les vinifications. Les vins du château du Grand Caumont allient rigueur et passion et sont récompensés dans de nombreux concours et loués dans de nombreuses revues à travers le monde. 2005, 2006 et 2007 sont des millésimes très aromatiques, très fruités, alliant densité, rondeur, souplesse et élégance. Ils présentent des notes de petits fruits rouges et de petits fruits noirs (cassis, framboise, fraise), avec des nuances poivrées, d’épices et de garrigue. Ici la philosophie est : la meilleure qualité au meilleur prix, quelle que soit la cuvée, sa complexité, son niveau de prix. Des vins plaisirs, faciles à déguster et à accorder aux mets.
     

    CHAMPAGNE LAMBLOT


    JANVRY
    Notre domaine, toujours familial, se situe à Janvry près de Reims dans la petite montagne de Reims. Le vignoble, de plus de 40 ans à ce jour, est réparti sur plus de 10 villages, et se situe dans les meilleurs crus de la Champagne pour élaborer des cuvées tout en finesse, riches et complexes. Au fil des générations, nous avons su transmettre notre savoir-faire pour cultiver au mieux nos vignes qui sont conduites en viticulture raisonnée depuis de nombreuses années, avec plus de la moitié de produits certifiés agriculture biologique, des engrais biologiques, pas d’insecticide, enherbement avec désherbage mécanique dans certaines parcelles, taille courte, ébourgeonnage et palissage systématique, labours d’hiver. Fiers de notre village et de notre patrimoine, les Lamblot sont à Janvry depuis 13 générations. Ainsi, notre ancêtre Droüin Lamblot cultivait déjà la vigne dans notre village sous Louis XIV ! Notre cave, reconstruite en 1958 après un effondrement, peut maintenant accueillir plus de 200 000 bouteilles. Nous avons actuellement près de 150 000 bouteilles dans nos caves et une œnothèque contenant de rares et précieux flacons, vieux de plus de 45 ans. Ils peuvent être satisfaits de ce Champagne brut Millésime 2005, de belle robe, aux arômes de pomme et de noix fraîche, dense, de mousse persistante, tout en fraîcheur car peu dosé (4 g), ce qui lui confère cette acidité séduisante et franche. Très joli brut Rosé, 70 % de Pinot meunier vinifié en blanc, 15 % de Pinot noir vinifié en blanc et 15 % de Pinot meunier vinifié en rouge, un Champagne de teinte saumonée, particulièrement charmeur, aux connotations fruitées continues avec des nuances de mûre, alliant rondeur et vivacité, de bouche ample et florale. J’ai apprécié également ce Demi sec cuvée Caroline, un Champagne gourmand, tout en nuances d’arômes (grillé, torréfaction), parfait sur un dessert aux fruits.

     

    SCEA DU DOMAINE DU CHATEAU CHARLES BLONDEAU-DANNE


    SAINT-AUBIN
    Denis et Alexandra Blondeau-Danne mettent tout leur talent et leur passion dans l’élevage de leurs grands vins, associant la tradition rigoureuse de la grande Bourgogne à des vinifications soigneusement maîtrisées. Ils sont très attachés à la qualité de la matière première sans laquelle un grand vin ne peut s’exprimer et laissent vieillir les vins en fûts 2 hivers pour les blancs et 3 hivers pour les rouges afin que les arômes se fondent harmonieusement. Les vins sont remarquables, très typés, tout en charme et en finesse. Pour s’en assurer, il y a ce Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru 2010, la plus petite parcelle des grands crus des Montrachets, les Criots, diminutif des Crais : terre blanche, dans un sol peu profond, qui donne un vin ample, onctueux, alliant nervosité et gras, où l’on trouve des notes de fleurs fraîches et de noisette, avec beaucoup de moelleux et de persistance, typé. Le 2009 est un grand vin au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), d’une finale bien persistante où se décèlent de pain grillé, de bouche savoureuse aux nuances d’agrumes, un vin très expressif. Le Puligny-Montrachet Premier Cru La Garenne 2009 est racé, au nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), associe finesse et structure, ampleur et distinction, un vin tout en persistance aromatique, tout en bouche. Rare et beau Meursault Premier Cru La Pièce sous le Bois rouge 2009, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins riches, alliant puissance et finesse, de garde bien entendu. Goûtez le Volnay 2007, bien parfumé avec des notes de réglisse et de fraise mûre, aux tanins fermes et souples à la fois, dense, d’une belle longueur, de bouche puissante et corsée, et le Puligny-Montrachet, aux nuances d’aubépine, tout en bouche, un vin de jolie teinte, intense, parfumé. Le Saint-Aubin Le Village 2010, coloré, aux connotations de sous-bois, de vanille et de fruits macérés, un vin ample, concentré au nez comme en bouche, très équilibré, est très réussi. Beau Meursault Premier Cru La Pièce sous le Bois blanc 2010, très bien élevé, de bouche mûre et harmonieuse, un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et de fruits, savoureux et onctueux comme le 2009, d’une grande complexité aromatique, suave comme il se doit, qui sent les noisettes et les fleurs blanches, tout en finale, de belle robe brillante. Excellent Saint-Aubin Premier Cru Les Combes rouge 2010, rond en bouche, un vin corsé, de robe rubis intense, aux arômes de fruits surmûris et de poivre noir, charnu et complexe. Le 2009, équilibré, très parfumé (petits fruits rouges frais, humus...), ample, est très charmeur.

     

    CHARLES SCHLERET


    PINOT GRIS
    Ingénieur dans l'âme et de tempérament méticuleux et d'avant-garde, Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l'excellent terroir de Turckeim, sa connaissance des techniques modernes. Vinificateur très expérimenté il privilégie de suite les équipements de pointe avec le souci Constant d'améliorer la qualité. Précurseur de la vinification moderne sous contrôle des températures, Charles Schléret sait préserver ainsi rapidement la fraîcheur aromatique intense de ses vins, c'est ce qui fera la renommée de ses cuvées. Ses efforts sont d'ailleurs régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux. Une reconnaissance méritée et confirmée par une fidèle clientèle qui profite également d'un excellent rapport qualité/prix de ses belles cuvées de prestige issues de vignes de plus de 35 ans, des vins bien typés marqués par leur terroir, des vins comme nous les aimons, un bel exemple de réussite qualitative due aux efforts incessants d'un vigneron passionné respectueux des belles traditions alsaciennes, figurant régulièrement aux palmarès des grands concours de vins en France et à l'étranger : grands prix d'excellence de l'Union Française des onologues. Médailles d'or aux sélections Mondiales de Montréal. Plusieurs vins primés au Concours Mondial de Bruxelles et aux Vinalies Internationales de Paris. Grand Prix d'honneur au Challenge International du Vin et des Arts, et de nombreuses médailles d'Or au concours Général de Paris.

    DOMAINE DES CHESNAIES


    COTEAUX DU LAYON
    Voila déjà 14 ans que Catherine et Olivier de Cenival ont quitté Paris et l’informatique pour reprendre ce domaine de 21 ha, situé à Saint Lambert-du-Lattay en Anjou, en plein cœur du Layon sur des terroirs de schiste. Les vignes sont cultivées sans engrais chimiques, ni désherbants depuis 2002, un maximum de produits Bio sont utilisés pour l’entretien du vignoble. Coup de cœur pour leur Coteaux du Layon Saint-Lambert Clos des Bonnes Blanches 2010, de bouche concentrée et d’une belle vinosité, mais tout en fraîcheur, ample et suave, qui sent la brioche et la pêche jaune, de grande garde . Le Coteaux du Layon Chaume La Mignonne 2010, vendanges manuelles, vinification sur lies en barriques de 3 à 5 vins, est un vin de belle robe dorée, avec des notes de fleurs et de fruits bien mûrs, suave et savoureux. L’Anjou La Musse 2009, pur Cabernet franc, macération de 25 jours, puis élevage de 12 mois en cuves, au nez de framboise, mêle puissance et souplesse, un vin typé, charpenté, complexe. Bel Anjou blanc sec Bonnes Blanches 2010, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère, un vin harmonieux en bouche, qui poursuit son évolution. A découvrir également des chambres d’hôtes, qui se trouvent dans une des dépendances de la gentilhommière du XVI ème siècle, située à Denée. On vous proposera les vins de la propriété ainsi qu’ un joli jus de raisin servi aux petits déjeuners, dans un jardin romantique de 1889 ou au coin d’un bon feu de cheminée en fonction de la saison.
     

     



    CHATEAU DES MAILLES


    SAINTE-CROIX-DU-MONT
    Le château appartient à la famille Larrieu depuis 1734, il est situé sur un coteau argilo-calcaire faisant face à la Garonne, et reposant sur d’énormes bancs d’huîtres fossiles. Bénéficiant ainsi d'une exposition plein sud, le vignoble s'étend sur une superficie de 28 hectares dont 23 sont consacrés aux vignes blanches et 5 aux vignes rouges. Le travail se fait dans le respect des traditions avec des vendanges manuelles et une vinification en cuves qui précède le vieillissement en barriques de chêne. Superbe Sainte-Croix-du-Mont cuvée Laurence 2006, médaille d’Or, aux senteurs de citronnelle, de miel et de lis, de bouche très subtile avec des nuances de noix, d’une belle onctuosité et d’une finale intense. Leur Sainte-Croix-du-Mont 2009, intense, très aromatique, à la belle robe dorée, au nez très élégant et intense avec en bouche des arômes persistants d’agrumes mûrs et de pain brioché, de bouche très veloutée, de belle évolution. Excellent 2008, tout en bouquet, de belle robe, dense, aux connotations florales subtiles, de bouche profonde, onctueuse et persistante, très fin, mêle puissance et distinction. Très beau 2005, de belle robe dorée, avec des arômes de fleurs blanches et de miel, une bouche onctueuse à la finale vive et dense, typé et riche.

    MAISON MOLLEX


    SEYSSEL
    La famille Mollex du Pays de Seyssel se consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vins depuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha de vignes, cultivées uniquement avec le cépage Altesse, aussi appelé Roussette de Seyssel. Aujourd’hui, c’est Jean-Luc et Sébastien qui ont repris le domaine et ils se feront un plaisir de vous accueillir au caveau pour une visite et une dégustation de leurs vins. Superbe Seyssel Vieilles Vignes Roussette 2011, vinifié à basse température à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur et bouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois. Le Seyssel La Tacconnière 2011, aux notes de fruits à chair blanche (poire, pêche), des notes florales (violette, tilleul) et minérales en finale, est parfait sur un poisson d’eau douce comme sur une tartiflette. Remarquable Seyssel Clos de la Péclette 2011, à dominante de fleurs blanches et de noix, d’une belle persistance, dense au nez comme au palais, mêlant élégance et structure. Leur Roussette de Seyssel cuvée La Tacconnière 2010, fermentation alcoolique très lente, pas de fermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois, très agréable à l’apéritif ou des crustacés. La Mondeuse, sols argilo-calcaire et molasses d’alluvions glaciaires, est une référence. Excellent Seyssel Méthode Traditionnelle brut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteille, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant de 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse de ce très joli vin, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes (amande, pêche, fleurs...).
     


    CHAMPAGNE VINCENT COUCHE


    BUXEUIL
    Un vignoble de 13 ha cultivé en bio-dynamie. Depuis 10 ans, Vincent n’a eu de cesse d’approfondir son savoir Bio en côtoyant avec assiduité d’autres vignerons bio aux quatre coins de l’hexagone. Il s’est enrichi de formations avec Pierre Masson, conseiller en Bio-dynamie. En conversion officielle depuis 2008, il utilise entre autres, pour renforcer ses vignes : décoctions de plantes médicinales (valériane, prêle, ortie, osier), pulvérisations de silice cristallisée (quartz réduit en poudre), poudrage d’argile et apport de compost. « Soigner les plantes par les plantes » nécessite une exigence et une connaissance irréprochable que seul Eric Petiot pouvait lui transmettre. A l’écoute constante de la nature, Vincent étudie avec minutie les besoins de ses vignes et leur insuffle énergie et bien-être. Aujourd’hui, ses terroirs expriment pleinement toutes leurs richesses, lors de la vinification en fûts de ses meilleurs vins. Il faut avouer que ce Champagne brut Perle de Nacre, pur Chardonnay, est une réussite (j’ai goûté les vins avant que leur nouvelle étiquette soit prête), distingué, gourmand, richement bouqueté, tout en persistance aromatique (amande, pêche de vigne, abricot...), de bouche fruitée et soyeuse. Le brut Bulles de Miel, un demi-sec, de jolie robe scintillante, aux notes d’amande et de cire d’abeille(évidement), tout en structure et parfums en finale, très savoureux. J’ai apprécié également ce Brut Sensation 1997, encore très frais, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron cuit et de musc, une excellente cuvée, puissante et bouquetée, avec cette suavité en bouche séduisante comme dans le 1995, un millésime à son apogée. Le brut Dosage Zéro, est tout aussi séduisant par sa franchise. Excellent brut rosé 2004, charpenté, qui sent bon la violette et le cassis, tout en fruit, tout en charme (le 1999 se goûte particulièrement bien, avec des nuances de mûre et de framboise confite). Il y a encore le brut rosé Désir, un rosé minéral, et l’Extra Brut, évidemment dominé par la vivacité.


    JEAN BARONNAT


    BEAUJOLAIS
    Ici, on a pour devise “Le respect du vin”. Jean-Jacques Baronnat dirige cette maison familiale de négoce, créée il y a plus de 100 ans par son grand-père, alors producteur en Beaujolais. "Après avoir fait mes armes sur le terrain, précise Jean Baronnat, je m'occupe tour à tour de la cave, de l'administratif et du commercial, je sélectionne mes premières cuvées que je mets en bouteilles dans l'année 1982 - mon père était bien entendu présent à ce moment là. Puis pendant quelques années, nous avons acheté ensemble. Depuis la fin des années 1980, j’assure seul cette fonction qui est vitale pour notre activité. C'est également à ce moment là que les vins du littoral méditerranéen sont apparus dans notre gamme. Tout ce que je connais dans le vin, c'est mon père qui me l'a transmis lorsqu'il me faisait goûter les cuvées ainsi que par le travail de recherches et d'assemblage que nous avons fait ensemble.” Superbe Moulin-à-Vent 2009, un grand vin de robe intense, classique, ferme et épicé, avec des tanins puissants mais savoureux, d’une texture dense, de garde. Le Fleurie 2009 allie finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux. Excellent Côte-de-Brouilly 2009, de robe rubis brillante, aux nuances de cerise, un vin de plaisir comme on sait le faire dans la région. Le Morgon 2009, de couleur rubis sombre, charnu, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, est un vin comme nous les aimons, de bonne structure, gras, racé et très parfumé, vraiment réussi. Vous apprécierez aussi le Beaujolais-Villages Bois de la Fée 2011, de bouche intense et dominée par la mûre, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré. Joli Beaujolais rosé 2011. Goûtez aussi le Mâcon Solutré-Pouilly 2011, qui associe richesse aromatique et persistance, frais en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot, et le Mâcon-Villages blanc 2010, où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère, de bouche ronde comme le Saint-Véran blanc 2011. Il y a également un excellent Crozes-Hermitage rouge 2009, de bouche bien corsée, avec des nuances de groseille et de prune.
     

     

     

     

    DOMAINE DES ENCHANTEURS


    VENTOUX
    Le Domaine des Enchanteurs est né de la rencontre de Catherine Desbois-Mouchel, propriétaire de la Tonnellerie Remond en Bourgogne, et de Bertrand Seube, œnologue ayant vinifié dans le Médoc et dans le Sud de la France. Ce petit domaine de 3 ha de vignes entoure un joli mas restauré et se situe en position dominante, offrant une vue magnifique sur le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail. L’altitude, entre 160 et 200 mètres, apporte une température de 2 à 3 degrés par rapport à la plaine. Cette fraicheur alliée à la particularité acide des sols, renforce le coté minéral et équilibré des Vins. Grâce à un encépagement d’exception, nous produisons 4 vins : AOC Ventoux Rouge Rêve de Rubis, AOC Muscat de Beaumes de Venise Ambre Céleste, AOC Côtes-du-Rhône Rosé Nuage de rosé, IGP Blanc Songe d’OR. Notre choix de viticulture est en harmonie avec la superbe nature Provençale, c’est pourquoi nous avons choisi la certification en Agriculture Biologique. Le domaine est donc en cours de certification. La maison vous propose ce Ventoux Rêve de Rubis 2009, à parts égales de Syrah et de Grenache noir, sur sols argilo-sableux avec cailloutis de grès et de silex à 200 m d’altitude, vinification séparée, élevage 12 à 14 mois en fûts, de robe pourpre, au nez puissant et persistant, gras, aux tanins enveloppés, de bouche corsée. Le Muscat de Beaumes de Venise Ambre Céleste 2010, 100% Muscat petits grains, est classique, suave, très floral. Il y a également le Songe d’Or 2010, parts égales de Viognier et de Grenache blanc, où s’entremêlent des notes de pomme mûre et de bruyère, de bouche puissante.

     

    CHATEAU DE BEAUREGARD


    SAUMUR
    Le vignoble de 24 hectares appartient à la même famille depuis 4 générations. Ici le souci permanent est de respecter la vigne et le sol, d'où la pratique d'une culture raisonnée. On élève ici cet excellent Saumur rouge, aux notes de mûre, de bonne charpente, de très bonne évolution. Plusieurs autres vins sont remarquables comme le Saumur mœlleux et la cuvée Christine, une cuvée spéciale qui n'est produite que les années où la qualité des vins de base est grande. Elle est issue d'une sélection rigoureuse de vendange, d'une vinification séparée, d'un subtil assemblage de Chenin-Chardonnay. Cette cuvée représente tout le savoir-faire du Château de Beauregard, la série est limitée et représente un rapport qualité/prix exceptionnel. La cuvée Christine est diffusée uniquement chez certains cavistes et sa réservation est établie pour l'année.
     
     



    CHATEAU REDORTIER


    BEAUMES-DE-VENISE
    Château Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellation Beaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Son terroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. L’exploitation est familiale, Sabine et isabelle apportent tous leurs soins aux vins, sans négliger les conseils avertis d’Etienne et Chantal qui créèrent le domaine en 1956. La culture des vignes est menée de façon raisonnée, dans un souci constant de l’environnement. les rendements sont volontairement limités aux alentours de 30 hl/ hectare ; gage de qualité. Les vendanges se font à la main, ce qui permet un tri rigoureux des raisins dès la cueillette. La vinification est traditionnelle ; pressurage léger, températures contrôlées et maîtrisées tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuve avant leur mise en bouteilles. Les vins ne séjournent pas en bois, la qualité de leur terroir leur confère un caractère boisé naturel. Les vins Château Redortier sont présents sur les cinq continents ainsi que sur les meilleures tables. La cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Nous disposons d’un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, « La Grange de Château Redortier ».

     

    CHATEAU DE LA BRUYERE


    MACON
    Le Château de la Bruyère se situe au cœur du Mâconnais, à Igé, sur un ancien fief de L’abbaye de Cluny, implanté depuis le XIIe siècle sur des coteaux calcaires et ensoleillés. Le vignoble de 20 ha et d’âge moyen de 40 à 80 ans et les rendements maitrisés garantissent des vins de qualité. La vinification est traditionnelle, le raisin est récolté à maturité et à la main en majorité. Les rouges sont d'une belle couleur cerise avec un bouquet profond de fruits rouges, de cassis et de framboise, légèrement tannique mais parfaitement équilibrés et d'une belle saveur. Les Blancs présentent des arômes de fleurs blanches du printemps, de fruits secs, de pain grillé, souples et ronds en bouche et le rosé est très aromatique, d'une grande finesse et long en bouche. Cela se retrouve dans le Mâcon-Igé Vieilles Vignes rouge 2009, élevé en fûts de chêne, de belle robe pourpre, parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, un vin qui associe puissance et distinction, de très bonne évolution comme ce Mâcon-Igé rouge 2010, de robe rubis intense, aux arômes de prune, très parfumé au palais. Très agréable, le Mâcon-Igé rosé 2010, Premier prix Saint Vincent Mâcon 2011, développe un nez de fruits frais et de violette, bien corsé mais tout en souplesse. Goûtez le Bourgogne blanc 2009, élevé en fûts, de bouche ronde et florale, et le Bourgogne rouge 2008, élevé également en fûts, médaille de Bronze aux concours des vignerons Indépendants 2011, au nez d’humus et de griotte, associe finesse et charpente, avec des tanins savoureux, très rond mais très fin également. Il y a encore le Crémant de Bourgogne, de mousse légère, fin et persistant, au nez dominé par les fruits mûrs et le chèvrefeuille.
     
     

    CHATEAU FORTIA


    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    Authenticité, grande tradition familiale, terroir exceptionnel. Ici, au cœur de l’appellation de Châteauneuf-du-Pape, le Baron Pierre Le Roy de Boiseaumarié a toujours été la référence de l’appellation. Ses descendants s’attachent à respecter son œuvre en élevant de grands vins racés. Le Domaine produit des vins blancs et des vins rouges. Les vins blancs sont issus des cépages Clairette, Roussane et Grenache blanc. D’une couleur or pâle avec des reflets verts, ils sont secs et possèdent en bouche une fine saveur minérale avec un arôme discret de fleur. Le millésime disponible est le 2004. Les vins rouges sont élaborés à partir de trois cépages. Le Grenache domine généralement, et se mêle à la Syrah et au Mourvèdre dans des assemblages qui synergisent leurs potentiels respectifs. Les proportions varient en fonction des caractéristiques des produits vendangés. Château Fortia se distingue par des vins d’une très belle couleur soutenue et profonde, souvent frangée de violet. Beaucoup de richesse, d’arômes persistants et complexes rappelant la prune et divers fruits rouges. Les vins sont amples en bouche, bénéficiant d’une belle longueur suave et onctueuse. Vous pouvez actuellement vous procurer les millésimes 2009, 2010 et 2011, et des vins de garde superbes présentés en magnums.

     

    CHATEAU DE FONTCREUSE


    CASSIS
    Le Château de FONTCREUSE est une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances, ce qui a donné son Nom au Château « FONTCREUSE ». La propriété s’étend sur 34 hectares dont 31 hectares sont plantés, 16 hectares pour le vin Blanc de Cassis, 9 hectares pour le vin Rosé de Cassis et 6 hectares pour le vin Rouge. Il faut rappeler que la couleur de référence pour l’appellation Cassis est avant tout le Blanc ; produit rare et unique dans une région la Provence habituée à produire du Rosé. Pour le Blanc, le millésime 2011 est issu majoritairement de Marsanne (60%), qui apporte des arômes fins, de la finesse, du gras et de la longueur en bouche, de la Clairette (15%), qui donne la fraîcheur quant à l’Ugni Blanc (25%), il apporte cette délicate touche d’acidité indispensable à l’équilibre. Le Rosé à base majoritaire de Grenache (80%) associé au Cinsault (20%) donne un vin de caractère élégant avec de l’ampleur et du fruit rouge. Vous pourrez découvrir ce Cassis blanc 2011, vraiment superbe, floral, suave, complexe, tout en persistance aromatique où se décèlent des nuances délicates de pêche et de rose. Le 2010 est dense et parfumé, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, tout en harmonie, d’une finale ample et florale. Le 2009 est très élégant, aux notes caractéristiques de noisette, un vin de belle robe, ferme et suave en bouche, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois. Goûtez le Cassis rosé 2011, tout en rondeur, au nez de petits fruits secs (abricot), tout en fraîcheur, charmeur.
     
     
     

    DOMAINE MODAT


    COTES-DU-ROUSSILLON
    Dans l’enfance de Philippe Modat, des mots d’adultes qui parlent de comportes, de muscat, de degré, de tracteur… Les vendanges à 20 ans en Roussillon avant des études à Bordeaux à l’Ecole Nationale de la Magistrature. La découverte alors du vin comme un accélérateur du goût des autres, de la vie. Puis les rencontres avec les vignerons, les instants d’échanges à l’étranger, dans les caves, les foires, avec les amis. Au fil des années un goût qui s’affine, celui d’un vin qui donne envie d’y revenir. L’étape suivante ce sont les vignes familiales en Roussillon que des parents font revivre, de retour au pays. Et tout remonte à la surface, les mots de l’enfance, les vendanges, l’amitié. Le domaine s’impose de lui-même, le reste de l’histoire n’est qu’une question de logistique et de découverte d’un lieu au panorama éblouissant entre châteaux cathares et Pic du Canigou, la montagne des catalans. Le rêve se bâtit sur Cassagnes, dans la vallée de l’Agly, sur un plateau à 300 mètres d’altitude, avec ce Domaine de 23 ha, actuellement en conversion biologique (8 ha sont travaillés en biodynamie). Le tout explique mon coup de cœur pour ce Côtes-du-Roussillon Villages Sans Plus Attendre 2009 (20% Grenache noir, 70% Syrah, 10% Carignan), élevage 16 mois pour moitié en cuves Inox et pour moitié en barriques neuves et bariques d’un vin. Un vin concentré et riche, de couleur grenat intense, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé. Le Côtes-du-Roussillon blanc De-Ci De-Là 2010, Grenache gris (majoritaire), Macabeu (25%) et Grenache blanc (15%), issus de vieilles vignes et ramassés “de ci, de là”, y compris dans des vignes de raisins rouges (vendanges manuelles à la levée du jour, élevage sur lies fines 4 mois, puis très légère filtration avant la mise), avec ces notes d’amande et de fleurs fraîches, très bien équilibré en acidité, c’est un vin ample, riche en bouquet, harmonieux. Goûtez aussi le Côtes-du-Roussillon Villages Comme Avant 2009, 30% Grenache noir, 40% Syrah, 30% Carignan, de belle couleur rubis, riche et fruité, velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, tout en bouche. Dégustation-vente au caveau à Cassagnes tout au long de l’année. Il est toujours préférable de prendre rendez-vous pour s’assurer de la présence du vigneron ou de son équipe.
     
     
     

    CHATEAU PERAYNE


    BORDEAUX SUPERIEUR
    Le domaine du Château Perayne se situe à 50 km au sud-est de Bordeaux et s'étend sur 24 hectares dont 20 ha de vignes idéalement exposées. Son terroir argilo-calcaire est enrichi par la présence de graves, de superbes cailloux vieux de cinq millions d'années. Son alliance avec la douceur du climat océanique donne des vins colorés, charpentés et riches en tanins. Les propriétaires actuels, Henri et Monique Luddecke, ont acquit le domaine en 1994 et depuis œuvrent avec passion pour que la renommée du Château Perayne, le plus important domaine viticole de Saint André du Bois au XIXème siècle, retrouve toute sa splendeur. A l’aube de sa carrière de vigneron, Henri fait figure d’outsider dans le milieu viticole où les terres et les savoir-faire se transmettent de génération en génération, où les traditions perdurent. Vierge de tout préjugé concernant l’art et la manière de travailler ses vignes, d’élaborer son vin, il est gourmand de techniques nouvelles et fait preuve d’un talent hardi et novateur. Son crédo : offrir à ses hôtes un voyage gustatif inoubliable. Sa décision d’essayer un bouchon de dernière génération, qui n’a jamais été utilisé dans la région auparavant, était révolutionnaire et révèle un peu plus son esprit audacieux ! Et le choix s’avère excellent car s’offre alors à vos papilles un nectar totalement exempt du goût de bouchon, si frustrant autant pour le consommateur que pour le producteur. Nous l’utilisons pour nos derniers millésimes afin de vous garantir toujours la meilleure qualité. Ce bouchon élégant a été conçu et réalisé par Guala Seal et l’institut technologique de Boston, Massachussetts. Savoureux Bordeaux Supérieur 2009, élevé en fûts de chêne durant 12 mois, de teinte grenat, dense au nez comme en bouche, très équilibré avec ses tanins savoureux, au nez de fruits mûrs. Le Bordeaux Supérieur 2008, alliant concentration aromatique et souplesse en bouche, avec ces arômes d’épices et de griotte, bien corsé, typé, d’excellente évolution comme le prouve ce Bordeaux Supérieur 2005, élevé 12 mois en barriques de chêne neuves pour 1/3, belle robe rubis intense, dense, bien corsé, riche et subtil, au nez où l’on retrouve la groseille et les sous-bois, de bonne bouche. Tout en nuances, le Côtes de Bordeaux Saint-Macaire 2009, un blanc moelleux vinifié en fûts de chêne.

     

     

    DOMAINE DE FONTLADE


    COTEAUX VAROIS EN PROVENCE
    « Rigueur et Passion », pourrait être notre devise. Rigueur dans nos méthodes de culture et d’élaboration de nos vins, passion pour notre métier et notre terroir. Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montremy depuis plus d’un demi-siècle, s’étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds et secs de ces dernières années, nous ont permis d’élaborer des vins puissants, aromatiques et élégants. Des rouges chaleureux, des rosés aux arômes de fruits rouges séduisants, des blancs floraux et frais. En 2008, l’élégance plus que la puissance caractérisera nos vins. Remarquable Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée de l’Hermite Maunier Vieilles Vignes 2007 (60% Syrah, 30% Grenache et 10% Cabernet), élevé 8 mois en fûts de chêne, aux arômes de fruits cuits et d’épices, riche et coloré, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, d’excellente garde. Complexe, la cuvée Saint Qvinis rouge 2006, est de robe profonde, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin d’une belle harmonie, qui poursuit son évolution. La cuvée Saint-Qvinis rosé 2011 est de belle teinte, bien fruitée au nez comme en bouche, qui mérite une cuisine épicée, toujours très séduisante comme le Côtes-de-Provence rosé Aurélia Prima 2010, un assemblage de Syrah et Grenache (50/50) qui a macéré une nuit avant d’être saigné et vinifié à froid (en dessous de 17°), qui développe des nuances de fleurs et d’épices, mêlant richesse et souplesse, de bouche fruitée.
     


     

     

    DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


    CHAMBOLLE-MUSIGNY
    Ce domaine familial a été repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé environ 6 mois après sa mise en bouteilles. “Le 2011 a été marqué par un printemps précoce, un été pas particulièrement beau, et une très belle arrière saison, nous raconte François Bertheau. Ces conditions météorologiques ont donné de très bons résultats, avec par contre une vigilance à la maîtrise des températures en vinification. Les quantités sont, à quelque chose près, similaires à 2010. Bien qu’il soit encore un peu tôt, ce millésime 2011 apparaît bien équilibré, peut-être mieux que le 2010, dont il semble être cousin germain avec du caractère et beaucoup de fruit, peut-être un peu plus soutenu et plus tannique. Il sera sûrement de garde. Pour un vigneron c’est une belle année comme nous les aimons.” En attendant, il y a son superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2009, parfumé, associant richesse et finesse, concentré et charnu, aux tanins bien présents, une valeur sûre. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses 2008 est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré et corsé, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Goûtez le Chambolle-Musigny Premier Cru 2008, qui est un assemblage de 4 parcelles, très équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs frais, humus...), avec cette pointe de griotte caractéristique de l’appellation, un vin complet, de belle intensité, de garde. Le Chambolle-Musigny 2009, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, concentré au nez comme en bouche.

     

     

    CHAMPAGNE ETIENNE OUDART


    BRUGNY
    Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l'exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l'utilisation d'insecticide depuis 10 ans, tout simplement en maintenant l'équilibre entre certains parasites se faisant concurrence et se détruisant eux-mêmes. La recherche de qualité a amené cette exploitation à travailler ses vinifications dans une petite coopérative familiale, bénéficiant d’un outil de production moderne et performant, favorisant le parcellaire et donc le terroir. L’amour du champagne, perpétué de père en fils, permet aujourd’hui de proposer une gamme de champagnes matures, aux arômes atypiques révélés par le jeu des assemblages cépages / terroir. Le tout explique ce Champagne brut Référence, à parts égales de Pinot noir et Chardonnay (40% chacun), et 20% de Pinot Meunier, prix d’Excellence au concours des Citadelles du vin 2011, à la mousse fine et légère, à dominante de fruits mûrs, très fruité, très équilibré, harmonieux en bouche, très persistant, idéal également à table. Le Chardonnay brut Millésimé, un pur Chardonnay, issu exclusivement de la récolte 2004, médaille d’argent au concours des Chardonnay du Monde 2010, de belle robe or pâle, tout en fruits, très rond en bouche, tout en structure et parfums, au nez subtil, ample et charmeur. J’ai bien aimé aussi cet Extra-brut, assemblage de 40% de Pinot noir, 20% de Chardonnay et 40% de Pinot Meunier, avec un dosage extra-brut à 5 g, une cuvée distinguée, mêlant ampleur et fraîcheur, tout en finesse, au nez de fruits secs et de lis.

     

    CRU LAMOUROUX


    JURANCON
    Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2005, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant 1 année en vieux fûts de chêne, un vin superbe, aux notes de rose et de petits fruits confits, un vin d’un très bel équilibre, riche et fin à la fois, savoureux, dense et bien velouté, dominé en bouche par des nuances de brioche, de grande évolution. On se fait tout autant plaisir avec ce Jurançon moelleux 2006, (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), un vin suave, très parfumé, de bouche flatteuse et persistante, tout en bouquet, mêlant puissance et distinction vraiment remarquable. Superbe Jurançon cuvée Nathalie 2004, pur Petit Manseng, à la bouche fondue, un vin ample, aux notes discrètes de citron et de fleurs blanches, tout en bouche, tout en finesse, de jolie robe dorée, dominé par des effluves de petits fruits confits et de noisette en finale, de garde. Le 2003, d’une belle persistance et complexité aromatique au palais, subtil au nez comme en bouche, est un vin de jolie robe brillante, très séduisant avec ces nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches. Le Jurançon Tradition sec est une réussite, de jolie teinte soutenue, très frais, avec des notes de fruits blancs et d’amande, à ouvrir sur une langouste grillée.
     
     
     

    DOMAINE DUFOUR PERE ET FILS


    MOULIN A VENT
    Vignerons depuis cinq générations, la famille Dufour a fortement développé sa gamme de vins, pour proposer aujourd’hui du Brouilly Pisse Vieille, du Régnié, du Chiroubles, du Morgon Beaujolais Villages, du Beaujolais Villages Primeur et du Beaujolais Villages Blanc. Tous les vins sont issus du cépage Gamay hormis le Beaujolais Blanc et le Bourgogne Blanc qui sont issus du Chardonnay, à l’origine des plus grands vins blancs du monde. Ils élaborent également sur la base du Régnié, une cuvée ‘’Tradition’’ élevée en barrique durant 12 mois, le fleuron de la gamme. Dans les produits haut de gamme, vous trouverez une cuvée de Bourgogne Blanc ainsi que le plus prestigieux des crus du Beaujolais : le Moulin à Vent. Bien apprécié leur Moulin-à-Vent 2010, issu de vignes situées sur des sols peu profonds, granitiques et infiltrés de manganèse, typé, d’une étonnante concentration aromatique, au fruité persistant (griotte, pivoine), de charpente fine et bien équilibrée, de robe pourpre, au nez mariant les fruits mûrs et les épices, d’une complexité certaine en bouche, avec cette texture soyeuse caractéristique. Excellent Régnié cuvée de Clos de Ponchon 2009, une cuvée issue de vieilles vignes et élevée durant 9 mois, un vin coloré, d’une grande concentration aromatique aves ses nuances persistantes de violette et de framboise mûre, épicé, aux tanins veloutés. Goûtez le Régnié Tradition 2010, issu de vignes de 35 ans en moyenne, vinification 8 à 10 jours en grappes entières, élevage 8 à 12 mois suivant l’âge des fûts (1 à 3 vins), aux arômes de fruits macérés et d’épices, de couleur soutenue, aux tanins équilibrés, de bouche à la fois puissante et ronde et toujours ce Brouilly Pisse Vieille 2009, issu de vignes de 50 ans, aux connotations de fraise des bois et de sous-bois, un vin charnu, de très bonne bouche.

     

    HENRY NATTER


    SANCERRE
    Domaine de 23 ha, où l’on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont en effet à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, travaille avec eux, son frère, Auguste, s’occupe plus de la cave. Depuis près de 25 ans, la famille Natter est soutenue par une équipe Hmong – originaire des montagnes du Laos – intégrée à la culture du vin. Elle s’est imprégnée de la relation unique que ces femmes et hommes entretiennent avec le monde végétal. Ensemble, ils s’engagent et participent à la mise en place d’une protection de la biodiversité locale. En 2005, le domaine a remporté le Trophée du Meilleur Très Petit Exportateur, lors du cinquantenaire du club des exportateurs de France. Le Comice régional agricole a décerné à Cécile et Henry le prix d’Honneur pour des «Vignerons atypiques». La famille a à cœur de faire découvrir les subtilités de leur terroir, leur environnement, leur travail afin que leurs bouteilles soient ce lien discret entre la nature et eux-mêmes : source de merveilleuse convivialité. Exceptionnel Sancerre blanc L’Expression de Cécile “L’Essence des Terres Blanches” 2007, disponible uniquement en magnum afin de peaufiner son vieillissement, d’une grande finesse avec beaucoup d’expression, suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère, est un vin harmonieux, riche et fin à la fois, idéal sur des coquilles Saint-Jacques. Le Sancerre cuvée François de la Grange 2010, tout en subtilité d’arômes (fruits frais, aubépine), sec, typé et parfumé, de bouche puissante et d’une longue finale, avec des nuances délicates de genêt et de coing. Le 2009, puissant et très franc en bouche, au nez subtil, ample et persistant, est racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), est tout en persistance. Le 2008, où s’entremêlent des notes d’amande et de fleurs blanches, est tout en rondeur, avec une note de fraîcheur qui lui est caractéristique. Très beau Sancerre rouge l’Enchantement 2009 (vinification et élevage en fûts de chêne), typé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse, un vin avec une finale bien persistante et puissante, comme cette Expression de Cécile 2007, aux nuances d’amande, mêlant fraîcheur et rondeur au palais. Leur Sancerre rosé 2011, est toujours le meilleur de l’appellation, de belle teinte, avec des notes d’orange et de fleurs blanches, ample, gras, idéal sur des mets épicés. Excellent Sancerre blanc 2011, issu du terroir des terres blanches, au nez complexe et puissant, très harmonieux, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée.
     
     
     

    DOMAINE ALINE ET REMY SIMON


    VINS ROUGES DE SAINT-HIPPOLYTE
    Après la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, la commercialisation de notre production a débuté au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 6 hectares de vignes et malgré la jeunesse de la maison, nous produisons principalement des vins à Haute Expression et nous alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées. Parmi un grand nombre de références, citons entre autres la gamme des Vieilles Vignes, l’ensemble de nos vins de terroir comme les BURGREBEN ou SILBERGRUB sans oublier notre fameux « ROUGE DE SAINT-HIPPOLYTE ». En 2003, nous avons fêté la naissance de notre dernière cuvée : « HARMONIE », un vin de table qui se décline en blanc ou rosé selon l’humeur. La typicité et la qualité de nos crus sont régulièrement récompensés dans différents concours et revues : Guide hachette, Prix d’Excellence, médailles…

     

    CHATEAU PETIT BOCQ


    SAINT-ESTEPHE
    Le premier vin portant le nom de «Château Petit Bocq» vit le jour en 1972. Le choix de ce patronyme n’est pas clair. Le mot Bocq vient peut-être du chemin qui porte ce nom, du lieu-dit où poussent ses vignes, ou encore de boscq, bosquet, petit bois, comme celui qui protège son vignoble. Depuis 1993, c’est Gaëtan Lagneau, originaire de Belgique et médecin spécialiste qui dirige le Château. Particulièrement apprécié une petite verticale cette année. On commence avec ce Saint-Estèphe 2010, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. Le 2009, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. Le 2008, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, des tanins bien enrobés, un vin généreux comme le 2007, harmonieux, charnu, aux nuances de mûre, de girofle et d’humus, tout en distinction. Le 2006, avec des nuances bien caractéristiques de petits fruits macérés, épicé en bouche comme il se doit, aux tanins amples et savoureux, un vin typé et de très bonne évolution comme le 2004, de charpente à la fois ample et souple, qui mêle structure et rondeur, équilibré, aux tanins ronds. Goûtez également le Pauillac (confidentiel), 90 % Merlot et 10 % Cabernet-Sauvignon, baptisé Lagneaux à Pauillac 2010, classique, un vin riche, au nez intense, de couleur profonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et bien fermes à la fois.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu