Avertir le modérateur

vins - Page 9

  • DIX REFERENCES DANS LEUR APPELLATION

    SCEA CHATEAU CAILLIVET


    GRAVES
    Au sein de l’appellation Graves, le Château CAILLIVET, à 35 km au sud de Bordeaux, domine la vallée de la Garonne et ses vignobles. Sur ce terroir d’exception sont cultivés 7,5 ha en rouge et 4 ha en blanc. Travaillée en agriculture raisonnée, la vigne et le suivi permanent permettent aux vins de la propriété de remporter de nombreuses récompenses : Millésime rouge 2011 médaille d’or au Concours de Bordeaux 2014, Millésime rouge 2012 médaille d’or au Concours de Bordeaux 2015. Nous serons heureux de vous les faire découvrir, avec ou sans rendez, par une dégustation dans une ambiance chaleureuse et familiale. Voilà un savoureux Graves rouge 2012 (60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, souple et soyeux, avec une structure tannique puissante, un bouquet de fruits noirs et de poivre, d’une finale persistante et boisée, qui mérite d’être attendu pour profiter de son potentiel. Le 2011 de couleur rubis, de bouche classique, de charpente soutenue, est riche et parfumé, avec ses tanins ronds et mûrs, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vin structuré, parfait sur une entrecôte à la Bordelaise. Le 2010, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, alliant charpente et rondeur, complexe, très persistant, de belle évolution. Le Graves rouge In 2012, complexe, avec des arômes de fruits noirs, d’épices, est un vin harmonieux, d’une jolie robe groseille, de bouche classique.

     

    CAVE DRUSSE NATHALIE ET DAVID


    SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
    Un domaine de 21 ha. Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. Nous n'utilisons plus de désherbant chimique dans nos vignes, précisent-ils, qui sont enherbées entre les rangs et travaillées en surface aux pieds. Très classique du millésime, ce remarquable Saint-Nicolas-de-Bourgueil Vieilles vignes 2013, terroir argilo-calcaire, est un vin où dominent la structure et la finesse, aux notes de truffe et de fraise des bois, de jolie robe, typé, de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, de garde. Le 2012 est particulièrement réussi dans ce millésime capricieux, charnu, aux tanins bien présents, harmonieux, un vin ferme et soyeux à la fois, avec une bouche souple et persistante. Le 2011 est de belle robe grenat, charnu, très équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins soyeux. Leur autre Saint-Nicolas-de-Bourgueil Les Graviers 2013, élaboré sur des terroirs de silex et de sable, est riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, tout en bouche, de robe grenat, finement épicé. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil rosé 2013, assez rare, est aussi une réussite, avec ce nez de pivoine, franc et friand. Excellent Bourgueil Leroy de Restigné 2013, marqué par son sol de tuffeau, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois). Accueil gratuit pour les camping-caristes adhérants à France Passion ou autres. 

     

    CHATEAU CANTENAC


    SAINT-EMILION Grand Cru
    Nicole Roskam-Brunot, après des études de droit et d'économie régionale à l'université de Bordeaux, a décidé de se consacrer entièrement à son vignoble et d'apporter les soins les plus attentifs à la vinification et au terroir en veillant à ce que le sol dispose de tous les oligo-éléments nécessaires à sa prospérité. Aujourd’hui, Nicole Roskam-Brunot est aidé de ses fils. Frans s’occupe de la partie technique et d’une partie de la commercialisation, et gère également notre Listrac-Médoc Château La Lauzette Declercq, Cru Bourgeois, et Johan s’occupe de la commercialisation et de la gestion du Château Cantenac. « C’est une période charnière où j’effectue la passation de pouvoir à mes deux fils. Je n’oublie pas Frédéric qui même s’il ne travaille pas sur la propriété, a quand même réalisé le site internet et reste un fervent soutien. Donc tout le monde se sent impliqué ! » Les 12 hectares s'étendent dans le prolongement du coteau saint-émilionnais, dominant la vallée de la Dordogne. Il est composé de 75% de Merlot noir, 20% de Cabernet-franc et 5% de Cabernet-Sauvignon. Le terrain sablo-graveleux et argileux permet une excellente maturation du raisin. Le vin est très élégant, merveilleusement bouqueté et fruité, d'une belle complexité et longueur en bouche. En 2000, ils ont lancé la cuvée “Sélection Madame”, une jolie sélection de Merlot, un vin charmeur et très fruité. L’œnotourisme prend une part de plus en plus importante avec des visites-dégustations traditionnelles ou personnalisées. Et la charte “Vignobles et chais en Bordelais” est venue valider la qualité de notre accueil. Il y a également Les Portes Ouvertes, au mois de mai, qui sont toujours l’occasion de présenter notre vignoble avec un évènement culturel et ludique, et, dans le cadre des Grandes Heures de Saint-Emilion, les concerts-dégustations.

     

    EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER


    CRAMANT
    Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité. Vous allez aimer ce Champagne brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, base de 2010 avec 32% des vins de réserve vieillis en foudres, 100% Grands Crus, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, légèrement miellé, tout en finesse aromatique, d’une belle longueur, un Champagne qui associe charpente et distinction, d’une longue finale, et bénéficie d’une bouche savoureuse et racée, qui lui permet de s’associer avec une cuisine riche comme un veau cordon bleu. Le Champagne Millésime 2006 100% Cramant, classique de ce très beau millésime, qui sent l’amande, la rose et la pomme, dense et distingué à la fois, complexe, un vin généreux, très fin, très floral au palais. Le Blanc De Blancs cuvée de Réserve R.R, base de 2011 avec 37% des vins de réserve vieillis en foudres, un Grand Cru pur Chardonnay, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, très fin, suave et sec à la fois, où s'entremêlent les épices et les fleurs fraîches au palais, une réussite certaine.

     

     

     

    CHATEAU FORTIA


    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    Authenticité, grande tradition familiale, terroir exceptionnel. Ici, au cœur de l’appellation de Châteauneuf-du-Pape, le Baron Pierre Le Roy de Boiseaumarié a toujours été la référence de l’appellation. Ses descendants s’attachent à respecter son œuvre en élevant de grands vins racés. Le Domaine produit des vins blancs et des vins rouges. Les vins blancs sont issus des cépages Clairette, Roussane et Grenache blanc. D’une couleur or pâle avec des reflets verts, ils sont secs et possèdent en bouche une fine saveur minérale avec un arôme discret de fleur. Le millésime disponible est le 2004. Les vins rouges sont élaborés à partir de trois cépages. Le Grenache domine généralement, et se mêle à la Syrah et au Mourvèdre dans des assemblages qui synergisent leurs potentiels respectifs. Les proportions varient en fonction des caractéristiques des produits vendangés. Château Fortia se distingue par des vins d’une très belle couleur soutenue et profonde, souvent frangée de violet. Beaucoup de richesse, d’arômes persistants et complexes rappelant la prune et divers fruits rouges. Les vins sont amples en bouche, bénéficiant d’une belle longueur suave et onctueuse. Vous pouvez actuellement vous procurer les millésimes 2009, 2010 et 2011, et des vins de garde superbes présentés en magnums.

     

    CHAMPAGNE ELLNER SAS


    EPERNAY
    Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. Michel, plus attaché aux valeurs de la terre, s’est très souvent retrouvé aux côtés de son père et ils ont constitué le patrimoine de leur maison. Il a été suivi par ses deux fils Arnaud, maître de chai et Frédéric, directeur du vignoble. Jean-Pierre s’est vu confier la tâche administrative qui devenait de plus en plus lourde. Le vignoble couvre une superficie de 54 ha répartis sur une quinzaine de communes. La diversité, la richesse, la finesse de nos cuvées attestent de notre volonté de placer nos Champagnes au plus haut de l’échelle qualitative. La fidélité que nous accorde notre clientèle française, témoigne de la régularité et de la constance de nos Champagnes au fils des années. Toujours à la recherche de nouvelles opportunités, notre société a su développer ses marchés à l’exportation, secteur qui représente actuellement près de 60% de ses ventes. On ne peut que savourer ce Champagne Prestige Millésime 2002, séduisant par cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de citron, de brioche et d’abricot sec, d’une bien jolie robe or clair, est de bouche très structurée et persistante. Le Séduction Millésime 2002, issue d’une sélection toute particulière réunissant des raisins provenant de leurs vignobles de Chouilly en majorité, vieillis en foudres et de Venteuil, Vaucienne et Épernay, vieilli en demi-muids, est une cuvée charpentée, mais où le Chardonnay apporte finesse et moelleux, un bien beau Champagne qui sent les fruits secs (amande), dense et distingué à la fois, harmonieux. Très savoureuse cuvée de Réserve brut, de bouche ample et très fruitée, de jolie robe dorée, au nez complexe (abricot), tout en finesse aromatique.

     

     

    CHATEAU DU COING DE SAINT FIACRE


    MUSCADET
    Le Château du Coing de Saint-Fiacre est situé au confluent de la Sèvre et de la Maine. La propriété comprend 42 ha de vignes sur des pentes de 14 % exposées plein sud. C’est une propriété historique du vignoble nantais elle existait au Moyen-Age, elle a été remaniée au 18ème siècle en 1756 puis au 19ème en 1810. Les communs construits en 1810 sont de pur style italiens (dit clissonnais) avec des génoises et des fenêtres géminées très typiques du vignoble nantais. Le Château du Coing s’est particulièrement investi dans la mise en place des crus communaux, notamment le Monnières – Saint-Fiacre et le Gorges. Ces vins correspondent à un cahier des charges précis avec un contrôle au mois de juin de l’INAO dans les vignes pour que le rendement ne dépasse par 45 hl / ha. Le vin est soumis à deux dégustations avant d’avoir la possibilité de le mettre sur le marché, le vin doit également rester au moins deux ans sur sa lie. Dans le cas du Château du Coing de Saint-Fiacre 2004 et 2005, le vin est resté cinq ans sur sa lie. Le travail du sol et cette méthode de vinification « crus communaux » ont donné ses lettres de noblesse à l’appellation Muscadet Sèvre et Maine. Le Château a innové, en 2009 avec une vinification en vendanges tardives appelé « Audace du Coing ». Les raisins sont vendangés en sur-maturité à la main, on obtient un vin doux à saveur de miel avec un sucre résiduel de 50 g / litre. Millésime 2008 : le vignoble a subi le gel, les rendements étaient de 30 hl / ha en moyenne. Les vins ont des arômes concentrés avec une belle minéralité. Millésime 2009 : très floral avec un bel équilibre et une longueur en bouche. Le rendement était de 50 hl / ha. La vigne a un peu souffert du manque d’eau pendant l’été. Millésime très homogène dans la qualité pour les différentes cuvées. Millésime 2010 : ce millésime est un millésime exceptionnel, les vins sont pleins, amples avec une très belle structure, un rendement de 50 hl / ha. Un des meilleurs millésime de la décennie.

     

    DOMAINE DE L'AMAUVE


    COTES-DU-RHONE-VILLAGE SEGURET
    Une exploitation familiale de 10 ha. La famille est présente sur Séguret depuis la révolution Française et cultive la vigne depuis cette époque. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2006 et a créé le Domaine de l’Amauve à la retraite de ses parents. Aujourd’hui, une cuvée de vin blanc et 4 cuvées de vin rouge sont élaborées au Domaine. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu’elle offre dans le respect de l’environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans les jeunes vignes, l’enherbement n’a pas un effet suffisant, aussi, la vendange en vert est pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle durendement. Vous aimerez ce CDR-Village Séguret Réserve 2010, à dominante de Grenache (80%), complétée par de la Syrah, élevage 12 mois pour partie enfûts de chêne et en cuves, puissant, d’une jolie ampleur aromatique, légèrement épicé, alliant souplesse et structure, un vin très réussi, parfait sur un poulet aux épices ou des macaronis aux girolles. Le 2009, aux tanins bien fondus mais très présents, complexe, charnu et parfumé en bouche, poursuit son évolution. Le CDR-Villages Laurances rouge 2010 est de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois. Tout en délicatesse, le CDR-Villages La Daurèle blanc 2011, riche en bouquet (agrumes, aubépine, amande...), est un vin tout en bouche, tout en structure et parfums, fondu et persistant, à déboucher sur des paupiettes de saumon aux fruits de mer. Goûtez l’IGP de Vaucluse rouge 2011, Grenache et Syrah, où s’entremêlent le pruneau et le poivre, de structure harmonieuse, dense en bouche, bien charpenté, un vin de couleur grenat intense.

     

    CHATEAU D'ESTEAU


    HAUT-MEDOC
    Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété et s'attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

     

    CHATEAU PONT LES MOINES


    BLAYE COTES-DE-BORDEAUX
    Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. On se fait vraiment plaisir avec le Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2009, ample, parfumé, avec ces notes de sous-bois, de violette et de groseille, aux tanins fermes et ronds à la fois, fondu en bouche, de très bonne base tannique. Beau 2008, qui a un nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), un vin qui commence à peine à se fondre et mérite une cuisine riche. Le 2007 est une réussite, de robe intense, au nez persistant, corsé et dense, très équilibré en bouche. Le 2006, de couleur intense, au nez de fruits noirs (cassis, mûre), avec des tanins très équilibrés, est un vin qui poursuit son évolution. Très joli Bordeaux blanc Sauvignon 2011, floral, bien sec comme il se doit, tout en distinction. Découvrez également les vins de leur autre propriété, le Château Bran de Compostelle avec ce superbe Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2009, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue, charpenté, au nez de fruits rouges surmûris, de bouche puissante et corsée, légèrement épicé en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes.

     

  • SUD-OUEST : LE NOUVEAU TOP VIGNERONS

     327.jpgPrix d’Honneur ❤❤❤❤❤ : 26
     Prix d’Excellence ❤❤❤❤ : 15
     Satisfecits ❤❤❤ : 10

    De jolis coups de cœur cette année, notamment en Cahors, Madiran, Jurançon ou Gaillac. Ici, les cépages et les sols ont une véritable influence, une véritable présence historique. De quoi montrer sa propre personnalité quand on en a comme c’est le cas à Cahors ou à Madiran. 

     

    À quoi bon avoir de beaux cépages de caractère comme le Tannat, le Cot, La Négrette ou le Gros Manseng si c’est pour “lisser” les vins et les dépersonnaliser au point que l’on ne sait plus ce que l’on goûte ? La complexité des terroirs et des climats est pourtant bien réelle dans la région, et prouve que l’on ne fait pas la même qualité, selon les aléas de la nature, au fin fond du Béarn ou dans le Lot. C’est ce qui compte, et crée la typicité.

     

    Mon Classement vous ouvre les portes des vignerons qui méritent une commande.

     

    Les appellations qui comptent : Buzet, Cahors, Côtes-de-Bergerac, Gaillac, Jurançon, Madiran, Pacherenc

    Les appellations qui commencent à compter : Haut-Montravel, Igp, Irouléguy, Monbazillac

    Celles qui ont encore du travail : Fronton, Montravel, Saussignac, Pacherenc, Pécharmant

    Celles dont on n’entend pas parler : Béarn, Bergerac, Brulhois, Marmandais, Duras, Saint-Mont, Tursan

     

     

     Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE


    Classement Sud-Ouest Périgord 
    Tout savoir sur le vignoble
    Vignerons sélectionnés

    Le Top Vignerons du Sud-Ouest

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

     

    Prix d’Honneur

    Philippe Bernède (Coutale)
    Germain Lescombes (Paillas)
    Famille Loisy (Péroudier)
    Jacques Maumus (Paradis)
    Jacques Mournaud (La Plante)
    Marc Penavayre (Plaisance)
    Pascal et Olivier Pieron (Bovila)

    Prix d’Excellence

    Vincent Chabert (Bories)
    Liliane Gagnard (Vieux Touron)
    Famille Laffitte (Lafitte-Teston)

    Satisfecits

     
     
    Famille Delmouly (Maison Neuve)
    Stéphane et Dominique Ferret (Guillaman)
    Famille Geddes (Mayragues)
    Marc Labat (Rousse)
    Famille Larroque (Mas de Combes)
    Didier Smolinsky (Combelle)

     

    Famille Vergniaud (Clos du Breil)
  • PROVENCE : LES GRANDS VINS EXISTENT BIEN !

    76.jpgSemaine dernière, mercredi 21 : réunion conviviale au Château Rasque des meilleurs vins de Provence, ce qui permet de faire le point !

    En Côtes de Provence, confirment leur place à la tête des Premiers Grands Vins Classés : Rasque (Sophie Biancone a ouvert des chambres d'hôtes splendides), Jas d'Esclans, Sumeire, qui sont rejoints par Peyrassol et Sainte-Roseline, ces deux derniers étant aussi des "lieux" magiques, où l'art contemporain sait cohabiter avec un patrimoine hors normes (la Chapelle de Sainte-Roseline est un site classé).

    Si la tendance est évidemment aux rosés (80% de la production), dont certains atteignent le statut de véritables grands vins, désormais, il existe également de grands rouges à part entière. A leur tête, Rasque (sublime cuvée Heritage), Sainte-Roseline (cuvées Prieuré et La Chapelle)... et des blancs où le Rolle sait se magnifier. Globalement, la catégotie des Prelmiers Grands Vins regorge de bouteilles savoureuses, dans les trois couleurs.

    Dans les autres appellations, le Classement parle de lui-même : Pradeaux, Fontcreuse, Fontlade, Bunan, Toasc, Bastide Blanche, Loou... sont des vins de référence, chacun apportant sa spécificité propre.

    Faites-vous plaisir !

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    BANDOL
    BASTIDE BLANCHE (Bl) (r)
    BUNAN
    FONTCREUSE (Ca) (Bl) (r)
    LAFRAN-VEYROLLES (Bl) (r)
    L'OLIVETTE (Bl) (r)
    PRADEAUX
    TERREBRUNE (Bl) (r)
    La CHRÉTIENNE (r)
    VANNIÈRES (r)
    DUPUY DE LÔME
    COTES-DE-PROVENCE

    JAS D'ESCLANS (Bl) (r)
    PEYRASSOL (Bl) (r)
    RASQUE (Bl) (r)
    SAINTE ROSELINE (bl) (r)
    SUMEIRE (Bl) (r)
    DRAGON (Bl)
    FONT DU BROC
    MAIME (Bl) (r)
    POURCIEUX (Bl) (r)
    RIOTOR (r)
    SAINTE-LUCIE (r)
    TERRE DE MISTRAL (r)
    VALCOLOMBE (Bl) (r)
    VAUCOULEURS (Bl) (r)
    MONTAUD
    SAINT ROMAN D'ESCLANS (r)
    BERNE
    CARTERON SAINT-TROPEZ
    DIABLES (r)
    La JEANNETTE 
    ROUËT
    COTEAUX AIX, BAUX, COTEAUX VAROIS
    CAMAÏSSETTE
    BEAUPRÉ (r)
    La GRAND'VIGNE (CV)
    CORSE, BELLET, DIVERS 

    A RONCA (C)
    FONTLADE (CV) (r)
    GENTILE (C)
    LOOU (CV) (Bl) (r)
    MAESTRACCI (C) (Bl) (r)
    PERALDI (C) (Bl) (r)
    TOASC (B) (Bl) (r)
    TRIANS (CV) (Bl) (r)
    CULOMBU
    OLLIÈRES (CV)
    SAN MICHELI (C)
    TEDDI (Corse)
    TORRACCIA (C)
    ALIVU
    GRANAJOLO
    LAFOUX



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    BANDOL
    SAINT-LOUIS (Ca)
    COTES-DE-PROVENCE

    JACOURETTE (r)
    JASSON (r)
    NESTUBY (r)*
    TOURNELS*
    VALENTINES*
    COTEAUX AIX, BAUX, COTEAUX VAROIS
    VAL DE CAIRE
    CORSE, BELLET, DIVERS 

    ANGLADE (IGP)*
    PERO LONGO (C)*
    VINCELINES (Bellet)

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    BANDOL
    COTES-DE-PROVENCE

    (SAINT-JEAN-DE-VILLECROZE)
    COTEAUX AIX, BAUX, COTEAUX VAROIS
    (DALMERAN)
    CORSE, BELLET, DIVERS 

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • CHABLIS OU MEDOC, TOURAINE OU CORBIERES..., LE TOP DE LEURS APPELLATIONS

    DOMAINE DU CHALET POUILLY


    POUILLY-FUISSE
    Depuis plus d'un siècle déjà, la famille Plumet vit dans le village de Solutré-Pouilly situé dans la région du Mâconnais en Bourgogne, France. Les premières vignes ont été plantées en 1850 - bien qu’il semblerait que l'origine de la propriété familiale remonte à 1774. Depuis les connaissances viticoles ainsi que le savoir-faire familial furent transmis de génération en génération. Le Domaine du Chalet Pouilly est situé à flanc de coteaux et domine le petit hameau de Pouilly au cœur de l'appellation Pouilly-Fuissé. Les 8,5 hectares se partagent entre 5 ha de “Pouilly-Fuisse”, 3 ha de “Saint-Véran” et 0,5 ha de “Mâcon-Solutré”. L'âge moyen des vignes est d'une quarantaine d'années pour le Pouilly-Fuissé et d'une cinquantaine d'années pour le Saint-Véran. Certaines sont centenaires. Le Mâcon-Solutré a été planté en 2010. Les terrains sont à prédominante argilo-calcaire pour le Pouilly-Fuissé et calcaire pour le Saint-Véran. En 1983, Henri Plumet transmit sa propriété à sa fille Marie-Agnès Plumet et son époux Bernard Léger. Le Domaine vous propose ce Pouilly-Fuissé 2009, élevé en fûts de chêne pendant 18 mois dans la tradition bourguignonne, présente une robe or clair, au nez délicat, capiteux, boisé, fin, aux parfums d'amande, de fruits blancs, de tilleul, de bouche dense, ample, qui séduit par son équilibre et sa richesse aromatique (bois, fruits, fleurs) le tout porté par une matière généreuse. Une réussite. Il faut savoir être patient afin de profiter pleinement de l’évolution bénéfique du temps. Le Pouilly-Fuissé 2005, élevage 18 mois en fûts traditionnels, est un vin aux nuances complexes où dominent les fleurs et le fumé, harmonieux, un vin ample et gras en bouche. Le Pouilly-Fuissé, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de pêche blanche, tout en finesse, est régulièrement réussi.

     

    DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


    POUILLY-FUME
    Un domaine familial de 21 ha, dont certaines parcelles de vignes sont âgées de plus de 80 ans, exploité par Gérard et Bernard qui associent les usages traditionnels aux techniques modernes, grâce à leurs connaissances acquises en hauts lieux viticoles : Beaune, Macon et Bordeaux. Le domaine est implanté sur les meilleurs coteaux dominant la Loire, ce qui leur permet d'avoir des sols très représentatifs de la région : calcaire dur ou caillottes, argile à silex, terrasse sableuse et marnes kimméridgiennes, chaque sol apportant bien entendu une spécificité propre qui caractérise un vin possédant un terroir d'un autre qui n'en a pas. Leur Pouilly-Fumé cuvée Silex est vraiment superbe, associant complexité et finesse, au nez subtil où se retrouvent des notes de miel, de fleurs et d'épices, très marqué par ce sol qui lui confère ce goût minéral, d'une grande fraîcheur en bouche, un grand vin racé, très équilibré, puissant, ample et gras, de très bonne évolution. Le Pouilly-Fumé Coteau des Girarmes est remarquable, avec ces notes de fruits frais et de tilleul, un vin gras et parfumé, typé, ample et fruité, persistant. Membre des Vignerons Indépendants de France.

     

    DOMAINE MARTINOLLE-GASPARETS


    CORBIERES
    Le Domaine MARTINOLLE-GASPARETS est une petite propriété familiale de moins de 10 ha située depuis de plusieurs générations dans le minuscule Hameau de Gasparets au plus profond des Corbières. Pierre MARTINOLLE (83 ans) aidé régulièrement par ses enfants Jean-Pierre et Françoise, y réalise de manière artisanale et raisonnée depuis de nombreuses décennies des vins authentiques et exceptionnels dans le respect des traditions qui lui ont été transmises. Parmi la gamme proposée, vous pourrez découvrir : Le Corbières-Boutenac rouge 2010 (élevé en fût de chêne): millésime à pleine maturité, de couleur intense, tannique, charpenté et charnu aux arômes de fruits noirs confiturés, avec de légères notes fumées, juste finement et élégamment boisé. Le Corbières rouge 2008 : millésime à pleine maturité, de couleur rouge intense avec des reflets orangés, ce vin propose des arômes de rancio légers, agréables et subtils qui disparaissent pour laisser place à des arômes de mures et sous-bois avec de légères notes de cuir et de grillé. Des tannins légers et structurés. Le Corbières rouge 2010 : millésime à pleine maturité, de couleur intense, avec des tannins très présents, d’une structure soutenue, très charnu, aux arômes de cassis dominants et des nuances de fruits noirs confiturés, de cuir et de sous-bois "Nous nous définissons comme des « artisans-vignerons ». Nous ne produisons que de petites cuvées, parfois moins de 1000 bouteilles. Nous sommes depuis peu dans une démarche «officielle» de certification biologique, et la récolte 2014 sera labellisée BIO à 100% !".

     

     

    CHATEAU D'ESTEAU


    HAUT-MEDOC
    Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

     

    CEDRIC CHIGNARD


    FLEURIE
    Cédric Chignard a pris la responsabilité de ce domaine de 8 ha depuis 2007 (4e génération). Son père, Michel, propriétaire passionné a su lui transmettre ses valeurs afin de laisser s’exprimer au mieux le terroir selon chaque millésime, et élève un grand Fleurie comme on devrait en voir plus souvent, c’est-à-dire un vin où l’élégance s’allie à une présence tannique bien réelle. Les vendanges sont manuelles, la vinification traditionnelle par grappes entières, et l’élevage se fait en cuves, en foudres ou en fûts. Superbe Fleurie Les Moriers 2011, qui doit sa notoriété séculaire à un sol privilégié, issu du granite où il plonge ses racines, de couleur pourpre, avec des nuances complexes de fruits des bois, de violette et de prune, très fin mais très structuré, réussite prometteuse. Le 2010, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs (groseille, fraise) et l’humus, est un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde. Le Fleurie cuvée Spéciale Vieilles Vignes 2010 est vraiment remarquable, un vin de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits (fraise, groseille) et de sous-bois, très équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois, avec cette bouche finement épicée. Beau 2009, de bouche intense et dominée par la mûre et la violette, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré, qui s’accorde parfaitement avec un gigot, mais mérite d’être conservé pour mieux profiter de son potentiel. Nombreuses récompenses obtenues et largement méritées.

     

    CHAMPAGNE ELLNER SAS


    EPERNAY
    Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. Michel, plus attaché aux valeurs de la terre, s’est très souvent retrouvé aux côtés de son père et ils ont constitué le patrimoine de leur maison. Il a été suivi par ses deux fils Arnaud, maître de chai et Frédéric, directeur du vignoble. Jean-Pierre s’est vu confier la tâche administrative qui devenait de plus en plus lourde. Le vignoble couvre une superficie de 54 ha répartis sur une quinzaine de communes. La diversité, la richesse, la finesse de nos cuvées attestent de notre volonté de placer nos Champagnes au plus haut de l’échelle qualitative. La fidélité que nous accorde notre clientèle française, témoigne de la régularité et de la constance de nos Champagnes au fils des années. Toujours à la recherche de nouvelles opportunités, notre société a su développer ses marchés à l’exportation, secteur qui représente actuellement près de 60% de ses ventes. On ne peut que savourer ce Champagne Prestige Millésime 2002, séduisant par cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de citron, de brioche et d’abricot sec, d’une bien jolie robe or clair, est de bouche très structurée et persistante. Le Séduction Millésime 2002, issue d’une sélection toute particulière réunissant des raisins provenant de leurs vignobles de Chouilly en majorité, vieillis en foudres et de Venteuil, Vaucienne et Épernay, vieilli en demi-muids, est une cuvée charpentée, mais où le Chardonnay apporte finesse et moelleux, un bien beau Champagne qui sent les fruits secs (amande), dense et distingué à la fois, harmonieux. Très savoureuse cuvée de Réserve brut, de bouche ample et très fruitée, de jolie robe dorée, au nez complexe (abricot), tout en finesse aromatique.

     

    CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


    PUISSEGUIN-SAINT-EMILION
    Ces propriétaires sympathiques couvent leur vignoble dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...). On se fait plaisir avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin bien charnu comme on les aime, prometteur. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), fondu, d’une grande harmonie en bouche, avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux autres millésimes ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution.

     

     

    CHATEAU DAVID


    MEDOC
    Cette propriété familiale est dirigée par Sabine Coutreau, héritière du savoir et de la patience de cinq générations de viticulteurs. Grâces à des efforts constants et soutenus vers la qualité, le Château David fut classé « Cru Bourgeois » en 1985. Depuis 1996, l’exploitation s’est agrandie, un nouveau chai de vinification a été construit et les bâtiments les plus anciens ont été entièrement rénovés. Cela fait longtemps que j’apprécie les vins de ce domaine, et cela se confirme avec ce Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé et de couleur profonde. Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquet complexe. Beau 2010, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais bien fermes également, bien marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et très structurée, de très bonne garde.
     

    DOMAINE TROTEREAU


    QUINCY
    Le Domaine TROTEREAU est une propriété familiale qui vit le jour en 1804 quand Etienne Augustin TROTEREAU, issue d'une famille de vignerons vierzonnais, s'installa à Quincy. Depuis, cinq générations se sont succédées. Pierre RAGON qui a repris l'exploitation en 1973 est actuellement le 6ème vigneron de cette longue lignée. Il exploite 13 ha qu'il cultive dans le respect de la nature en pratiquant une lutte raisonnée, la maîtrise des rendements et l'élevage passionné du vin. Très classique de son appellation, ce Quincy Tradition 2012 est tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de fruits secs, d’une longue finale. Le 2011 est un vin très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue avec d’agréables notes d’agrumes, à déboucher sur des crustacés. Le Domaine TROTEREAU vous propose aussi une cuvée Vieilles Vignes, issue de 3 ha de vignes centenaires, mais dont la production est limitée et non annuelle.

     

    DOMAINE DE LA RENAUDIE


    TOURAINE
    Des vignerons de père en fils depuis trois générations; c'est en effet, l'arrière grand-père, Albert Denis le premier de la lignée, qui s'est installé sur le Domaine de la Renaudie en 1928. Depuis 1982, Bruno Denis est à la tête du domaine. Il est perfectionniste et passionné par son métier, et depuis qu'il vinifie, la qualité des vins n'a cessé de progresser. Sa femme Patricia Denis a une formation d'onologue, mais elle s'occupe principalement de la commercialisation. L'âge des vignes (35 ans en moyenne) et les sols pauvres et peu profonds (argiles-sableuses), leur permettent d'élaborer des vins de garde. La cave est constituée d'un ensemble de bâtiments ayant chacun un rôle spécifique dans les différents étapes du travail des vins. Le grand chai de vinification entièrement isolé et de construction récente est équipé de cuves inox et de tout le matériel nécessaire à la transformation des raisins en vin et à la maîtrise des températures. La cave de stockage et de vieillissement enterrée peut contenir 120000 bouteilles et sert également à la préparation des commandes, tandis qu'une ancienne cave restaurée en local de réception de la clientèle peut accueillir 50 personnes. Plusieurs cuvées sont régulièrement réussies comme le Touraine-les-Guinetières, très fruité, le Touraine-Cabernet, un vin coloré et riche, aux tanins soyeux, qui fleure les framboises et les sous-bois, tout en bouche comme la cuvée Tradition, riche et parfumée, au nez puissant et persistant, où dominent les fruits rouges et les épices, alliant rondeur et structure, de bouche fondue, d'excellente évolution. Excellent Touraine blanc, bien typique du Sauvignon, frais et fruité, aux notes caractéristiques de tilleul et de fruits secs, alliant rondeur et fraîcheur aromatique en bouche comme le rosé, Perle de Rosée.

     

    DOMAINE LES TERRES DE MALLYCE


    COTES-DU-ROUSSILLON VILLAGES
    En 1976, premières vendanges chez mon voisin, précise Yvon Soto. Nous sommes sur le terroir de Châteauneuf-du-Pape. Il m'embauche comme ouvrier agricole, m'apprend un métier, le travail de la vigne, et me transmet une passion faire du vin. Dans les années qui suivent, des formations viendront conforter les connaissances acquises. En 1983, nous nous associons. Puis, je rencontre Corinne avec qui l'idée de reprendre un domaine et de faire notre vin fait son chemin. Nous sommes en octobre 2006, lorsque nos recherches nous amènent à Rasiguères. En 2007, sur une surface de 17 ha, l'ensemble du vignoble est converti en agriculture biologique, notre cave est réalisée, le Domaine Les Terres de Mallyce est né. Notre envie : élaborer des vins vivants qui soient le reflet de ce terroir, de notre savoir-faire, non lissés par les tendances en cours. C'est réussi avec ce Côtes-du-Roussillon Villages Les Huit 2009, très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, à la fois fruité et tannique, gras et généreux, harmonieux en bouche, très parfumé, épicé en finale. Le Côtes-du-Roussillon Villages Del Amor 2009 est dans la lignée, au nez dominé par les fruits cuits (cassis, framboise), un vin de caractère, coloré, d'une belle charpente. L'IGP Côtes Catalanes Pierres de Lune 2011, de couleur profonde, emplit bien la bouche, associant finesse et charpente, avec des tanins plus souples.

     

     

    CLOS SAINT-PIERRE


    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    Véritable renaissance pour ce vignoble de 4,5 ha depuis sa reprise par Carole et Pierre Perveyrie. Le Domaine est en troisième année de reconversion bio. Tout est mis en œuvre pour exploiter le potentiel des terroirs, dans le respect de la tradition vigneronne et la petite surface du vignoble permet une approche artisanale et artistique. Le travail du sol et l’apport de leur propre fumier de cheval ont pour objectif de faire descendre les racines des vignes pour capter l’énergie et la minéralité du sol, tout en favorisant la vie microbienne souterraine ainsi que les écosystèmes. La croix papale est devenue l’emblème du Clos Saint-Pierre, symbole d’un art de vigne et d’un art de vie. Le Châteauneuf-du-Pape cuvée Urbi 2010, parts égales de Grenache et de Syrah (40% chacun) avec 20% de Mourvèdre, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, avec cette pointe réglissée au palais, un vin aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, de garde, évidemment. Le 2009 est de couleur intense, parfumé (cassis, poivre), un vin riche, puissant en bouche, aux tanins présents et savoureux à la fois, d’une jolie finale persistante, légèrement épicée, un vin typé, de bouche généreuse, d’excellente évolution

     

    CHATEAU FABAS


    MINERVOIS
    Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec 58 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin, aidé de ses deux fils Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sont argilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes. Superbe Minervois Serbolles rouge 2008, vinifié après une macération à froid d’une journée, avant que la fermentation alcoolique ne débute, tous ces soins donnent un grand vin structuré, d’une grande complexité d’arômes (musc, cuir...), avec ces notes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais fins, harmonieux, de garde. Remarquable 2007, gras, finement épicé, ample et structuré, aux tanins harmonieux, avec cette bouche de mûre et de violette, délicieusement fondue et puissante à la fois. Le Minervois Serbolles blanc 2011 (base de Vermentino et Grenache blanc), tout en charme, aux reflets verts avec des arômes de noix et d’agrumes, un vin qui allie élégance et puissance, d’une grande persistance, où s’associent rondeur et distinction. Le 2010 est finement bouqueté, complexe, qui associe fraîcheur et charpente, au nez citronné, raffiné, tout en bouche. Le Minervois Le Mourral 2008, est un vin charnu, au nez de violette et de mûre, gras, avec des notes de poivre et de pruneau. Goûtez aussi l’IGP Syrah/Petit Verdot 2011, dense, tout en arômes, idéal sur une terrine de lièvre, très réussi comme le Sauvignon 2011, marqué par son cépage, où la fraîcheur prédomine.

     

     

    DOMAINE COMTE PERALDI


    VIN DE CORSE
    Beau domaine de 50 ha de vignes, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIème siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l’appellation contrôlée « Ajaccio », et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello, Cinsault, Carignan, Niellucciu, Vermentino). Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d’épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d’excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé 2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l’année dans cette appellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes de fruits mûrs, vraiment très charmeur. Il y a aussi cette cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, marquée par son terroir, un vin d’un beau rubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde.

     

     

    CHATEAU TOULOUZE


    GRAVES DE VAYRES
    Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.

     

    DOMAINE DE TOASC


    BELLET
    Une propriété de 12 ha, dont 6,5 ha de vignes et 2 ha d’oliviers. Le Bellet est l’une des plus petites Appellations d’Origine Contrôlée de France, qui a obtenu son label il y a plus de 60 ans. Ici, le vent de terre, de mer et la tramontane maintiennent l'état sanitaire des vignes et permettent une culture raisonnée. Sur les pentes où le dénivelé atteint 180 m, le travail est souvent pratiqué manuellement et rythmé par une taille courte, un effeuillage et des vendanges vertes limitant le rendement à 35 hl/ha. Les sols issus des alluvions du Var au quaternaire sont constitués du “poudingue”, agglomérat d'argile, sable et galets roulés, riche en éléments minéraux. Le vignoble est en contrat de conversion bio sous contrôle Ecocert. Découvrez le Bellet rouge 2008, composé de 65% Folle noire, 30% Grenache et 5% Braquet, fort bien élevé 12 mois en barriques, aux tanins enrobés, charnu comme il se doit, riche et classique, de robe pourpre intense, parfumé (fruits rouges à noyau frais, humus...), légèrement poivré en finale. Le Bellet blanc 2010, cépage Rolle majoritaire avec un soupçon de Chardonnay (5%), est tout en finesse aromatique, harmonieux, bien équilibré en acidité, très élégant, aux senteurs de rose et d’amande, de bouche souple et flatteuse comme le Bellet rosé 2010, 60% Braquet et 40% Grenache, très expressif, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, mêlant fraîcheur et rondeur, de belle teinte.

     

    CHATEAU DE FONTCREUSE


    CASSIS
    Le Château de FONTCREUSE est une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances, ce qui a donné son Nom au Château « FONTCREUSE ». La propriété s’étend sur 34 hectares dont 31 hectares sont plantés, 16 hectares pour le vin Blanc de Cassis, 9 hectares pour le vin Rosé de Cassis et 6 hectares pour le vin Rouge. Il faut rappeler que la couleur de référence pour l’appellation Cassis est avant tout le Blanc ; produit rare et unique dans une région la Provence habituée à produire du Rosé. Pour le Blanc, le millésime 2011 est issu majoritairement de Marsanne (60%), qui apporte des arômes fins, de la finesse, du gras et de la longueur en bouche, de la Clairette (15%), qui donne la fraîcheur quant à l’Ugni Blanc (25%), il apporte cette délicate touche d’acidité indispensable à l’équilibre. Le Rosé à base majoritaire de Grenache (80%) associé au Cinsault (20%) donne un vin de caractère élégant avec de l’ampleur et du fruit rouge. Vous pourrez découvrir ce Cassis blanc 2011, vraiment superbe, floral, suave, complexe, tout en persistance aromatique où se décèlent des nuances délicates de pêche et de rose. Le 2010 est dense et parfumé, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, tout en harmonie, d’une finale ample et florale. Le 2009 est très élégant, aux notes caractéristiques de noisette, un vin de belle robe, ferme et suave en bouche, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois. Goûtez le Cassis rosé 2011, tout en rondeur, au nez de petits fruits secs (abricot), tout en fraîcheur, charmeur.

     

    DOMAINE GERARD TREMBLAY


    CHABLIS
    Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et son fils Vincent, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd'hui 34 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s'ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru dont un fantastique Valmur, l'un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d'apporter autant de soins à l'élevage de ses Grands Crus qu'à celui de ses vins de Chablis et plus d'un serait surpris à une dégustation à l'aveugle d'une si belle qualité de vins. Le Petit Chablis est rond, floral, très expansif en arômes primaires, tandis que le Chablis est plus gras, plus ample, persistant et très typé. Le Chablis 1er Cru "Beauroy" est d'une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis 1er Cru "Côte de Léchet" a un nez complexe à dominante de fruits secs et frais, en bouche il est très riche aromatiquement. Le 1er Cru "Montmain" a un nez complexe et fin, il est très long et persistant en bouche. Le Chablis 1er Cru "Fourchaume" est le fleuron de la cave, le nez et la bouche sont charmés par tous ses arômes de miel, de fleurs blanches, d'une très grande persistance et longueur en bouche. Le Chablis Cru "Valmur", régulièrement splendide, a un nez très typé associant puissance et distinction, en bouche il est gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur et de persistance en bouche.

     

    CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


    HAUT-MEDOC
    Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Et leur Haut-Médoc 2009 est généreux et persistant, très bien élevé, de belle robe soutenue, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin charnu, vraiment très réussi, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé comme il se doit. Le 2008, classique, est riche et élégant à la fois, de couleur intense, ample et parfumé, typé et ferme, qu’il faut savoir attendre pour mesurer son potentiel.

     

    DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


    CHAMBOLLE-MUSIGNY
    Ce domaine familial a été repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé environ 6 mois après sa mise en bouteilles. “Le 2011 a été marqué par un printemps précoce, un été pas particulièrement beau, et une très belle arrière saison, nous raconte François Bertheau. Ces conditions météorologiques ont donné de très bons résultats, avec par contre une vigilance à la maîtrise des températures en vinification. Les quantités sont, à quelque chose près, similaires à 2010. Bien qu’il soit encore un peu tôt, ce millésime 2011 apparaît bien équilibré, peut-être mieux que le 2010, dont il semble être cousin germain avec du caractère et beaucoup de fruit, peut-être un peu plus soutenu et plus tannique. Il sera sûrement de garde. Pour un vigneron c’est une belle année comme nous les aimons.” En attendant, il y a son superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2009, parfumé, associant richesse et finesse, concentré et charnu, aux tanins bien présents, une valeur sûre. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses 2008 est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré et corsé, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Goûtez le Chambolle-Musigny Premier Cru 2008, qui est un assemblage de 4 parcelles, très équilibré, très parfumé (petits fruits rouges mûrs frais, humus...), avec cette pointe de griotte caractéristique de l’appellation, un vin complet, de belle intensité, de garde. Le Chambolle-Musigny 2009, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, concentré au nez comme en bouche.

     

  • Accord mets et vins : Vin et Volailles

     

    106.jpgPoulets, pintades, pigeons, canard, et dindes, appellent une multitude d’accords mets et vins. La volaille est véritablement le trait d’union entre les vins rouges et les vins blancs. En plus du jeu des textures et des goûts, on peut s’intéresser au jeu des couleurs entre la chair de la viande et la robe des vins. Cependant, on évitera de servir des vins rouges trop tanniques ou des blancs très boisés qui risquent de trop s’imposer face au plat servi. 

    Quel vin avec les volailles rôties 

    Avec les volailles rôties, présentez des vins rouges élégants et souples. On pense tout de suite à des vins faits à partir du cépage Pinot noir tels que le Pinot d’Alsace. Optez pour des grands vins de Bourgogne comme des Mercurey, Marsannay ou autre Passetoutgrain issus des cépages Gamay et Pinot noir mais aussi aux vins du Beaujolais. Le poulet rôti, à la chair fondante en bouche et légèrement sèche, accompagné de ses pommes de terres à la peau craquante, ira très bien avec un vin gouleyant comme un Chiroubles. On raisonnera de même pour la dinde qui est plus une volaille réservée pour les fêtes. Avec un pigeon rôti à la viande délicate et juteuse, on pourra accorder des vins rouges jeunes sur le fruit et aux tanins peu marqués comme les vins rouges de Sancerre ou de Chinon mais aussi un Givry de Bourgogne. 

    Quel vin avec les volailles braisées

    Une pintade au chou a un goût envahissant. On choisira des vins rouges souples en bouche et pouvant développer des notes évoluées de sous-bois mais aussi sauvages avec l’âge comme un Saumur-Champigny en Val de Loire, un Lirac dans la vallée du Rhône ou encore un Côtes de Castillon dans le Bordelais. Il faut suffisamment de puissance pour équilibrer l’odeur du chou de la pintade par exemple. On retiendra comme accord mets et vins agréable, la dinde braisée et un Côte-du-Rhône Village Cairanne.

    Quel vin avec les volailles mijotées 

    Souvent ces plats sont accompagnés de sauces crémeuses grasses et odorantes ou bien des sauces au vin. Les recettes les plus connues sont le poulet à la crème et le coq au vin jaune. Libre à vous de choisir un vin blanc ou un vin rouge. Les vins blancs choisis devront être suffisamment gras et aromatiques au caractère bien trempé élevés en fûts de chênes tels un Minervois, un vin de Chardonnay du Languedoc ou un grand blanc de la Côte de Beaune comme un Meursault ou encore un vin blanc du Jura issu du cépage blanc Chardonnay. Si vous optez pour des vins rouges, choisissez-les aux tanins patinés pour un accord voluptueux avec la viande. Certains vins rouges de Bordeaux comme des Côtes de Bordeaux iront très bien ainsi que des vins de Pessac Léognan de quelques années.

    Quel vin avec le canard 

    Le canard qu’il soit confit, servi en cassoulet ou en magrets, peut privilégier l’accord plutôt régional. Des vins du Sud-ouest conviendront à merveille comme un Madiran ou un Cahors aux tanins accrocheurs dans leur jeunesse. Ils équilibreront le gras du confit ou la graisse du canard pour un accord par complémentarité gras/tanins. Si vous préférez un accord ton sur ton, optez pour des appellations comme Fronton, Gaillac ou encore Bergerac qui sont des vins rouges moelleux en bouche. Les recettes originales ; les aiguillettes de Canard sauce cassis avec un Fronton rouge, le magret de canard aux poires, miel et gingembre avec un vin blanc liquoreux comme un Sauternes. 

  • RENTREE : LES 20 VINS A NE PAS MANQUER

     

     

    DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


    MARSANNAY
    Ce domaine familial fut créé en 1978 par Jean-Louis et Evelyne Fougeray, par acquisition et fermage de vignes dans de prestigieuses appellations bourguignonnes de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. C’est en 1999 que Patrice Ollivier le gendre, a repris la direction ainsi que la vinification du Domaine. Le vignoble s’étend aujourd’hui sur 17 ha de Marsannay La Côte jusqu’à Puligny-Montrachet, notre dernière acquisition. Les bouteilles dégustées sont particulièrement savoureuses. Il y a ce grand Bonnes-Mares 2011, l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur intense et soutenue, d’un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, très prometteur. Le Marsannay Les Saint Jacques rouge 2011, parfumé, aux tanins fermes et fondus à la fois, légèrement épicé comme il se doit, est très représentatif de ce terroir particulier, d’excellente évolution. Le Marsannay rouge Les Favières 2011, aux tanins souples, aux notes subtiles de fruits rouges mûrs (cerise, cassis) et d’humus, est un vin ample et de jolie charpente, très persistant, de très bonne évolution. Le Marsannay blanc Les Aiges Pruniers 2012, fin et riche à la fois, aux notes complexes de pêche et de noix, de mousse très abondante, est charmeur et chaleureux, tout en finesse d’arômes.  Superbe Chambertin Les Seuvrées 2011, de robe profonde, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes d’épices, de cuir, de truffe, un vin d’une grande structure, avec des tanins veloutés mais denses, d’une très belle finale, de garde, très racé. Le Fixin rouge Clos Marion 2012, au nez délicat (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, un vin qui allie puissance et souplesse, de très bonne évolution comme le Savigny-lès-Beaune rouge Les Golardes 2011, qui est une réussite, un vin gras et coloré, intense, aux nuances de petits fruits macérés. Le Fixin blanc Clos Marion 2012 est dans la lignée, de bouche savoureuse comme ce Savigny-lès-Beaune blanc Les Golardes 2011, suave en bouche, harmonieux, aux arômes de fruits blancs et de lis, d’une jolie richesse aromatique en finale.

     

     

    CHATEAU HOURBANON


    MEDOC
    Apparue officiellement en 1893, c’est en 1974 que Rémi DELAYAT racheta et réhabilita cette exploitation de 13 ha. Après sa disparition, son épouse Nicole, continua cette réhabilitation toujours dans la quête de la qualité et du respect du terroir. C’est aujourd’hui Hugues, leur fils qui, depuis 1997, poursuit cette quête dans le respect de ces valeurs et de ces traditions, comme en attestent nos pratiques culturales (forte densité de plantation, labours exclusifs des sols, lutte raisonnée puis conversion Bio, vendanges manuelles et table de tri, maîtrise des rendements). Vous pourrez découvrir ce Médoc 2009, qui a collectionné les récompenses (médailles d’Or au concours des Vignerons Indépendants, d’Argent au Mondial du vin, d’Argent au concours International de Bruxelles, de Bronze à l’International Wine Challenge), un vin marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, de bouche ample, aux tanins fermes, alliant structure et fondu. Le 2008 est un bel exemple de la typicité des vins de ce domaine, un grand millésime classique du Médoc, de bouche puissante et dense, qui dégage des nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, un vin charnu, aux tanins mûrs mais riches, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Excellent 2007, médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants et d’Argent à l’Interntional Wine Challenge, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits cuits (cassis, myrtille), d’une jolie finale délicatement épicée.

     

     

    CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS


    POUILLON
    Exploitation familiale de 8 ha, dont 4,60 ha de vigne à dominante de Pinot meunier. C’est Robert Massonnot, le grand-père de David Bourdaire, qui commença l’activité agri-viticole grâce à quelques terrains familiaux. En 1951, il fonde avec trois autres vignerons la coopérative de Pouillon et commercialise ses premières bouteilles en 1956. A cette époque, la coopérative n’est qu’un lieu de collecte et de pressurage, qui vend la récolte des adhérents sous forme de moûts aux négociants champenois. Ils ne sont que 2 à faire leur Champagne, eux-mêmes dans les locaux de la coopérative avec leur propre matériel. La maison vous propose ce Champagne brut cuvée Symphonie Prestige (base récolte 2007) un Champagne subtil et complexe, qui associe fraîcheur et charpente, finement acidulé, l’un des plus séduisants dégustés cette année, avec des connotations de citron, de narcisse et de pain grillé, de mousse fine et fruitée, d’une belle ampleur au palais, à déboucher sur une terrine de lotte. Savoureux Champagne brut rosé, pur Pinot meunier, très représentatif de ce cépage, très séduisant, de belle robe, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise...), avec cette touche délicatement épicée très chaleureuse. Le Millésime 2005, est très caractéristique de ce millésime mature, un vin puissant, de bouche ronde, légèrement épicé comme il se doit, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, harmonieux au nez comme en bouche. Beau Champagne Blanc de blancs, provenant de la récolte 2007, dont une partie est vinifiée en fûts, une cuvée riche mais tout en délicatesse (dosée à 7g/l), bien typée, très parfumée (agrumes, amande...), un vin bien charpenté, harmonieux en bouche, d’excellente évolution. Goûtez aussi le brut Réserve, un Champagne vif et harmonieux, marqué par des notes d’agrumes et de fleurs fraîches, rond et nerveux à la fois, qui convient parfaitement au cours d’un repas.

     

    MAISON MOLLEX


    SEYSSEL
    La famille Mollex du Pays de Seyssel se consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vins depuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha de vignes, cultivées uniquement avec le cépage Altesse, aussi appelé Roussette de Seyssel et également le cépage Molette. Aujourd’hui, c’est Jean-Luc et Sébastien qui ont repris le domaine et ils se feront un plaisir de vous accueillir au caveau pour une visite et une dégustation de leurs vins. Superbe Seyssel Vieilles Vignes Roussette 2011, vinifié à basse température à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur et bouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois. Le Seyssel La Tacconnière 2011, aux notes de fruits à chair blanche (poire, pêche), des notes florales (violette, tilleul) et minérales en finale, est parfait sur un poisson d’eau douce comme sur une tartiflette. Remarquable Seyssel Clos de la Péclette 2011, à dominante de fleurs blanches et de noix, d’une belle persistance, dense au nez comme au palais, mêlant élégance et structure. Leur Roussette de Seyssel cuvée La Tacconnière 2010, fermentation alcoolique très lente, pas de fermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois, très agréable à l’apéritif ou des crustacés. La Mondeuse, sols argilo-calcaire et molasses d’alluvions glaciaires, est une référence. Excellent Seyssel Méthode Traditionnelle brut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteille, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant de 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse de ce très joli vin, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes (amande, pêche, fleurs...).

     

    DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


    POUILLY-FUME
    Un domaine familial de 21 ha, dont certaines parcelles de vignes sont âgées de plus de 80 ans, exploité par Gérard et Bernard qui associent les usages traditionnels aux techniques modernes, grâce à leurs connaissances acquises en hauts lieux viticoles : Beaune, Macon et Bordeaux. Le domaine est implanté sur les meilleurs coteaux dominant la Loire, ce qui leur permet d'avoir des sols très représentatifs de la région : calcaire dur ou caillottes, argile à silex, terrasse sableuse et marnes kimméridgiennes, chaque sol apportant bien entendu une spécificité propre qui caractérise un vin possédant un terroir d'un autre qui n'en a pas. Leur Pouilly-Fumé cuvée Silex est vraiment superbe, associant complexité et finesse, au nez subtil où se retrouvent des notes de miel, de fleurs et d'épices, très marqué par ce sol qui lui confère ce goût minéral, d'une grande fraîcheur en bouche, un grand vin racé, très équilibré, puissant, ample et gras, de très bonne évolution. Le Pouilly-Fumé Coteau des Girarmes est remarquable, avec ces notes de fruits frais et de tilleul, un vin gras et parfumé, typé, ample et fruité, persistant. Membre des Vignerons Indépendants de France.

     

     

    SCEA CHATEAU CAILLIVET


    GRAVES
    Le château Caillivet est situé à Mazères (Gironde), au sein de l'appellation Graves. Le vignoble entoure une bâtisse en pierres bordelaises âgée de 200 ans, au sommet d'une colline dominant la vallée de la Garonne. En 1997, la passion du vin a conduit Philippe Carrillo et son fils Antoine à créer sur les terres familiales, alors en friche, le vignoble du Château Caillivet. L'origine du nom du château provient du lieu-dit. La vigne mettant plusieurs années à produire, 4 ans après la plantation, les premières vendanges ont donné naissance au millésime 2001. En 2004, Antoine devient exploitant. C’est lui qui gère depuis lors tout le processus de la vigne au vin, et a reçu de nombreuses nominations dans les guides des vins pour la qualité de ses productions. Le château a été racheté en 2013 par Olivier Bourreau, un industriel de la région centre, passionné de vins des Graves, qui continue l'aventure et accompagne le développement du Château Caillivet avec Antoine Carrillo, dans le but de poursuivre le même objectif que par le passé et continuer à garantir une qualité remarquable aux cuvées du Château Caillivet. Aujourd'hui, c'est Célia Carrillo, qui s'occupe de la commercialisation des vins du domaine. Le vignoble fait l'objet d'un suivi permanent, pour obtenir un raisin de la meilleure qualité possible. C'est aussi pourquoi le travail manuel est toujours privilégié, afin de respecter l'objectif qualitatif. Nous élaborons nos vins en recherchant le meilleur équilibre (alcool, acidité, fruit, tanins), dans le respect du terroir. Les vins du Château Caillivet ont une trame reconnaissable et une qualité constante, bien que l’effet millésime nous laisse une part de surprise chaque année.

     

    DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


    BORDEAUX SUPERIEUR
    Le choix de la culture biologique était évident pour ce vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999. Il s'est lancé dans l’aventure viticole en 2004 avec 2,53 ha de vignes, installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques... Beau Bordeaux Supérieur cuvée Azur 2009, médaille d'Argent au concours Expression des vignerons bio d'Aquitaine, cuvée spéciale de Merlot, très parfumé, harmonieux, un vin où la souplesse prédomine, tout en nuances, aux tanins fondus. Le Bordeaux Supérieur 2009 (80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon), aux notes de fruits rouges mûrs (griotte, framboise) et d’épices, de bouche riche, tout en saveurs, un vin charnu et charpenté, déjà charmeur mais de bonne garde. Le 2008 (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, issu d’un élevage mesuré en barriques, un vin produit en toute petite quantité (seulement 2000 bouteilles), a reçu la médaille d’Argent au concours des vins Bio Amphore 2011, un vin harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, de très bonne évolution. On savoure également ce Bordeaux Supérieur 2006, puissant et complexe, très harmonieux, charnu, aux nuances de mûre, de girofle et d’humus, tout en distinction, qui poursuit sa belle évolution, et le Bordeaux Supérieur cuvée des Mille et Une Nuits 2005, classique de ce grand millésime chaleureux, un vin riche, au nez intense, de couleur profonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et bien fermes à la fois.

     

    DOMAINE GERARD TREMBLAY


    CHABLIS
    Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et son fils Vincent, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd'hui 34 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s'ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru dont un fantastique Valmur, l'un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d'apporter autant de soins à l'élevage de ses Grands Crus qu'à celui de ses vins de Chablis et plus d'un serait surpris à une dégustation à l'aveugle d'une si belle qualité de vins. Le Petit Chablis est rond, floral, très expansif en arômes primaires, tandis que le Chablis est plus gras, plus ample, persistant et très typé. Le Chablis 1er Cru "Beauroy" est d'une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis 1er Cru "Côte de Léchet" a un nez complexe à dominante de fruits secs et frais, en bouche il est très riche aromatiquement. Le 1er Cru "Montmain" a un nez complexe et fin, il est très long et persistant en bouche. Le Chablis 1er Cru "Fourchaume" est le fleuron de la cave, le nez et la bouche sont charmés par tous ses arômes de miel, de fleurs blanches, d'une très grande persistance et longueur en bouche. Le Chablis Cru "Valmur", régulièrement splendide, a un nez très typé associant puissance et distinction, en bouche il est gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur et de persistance en bouche.

     

     

    CHATEAU SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS


    SAINT-CHINIAN
    Situé au cœur du Languedoc à quelques kilomètres de la Mer Méditerranée et sur les premières pentes des Cévennes, le Château Saint Martin des Champs, fut bâti au XVIIe siècle à proximité d'un Hermitage du VIIe siècle, où faisaient halte les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle. Les magnifiques bâtiments s'intègrent depuis leur origine dans le vignoble. Témoins de l'histoire, les immenses écuries et les cuves à vins construites en pierre de taille, datent de 1752 et sont toujours en services dans les chais. Les propriétaires, Pierre et Michel Birot, sont vignerons de père en fils depuis 1675. Ils cultivent de façon raisonnée et avec amour, leur vignoble de 98 ha, implantés sur des sols argilo-calcaires idéalement exposés plein sud. Ils élèvent avec passion et rigueur ces grands vins, satisfaisant ainsi l'amour qu'ils portent à leur métier. On se fait plaisir avec ces Saint-Chinian « esprit de Famille » : tout d’abord avec la cuvée Mathieu (prénom du fils de Pierre), issue d’une sélection à la souche agrémentée d’une vinification intégrale en barrique demi-muid, vraiment LA cuvée du Château un voyage extraordinaire. Mais aussi la cuvée Camille rosé 2013 (prénom de la fille de Pierre), toujours dans le peloton de tête des meilleurs vins rosés de la région, un vin plein en bouche, frais, bien équilibré, avec des arômes de groseille et d’épices, d’une belle persistance. Remarquable sélection parcellaire, Saint-Chinian Rouge Les Terrasses de Fontenille 2011 (dominante Syrah), tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins présents et mûrs à la fois, un vin intense qui mêle puissance et ampleur, où dominent les fruits cuits en finale. Le Saint-Chinian Sélection Rouge 2012, bien expressif de son terroir schisteux, est intense au nez comme en bouche, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, très bien équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le Saint-Chinian Rouge Vieilles Vignes 2012 est un nectar de fruits rouges, surmonté d’un léger élevage sur des barriques de chênes, un vin ample et gourmand. Coup de cœur pour le duo « l’Hermitage » rouge & blanc, élevé uniquement en fûts de chêne durant 12 mois pour le rouge et sur des fûts de chêne et d’acacias pour le blanc. Un vin riche, puissant en bouche, aux tanins présents et savoureux à la fois, d'une finale persistante. Le 2012 rouge, de couleur grenat, est d’une belle concentration, aux notes de fruits rouges mûrs et d’épices, alliant distinction et richesse, très représentatif de ce grand millésime. Le blanc 2013 issue d’un assemblage de Chardonnay & de Viognier est surprenant par sa fraîcheur et son élégance, un blanc travaillé avec un bel élevage comme on les aime en Languedoc. Coup de cœur également pour le Saint-Chinian rosé 2013, issu de saignée, bien élevé 5 mois en cuves sur lies avec une fréquence de bâtonnages en fonction de la dégustation, aux notes d’abricot et de petites fleurs, tout en finale, avec ces nuances de fleurs fraîches et de framboise mûre. Profitez-en pour prendre le temps de faire la visite gratuite des chais avec dégustation, balade pédestre, circuit VTT, expositions de peinture... et de profiter de leurs gîtes, remarquablement situés.

     

    DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


    CORTON-CHARLEMAGNE
    Éric Marey veille avec amour sur son joli vignoble de 10 ha. Les vins sont élevés en fûts de chêne et sont suivis par un laboratoire durant toute leur évolution. Les vins sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, et le reste est expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger. Le domaine vous propose en vins blancs : Aligoté, Pernand-Vergelesses, Pernand-Vergelesses Premier Cru "Sous Frétille", et Corton Charlemagne Grand Cru. En vins rouges : Savigny-Lès-Beaune "Les Rouvrettes" Premier Cru, Bourgogne, Pernand-Vergelesses "Les Belles Filles", Les Fichots Premier Cru et Corton Grand Cru. Splendide Corton-Charlemagne Grand Cru 2010, d’une belle harmonie, très élégant, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (poire, aubépine, pain grillé…), d’une grande ampleur, un vin très prometteur. Le 2009 est gras, aux connotations de fleurs, d’épices et de fruits cuits, un vin de bouche suave, ample, chaleureuse et d’une très longue finale, de belle évolution. Le Corton Grand Cru 2010, remarquable, est intense et chaleureux, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en bouche. Beau 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, avec des connotations de griotte, de violette et de musc, un vin riche, typé, ample, soyeux. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2010, harmonieux, dégage des arômes de fruits blancs et d’amande, un vin d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique en finale. Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Fichots rouge 2010, typé, de couleur soutenue, d’une belle charpente, riche et structuré, aux connotations caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre. Le 2009, d’un beau rouge foncé brillant, est de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre, riche et distingué. Goûtez également le Savigny-Les-Beaune 2010, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits, et le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2010, parfumé, dense, tout en distinction, aux notes très classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins fermes.

    DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


    SAUMUR-CHAMPIGNY
    Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s'étend aujourd'hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s'épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés. Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu exclusivement du cépage Chenin, frais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge est souple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un léger vieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. Le Saumur Mousseux brut et le Crémant de Loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bien frais.

     

    CHATEAU DU MASSON


    BORDEAUX
    Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs (3ème), producteurs d'un merveilleux Bordeaux et pionniers parmi tant d'autres de ce terroir de l'Entre-Deux-Mers dont la réputation mondiale est reconnue. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne qui se prolongent dans le sous-sol. Découvrez ce très beau Bordeaux rouge cuvée Passion 2009, 80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec, de belle robe pourpre, un vin généreux, dense, à dominante de petits fruits noirs et de musc, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante, de garde. Le 2006 se goûte actuellement très bien, à dominante de pruneau, un vin très savoureux, ample en bouche grâce à des tanins soyeux, avec des nuances de cerise noire et d’humus, de belle évolution. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2009, charnu, aux senteurs de sous-bois et de groseille, riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs et savoureux. Le Bordeaux rosé Fleur du Mayne 2011, est toujours l’un des meilleurs de l’appellation, d’une belle harmonie, avec des notes de rose et de mûre, légèrement épicé, associant nervosité et suavité, de belle finale, parfait sur une terrine.

     

    DOMAINE DU CHALET POUILLY


    POUILLY-FUISSE
    Depuis plus d'un siècle déjà, la famille Plumet vit dans le village de Solutré-Pouilly situé dans la région du Mâconnais en Bourgogne, France. Les premières vignes ont été plantées en 1850 - bien qu’il semblerait que l'origine de la propriété familiale remonte à 1774. Depuis les connaissances viticoles ainsi que le savoir-faire familial furent transmis de génération en génération. Le Domaine du Chalet Pouilly est situé à flanc de coteaux et domine le petit hameau de Pouilly au cœur de l'appellation Pouilly-Fuissé. Les 8,5 hectares se partagent entre 5 ha de “Pouilly-Fuisse”, 3 ha de “Saint-Véran” et 0,5 ha de “Mâcon-Solutré”. L'âge moyen des vignes est d'une quarantaine d'années pour le Pouilly-Fuissé et d'une cinquantaine d'années pour le Saint-Véran. Certaines sont centenaires. Le Mâcon-Solutré a été planté en 2010. Les terrains sont à prédominante argilo-calcaire pour le Pouilly-Fuissé et calcaire pour le Saint-Véran. En 1983, Henri Plumet transmit sa propriété à sa fille Marie-Agnès Plumet et son époux Bernard Léger. Le Domaine vous propose ce Pouilly-Fuissé 2009, élevé en fûts de chêne pendant 18 mois dans la tradition bourguignonne, présente une robe or clair, au nez délicat, capiteux, boisé, fin, aux parfums d'amande, de fruits blancs, de tilleul, de bouche dense, ample, qui séduit par son équilibre et sa richesse aromatique (bois, fruits, fleurs) le tout porté par une matière généreuse. Une réussite. Il faut savoir être patient afin de profiter pleinement de l’évolution bénéfique du temps. Le Pouilly-Fuissé 2005, élevage 18 mois en fûts traditionnels, est un vin aux nuances complexes où dominent les fleurs et le fumé, harmonieux, un vin ample et gras en bouche. Le Pouilly-Fuissé, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de pêche blanche, tout en finesse, est régulièrement réussi.

     

    CHATEAU DE CHANTEGRIVE


    GRAVES
    Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C'est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu'elle produit. "Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d'ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c'est un encouragement pour continuer". Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d'amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.
     

    H. DARTIGALONGUE ET FILS


    ARMAGNAC
    C'est en 1838 sous Louis Philippe, que Pascal DARTIGALONGUE originaire de Saint Lannes près de Madiran s'installa à Nogaro dans le Gers et fonda sa Maison de négoce d'Armagnac qui est encore la notre. En 1969, Pierre Dartigalongue installa sa distillerie à Salles d'Armagnac. Depuis, cinq générations se sont succédées pour assurer et pérenniser «la plus ancienne maison de l’Armagnac». Producteur, distillateur et éleveur, installé dans la région des meilleurs crus de cette eau de vie sept fois centenaire, Dartigalongue est spécialisé dans les très vieux Bas Armagnacs, produits sélectionnés et élevés suivant la tradition ancestrale. Elle offre cette Eau de Vie unique, déclinée en génériques ou en millésimes, dans des présentations luxueuses et personnalisées. La maison détient dans ses vieux chais originels une gamme très importante de vieux Armagnacs Millésimés, vieillissant et se bonifiant dans des fûts en chêne du pays sous le contrôle permanent du maître de chai qui en surveille l’évolution et procède aux diverses manipulations de transvasement et aération . Par ailleurs, à la suite de minutieuses recherches et dégustations, certains millésimes sont assemblés afin de créer des «cuvées spéciales» donnant naissance à des assemblages traditionnels tels V.S.O.P., HORS D’AGE, ou encore à des « 15 ANS d’AGE », » 25 ANS »…, c’est ainsi que pour fêter le 170ème anniversaire de la création de la maison un assemblage exceptionnel de 70% de 1974 et de 30% de 1976, a été réalisé sous la dénomination Cuvée Louis-Philippe 42 %, 70 cl. (Carafe) (roi des Français en 1838). Remarquable Bas-Armagnac cuvée Louis-Philippe (70% de 1974 et 30% de 1976), aux nuances de rancio et d’épices, très floral, à la fois sec et suave, très persistant au palais. Découvrez également ce Bas-Armagnac de 25 ans, assemblage de plusieurs Armagnac dont le plus jeune a au minimum 25 ans, racé, avec ces connotations de figue sèche et de cacao, légèrement fumées, d’une grande onctuosité en bouche, très parfumé (noix, pruneau), d’une longue finale.

     

    CHATEAU DE FONTCREUSE


    CASSIS
    Le Château de FONTCREUSE est une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances, ce qui a donné son Nom au Château « FONTCREUSE ». La propriété s’étend sur 34 hectares dont 31 hectares sont plantés, 16 hectares pour le vin Blanc de Cassis, 9 hectares pour le vin Rosé de Cassis et 6 hectares pour le vin Rouge. Il faut rappeler que la couleur de référence pour l’appellation Cassis est avant tout le Blanc ; produit rare et unique dans une région la Provence habituée à produire du Rosé. Pour le Blanc, le millésime 2011 est issu majoritairement de Marsanne (60%), qui apporte des arômes fins, de la finesse, du gras et de la longueur en bouche, de la Clairette (15%), qui donne la fraîcheur quant à l’Ugni Blanc (25%), il apporte cette délicate touche d’acidité indispensable à l’équilibre. Le Rosé à base majoritaire de Grenache (80%) associé au Cinsault (20%) donne un vin de caractère élégant avec de l’ampleur et du fruit rouge. Vous pourrez découvrir ce Cassis blanc 2011, vraiment superbe, floral, suave, complexe, tout en persistance aromatique où se décèlent des nuances délicates de pêche et de rose. Le 2010 est dense et parfumé, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, tout en harmonie, d’une finale ample et florale. Le 2009 est très élégant, aux notes caractéristiques de noisette, un vin de belle robe, ferme et suave en bouche, très persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois. Goûtez le Cassis rosé 2011, tout en rondeur, au nez de petits fruits secs (abricot), tout en fraîcheur, charmeur.

     

     

    CHATEAU LA CROIX MEUNIER


    SAINT-EMILION Grand Cru
    Cette propriété familiale, exploitée par la SCEA Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au GFA Meunier. C’est la 5ème génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Emilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation. J’ai beaucoup apprécié leur Saint-Émilion GC cuvée Georges Meunier 2009, de robe pourpre soutenu, superbe, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux et persistant, de garde comme le 2008, qui développe des arômes de musc et de griotte, aux tanins enrobés mais riches, bien charnu. Le 2006 se goûte particulièrement bien, de couleur profonde, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin corsé et dense, de très bonne évolution.

     

    DOMAINE PICHARD


    MADIRAN
    Un domaine de 12 ha (11 en rouge et un en Pacherenc blanc), sur un sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. Les vignes sont plantées en haut d’un coteau, et c’est le seul domaine du madirannais à avoir les vignes d’un seul tenant. L’encépagement de trente ans de moyenne d’âge est composé de 50% Tannat et 50% Cabernet franc, et pour le Blanc, essentiellement du Petit Manseng. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Excitez donc vos papilles avec le Madiran Tradition 2009, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de violette, de cuir et de cassis très caractéristiques, un vin de couleur grenat, ferme et typé. Le 2008 est complexe et harmonieux, avec des nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, un vin gras, à ouvrir sur de l’agneau, par exemple. La cuvée Aimé 2009, très représentatif de ce grand millésime, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, un vin riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de belle évolution. Le 2008 est très puissant et très aromatique, encore fermé, charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet. Il y a encore le Madiran cuvée René 2007, riche en couleur comme en matière, est gras, intense au nez comme en bouche, aux senteurs de fruits surmûris, avec des tanins très équilibrés, un vin typé et bien charnu, aux nuances de cuir et de mûre en finale, très prometteur. Beau 2006, très bien élevé en barriques, un vin très savoureux, de belle robe soutenue, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Le 2005, de robe soutenue, de bonne base tannique, riche, aux connotations caractéristiques de pruneau et de violette, est tout en bouche, gras, bien corsé, avec ces nuances de fruits macérés et d’humus bien séduisantes. Le Pacherenc-du-Vic-Bilh 2010 est délicieux, de robe or pâle, avec des senteurs florales et grillées au nez, dense, très aromatique, tout en structure et parfums, harmonieux.

     

    DOMAINE DE LAUBERTRIE


    BORDEAUX
    Propriété familiale depuis le XVI ème siècle. L'Auberterie est une formation du haut moyen âge ; la famille Pontallier y apparaît dans les textes depuis la fin du XVI ème siècle. Ancien fief de la Baronnie de la Rivière au Duché de Fronsac, elle rejoint le Cubzagais à partir de la révolution française. Les bâtiments d'exploitation remontent au XVIII et XIX ème siècle, la maison d'habitation a été surélevée et terminée en 1863. Marie Christine et Bernard Pontallier sont maintenant aidés par leurs enfants, Arnaud et Benoit, qui s'impliquent de plus en plus . Le Domaine de Laubertrie compte 15 hectares de vignes, situés sur un plateau argilo-calcaire. La culture y est traditionnelle, les vins sont élaborés dans nos chais, de façon artisanale, en essayant de respecter les caractères du terroir et de chaque millésime. Le travail du sol privilégie les procédés mécaniques et l'enherbement naturel. Les vendanges se font manuellement. Les vins produits sont des Bordeaux rouge, Bordeaux blanc et Bordeaux rosé et également du Crémant de Bordeaux. Les derniers millésimes sont caractérisés par une climatologie exceptionnelle. Les vins sont puissants, corsés, très marqués par le fruit. Toujours au sommet de son appellation avec ce Bordeaux rouge 2010, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, d’excellente garde. Le 2009, aux senteurs de violette et d’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, associe structure et rondeur, aux tanins riches, de couleur grenat. Le Bordeaux blanc est de robe jaune pâle, floral, harmonieux, un vin qui sent bon la pomme et l’aubépine, de très bonne bouche. Joli Crémant de Bordeaux, à la mousse ample et florale. Parfait pour une halte dans le vignoble, un gîte est disponible dans le cadre des Gîtes de France (gîtes Bacchus).

     

    DOMAINE DE L'AMAUVE


    COTES-DU-RHONE-VILLAGE SEGURET
    Une exploitation familiale de 10 ha. La famille est présente sur Séguret depuis la révolution Française et cultive la vigne depuis cette époque. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2006 et a créé le Domaine de l’Amauve à la retraite de ses parents. Aujourd’hui, une cuvée de vin blanc et 4 cuvées de vin rouge sont élaborées au Domaine. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu’elle offre dans le respect de l’environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans les jeunes vignes, l’enherbement n’a pas un effet suffisant, aussi, la vendange en vert est pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle durendement. Vous aimerez ce CDR-Village Séguret Réserve 2010, à dominante de Grenache (80%), complétée par de la Syrah, élevage 12 mois pour partie enfûts de chêne et en cuves, puissant, d’une jolie ampleur aromatique, légèrement épicé, alliant souplesse et structure, un vin très réussi, parfait sur un poulet aux épices ou des macaronis aux girolles. Le 2009, aux tanins bien fondus mais très présents, complexe, charnu et parfumé en bouche, poursuit son évolution. Le CDR-Villages Laurances rouge 2010 est de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois. Tout en délicatesse, le CDR-Villages La Daurèle blanc 2011, riche en bouquet (agrumes, aubépine, amande...), est un vin tout en bouche, tout en structure et parfums, fondu et persistant, à déboucher sur des paupiettes de saumon aux fruits de mer. Goûtez l’IGP de Vaucluse rouge 2011, Grenache et Syrah, où s’entremêlent le pruneau et le poivre, de structure harmonieuse, dense en bouche, bien charpenté, un vin de couleur grenat intense.

     

     

  • BOURGOGNE : LES INCONTOURNABLES DE L’ANNEE

    49.jpg- Prix d’Honneur ❤❤❤❤❤ : 50
    - Prix d’Excellence ❤❤❤❤ : 15
    - Satisfecits ❤❤❤ : 26

     

    C’est “la ” région où le terroir est omniprésent. Qui ne s’est jamais promené sur la route des crus, comprenant la force des sols de mi-pente, notamment, ne peut pas comprendre ce qu’est un terroir digne de ce nom.

    Et, si, sur toute la planète, on est bien content de marquer sur son étiquette des noms de cépages pour vendre un produit quelconque, sans typicité réelle, ici, c’est tout le contraire : même si le cépage est le même, un Pommard n’a rien à voir avec un Vosne-Romanée, un Puligny-Montrachet avec un Meursault. Mieux : entre deux vins d’une même appellation, selon l’exposition et le vigneron, Grand Cru ou Premier Cru, la différence est totale. 

    Bref, vous êtes dans le pays où le terroir s’exprime le plus, le plus simplement du monde comme le sont ces vignerons exemplaires, attachés à une éthique qui nous est chère.

    Aucun autre vin blanc ne peut rivaliser avec ces Crus (Grands Crus ou Premiers) de Puligny-Montrachet, Meursault, ou Chablis, qui dévoilent une minéralité envoûtante, magique et tiennent 15, 20, 30 ans sans décevoir ! Je parle de ChartronMareyRobinAntonin GuyonCarillonTremblay,Jomain
     
     

    En rouges, pour lesquels certains dégustateurs idiots n’ont pas encore compris que la couleur ou la concentration n’ont rien à voir avec un réel potentiel de garde (j’ai des bouteilles des années 1970 dans ma cave, superbes), on ne peut qu’exciter ses papilles avec des crus aussi racés mais divers que ceux de GelinMonts LuisantsGerbetCacheuxPhilippe LeclercEsmoninRebourseauChevillonBertheauAmpeau ou duClos Bellefond. Ils sont nombreux à élever de grands vins typés, et, franchement, si l’on compare le rapport qualité-prix-typicité, dans une gamme haute de 40 à 100 e, ils renvoient à un jardin d’enfants un bon nombre de crus bordelais, gavés à outrance par des vinifications sophistiquées et bien trop chers.

     

    Dans le Guide 2016, j’ai sélectionné seulement une dizaine de nouveaux, et j’en ai éliminé pas mal…

    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

    Classement Bourgogne Rouges 
    Classement Bourgogne Blancs 
    Tout savoir sur le vignoble

     

     

    LES INCONTOURNABLES DE L’ANNEE

     

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins 2016

    Domaine Pierre AMIOT
    Robert AMPEAU et Fils
    AUVIGUE
    Domaine Vincent BACHELET
    Clos BELLEFOND
    Domaine BERGER-RIVE
    Domaine BERTAGNA
    Domaine BERTHAUT
    Domaine François BERTHEAU
    Domaine Guy BOCARD
    Domaine Albert BOILLOT
    Marc BROCOT
    Château de la BRUYÈRE
    Domaine Jacques CARILLON
    Domaine du CHALET POUILLY
    Domaine du CHARDONNAY
    Domaine Jean CHARTRON
    Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX
    Domaine de la CHOUPETTE
    Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT
    Domaine COUDRAY-BIZOT
    Domaine Daniel DAMPT et Fils
    Eric DARLES
    Domaine DENIS Père et Fils
    Domaine DENUZILLER
    Gérard DOREAU
    Domaine ELLEVIN
    Frédéric ESMONIN
    Domaine de la FEUILLARDE
    Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR
    Domaine Pierre GELIN
    Domaine Alain GEOFFROY
    Domaine François GERBET
    Domaine Jean-Jacques GIRARD
    Domaine Jean GIRARD
    GLANTENET Père & Fils
    Domaine GONDARD-PERRIN
    Domaine Antonin GUYON
    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils
    Domaine Pascal HENRY
    Domaine JAFFELIN Père et Fils
    Domaine Albert JOLY
    Domaine Marc JOMAIN
    LABOURE-ROI
    Philippe LECLERC
    Domaine Roger LUQUET
    Domaine Pierre MAREY et Fils
    Domaine des MEIX
    Domaine des MONTS LUISANTS
    Sylvain MOSNIER
    Domaine MUSSY
    Jean-Marie NAULIN
    Domaine NINOT
    Domaine Manuel OLIVIER
    Jean-Paul PAQUET & Fils
    Domaine de PISSE-LOUP
    Nicolas POTEL
    Domaine de la POULETTE
    Domaine POULLEAU Père & Fils
    Domaine PRIEUR-BRUNET
    Domaine Michel PRUNIER et Fille
    Domaine Henri REBOURSEAU
    Domaine Guy ROBIN
    Château de SANTENAY
    Gérard TREMBLAY
    VAUCHER Père et Fils
    Domaine Alain VIGNOT
    Domaine VIRELY-ROUGEOT
  • GUIDE DES VINS 2016 : LES VIGNERONS QU'IL NE FAUT PAS LOUPER EN LANGUEDOC

    603.jpgDes Corbières à Saint-Chinian, de Faugères en Minervois, en passant par les Coteaux-du-Languedoc ou les vins de pays... on aime ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques... le tout donnant de vrais beaux vins typés, qui parviennent à un niveau qualitatif réel, en blancs comme en rouges, et c’est tout ce qui compte.

     Daumas-Gassac est toujours hors normes, en rouge, bien sûr, mais aussi avec ce blanc somptueux, où le minéral sait s’allier à un gras spécifique.
     

    Ceux qui le suivent sont nombreux, dans des styles différents, du plus dense au plus séducteur. Fabas, bien sûr, Mas du NoviSaint-Martin des ChampsMartinolle-GasparetsPeyregrandesBarroubioMire-L’Etang,PépusqueGrand MoulinEtang des ColombesFamilongueGuizard,Casa BlancaBertrand-BergéGrand CaumontMas Rous… sont les ténors de leur appellation, depuis de nombreuses années, certains étant déjà dans mon premier Guide ! Terres de MallyceBartheCroix Chaptal,CosteplaneRoudèneVieilleSpencer La Pujade les suivent de près.

     
    Seulement deux caves coopératives sont au top : celles de Roquebrun et de Cabrières.

    Près d’une vingtaine d’éliminés cette année, tant les dégustations n’ont pas vraiment été enthousiasmantes, surtout en rouges, où beaucoup de vins sont à la limite de l’écœurement.

     

    REGION LANGUEDOC

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins

    Château D'AGEL
    Domaine de L'ARGENTEILLE
    Château ARGENTIES
    Domaine de BARROUBIO
    Domaine de BELLEVUE
    Clos de BELLEVUE
    Domaine BERTRAND-BERGÉ
    Château BOUSQUETTE
    Château CAMBRIEL
    Domaine Les CASCADES
    Domaine CAVAILLES
    Domaine de CLARMON
    Château La CLOTTE-FONTANE
    Château COUPE ROSES
    Domaine la CROIX CHAPTAL
    Mas de CYNANQUE
    Mas de DAUMAS-GASSAC
    Domaine de l'ENCANTADE
    Domaine de L'ESCATTES
    L'ESTABEL CABRIÈRES
    Château ÉTANG des COLOMBES
    Château FABAS
    Domaine de FAMILONGUE
    Domaine du GRAND ARC
    Château du GRAND-CAUMONT
    Domaine GRAND GUILHEM
    Château GRAND-MOULIN
    Domaine GUIZARD
    Domaine de L'HERBE SAINTE
    Domaine de LONGUEROCHE
    Domaine de MAIRAN
    Domaine MARTINOLLE-GASPARETS
    Domaine du MAS de MADAME
    Mas de la PLAINE HAUTE
    Château de MATTES-SABRAN
    Domaine du METEORE
    Château MIRE-L'ÉTANG
    Domaine des MOULINES
    MAS DU NOVI
    Domaine PECH D'ANDRÉ
    Domaine PECH de LUNE
    Château PÉPUSQUE
    Château des PEYREGRANDES
    Domaine de la REYNARDIÈRE
    Cave Les Vins de ROQUEBRUN
    Domaine de ROUDENE
    Château SAINT-MARTIN-des-CHAMPS
    Domaine des SAUVAIRE
    Château SPENCER LA PUJADE
    Château TRILLOL
    Domaine de La VIEILLE

  • LES SIX GRANDS CORBIERES

    Château SPENCER LA PUJADECORBIÈRES Château SPENCER LA PUJADE

    Château SPENCER LA PUJADE 

    (CORBIÈRES)
    Sébastien Bonneaud
    Rue de l'Eglise
    11200 Ferrals-Les-Corbières
    Téléphone :06 09 04 39 34 
    Email : contact@chateauspencer-lapujade.fr 
    Site : www.chateauspencer-lapujade.fr 

    Niché au cœur d’un cirque de 35 ha, le Château puise sa force dans un sol argilo-calcaire et dans le micro-climat dont bénéficient ses parcelles. Chacune d’elles ayant son identité, on les vinifie séparément avant de les assembler amoureusement pour atteindre l’excellence
    De la culture de la vigne à l'élevage, la vinification ne serait rien sans la main de l'homme :macérations et fermentations douces se succèdent, permettant au raisin de s’exprimer pleinement. 
    “M. et Mme Spencer on acheté le Domaine en 2009, je suis arrivé en décembre 2011, nous raconte Sébastien Bonneaud. Nous avons commencé par restructurer le vignoble de 30 ha en production. Nous sommes actuellement en train de faire de gros investissements dans la cave, lechai et le caveau de réception. 
    L’encépagement est constitué de 50% Carignan, 20% Syrah, 20% Mourvèdre et 10% Grenache. L’âge moyen du vignoble est de 40 ans. Sur certaines parcelles, où nous produisons des vins100% Carignan, il y a de vieilles vignes plantées dans une sorte de cuvette sud sud-ouest.
    Je travaille les vins sur le fruit, surtout pour les cuvées, le P’tit Spencer… ainsi que les rosés. Pour d’autres, je travaille plus sur la structure, l’ossature tannique et l’élevage en barriques.
    La commercialisation s’effectue à 80% à l’export un peu partout, sauf en Asie. Nous produisons selon les millésimes 50 000 bouteilles
    Le 2013 est un millésime très réussi mais, franchement dans le Languedoc, impossible de rater un vin, je suis natif de Périgueux et j’ai travaillé longtemps dans les châteaux bordelais, ici avec le climat que nous avons, toutes les conditions sont réunies pour produire de très bons vins : l’ensoleillement, la pluviométrie, le mistral. Actuellement, pour les vins de garde, nous commercialisons les 2012 et 2011, où l’on recherche vraiment la typicité Mourvèdre, ils bénéficient d’un élevage en demi-muids. Le Petit Spencer et les vins 2013 et 2014 prêts à être bus, sont très fruités, des vins de soif, nous en vendons beaucoup dans de grandes brasseries tout comme le délicieux rosé 2014.”
    Vous aimerez comme nous ce superbe Corbières rouge Le Bosc 2011, médaille d’Or Concours de Bruxelles 2013, de robe pourpre, au nez puissant où domine la groseille, de bouche généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, qu’il faut attendre un peu avant de l’ouvrir sur un gibier. Le Corbières Millésime 2011, très typé, intense, charpenté, de belle teinte grenat, mêlecouleur et matière, au nez à dominante de fruits et d’humus, puis, au palais, aux connotations de fumé et de pruneau cuit, un vin de garde, bien sûr. Pour ce vin, icône du château, c’est dans desfûts de chêne issus des meilleures forêts françaises et des plus grandes tonnelleries que se poursuivra l’élevage pendant 15 à 18 mois. Le Corbières rouge Tradition 2011, médaille d’Argent Concours de Bruxelles 2013, développe des nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses. Excellent Corbières rosé La P’tite Sœur, avec ces arômes de fleurs fraîches et de framboise mûre, de bouche friande et ferme à la fois, parfait sur un thon basquaise, et cet IGP Carignan Vieilles vignes 2013, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent le pruneau et les épices, gourmand, tout en bouche.

     

     

    Domaine Les CASCADES

    Domaine Les CASCADES 

    (CORBIÈRES)
    Laurent et Sylvie Bachevillier
    4 bis, avenue des Corbières
    11220 Ribaute
    Téléphone :06 88 21 84 99 
    Email : domainelescascades@yahoo.fr 
    Site : www.domainelescascades.fr 

    Un petit vignoble de 6 ha en conversion vers l’agriculture biologique. Des propriétaires passionnés : par leurs ânes et moutons, qui s’occupent de tondre l’herbe, et par la volonté d’élever des vins francs que l’on partage généreusement.
    Voilà un savoureux Corbières cuvée Galaura rouge 2012, de jolie robe intense, aux taninsfermes et bien équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs caractéristiques (pruneau, myrtille), de bouche pleine. Excellent Cascade rouge 2012, de couleur profonde, bien corsé, où dominent lesfruits mûrs, aux tanins fondus, bien en bouche. Belle cuvée S 2011, Grenache, un vin sans sulfites, un vin de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleuret matière, d'une jolie finale épicée. Le Corbières rouge L 2011 dégage des arômes de fruits cuits, est puissante, riche et parfumé, aux connotations discrètes de fruits macérés et d'humus. Goûtez aussi le Corbières rouge le Ribaute 2012, dominé par le cassis et la mûre,corsé, riche au nez comme au palais.
    Excellent Corbières Cascade blanc Bio 2014, où se décèlent des nuances de citronnelle et d’abricot frais, d’une jolie robe or clair. Lerosé est tout aussi séduisant.  Gîte sur place, et, en plus, jolie production de bières artisanales.

     


    Château ÉTANG des COLOMBESCORBIÈRES Château ÉTANG des COLOMBES

    Château ÉTANG des COLOMBES

    (CORBIÈRES)
    Henri, Françoise et Christophe Gualco

    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 00 03 
    Télécopie : 04 68 27 24 63 
    Site : www.etangdescolombes.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une propriété familiale depuis 4 générations. Henri Gualco a commencé à mettre les Vinsdu domaine en bouteilles dès 1973 et a participé activement à son développement pour transmettre la propriété à son fils Christophe. Implanté sur une superficie totale de 77 ha de vignes, le domaine dispose d'un terroir argilo-calcaire, caillouteux dont la majorité des parcelles est exposée plein sud. Les plus vieilles parcelles ont plus d’une soixantaine d'années et permettent d'élaborer la cuvée Vieillesvignes et la sélection du Bois des Dames. 
    Un superbe Corbières Bicentenaire Vieilles vignes 2011, issu d’un terroir argilo-calcaire caillouteux : Grenache noir, Carignan etMourvèdre, vieilles vignes de 50 ans, vinification en grains entiers, 8 mois d’élevage en fûts de chêne, très petits rendements (28 hl/ha). Le tout expliquant ce vin de couleur intense, avec des arômes puissants où s'entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, de bouche complexe, charnue et structurée, de garde, naturellement. Excellent Corbières Bois des Dames rouge 2011, aunez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, de belle teinte grenat, dense et classique comme il se doit. 
    Le Château Étang des Colombes Bois des Dames blanc, provenant d’une macération pelliculaire des Grenache blanc et Bourboulenc, très parfumé avec des nuances de lis, de noix et de pomme, de bouche suave. Joli Corbières blanc 2013, au nez délicat (aubépine, noisette), tout en rondeur et persistant en bouche, avec cette note de fraîcheur caractéristique, comme le Corbières Gris Colombes, tout en fruits, très rond en bouche, structuré et parfumé, tout en subtilité.

     


    Château du GRAND-CAUMONT

    Château du GRAND-CAUMONT 

    (CORBIÈRES)
    Laurence Rigal

    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 10 82 
    Télécopie : 04 68 27 54 59 
    Email : chateau.grand.caumont@wanadoo.fr 
    Site : www.grandcaumont.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Château Grand-Caumont est l’un des plus vastes domaines des Corbières avec 100 ha de vignes sur des sols argilo-calcaires en terrasses et des sols de graves très filtrants (cépages SyrahGrenache et Carignan de plus de 50 ans). Il existait déjà à l’époque romaine et avait été baptisé Villa Manzanetto. C’est en 1906 que Louis Rigal fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 1980. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure depuis la gestion du domaine. Depuis une trentaine d’année, des efforts importants ont été effectués afin de moderniser les bâtiments, diversifier l’encépagement, optimiser les cultures, rénover la cave, affiner les vinifications
    Très typé, ce remarquable Corbières rouge Impatience 2011 (45% Carignan noir, 45% Syrah et 10% Grenache noir, avec un élevage enbarriques 12 mois pour 40% de l’assemblage), un vin au nez où s'entremêlent des notes de cannelle et de fruits mûrs, puissant, d'une belle longueur. Le Corbières cuvée Spéciale 2011, d'une robe rubis foncé, aux arômes de violette et de réglisse, est de bouche puissante mais soyeuse. Le Corbières Réserve de Laurence rouge 2011, Carignan noir vieilles vignes vinifié en raisin entiers 20%,Carignan noir égrappé vinification traditionnelle 10%, Syrah égrappée, vinification traditionnelle 40%, Grenache noir égrappé vinification traditionnelle 20%, est de belle charpente, parfumé (cassis, poivre), de bouche soyeuse et intense, d’excellente évolution. Le CorbièresChâteau du Grand Caumont Tradition rosé 2013 a des nuances d'abricot et une note épicée, de bouche séduisante. Joli CorbièresTradition blanc 2013, aux notes de fruits secsrond et persistant, où s’entremêlent en bouche les fruits et les fleurs fraîches.

    Château GRAND-MOULIN

    Château GRAND-MOULIN 

    (CORBIÈRES)
    Jean-Noël Bousquet
    RD 6113 - 6, boulevard Maréchal Galliéni
    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 40 80 
    Télécopie : 04 68 27 47 61 
    Email : contact@chateaugrandmoulin.com 
    Site : www.chateaugrandmoulin.com 

    Un propriétaire passionné par son vignoble, qui s’attache à élever des vins typés comme on les aime. Le domaine s’étend sur 120 ha en vignes avec 8 cépages différents.
    “J’étais fils de négociants, dit-il, et mon père vendait des porcs. Comme tous les gens de ce pays, il possédait une petite vigne (3 ha) pour sa propre consommation. Chez nous on disait : “la buvette”. Dès mon plus jeune âge (8 ans) j’ai su que je ferai ce métier : adolescent je livrais leraisin avec l’envie tenace d’en faire du vin. J'ai acheté mon premier hectare à 17 ans, puis en 1978, j'ai profité d'aides accordées aux jeunes agriculteurs pour prendre en fermage 8 ha. Je portais alors mon raisin à la coopérative. En 1988, j’achète 24 ha et installe ma cave sur le site d’un ancien moulin au bord de la rivière Orbieu. Mais le grand essor, je le dois au coup de pouce québécois ! J’ai été boosté par cenouveau marché qui s’offrait à mes produits.”
    Superbe Corbières Terres Rouges 2011, issu de 42 jours de cuvaison, puis élevage de 12 mois en fûts de chêne, puissant, d’un beau rouge pourpre, qui présente au nez des arômes de myrtille, de cassis, de prune, de bouche ample aux nuances de fruits noirs et d’épices, charnu et bien typé. Beau Corbières Vieilles vignes 2011, élevé en fûts (40% Syrah, 20% Carignan, 20% Grenache et 20%Mourvèdre), de belle robe soutenue, aux notes de sous-bois et de mûre, alliant charpente et souplesse, un vin aux tanins denses, typé, de bouche corsée. Le Corbières Boutenac 2010 (calcaire dur, 60% Mourvèdre, 40% Carignan), est présenté dans une bouteille très réussie, un vin de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermeset soyeux à la fois, de belle évolution.

    Domaine MARTINOLLE-GASPARETSCORBIÈRES Domaine MARTINOLLE-GASPARETS

    Domaine MARTINOLLE-GASPARETS

    (CORBIÈRES)
    Pierre Martinolle
    27, avenue Frédéric Mistral
    11200 Lézignan-Corbières
    Téléphone :04 68 27 10 45 
    Email : pierre.martinolle@domaine-martinolle.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainemartinollegasparets
    Site : www.domaine-martinolle.com 

    Au sommet. Une petite propriété familiale de moins de 10 ha située depuis de plusieurs générations dans le minuscule Hameau de Gasparets au plus profond des Corbières. Pierre Martinolle (83 ans) aidé régulièrement par ses enfants Jean-Pierre et Françoise, y réalise de manière artisanale et raisonnée depuis de nombreuses décennies des vins authentiques et exceptionnels dans le respect des traditions qui lui ont été transmises.
    Sols arides d’origine secondaire et tertiaire avec affleurement de calcaires dolomitiques et grès, exposition ensoleillée des Corbières (et Corbières-Boutenac), balayée par le Cers (un vent du Nord froid, violent et protecteur) et le Marin (en provenance de la proche Mer Méditerranée) qui amène sa douce et chaude humidité.
    Vinification artisanale traditionnelle et biologique en cuves ciments centenaires pour les rouges, en cuve Inox pour les blanc et rosés. Elevage et vieillissement en cuve Inox et partiellement en fût de chêne pour les Corbières-Boutenac. Les rosés sont réalisés par saignéeà température contrôlée. Les blancs sont réalisés par pressurage direct à froid.
    “Les vendanges 2014 se sont admirablement passées, nous explique Pierre Martinolle, préfigurant ainsi de joyeuses cuvées qui seront Bio à 100%.”
    Pour l’instant, on se fait plaisir avec ce remarquable Corbières Boutenac fût de chêne 2011, de couleur cerise soutenu, aux arômespuissants de fruits cuits et de sous-bois, ferme, aux tanins amples, de bouche mûre. Le 2010, médailles d’Or au concours des Corbièreset d’Argent au concours mondial de Bruxelles et d’Argent SMV Canada, de couleur intense, avec des tanins très présents, d’une structure soutenue, très charnu, aux nuances de fruits noirs confiturés, de cuir, de sous-bois, à un prix défiant toute concurrence. Superbe 2009, médaille de Bronze Mâcon 2012, de jolie robe pourpre intense, aux senteurs de violette et de réglisse, de bouche puissante. Le Corbières rouge Bio 2013, de couleur cerise soutenu, aux parfums puissants de fruits cuits et de sous-bois, se goûte déjà très bien, aux tanins fermes et fondus à la fois. Excellent Corbières Bio blanc, Rolle et Bourboulenc, aux arômes bien présents de fruitsjaunes mûrs, nuances de chèvrefeuille, un joli vin finement bouqueté, tout en séduction comme le rosé, de bouche friande dominée par l’abricot frais. 

     

  • CINQ APPELLATIONS, CINQ VRAIS GRANDS VINS DU LANGUEDOC

    J’ai fait des dégustations superbes ces dernières années, qui sont venues confirmer les précédentes, globalement depuis 2005. Le contenant est tout aussi avenant, tant les efforts des vignerons se retrouvent aussi sur leurs bouteilles. Ces producteurs élèvent des vins racés et typés, à des prix remarquables. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un bien beau rapport qualité-prix.

    Concernant les millésimes, en Languedoc, les 2013 (superbes) à 2003 sont réussis. Je soutiens les hommes et les femmes qui s’attachent à élever des vins typés par ces terroirs de garrigues, maîtrisant les rendements, respectant leur spécificité. Les terroirs ont le potentiel pour que l’on y élève tout naturellement de grands vins racés. 

     

     

    Château des PEYREGRANDESFAUGÈRES Château des PEYREGRANDES

    Château des PEYREGRANDES 

    (FAUGÈRES)
    Marie-Geneviève Boudal-Benezech
    11, chemin de l'Aire
    34320 Roquessels
    Téléphone :04 67 90 15 00 
    Télécopie : 04 67 90 15 60 
    Email : chateau-des-peyregrandes@wanadoo.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudespeyregrandes 
    Site : www.chateaudespeyregrandes.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Domaine familial de 25 ha depuis 5 générations, Marie-Geneviève Boudal-Benezech perpétue la tradition et la destinée du Domaine depuis 1995. La qualité commande la conduite de nos vignes, notre exploitation est qualifiée au titre de l’Agriculture raisonnée. Les Vins sont trèstypés "Faugères" : une grande richesse aromatique, beaucoup de structure, grande finesse des tanins. Notre but est de transmettre au consommateur la typicité de cette appellation, en élaborant des Vins issus d'assemblage et en constante recherche d'équilibre entre la puissance et la finesse. En fait, comme dans une œuvre d'art, nous essayons de transmettre au travers de nos produits, l'amour et la passion que nous avons pour notre région, nos vignes et notre vin. Le domaine est une exploitation qualifiée au titre de l'agriculture raisonnée, suivant la démarche Terra Vitis et en conversion biologique.
    “2013 : temps froid, d'où vendanges plus tardives qui se sont terminées le 15 Octobre, nous dit Marie-Geneviève Boudal-Benezech. Il y a eu de la coulure sur les Grenaches mais de très bonnes Syrahs. Ce sont des Vins concentrés, fruités, de garde. 2014 : maturité précoce, les blancs et les rosés sont aromatiquesfrais, élégants, les rouges ont un peu plus de fraîcheur.
    Ventes en 2015 : les rouges 2012 et 2011, les blancs et rosés 2013 puis 2014.”
    Superbe Faugères cuvée Marie Laurencie 2011, Grenache 40%, Syrah 40%, Mourvèdre 10%, Carignan 10%, rendement de 25 hl/ha... Cela donne ce vin de belle intensité, aux arômes de fruits noirs cuits, de poivre et de cuir, aux tanins veloutés mais puissants, de bouche complexe, de garde. Le Faugères Prestige 2011 (40% Syrah, 40% Carignan et 20% Mourvèdre, sur les pentes de la Serre, coteau aride sur les hauteurs du village exposé plein sud face à la mer), élevé en partie en barriques, est fidèle à lui-même, au nezd’épices et de cassis mûr, charnu, de robe pourpre soutenu, intense en bouche, aux tanins soyeux
    Le Faugères cuvée Charlotte 2011, classique des belles réussites dans ce milésime, au nez dominé par les petits fruits rouges cuits(groseille, fraise) et des notes de sous-bois, est légèrement poivré au palais, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche chaleureuse. Goûtez également le Château des Peyregrandes blanc 2013, Roussane 60 %, Marsanne 30%, Grenache blanc 10%, tout en nuances d’arômes (fruits jaunes, amande), ample, très réussi.
    Château FABASMINERVOIS Château FABAS

    Château FABAS 

    (MINERVOIS)
    Roland, Yann et Loïc Augustin

    11800 Laure-Minervois
    Téléphone :04 68 78 17 82 
    Télécopie : 04 68 78 22 61 
    Email : chateaufabas@wanadoo.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufabas 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervoisterroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec 58 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin, aidé de ses deux fils Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des Vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sontargilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes. 
    “En 1996, nous raconte Roland Augustin, nous avons revendu nos 3 ha 80 de Champagne et cherché une propriété pour avoir plus d’indépendance et nous développer. Nous cherchions une région agréable et au potentiel qualitatif. Nous avons visité environ 80 propriétés dans le sud de la France... cela nous a pris plus de deux ans avant de trouver Château Fabas. L’exploitation compte 158 ha et nous avons remanié le vignoble pour atteindre 63 ha dont 45 en AOC et 18 ha en Vins de cépage. Nous avons beaucoup planté lescépages régionaux et replanté du Cabernet franc, du Sémillon et du Petit Verdot, des cépages que l’on voit plus du côté de Bordeaux, unnouveau challenge. Avec mes deux fils, nous sommes une structure familiale, et cela nous permet de travailler avec beaucoup de souplesse et de réactivité. Nous ne recherchons pas l’effet millésime, je suis d’origine champenoise et les champenois travaillent comme cela. J’ai créé un goût Fabas et tient à le conserver pour donner une régularité qualitative à mes Vins. Nous vendons 50% France et 50% export. Nous avons un accueil très chaleureux ici, avec un caveau de vente, sommes ouverts toute l’année, c’est un avantage réel pour les clients d’être reçus par la famille. Nous avons à cœur de maintenir de très bons rapports qualité-prix, face à des prix exorbitants en Languedoc, je pense qu’il faut garder notre spécificité : “sans authenticité, point d’émotion”. 
    Nous avons fait de gros investissements au niveau de la cave, beaucoup planté ces dernières années, arrivons à 63 ha : il fallait augmenter la capacité d’accueil des raisins ! Nous avons donc acheté un groupe de froid beaucoup plus puissant, une table de tri automatique pour éviter au maximum les goûts herbacés et pouvoir effectuer des macérations plus longues pour extraire le plus possible et, enfin l’achat d’un nouveau pressoir pneumatique.”
    “Le 2014 nous promet des Vins assez légers, nous dit Loïc Augustin, pas trop d’alcool ce qui plaît aux consommateurs, les Syrahs étaient bien mûres, un vin qui est plus sur le fruit, assez friand et gourmand. Nous n’avons pas poussé trop l’extraction, nous privilégions le fruit. Ce sera un millésime très agréable à déguster rapidement. De toutes manières, au Château Fabas, nous n’aimons pas les Vinstrop corsés ou riches en alcool. Les consommateurs, eux aussi, recherchent plus de finesse, de légèreté, un vin pas trop puissant, plutôtaromatique
    Aujourd’hui, les 2012 sont à la vente, c’est un millésime très fruité, tout en rondeur, un vin assez léger d’une belle fraîcheur en bouche. Le Minervois cuvée du Seigneur 2012 est superbe, un vin charnu, avec plus de structure, des notes prononcées d’épices, des arômesde fruits confits. Le Minervois Le Moural 2012 est un vin de garde avec un peu moins de structure que la cuvée du Seigneur, tout en rondeur, aux arômes de cerise confite.
    Minervois Serbolles 2013 est un vin assez léger à boire dans les 3-4 ans, souple, très agréable qui s’accorde avec beaucoup de mets. Serbolles blanc 2014 : à dominante de Vermentino ce qui lui donne ces notes d’agrumes caractéristiques, est un vin assez gras car nous avons travailler sur lies, bonne acidité, bon équilibre.”
    Il y a aussi ce superbe Minervois cuvée Seigneur 2009, né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, exposés sud et régulés à 25 hl/ha de rendement. La Syrah, 60%, dominante dans cette cuvée, donne sur ce terroir des raisins très parfumés. LeGrenache, 40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité. Le vin est charnu, dense, avec ces senteurs de fruits confiturés qui se retrouvent en bouche, et poursuit une très belle évolution.
    Le Minervois Le Mourral 2011, 35 hl/ha de rendementSyrah (60%), Grenache (30%) et Mourvèdre (10%), très élégant, est tout en complexité, avec des notes épicées, parfumé en bouche (humus, réglisse). Grâce à l’élevage en barriques, le vin est d’une belle longueur au palais, puissant, de garde. Il y a aussi ce Minervois Serbolles rouge 2012 : très fruité, très équilibré, élégant, un vin “féminin”. 
    Le Minervois Serbolles blanc 2012 (base de Vermentino et Grenache blanc), à dominante de poire, de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme en bouche, mêle élégance et structure, très réussi comme le Sauvignon, marqué par son cépage, où la fraîcheur prédomine.
    Château SAINT-MARTIN-des-CHAMPSSAINT-CHINIAN Château SAINT-MARTIN-des-CHAMPS

    Château SAINT-MARTIN-des-CHAMPS

    (SAINT-CHINIAN)
    Pierre et Michel Birot
    Route de Puimisson
    34490 Murviel-lès-Béziers
    Téléphone :04 67 32 92 58 
    Télécopie : 04 67 37 84 49 
    Email : domaine@saintmartindeschamps.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/saintmartindeschamps 
    Site : www.saintmartindeschamps.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Les magnifiques bâtiments s'intègrent depuis leur origine dans le vignoble. Témoins de l'histoire, les immenses écuries et les cuves à Vins construites en pierre de taille, datent de 1752, et sont toujours en service dans leschais
    “En 2014, nous avons connu une grande sécheresse qui a eu comme conséquence une toute petite récolte que nous avons vendangée sous un superbe soleil, nous raconte Pierre Birot. L’avantage, c’est que les Vins sont bien concentrés et fruités. Les blancs comme lesrosés sont excellents, vraiment délicieux, les rouges sont encore à l’élevage mais sont très charnus, très prometteurs. Nous commercialisons les blancs et les rosés 2014 avec notamment la gamme Méli Mélo. A la dégustation, les blancs et rosés sont trèsfruitésaromatiques, belles couleurs… ils ont tout pour eux ! Nous allons avoir du mal à répondre à toutes les demandes Nous espérons avoir plus de volume en 2015.” 
    On se fait plaisir avec ces Saint-Chinian Esprit de Famille, tout d’abord avec la cuvée Mathieu, prénom du fils de Pierre, issue d’une sélection à la souche agrémentée d’une vinification intégrale en barriques demi-muids, vraiment “la” cuvée du Château. Il y a aussi lacuvée Camille rosé 2013, Camille étant le prénom de la fille de Pierre, toujours dans le peloton de tête des meilleurs Vins rosés de la région, un vin plein en bouche, frais, bien équilibré, avec des arômes de groseille et d’épices, d’une belle persistance. Remarquable sélection parcellaire, le Saint-Chinian Rouge Les Terrasses de Fontenille 2011 (dominante Syrah), tout en couleur et en matière, au nezde griotte et de fumé, aux tanins présents et mûrs à la fois, un vin intense qui mêle puissance et ampleur, où dominent les fruits cuits en finale. 
    Le Saint-Chinian Sélection Rouge 2012, bien expressif de son terroir schisteux, est intense au nez comme en bouche, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, très bien équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le Saint Chinian Rouge Vieilles Vignes 2012 est un nectar de fruits rouge surmonté d’un léger élevage sur des barriques de chênes, un vin ample et gourmand. Coup de cœur pour le duo l’Hermitage rouge et blanc élevé uniquement en fûts de chêne durant 12 mois pour le rouge et sur des fûts de chêne et d’acacias pour le blanc. Un vin riche, puissant en bouche, aux tanins présents et savoureux à la fois, d'une finale persistante. Le 2012 rouge, de couleur grenat, est d’une belle concentration, aux notes de fruits rouges mûrs et d’épices, alliant distinction et richesse, très représentatif de ce grand millésime. Le blanc 2013, issu d’un assemblage de Chardonnay et de Viognier, est surprenant par sa fraîcheur et son élégance. Coup de cœur également pour le Saint-Chinian rosé 2013, issu de saignée, élevé 5 mois en cuves sur lies avec une fréquence de bâtonnages en fonction de la dégustation, aux notes d’abricot et de petites fleurs, tout en finale, avec ces nuances de fleurs fraîches et de framboise mûre. 
    Profitez-en pour prendre le temps de faire la visite gratuite des chais avec dégustation, balade pédestre, circuit VTT, expositions de peinture... et de profiter de leurs gîtes, remarquablement situés.

     

    Mas de DAUMAS-GASSACIGP LANGUEDOC Mas de DAUMAS-GASSAC

    Mas de DAUMAS-GASSAC 

    (IGP LANGUEDOC)
    Aimé Guibert et ses Enfants

    34150 Aniane
    Téléphone :04 67 57 71 28 
    Télécopie : 04 67 57 41 03 
    Email : contact@daumas-gassac.com 
    Site : www.daumas-gassac.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux, qui a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...). Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un Grand Cru : sols profonds où les racines de la vignepeuvent descendre s'alimenter en profondeur; sols parfaitement drainés où les racines de lavigne ne rencontrent jamais d’humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares... L’exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l’effet du microclimat froid, en réduisant, surtout pendant l’été, les heures d’ensoleillement. C’est ce micro climatqui retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines sur la moyenne du Languedoc.
    Si la découverte du terroir doit tout à Henry Enjalbert, les procédures de vinification et d’élevage doivent tout à Emile Peynaud :vinification médocaine, longues fermentations et macérations (trois semaines), élevage bois durant 12 à 15 mois dans des barriquesbourguignonnes et bordelaises de 1 à 7 ans, collage à l’albumine d’œuf, pas de filtration...
    “Le 2014 est un millésime marqué par des conditions climatiques exceptionnelles avec beaucoup de sécheresse donc peu de raisins, ce qui explique les 40% de récolte en moins, nous raconte Roman Guibert. La vendange a été précoce et s’est déroulée durant la première quinzaine de septembre.
    Daumas-Gassac Blanc 2014 s’exprime avec un beau grain dans la lignée du 2013. Joli sucre résiduel balancé par cette belle acidité ce qui donne ce bel équilibre. Belle expression du Viognier qui donne des notes de fleurs blanches, abricot. L’assemblage reste inchangé :Chardonnay, Viognier, Petit Manseng et Chenin Blanc
    Daumas-Gassac rouge 2014 est toujours à l’élevage, c’est l’un des millésimes les plus précoces de ces vingt dernières années. On n’a pas l’expression de Vins mûrs, bel équilibre entre concentration-alcool-acidité. Ce qui est frappant, c’est cette belle fraîcheur dans lesVins, d’ailleurs, c’est un peu notre marque de fabrique à Daumas-Gassac. Belle expression de petits fruits rouges, un peu moins de notes d’épices. Ce sont des Vins très digestes grâce au taux d’alcool assez modéré, un vin très accessible jeune mais qui a aussi un bon potentiel de garde.”
    Pour l’instant, on excite nos papilles avec ce grand Mas de Daumas Gassac rouge 2012 (80% Cabernet-Sauvignon, plus 10 cépagesdifférents), d’une maturité exceptionnelle, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle charpente, auxtanins puissants, d’excellente garde. Très beau 2011, racé et coloré, concentré, un vin très riche, de belle robe dense et profonde à reflets violines, avec ce nez très expressif de fruits noirs (cerise, cassis, mûre sauvage), et des touches légèrement épicées, de bouchecharnue. qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Le 2010, corsévelouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois, de truffe et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille), d’une belle ampleur au palais, est un vin puissant et très chaleureux, de très grande évolution. 
    Splendide Daumas Blanc 2013, 25% Viognier, 25% Chardonnay, 25% Petit Manseng, 15% Chenin Blanc et 10% d’une collection decépages dont le Courbu du Béarn, la petite Arvine du Valais, le Rolle de Provence, la Marsanne du Rhône et dix autres grandissimes variétés européennes. Récolte 100 % manuelle. vinification originale comprenant une macération pelliculaire à 10° pendant cinq à sept jours, fermentation sous Inox à 20/25° pendant trois semaines, filtration alluvionnaire sur terre fossile, ensuite retour dans l’Inox ; enfin, une seconde filtration de sécurité sur plaque avant la mise en bouteilles... Un grand vin racé, unique par sa complexité spécifique d’arômes, d’une très grande expression avec ces nuances de narcisse, de poire, de pêche... et toujours ce splendide et délicat côté grillé. Le Blanc 2012 est dans la lignée d’une couleur aux reflets verts, au nez très aromatique marqué par des arômes de fruits à chairblanche, charmeur, gras mais avec beaucoup de fraîcheur et de vivacité en bouche, avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques au palais, très équilibré et très aromatique. Le 2011, aux senteurs subtiles de petits fruits jaunes mûrs et de pain grillé, est un vin gras mais très frais, d’une belle finale, de bouche riche, fine et persistante. 
    Goûtez l’Albaran rouge, 50% Cabernet-Sauvignon, 50% Syrah, élevage entre 8 à 9 mois en barriques, intense en couleur comme enarômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. Dans un autre style, pour tous les jours, on se fait plaisir avec le Guilhem rouge, aux arômes de violette et de mûre, fraise en bouche, un vin “comme autrefois”.
    Domaine BERTRAND-BERGÉ

    Domaine BERTRAND-BERGÉ 

    (FITOU)
    Jérôme Bertrand
    Avenue du Roussillon
    11350 Paziols
    Téléphone :04 68 45 41 73 
    Télécopie : 04 68 45 03 94 
    Email : bertrand-berge@wanadoo.fr 
    Site : www.bertrand-berge.com 

    Au sommet. Six générations de vignerons, vignoble de 33 ha sur sols argilo-calcaires, planté desGrenache noir, Syrah et Carignan, avec une moyenne d’âge des vignes de plus de 60 ans. 
    “2013 : millésime tardif, technique, il a fallu maîtriser les rendements, nous précise Jérôme Bertrand. 2014 : le mildiou a nécessité de nombreux traitements, mais, au final, c'est un bon millésime de garde.”
    Vous allez apprécier ce Fitou La Boulière 2012, issu pour 1/3 à parts égales de CarignanMourvèdre et Grenache noir, vignes en Agriculture Biologique, un vin ni filtré, ni collé, de robe intense, bien parfumé (fruits fraishumus...), qui développe ampleur et rondeur au palais, avec des connotations de fruits cuits et de cuir. Superbe Fitou cuvée Ancestrale 2011 (Carignan noir et Grenache noir sur solsargilo-calcaires), de couleur profonde, bien corsé, aux arômes de fruits noirs avec des notes de grillé, d’une jolie concentration, légèrement épicé en bouche comme il se doit, d’excellente garde. Le Fitou cuvée Les Mégalithes 2011 (95% des plus vieux Carignan du domaine), de belle robe aux reflets grenats, de bouche charnue et chaleureuse, avec des tanins denses et une finale complexe où l’on retrouve la mûre et la réglisse, de très bonne évolution, bien sûr. Le Fitou cuvée Jean Sirven 2011, Carignan majoritaire, Grenache noir et Syrah, une cuvée créée en hommage à l’arrière-arrière-grand-père qui fut médaille d’Or à l’exposition de Paris en 1900, un vin coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges et la réglisse, intense, très bien vinifié, généreux en bouche où se développent des notes de prune cuite et de fumé. Plus souple, le Fitou rouge Origines 2012 sent les petits fruits (groseille et griotte), est de bouche riche et classique. 
    Beau Rivesaltes Ambré, où les connotations de fruits macérés s’entremêlent, idéal sur un melon et du jambon de montagne, très typécomme ce séduisant Muscat de Rivesaltes, très floral, ample, très parfumé au palais. Goûtez l’IGP blanc Le Méconnu 2013, bouqueté, de jolie robe, tout en arômesvif et rond à la fois, avec cette délicate finale poivrée. Gîte disponible, randonnées pédestres...
     
     
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu