Avertir le modérateur

Loisirs

  • QUELS PLATS SUR LES MEILLEURS POMEROL ?

     

    Château BEAUREGARDPOMEROL Château BEAUREGARD

    Château BEAUREGARD

    (POMEROL)
    Directeur : Vincent Priou

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 13 36
    Télécopie : 05 57 25 09 55
    Email : beauregard@chateau-beauregard.com
    Site : www.chateau-beauregard.com

    Cette belle propriété d’un seul tenant bénéficie d’un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de graves argileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol, qui sont les caractéristiques des meilleurs terroirs de l’appellation.
    La famille Moulin a repris en 2014 cette propriété, ainsi que les trois autres vignobles, dont Bastor-Lamontagne.
    Ce Pomerol 2014, de robe intense, de bouche persistante avec ces arômes d’épices, de cuir et de myrtille, est d’une belle complexité au palais, aux nuances de fumé. Le 2013 (70% Merlot et 30% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, qui allie structure et velouté, est un vin tout en fruit, tout en charme. Le 2012 plus dense, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, un vin racé, très typé, volumineux, de garde. Beau 2011, coloré, alliant charpente et velouté aux papilles, très parfumé, très complexe, au nez comme en bouche, un grand vin qui poursuit son évolution et développe des arômes très séduisants de truffe et de groseille surmûrie au palais. 
    Grandissime 2010 (75% Merlot et 25% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de violette, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé, racé, d’une très belle finale. Superbe 2009, de robe foncée, au nez légèrement épicé, ample, concentré, riche et parfumé au palais (griotte, mûre, humus), très charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins équilibrés et savoureux, de garde, bien sûr. Le 2008, très typé, associe une finesse tannique à une rondeur persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, un beau vin dense et velouté, aux tanins fermes mais distingués à la fois, de belle évolution. Le 2007 dégage des arômes prononcés de fruits (fraise, cerise, cassis), un grand vin suave et harmonieux, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins.
    Le Second Vin, le Benjamin de Beauregard, mêle puissance et distinction, il est charnu, d'une rondeur et d'une bouche persistantes, où dominent la prune et l'humusi. Voir le Château Bastor-Lamontagne, à Sauternes.

    Château BELLEGRAVEPOMEROL Château BELLEGRAVE

    Château BELLEGRAVE

    (POMEROL)
    Jean-Marie et Pascal Bouldy
    Lieu-dit René
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 20 47
    Télécopie : 05 57 51 23 14
    Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
    Site : www.chateaubellegravepomerol.com

    Cette propriété de 8,5 ha, sur un plateau de graves fines, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, appartient à la famille Bouldy de père en fils depuis plusieurs générations. Aurélie, la fille, travaille sur le domaine depuis deux ans (bureau, expédition), et Baptiste, le fils, depuis Août 2015 (vigne, chais et commerce). En Bio depuis 2001.
    Voilà un très beau Pomerol 2014, très typé, qui dégage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, mêlant rondeur et structure, avec, en bouche, ces nuances de cerise, d’humus et de cannelle, riche et complexe, est d’un bel équilibre en finale, tout en nuances. Le 2013, très “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, est un vin savoureux, parfait avec un bœuf sauce périgueux ou des cèpes à la bordelaise. 
    Remarquable 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corsé, ferme et persistant, de très bonne évolution. Le 2011 dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs.
    Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux.
    Remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), tout en puissance et finesse, un vin de belle couleur, très prometteur. Le 2008, où se mêlent la griotte et l’humus, est un vin clas- sique comme nous les aimons, intense, de très bonne charpente, de belle matière où se déve- loppent des notes prononcées et persistantes de petits fruits noirs. Le 2007 se goûte très bien, aux nuances de cerise noire et de poivre, de belle structure, un vin bien charnu et bien typé. Le 2006, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée bien caractéristique, est bien corsé et persistant au palais.


    Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

    Château CERTAN de MAY de CERTAN

    (POMEROL)
    Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 41 53
    Télécopie : 05 57 51 88 51
    Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite.
    Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité. Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre. Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l’appellation.
    Depuis quelques années, nous avons des vendanges séquencées en fonction du suivi du vignoble, de la maturité des parcelles, on ne vendange plus les Merlots en une seule fois, on passe au moins quatre fois pour ne ramasser que les grains murs. Heureusement, je fais de nombreux prélèvements quatre semaines avant les vendanges, j’ai ainsi déterminé le moment propice pour vendanger. Je veille sur mes vignes avec amour, j’y suis constamment, et c’est ce qui a fait la différence.”
    Sur place, superbe verticale, millésimes 2015 à 2005. On débute avec ce formidable Pomerol 2015, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample, racé et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Le 2014, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), et de réglisse, est très structuré en bouche, puissant mais tout en élégance, parfumé au palais. “En 2014, précise Jean-Luc Barreau, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C’est un vin complexe, de garde, structuré, un vin qu’il faudra attendre.” Le 2013 est réussi, plus léger, certes, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample (plus de Cabernet), persistant en bouche. “C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013, un millésime de vigneron, il n’était pas facile, mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !”
    Le 2012 se goûte particulièrement bien, d’un joli pourpre foncé, un vin solide, complexe et corsé, avec ces notes subtiles de cerise et de pruneau confits, typé. Le 2011 est fin, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, chaleureux, parfait sur une omelette aux truffes ou un sauté de veau et de rognon à la crème.
    Splendide 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux.
    Formidable 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, de couleur grenat intense, distingué, aux nuances de cerise confite et d’humus en finale, un vin d’un grand équilibre, de garde. Le 2008, plus fermé, est bien représentatif de ce millésime classique bordelais, ferme, solide, de belle structure, encore jeune.
    Très beau 2007, intense, d’une grande élégance, de couleur grenat, avec des notes subtiles de griotte, de truffe et de violette, un vin complexe et très persistant au palais. Superbe 2006, qui commence à peine à se dévoiler (les grands Vins demandent de la patience), riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits macérés et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, avec beaucoup de volume, qu’il faut prévoir avec une cuisine relevée comme un civet de lièvre ou un tournedos Rossini.
    Exceptionnel 2005, dense, remarquable, de robe intense, de bouche persistante avec ces notes de kirsch, de cuir et de myrtille, d’une belle complexité, un très grand vin, très élégant, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

    Clos RENÉPOMEROL Clos RENÉ

    Clos RENÉ

    (POMEROL)
    Jean-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 10 41
    Télécopie : 05 57 51 16 28

    Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec).
    Beau Pomerol 2014, au nez subtil, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de fumé et de fraise cuite, de bouche pleine. associant structure et finesse, de robe intense. “En 2014, nous précise Jean-Marie Garde, nous avons une très belle cuvée où l'on retrouve les repaires des millésimes habituels. Qualité et quantité sont présentes. Les tanins sont soyeux, aimables, de jolis Merlots avec un apport de Cabernets pour une grande qualité.”
    Le 2013, de robe pourpre, intense, est charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche fondue, et s’apprécie actuellement avec des brochettes d'agneau ou une oie rôtie. 
    Très beau 2012, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue. Le 2011 est velouté, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche mais fin, tout en subtilité. Remarquable 2010, de robe pourpre, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin au nez de fruits surûris, d'une finale intense et bien typé, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois, associant concentration et finesse, prometteur. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, de Garde. Le 2008, dominé par le cassis et les sous-bois, est un vin puissant, harmonieux, aux notes fruitées et vanillées en finale, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.

    DUCLOTPOMEROL DUCLOT

    DUCLOT

    (POMEROL)
    Jean Moueix
    3, rue Macau
    33027 Bordeaux
    Téléphone :05 56 48 01 29
    Télécopie : 05 56 81 18 87
    Email : contact@duclot-export.com
    Site : www.chateaunet.com

    Ariane Khaida dirige Duclot depuis trois ans. “Notre site internet Chateauprimeur est le seul site internet au monde dédié à la vente de vins en primeurs, faisant bénéficier nos clients de cet accès direct aux allocations des châteaux. Pour des achats aussi sensibles que les achats primeurs, pour lesquels il faut attendre de nombreux mois avant d’être livrés, la position de Duclot donne à nos clients une garantie incomparable : de disponibilité, de livraison, de provenance, d’authenticité, de qualité.
     

    Château la GANNEPOMEROL Château la GANNE

    Château la GANNE

    (POMEROL)
    Paule et Michel Dubois
    224, avenue Foch
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 18 24
    Email : chateau.laganne@gmail.com
    Site : www.chateau-laganne.com

    Propriété familiale exploitée depuis quatre générations par la famille Dubois-Lachaud qui s’est efforcée de mettre en valeur avec passion ce terroir exceptionnel. Aujourd’hui, Paule et Michel en assurent la pérennité.
    “Composé de graves plus ou moins sablonneuses sur un sous sol de crasse de fer, précise-t-on, si particulier à Pomerol, ce terroir donne à notre vin son incomparable velouté e t ses arômes délicats. Nos vignes sont labourées traditionnellement avec le souci permanent de respecter la nature même du terroir et de la plante. Ce respect de l’environnement nous amène à la culture raisonnée de tout notre vignoble. Le Merlot, cépage roi de Pomerol, y est planté à 90% complété de 10% de Cabernet franc. Ici les vendanges sont manuelles, ramassées en cagettes ; une table de tri Mistral vibrante et soufflante accélère et répartit la vendange : les baies et les déchets ont alors des trajectoires différentes; très efficace pour purifier la vendange. Nous nous efforçons donc de ne garder que le meilleur du raisin. La vinification s’attache à révéler en douceur toute la richesse de nos raisins à travers de longues macérations thermorégulées. Tous les progrès de l’œnologie moderne, alliés à la tradition et à l’expérience acquise et léguée par nos grands-parents et parents, sont mis au service de l’élaboration d’un vin de grand caractère. L’élevage de la totalité du vin, pendant un an, en fûts de chêne neufs pour 1/3 va permettre à notre vin d’exprimer toute sa finesse et sa complexité. Nos vins ne sont pas filtrés. La mise en bouteilles interviendra 18 à 24 mois après la récolte suivant les millésimes.”
    Beau Pomerol 2014, 90% Merlot et 10% Cabernet franc, issu de vieilles vignes de 40 à 70 ans, agriculture raisonnée, élevage en fûts de chêne..., au nez de groseille et de cuir, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, aux tanins fermes et mûrs à la fois, un vin qui s’apprécie avec, notamment, un rôti de veau farci aux truffes ou des magrets de canard et petits pois. Le 2013, de bouche intense et dominé par la mûre, allie souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux, tout en arômes et finesse en finale. Excellent 2012, médaille de Bronze Concours de Grands vins d’Aquitaine, aux nuances de cerise noire et d’humus, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, suave, avec des tanins veloutés mais très équilibrés.

    Château HAUT FERRANDPOMEROL Château HAUT FERRAND

    Château HAUT FERRAND

    (POMEROL)
    Henry Gasparoux et Fils
    Chemin de la Commanderie
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 21 67
    Télécopie : 05 57 25 01 41
    Email : contact@chateau-ferrand.com
    Site : www.chateau-ferrand.com

    Il y a 80 ans, Fernand Gasparoux, corrézien de souche et alors négociant en vins à Libourne, fit l’acquisition d’une propriété viticole de 4 hectares dans une petite appellation d’origine contrôlée, Pomerol, qui ne possédait pas encore sa notoriété actuelle. Son nom, Château Ferrand, provient de la présence abondante de crasse de fer dans son sous-sol.
    Les investissements soutenus et réguliers opérés depuis 30 ans permettent de disposer actuellement de locaux de vinification et d’élevage du vin des plus modernes. Le cuvier climatisé est équipé de cuves Inox thermo-régulées rendant possible les différentes étapes qui conduisent du raisin au vin : macération, fermentations, extraction en utilisant les techniques de vinification les plus modernes, les plus performantes et les plus sûres. Quelque 250 barriques de chêne renouvelées par tiers chaque année permettent au vin de vieillir durant 12 à 18 mois en fonction des millésimes.
    Henri Gasparoux vend cette année les 2013, 2014 et 2015.
    “Le millésime 2016 est supérieur à 2015, nous dit-il, il est équilibré, coloré, bons degrés (14-15°), un vin de garde au niveau du 2010, et à cette qualité s'ajoute un rendement optimal. Des travaux ont débuté pour aménager un espace dans les chais pour recevoir nos clients dans des conditions plus accueillantes. Également aménagement des cuviers.”
    Ce Pomerol 2015 a tout pour plaire, de couleur grenat, puissant mais tout en délicatesse, très parfumé, avec des senteurs de cerise et de sous-bois, légèrement épicé, riche et complexe, tout en bouche. Le 2014 développe un nez concentré de cassis et de poivre, un vin aux tanins présents et mûrs à la fois, dense et ample, très équilibré au palais, à déboucher, notamment, sur une selle d'agneau en persillé de truffe ou une côte de veau aux morilles.
    Le 2013 est bien réussi, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubis foncé, est un vin dense et épicé au palais. Excellent 2012, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l’humus, aux tanins soyeux, un vin ample, typé, charpenté comme il se doit, qui poursuit son évolution. Le 2011, tout en nuances aromatiques, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, dense, emplit bien la bouche.
    Leur Pomerol Château Ferrand 2014, 12 ha, 60% Merlot et 40% Cabernet franc, représente 75% de la production annuelle totale, dégage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, est bien classique de son appellation, de robe intense et de bouche savoureuse, parfait avec un poulet rôti ou des ficelles picardes. 

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-FrançoisPOMEROL Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

    (POMEROL)
    Jean-François Janoueix
    37, rue Pline Parmentier - BP 12
    33506 Libourne
    Téléphone :05 57 51 41 86
    Télécopie : 05 57 51 53 16
    Email : info@j-janoueix-bordeaux.com
    Site : www.josephjanoueix.com

    Au sommet, bien sûr. Jean-François Janoueix est chaleureux, respecté et respectable, et porte la bonne parole des crus du Libournais aux quatre coins du monde. Chaque année, les vins collectionnent les récompenses.
    Vous allez aimer ce grand Pomerol Château La Croix-Toulifaut 2015, avec ces connotations de cerise et d’humus, complexe et puissant, fondu en bouche, de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux. Le 2013 est de robe pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en persistance. Très savoureux 2012, d’une belle couleur grenat, tout en puissance et finesse, avec de la matière, des arômes de fruits rouges surmûris présents et complexes. Le 2011, médaille d’Or à la Foire de Paris 2014, est coloré et charmeur, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Aujourd'hui comme autrefois, les pélerins de Saint-Jacques ne manquent pas de se recueillir devant la belle croix de pierre érigée à proximité de La Croix Toulifaut. Le vignoble est remarquablement exposé sur le versant Sud du célèbre plateau de Pomerol. 
    Le Pomerol Château La Croix 2015, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits macérés et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, de garde. Le 2014 est remarquable, médailles d’Argent au Concours Général Agricole 2016 et d’Or au Concours des Féminalise 2016, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, très persistant en bouche. Depuis l'acquisition de La Croix par Joseph et Marie-Antoinette Janoueix, Château La Croix prend la valeur de symbole : celui de la pérennité à la tête de la propriété et sur trois siècles d'une élite viticole. La remise en état de la propriété témoigne bien de cette “façon Joseph Janoueix”, c'est à dire d'une synthèse viti-vinicole entre la modernité et la fidélité corrézienne à la terre.
    Le Château Haut-Sarpe, aménagé en côte et en bordure du plateau calcaire, est l’un des plus anciens et l’un des plus justement réputés de Saint-Émilion. Cet édifice de grand style, avec son pavillon central inspiré du Trianon, a belle allure; il est conforme à l’esprit de ce vin, Grand Cru Classé, et très représentatif de l’essor viticole de Saint-Emilion au début du siècle et de la tradition de qualité que symbolisent, aujourd’hui comme hier, les enfants et les petits-enfants de Marie-Antoinette et de Joseph Janoueix.
    Ce Saint-Émilion GCC Château Haut-Sarpe 2015, très équilibré, avec ces connotations caractéristiques du terroir, puissant, ample, aux tanins savoureux et riches à la fois, aux senteurs de truffe et de griotte mûre en finale. Le 2014, médailles de Bronze au Concours Général Agricole de Paris 2016 et d’Argent au Concours des Féminalise 2016, élevage sur lies jusqu’au printemps, puis 12 mois en barriques de chêne français, au bouquet très développé avec des nuances épicées, est complet, aux tanins présents et harmonieux, riche en couleur. Le 2013, médailles d’Argent au Concours Général Agricole de Paris 2015 et d’Or au Concours des Féminalise 2015, de robe grenat brillant, est un vin où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, aux tanins savoureux. Le 2012, médailles d’Argent Concours Général Agricole de Paris et d’Argent Concours des vins Féminalise (bravo !), est de robepourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. 
    Il y a aussi le Castillon Côtes de Bordeaux Château La Gasparde, charnu en bouche, tout en subtilité, de couleur soutenue.

    Château LAFLEUR du ROY

    Château LAFLEUR du ROY

    (POMEROL)
    Dubost et Fils
    Catusseau
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 74 57
    Télécopie : 05 57 25 99 95
    Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
    Site : fr.chateaux-dubost.com

    Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune.
    Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place ses vins au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec.
    Son Pomerol 2014, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de fumé, est dense et puissant en bouche. Le 2013 est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Beau 2012, aux tanins mûrs mais bien présents, est à la fois riche et souple, d’une belle finale, avec des nuances de prune et de truffe, à prévoir sur une côte de bœuf flambée. 
    Le 2011 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Le 2010 est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d'humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques. Le 2009 est chaleureux, aux notes de framboise cuite, d’humus et de réglisse. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

    Château MAZEYRESPOMEROL Château MAZEYRES

    Château MAZEYRES

    (POMEROL)
    Direction : Alain Moueix
    56, avenue Georges-Pompidou
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 00 48
    Télécopie : 05 57 25 22 56
    Email : mazeyres@wanadoo.fr
    Site : www.mazeyres.com

    Un vignoble de 25,5 ha de vignes sur des parcelles morcelées qui apportent leur complexité et leur complémentarité. Sols de graves et de sables de la terrasse de Pomerol et sous-Sols de graves ou de molasse riche en crasse de fer. L’encépagement a été repensé lors de l’achat récent d’une parcelle de 4 ha : 73% Merlot, 24,4% Cabernet franc et 2,6% Petit Verdot pour sa fraîcheur. Mazeyres est un magnifique manoir du XVIIIe siècle, entièrement restauré et parfaitement mis en valeur dans un bel écrin constitué d’arbres et de magnolias centenaires. Des fouilles ont permis d'exhumer de très belles poteries datant du IIIe siècle, vestiges de l’époque gallo-romaine et précieusement conservées au château.
    Quatrième génération de viticulteurs et négociants libournais, Alain Moueix dirige la propriété et apporte son expertise et son savoir-faire issus du terroir. Conscient de ce potentiel unique, dès 1992, il décide de mettre en valeur ce vignoble afin que celui-ci puisse révéler son authentique expression. Il opte, dans un premier temps, pour une viticulture raisonnée et met en place une gestion parcellaire pointilleuse afin de révéler la diversité et la complémentarité de ces différents terroirs.
    Enrichi de son expérience au sein du Château Fonroque (100% en biodynamie depuis 7 ans), Alain Moueix a pu constater des changements notables en matière d’interaction entre la plante, le sol, le sous-sol et l'environnement produisant ainsi un effet d'authenticité et de finesse dans l'expression du terroir au sein des vins produits.
    Alain Moueix a apporté à Mazeyres son expertise et surtout une ouverture d’esprit certaine. La conversion à la biodynamie a débuté par quelques parcelles en 2011. En 2012, la totalité de la propriété a été convertie. Grâce à la Biodynamie, les vins ont, en plus de cette fraîcheur assez caractéristique, un côté aérien et une belle verticalité. Certifié Bio depuis 2015.
    Belle dégustation sur place de ce Pomerol 2015, 14 mois en barriques (30% de fûts neufs et 70% de fûts de un vin, 40 hl/ha), de robe grenat intense, au nez de fruits mûrs (griotte) avec quelques arômes de cuir et, en bouche, on retrouve les nuances de fruits rouges avec un côté soyeux et une belle longueur, un grand vin alliant structure et velouté. “L’augmentation de la part de Cabernet franc (21%, colonne vertébrale) et l’arrivée du Petit Verdot (4%, acidité naturelle) dans l’assemblage, associé à la biodynamie (précision, élégance et fraîcheur) marquent une étape importante dans la définition tannique et aromatique de ce cru.”
    Le 2014, très fin mais volumineux, coloré, où, au nez, se mêlent la griotte et l’humus, a une bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse. Le 2013 (12 hl/Ha seulement), pour lequel la sélection a été sévère, se goûte très bien, associant ampleur aromatique et finesse des tanins, avec des senteurs de fruits mûrs, de bouche harmonieuse. 
    Le 2012, vraiment remarquable, est très typé Pomerol, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. Le 2011, d’une grande fraîcheur, d'une grande netteté, de robe pourpre, est élégant aux tanins savoureux, très équilibré, parfait avec des paupiettes de veau en cocotte ou un chapon farci aux truffes. Le 2010, plus dense, encore fermé, a un très joli nez où se décèlent les connotations de prune et de musc, un très beau vin qui associe puissance et distinction, très classique. Le 2009, avec ce côté “fumé” classique des Sols graveleux de Pomerol, est charmeur, plus rond, plus souple aux papilles, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche.

    Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

    Clos du PÈLERIN

    (POMEROL)
    Josette et Norbert Égreteau
    3, chemin de Sales
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
    Email : egreteau.norbert@orange.fr

    Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants).
    “Nous avons la chance d’être sur une belle veine de terroir riche en crasse de fer, et nous avons aussi beaucoup de vieilles vignes, certaines ont même 50 ans”, précise Norbert Égreteau. C’est leur fille cadette Laetitia qui reprend l’exploitation.
    Josette Égreteau n’a qu’un seul mot pour définir le 2016 : “superbe : quantité, qualité, couleur, puissance, arômes, structure, équilibre sont réunis.”
    Plusieurs millésimes à la vente, dont des plus anciens parfaits aujourd’hui : 2002, 2004, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014.
    Remarquable Pomerol 2014, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles, un vin parfait sur une galantine de canard au foie gras ou un faisan au chou.
    Excellent 2011, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Remarquable 2010, au nez puissant où se mêlent les épices et la prune, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, persistant, de garde. Beau 2009, qui allie finesse et charpente, au bouquet concentré, de couleur profonde, de bouche fondue où domine le pruneau confit, corsé, aux tanins enrobés. Le 2008 est de belle matière, de truffe et de cuir, d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle caractéristique. Le 2007, très parfumé, très rond, ample au nez comme en bouche, très réussi, aux tanins fondus, permet d’attendre l’évolution des millésimes précédents.

    Château PLINCEPOMEROL Château PLINCE

    Château PLINCE

    (POMEROL)
    Scev Moreau

    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 68 77
    Télécopie : 05 57 51 43 39
    Email : plince@aliceadsl.fr
    Site : www.chateauplince.fr

    D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin (74% Merlot, 26% Cabernet franc). Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe.
    Selon Michel Moreau, “le 2016 est l'année du siècle, quantitativement et qualitativement, de forts degrés, du velouté, de la structure, des arômes, rien ne manque !”
    Il propose à la vente cette année les 2002, 2003, 2004, 2006, 2007, 2009, 2010, 2012 et 2014, puis 2015.
    Son Pomerol 2014, élevé 12 mois en barriques, avec ce nez complexe de groseille et l’humus, ample et persistant en bouche, aux tanins harmonieux et riches, est très classique, de garde. Le 2013 est de belle robe soutenue et brillante, d’une jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2012, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple.
    Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010 , coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté.
    Le 2007, classique, est de robe sombre, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’Or au Concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Plince a d’ailleurs obtenu cette même récompense pour le 2007. Le 2006, opulent, où dominent les groseilles et l’humus, est charnu, très harmonieux comme ce 2004, ample, très fin mais charnu, à dominante de rondeur, de bouche corsée, un beau vin bien typé, remarquable aujourd’hui, d’une longue finale et de belle évolution, et s’accorde parfaitement avec un carré d'agneau persillade ou des magrets de canard aux cèpes.

    Château de VALOISPOMEROL Château de VALOIS

    Château de VALOIS

    (POMEROL)
    Vignobles Leydet
    Rouilledinat
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 19 77
    Télécopie : 05 57 51 00 62
    Email : frederic.leydet@wanadoo.fr

    Vignoble de 8,22 ha (âge des vignes 35 ans, 77% Merlot, 19% Cabernet franc, 3% Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec). En Bio depuis 2015.
    Une nouvelle fois, ce Pomerol 2014 est de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), très bien équilibré, gras, aux tanins mûrs, riche en couleur comme en matière, aux nuances de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, un vin tout en bouche. Le 2012, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche puissante en finale, aux nuances de fruits mûrs et de notes toastées. Le 2011 dégage des notes de framboise et de prune, riche en couleur, et mêle finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, de bouche ample. Remarquable 2010, charnu, aux tanins souples et équilibrés, de belle couleur, bien parfumé, aux notes de sous-bois et de griotte, structuré, fondu.
    Leur Saint-Émilion Grand Cru Château Leydet Valentin 2014 est un vin corsé, au nez subtil marqué par des nuances persistantes de cassis et d’épices, aux tanins très élégants mais bien fermes, concentré mais tout en rondeur.

       
     
    Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir
  • LE MEILLEUR DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

    Des Corbières à Saint-Chinian, de Faugères en Minervois, en passant par les Coteaux-du-Languedoc ou les vins de pays... on aime ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques... le tout donnant de vrais beaux vins typés, qui parviennent à un niveau qualitatif réel, en blancs comme en rouges, et c’est tout ce qui compte.

    Daumas-Gassac est toujours hors normes, en rouge, bien sûr, mais aussi avec ce blanc somptueux, où le minéral sait s’allier à un gras spécifique.

    Les grandes références sont Peyregrandes, Fabas, Grand Caumont, Martinolle-Gasparets, Mas du Novi, Saint-Martin des Champs, Barroubio, Mire-L’Etang, Grand Moulin, Etang des Colombes,Pépusque, Cascades, Herbe Sainte, Clarmon, Familongue, Guizard, Centeilles, Clotte Fontane, Casa Blanca, Bertrand-Bergé, Domaine de la Vieille, Mairan, Spencer La Pujade, Mas Rous, Terres de Mallyce, Reynardière…

    Deux caves coopératives sont au top : celles de Roquebrun et de Cabrières.

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    CASCADES (bl)
    GRAND CAUMONT
    GRAND MOULIN (r)
    MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
     
    SAINT-MICHEL LES CLAUSES
    GRAND-ARC
    SPENCER LA PUJADE
     
    LALIS
    VIGN. CAMPLONG
     
    2 ANES
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    BARROUBIO (bl)
    FABAS (bl)
    BERTRAND-BERGÉ (bl)
    PÉPUSQUE
    CLARMON
    HERBE SAINTE
    VIEILLE (Pic-Saint-Loup) (bl)
     
    CENTEILLES
    PAUMARHEL (bl)
    AGEL
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
     
    AUGUSTINS (Pic-Saint-Loup)
    TERRES GEORGES
     
    CAPRICES
    VILLEPEYROUX
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI (bl) (r)
    PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
    FAMILONGUE (bl)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)
    GUIZARD
    REYNARDIÈRE (F)
    CAVE ROQUEBRUN (bl)
     
    CROIX CHAPTAL (r)
    VALAMBELLE (F)
    CLOTTE FONTANE
    FONTAINE-MARCOUSSE
    ESTABEL CABRIÈRES (bl)
     
    ARGENTEILLE
    L'ESCATTES
    CLOS BELLEVUE
     
    DEVEZE MONNIER
    GRANDES COSTES
    MARMORIERES
    BOUSQUETTE
    SAUVAIRE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
     
    PLAINE-HAUTE (Muscat)
    CASA BLANCA (bl)
    MAS ROUS (bl)
    TERRES DE MALLYCE
     
    BERTA-MAILLOL (Banyuls)
    MAIRAN (IGP) (bl)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (FONTFROIDE*)
    (LONGUEROCHE)
    CAMBRIEL (bl)*
    MATTES-SABRAN
     
    AURIS (Bl)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    (ROUDENE)
    CAVAILLES*
     
    LA GRAVE (bl)
     
    OUPIA
    GRAND GUILHEM
     
    ZUMBAUM TOMASI (Pic-Saint-Loup)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    ARGENTIES
    METEORE (F)
     
    MAS de CYNANQUE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DOM BRIAL
    BARTHE (IGP)*
    (CLOS SAINT-GEORGES)
    MOULINES (IGP)
     
    SERRES (Malepère)*
     
    ANTECH (Limoux)
    Mas de MADAME
    RIVES-BLANQUES



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (BORDE-ROUGE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    COUPE-ROSES
    (SAINT-JACQUES D'ALBAS)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    (COSTEPLANE)
    (MAS NUY)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    LE SOULA
    (Philippe NUSSWITZ*)
    PIÉTRI-GIRAUD
  • LE NOUVEAU CLASSEMENT DES MEILLEURS VINS DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

    De Faugères en Minervois, des Corbières à Saint-Chinian, en passant par les Coteaux-du-Languedoc ou les Vins de Pays... on aime ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques... le tout donnant de vrais beaux vins typés, qui parviennent à un haut niveau qualitatif, en blancs comme en rouges. Ici, le plaisir compte.

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    CASCADES (bl)
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    GRAND CAUMONT
    GRAND MOULIN (r)
    MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
    GRAND-ARC
    SAINT-MICHEL LES CLAUSES
    SPENCER LA PUJADE
    AURIS (Bl)
    VIGN. CAMPLONG
    LALIS
    2 ANES
    MATTES-SABRAN
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    BARROUBIO (bl)
    BERTRAND-BERGÉ (bl)
    CLARMON
    FABAS (bl)
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE
    VIEILLE (Pic-Saint-Loup) (bl)
    AGEL
    CENTEILLES
    LA GRAVE (bl)
    PAUMARHEL (bl)
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    AUGUSTINS (Pic-Saint-Loup)
    TERRES GEORGES
    CAPRICES
    VILLEPEYROUX
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    FAMILONGUE (bl)
    GUIZARD
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI (bl) (r)
    PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
    REYNARDIÈRE (F)
    CAVE ROQUEBRUN (bl)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)
    CLOTTE FONTANE
    CROIX CHAPTAL (r)
    ESTABEL CABRIÈRES (bl)
    FONTAINE-MARCOUSSE
    VALAMBELLE (F)
    ARGENTEILLE
    CLOS BELLEVUE
    L'ESCATTES
    BOUSQUETTE
    DEVEZE MONNIER
    GRANDES COSTES
    MARMORIERES
    METEORE (F)
    SAUVAIRE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
    CASA BLANCA (bl)
    PLAINE-HAUTE (Muscat)
    MAS ROUS (bl)
    MOULINES (IGP)
    TERRES DE MALLYCE
    BERTA-MAILLOL (Banyuls)
    MAIRAN (IGP) (bl)

    Feuilletez gratuitement MILLESIMES 2017

    et accédez aux coups de cœur

    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    CAMBRIEL (bl)*
    (FONTFROIDE*)
    (LONGUEROCHE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    CAVAILLES*
    GRAND GUILHEM*
    (OUPIA)
    (ROUDENE)
    ZUMBAUM TOMASI (Pic-Saint-Loup)*
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    ARGENTIES
    MAS de CYNANQUE
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    ANTECH (Limoux)*
    BARTHE (IGP)*
    DOM BRIAL
    Mas de MADAME
    (CLOS SAINT-GEORGES)
    SERRES (Malepère)*
    RIVES-BLANQUES

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (BORDE-ROUGE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    COUPE-ROSES
    (SAINT-JACQUES D'ALBAS)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    (COSTEPLANE)
    (MAS NUY)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    (Philippe NUSSWITZ*)
    PIÉTRI-GIRAUD
    LE SOULA
  • DIX PRIX D'HONNEUR EXCEPTIONNELS

    Les Prix d’Honneur 

    Les références de leur appellation, que je connais généralement depuis longtemps, un bon nombre étant retenus depuis le 1er Guide (ou patiquement), ce qui -en soi- mérite un véritable “coup de chapeau”, tant il est difficile de se maintenir au plus haut niveau, chacun dans sa gamme, naturellement, et dans son style. Ils associent le talent et la passion, sans se faire avoir par les modes... tout ce que l’on aime. Certains et rares vignerons peuvent également y accéder très rapidement lorsque le “coup de cœur” est immédiat.

     

    Château MAYNE LALANDE

    ❤❤❤❤❤ “Le terroir de Listrac, explique Bernard Lartigue, se décompose géologiquement de la façon suivante: 50% de la surface viticole est composée de graves garonnaises et pyrénéennes, et 50% de terre argilo-calcaire. Les Cabernets-Sauvignons, Cabernets francs et Petit Verdot sont plantés sur les sols les plus chauds, graveleux, avec des porte-greffes à cycles courts afin d’optimiser la maturité de ces cépages plus tardifs. Les Merlots sont sur les sols argilo-calcaires où ils s’adaptent le mieux. Pour élaborer un très grand vin, le travail commence bien entendu à la vigne: une grande connaissance de son terroir, et de chaque parcelle, le respect du travail traditionnel au sol (enherbement, aération du sol pour faciliter la vie microbienne, charge de raisin limitée pour atteindre des rendements raisonnés…), des vendanges vertes, l’effeuillage manuel, l’apport de fumure à dose homéopathique après analyses, pas d’apport de matière azoté...”

    Pour la bonne bouche, son Listrac Médoc 2012, 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, fort bien élévé en barriqes (30 % de barriques neuves), est particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant en bouche, à déboucher sur une côte de veau panée à la milanaise ou une oie rôtie. 
    Le 2011 (50% de barriques neuves), est tout en bouche, à dominante de rondeur, ferme en bouche, tout en nuances aromatiques (cerise noire, cannelle…), de très bonne évolution. Et le 2010 (50% de barriques neuves), encore jeune, bien sûr, de bouche riche, aux senteurs de mûre et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur, gras, ample et distingué, de bouche flatteuse et riche à la fois, où l’on retrouve le fumé et la cannelle en finale.

    Bernard Lartigue

     
     
     
     
     

    BADER MIMEUR

    ❤❤❤❤❤ La Famille Bader-Mimeur est propriétaire et exploite 98% des vignes La Famille Bader-Mimeur est propriétaire et exploite 98% des vignes du domaine du Château de Chassagne-Montrachet depuis 1919.
    On y élève ce Château de Chassagne-Montrachet rouge 2014 (le bas du Clos, avec des terres plus argileuses, est planté en Pinot Noir, une parcelle de 2 ha de vignes de plus de 60 ans, vinification en cuves de chêne et élevage en fûts 18 mois), un vin de bouche subtile avec des nuances d’amande et d’agrumes, tout en structure et parfums, riche au nez comme au palais. Le 2013 est vin avec des saveurs de cerise, d’humus, associant puissance et distinction en bouche, aux tanins savoureux.
    Le Chassagne-Montrachet blanc Vieilles vignes 2014 (vignes de 35 ans en moyenne, élevage en fûts de chêne français dont 20% de fûts neufs 15 mois), de belle harmonie, où s’entremêlent des nuances de lis, de pomme mûre et de fumé, d’une élégance persistante. Le Chassagne Montrachet blanc 2014, au nez intense (fleurs, fruits, fougère), est une belle réussite, charmeur, dense et fin à la fois,
    Goûtez le Saint-Aubin Premier Cru En Remilly blanc 2014, avec ces notes de fumé, très bien vinifié, qui associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante et limpide, et le Bourgogne Pinot Noir 2014, de robe rubis, avec des arômes de fruits surmûris.

    Gérant : Alain Fossier

    1, chemin du Château
    21190 Chassagne-Montrachet
    Tél. : 03 80 21 30 22 et 06 22 86 48 29
    Email : info@bader-mimeur.com
    www.bader-mimeur.com

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins
     
     
     
     
     

    Château HAUT-MARBUZET

    ❤❤❤❤❤ Au sommet, incontestablement, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. A quelque 30 euros, en effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu’Henri, secondé par son fils Bruno, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l’élevage en barriques ou du terroir. 
    Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide...
    Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l’extravagant 1970. Vous allez donc exciter vos papilles, comme je l’ai fait, avec ce Saint-Estèphe 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples et très bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices...), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense à la fois (25,50 e). 
    Superbe 2012, “chatoyant”, dirait Henri Duboscq, d’une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance au palais et finessetannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse (27 e). 
    Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu.
    Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d’une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel.
    Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé.
    On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais.
    Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2013, de robepourpre soutenu, parfumé, séveux, généreux et persistant en bouche (14,50 e). Au même prix, leur 2012, tout en arômes, de bouche bien corsée, de couleur intense, allie en bouche rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Le 2011 d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés présents, est très aromatique et ample, avec de la persistance. 
    Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

    Henri et Bruno Duboscq

    1, rue Saint-Vincent
    33180 Saint-Estèphe
    Tél. : 05 56 59 30 54
    Fax : 05 56 59 70 87
    Email : infos@haut-marbuzet.net

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins
     
     
     
     

    Vignobles Jean GALAND et ses Enfants

    ❤❤❤❤❤ Quelque 3,58 ha pour le Château Galand, âge moyen du vignoble 60 ans, 85% Merlot noir, 10% Cabernet et 5% Malbec, sol et sous-sol argilo-marneux, 1,4 ha pour le Château Canon, âge moyen du vignoble 40 ans, 100% Merlot noir sur une côte argilo-calcaire.
    Cela donne un très bon Bordeaux Supérieur Château Galand 2012, aux nuances de fruits noirs et d’épices, harmonieux et persistant, de bouche ferme et ronde à la fois (7,50 €). Le Bordeaux Supérieur Château Galand 2014, bien charnu, tout en nuances aromatiques, a des tanins amples, et un nez complexe dominent le cassis et la griotte.
    Quant à leur Canon-Fronsac Château Canon 2012, médaille d’Argent Paris 2015, il allie puissance et distinction, au nez de petits fruits rouges frais, de bonne charpente, d’une jolie concentration, puissant et subtil à la fois, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe.

     

     
     
     

     

    Eric TAILLET

    ❤❤❤❤❤ La culture de la vigne a toujours été présente dans la famille Taillet, cependant l’élaboration du Champagne commença un peu plus tard. Les vignes étaient entretenues pour produire de beaux raisins, sains et de qualité. Il faudra attendre Daniel Taillet pour que les premières bouteilles soient commercialisées. Nous sommes en 1961 et la Maison Taillet voit le jour.
    L’histoire est lancée… c’est en 1995, qu’Éric Taillet prend la succession de son père, en continuant à cultiver ses vignes avec respect, à les entretenir afin d’obtenir des vendanges d’exception. Aujourd’hui, il a la chance de partager cette passion avec ses deux enfants.
    Il propose ce Champagne Extra brut cuvée Prémisse, 90% Meunier et 10% Chardonnay, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, de bouche élégante, alliant charpente et rondeur, dense, à déboucher sur des huîtres chaudes. 
    L’Extra brut cuvée Bansionensi, 100% Meunier, vieillissement 36 mois, au nez de narcisse et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales, est un vinvif, complexe, tout en finesse, d’une finale fraîche et persistante. Quant à cet autre Extra brut cuvée Décennie, 50% Meunier élevé en fûts de chêne, et 50% Chardonnay élevé en cuves, vieillissement pendant 10 ans, il est très parfumé, alliant finesse et charpente, d’une bonne souplesse et d’un bouquet très aromatique aux nuances de citronnelle et de musc.

     

    37, rue Valentine Regnier
    51700 Baslieux-sous-Châtillon
    Tél. : 09 67 06 11 42 et 06 88 63 47 31
    Fax : 03 26 58 15 91
    Email : contact@champagne-eric-taillet.fr
    www.champagne-eric-taillet.fr

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins
     
     
     
     
     

    Château BEAUCHENE

    ❤❤❤❤❤ La famille de Michel Bernard est présente à Orange depuis le XVIIe siècle. “Mesnagers”, c'est-à-dire fermiers jusqu'à la révolution de 1789, ils achetèrent les premières vignes lors de la vente des biens nationaux de 1794. Elles font encore partie du vignoble familial. Depuis 1971, Michel Bernard et son épouse Dominique Vergniaud assument la responsabilité de l'exploitation, qu'ils ont progressivement agrandie. En 2004, leur fille aînée Amandine les a rejoints. Aujourd'hui, le Château constitue le siège de vinification et d'élevage des différents vignobles de la famille. Il comprend 70 ha de vignes : Châteauneuf du Pape, Côtes-du-Rhône Villages, Côtes du Rhône. Michel Bernard s’occupe des travaux des cultures et de vinification. Dominique Vergniaud suit l’administration, les ventes en France et au caveau, et Amandine Bernard dirige les ventes à l'export et le marketing depuis son bureau de Londres et s'occupe personnellement des clients en Europe.
    Michel Bernard nous explique que “depuis quelques mois déjà, nous avions l’intuition que 2015 aller être un grand, un très grand millésime. C’est maintenant une certitude, les 2015 seront exceptionnels. Nos blancs sont incroyablement aromatiques, riches et longs en bouche. Et nos rouges, qui méritent encore un peu d’élevage, promettent d’être colorés et tanniques et de présenter une complexité aromatique rare. Nous commençons donc l’année 2016 sereins et confiants.”
    Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge Hommage à Odette Bernard 2009, un vin au bouquet complexe, harmonieux, avec ses senteurs de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, un vin bien charpenté, riche au nez comme en bouche.
    Beau Châteauneuf-du-Pape rouge Grande Réserve 2012 (80% Grenache, 15% Syrah, 5% Mourvèdre, vignes de 100 ans, issues de des terrasses alluvionnaire de galets roulés et de sables fauves), très riche, tout en harmonie, complexe et intense, aux connotations d’épices, de fruits rouges mûrs et de poivre, typé, de fort belle évolution comme le prouve ce grand 2006 dégusté cette année, de couleur pourpre, qui mêle souplesse et richesse, aux senteurs de fruits cuits avec des nuances de cannelle en bouche, un vin puissant, classique, idéal sur un lapin caramélisé aux épices ou du boudin noir. 
    Remarquable Châteauneuf-du-Pape blanc Vignobles de la Serrière 2015, très charmeur, richement bouqueté, alliant puissance et élégance, où se mêlent des notes d’amande et de poire, suave, de bouche persistante, à ouvrir sur un turbot à la crème ou un risotto à la truffe blanche. Le 2014 est un vin de caractère, bien corsé comme on les aime, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, d’une finesse certaine, à prévoir sur un tartare de saumon ou des huîtres farcies. Leur Châteauneuf-du-Pape rouge Vignobles de la Serrière 2011 est un beau vin typé comme on les aime, bien charpenté, aux notes de prune et de sous-bois, dense et concentré, légèrement poivré en finale, de très bonne évolution.
    Le CDR rouge Premier Terroir 2012, de couleur intense, souple et vigoureux à la fois, aux nuances de groseille et de cannelle, de bouche savoureuse comme le CDR rouge les Sens de Syrah 2014, épicé, structuré, tout en bouche, au nez complexe (pruneau), un vin charnu. On poursuit avec le CDR rouge Grande Réserve 2015, et le CDR blanc Grande Réserve 2015 (Clairette 25%, Grenache blanc 25%, Roussane 25%, Marsanne 20%, Bourboulenc 5%), vif et frais, aux arômes d’agrumes et de fleurs blanches, d’une très jolie tenue en bouche, et CDR blanc Viognier 2015, plus rond.
    Le jardin à la française du Château Beauchêne peut être privatisé pour organiser mariages et réceptions.

    Famille Vergniaud-Bernard

     
     
     
     

    Château LAGARDE

    ❤❤❤❤❤ Un vignoble de 12 ha en bio. “Je respecte la terre que je cultive, précise Paul-Henry Nerbusson. Si, avec des produits organiques, nous pouvons arriver à préserver le sol, alors faisons-le ! Je suis un homme raisonné. Il faut penser à l'économie mais aussi à l'écologie. Je reste convaincu que l'agriculture biologique apporte un plus au vin
    Cela donne cet excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Excellence 2010, élevé en fûts de chêne, de belle robe soutenue, bouche puissante, charnu, parfumé (griotte, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, qui poursuit son évolution. Le 2009 est de couleur pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruitscuits, de bouche ample et fondue, tout en charme. Beau 2006, bien charnu, ferme et persistant, tout en bouche, avec des arômes de fraise des bois et de truffe, aux taninsfermes mais souples, un vin puissant et chaleureux.
    Goûtez le Tradition 2014, aux nuances de mûre, souple, corsé et réussi. Le Clairet est tout en séduction, floral, friand, parfait sur les grillades. Excellent blanc (Colombard et Ugni Blanc), élevage en barriques sur lies, très fruité, avec, en bouche, une connotation de pomme cuite, bien équilibré, très séduisant. Très beau gîte sur place.

    Paul-Henry Nerbusson

     
     
     
     

    Château MELIN

    ❤❤❤❤❤ “En 2013, raconte Pascal Modet, tous nos vins ont été vendus en vrac, la notoriété n'était pas présente. Pour le 2014, le millésime est rond, structuré, sauvé par le mois de septembre qui a été magnifique et les raisins en ont bénéficié pleinement, ce sera un excellent vin de garde
    Pour l’instant, il y a ce beau Cadillac Osmose 2011, pur Sémillon, particulièrement réussi, d’une belle robe jaune paille brillante, très aromatique avec une dominante de petits fruits confits (coing, abricot), de bouche fine et puissante à la fois. Le Côtes de Bordeaux Cadillac rouge 2012, bien charpenté un vin harmonieux, aux tanins souples, tout en bouche, parfumé (fraise des bois, mûre), de belle robe.
    Goûtez également le Bordeaux rosé 2014, rond et fin, de bouche ample, aux nuances florales, un excellent vin tout en fraîcheur au palais.
    Il y a encore le Côtes de Bordeaux Cadillac rouge Cuvée Louis 2012, dense et parfumé, aux notes subtiles de petits fruits surmûris, aux tanins fermes et soyeux, un vin de bouche puissante. Le Bordeaux blanc 2014, qui sent bon les fleurs fraîches, de bouche souple. Le Côtes de Bordeaux Château Constantin 2012, charnu, aux tanins souples, au nez intense (mûre, épices), est harmonieux, de très bonne garde.

    Vignobles Claude Modet et Fils

     
     
     

    Domaine l'ABBE DINE

    ❤❤❤❤❤ La Famille Reynaud est installée sur ses terres depuis 5 générations au moins. Le savoir-faire et les connaissances du travail du sol se sont transmis de père en fils et aujourd’hui de père en fille.
    Leur Châteauneuf-du-Pape rouge 2014, 90% Grenache de 120 ans, 8% Syrah et 2% Mourvèdre, sur terroir de sables, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur pourpre, est un beau vin puissant et chaleureux, avec du gras et de la rondeur.
    Bien typé, également, le CDR-Villages 2014, 80% Grenache et 20% Mourvèdre de 60 ans, sur terroir de galets roulés, d’une belle harmonie, puissant, d’une jolie ampleur aromatique, légèrement épicé, alliant souplesse et structure, est un vin très bien élevé, comme le CDR blanc 2015, 100% Clairette, terroir de sables, riche en bouquet (agrumes, amande), harmonieux, qui est à déboucher sur une omelette aux truffes, par exemple.

    Nathalie Reynaud - Earl Mireille et Jean Reynaud

    1 480, chemin des Mulets (Caveau : 1 bis, chemin Louise Michel)
    84350 Courthézon
    Tél. : 04 90 70 20 21 et 06 12 66 99 50
    Email : domainelabbedine@wanadoo.fr
    www.domainelabbedine.com

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins
     
     
     

    R. BOUTILLEZ MARCHAND

    ❤❤❤❤❤ L'exploitation s'étend sur une superficie de 6,40 ha, grâce à la confiance de ses bailleurs. Toutes les parcelles se situent sur le village de Villers-Marmery. Elles sont plantées à 97% en Chardonnay et à 3% en Pinot Noir.
    Leur Champagne Millésimé Blanc De Blancs 2005, 100% Chardonnay, élevage 10 mois sur lies en cuves Inox, et vieillissement 9 ans sur lies en cave, allie structure et vivacité à la fois, une cuvée très structurée, ample, persistante et complexe, d’une grande fraîcheur, très fruitée au nez comme en bouche, une cuvée fort bien dosée, qui dégage une mousse fine et légère (23 €).
    Le Blanc De Blancs brut, 100% Chardonnay, élevage 10 mois sur lies en cuves Inox, et vieillissement 3 ans sur lies en cave, marqué par des notes d’amande et de chèvrefeuille en finale, est un vin à ouvrir sur des coquilles Saint-Jacques, par exemple (15 €).

    Marion Boutillez et Jean-Michel Sourdet

     
     
     
     
     
  • LE NOUVEAU CLASSEMENT 2017 DES MEILLEURS VINS DU RHÔNE

    Il faut avouer que c'est dans l'une des régions où l'on a fait le plus grand de dégustations superbes, et le Classement 2017 parle donc de lui-même.

    C’est la grande régularité qualitative, qui prime, ici comme ailleurs, avec des vins racés, chaleureux, dont le rapport qualité-prix-plaisir est toujours exceptionnel.

    On s’en assure, à Châteauneuf-du-Pape, à Mont-Redon, Fortia, Méreuille, Serguier, Tour-Saint-Michel, Beauchêne (qui accède au sommet), 3 Cellier, Jacumin, et chez les Mathieu (Mathieu et Saje).

    Les grands coups des dernières dégustations prennent du galon et accèdent à des places très enviables : Abbé Dîne, Solitude, Charbonnière, Sabon de Rocheville ou Hauts des Terres Blanches en sont des exemples parfaits, toujours à Châteauneuf-du-Pape. Gradassi et Masquin suivent, de près.

    En Côte-Rôtie, le Domaine des Rosiers, et celui des Levet, puis Duclaux.

    A Gigondas, Pierre Amadieu confirme qu'il est à la tête de l'appellation, incontestablement (et de loin).

    Arnoux élève des Vacqueyras formidables, et Champ-Long demeure au sommet de son appellation Ventoux. Ils sont suivis par Garrique, Pesquié, Moulin, Clos des Cazaux, Tara, Croix des Pins, tous à des places privilégiées.

    Chez Jaboulet, on savoure un Ermitage blanc splendide, les meilleurs Cornas et Crozes-Hermitage (excusez du peu !). Quatre Vents et Bruyères suivent et accèdent ainsi à une très belle place dans le Classement 2017.

    En Lirac, Carabiniers et Joncier sont toujours en tête.

    Gilles Flacher, Rouchier et Guy Farge sont au sommet des Saint-Joseph, tandiq, Jacques Faure à Die, et La Canorgue, Royere, Puy des Arts et Fontvert en Luberon.

    Redortier est toujours le meilleur Beaumes de-Venise, avec Beauvalcinte, Alary est à la tête de l’appellation Cairanne, avec Gayère, Deurre...

    En Côtes-du-Rhône-Villages, les incontournables sont le Domaine de l’Amauve, Saint-Estève, Valériane, rejoints cette année par Chapelle, Clavel, qui passent à la tête également des Premiers Vins. Bernardins, Gravennes, Collines, Magalanne et Rolière confirment leur haut niveau qualitatif, comme la Cave de Gravillas, qui poursuit une belle politique qualitative.

    Les prochaines dégustations de MILLESIMES, puis du GUIDE, viendront conforter, ou non, ce Classement.

      

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom 

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    BEAUCHENE
    FORTIA (BI)
    André MATHIEU (BI)
    MONT-REDON (BI)
    LES 3 CELLIER (Bl)
    ABBE DINE
    CHARBONNIERE
    JACUMIN (Bl)
    La MEREUILLE
    CLOS SAINT-PIERRE
    SAJE (Bl)
    SOLITUDE
    TOUR SAINT-MICHEL
    HAUT DES TERRES BLANCHES
    SABON ROCHEVILLE
    SERGUIER (Bl)
    JULIETTE AVRIL
    BOIS DE BOURSAN
    GRADASSI
    MASQUIN
    GIGONDAS
    VACQUEYRAS
    VENTOUX

    Pierre AMADIEU (Gigondas)
    ARNOUX (Va)
    CHAMP-LONG (Ve)
    CAMARETTE (Ve)
    CLOS des CAZAUX (Va)
    DEURRE (Vi)
    GARRIGUE (VA)
    MOULIN (Vi)
    PESQUIÉ (Ve)
    TARA (Ve)
    CROIX DES PINS
    ERMITAGE
    CÔTE-RÔTIE
    LIRAC/TAVEL COST.NÎMES
    CARABINIERS
    JABOULET (Cornas)
    JONCIER (L)
    LEVET (CR)
    ROSIERS (CR)
    SAINT CLAIR (Cr-H)
    4 VENTS (Cr-H)
    BRUYERES (Cr-H)
    DUCLAUX (CR)
    TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
    OR ET DE GUEULES (Cn)
    SAINT-JOSEPH
    CORNAS/CONDRIEU
    LUBERON
    CANORGUE (Lu)
    JAQUES FAURE (Die)
    FONTVERT (Lu)
    Gilles FLACHER (SJ)
    GRANGIER (CO)
    MONTINE (GA)
    PEYRE (Lu)
    PICHON (CO)
    POULET (Die)
    ROUCHIER (SJ)
    ROYERE (Lu)
    LA VERRERIE
    AURETO (Lu)
    GUY FARGE (SJ)
    BIZARD (GA)
    PUY DES ARTS (Lu)
    FONTENILLE (Lu)
    COTES-DU-RHONE
    DIVERS

    ALARY (BI)
    AMAUVE
    BEAUVALCINTE
    CHAPELLE
    CLAVEL
    GAYÈRE
    MOULIN POURPRÉ
    REDORTIER
    VALERIANE
    BERNARDINS
    COLLINES
    GRAVENNES
    CAVE DE GRAVILLAS
    MAGALANNE
    ROLIÈRE
    SAINT-ESTÈVE
    CHATEAU VIEUX
    CROIX BLANCHE
    Cave SAINTE-CÈCILE

    VOIR LA SUITE DU CLASSEMENT

     

    AVEC QUELS PLATS LES SERVIR ?

    cliquez sur l'appellation

     

  • DIX GRANDS COUPS DE CŒUR BORDELAIS

    Château VILLEGEORGE

    ❤❤❤❤❤ Passe à la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Marie-Laure Lurton dirige ses propriétés avec passion, s’attachant à élever des vins typés, loin des modes des vins ultra boisés.
    “La traçabilité est totale tout au long de notre filière de production, précise-t-elle, qui est soumise à des contrôles réguliers de la vigne à la bouteille. Nous sommes audités par l’association Terra Vitis afin de maintenir notre certification : chaque année, un auditeur de l’association vérifie que nous répondons à tous les points du cahier des charges et au moins une fois tous les cinq ans, c’est un expert externe, de l’Afnor, qui réalise ce contrôle (Terra Vitis). Depuis 2003, nous avons toujours passé avec succès tous ces examens.
    D’autre part, depuis Juillet 2011, nous sommes engagés dans une démarche collective ISO 14001 (norme environnementale). Cette démarche a été mise en place par le CIVB afin que la grande majorité des propriétés viticoles du bordelais réponde à cette norme. Les Châteaux de Villegeorge et La Tour de Bessan font partie de la première association du SME des vins de Bordeaux certifiés ISO 140001 depuis Juillet 2013.”

    Les visites (dégustation, œnotourisme...) se font au Château Tour de Bessan (ainsi qu’à Villegeorge), où la réhabilitation d’un bâtiment de 1934 , a permis l’installation d’un cuvier ergonomique, d’un chai à barriques et d’une salle de dégustation. Cet édifice contemporain, réalisé avec goût par l’architecte toulousain Vincent Defos du Rau, témoigne du dynamisme du domaine ainsi que de son ambition qualitative.

    Il y a ce Haut-Médoc Château de Villegeorge Cru Bourgeois, (74% Merlot et 26% Cabernet-Sauvignon), et vignes de 25 ans en moyenne, élevage en barriques pendant 12 mois selon le millésime et Terra Vitis (12,30 ha sur graves pyrénéennes (Cabernet-Sauvignon et Merlot). Le 2013 est équilibré et souple, un vin charnu, avec des arômes fondus de sous-bois et de cassis, il présente des tanins soyeux mais bien présents. Très typé, le 2008 est corsé, riche en couleur comme en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample, très classique de ce millésime.

    Le Margaux Tour de Bessan Cru Bourgeois 2013, 28,10 ha sur graves pyrénéennes, Merlot et Cabernets pratiquement à égalité, élevage en barriques pendant 12 mois selon le millésime..., aux connotations de griotte cuite et de sous-bois, dégage des tanins amples. Le 2012, 56% Merlot, 43% Cabernet Sauvignon et 1% Cabernet franc, vignes de 25 ans en moyenne, Terra Vitis, sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Le 2011 se goûte très bien, bien typé du millésime, un vin dense au nez comme en bouche, alliant distinction et charpente, aux taninssoyeux, comme ceux du 2010, qui monte en puissance, de belle matière, au nez puissant de cassis, de musc et fumé, complet, avec des notes en bouche de fruits surmûris, de cuir et d’épices, persistant. Le 2009 est dans la lignée, à dominante de pruneau et de cannelle, de belle robe pourpre, aux tanins présents qui commencent à se fondre.

    Marie-Laure Lurton

     

    Vignobles Jean GALAND et ses Enfants

    ❤❤❤❤ Quelque 3,58 ha pour le Château Galand, âge moyen du vignoble 60 ans, 85% Merlot noir, 10% Cabernet et 5% Malbec, sol et sous-sol argilo-marneux, 1,4 ha pour le Château Canon, âge moyen du vignoble 40 ans, 100% Merlot noir sur une côte argilo-calcaire.
    Cela donne un très bon Bordeaux Supérieur Château Galand 2012, aux nuances de fruits noirs et d’épices, harmonieux et persistant, de bouche ferme et ronde à la fois (7,50 €). Le Bordeaux Supérieur Château Galand 2014, bien charnu, tout en nuances aromatiques, a des tanins amples, et un nez complexe dominent le cassis et la griotte.
    Quant à leur Canon-Fronsac Château Canon 2012, médaille d’Argent Paris 2015, il allie puissance et distinction, au nez de petits fruits rouges frais, de bonne charpente, d’une jolie concentration, puissant et subtil à la fois, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe.

     

     
     

    Château de ROLLAND

    ❤❤❤❤ Savoureux Barsac 2013, 85% Sémillon, 5% Sauvignon et 10% Muscadelle, élevage en barriques de chêne durant 12 mois, ample et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits, tout en bouche, est très agréable, à goûter sur des ris de veau, par exemple (19 €), tandis que le Sauternes Idéal de Rolland 2013, 70% Muscadelle et 30% Sauvignon, élevé en cuves Inox, est de couleur dorée, au nez dominé par les fruits mûrs (poire) et les petits fruitssecs, légèrement miellé, tout en suavité et finesse, à déboucher sur une poularde à la crème ou une tarte au citron (13 €).
    Le Graves blanc 2014, 100% Sauvignon gris, élevé sur lies en cuves durant 6 mois est de belle robe, au parfum d’amande fraîche et d’agrumes mûrs, très frais, intense et ample, au nez complexe, ferme et suave en bouche, très persistant (8 €).

    François, Lucie et Monique Guignard

     
     

    Château DEVISE d'ARDILLEY

    ❤❤❤❤❤ Propriété rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve: elle, parce que d’origine bordelaise retrouvait ses racines et lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité...
    Voilà un excellent et typé Haut-Médoc Cru Bourgeois 2012, aux tanins amples, à la fois riches et soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, un vin structuré, charnu, tout en bouche, qui poursuit une excellente évolution (11 €, ce n’est pas cher). 
    Le 2011, harmonieux, aux connotations fruitées (griotte, cassis) et épicées, est un vin savoureux et complexe, très réussi, aux tanins amples et mûrs. Le 2009, au nez subtil, avec des notes de fruits mûrs et de réglisse, un grand millésime allie puissance et souplesse, riche et fin, typé, charnu.

    Jacques et Madeleine Philippe

    Vignobles Vimes - Philippe SAS - 5, Le Pateau
    33112 Saint-Laurent-Médoc
    Tél. : 05 57 75 14 26
    Email : devise.dardilley@terre-net.fr
    www.chateaudeviseardilley.com

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins
     
     

    Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE

    ❤❤❤❤❤ Représentant la quatrième génération de cette exploitation familiale, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux.
    Il peut être satisfait de son Fronsac 2013, charpenté, parfumé, aux notes de fruits mûrs (fraise des bois) et d’humus, souple, aux tanins bien présents et fondus à la fois (9,50 €). Le 2012 est tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de fumé et de groseille, aux tanins fondus, charpenté, un vin corsé comme il le faut, bien classique. Le 2011 est parfumé, alliant finesse et structure, de robe dense, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, au nez dominé par la cerise noire et les sous-bois (10 €). Beau 2010, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), rond au palais, ample et velouté, d’une belle concentration mais de bouche élégante et suave. 
    Le 2009, corsé, avec des notes de boisé, de fruité bien fondu, corsé, de bouche intense avec des connotations de petits fruits rouges mûrs et de cuir, s’associe parfaitement, par exemple, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Le 2008 est charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices.
    Goûtez le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale rouge 2012, de bouche étoffée, coloré, finement tannique (5,70 €), très réussi comme le 2011, au nez de petits fruits rouges, de bonne charpente, corsé comme il se doit. Le 2010 allie finesse et charpente, au nez intense et complexe (mûre, épices), bien équilibré aux papilles. La Maréchale rosé 2015 a des arômes de fruits rouges, un vin de robe soutenue (5 €).

    Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu

    1, Le Sable
    33126 La Rivière
    Tél. : 05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
    Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr

    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins
     
     

    Château HAUT-CALENS

    ❤❤❤❤❤ Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : Graves, Bordeaux Supérieur et Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon.
    Belle réussite avec son Graves Château Haut-Calens rouge cuvée Spéciale 2011, élevé en fûts de chêne, alliant charpente et velouté en bouche, très parfumé, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de fraise et de sous-bois. Le 2010, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé au palais, est de charpente solide et fine à la fois, de très bonne garde.
    Savoureux Graves Château Haut-Calens rouge 2012, légèrement épicé, aux tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et de poivre, un vin complexe. Excellent 2011, coloré et parfumé, d'une grande subtilité, aux notes de cassis et de violette, un vin corsé et charpenté, aux tanins fermes mais veloutés, tout en bouche (6,30 €), parfait avec une tourte de mouton ou une épaule d'agneau braisée aux haricots. Le Graves cuvée Spéciale Château Haut-Calens 2012, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (pruneau, cerise noire), est velouté, de bouche complexe (9,60 €).
    Goûtez son Bordeaux Supérieur Château Croix de Calens 2012, de bouche riche et savoureuse, dominée par les fruits macérés, de robe pourpre soutenu (5,30 €), et le Croix de Calens rosé 2015, aux arômes fruités de fraise, de pêche blanche, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, très séduisant et particulièrement abordable (4,50 €).

    Thierry Yung

    10, allée des Aulnes
    33640 Beautiran
    Tél. : 05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79
    Fax : 05 56 67 05 25
    Email : vignobles.tyung@orange.fr

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins
     
     

    Château de La GRENIERE

    ❤❤❤❤❤ L'origine du Château remonte au XVIIe siècle. Représentant la 4e génération de la famille, Jean-Pierre Dubreuil conduit avec passion le vignoble de 15 ha, en digne héritier du labeur de ses ancêtres. Culture raisonnée, vendanges à maturité optimale, vinification traditionnelle.
    Voilà un remarquable Lussac-Saint-Émilion cuvée de la Chartreuse 2012 Merlot 75 %, Cabernet-Sauvignon 20 %, Cabernet franc 5 %, une cuvée élevée en fûts de chêne, classique, de couleur soutenue, un vin très équilibré, très parfumé (griotte, violette, mûre), au nez complexe, alliant rondeur et charpente, de bonne garde. Savoureux 2011, avec des notes de mûre et de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale. Le 2010 est un vin dense, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec une bouche chaleureuse, de garde comme le 2009, où la complexité s’allie à la distinction, un vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, aux arômes de fruits rouges cuits.Quant au 2008, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, de charpente à la fois puissante et souple, il est très représentatif des belles réussites de l’appellation dans ce millésime, et s’accorde avec un rôti de veau farci aux truffes.
    Goûtez le Château de la Grenière 2012, corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), associant concentration aromatique, finesse des tanins en bouche. Excellent 2011, de belle structure, un vin ample et savoureux comme nous les aimons, avec des notes de mûre et d’humus, aux tanins souples, de bouche complexe et persistante. Le 2010, corsé, au nez de groseille et de cuir, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette, aux tanins fermes et mûrs à la fois. Savoureux 2009, médaille d’Or au concours général Agricole Paris, savoureux, qui mêle une charpente réelle à une jolie rondeur en au palais.
    Il y a encore ce Lussac Esthète de la Grenière 2012, de texture soyeuse, un vin puissant mais distingué, tout en bouche, le Lussac Château Haut la Grenière 2012, de bouche ronde, marqué par des nuances de cannelle et de cerise, et le joli rosé Parenthèse de la Grenière, Merlot 50%, Cabernet franc 50%, pressurage direct, fermentation à basse température, de bouche franche et friande, parfait sur des gougères.

    Jean-Pierre Dubreuil

     
     

     

     

    Château La MOULINE

    ❤❤❤❤❤ Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël Lasserre qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 hectares 70 ares et 37 centiares. Il l’exploitera jusqu’à son décès. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine Lasserre, épouse de Jean Coubris en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981.

    Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis Coubris accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. Ils travaillent ensemble au développement de la propriété pendant les décennies 80 et 90. A ce jour, Cédric Coubris, continue l’exploitation de 22 hectares de vignes sur les 25 hectares de superficie de la propriété, avec ses deux filles Lucie et Julie.

    "2015 et 2016 sont deux millésimes exceptionnels qui rejoignent pour notre plus grand plaisir les 2009 et 2010", nous explique Cédric Coubris. "Après 2013 et 2014, très faible en volume mais avec une jolie qualité, nous avons la qualité et la quantité. Nous nous sommes même octroyés le luxe de vendanger les 4 cépages de la propriété en 4 temps. Les Merlots puis une première interruption avant de reprendre sur les Cabernets Sauvignon, idem pour les Cabernetsfrancs et en fin les Petits Verdots."

    En attendant, vous pourrez découvrir ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2012, élevé en barriques pendant 18 mois environ, médaille d’Argent Paris 2014, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux tanins denses, qui se goûte remarquablement, parfait sur un lièvre ou de l’agneau (16 €).

    Cédric Coubris - SAS Coubris JLC

     
     

    Château LARIBOTTE

    ❤❤❤❤ Propriété familiale, depuis 1855, elle existe pourtant depuis la fin de la révolution Française. C'est à dire six générations. Domaine de 15 ha, 90% Sémillon, 8% Sauvignon, et 2% Muscadelle, sous-sol argilo-graveleux abondamment fourni en rochers.
    Très savoureux Sauternes 2011, gras et typé, aux connotations confites subtiles (mandarine, coing), de bouche profonde et persistante, d’une longue finale aromatique, non encore à maturité (18 €). Le 2009 est dense, aux nuances complexes de fleurs et de miel, d’une grande intensité au palais, avec des connotations confites subtiles, de bouche profonde et persistante (20 €).

    Scea Lahiteau et Fils

     
     

    Château FAYAU

    ❤❤❤❤ Depuis plus de 180 ans, le nom de Médeville traverse les générations de tradition vigneronne, et voit son domaine viticole s’étendre, se moderniser et se pérenniser. Aujourd’hui, sept générations plus tard, toujours passionnés, Jacques, Jean et Marc Médeville dirigent l’exploitation.
    Le Cadillac Côtes de Bordeaux Le Jardin de Louisa 2012, 40% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, 30% Cabernet franc, persistant au nez comme en bouche, gras, aux tanins fins, mûrs et savoureux, avec des nuances de groseille et de fumé, est un vin bien structuré. Le Graves Château Mouret rouge 2012 (50% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot, 5% Cabernet franc), équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associant souplesse et structure, est un vin qui commence à s’ouvrir.
    Excellent Graves Château Peyreblanque rouge 2011, au nez subtil où dominent les fruits très mûrs et le fumé, gras et persistant, alliant rondeur et charpente, un vin riche. Joli Graves blanc Château Boyrein 2015, où s’entremêlent des notes d’amande, de pomme et de bruyère, de bouche harmonieuse, un vin suave et sec à la fois, vraiment charmeur.
    Le Bordeaux blanc Clos des Capucins est franc, tout en rondeur, avec une note de fraîcheur caractéristique, comme le Bordeaux Fayau rosa, tout en charme, conjuguant charpente et nervosité à la fois. Goûtez le Fayau Cadillac Réserve 2007, d’une très belle couleur, aux arômes de fruits blancs et de genêt, avec en bouche des notes subtiles de pain d’épices et de rose, d’une belle persistance, associant charme et puissance. 
    Il y a aussi le Cadillac Côtes de Bordeaux cuvée Jean Médeville 2012, élevé en fûts de chêne, de couleur grenat intense, ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, un vin corsé, ferme et persistant en bouche. Le Graves Château Mouret rouge 2012, 50% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot, 5% Cabernet franc, équilibré, parfumé, au nez complexe de cassis et d’épices, mêle souplesse et structure. Joli Bordeaux rosé Château Fayau 2015, de bouche fine, aux arômes de fruits frais, d’une longue finale parfumée, idéal sur un poisson au four.

    Jean Médeville et Fils

  • QUAND L'ALSACE SE MET A TABLE !

    Côté culinaire, l’Alsace est célèbre pour sa fameuse choucroute. Dans les viandes, c’est le porc qui est en tête, suivi de près par les volailles : oies, dindes, ainsi que le bœuf et le gros gibier à poil. La charcuterie tient également une bonne place dans un menu alsacien. Vous y trouverez foie gras en pâté ou en brioche, jambons sous la cendre, en croûte, différentes saucisses souvent servies avec des frites, des saucissons ou cervelas strasbourgeois, des boudins dont la « zungenwurst » à base de langue écarlate et de lardons, très poivrée ; le « gefelter saünäge » , autre préparation typique composée d’estomac de porc farci ; ou encore les « waedele », saucisses au foie.

    A goûter également : les saucisses à l’anis, les « galerei », tête pressée en gelée, l’andouillette d’Épinal, le « grienerspeck », lard vert salé, le « burenspeck », lard fumé, le « judespeck », lard des juifs, à base de plat de côte de bœuf fumé, les « gendarmes », paire de saucisses dures, ou encore le « presskopf », mélange de tête de veau et de porc auquel sont adjoints cornichons, ail, riesling.

    Peu ou pas de poissons de mer, mais, en revanche, une quantité de poissons d’eau douce. Ainsi pourrez-vous déguster des carpes, gardons, sandres, brochets, truites, mais aussi des escargots dans la région de Barr. Dans cette région où l’hiver est le plus souvent rigoureux, les soupes sont fort prisées : aux lentilles, à la bière avec cannelle et crème, à l’orge perlée, aux choux rouges, aux abattis d’oie, aux œufs et épinards, aux grenouilles, aux écrevisses, ou bien aux jets de houblon.

    Sur le plateau de fromages alsacien, il ne peut manquer le munster, qu’il vaut mieux consommer fermier pour pouvoir l’apprécier pleinement. Il y a aussi le fromage blanc, le « bibbelkäse ». Le pain, dans cette région, a la particularité d’être souvent sucré ; en effet nous trouvons des pains à la cannelle, au pavot, aux épices, des bretzels salés ou sucrés, destinés aux fêtes de Noël et du Nouvel An, la « nexjohrweke », la « birewecke ». Une tradition encore, le pain de Sainte-Agathe à faire le 5 février. Les hommes, femmes et animaux le consomment afin que l’année leur soit bénéfique

    Côté pâtisseries, là aussi un gâteau hautement traditionnel : le « kougelhopf ». C’est une pâte levée enrichie de beurre, de raisins secs et d’amandes. Mais on peut également se régaler avec les « anisbreedle », petits fours parfumés à l’anis, les macarons, les tuiles, les pains d’épices, les chocolats et les truffes au marc de gewurztraminer, sans délaisser les mirabelles confites du Ballon d’Alsace, les beignets de Carnaval, « schenkele » ou « fasenachskiehle », et les typiques de Noël : le « Christsolle » en forme de bébé langé, les « bredles » aux découpes d’anges, cœurs ou étoiles. Quant au « kougelhof », préparé dans un moule spécial au moment de Pâques, il prend la forme d’un agneau blanc et est vendu dans les pâtisseries de la région.

     

    CLIQUEZ SUR L'APPELLATION POUR VOIR L'ACCORD DES VINS ET DES METS

     

    LES VIGNERONS CHEZ QUI ON PEUT COMMANDER EN TOUTE CONFIANCE

     

    RUHLMANN-SCHUTZ RUHLMANN-SCHUTZ

    RUHLMANN-SCHUTZ



    34, rue Maréchal Foch
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 41 86
    Télécopie : 03 88 92 61 81
    Email : ruhlmann.schutz@wanadoo.fr
    Site : www.ruhlmann-schutz.fr

    De génération en génération, depuis 1688, le domaine s’est agrandi à près de 30 ha de vignes, dont une grande part de Grands Crus et lieux-dits, le savoir-faire des hommes s’est affirmé et la réputation des vins élargie. Christine et Jean-Victor Schutz, Laurence et André Ruhlmann, ont réussi à faire fructifier l’héritage légué par Jean-Charles Ruhlmann. Marthe, la maman, peut à juste titre se montrer fière de compter l’entreprise parmi les premières maisons de vins. Avec quatre petits enfants, la relève est assurée.
    Pour André Rhulmann, “le 2015 sera le millésime du siècle, concentré, d'un grand potentiel aromatique, très fin, d’un excellent rapport minéral sur le fruit, notamment pour les Pinots blancs et les Pinots gris; les Pinots noirs ont une belle couleur foncée, les Rieslings sont ouverts et possèdent aussi cette minéralité, les Muscats sont très fins, les Gewurztraminers vanillés, bien souples, harmonieux, avec un gros potentiel; les Crémants, vendangés précocement début Septembre, dépassent les 12°.
    Le millésime 2015 sera l'année des vins de perfection, pas de gommage pour améliorer les jus, le vigneron est là pour orchestrer sa cave.
    Nos vins sont des vins de création, atypiques tel “L’Etoile de Rose”, issue de Pinot Noir vinifié en blanc, de couleur saumonée avec un potentiel de sucrosité qui le rend intéressant sur une cuisine asiatique, notamment. A noter la prochaine arrivée d'un Grand Cru Frankstein 2015, issu de Muscat. Les millésimes à la vente en 2016 : 2013, 2014, puis les Pinots blancs, Sylvaner, Rieslings 2015, et, fin 2016 , les vins de garde et Grands Crus 2015.
    Par ailleurs, une aventure Languedocienne commence pour nous, avec l'achat d'une propriété proche de Narbonne : Château Valmont, où seront vinifiés et produits des Corbières en 2017.”
    Excellent Pinot Gris Tête de Cuvée 2014, tout en délicatesse en bouche, d’une bonne persistance aromatique, de bouche vive comme le Gewurztraminer. Le Pinot Noir Cuvée Mosaïque 2014, avec cette robe grenat soutenu, de bouche corsée, aux tanins puissants et fins à la fois, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices.
    Joli Riesling Granit S (coteau dit Schlossberg), aux senteurs de noisette et de rose, d’une jolie finesse, très réussi, alliant rondeur et vivacité en bouche. Le Crémant d’Alsace brut Ruhlmann est gourmand, à dominante de fleurs blanches et de noisette, de bouche puissante. Le Crémant d’Alsace rosé Ruhlmann Harmonie de Rosé est tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense et persistante où l’on retrouve la fraise des bois, de mousse persistante. Chambres d’hôtes sur place.
    Maison PETTERMANN

    Maison PETTERMANN



    9, rue Dieffenthal
    67650 Dambach-La-Ville
    Téléphone :03 88 92 42 01
    Télécopie : 03 88 92 47 14
    Email : vins.pettermann@wanadoo.fr
    Site : www.maison-pettermann.fr

    Vignerons de père en fils et descendant d’une longue tradition viticole, ils ont acquis au cours du temps une expérience qui est mise au service de la nature en respectant la vigne et la terre en élaborant passionnément les vins. Nichée en plein coeur de l’Alsace sur le Piémont des Vosges, Dambach-la-Ville borde la route des vins. Le sol caractéristique est granitique, issu de la décomposition lente des éboulis et de l’érosion des massifs vosgiens protégeant le vignoble des excès de pluie. Ainsi selon les parcelles et leur orientation, les vendanges offrent des bouquets différents, des vins à boire plus ou moins jeunes. Les sols sont dynamisés grâce aux labours des rangs, à l’enherbement naturel et à l’apport de fertilisants organiques. Les vendanges sont manuelles, l’épamprage ou encore la taille d’été et d’hiver permettent d’éviter les passages trop fréquents des machines. 
    Remarquable Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2012, ample en bouche, qui allie élégance et puissance, bien typé, très délicat, au bouquet fleuri, parfait sur les crustacés ou des bouchées à la reine. Le Pinot Noir cuvée Particulière 2013, un vin de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus, est bien persistant en finale. Le Pinot Gris cuvée Baptiste 2012, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant, est un vin comme nous les aimons, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse. 
    Goûtez le Riesling Vieilles Vignes, riche et sec à la fois, puissant au nez comme en bouche, à dominante de noisette, de bouche ronde comme le Gewurztraminer cuvée Particulière 2013, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur en bouche, dense, vraiment charmeur.  Excellent Muscat cuvée Particulière 2014, très parfumé, bien rond, de bouche savoureuse, un vin fin et vif, tout en fruité.

    Vignobles Pierre REINHART

    Vignobles Pierre REINHART



    7, rue du Printemps
    68500 Orschwihr
    Téléphone :03 89 76 95 12
    Télécopie : 03 89 74 84 08
    Email : pierre@vignobles-reinhart.com
    Site : www.vignobles-reinhart.com

    Une exploitation familiale de 6,5 ha. Vignerons de père en fils, la famille Reinhart est recensée depuis 1732 dans cette localité viticole réputée. On allie ici tradition et modernité en s’efforçant de produire d'authentiques vins de terroirs, tous situés en coteaux à Orschwihr (Coteaux du Lippelsberg et du Bollenberg) et à Guebwiller (Coteaux du Kitterlé et du Saering, les deux classés Grands Crus). Respect de l'environnement et de la biodiversité propres à ses terroirs. C'est notamment le cas au Bollenberg, site classé Natura 2000 (Réseau européen de préservation de la biodiversité dans les sites abritant faune et flore rares).
    Remarquable Riesling Grand Cru Kitterlé 2011, bien marqué par son terroir, de jolie robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout en finesse aromatique, avec des notes fraîches et
    minérales à la fois, racé comme le Pinot Gris Grand Cru Saering 2013, avec ces notes florales et fruitées, associe élégance et puissance, d’une grande persistance au nez comme en bouche, un vin nerveux, tout en rondeur, avec cette suavité propre, un beau vin de garde.
    Le Pinot Noir rouge d’Alsace Barriques 2011, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien équilibré au palais, d’une note finement épicée en finale.
    Côté douceurs, le Pinot Gris Vendanges Tardives 2009, qui poursuit sa belle évolution, tout en bouquet, est d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des odeurs de pain d’épices et de pomme surmûrie, et le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2010, subtil, persistant, où l'on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, dense et distingué à la fois, est très fin, de garde.

    SCHAEFFER-WOERLY SCHAEFFER-WOERLY

    SCHAEFFER-WOERLY


    Maxime Woerly
    3, place du Marché
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 40 81
    Télécopie : 03 88 92 49 87
    Email : schaeffer-woerly@wanadoo.fr
    Site : www.schaeffer-woerly.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un vignoble de 8 ha (la moyenne d’âge des vignes est de 30 ans, les vendanges sont manuelles, la taille en guyot double) planté en coteau sur des sols granitiques, où l’on s’attache à pratiquer une culture saine. Leurs vendanges se font entièrement à la main et le raisin est amené entier sur le pressoir. En 1996, ils se sont lancés dans la production intégrée, dont le but est d’aller vers une viticulture plus respectueuse de l’environnement. Depuis 2011, ils sont passés en conversion Bio.
    Formidable Riesling Grand Cru Frankstein 2013, marqué par son terroir, fleuri, un beau vin d’une grande maturité, d’une belle délicatesse, racé, très réussi, de belle robe jaune soutenu aux reflets or, au nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample.
    Le Riesling cuvée de l’Ours 2013, d’une belle couleur jaune clair, au nez dominé par les fleurs blanches et l’amande, de bouche très fruitée et persistante, très équilibré. Superbe Riesling Clos du Bernstein 2013, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme mûre, à ouvrir sur des gambas sautées à la citronnelle ou une choucroute aux poissons. Goûtez le Pinot Gris Vieilles vignes, rond et persistant en bouche, avec ce nez de noisette et de narcisse, un vin puissant, typé et dense, très aromatique, et le Gewurztraminer Vieilles vignes, d’une jolie complexité aromatique aux nuances épicées, de robe très brillante.
    Pur plaisir encore, le Riesling Vendanges Tardives 2011, d’une grande complexité au nez comme en bouche, avec des nuances d’agrumes confits, de miel et d’aubépine, encore bien loin de sa maturité, mais déjà délicieux. Gîte sur place.

     


    Charles SCHLÉRET Charles SCHLÉRET

    Charles SCHLÉRET



    1 - 3, route d'Ingersheim
    68230 Turckheim
    Téléphone :03 89 27 06 09
    Télécopie : 03 89 27 06 09
    Email : charles.schleret@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/schleretcharles

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l’excellent terroir de Turckheim sa connaissance des techniques modernes. “Cette cuverie m'a permis de faire il y a trente ans déjà, une fermentation sous contrôle des températures”, précise-t-il, à un moment où, seules, quelques grandes maisons étaient équipées.” Charles Schléret préservait déjà ainsi une fraîcheur aromatique extrême, très intense au nez comme en bouche, qui allait faire la réputation de ses cuvées. Depuis, ses efforts sont régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux français et internationaux... “Je garde les Vins en cave, dit-il, pour qu’ils vieillissent le mieux possible et que les amateurs puissent les acquérir dans les meilleures conditions. J’ai une gamme de millésimes qui va de 1997 à 2007.”
    On peut donc en profiter avec son Pinot Gris 2007, médaille d’Or à Lyon 2010, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse.
    Envoûtant Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2006, médaille d’Or Lyon 2010, un grand vin développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits, qui associe finesse et structure, de grande garde. Dans la lignée, ce Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2000, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, de très belle évolution, parfait sur un Bleu de Bresse ou une tarte aux pommes caramélisées et aux raisins.
    Il y a aussi ce Riesling 2007, médaille d’Or au Challenge to the best wines USA Miami 2015, intense au nez comme en bouche, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, à prévoir avec une poule faisanne au genièvre ou des gambas sautées au gingembre. Le 2006, très aromatique (lis, musc, tilleul), bien caractéristique de son terroir, est riche au nez comme en bouche.
    Superbe Riesling 2005, Trophée Prestige Grand Concours des Vins du Monde les Citadelles de France, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, très fin, suave et sec à la fois, un vin typé et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, qui a collectionné les récompenses. On excite encore ses papilles avec ce beau Gewurztraminer 2007, médaille d’Or au Challenge international du Vin, très aromatique (épices, agrumes), caractéristique de son terroir, riche au nez, ample et typé.

    Domaine Aline et Rémy SIMON

    Domaine Aline et Rémy SIMON


    Sarl Les Coteaux du Vignoble
    12, rue Saint-Fulrade
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 04 92
    Télécopie : 03 89 73 04 92
    Email : alineremy.simon@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/alineremysimon
    Site : www.domaine-simon.fr

    “Après la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, disent-ils, la commercialisation de notre production a débuté au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 6 ha de vignes et malgré la jeunesse de la maison, nous produisons principalement des vins à haute expression et nous alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées.” Pressurage de raisins entiers sur pressoir pneumatique, thermorégulation et contrôle de fermentation, vinification traditionnelle en foudre de bois et cuverie Inox...
    Une belle valeur sûre, leur Rouge de Saint-Hippolyte 2013, au nez de fraise et de griotte, associant finesse et charpente, avec des tanins savoureux, généreux et charmeur, très rond mais très fin également. Le Gewurztraminer Silbergrub 2013, issu de terrains argileux (vendange manuelle, fermentation lente et contrôlée sans ajout de levure), est de bouche puissante et harmonieuse, tout en finesse, au nez de fruits mûrs, bien marqué par son terroir, un vin associant souplesse et vivacité.
    Beau Riesling Vendanges Tardives 2010, d’une grande finesse, velouté, avec des nuances d’abricot confit, d’amande grillée et de musc, et ce joli Muscat 2013, tout en arômes, vif et franc, parfait avec un cake au jambon ou une omelette aux pointes d'asperges. Gîtes et chambres d’hôtes.

    Maison ZOELLER

    Maison ZOELLER


    Mathieu Zoeller
    14 - 16, rue de l'Eglise
    67120 Wolxheim
    Téléphone :03 88 38 15 90 et 03 88 48 88 59
    Email : vins.zoeller@wanadoo.fr
    Site : www.vins-zoeller.fr

    Comme en témoigne le pressoir datant du XVIIe siècle, la famille perpétue depuis plus de dix générations la tradition vinicole. Respect de la faune et de la flore pour la santé de la vigne. Les vendanges sont effectuées à la main.
    Superbe Pinot Gris 2013, d’une grande franchise au nez, tout en finesse, un vin croquant, de bouche ample, un vin parfait sur un gratin de queues d'écrevisses ou des coquilles Saint-Jacques au foie gras.
    Tout en bouche, le Muscat Vendanges Tardives cuvée Noah blanc 2009, avec des notes fruitées vives, d’une longue finale. Excellent Pinot Noir Réserve 2013, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux. 
    Très joli Muscat, suave en bouche, très parfumé, particulièrement charmeur, à déboucher, par exemple, avec des asperges à la crème fraîche ou des crêpes aux oeufs de saumon. Très beau Pinot Gris Vendanges Tardives 2011, tout en onctuosité, où s’entremêlent des nuances persistantes de fruits macérés et de pain grillé. Goûtez également leur excellent Crémant d’Alsace Rosé, avec ce nez de framboise mûre, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse, de mousse fruitée.

     

    Domaine des 7 VIGNES Domaine des 7 VIGNES

    Domaine des 7 VIGNES


    Emmanuel Saouliak
    102, route des Vins
    67680 Nothalten
    Téléphone :03 88 92 45 73
    Télécopie : 03 88 92 62 49
    Email : domaine.saouliak@orange.fr
    Site : www.vins-saouliak.fr

    Une famille de vignerons depuis 1684. C’est la 9e génération qui exploite ce domaine de 6 ha. Le nom des 7 Vignes correspond aux 7 cépages alsaciens. Ici, la philosophie culturale et de travail peut se résumer ainsi : “un peu de patience, une pointe d’observation et un zeste de bon sens.”
    Emmanuel Saouliak nous dit que, “le millésime 2015 est de grande valeur, riche en matière, expressif, ce sera une année propice aux vins rouges qui ont pas mal d'acidité et la qualité adéquate pour être des vins de garde. Le seul hic, ce sont les petits volumes, c'est la récolte la plus petite de ces 5 dernières années : à peine 1/3 de la normale.
    Millésimes en vente en 2016 : les 2014 et 2015, et fin Août, 2016 dans quelques appellations dont les Muscats.”
    De nombreuses médailles d'Or reçues en France et en Chine sont venues récompenser ses vins et parmi les 23 références du domaine, le Pinot Noir 2012 au Challenge Internationnal du Vin.
    Beau Riesling 2014, au nez de fumé, une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité en finale, un vin qui a du corps et de la personnalité, à déboucher sur curry de poisson ou un sandre poché en sauce. Le Riesling cuvée des Sables est harmonieux, aux senteurs de fruits blancs, d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique en finale, ferme et suave. Excellent Pinot Gris Les Vieilles Treilles, plein de charme, avec des nuances d’amande, un vin qui allie puissance et finesse, tout en bouche, au nez de fumé, d’une belle concentration aromatique comme ce Muscat 2015, de belle robe limpide, très fin, complexe, au nez de petits fruits frais, de bouche suave, parfait sur des asperges.
    Le Gewurztraminer 2014, de belle robe doré brillant, subtil et suave, très équilibré, de bonne bouche parfumée, aux connotations de citron et d’épices, toujours très bien vinifié comme le Pinot Noir, élevé en fûts de chêne, corsé, associant souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille. Goûtez également le Sylvaner Vieilles Vignes 2015, qui s’accorde très bien, grâce à sa vivacité, à un gratin de hareng à la suédoise ou un tarte fine aux maquereaux, et cet excellent Crémant d’Alsace brut, un Blanc De Blancs, une cuvée ample et parfumée, de bouche légère et ronde à la fois, un vin généreux, de mousse persistante.

    BAUMANN-ZIRGEL

    BAUMANN-ZIRGEL


    Jean-Jacques et Benjamin Zirgel
    5, rue du Vignoble
    68630 Mittelwihr
    Téléphone :03 89 47 90 40
    Télécopie : 03 89 49 04 89
    Email : baumann-zirgel@wanadoo.fr
    Site : www.baumann-zirgel.com

    “Nous exploitons maintenant quatre grands crus (Mandelberg, Schlossberg, Schoenenbourg et Sporen), nous dit Benjamin Zirgel, et toujours les 4 lieux-dits (Streng, Schwenkel, Stumpfgasse et Bouxberg). Notre plus vieille parcelle à 87 ans, et notre conversion Bio touche à sa fin : 2015 sera notre première année en production Bio certifié Ecocert.”
    Très beau Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2012, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut. Le Riesling Grand Cru Mandelberg 2013, médaille d’or Riesling du Monde 2015, mêlant richesse aromatique et persistance, est dense en bouche, avec des connotations de noisette, de rose et de reinette. Il y a aussi le Riesling Grand Cru Schlossberg cuvée Amélie 2012, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, très gras mais d’une belle fraîcheur. 
    Le Pinot Noir Bouxberg 2014 est un vin qui exhale des notes de fruits surmûris et de fumé, aux tanins ronds. Tout en charme, le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2012, harmonieux, aux notes de fruits macérés, ample, avec cette bouche pleine et distinguée, de garde, tandis que le Pinot Gris Vendanges Tardives 2012, velouté, au nez de rose, concentré, légèrement miellé, très riche et très fin à la fois, intense au nez comme en bouche, est un vin qui mérite la finesse d’un foie gras d’oie.
    Goûtez le Riesling Grand Cru Schoenenbourg cuvée Arthur 2011 blanc, où l’on retrouve des nuances de poire et d’amande, une cuvée de robe claire, tout en souplesse, très bien équilibrée, aux notes de grillé en finale, le Muscat blanc 2014, et l’Auxerrois 2012, tout en finesse mais dense.
    Le Crémant d’Alsace rosé, tout en bouche, très fruité, très caractéristique avec ces connotations de fraise fraîche, de mousse riche et friande, est à ouvrir sur une truite saumonée. Joli Crémant d’Alsace brut, de belle couleur jaune ambré, avec ces reflets verts typiques, aux notes de noisette, de pomme et de pain brioché, harmonieux, de bouche distinguée. Gîtes sur place.



    BECK - Domaine du REMPART

    BECK - Domaine du REMPART


    Gilbert Beck
    5, rue des Remparts
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 42 43
    Télécopie : 03 88 92 49 40
    Email : beck.domaine@wanadoo.fr
    Site : www.vins-beck.fr

    Travail de la vigne en culture intégrée et aménagement des parcelles afin de valoriser au mieux les qualités de chaque terroir.
    “Nous privilégions la cueillette à la main, explique-t-on, le tri des raisins; chaque grappe est cueillie à maturité. Le pressurage pneumatique lent, doux et régulier exalte les arômes. Le jus récolté est conservé dans une cuverie en chêne alternée avec des fûts Inox pour optimiser les différents stades de vinification.”
    Beau Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2014, tout en arômes, d’une grande persistance au nez comme en bouche, à dominante de pomme et de noix fraîche, harmonieux, ample, tout en fruité et fraîcheur au palais. Le Gewurztraminer cuvée Guillaume Vendanges Tardives 2009, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, est très gras mais d’une belle fraîcheur en bouche, aux notes de fruits confits. Le Riesling Vieilles Vignes 2012, au nez subtil dominé par les fleurs blanches (aubépine), est de bouche très fruitée et persistante.
    Goûtez aussi le Pinot rouge Clos du Sonnenbach d’Albé 2012, qui mêle couleur et matière, avec des arômes de fruits rouges à noyau et de réglisse, finement tannique, et le Pinot Gris Les Ardentes du Steinacker 2011, aux connotations subtiles de fumé et de fleurs blanches, très équilibré, ces 2 vins étant issus de Vignes situées sur l’un des plus hauts terroir d’Alsace, sur la commune d’Albé. 
    Il y a aussi le Riesling Coteaux de Dambach-La-Ville 2011, parfumé, et cet excellent Crémant d’Alsace brut du Rempart, à la mousse fine et légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, harmonieux, de belle structure. Deux beaux gîtes sont disponibles.

    BESTHEIM BESTHEIM

    BESTHEIM


    Directeur général : Thierry Schoepfer
    3, rue du Général de Gaulle
    68630 Bennwhir
    Téléphone :03 89 49 09 29
    Télécopie : 03 89 49 09 20
    Email : vignobles@bestheim.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/bestheim
    Site : www.bestheim.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Dans un marché en constante évolution où le consommateur cherche à être rassuré par des références, précise-t-on, Bestheim a la volonté de proposer une marque forte et incontournable au cœur du vignoble alsacien. L’ensemble de la gamme Bestheim revêt donc un nouveau design. Le “B” stylisé est le fil conducteur et identitaire de la maison Bestheim, afin d’obtenir une reconnaissance optimale. Ces évolutions portent sur la capsule qui passe en aluminium, le bouchon marqué du logo, les bouteilles Réserves et Médaillées sont désormais en bouteilles marron dite “feuille morte”, des étiquettes adhésives au papier haut de gamme sont verticales afin de mettre la bouteille en valeur. L’objectif avec ce nouvel habillage est d’apporter plus de lisibilité et d’élégance. Autre information à souligner enfin, la gamme Réserve est rebaptisée Classic.
    En janvier 2015, nous avons fait une fusion amicale entre voisins, mariage réussi entre la Cave de Kientzheim-Kaysersberg et Bestheim : cela induit une restructuration qualitative du vignoble mais aussi humaine. La recherche d’approvisionnement de qualité, toujours délicate, a conduit à ce mariage, qui nous a apporté de prestigieux Grands crus comme le Schossberg et le Furstentum, ainsi que de nouveaux clients à l’export.
    Bestheim est le premier opérateur alsacien avec 1380 ha et 491 familles d’adhérents. La marque vend 15 millions de bouteilles par an et exporte 33% de sa production dans plus de 20 pays. Cette union a renforcé des positions déjà bien acquises et tournées vers l’excellence de sa production et la pertinence économique de son modèle. La finalité de Bestheim est d’affirmer son statut de marque référente du vignoble alsacien.
    Cette fusion est une nouvelle aventure, ajoute Thierry Schoepfer, après avoir investi il y a peu, 20 millions d’euros dans une nouvelle Cave ultra performante sur le site historique de Bennwihr, nous ajoutons à notre palette de beaux terroirs particulièrement prisés et des Grands crus à notre gamme.”
    Excitez vos papilles avec ce beau Riesling Grand Cru Zinnkoepflé 2012, de robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout en finesse aromatique, avec des notes fraîches et minérales à la fois. Le coteau du Zinnkoepflé est un terroir calcaire unique par son microclimat méditerranéen, son exposition sud/sud-est et son sol calcaro-gréseux. C'est le Grand Cru le plus haut d'Alsace culminant à 431 m d'altitude.
    Le Pinot Gris Grand Cru Mambourg 2010, tout en structure et parfums (genêt, pêche), de finale délicate, ample et persistante, un vin vraiment racé. Le Pinot Gris Classic 2013, complexe, est un vin racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés. 
    L’Alsace rosé d’Exception 2014, tout en subtilité d’arômes, se goûte vraiment très bien, avec cette bouche séduisante et persistante. On poursuit avec ce très beau Gewurztraminer Grand Cru Mambourg 2012, de grande race, de robe intense, aux notes florales subtiles, de bouche ample, puissant et corsé, d’une longue finale. Le Muscat Altereben 2014, savoureux, suave, que je vous conseille sur des asperges à la crème fraîche ou des crêpes aux oeufs de saumon, et ce Pinot Gris lieu-dit Strangenberg 2013, intense au nez comme en bouche, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques.
    Superbe et puissant Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2011, marqué par son terroir, au nez de fumé, qui développe une belle association du fruit et de la charpente, avec de la nervosité en finale. Le Gewurztraminer Rayon de Lune 2013, présenté dans une très séduisante bouteille bleue, est tout en vivacité, franc, fruité, très agréable. Plus intense, bien sûr, le Gewurztraminer Grand Cru Marckrain 2013, riche en arômes de fleurs et d’épices, est d’une belle longueur, dense et distingué à la fois, vraiment charmeur. Remarquable Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de citron confit et de fleurs blanches, d'une grande fraîcheur, d'un grand classicisme. 
    La maison est évidemment la référence en Crémants. On le voit avec ce remarquable Crémant d’Alsace Grand Prestige rosé, “Après plusieurs années de sélections parcellaires (les terroirs calcaires de la Vallée Noble) et un choix rigoureux des plus belles cuvées, explique-t-on, nos œnologues ont abouti à l’élaboration du Crémant Grand Prestige Rosé millésime 2013. Notre ambition est de mettre en avant la finesse du Pinot Noir et de proposer un Crémant Rosé gastronomique différent du Crémant Rosé festif et léger.” C’est réussi puisque le vin, de belle teinte, tout en bouche, développe des connotations de cerise, d’abricot et de grillé, ample, marqué en effet, par le Pinot Noir, associant richesse et distinction, d’une finale complexe.
    Le Crémant d’Alsace Grand Prestige, riche au nez, d'une grande complexité aromatique où l'on retrouve des senteurs de citron et d'amande, développe une bouche flatteuse. Le Crémant Blanc De Noirs associe élégance et charpente, finesse et densité, avec ces notes caractéristiques de fleurs blanches, de coing et de miel, très persistant comme ce Crémant Chardonnay, de superbe robe dorée, de mousse légère, parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique. Même propriétaire que le Château Fillon (voir Bordeaux).

    Domaine BROBECKER

    Domaine BROBECKER


    Pascal Joblot
    3, place de L'Eglise
    68420 Eguisheim
    Téléphone :06 87 52 80 72
    Email : pascal.joblot@free.fr
    Site : www.vins-brobecker.com

    Pascal Joblot a pris la succession de son beau-père Joseph Brobecker. Ici pas d’artifice, on vous recevra à la cave au milieu des fûts.
    Voilà un excellent Pinot Gris 2014, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs, qui est une valeur sûre.
    Très savoureux Riesling Vendanges Tardives 2011, d’une belle complexité au nez comme en bouche, aux nuances d’agrumes confits et d’aubépine, encore loin de sa maturité, mais déjà délicieux, comme ce Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, aux connotations florales délicates, de bouche onctueuse, très gras, avec ces nuances de fleurs et de miel, qui poursuit sa belle évolution.
    Joli Gewurztraminer Vieilles Vignes Bio 2015, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, classique et typé.
    Tout en nuances d’arômes, le vin d’assemblage
    cuvée L’Exception 2013, 75% Riesling et 25% Pinot Gris Grand Cru, est de jolie robe dorée, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, de bonne bouche parfumée (litchi, rose), ample en finale. Joli Gewurztraminer Bio Vieilles Vignes 2012, corsé, suave et sec à la fois, où s’associent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, un vin tout en bouche. Le Gewurztraminer Grand Cru Pfersigberg Bio 2014 est vraiment excellent, au nez complexe, un vin racé et charmeur, très puissant, avec des notes de fumé bien spécifiques, parfait aussi bien sur des acras de morue que sur une tourte au Munster.



    Domaine René FLECK et Fille

    Domaine René FLECK et Fille


    Stéphane et Nathalie Steinmetz-Fleck
    27, route d’Orschwihr
    68570 Soultzmatt
    Téléphone :03 89 47 01 20
    Email : renefleck@orange.fr
    Site : www.renefleck.com

    Exploitation viticole familiale qui se transmet de père en fils depuis de nombreuses générations et en 1995, c'est Nathalie, la plus jeune des trois filles de René et Lucie, qui reprend le Domaine après des études de viticulture et d'œnologie. Elle s'occupe notamment de la vinification des vins et, en 2002, son mari Stéphane vient l'épauler pour les travaux dans les vignes. Ils gèrent ensemble les 7,5 ha de vignes dont presque 4 ha en Grands Crus.
    Beaucoup aimé leur Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepflé 2013, gras mais vif, subtil au nez comme en bouche (noix fraîche, poire...), d’une grande persistance aromatique. Le Pinot Gris Grand Cru Goldert 2010 est tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de fleurs. Savoureux Muscat Grand Cru Zinnkoepflé 2012, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits frais (poire, coing), tout en subtilité aromatique, très parfumé et chaleureux en bouche. 
    Superbe Gewurztraminer Grand Cru Zinnkœpflé 2012, où dominent les agrumes et l’amande, tout en persistance, avec cette bouche franche, fraîche et souple à la fois, d’une belle longueur, de grande race comme le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, qui sent l’abricot confituré, de bouche profonde et persistante, de grande évolution. Séduisant Crémant d’Alsace rosé, à la fois très fin et charnu, de robe soutenue, classique avec ce nez de framboise mûre, particulièrement abordable.

    Domaine Charles FREY

    Domaine Charles FREY


    Nathalie et Dominique Frey
    1, rue du Pinot Blanc - ZA du Wasen
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 41 04
    Email : contact@charlesfrey.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/freydombio
    Site : www.vinsfreybio.com

    Au sommet. “Notre domaine familial, dit Dominique Frey, cultive 14 ha de vignes sur 3 communes. C'est avec mon grand-père Joseph et mon père Charles que la vente en bouteilles commença. En 1997, nous avons décidé de passer l'exploitation en culture biologique sous contrôle Ecocert. Depuis 2001, nous pratiquons la biodynamie. Nous essayons de transmettre au vin l'énergie et la vie que nous donnons aux raisins afin que celui-ci soit le plus digeste et le plus vivant possible. Avant tout, la culture biodynamique est un travail de soin de la terre. Les différents traitements de la vigne sont systématiquement accompagnés de tisanes de plantes (ortie, prêle, saule). Le compost et le travail du sol sont fondamentaux. Nous avons aussi une nouvelle cave Bioclimatique en bois.”
    Beau Riesling Grand Cru Frankstein 2014, marqué par ce terroir spécifique, où dominent des notes de fruits jaunes et de tilleul, qui allie puissance et souplesse, d’une belle ampleur. Le Pinot Noir Quintessence 2013 (avec un bouchon en verre), élevé 24 mois en barriques, coloré, avec des nuances de cerise noire et de groseille, de très bonne évolution, à déboucher, par exemple, sur une oie rôtie aux pêches et aux airelles ou des filets de truite saumonée aux champignons. Excellent Gewurztraminer Colline Granit 2013, de jolie bouche comme le Riesling Vieilles vignes 2014, harmonieux, aux notes de fruits jaunes, avec cette bouche pleine et distinguée. Joli Riesling Granit 2014 , de robe dorée, au nez de fleurs, très harmonieux. Le Pinot Blanc Rayon de Lune 2014, distingué, est tout en richesse aromatique, alliant saveur et distinction, très persistant au palais avec cette pointe de fumé spécifique. 
    Goûtez le Crémant d’Alsace brut, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux senteurs de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d’abricot, et des nuances crémeuses, persistant comme le Crémant d’Alsace rosé, charmeur, de mousse abondante et fruitée, tout en fraîcheur aromatique, qui développe des nuances de fruits frais et de violette.

    Pierre FRICK et Fils

    Pierre FRICK et Fils


    Jean-Pierre, Chantal et Thomas Frick
    5, rue de Baer
    68250 Pfaffenheim
    Téléphone :03 89 49 62 99
    Télécopie : 03 89 49 73 78
    Email : contact@pierrefrick.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/pierrefrick
    Site : www.pierrefrick.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la bio-dynamie débutant en 1981. À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Vinification sans aucun additif, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage sur lies durant 9 mois.
    Tout en charme, ce Muscat Fleurs Rares 2013, raffiné et suave, est un vin très parfumé, de bouche onctueuse, vraiment remarquable. Le Pinot Gris Grand Cru Vorbourg 2011, superbe, dégage un nez envoûtant, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de Fleurs blanches, de musc et de grillé, harmonieux, suave et puissant, d’une très belle persistance d’arômes. 
    Le Riesling Grand Cru Vorbourg 2012 allie puissance et souplesse, richesse et finesse, avec ces notes très persistantes de fumé, de reinette et de Fleurs d’acacia en finale. Dans la lignée, ce Gewurztraminer 2011, au nez dominé par les fruits mûrs (poire) et les petits fruits secs, légèrement miellé, tout en finesse aromatique, de bouche pleine d’élégance, et ce Pinot Noir Strangenberg 2013, de bouche ronde et persistante, de jolie robe, tout en arômes (cerise, violette), à la fois fruité et riche, à prévoir avec un tajine de poulet aux patates douces.
    Le Riesling Rot Murlé 2009 (zéro sulfite ajouté, non filtré), d’une jolie persistance, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, est tout en bouche. Beau Crémant d’Alsace, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les Fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. Formidable Gewurztraminer Grand Cru Steinert Vendanges Tardives 2008, un grand vin gras et complexe, où s’entremêlent la brioche, les Fleurs et le miel, d’une grande intensité au palais. Le Sylvaner 2011 est très agréable.

    Domaine GRESSER Domaine GRESSER

    Domaine GRESSER


    Rémy Gresser
    2, rue de l'Ecole
    67140 Andlau
    Téléphone :03 88 08 95 88
    Télécopie : 03 88 08 55 99
    Email : domaine@gresser.fr
    Site : www.gresser.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une famille exemplaire (de lointains cousins, liés par Gerber et Gresser) qui s’attache à élever ses Vins dans la grande tradition en laissant s’exprimer au mieux chaque terroir et le faisant savoir: la contre-étiquette est parfaite et indique le terroir du vin, l’échelle de sucrosité et l’accord mets-Vins. “ Je cultive la vigne selon la règle de nos ancêtres, précise Rémy Gresser. Je me sens paysan et artisan de la vigne. ” Il est soucieux de transmettre aux générations futures le terroir, le sol vivant, les vieilles vignes, le savoir-faire et la passion de la famille, vignerons de père en fils depuis le XVIe siècle. Ils protègent leur vignoble en privilégiant les moyens biologiques.
    Le Domaine, certifié AB par Ecocert et en conversion en biodynamie, a la chance de posséder de grands terroirs de schiste, sables et argile sur 10 ha 30 de vignes de 40 ans. Les Grands Crus sont bien entendu très marqués par leurs terroirs : Kastelberg (schiste de Steige), Wiebels­berg (grès des Vosges), Moenchberg (calcaire fossilé).
    Formidable Riesling Grand Cru Kastelberg 2011, racé par ce terroir de schistes, très minéral, de bouche parfumée et délicate, aux notes d’agrumes avec une pointe d’épices, c’est un vin très représentatif de ce millésime, très équilibré, à savourer sur des grenouilles à l'alsacienne ou un jarret de porc aux courgettes, par exemple. Le Riesling Duttenberg 2013, au nez dominé par les fruits mûrs (poire) et les petits fruits secs, tout en finesse aromatique, de bouche légèrement citronnée. Superbe Pinot Gris Grand Cru Wielbelsberg, avec des arômes de fruits blancs et mûrs, de bouche concentrée d’une belle vinosité avec de la fraîcheur comme le Pinot Gris Brandhof 2012, qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits mûrs, puis des notes minérales.

    Domaine HAEGI

    Domaine HAEGI


    Haegi Daniel Earl
    33, rue de la Montagne
    67140 Mittelbergheim
    Téléphone :03 88 08 95 80
    Télécopie : 03 88 08 91 20
    Email : info@haegi.fr
    Site : www.haegi.fr

    Un vignoble familial de 8 ha qui fait partie des pionniers de la mise en bouteilles (depuis 1951). Ici, la taille est très courte et optimise le potentiel des lieux-dits en les vinifiant séparément. Vignes enherbées pour diminuer la vigueur des plants et labour sur l'autre rang afin
    de favoriser un enracinement en profondeur de
    la vigne. Apport de matière organique régulier,
    tous les 4 à 8 ans, sous forme de fumier composté en fonction de l'état du sol des parcelles.
    La devise de Daniel Haegi est “nourrir le sol afin
    que le sol nourrisse la plante”. Après 3 années
    de conversion vers l’agriculture biologique, le
    2013 est le premier millésime Bio.
    Très beau Riesling Grand Cru Zotzenberg 2014, séduisant, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de pomme reinette et de bruyère, harmonieux au papilles. Beau Pinot Gris cuvée Aline 2014, Vin Biologique, donc, prénom de la fille cadette, très fruité et gras en bouche, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, marqué par des nuances de genêt et de musc au palais, très bien équilibré, de bouche intense et raffinée à la fois.
    Il y a également le Gewurztraminer Grand Cru Zotzenberg 2013, Vin Biologique, typé, tout en persistance, où dominent les épices et la poire, avec cette bouche franche, fraîche et souple à la fois, et le Gewurztraminer cuvée Prestige 2013, Vin Biologique, issue de Vignes de plus de 50 ans, au nez de fumé typique, toujours très persistant et tout en finesse, d’une belle concentration aromatique, puissant au nez comme en bouche, à apprécier sur un mulet rôti au cumin ou une lotte au safran. Excellent Riesling Brandluft cuvée Prestige 2013, un Vin nerveux mais tout en rondeur. Superbe Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, gras et dense, aux connotations confites subtiles (mandarine, coing), de bouche profonde et persistante, d’une longue finale aromatique. La nouveauté, c’est aussi ce Crémant d’Alsace Émotion brut L’Excellence du Crémant d’Alsace, issu du Chardonnay, vieillissement sur lattes de 30 mois, très équilibré, de mousse légère et abondante, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, ample et très persistant. Gîtes sur place.

    Vignoble André HARTMANN

    Vignoble André HARTMANN


    Jean-Philippe Hartmann
    11, rue Roger Frémeaux
    68420 Voegtlinshoffen
    Téléphone :03 89 49 38 34
    Télécopie : 03 89 49 26 17
    Email : andre.hartmann@free.fr

    Implanté à Voegtlinshoffen depuis 1640, le domaine est issu d’une longue lignée de vignerons qui avec passion ont constitué ce vignoble. La vigne est conduite dans les règles de la culture ancestrale excluant l’usage d’engrais chimiques, assurant un respect de l’environnement, on y conjugue tradition et modernité.
    Beau Gewurztraminer Terrasses du Hagelberg 2013, très typé, avec ce nez dominé par les fruitsfrais, de bouche ample aux nuances d’amande, à déboucher aussi bien sur une quiche au munster qu’avec un gâteau aux amandes et aux abricots. Le Riesling Bidstoecklé Armoirie Hartmann 2013, de bouche persistante et très harmonieuse, a des nuances délicates de narcisse et de reinette.
    Séduisant Pinot Gris Grand Cru Hatschbourg Armoirie Hartmann 2014, aux notes de fruits secs (amande), de lis et de rose, rond, avec cette bouche pleine et distinguée, vraiment réussi. Le Gewurztraminer Armoirie Hartmann Grand Cru Hatschbourg 2013, de belle robe, finement bouqueté (aubépine, rose), est de bouche subtile, persistante et très parfumée (fruits frais, amande, grillé), un vin de jolie garde, alors que le Pinot Gris Fleurs de Pierres 2014, s’appréciera dans sa jeunesse. Très bon Crémant d’Alsace, tout en bouche, très fruité, de mousse riche et friande.

    Famille HAULLER - La Cave du Tonnelier Famille HAULLER - La Cave du Tonnelier

    Famille HAULLER - La Cave du Tonnelier


    Claude Hauller
    92, rue du Maréchal-Foch
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 40 00
    Télécopie : 03 88 92 65 80
    Email : claude@famillehauller.com
    Site : www.famillehauller.com

    La Cave du Tonnelier est le fruit d’une longue tradition artisanale. François Joseph Hauller (1775-1848) ainsi que tous ses descendants se sont entièrement consacrés aux tonneaux en bois. Léon (1913-2005) est le dernier Maître Tonnelier.
    “L’an dernier, nous raconte Claude Hauller, nous avons doublé notre superficie pour passer à une surface cultivée de 20 ha, ce qui nous a également convaincus de construire une nouvelle Cave d’élevage. Un outil moderne et fonctionnel nous permettant de gérer au mieux et avec une très grande précision l’élaboration de nos vins. Mais le plus grand changement sera du côté humain puisque nous avons eu le plaisir d’accueillir nos deux fils : Ludovic sera en charge du développement commercial et Guillaume assurera le suivi du vignoble afin de continuer à proposer des vins élégants, précis et d’une grande finesse.
    Le 2015 (le premier Millésime réalisé en famille) a bénéficié d'une année chaude et sèche, nous raconte Ludovic Hauller, ce qui lui a apporté une qualité que l'on n'avait pas vue depuis une bonne dizaine d'années , mais en petite quantité (- 20%). Les Pinots Noirs, Pinots Gris, Rieslings et Auxerrois rejoignent la perfection. Un nouveau chai a été construit pour la vendange 2014. Millésime 2014, début d'élevage en barriques pour le Pinot Gris et continuation de cet élevage pour le Pinot Gris 2015.
    En vente en 2016 : peu de 2014 , et le 2015.”
    Vous allez vous faire plaisir avec ce Riesling Grand Cru Frankstein 2014, racé par ce terroir granitique, d’une belle harmonie, tout en fruits et finesse, ample, aux nuances de pomme et de fruits secs, de bouche parfumée et suave, tout en distinction. Excellent Pinot Noir, élevé en barriques, de couleur profonde, aux notes de mûre et de violette, aux tanins fins et serrés, encore jeune, mais déjà très agréable, parfait sur une potée de bœuf à l'alsacienne.
    Joli Riesling 2015, de robe pâle, brillante et limpide, qui mêle la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité où l’on retrouve des connotations de citron, de musc et de lis, d’une belle finale comme le Gewurztraminer cuvée Léon, ferme et suave en bouche, tout en harmonie et en fruité. Le Pinot Gris Vendanges Tardives 2012, dense, est particulièrement savoureux, aux connotations confites subtiles, de bouche profonde et persistante. 
    Le Muscat 2014 (Bio) donne toute la séduction qu’on attend de ce vin, parfait sur un cake au jambon ou une mousse d'avocat. Le Gewurztraminer Fronholz 2013, de robe jaune paille doré très brillant, est tout aussi réussi, finement épicé comme il le faut, et le Pinot Gris cuvée Léon 2014, dense, typé, très floral.
    Superbe Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2007, riche et distingué à la fois, au nez persistant à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit). Excellent Crémant d’Alsace, 100% Chardonnay, de jolie robe dorée, parfumé (agrumes, noisette), aux notes d’aubépine et de citron.

    HUBER et BLÉGER

    HUBER et BLÉGER


    Claude, Marc et Sébastien Huber et Franck Bléger
    6, route du Vin
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 01 12
    Télécopie : 03 89 73 00 81
    Email : domaine@huber-bleger.fr
    Site : www.huber-bleger.fr

    Un domaine familial de 27 ha certifié en Agriculture Durable depuis douze ans (Terra Vitis).
    A la tête du Domaine, Claude et son frère Marc ont remplacé Marcel, leur père, tandis que Franck a succédé à son oncle Robert. Sébastien, installé en 2005, est le premier représentant de la troisième génération. Le vignoble est presque exclusivement implanté sur des terroirs granitiques situés à Saint-Hippolyte et à Kaysersberg. Et c’est un choix qui privilégie la minéralité, la finesse et l’élégance des vins issus de ce type de sols.
    Excellent Gewurztraminer Grande Réserve 2013, qui a des notes d’amande et d’épices, et mêle souplesse et structure. Le Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2013, médaille d’Or Colmar, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette, est franc, classique et typé, un vin de bouche souple, alors que cet autre Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2012, élevé en barriques, est dominé par le cassis mûr, corsé, de couleur pourpre, aux tanins riches, et demande une cuisine plus élaborée comme, par exemple, un parmentier de canard ou une oie farcie aux choux rouges et aux pommes.
    Superbe Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, avec des arômes de grillé et de pomme cuite, gras, ample et persistant au palais. Joli Crémant d’Alsace Émotion, où l’on retrouve des nuances de citronnelle et de miel, harmonieux, de mousse fine, tout en subtilité, d’une belle longueur en bouche.

    CAVE de HUNAWIHR CAVE de HUNAWIHR

    CAVE de HUNAWIHR


    Direction : Dominique Soller
    48, route de Ribeauvillé
    68150 Hunawihr
    Téléphone :03 89 73 61 67
    Télécopie : 03 89 73 33 95
    Email : info@cave-hunawihr.com
    Site : www.cave-hunawihr.com

    “En 1954, explique-t-on, les vignerons de Hunawihr ont mis leurs efforts en commun pour vinifier et vendre eux-mêmes leur production. Conscients de la richesse de leurs terroirs, les vignerons passaient leurs journées à travailler dans les vignes… Et leurs nuits à construire les bâtiments de la Cave dans lesquels nous continuons à perpétuer leur savoir-faire.” Aujourd’hui, la Cave réunit 130 adhérents, et produit 1,6 million de bouteilles par an.
    Voilà un remarquable Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2013, au nez de fumé, une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité en finale, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une belle expression aromatique marquée par des senteurs de fruits, puis des notes minérales. Beau Riesling Grand Cru Rosacker 2013, typé, de bouche parfumée et onctueuse, aux notes de fumé avec une pointe d’épices, c’est un vin très représentatif de ce millésime, équilibré et harmonieux, très typé comme ce Gewurztraminer Grand Cru Froehn 2013, d’une belle harmonie, tout en fruit et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, riche en bouche (agrumes, aubépine, noix…), suave.
    Le Gewurztraminer Grand Cru Rosacker 2013, très aromatique (lis, musc, tilleul), bien caractéristique de son terroir, riche au nez comme en bouche, est à déboucher, notamment, sur des goujonnettes de sole au beurre d'orange ou un curry d'échine de porc.
    Jolie gamme de Crémants : le Crémant d’Alsace, 100% Chardonnay, de robe dorée, finement bouqueté, de bouche persistante, avec ces notes florales subtiles auxquelles s’ajoutent les fruits secs, tout en arômes, le Crémant d’Alsace Blanc De Noirs, tout en fraîcheur aromatique, avec ses notes d’agrumes et d’acacia, un vin généreux et rond, à la mousse légère et intense. On continue avec ce Crémant d’Alsace Calixte Brut, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs, de mousse crémeuse et vivace, le Crémant d’Alsace rosé, tout en nuances d’arômes, avec cette bouche persistante où l’on retrouve la framboise, et le Crémant d’Alsace Millésimé, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance.

    Jacques ILTIS & Fils

    Jacques ILTIS & Fils



    1, rue Schlossreben
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 00 67
    Télécopie : 03 89 73 01 82
    Email : jacques.iltis@iltis.fr
    Site : www.iltis.fr

    Un domaine de 12 ha de vignes, situé au pied du Haut Koenigsbourg. Ici on pratique exclusivement des vendanges manuelles. Pour respecter les différents terroirs du domaine, on privilégie des vinifications parcellaires afin que les vins puissent révéler toute leur typicité. L’élevage sur lies fines favorise la puissance et la complexité des vins.
    Le Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim 2013 se goûte remarquablement bien, un vin qui associe la fraîcheur à l’élégance, ample, aux notes florales où l’on retrouve l’acacia, avec une pointe de musc, tout en distinction mais puissant en bouche, d’excellente évolution.
    Le Rouge de Saint-Hippolyte Schlossreben est corsé, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, très classique. Savoureux Gewurztraminer Vieilles vignes 2013, classique, au nez complexe à dominante de fruits frais, de robe jaune clair, riche et intense, tout en nuances. Le Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2011, sol argilo-calcaire rouge, riche en roches calcaires (l'exposition plein sud, l'éloignement du front vosgien et la forte pente favorisent un microclimat chaud et tempéré propice à la surmaturation), est tout aussi réussi, racé comme le Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim 2013, de bouche fraîche et souple à la fois, plein de charme.
    Excellent Riesling Vieilles vignes 2011, et le Pinot Gris Vieilles vignes 2013, au nez délicat d’agrumes et de fruits frais, tout en souplesse. Quant au Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2005, où s’entremêlent des nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches, c’est un vin intense, très onctueux.

    Domaine JOST

    Domaine JOST


    Jean-Marc et Céline Jost
    3, rue des Vignes
    67310 SCHARRACHBERGHEIM
    Téléphone : 03 88 50 66 64 et 06 08 25 12 13
    Télécopie : 09 70 63 41 13
    Email : info@domaienejost.com
    Site : www.domainejost.com

    Quelque 18 ha de vignes cultivées de façon très raisonnée afin de respecter au mieux l'environnement. Ce vigneron indépendant ne ménage pas ses efforts pour assurer la pérennité de son terroir tout en modernisant son exploitation. Son exposition et l’amalgame argilo-calcaire du terroir permettant un épanouissement de chaque cépage. Les vins et crémants issus de ces cépages sont vinifiés au Domaine. Depuis 2014, le Domaine est en certification Agriculture Bio.
    Excellent Pinot Gris Prestige 2014, bien typé, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, un vin comme nous les aimons, avec des arômes de fougère et de fruits frais. Le Riesling Céline 2013 développe des nuances de fruits secs persistantes, un beau vin de bouche nerveuse et dense à la fois, idéal aussi bien avec des grenouilles à l'alsacienne que sur un jarret de porc aux courgettes.
    Le Gewurztraminer Sussenberg, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité persistante, aux nuances épicées, de robe très brillante. Joli Pinot Gris, suave et fruité, fin et riche à la fois, avec des notes de pomme et de noix fraîche, d'une très jolie finale au palais. 
    Le Muscat 2014 est suave, sent bon les fruits frais, tout en harmonie, parfait sur une salade de foie gras. Le Crémant brut rosé est d’une très belle expression, développant élégance et vinosité, de mousse abondante, aux nuances de fraise et de groseille, tout en longueur comme le Crémant brut blanc est intense, à la fois charpenté et distingué, aux notes de fruits mûrs et de tilleul, de mousse crémeuse et franche.

    Georges KLEIN et Fils

    Georges KLEIN et Fils



    10, route des Vins
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 00 28
    Télécopie : 03 89 73 06 28
    Email : geoklein@wanadoo.fr
    Site : www.georgesklein.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le vignoble est réparti sur trois communes : Saint-Hippolyte, Rorschwihr et Scherwiller aux tiroirs réputés : Rorschwihr avec ses terres lourdes est le terroir de prédilection du Gewurztraminer, Scherwiller situé sur des sols graveleux est réputé pour le Riesling, et Saint- Hippolyte et ses terrains granitiques et sablonneux conviennent parfaitement au Pinot.
    “Notre vignoble est conduit selon des méthodes respectueuses de l’environnement, dit-on, il est enherbé et les traitements sont réduits au minimum par un suivi méticuleux de nos parcelles. Passionnés de botanique, nous maintenons des espaces sauvages et favorisons la croissance d’une variété rare d’orchidée sur l’une de nos parcelles. Plusieurs fois lauréat au concours des Crémants d’Alsace, c’est la fierté et la spécialité de la maison.
    Pour Auguste Klein, “le 2015 est un millésime exceptionnel, avec une maturité jamais vue, pas d'eau de Mai à fin Aôut, un vin atypique, mais en faible quantité.
    Nous avons une nouvelle cuvée en Gewurztraminer : Dynastia 2013, déjà en vente, ; et venons d’acquérir 1h en Pinot Gris sur la commune de Rorschwihr. En vente en 2016 : un peu de 2013.”
    Remarquable Crémant d’Alsace rosé, riche en arômes de fruits rouges, vineux et fin à la fois, tout en harmonie, bien dosé, alliant persistance
    et richesse, tout en finesse aromatique. Le Crémant d’Alsace 2012, allie distinction et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux notes de poire, de miel et d’amande fraîche, de mousse finement crémeuse.
    Goûtez aussi le Riesling Scherwiller sec 2013, d’une belle rondeur, avec un bouquet très aromatique aux connotations de narcisse et de citronnelle, un vin classique, franc et typé, que l’on peut déboucher, par exemple, sur une terrine de lapin aux pruneaux ou une truite aux poireaux et tomates confites, le Pinot Noir 2013, aux arômes de framboise mûre et de cannelle, riche et séduisant, aux tanins fondus, et le Pinot Gris 2013, originaire d’un terroir sablonneux, floral, d’une jolie rondeur. Gîte et chambres d’hôtes.

    Domaine KOCH René et Michel Domaine KOCH René et Michel

    Domaine KOCH René et Michel



    5, rue de la Fontaine
    67680 Nothalten
    Téléphone :03 88 92 41 03
    Télécopie : 03 88 92 63 99
    Email : contact@vin-koch.fr
    Site : www.vin-koch.fr

    Une entreprise familiale exploitant 12 ha de vignes. Depuis 2001, les vignes sont cultivées dans le respect de l’environnement et suivant le cahier de charge Tyflo (production intégrée - contrôle Ecocert).
    “Superbe millésime 2015 dans toutes les appellations, nous dit Michel Koch, et notamment l'exceptionnel Riesling du à la sécheresse. La vendange des Crémants a commencé tôt car les degrés montaient rapidement.
    Ventes en 2016 : 2014 dans plusieurs appellations puis 2015. On peut choisir aussi des millésimes plus anciens, du Gewurztraminer Vielles vignes 2009, du Gewurztraminer 2013, et bien d'autres bouteilles.
    En Mai-Juin 2016, sortie d'une nouvelle cuvée en Riesling Grand Cru 2014 Vendanges Tardives, Le Jardin de Lucie.”
    Remarquable Riesling Grand Cru Muechberg 2011, fidèle à lui-même, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme mûre. Le Pinot Gris Grand Cru Muerchberg 2014 est corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches. Très savoureux Gewurztraminer 2013, équilibré, parfumé, séduisant, avec une belle intensité aromatique légèrement épicée, harmonieux et distingué. Le Pinot Noir cuvée WH 2013 (ce sont les initiales des terroirs granitiques d’où est issue cette cuvée, le Winzenberg et le Heissenberg), de jolie robe grenat, est ample, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis, à déboucher avec un parmentier de canard ou une oie farcie aux choux rouges et aux pommes. Séduisant Riesling Heissenberg 2014, comme ce le Pinot Auxerrois blanc, nerveux et rond à la fois, de bouche très fruitée.
    Nouvelle cuvée, Le Jardin de Lucie : un Riesling Grand Cru Muenchberg 2014 Vendanges Tardives, dense et onctueux, puissant et parfumé, est tout en finesse aromatique (rose, miel, pain brioché...). Le Crémant d’Alsace brut sent la pomme mûre et les noisettes, harmonieux et savoureux, tout en finesse d’arômes en bouche, très persistant comme ce Crémant rosé, de jolie teinte, parfait sur les tartes aux fruits.

    Gérard METZ

    Gérard METZ


    Éric Casimir
    40, route du Vin
    67140 Itterswiller
    Téléphone :03 88 57 80 25
    Télécopie : 03 88 57 81 42
    Email : eric@vinsgerardmetz.net
    Site : www.vinsgerardmetz.net

    Un domaine de 12 ha. “Le Domaine étend ses 12 ha de vignes sur les coteaux du contrefort vosgien, précise-t-on, notre vignoble doit sa réputation à la diversité des sols et des terroirs où se situent nos vignes. Nous sommes encore en lutte raisonnée, mais commençons à nous tourner vers la culture biologique. Abrité des vents d’ouest et des pluies, notre Grand Cru Muenchberg épouse les courbes d’un croissant
    pour mieux accueillir et retenir le soleil. Installé
    de part et d’autre d’un vallon orienté au sud, il
    bénéficie d’un microclimat unique. Le sol et le
    sous-sol sont formés de sédiments vieux de quelque 250 millions d’années. Son terrain caillouteux et sableux en fait un sol pauvre mais
    où le drainage est excellent et le réchauffement
    rapide. Le cépage de prédilection du Muenchberg est le Riesling qui, à maturité tardive atteint une rare plénitude dans ce terroir au climat privilégié.”
    “Contrairement à 2014, le 2015 est atypique, nous explique Eric Casimir, ce millésime possède un bel équilibre entre acidité et sucrosité, il est gras et bien fruité avec de la matière, des degrés élevés, mais petite récolte (-50%).
    En 2016, nous présentons une nouvelle cuvée Harmonie 2015, résultat de l'assemblage de plusieurs cépages pour confirmer que les vins d' Alsace peuvent être frais, légers et agréables à boire.”
    On se fait plaisir avec ce Gewurztraminer Vieilles vignes 2012, plein de charme, avec des nuances d’amande, un vin qui allie puissance et finesse, tout en bouche comme le Riesling Vieilles vignes 2012, riche et fin, avec ces notes très persistantes de citron et de lis. Le Riesling Vendanges Tardives 2007 est tout en onctuosité, moelleux, aux senteurs d’abricot et de pain grillé, avec, en bouche, ces nuances discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, de très belle évolution. Le Crémant Gérard Metz est de bouche distinguée où dominent les fruits secs, de robe dorée, tout en subtilité aromatique, d’une belle longueur. Remarquable Gewurztraminercuvée Sarah Sélection De Grains Nobles 2007, très gras, aux nuances fondues de fruits confits, de grande évolution.

     

     

  • QUELS VINS AVEC LES FROMAGES ?

     

    La France compte beaucoup de fromages de différentes sortes. Le plateau de fromage fait donc partie des rituels de la table, pourtant beaucoup d’idées reçues s’effondrent à la dégustation. L’alliance des vins et des fromages en est l’exemple le plus frappant. Dans tous les cas : éviter les vins rouges puissants et tanniques sur les fromages, ces vins rouges font ressortir de l’amertume. Facilitez vous le choix en présentant des fromages de la même famille ; pâtes fraîches, pâtes molles à croûte fleurie, pâtes molles à croûtes lavées ou encore pâtes pressées cuites ou non cuites et pâtes persillées. Le choix du vin sera alors plus simple.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes fraîches : faisselle, broccio Corse, crémets d’Anjou… ?

    On les connaît plus sous le nom de fromages blancs. Ce sont des fromages qui ont peu de personnalité et qui sont acides. Ils accompagnent souvent des plats salés ou sucrés. Sur le salé, servez un vin blanc simple, avec de la vivacité et sur le fruit comme des vins du Val de Loire tel que Reuilly, Quincy et si l’accompagnement est sucré, servez plutôt un vin blanc moelleux sur des notes de coings, fruits exotiques, miel comme un Montlouis ou un Côtes-de-Bergerac.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croute fleurie : Chaource, Brie, Camembert... ?

    Avec ce type de fromages onctueux et crémeux révélant des notes lactées voire légèrement champignonnées au gout en bouche de notes de beurres et de noisette fraîche. Sur un camembert, privilégiez un cidre brut mais si vous voulez vraiment servir un vin, alors choisissez un vin rouge peu tannique, léger et souple, voire gouleyant : un Beaujolais, un Gamay de la Loire ou bien un Bouzy. Avec le Chaource, fromage onctueux, préférez un Champagne brut, un Crémant ou un rosé des Riceys qui apporteront fraîcheur à l’accord.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croûtes lavées : époisses, Munster, maroilles, Pont l’évêque... ?

    Ce sont des fromages très odorants. Facilement reconnaissables à l’humidité de leur croûte et à leur couleur orangée. Leur pâte est d’une couleur beige claire. Leur odeur rappelle la ferme mais le goût est totalement différent. Sur ce type de fromage, on favorisera des vins blancs typés et aromatiques dotés d’une belle vivacité comme un Gewürztraminer, un Châteauneuf-du-Pape blanc ou un vin d’Arbois qui équilibreront la force du fromage, dont la puissance aromatique répondra aux arômes du vin. Pensez aussi aux bières de caractère et pourquoi pas à une eau-de-vie de type marc de Bourgogne.

     

    Quel vin aves les fromages à pâtes pressées non cuites : Cantal, Saint-Nectaire, Tomme de Savoie... ?

    Les fromages à pâtes pressées non cuites sont souples et moelleux. Les seuls qui peuvent véritablement s’accorder avec les vins rouges charnus et épicés : Côtes-du-Rhône Villages, Gaillac, Fronton, ou encore des rouges de Provence. A essayer les vins blancs ronds et expressifs qui donneront un accord très délicat révélant le caractère fruité du fromage. Ils apporteront légèreté à l’ensemble vin-fromage. Pour un accord parfait, faites attention à l’affinage du fromage, plus il est affiné, plus le vin devra être évolué c’est à dire de quelques années.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes pressées cuites : Emmental, Gruyère, Comté... ?

    Tous issus du lait de vache, Ils font partie de la famille des « gruyères ». Ce sont des fromages excellents et fins qui développent des notes fruitées et de noisette. Ces fromages se marient très bien avec des vins blancs gras à la finale sur des notes beurrées, légèrement boisées et même de fruits secs. Les grands vins blancs de Bourgogne tels que Meursault, Corton Charlemagne répondent bien à ces critères. Un vin jaune du Jura donnera un accord intéressant avec un vieux Comté. L’élevage sous voile c’est à dire en contact avec l’oxygène apporte des arômes complexes qui va sublimer les notes de fruits secs du fromage.

     

    Quel vin avec les fromages à pâtes persillées : Bleu des Causses, Bleu de Bresse, Fourmes d’Ambert, Roquefort...?

    La dégustation d’un vin de Sauternes sur des fromages bleus est magique, le vin sort toujours flatté du mariage, épuré par cette alliance entre deux moisissures nobles. Mais le Sauternes n’est pas unique sur la planète des liquoreux. Loupiac, Sainte Croix-du-Mont, Monbazillac s’accordent avec le Roquefort ou la Fourme d’Ambert. Les vins doux de Jurançon sont parfaits sur un bleu de Bresse ou d’Auvergne ; le Quart de Chaume ou le Bonnezeaux se marient avec toute la gamme des fromages persillés. Un grand fromage bleu trouvera son allié dans un Maury ou un Banyuls âgés d’une dizaine d’années. Ces vins mutés très sucrés résistent à la fois au sel et aux arômes puissants du fromage ; les vins gagnent en finesse et la sensation de chaleur en bouche est estompée. Un Muscat de Lunel ou encore un Muscat de Beaume de Venise avec un Roquefort jeune est aussi envisageable. Quant aux vins rouges, oublions-les : ils ne sauraient résister devant la force du pénicilium.

     

    Quel vin avec les fromages de chèvre ?

    Les fromages de chèvres sont légion : du plus frais au plus affiné, du simple broccio au plus sec des fromages Corses. Préférez les vins blancs plutôt que les rouges car les arômes des vins rouges sont masqués. N’oubliez pas de choisir le vin en fonction du degré d’affinage du fromage qui peut être très crémeux ou bien sec.

    Avec le fromage de chèvre frais, on choisira des vins blancs vifs et fruités comme un Quincy, un coteau–du-Giennois, un Sauvignon blanc de Touraine ou encore un Mâcon. L’accord mets vins doit être tonique et la bouche rester fraîche.

    Lorsque le fromage est affiné sec, l’idéal est un vin doux, assez léger et plein d’agrément comme un Muscat de Saint-Jean-de-Minervois ou un Vouvray demi-sec dont le cépage chenin blanc apporte fraîcheur.

     

    Les grands principes

  • DOUZE BEAUX VINS DE GRAVES ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT

    Château D'ARRICAUDGRAVES Château D'ARRICAUD

    Château D'ARRICAUD

    (GRAVES)
    Isabelle Labarthe

    33720 Landiras
    Téléphone :05 56 62 51 29
    Télécopie : 05 56 62 41 47
    Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-darricaud.fr

    L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fut nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Dès cette époque, le domaine fut l’objet de soins et d’agrandissements avec des cépages de choix. Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour mettre en valeur et développer le vignoble.
    Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs. Le vignoble comprend 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à astéries.
    Tout cela explique son graves rouge Grand Vin 2012, charnu comme il se doit, au nez intense, tout en complexité, très aromatique (fruitsmûrs, sous-bois, épices...). Excellent 2011, au nez finement épicé, un Vin riche, mêlant une charpente réelle à une jolie rondeur en bouche. Le 2010, avec des notes de cassis et de framboise, des nuances finement épicées (cannelle, poivre), est un Vin souple et dense, corsé, avec des tanins mûrs et présents.
    Le graves rouge Réserve du Comte 2012, de charpente élégante, aux tanins présents et fondus à la fois, ample, d'une belle finale, est tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d'épices. Le 2011 mêle charpente et finesse, de bouche puissante, un Vin gras et corsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique, avec des tanins amples et bien structurés.
    Excellent graves blanc 2014, rafraîchissant, aux arômes flatteurs d’agrumes et de genêt, de bouche délicatement suave.

     

    Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

    Château BRONDELLE

    (GRAVES)
    Jean-Noël Belloc

    33210 Langon
    Téléphone :05 56 62 38 14
    Télécopie : 05 56 62 23 14
    Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr

    Passe dans la catégorie des Premiers Grands VinsClassés cette année, et c’est mérité pour ce vigneronsympathique et passionné.
    On le voit avec ce Graves Grand Vin rouge 2012, de bouche riche, aux notes de mûre et d’humus, un vin corsé et savoureux, tout en ron- deur, ample et distingué. Excellent 2011, char- penté, harmonieux, bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, corsé mais souple, bien structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. Beau 2010, d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, aux tanins ronds et puissants à la fois, un vin qui associe richesse et harmonie, de très bonne évolution.
    Le Grand Vin blanc 2013, 60% Sauvignon, 40% Sémillon, macération pelliculaire, bâtonnages régulier pendant 6 mois, est remarquable, au nez fin (fougère, pomme), ample, parfumé et persistant, de bouche dense.
    Le Classic blanc 2014, dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique, et le Classic rouge 2014, de belle robe soutenue, aux tanins riches, aux connotations de fruits frais et de sous-bois. Goûtez son Sauternes Château Fontaine.

    Château de CHANTEGRIVEGRAVES Château de CHANTEGRIVE

    Château de CHANTEGRIVE

    (GRAVES)
    Famille Lévêque
    Domaine de Chantegrive - BP 27
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 38
    Télécopie : 05 56 27 29 42
    Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive
    Site : www.chantegrive.com

    Au sommet. “En 2015, nous raconte Marie-Hélène Lévêque, nous avons refait du Cérons, nous avons acheté 15 ha de Sémillon l’an passé. Nous avons pu faire une belle sélection de raisins botrytisés. Ce vignoble jouxte la propriété. Nous allons produire un peu plus de Cuvée Caroline et du Céronsuniquement les belles années. Nous ne sommes que 7 ou 8 à produire du Cérons, c’est une petite pépite.
    Nous rentrons des Etats-Unis où nous avons fait goûter les 2013 qui ont beaucoup plu, les américains se régalaient avec ce joli vin. Un millésime d’une grande finesse plus facile à boire que les 2009 ou 2010. Ce 2013 a été très bien accueilli, ce qui me réconforte car nous avions fait des sélections drastiques dans un but qualitatif, en les goûtant aujourd’hui on s’aperçoit que ce sont des vins bien équilibrés, plus souples, très élégants, subtils, avec de jolies notes épicées, il était un peu fermé jusqu’à présent mais il se dévoile maintenant et devrait créer la surprise.
    Pour les blancs 2013, nous avons fait de tous petits rendements, 22 hl/ha grâce aux sélections, le vin est très réussi, d’ailleurs pour la Cuvée Caroline les vins sont déjà tous vendus !
    2012 : les Cabernets-Sauvignons étaient très mûrs, ce qui donne des vins très charpentés et épicés, beaucoup de fruit, belle structure, un très joli millésime en rouge comme en blanc. Un millésime homogène.
    Côté accueil œnotouristique, nous avons fait de gros travaux aménageant une très belle salle de dégustation. La boutique Château Chantegrive, c’est un espace de 100 m2 dédiés au vin et aux objets dérivés (tabliers et couteaux de sommelier… ). Superbe salle dédiée à l’œnotourisme où vous y trouverez plus de huit millésimes de vin du Château Chantegrive. Chaque année, Château Chantegrive reçoit plus de 3 000 visiteurs dont 1/3 d’étrangers.”
    Excitez vos papilles avec ce Graves rouge Cuvée Henri Lévêque 2012, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, structuré, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et d’épices au palais. Le 2011 se goûte également très bien, de couleur intense, aux nuances épicées, dense, un vin tout en harmonie, à ouvrir sur des brochettes d'agneau grillées ou un onglet à l'échalote. 
    Le 2010 développe des tanins puissants mais très fins, typé, avec ces notes très persistantes de fumé et de cerise noire, un beau vin tout en bouche, charpenté et harmonieux. Superbe 2009, très charnu, épicé, aux tanins concentrés, puissant, de bouche ample, de bellegarde. “Ce millésime est exceptionnel en Bordelais, poursuit Marie-Hélène. Chantegrive a produit cette année-là l’un de ses plus beaux vins. Il faut remonter au millésime 1990 pour retrouver ces arômes de fruits parfaitement mûrs avec une belle délicatesse de la matière, des tanins fins et une puissance bien maîtrisée.”
    Excellent Graves rouge 2012, un vin classique et puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruits rouges intenses, d’une finale savoureuse. Le 2011 est de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau. Le 2010, médaille d’Or concours Bordeaux, de couleur grenat, aux senteurs de fruits macérés, aux tanins structurés, un vin très équilibré. Remarquable 2009 où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, aux tanins délicieusement fondus, médaille d’Or à Bruxelles.
    Le Chantegrive blanc a cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante.
    Remarquable Chantegrive blanc Caroline 2014, élevé en barriques, fleurant bon le genêt, la pomme et les noisettes, un vin charmeur qui allie élégance et structure, finesse et persistance, puissance et distinction, tout en arômes, tout en bouche, d’excellente évolution.

    Graves (Blanc sec)




    Clos BELLEVUE

    Clos BELLEVUE

    (GRAVES)
    Sophie et Éric Michaudet
    45, route du Courneau
    33640 Portets
    Téléphone :05 56 67 22 06 et 06 08 47 81 68
    Télécopie : 05 56 67 19 69
    Email : eric.michaudet33@gmail.com
    Site : www.cbportets.fr

    Quelque 3 ha, en 10 parcelles sur le plateau sablo-graveleux de Portets. Travail des solsmécanique et manuel, sans herbicide, vigne épamprée et effeuillée manuellement.
    Savoureux Graves cuvée Confidence 2014, 100% Merlot, élevage 10 mois en barriques d'un vin, de robe rubis profond, généreux, un vin très typé, persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins mûrs, riches et harmonieux, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale. Le 2012, où se mêlent la mûre et le cassis, est ample et solide, un vin riche et rond, bien équilibré. 
    La cuvée Origine 2012, issue d’un mode de vinification à l’ancienne dans des cuves à ciel ouvert avec un marc immergé par un quadrillage en bois de chêne, est corsée mais souple, bien structurée, aux tanins fondus, de teinte bien soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. 

    Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

    Château du GRAND BOS

    (GRAVES)
    André Vincent

    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 20
    Télécopie : 05 56 67 16 77
    Email : chateau.du.grand.bos@free.fr

    Au sommet. André Vincent, tout en restant actif à ses côtés, a transmis à sa fille, Marie Vincent-Rochet, la responsabilité de la Scea du Château du Grand Bos dont elle est gérant et la propriété du Gfa de Gravesaltes, détenteur du foncier.
    “Nous avons à la vente des millésimes anciens, nous dit-il,ce qui est un atout pour les consommateurs qui n’ont pas de cave digne de ce nom. Encore quelques 1998, 2007, 2008, 2009, 2010, et 2011. Notre 2009 est meilleur que le 2010, c’est vraiment un joli vin très élégant, et nous avons aussi bien réussi le 2007.
    Nous avons agrandi le vignoble en plantant plus de 2 hectares de Cabernet-Sauvignon, c’est le cépage idéal pour notre terroir.”
    On se fait donc plaisir avec ce Graves rouge 2014, aux arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, de très bonne garde. Le 2013, corsé mais tout en rondeur, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vintrès bien équilibré. Beau 2012, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue. Remarquable 2011, coloré, typé, avec des tanins souples et très équilibrés, un vin rond avec des tanins mûrs, charnu, dominé par la fraise des bois mûre et l’humus. Le 2010, de couleur intense, dont le bouquet révèle une belle osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins, de bouche soyeuse, d’une belle persistance aromatique, de garde, naturellement. Le 2009 est puissant, charnu, charpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et bien persistants, qui poursuit son évolution. Très classique, le 2008, de belle robe pourpre, gras et coloré, est un vin intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins présents, de garde. Le 2007, intense en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu comme il le faut. Le blanc 2013, d’une belle persistance aromatique en bouche, dégage des nuances de pêche et de tilleul.

    Château des GRAVIÈRES

    Château des GRAVIÈRES

    (GRAVES)
    Thierry et Denis Labuzan - Vignobles Labuzan Earl
    6, rue du Mirail
    33640 Portets
    Téléphone :05 56 67 15 70
    Télécopie : 05 56 67 07 50
    Email : vignobles-labuzan@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-labuzan.fr

    Depuis 7 générations, les vignobles Labuzan sont exploités par la même famille. De la première vigne plantée en 1847, le domaine s’est peu à peu constitué. Bernard et Nicole, les parents de Thierry et Denis, ont continué à déve- lopper l’exploitation et ont transmis 18 ha à leurs enfants. Denis a choisi de se spécialiser dans le travail de la vigne permettant au domaine de réaliser le virage vers une viticulture à la fois moderne et raisonnée. Thierry, quant à lui, après une première vie professionnelle, est revenu à sa passion: la vinification.
    Le Graves rouge Prestige 2012, sol de Graves avec gros galets et argilo-calcaire 80% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, cuvaisons longues, macérations préfermentaires, élevage en barriques de chêne français 12 mois dont 1/3 de barriques neuves... est ferme, coloré, avec ces notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale. Dense et complexe, le Gravea 2010 (18 mois de barriques), aux nuances de fruits noirs et d’épices, intense, concentré, est de bouche très généreuse, de garde. Joli Graves blanc 2014, avec des notes prononcées de petits fruits secs et de pêche, très charmeur.

    Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

    Château HAUT-CALENS

    (GRAVES)
    Thierry Yung
    10, allée des Aulnes
    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79
    Télécopie : 05 56 67 24 91
    Email : vignobles.tyung@orange.fr

    Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : Graves, Bordeaux Supérieuret Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon.
    Belle réussite avec son Graves Château Haut-Calens rouge cuvée Spéciale 2011, élevé en fûtsde chêne, alliant charpente et velouté en bouche, très parfumé, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de fraise et de sous-bois. Le 2010, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé au palais, est de charpente solide et fine à la fois, de très bonne garde.
    Savoureux Graves Château Haut-Calens rouge 2012, légèrement épicé, aux tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et de poivre, un vin complexe. Excellent 2011, coloré et parfumé, d'une grande subtilité, aux notes de cassis et de violette, un vin corsé et charpenté, aux tanins fermes mais veloutés, tout en bouche comme le 2010, très parfumé (cerise confite, réglisse), corsé et concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, chaleureux et persistant.
    Goûtez encore le Bordeaux Château Croix de Calens rosé, frais et franc, à prévoir sur des sardines, et le Bordeaux Supérieur ChâteauCroix de Calens, très réussi, coloré, classique, bien corsé et gras, aux tanins présents et souples à la fois, de bouche harmonieuse.

    Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

    Château de MAUVES

    (GRAVES)
    Famille Bouche
    25, rue François Mauriac
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 05
    Télécopie : 05 56 27 24 19
    Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudemauves.fr

    Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha de Graves bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... savant mélange harmonieux et chatoyant, réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. Ces Graves redistribuent progressivement la chaleur sur les grappes de raisin. Merlot, Cabernet, Sémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. 
    La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation. La stabilisation à froid est employée pour le rosé et le blanc, ce qui permet d’élaborer des vins très fruités. Le rouge bénéficie de fermentations plus ou moins longues adaptées au degré de maturation des raisins, toujours dans le but de privilégier le fruit dans les vins, les arômes, la chaleur, la suavité ce qui caractérise d’ailleurs les vins.
    “Chaque année est si différente, explique Michel Bouche, aucune n'est identique, et c'est tout l'intérêt de notre métier. Dominique et moi-même, sommes toujours à la recherche d'un fruité qui fait la typicité du Château. Le rouge : 60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot. Macérations longues. Élevage en moyenne de 18 mois. Le blanc est 100% Sémillon. L’élevage au Château de Mauves est classique, et nous observons une grande homogénéité de qualité entre les cuves de Merlot et celles de Cabernet. Pour moi, plus l’année est difficile, meilleur est le vin car on s’applique énormément. Le fruité c’est la typicité de Château de Mauves, cela est dû à notre façon de travailler. C’est notre père qui nous a transmis ce savoir-faire, c’est un peu notre image de marque. C’est aussi le genre de vin que nous aimons dans la famille, on produit les vins comme on les aime, c’est indéniable. Nous suivons au plus près la nature, nous préférons des vinsfruités plutôt que des vins techniques, c’est notre goût mais aussi celui de la nombreuse clientèle qui nous fait confiance et c’est une grande satisfaction pour toute la famille.
    Le millésime 2013 a vraiment été une année atypique, poursuit Michel Bouche. Nous avons réussi à extraire du potentiel en protégeant bien le vignoble. Le 2013 est une année classique au Château de Mauves, durant laquelle nous avons beaucoup suivi et travaillé dans les vignes. Le rouge 2013 est sur le fruit, nous avons fait des fermentations très longues à basse température, et avons incorporé les levures en plusieurs fois. Nous avons su extraire tout le potentiel que nous avions, en 2013, il a fallu pousser très loin la vinification. Dans le Château de Mauves rouge 2013, on retrouve des arômes très fins de petits fruits noirs, de cassis, de mûre, il me fait penser aux vins des années 1980, il est très agréable.
    Nous n’avons pas produit de blanc 2013, par contre nous avons produit un joli rosé classique. Depuis 2014, nous avons d’ailleurs adopté une nouvelle méthode pour nos rosés. Nous faisons du rosé de presse, en pressant directement le raisin comme en Provence, le vin est délicieux, très fruité et aromatique.
    Pour la campagne 2014, nous avons atteint des maturités exceptionnelles grâce à un vignoble bien protégé et à un bel été indien, c’est vraiment le mois de septembre qui a fait le millésime ! Nous retrouvons dans les vins des arômes puissants de petits fruits mûrs, de framboise… des vins très gras, très volumineux, très fruités, corsés en arômes.
    Notre vignoble poursuit son évolution, nous passons en vignes à haute densité, nous n’aurons plus de vignes larges, nous effectuons ce travail de restructuration petit à petit. Nos vins s’affirment avec un peu plus de concentration.
    Pour le Château de Mauves Blanc 2014, nos Sémillons étaient à maturité, ce bel été indien a été idéal.
    Château de Mauves Rouge 2014 sera un très grand millésime, il a tout pour lui, matière, équilibre, structure, fruit. La seule chose qui manque c’est la quantité (petite récolte comme 2013 avec des rendements de 42 hl/ha) !”
    Vous ne pourrez qu'apprécier leur Graves rouge 2012 (60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, Macérations longues, élevage 18 mois), au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, de bouche puissante et corsée. Excellent 2011, charnu et gras, au nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche soyeuse, aux tanins fondus et harmonieux, vraiment réussi. Superbe 2010, de bouche ample et parfumée (mûre, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, au fruité, avec au palais ces nuances caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins équilibrés, bien prometteur. “Un petit bijou, poursuit Michel. Vin chaleureux, charpenté mais très distingué, fin et riche au nez comme en bouche, aux tanins très élégants mais bien fermes également, au nez complexe avec des arômes de petits fruits rouges (cerise, cassis), de garde. Le millésime sera l’égal du 2009 et peut- être supérieur.” Le 2009 dégage des tanins puissants mais très fins, un vin savoureux, dense et ferme, bouqueté, au nez de truffe et de pruneau, de très bonne charpent, très équilibré, qu’il faut laisser se faire pour profiter de son potentiel réel.
    Le Graves blanc 2012 (100% Sémillon), d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la souplesse et le fruité, est de jolie robe jaune clair, au nezsubtil, parfait sur un saltimbocca de saumon au basilic comme sur un poulet au sel. Excellent 2011, au nez subtil, de bouche ample, suave et harmonieuse, vraiment très charmeur, avec ces arômes de fruits de la passion et de fougère, très séduisant en finale. Le 2010 est délicieux, bien structuré au palais, avec des arômes très fins et rafraîchissants d’agrumes, d’une belle persistance, rond et floral en finale.
    Goûtez encore le Graves Château Bédat 2009, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubis foncé, un vin dense et épicé. 

    Graves (Rouge)

    Château La ROSE SARRONGRAVES Château La ROSE SARRON

    Château La ROSE SARRON

    (GRAVES)
    Philippe Rochet

    33210 Saint-Pierre-de-Mons
    Téléphone :05 56 76 29 42
    Télécopie : 05 56 63 52 31
    Email : contact@la-rose-sarron.com
    Site : www.la-rose-sarron.com

    Au sommet. L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s’étend sur 40 ha, dont 30 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vin vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne.
    “Le 2015 a été un millésime difficile au niveau de la maturité, nous explique Philippe Rochet, les pépins étaient verts alors que les analyses disaient que l'on pouvait vendanger. Il peut se résumer en 2 parties : l'une excellente, la 2e bonne. Les rouges sont charnus avec des tanins souples, ils vont bien se comporter en barriques. Les blancs sont aromatiques, fruités.
    Millésimes en vente en 2016 : les 2012, puis les 2014. Médaille d'Or aux VigneronsIndépendants pour le rouge et aussi pour le blanc sec à Bordeaux. Projet d'acquisition d'une autre exploitation.”
    C’est donc le moment de déboucher ce Graves rouge Cuvée Damien 2012, de couleur grenat profond, aux connotations de mûre, de sous-bois et de violette, volumineux aux papilles, qui mêle finesse et charpente, avec des tanins veloutés. Excellent Graves rouge 2012, coloré, légèrement épicé, concentré mais très élégant, aux tanins mûrs, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle longueur. Il y a également ce remarquable Graves blanc Cuvée Anaïs 2013, suave, fin, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, vraiment très réussi, d’une longue finale, un vin qui demande une cuisine raffinée, comme des escalopes de veau à la crème, par exemple. Joli Graves blanc 2014, de belle robe, rond mais d'une belle acidité, typé et aromatique, tout en vivacité.

    Château ROUGEMONT

    Château ROUGEMONT

    (GRAVES)
    Dominique Turtaut
    50, rue Jean-Cabos
    33210 Toulenne
    Téléphone :05 56 63 19 06
    Télécopie : 05 56 76 22 74
    Email : chateau.rougemont@yahoo.fr

    Ce Château est exploité par la deuxième génération de la famille, qui l’avait acquis en 1956.
    Coup de cœur pour ce Graves rouge 2012, corsé comme il se doit, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d'épices, au palais complexe où dominent les groseilles et l'humus, associant puissance et souplesse, un vin charnu, parfait avec un rôti de magrets de canards. Très charmeur Graves blanc 2013, au nez fleuri, d’une très belle persistance aromatique en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul, d’une belle harmonie, à déboucher sur une terrine de ris de veau aux girolles.

    Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

    Château le TUQUET

    (GRAVES)
    Paul Ragon et Alice de la Haye

    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 20 21 23
    Télécopie : 05 56 20 21 83
    Email : letuquet@orange.fr

    Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage.
    Savoureux Graves rouge 2012, bien structuré, de bouche puissante, un vin dense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, de bouche ronde mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, des arômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe, très réussi, de garde, bien sûr. Le 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêle concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction au palais. Excellent 2008, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde. Le Graves blanc 2013, élevage en cuves sur lies, tout en finesse, aux nuances d’abricot et de grillé, d’un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais, est d’une très jolie finale. Beau 2012, tout en persistance, où dominent les épices et l’amande, qui dégage une bouche franche et fraîche, marquée par la pêche blanche.

    Château de VIMONTGRAVES Château de VIMONT

    Château de VIMONT

    (GRAVES)
    Esat Magdeleine de Vimont
    1, rue des Lilas
    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 60
    Télécopie : 05 56 67 35 98
    Email : chateaudevimont@orange.fr
    Site : www.ateliers-st-joseph.fr

    Au-delà de sa vocation viticole, le Château Vimont est aussi l’outil de travail de personnes en situation de handicap qui œuvrent avec passion et fierté à la production des vins. Sols de graves sablo-calcaire, sous-sol argilo-graveleux. Élevage en barriques 100%, dont 30% neuves. 
    Ce graves rouge 2013, au nez délicat, mêle puissance et finesse, aux nuances de violette et de fraise mûre, généreux aux papilles, un vin très réussi Excellent 2012, qui développe un nezconcentré de cassis et de sous-bois, un vin aux tanins présents et mûrs à la fois, dense et ample, très équilibré. Le 2011, 80% Merlot, 18% Cabernet-Sauvignon et 2% Malbec, médaille d’Or Bordeaux vins d’Aquitaine et Trophée des graves 2014, un vin vraiment très réussi, typé, ample, soyeux, très classique de ce millésime, bien ferme mais tout en finesse et rondeur, très équilibré, tout en bouche, parfait à déboucher dès maintenant, mais possédant un joli potentiel d’évolution. 
    Le 2010, charnu, où dominent la fraise des bois mûre et les épices, velouté, est très parfumé au palais, de couleur profonde, associant structure et densité d’arômes comme ce 2009, médaille de Bronze à Bordeaux, se goûte très bien, un vin étoffé, avec de la matière, puissant mais tout en charme, de garde.
    Très joli graves blanc 2014, toujours bien marqué par sa prédominance de 67% Sémillon, 32% Sauvignon et 1% Muscadelle, Solsgraves et sables graveleux, âge des vignes 35 ans), qui a des notes aromatiques de pêche et de lis, long et équilibré en bouche.
  • BOURGOGNE : A CHAQUE APPELLATION, SON PLAT IDEAL !

    - Auxey-Duresses. Si le blanc est parfait avec les poissons de rivière ou une volaille, le rouge, riche, bouqueté, tout en bouche, s’accorde bien à la plupart des viandes rouges ou aux gibiers.

     

    - Chablis. Ampleur, suavité, vivacité et persistance aromatique pour ces crus de Chablis, à déguster sur des poissons de rivière, des langoustines flambées ou une côte de porc charcutière.

     

    - Chambolle-Musigny. Charme, puissance, finesse, couleur et concentration aromatique prédominent. Idéal sur un dindonneau à la broche ou une bécasse.

     

    - Puligny-Montrachet et Chassagne-Montra­chet. Bouquetés, secs et suaves à la fois, de beaux vins tout en persistance aromatique, pour les poissons et les viandes blanches cuisinées.

     

    - Corton-Charlemagne. Il se savoure avec un turbot poché, un veau Orloff ou une dinde aux marrons, un foie gras au naturel ou du caviar.

     

    - Côte-de-Beaune et Hautes-Côtes-de-Beaune. Bouquet et souplesse en bouche en font un rouge à boire sur un poulet rôti ou un jambon, du rosbif froid et un saint-nectaire.

     

    - Fixin. Solide et coloré, un Fixin se goûte fort bien avec une palombe, un coq au vin, voire un curry de mouton.

     

    - Mâcon. Une escalope (ou une langue) de veau et des poissons grillés pour le blanc, le gibier à plume pour le rouge qui s’accorde également avec une raclette.

     

    - Mercurey. Le rouge, ferme et fruité, d’excellente évolution, se goûte avec des beignets d’aubergines, une perdrix au chou ou un reblochon.

     

    - Meursault. Riche, parfumé, suave en bouche, un Meursault jeune se boit avec des ris de veau ou une dinde aux marrons. À maturité, il lui faut une blanquette de veau, des morilles à la crème ou des quenelles de brochet.

     

    - Nuits-Saint-Georges. Alliant charpente et finesse aromatique, ces vins s’accommodent d’un ragoût d’agneau, d’un civet de lapin, de grives ou d’un bourguignon.

     

    - Pommard. Solide et coloré, un grand Pommard se savoure sur des mets subtils et puissants à la fois, comme une palombe, une poule au pot, les viandes en sauce et le gibier.

     

    - Pouilly-Fuissé. Idéal sur un saumon grillé, des ris de veau, une poularde en croûte de sel ou des quenelles de brochet.

     

    - Rully. Le rouge s’accorde bien avec un jambon de sanglier, un canard farci ou le gibier. Le blanc avec tous les poissons.

     

    - Santenay. Sa structure lui permet de se marier avec la plupart des gibiers et les ragoûts (daubes). Idéal dans sa jeunesse avec une épaule d’agneau boulangère.

     

    - Vosne-Romanée. Concentration aromatique et velouté demandent un pintadeau en sauce, un poulet sauté aux morilles ou un râble de lièvre.

    CLIQUEZ SUR L'APPELLATION POUR VOIR LES MEILLEURS ACCORDS AVEC LES PLATS

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu